Fermer le menu
Ouvrir le menu

Navigation














Partagez | 

 Pourquoi ? POURQUOI ? Whouuuuuuuuy ? (RP PUBLIC POUR TOUS CEUX QUI VEULENT)

AuteurMessage
Rose Alwena
La Terreur des PissenlitsLa Terreur des Pissenlits

avatar

Messages : 213
Date d'inscription : 25/04/2012
Âge : 21
Guilde : Cait Shelter
Magie / Malédiction / CS : Great Tree Arc

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.600
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Connue
MessageSujet: Pourquoi ? POURQUOI ? Whouuuuuuuuy ? (RP PUBLIC POUR TOUS CEUX QUI VEULENT)   Jeu 3 Mai - 14:34
Pourquoi ? La question martelait ses tempes, pire, l’obsédait. Comment ? Interrogation restant également sans réponse.
Toujours était-il que Rose se trouvait pour une raison inconnue au beau milieu de Gehenna Island, avec tous les désagréments que cela impliquait à savoir une faune si dangereuse que bouger d’un cheveux garantissait un douloureux passage dans l’au- delà, gratuit et sans engagement.
Rose tacha de se rappeler sa journée de la veille, essayant de découvrir un indice qui puisse l’orienter sur la raison de sa présence sur une île située à l’opposée de sa guilde. Elle s’était pourtant couchée la veille au soir dans son petit lit douillet, entourée de ses peluches et de ses bonbons. Le somnambulisme restait l’hypothèse la plus logique, mais son inconscient devait être sérieusement motivé pour l’avoir fait traverser la Mer de Désespérance en quelques heures à peine et nuit !
Bon, il fallait tout de même se décider à bouger. Rose sauta sur ses pieds gelés, tous ses sens sous-développés à l’affût. Des bottes en caoutchouc, ce n’était pas l’idéal pour se garantir un confort pédestre idyllique mais c’était tout ce qu’elle avait alors elle ferait avec. Par ailleurs, c’était mieux que d’être pieds nus, celui ou celle l’ayant envoyée ici ayant au moins pris la peine de l’habiller et de glisser ses deux dagues à sa ceinture.
Le paysage lui faisant face était incroyablement vaste, et si aride que la jeune fille eut la désagréable impression d’avoir carrément quitté Fiore pour une autre planète. Peut être des extraterrestres l’avaient ils sournoisement enlevé pour faire d’elle leur sujet d’expérience, leur cobaye humain.

-(Mmoui eh bien ils n’auraient pas choisi la meilleure représentante de l’espèce humaine !)
Tais toi donc, je suis en pleine réflexion !


Bon, au moins restait sa conscience avec elle, râleuse, mais possédant du reste un instinct de survie plus développé que le sien.
La jeune fille s’assit sur un rocher, toute motivation coupée. C’était la fin, la fin des haricots, ou pour être plus précise, la fin de Rose.

- Que quelqu’un vienne ! Aidez moi !
Lasarus D'or

avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 06/05/2012
Âge : 23
Guilde : Phantom Lord
Magie / Malédiction / CS : Kaminari no Mahô / Magie de la foudre
Magie / CS Secondaire : Magie du son (verouillée)

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.840
Statut: Mage de Rang C
Renommée : Mage de Campagne
MessageSujet: Re: Pourquoi ? POURQUOI ? Whouuuuuuuuy ? (RP PUBLIC POUR TOUS CEUX QUI VEULENT)   Mar 15 Mai - 19:40
« J’aime pas les gens bruyants. Et les gens qui parlent tout seul sont les plus bruyants. »

Je m’étais réveillé quelques minutes plus tôt, en espérant être dans un mauvais rêve. Au bout de cinq minutes, j’avais espéré être dans un rêve sans fin, le genre de rêve qui dure, dure, dure… Mais un rêve quand même. Et pour finir, j’avais fermé les yeux et somnolé. Il n’y avait aucune raison à ma connaissance, pour que je fusse dans une galère pareille. Les membres de ma guilde me paraissaient légèrement secoués, la guilde en elle-même est une véritable arnaque au vu de ce qu’ils omettent officiellement au sujet de leurs activités. Mais de là à m’enlever me paraît être un coup bien trop risqué qui pourrait les mettre dans une position plutôt fâcheuse sans aucune raison. Or, je ne voyais pas quel autre genre de personne aurait pu s’introduire dans une guilde aussi importante que Phantom Lord impunément, se saisir de moi avec assez de délicatesse pour ne pas me réveiller alors que j’ai le sommeil très léger, puis me déposer dans un désert de poussière et de cendre pour disparaître dans la nature. Il faut avoir un sérieux grain. Dans la mesure où je hais qu’on s’introduise chez moi, j’avais comme premier vœu de tabasser ce type dès que je le rencontrerai, en lui laissant assez de dommages pour le rendre au moins paraplégique.
Je dépliai mon seul genou levé en faisant craquer toutes mes articulations dans un mouvement bref. Passant une main lasse sur un visage bien plus las, je me demandais encore ce que je faisais là et qui m’en voulait à ce point. En effet, je n’étais pas aussi gentil qu’une fée ni aussi paisible qu’un chat, mais de là à me provoquer, il faut en avoir dans le ventre et surtout, savoir ce qu’on fait sans se tromper. Je me levai doucement en prenant appui sur le rocher, car je m’étais légèrement ankylosé les jambes en restant immobile autant de temps. Ce même rocher où était assise la bruyante et énergique jeune fille d’après le ton de sa voix, était celui où je m’étais aussi réveillé, la colonne vertébrale à la limite de la dislocation définitive. Je devais ressembler à une étoile de mer sur un rocher, en beaucoup plus grand, à l’envers. Sauf que contrairement à la bestiole, mon corps était idiot. Mon dos n’a pas supporté bien longtemps la contrainte, d’où un réveil très brutal. Je me tournai vers elle et la regardai la tête penchée, une moue dubitative sur le visage :

« T’es plus maigrichonne que les chiens de combat, comment t’as pu te faire un quelconque ennemi de ta vie toi ? Mais surtout, on est où exactement ? »

Je devais avouer que niveau géographie, je n’y connaissais presque rien. L’école n’était pas l’endroit qui me passionnait le plus, je n’y allais pas pour tout dire. Ma mère m’a appris à lire et à écrire, mon père les mathématiques. Ce qui suffisait largement à un bon magicien.
Rose Alwena
La Terreur des PissenlitsLa Terreur des Pissenlits

avatar

Messages : 213
Date d'inscription : 25/04/2012
Âge : 21
Guilde : Cait Shelter
Magie / Malédiction / CS : Great Tree Arc

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.600
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Connue
MessageSujet: Re: Pourquoi ? POURQUOI ? Whouuuuuuuuy ? (RP PUBLIC POUR TOUS CEUX QUI VEULENT)   Mer 16 Mai - 14:35
Rose soupira. Rester bloquée sur un bloc minéral ne l’aiderait en aucune façon à sortir de la galère dans laquelle elle s’était – ou plutôt dans laquelle on l’avait fourré pour une raison inconnue et mystérieuse. La jeune fille sauta sur ses pieds, le poing levé, et débuta sa quotidienne séance d’étirements musculaires variés qui l’aidait à se maintenir dans une forme plus ou moins potable et l’empêchait de se mouvoir comme un manche à balais, à savoir avec une raideur telle que même un bâton de ski passerait pour un ficello à côté. Son corps s’était beaucoup assouplit depuis que sa poussée de croissance soudaine s’était régulée, aussi mettait elle un point d'honneur à rendre les exercices de plus en plus loufoques et extravagants. Rose se livrait justement à son étirement deux-jambes-derrière-le-cou-histoire-d’avoir-l’air-encore-plus-bête-qu’elle-l’était-à-l’origine lorsque qu’une voix masculine se fit entendre derrière son dos. Grave. Bourrue. Pas très engageante, en somme.

- J’aime pas les gens bruyants. Et les gens qui parlent tout seul sont les plus bruyants.

Rose jeta un oeil surpris par l’interstice minuscule qui se dessinait entre sa cuisse et sa joue avant de pousser un petit cri et de sauter sur ses deux pieds pour faire face à l’inconnu. Elle soupira de nouveau. Les gens avaient grandement tendance à la surprendre dans son dos, dernièrement, il fallait qu’elle songe sérieusement à faire voter une loi interdisant cette pratique barbare. Du moins, si elle parvenait auparavant à nager ou à ramper sous la mer afin de rejoindre une contrée moins hostile. L’étranger qui se tenait devant elle était grand, solide, et paraissait être d’une humeur encore plus sombre qu’un zombie vengeur. Par ailleurs, si ce dernier avait au moins un point commun avait l’homme, ce serait sans doute dû aux nombreuses cicatrices que Rose pouvait apercevoir parsemer sa peau découverte, certaines plaies encore roses de leur récente cicatrisation.
Une goutte de sueur coula le long du dos de Rose tandis que l’inconnu se redressait en étirant tous ses muscles puissants, et elle sursauta lorsque la détente de ses derniers impliqua un craquement sinistre qui figea son sang dans ses veines. La jeune fille n’était certes pas d’un naturel méfiant mais l’alarme que déclenchait sa conscience à l’intérieur de son cerveau ne pouvait décemment pas être ignorée, même si entendre un timbre hystérique lui scander à longueur de journée qu’elle allait mourir n’était pas une expérience très agréable.
Rose s’apprêtait donc à s’esquiver tout doucement vers la gauche lorsque soudainement, la voix retentit encore, cette fois ci dubitative et légèrement amorphe :

- T’es plus maigrichonne que les chiens de combat, comment t’as pu te faire un quelconque ennemi de ta vie toi ? Mais surtout, on est où exactement ?

Rose décida de passer pour cette fois l’appellation « chien de combat », ignorant avec peine sa conscience qui pouffait de rire dans son esprit, et médita sur la question. Des ennemis… Elle devait certainement en avoir des tas, les continuelles catastrophes qu’elle provoquait à chaque fois qu’elle décidait de mettre un pied en dehors de la hutte qu’elle avait squattée dès son arrivée à Cait Shelter, ne passant certainement pas inaperçues. Le hic, c’était que se rappeler de tous les visages mécontents qui l’avaient surplombée relevait de l’exploit, et elle ne s’en sentait pas capable dans la situation actuelle.

La jeune fille haussa les épaules et décida de mettre les soupçons qu’elle ressentait à l’égard du jeune homme entre parenthèses, sans se poser davantage de questions. Un sourire malicieux vint étirer ses lèvres rose tandis qu’elle s’inclinait :

- Bonjour, noble étranger ! Tu as devant toi, Rose Alwena ! Rosy pour les intimes, ajouta-t-elle tandis que son sourire s’élargissait. Ne te fis pas à mon apparence, je suis bien plus forte que j’en ai l’air !
(Ou pas, maugréa sa conscience.)
Toi, tu la fermes ! Oui et donc en ce qui concerne notre position, si mes connaissances géographiques de Fiore ne défaillent pas, nous nous trouvons actuellement perdus en pleine Mer de Désespérance, sur la délicieuse île de Gehenna. Mais comment cela se fait il que tu ne le savais pas ?


L’inconnu n’avait pas l’air d’être du genre à se laisser rouler dans la farine, contrairement à elle qui passait son temps à se faire duper.
Lasarus D'or

avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 06/05/2012
Âge : 23
Guilde : Phantom Lord
Magie / Malédiction / CS : Kaminari no Mahô / Magie de la foudre
Magie / CS Secondaire : Magie du son (verouillée)

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.840
Statut: Mage de Rang C
Renommée : Mage de Campagne
MessageSujet: Re: Pourquoi ? POURQUOI ? Whouuuuuuuuy ? (RP PUBLIC POUR TOUS CEUX QUI VEULENT)   Mer 16 Mai - 15:49
La jeune fille haussa les épaules comme pour se débarrasser d’un fardeau devenu inutile, puis me lance un regard des plus malicieux accompagné d’un sourire de même nature, en chantonnant presque d’un ton enjôleur :

« Bonjour, noble étranger ! Tu as devant toi, Rose Alwena ! Rosy pour les intimes, ajouta-t-elle tandis que son sourire s’élargissait. Ne te fis pas à mon apparence, je suis bien plus forte que j’en ai l’air ! »



J’aurais puis passer sur le « noble étranger » sans mal, car je n’étais pas de ceux qui jugeaient trop vite, surtout sur une simple parole. Mais le fait qu’elle ait dit tout cela en s’inclinant me convainquit qu’elle se moquait éperdument de moi. Mon sang ne fit qu’un tour, le tour nécessaire pour calmer mes nerfs et détruire toute rancune en moi. Ce n’était qu’une enfant, ça se voyait, je ne devais pas m’énerver pour si peu sachant qu’elle pourrait se révéler utile. Je restai silencieux et attendais la suite, car visiblement, il y avait une suite à ses élucubrations.

« Toi, tu la fermes ! »


Sûrement qu’elle ne me parlait pas, elle ne m’a même pas regardé dans les yeux. Je comptais le dessus en grinçant des dents.

« Oui et donc en ce qui concerne notre position, si mes connaissances géographiques de Fiore ne défaillent pas, nous nous trouvons actuellement perdus en pleine Mer de Désespérance, sur la délicieuse île de Gehenna. Mais comment cela se fait il que tu ne le savais pas ? »


Mer de Désespérance… A moins que je ne me trompais, ce n’était pas à Fiore Nord, ni à côté… J’essayais de réfléchir à toute vitesse pour ne pas paniquer, trouvé quelque chose sur quoi me raccrocher avant de devenir fou :

« Au moins y a de l’eau… »
Pensai-je à haute voix.

Remarque certes pertinente, mais bien inutile. Le ton ironique que Rose employait me donnait la chaire de poule, je n’avais jamais rencontré une fille avec si peu de tenue. Il n’y en avait pas beaucoup à la guilde (nada ? Peut- être) mais de là à me faire croire que c’était ce que devait ressembler une fille normale, il faut être rudement déterminé. Tout me portait à croire qu’elle était une sorte d’enfant sauvage et qu’elle devait être native de ce lieu, une indigène qui voulait jouer avec moi sans doute, mais je n’avais pas le temps pour le blablatage. Je me grattais la tête en grimaçant, l’île dont elle parlait ne m’était pas inconnue. Dans tout ce qu’on m’en avait dit, « dangereuse » revenait à plusieurs reprises. « Mort violente aussi », mais je n’étais pas encore sûr et ne voulais pas l’être.
Je quittai mon interlocutrice du regard pour observer mon environnement présent. Il y avait des rochers, beaucoup de rochers, des cendres et de la poussière, quelques arbres calcinés un peu partout. Je levai les yeux en l’air et vit un ciel parfaitement dégagé, mais complètement désert de tout oiseau. Je n’étais plus dans un lieu connu, je devais être dans ce que l’enfer serait s’il était sur Earthland. Je ne m’étais pas rendu compte que j’observais les cieux depuis deux minutes sans mot dire, que le brouillard qui masquait une moitié de ma vue était des larmes de souffrances dû au fait que je ne clignais plus des yeux. Je baissai de nouveau la tête et plante mon regard rougis dans celui de la fille devant moi, une expression sérieusement embêtée sur le visage :

« Je me suis réveillé ici, je ne sais pas ce que je foux là. De toute façon, Je ne te connais pas, tu ne me connais probablement pas. Donc je doute que ce soit toi qui m’es emmené ici pour me faire une blague pas drôle, en plus t’as pas les pec’. J’ai une faim de loup et très très soif, alors soit tu restes là, soit tu me suis, soit tu te transformes en ouistiti, bref fais ce que tu veux mais moi je m’en vais chercher une auberge avant de pourrir ici. »

Je tournai sur mes talons, puis me dirigeai droit devant, sans savoir nullement où j’allais. J’avais parlé d’auberge, mais qui sait ce qu’il y avait vraiment ici ? Je m’arrêtai soudainement avant même d’avoir fait trois pas et me tournai vers elle avec une expression affligée :

« T’aurais pas à bouffer sur toi par hasard, que je ne patiente pas pour rien ? »


J’avais l’habitude de racketter les plus jeunes, mais sur le coup, c’était vraiment une demande. A moins qu’elle possédait ne serait-ce qu’un grain de riz et qu’elle ne voulût pas m’en passer… La violence, toujours la violence.
Rose Alwena
La Terreur des PissenlitsLa Terreur des Pissenlits

avatar

Messages : 213
Date d'inscription : 25/04/2012
Âge : 21
Guilde : Cait Shelter
Magie / Malédiction / CS : Great Tree Arc

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.600
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Connue
MessageSujet: Re: Pourquoi ? POURQUOI ? Whouuuuuuuuy ? (RP PUBLIC POUR TOUS CEUX QUI VEULENT)   Ven 18 Mai - 10:50
Rose se demanda pendant trente bonnes secondes totalement absurdes pourquoi l’inconnu semblait fournir un effort de concentration intense alors qu’il était tout simplement debout sur un caillou. Certes, leur posture n’était des plus sûre mais ils n’étaient pas encore morts ! La jeune fille se dit subitement que si elle se farcissait un compagnon de voyage aussi pessimiste pendant plus de deux jours, elle se tirerait certainement une balle dans le crâne.

- Au moins y a de l’eau…

Lorsque que le jeune homme maugréa cette phrase en pleurant, la jeune fille ouvrit grands ses yeux myrtilles. Il ne fallait pas s’émouvoir pour si peu !

(- Ce n’est pas toi qui pleures à chaque fois que le moindre truc t’arrive ?)

Le visage de Rose se durcit tandis qu’elle essayait d’ignorer tant bien que de mal sa conscience qui commençait vraiment à lui taper sur le système. Ses yeux demeureraient secs dans une contrée aussi aride.

- Je me suis réveillé ici, je ne sais pas ce que je fous là. De toute façon, Je ne te connais pas, tu ne me connais probablement pas. Donc je doute que ce soit toi qui m’es emmené ici pour me faire une blague pas drôle, en plus t’as pas les pec’. J’ai une faim de loup et très très soif, alors soit tu restes là, soit tu me suis, soit tu te transformes en ouistiti, bref fais ce que tu veux mais moi je m’en vais chercher une auberge avant de pourrir ici.

Rose mit sa bouche en cul de poule. Une auberge ici ? C’était peine perdue. L’inculture du nouveau venu la choquait autant qu’elle l’agaçait. Même un enfant de deux ans, dans sa guilde, savait que Gehenna était déserte. Trouver un arbuste garnit de baie relèverait de l’exploit dans ces contrées sauvages, alors de là à atterrir dans un lit… Les seuls habitants qu’ils étaient destinés à rencontrer ici étaient des lychaons, et si la rumeur d’une guerre entre deux clans de ces derniers se trouvaient avérée, leur espérance de vie se réduirait de plusieurs décennies.
De plus, l’étranger ne cessait de lui donner des noms suspects qui la confortaient dans l’idée qu’ils n’étaient pas fait pour s’entendre. Comment osait-il avancer qu’elle n’avait pas de muscles ? Rose banda ses biceps ridicules, inconsciente du fait que sa force était en effet peu développée voire carrément inexistante.

(- Bof, il n’y a que la vérité qui blesse… J’aurais peut être dû être la conscience de ce type finalement ?)


L’espoir avait à peine jaillit dans le cœur angoissé de Rose et elle s’apprêtait à approuver vivement la décision de sa conscience, lorsque soudainement, l’homme reprit la parole.

- T’aurais pas à bouffer sur toi par hasard, que je ne patiente pas pour rien ?

Le regard que l’étranger lui lança à l’issue de son interrogation motiva sérieusement Rose à fouiller dans ses poches, à la recherche d’une douceur qu’elle aurait conservée jalousement dans un recoin obscur de son short déchiré. Aucune pitié ne pouvait être décelée dans ses prunelles sombres qui la juchaient avec froideur, qui semblaient discerner toutes ses faiblesses. Lorsque les doigts fins et volubiles de Rose entrèrent enfin en contact avec une brioche fourrée au chocolat qu’elle avait volée dans la taverne de Cait Shelter la veille au soir, la jeune fille fut autant soulagée que dépitée. Elle extirpa la viennoiserie de sa poche et la regarda une dernière fois en déglutissant avant de la tendre à deux mains au jeune homme. L’odeur du chocolat fondant fit gargouiller son ventre mais elle réussit à étouffer la fanfare de son estomac avant que cela ne devienne trop gênant.

- C’est tout ce que j’ai, répondit Rose de sa voix enfantine et perçante. Et pour les auberges, je suis vraiment désolée de te l’apprendre, mais il faudra attendre de rejoindre la terre ferme, parce qu’on risque de passer plusieurs nuits à la belle étoile par ici.

Rose avait en réalité l’espoir secret de tomber sur des pousses de Vert Arc-en-ciel, ces plantes qui, d’après la légende, pouvaient engendrer une infusion si gouteuse et savoureuse qu’aucun être humain normalement constitué ne pouvait y résister. Encore moins lorsque cet être humain normalement constitué était si gourmand qu’il aurait pu avaler l’équivalent de trois kilomètres d’éclair au chocolat sans faillir. Sa seule frayeur était de la confondre avec la Vert Aspic, qui elle garantissait un aller simple au cimetière le plus proche de par l’efficacité de son poison. Rose secoua la tête et leva de grands yeux vers l’étranger :

- Au fait, comment tu t’appelles ? Ah et ne t’inquiète pas si je parais un peu étrange des fois, c’est ma conscience qui ne me laisse pas en paix !
(Mmmoui ou plutôt l’inverse…)
Tais toi imbécile, tu vois bien que je suis en plein dilemme psychologique là !
(Je ne vois pas en quoi.)


Rose tapa du pied par terre en fulminant contre la voix de sa raison, avant de prendre la bonne résolution de l’ignorer pour de bon.
Lasarus D'or

avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 06/05/2012
Âge : 23
Guilde : Phantom Lord
Magie / Malédiction / CS : Kaminari no Mahô / Magie de la foudre
Magie / CS Secondaire : Magie du son (verouillée)

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.840
Statut: Mage de Rang C
Renommée : Mage de Campagne
MessageSujet: Re: Pourquoi ? POURQUOI ? Whouuuuuuuuy ? (RP PUBLIC POUR TOUS CEUX QUI VEULENT)   Ven 18 Mai - 19:21
Qu’est ce que je devais faire au juste ? Cette fille m’avait l’air sacrément cinglée, même pour une gamine à la voix vacillante. Il me fallait réfléchir sur la situation présente, sur ce qui me tombait dessus, et rien de mieux qu’une brioche pour m’y aider. J’attrapai la nourriture et la fourrai goulument dans la bouche en souriant intérieurement, mâchant précautionneusement chaque bouchée. La saveur même du chocolat prit une ampleur incommensurable, j’en voulais plus le plus tôt possible. Ma tête me tourna lorsque j’eus finit, je n’avais plus rien à me mettre sous la dent. Je me rendis compte enfin que mes yeux étaient fermés, la fille me regardait attendant sûrement une réponse de ma part.

« Et bien… Appelle-moi Lasarus D’or, Lasarus- sama pour toi. Je ne sais pas ce que tu me veux ni ce qui peut bien te perturber les neurones à ce point, mais quelque chose cloche. A commencer par ta présence ici. »


J’insistai sur ce dernier mot. Je ne doutais pas de la faiblesse de Rose, elle avait même l’air d’être une gentille fille, mais les apparences ne sont que beaucoup trop trompeuses en ces temps troublés. Je marchai vers elle d’un pas militaire, les mains joints derrières le dos, celui-ci droit pour me donner une prestance. Je me postai à quelques centimètres d’elle, sa front m’arrivait au niveau des yeux. Baissant mon visage vers le sien, je lançai de manière théâtrale:

« Qui es-tu ? »

Je détachai chaque syllabe de ces mots dans une crispation contrôlée de la mâchoire. J’entamai alors une ronde autour d’elle, de la même manière que je m’étais approché, tout en évitant soigneusement de la regarder.

« Je me réveille dans ce lieu pommé, sur qui je tombe ? Une fille bizarre qui fait des trucs bizarres et qui surtout, parle toute seule ! N’as- tu pas une explication à me donner ? Même une petite ? »


Je ne souriais pas, loin de là, mais je n’étais pas entièrement sérieux non plus. Je sentais qu’elle était dans la même situation embarrassante que moi, je la voyais toute maigrichonne et perplexe. Mais elle devait me convaincre qu’elle en avait dans le ventre, qu’elle méritait ma confiance, au moins par le seul fait d’être ce qu’elle me paraissait être. Ses vêtements étaient d’une nature fantasque, tout droit sortis des mangas de mon enfance. Sa coupe elle- même me perturbait, j’avais l’impression qu’elle n’arrivait pas à décider si elle devait pencher vers la droite, la gauche, derrière,… ni même dans tous les sens. En somme, je l’examinais plus en détail étant plus près, car je sentais qu’il allait se passer quelque chose avec elle. Je ne croyais pas au hasard, quelqu’un ou quelque chose avait décidé de me réveiller aux côtés de cette fantastique créature dans une île déserte au milieu de nulle part sinon du désespoir complet, qui puait la cendre séchée. Ce n’était pas non plus le destin puisqu’elle avait l’air de ne pas non plus savoir ce qu’elle voulait vraiment. Dans tous les cas, elle m’avait donné à manger et prévoyais de parcourir avec moi les alentours à la recherche de toute civilisation connue, je me devais de la tester. Qui savait à quel point elle pouvait me surprendre ?
Rose Alwena
La Terreur des PissenlitsLa Terreur des Pissenlits

avatar

Messages : 213
Date d'inscription : 25/04/2012
Âge : 21
Guilde : Cait Shelter
Magie / Malédiction / CS : Great Tree Arc

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.600
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Connue
MessageSujet: Re: Pourquoi ? POURQUOI ? Whouuuuuuuuy ? (RP PUBLIC POUR TOUS CEUX QUI VEULENT)   Sam 19 Mai - 14:31
- Qui es-tu ?

Lorsque Lasarus commença à tourner autour d’elle de manière assez peu rassurante, Rose eut la désagréable impression d’être un poisson rouge enfermé dans un aquarium en présence d’un requin qui n’avait pas mangé autre chose que du plancton depuis trois mois. Autant dire observée par un gros poisson affamé qui possédait des crocs mesurant la taille de son avant bras et qui auraient fait pâlir de jalousie un tigre narcissique.
Qui était elle ? Question aussi vaste qu’inutile. Elle n’était personne. Juste Rose. Et puis des deux, c’était tout de même lui qui paraissait le plus louche et le plus menaçant.

- Je me réveille dans ce lieu pommé, sur qui je tombe ? Une fille bizarre qui fait des trucs bizarres et qui surtout, parle toute seule ! N’as- tu pas une explication à me donner ? Même une petite ?

Rose faillit répliquer que non, elle n’avait pas la moindre explication à lui donner, étant elle même dans une situation plus que suspecte qui ne laissait que trop peu de place à la confiance, mais elle se retint en remarquant que le jeune homme possédait une espèce de barre métallique, qui ressemblait tout de même plus à un lampadaire qu’à autre chose, et qui semblait avoir la capacité de fendre une montagne en deux en un seul coup mortel. La jeune fille tira sur ses habits étriqués, tachant de détecter si une ou deux tentacules ne lui étaient pas poussées pendant le voyage, car Lasarus la regardait tout même très étrangement, comme si l’être qui se tenait devant lui n’était pas humain.
Rose fit la moue. Pas possible, il n’avait jamais entendu parlé des règles les plus banales de la politesses ou quoi ? Un voile contrarié vint se poser sur les prunelles myrtilles de la jeune fille, assombrissant son regard tandis qu’elle levait la main en fronçant les sourcils. Presque aussitôt, une multitude de lianes en provenance directe des arbres les entourant vinrent soulever Lasarus par les bras, l’élevant à une cinquantaine de centimètres au-dessus du sol poussiéreux.

- Je suis Rose, articula-t-elle d’une voix boudeuse, pas une fille bizarre. Et je ne parle pas toute seule, je t’ai expliqué que c’était ma conscience qui m’embêtait. Je pense qu’il est inutile de disserter une demi-heure sur le sujet.

Les lianes reposèrent doucement le jeune homme sur le rocher, sur la commande mentale de la jeune fille dont le visage assombri par l’agacement ne tiqua pas. Les traits de Rose s’adoucirent aussitôt les lianes retournées à leur environnement naturel, et ce fut d’une manière nettement moins effrayante qu’elle plaça ses mains sur ses hanches en fronçant les sourcils.

- Et puis d’abord, ça ne se fait pas de tourner autour d’une personne comme ça ! Tu devrais au moins savoir cela !

Lasarus D'or

avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 06/05/2012
Âge : 23
Guilde : Phantom Lord
Magie / Malédiction / CS : Kaminari no Mahô / Magie de la foudre
Magie / CS Secondaire : Magie du son (verouillée)

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.840
Statut: Mage de Rang C
Renommée : Mage de Campagne
MessageSujet: Re: Pourquoi ? POURQUOI ? Whouuuuuuuuy ? (RP PUBLIC POUR TOUS CEUX QUI VEULENT)   Sam 19 Mai - 18:47
Ses yeux se vidèrent de toute intensité, me déconcertant sur le moment. La seule preuve de mon étonnement fut mon temps d’arrêt pendant que je dévisageai la jeune fille soudain devenue silencieuse. Je sentis plus que je ne vis quelque chose de phénoménale s’accrocher à moi puis me soulever de terre comme l’aurait fait un Vulcain à une jeune fille en détresse. Mes yeux s’agrandirent sous le coup de l’excitation, elle était forte. Cette pensée résonna dans chaque recoin de ma tête, étouffant les quelques perturbations de mon esprit mal réveillé. Mon sourire s’élargit alors que je la regardai du haut de mon cinquantaine de mètre. Je réalisais que je me devais d’être mettre sur mes gardes à chaque instant à partir de ce moment, même si j’avais l’impression qu’elle ne me voulait pour l’instant aucun mal. C’était fort dommage pour mes muscles bandés qui n’attendaient rien d’autre qu’une bataille à leur mesure.

"Je suis Rose, articula-t-elle d’une voix boudeuse, pas une fille bizarre. Et je ne parle pas toute seule, je t’ai expliqué que c’était ma conscience qui m’embêtait. Je pense qu’il est inutile de disserter une demi-heure sur le sujet"


Elle est encore plus bizarre que je ne le pensais, une conscience qui embête son possesseur, rien de plus affligeant tout compte fait. Mais que cachait une telle personne sinon une multitude de bizarreries encore plus étonnant (ou déprimant) ? Je ne me débattais pas contre le sort, il me suffirait de sentir une once de violence dans le ton de sa voix pour savoir quelles seraient ses intensions à mon égard maintenant qu’elle me tenait par la peau du cou. Ma magie me démangeait, elle voulait aussi montrer de quoi elle était capable, réduire en cendre chaque parcelle de liane qui me retenait sur place et détruire Rose aussi comme j’aurais détruit un galet mal policé. Mais j’avais un contrôle total sur moi- même, sûrement dû à la faim qui tiraillait chacun de mes fibres.

Elle était sérieuse, son visage en témoignait. Le sourire moqueur et la voix suraigüe laissa place à la plus impressionnante petite fille de toute l’île, je devrais un jour prendre exemple sur elle et devenir sérieux face à mes potentiels adversaires au lieu de les sous- estimer. Les lianes reprirent leurs mouvements à la fois lents et gracieux. Elles me déposèrent sur un rocher pas loin de Rose, me mettant en hauteur par rapport à ses yeux violets. Je n’avais pas remarqué qu’elle avait de beaux yeux, des yeux aussi atypiques que sa propre personne. Je posai pied à terre et tournai vers elle un visage des plus aigris. Je passais enfin ma main sur le visage las qui me sert de façade, et m’assois brutalement sur mon séant. La même gamine délirante de toute à l’heure reprit le contrôle de son corps, posant sur ses hanches ses mains aux doigts longilignes.

« Et puis d’abord, ça ne se fait pas de tourner autour d’une personne comme ça ! Tu devrais au moins savoir cela ! »


Je ne pus retenir un sourire amusé devant sa mine faussement renfrognée, découvrant toutes mes dents.

« C’est sûrement vrai par chez toi, mais tu ne dois pas connaître beaucoup de chien enragé pour en arriver à m’en vouloir pour si peu. »

Je me laissais glisser sur le sol, soulevant une gerbe de cendre et de poussière en touchant terre. Gêné par la demande que j’allais lui faire, pour le seul fait de montrer mon ignorance (n’est-ce pas déjà fait ?), je me gratte derrière la tête en réprimant mon envie de frapper un caillou du bout de ma semelle.

« Tu as l’air plutôt… instruit sur ce bled, tu pourrais me guider jusqu’à la prochaine plage tu penses ? Je sais que je n’ai pas été très… »


Le sol se mit à trembler sous nos pieds, j’ai dû me retenir au rocher derrière moi pour ne pas tomber à la renverse. Les cailloux eux- même bondissaient comme s’ils se rendaient compte pour la première fois de leurs formations à quel point c’était possible. Et chaque fois qu’ils retombaient, de multitude gerbes de poussière se soulevait pour remonter jusqu’à mes narines, me faisant éternuer. Pourtant, ce n’était pas ce qui attira le plus mon attention. Ce fut un géant cubique qui fonçait vers nous en sautant de rocher en rocher qui me donna une impression de malaise soudain, un malaise que je connaissais bien. Ses babines étaient retroussées découvrant des dents parfaitement rangées, chacune aussi carrée qu’un pavé. Mon cœur battit de toutes ses forces, qu’est-ce que cette créature démoniaque ? Surtout, pourquoi nous lance-t- il un regard aussi furieux alors que c’était la première fois qu’on se voyait ? Des questions bien inutiles sachant ce qui nous attendait très probablement : un combat des plus explosifs.

Un dernier bond et il atterrit juste devant nous, les jambes écartées, la tête penchée en avant comme pour charger, ses cornes en suspension dans l’air. Maintenant qu’elle était plus près, la bête monstrueuse paraissait encore plus menaçante. Ses narines prenaient de plus en plus de volume à chaque respiration, on pouvait presque sentir l’air chaud qui s’en échappait. Sa couleur orangée prenait des tintes humides à chaque fois qu’il bombait son torse, ce qui arriva quasiment tout le temps car il haletait considérablement. On aurait dit qu’il avait couru d’un bout à l’autre de l’île à notre recherche. Quelque chose clochait pourtant, ses dents n’étaient pas celle des prédateur d’humain ni ses pattes. A sa forme, on aurait dit que le monstre vivait statufié toute sa vie. Pourtant, il était bien là, prêt à nous réduire en bouillit. Je préparais intérieurement mes sorts, sortant ma barre de métal de sa broche sans le quitter des yeux. Je sentais la présence de Rose à côté de moi, avait- elle peur ? Ou était- elle aussi excités que moi ?
Rose Alwena
La Terreur des PissenlitsLa Terreur des Pissenlits

avatar

Messages : 213
Date d'inscription : 25/04/2012
Âge : 21
Guilde : Cait Shelter
Magie / Malédiction / CS : Great Tree Arc

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.600
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Connue
MessageSujet: Re: Pourquoi ? POURQUOI ? Whouuuuuuuuy ? (RP PUBLIC POUR TOUS CEUX QUI VEULENT)   Mer 23 Mai - 14:40
- C’est sûrement vrai par chez toi, mais tu ne dois pas connaître beaucoup de chien enragé pour en arriver à m’en vouloir pour si peu.

Rose, qui n’avait sans doute jamais entendu parlé du mot « métaphore », se questionna pendant trois bonnes minutes sur la réflexion de Lasarus. Un chien enragé ? Bien sûre qu’elle ne connaissait pas de chiens enragés ! Rose avait toujours eut tendance à éviter les canins. Ça puait, ça bavait, et ça sautait partout y compris sur leur maître qui pouvait en l’espace de dix secondes se retrouver ensevelit sous une masse poilue et informe. Mais s’il y avait bien une chose que les chiens, aussi enragés soient ils, n’avaient pas apprendre et ne le pouvaient tout simplement pas, c’était les codes de la société humaine alors pourquoi disait il cela comme si son argument était irréfutable ?

Rose ouvrait la bouche, dans l’espoir d’obtenir des éclaircissements sur ses interrogations sans réponse lorsque Lasarus, qui lui souriait de toutes ses dents blanches, reprit la parole d’un ton plus cordial :

- Tu as l’air plutôt… instruit sur ce bled, tu pourrais me guider jusqu’à la prochaine plage tu penses ? Je sais que je n’ai pas été très…

Pour une fois, et malheureusement dans le cas présent, ce ne fut pas Rose qui coupa la parole au jeune homme mais un tremblement de terre précédé par un grognement des plus louche qui fit chuter la jeune fille, celle ci n’ayant déjà que trop peu d’équilibre lorsque le sol ne bougeait pas. La première chose qu’elle remarqua lorsque ses genoux entrèrent vigoureusement en contact avec le sol fut que les cailloux, qu’ils soient petits ou plus conséquents, rebondissaient en rythme avec les secousses énormes qui résonnaient jusqu'à l’intérieur du crâne de Rose. La jeune fille se prit la tête à demain, aplatissant vers l’arrière ses boucles roses, et releva ses yeux inquiets vers la source du bruit, qui s’imposa rapidement dans son esprit comme étant carrément la source même des problèmes, car la créature qui les juchait à présent de sa haute taille lui donna la chair de poule.
Bien, pas de panique, il ne fallait sur tout pas paniquer. Rose ferma les yeux et tacha de se remémorer le bestiaire de l’île, qui elle l’avouait, n’avait pas été celui qui l’avait le plus marquer, ne pensant pas elle-même se rendre un jour sur ces terres hostiles. La concentration lui faisait de surcroit défaut, car le monstre qui les surplombait ne semblait pas très enclin à une discussion autour d’une tasse de thé, mais plutôt motivé à les exterminer sans pitié.
Si ses neurones ne voulaient pas fonctionner, il fallait donc qu’elle combatte. Rose se délecta de l’exquise sensation que lui procura son pouvoir lorsqu’il s’introduisit dans ses veines, et se redressa sur ses deux pieds pour s’approcher de Lasarus qui lui, avait déjà dégainé son gigantesque bâton de métal, le visage figé dans une expression de satisfaction qu’il ne cherchait vraisemblablement pas à masquer.
« Très bien, se dit Rose à elle même. Tu vas compter jusqu’à 10 et te rappeler contre quoi tu vas combattre si tu ne veux pas éviter une mort aussi lente que douloureuse. »

- 10 ! hurla Rose à haute voix en redressant son dos.
Elle esquiva sans délicatesse aucune la patte monstrueuse de la créature en roulant sur le côté, s’égratignant le coude et le genoux droit.

- 9 ! continua la jeune fille.

Le monstre ne se laissa pas décourager pour si peu et fonça sur elle tandis qu’elle se remettait sur ses pieds en vacillant, déjà essoufflée au bout de trois secondes de lutte.

- (C’est pour ça que je te dis de faire plus de sport…)
8 ! 7 ! cria la jeune fille sans prendre en compte sa conscience.

Rose sauta sur le côté en atterrissant comme un chat sur ses pieds, ne laissant pas aux cornes de la bête l’occasion de creuser un trou dans son estomac. Le tranchant d’une branche qu’elle n’était parvenue à éviter laissa une mince entaille au niveau de sa pommette.

- 6 !

La créature, se remit sur ses pattes sans trahir aucune émotion, et se secoua pour faire tomber les graviers qui s’étaient posés sur ses épaules carrées.

- 5 !


Nouvel assaut.

- 4 !

Rose invoqua un bouclier par le biais de « Tree Shield », son incantation défensive. Une multitude de couche de racines vinrent la protéger momentanément, lui faisant gagner quelques secondes de vie supplémentaire.

- 3 !


Le monstre parut commencer vraiment à s’énerver, et il secoua ses deux cornes et poussant un mugissement terrifiant.

- 2 !

Rose fit disparaître son bouclier et souffla pour enlever les cheveux qui lui bouchaient la vision.

- 1 !

La jeune fille se redressa dans un ultime effort fermant les yeux pour se concentrer sur son objectif.

- 0 !

Mais oui mais bien sûre ! L’animal auquel ils étaient confrontés n’était autre qu’un Baboon cornu, une espèce qui vivait en abondance sur Gehenna. Rose ouvrit grands ses yeux myrtilles, avisant le monstre qui semblait reporter son attention sur Lasarus, jugeant certainement que la petite humaine qui gesticulait autour de lui n’avait rien d’intéressant à lui apporter car elle passait son temps à fuir et à se protéger sans passer à l’offensive. Les Baboons étaient considérés comme étant plutôt pacifistes, et n’étaient censés se mettre en colère que lorsque l’on cherchait vraiment à l’énerver par tous les moyens possibles mise à la disposition du premier masochiste venu. Or, il ne paraissait pas y avoir beaucoup de masochistes sur cette île, juste deux pauvres humains perdus au milieu d’un nul part un peu trop dangereux pour des vacances d’été.

Rose fronça son petit nez et essuya rapidement sa joue sur laquelle le sang de son égratignure coulait, avant de mettre ses mains en porte voix pour hurler à Lasarus :

- C’est un Baboon Cornu, les attaques de ton bâton seront moins efficaces que ta magie ! Ah, et évite ses cornes, sinon t’es foutu !

Lasarus D'or

avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 06/05/2012
Âge : 23
Guilde : Phantom Lord
Magie / Malédiction / CS : Kaminari no Mahô / Magie de la foudre
Magie / CS Secondaire : Magie du son (verouillée)

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.840
Statut: Mage de Rang C
Renommée : Mage de Campagne
MessageSujet: Re: Pourquoi ? POURQUOI ? Whouuuuuuuuy ? (RP PUBLIC POUR TOUS CEUX QUI VEULENT)   Mer 23 Mai - 17:15
« 10 ! » hurla Rose à haute voix en redressant son dos.

Je me crispai alors instinctivement. Je reconnus la voix suraiguë de Rose, mais n’avais aucune envie de vérifier. Lâcher du regard un adversaire qui dégageait une aura meurtrière aussi intense était synonyme de mort dans la plus part des cas. Sûrement que sa petite voix agaça le monstre car il l’attaqua aussitôt. Elle était agile, elle évitait tous ses coups avec une facilité déconcertante, usant parfois de magie pour se protéger des plus puissants coups portés. Elle gesticulait plus qu’elle n’évitait en fait, elle aurait pu me faire rire dans une situation moins tendue. Le monstre s’énervait de plus en plus, surtout à un certain moment, quand la fille esquiva de peu ses cornes. Et pendant toute sa chorégraphie burlesque, Rose décomptait haut et fort jusqu’à O. Elle faisait le décompte de quoi exactement? Je n’en savais rien. J’espérais juste qu’elle ne voulut pas de moi quelque chose que j’aurais raté car elle avait l’air de beaucoup réfléchir, et moi je ne savais pas quoi faire.

« 0 ! »


La bête géante cessa tout à fait de l’attaquer pour me fixer de ses yeux injectés de sang. Mais d’où lui venait une telle soif de mort ? Je resserrai plus fermement ma prise sur ma barre. Je sentais mes veines se gonfler sous la pression de ma propre peau. Je pensais notre adversaire à deux doigts de se jeter sur moi, je me préparai à éviter ou encaisser. J’essayai d’élaborer un semblant de plan en écoutant mon cœur battre vite et fort. Je me connaissais mieux que quiconque, je le savais : peu importe le genre de plan que je ferai, je ne le suivrai pas. Dans le feu de l’action, rien ne m’était plus chère que de laisser libre court à ma fureur et d’agir sur l’instant, sans jamais penser à l’après ni l’avant. De toute façon, dans notre cas, s’il y avait un après, ce serait soit la mort soit très gravement blessé. Le monstre baissa la tête et chargea sur moi, cornes dressées. Je décidai de le frapper en plein milieu du crâne avec ma barre métallique, là où il me parait le plus vulnérable.

« C’est un Baboon Cornu, les attaques de ton bâton seront moins efficaces que ta magie ! Ah, et évite ses cornes, sinon t’es foutu ! »

Un Ba… quoi ? J’allais devoir détruire un babouin cocu avec ma seule magie ? J’en rageais intérieurement, un adversaire qui me paraissait être le parfait punching ball… J’avais confiance en la fille, parce qu’elle avait l’air de vouloir autant que moi que cette…Babiole Perdue ou peu importe son nom disparaisse aussi vite qu’elle a surgit. Je lançai derrière moi mon arme pour ne pas qu’elle ma gène, et me préparai à combattre de toutes mes forces.

Alors que le Ba… On va dire macaque par commodité. Alors que le macaque ne se trouvait qu’à une enjambée de moi, je sautai en l’air grâce à une électro-impulsion, puis baissai mon regard en m’élevant de plus en plus vite. Le monstre s’arrêta net en regardant autour de lui à ma recherche, je souriais violemment. Qu’est-ce que c’est bête une bestiole ! Une fois qu’elle revint sur ses pas, juste en dessous de moi, je me laissai tomber dans une chute verticale rapide. Il ne lui fallut que dix secondes pour lever les yeux et voir ce qui lui tombait dessus.

« CORNES ÉLECTROCUTION EXPLOSIVES »


Je frappai le crâne du macaque de toutes mes forces avec les deux cornes explosives. Des gerbes électriques se dégagent de nos deux corps pendant la décharge fulgurante. Je retombai ensuite sur mes pieds à quelques mètres de lui, dans une glissade contrôlée. Le monstre plia un genou, se tenant la tête en la secouant, sous le choc. Je tendis une main ouverte vers lui, invoquant cinq lances électriques servant à l’exécution foudroyante : une juste au-dessus de sa tête, une autre dans son dos, une autre juste devant son ventre, une derrière et devant sa tête. Ensuite, fermant mon poing, les lances s’enfoncent dans sa chaire en dégageant des étincelles électriques. Le cri du monstre résonna en moi comme un gong de mauvais augure. Il tomba tout de même à genou, les bras au sol, serrant les dents comme pour s’empêcher de vomir. Je croyais l’avoir terminé quand elle se releva lentement. Elle souleva un rocher en le dégageant de terre et le lança sur moi dans un hurlement effrayant. Je bondis à temps sur le côté, finissant en roulade pour mettre de la distance entre moi et les projectiles éventuels dû au choc entre rochers. Il était coriace l’animal, deux de mes plus puissantes attaques n’ont rien pu lui faire. De plus, en le touchant avec mon front, je m’étais rendu compte à quel point il était solide à l’extérieur, on aurait dit du marbre. Rose venait de me sauver la vie en me donnant cette information tout à l’heure, j’avais une mini dette envers elle, mais rien de bien méchant.

« Rose ! Je crois qu’on va devoir trouver un autre plan, il est plus solide qu’il n’y parait, même à l’intérieur ! Je pense qu’il faudrait… »


On venait encore de m’interrompre, le sol bougeait de nouveau pour une raison dont je doutais de la teneur. En levant les yeux vers le chemin qu’avait pris le grand singe marbré, je constatai qu’une multitude d’entre sa race approchait à grands pas. Ils semblaient être plus petits et moins forts, la terre ne résonnait que parce qu’ils étaient nombreux tel un troupeau. Mais leur force ne devait pas être prise à la légère. Leurs cornes n’avaient rien à envier à celles de leur congénère grandissime, et les reflets lumineux du soleil qu’ils dégageaient laissaient à penser qu’ils avaient aussi sa constitution extérieure. Ma tête me tournait, je venais de voir la plus imposante armée de tous les temps. J’avais le choix entre fuir et les affronter, rien ne me faisait plus plaisir que de combattre de tels adversaires, je voulais les combattre avec mes poings et mon arme. Une idée me trotta fugacement dans la tête : j’allais sûrement mourir, mourir au combat. Je me rendis compte que mon visage était crispé à force de sourire sans cesse, mes traits se détendaient en même temps que je reprenais mon sérieux. Je sautai sur mon bâton métallique et le dirigeai vers mes ennemis comme un katana, attendant le choc.

« Vous allez voir comment la foudre détruit ses ennemis »


Ma peau allait valoir bien plus qu’une simple pichenette cette fois encore.
Game Master

avatar

Messages : 1585
Date d'inscription : 26/09/2011
Magie / Malédiction / CS : All Mighty
MessageSujet: Re: Pourquoi ? POURQUOI ? Whouuuuuuuuy ? (RP PUBLIC POUR TOUS CEUX QUI VEULENT)   Jeu 24 Mai - 19:43
Au beau milieu de tout ce tumulte, l'ensemble de nos protagonistes, ainsi que leur adversaire inopiné, cessèrent tout mouvement en sentant brusquement la terre trembler. Était-ce le volcan qui se réveillait ? Pas si sûr, car même s'il crachait son habituel flot de lave, ce dernier semblait aussi "paisible" qu'à l'accoutumée.

Pas le temps de comprendre ce qui se passe, le Baboon Cornu affiche une mine comme s'il avait vu le fantôme de son ancestre, et choisit de courir au loin, fuyant nos deux amis sans raison. Brusquement, l'obscurité se fait. Pourquoi ? Une éclipse ? Non pas vraiment. Nos compères ne peuvent comprendre le fait que cette obscurité soit due à une masse qui passe dans le ciel et recouvre le soleil.

Imaginez leur têtes lorsque celle-ci apparaît devant eux, écrasant sans l'ombre d'un remord, sans autre forme de procès, le pauvre Baboon qui décède sous le poids des tonnes et des tonnes que le Dragon Noir de l'Apocalypse pèse. Faisant face à notre charmant groupuscule de mage, il les observe l'espace d'une seconde, avant de se mettre à hurler, faisant décoller les arbres les plus solidement enracinés, et valser au loin nos amis. Juste par ce cri, inutile de dire que c'est comme s'ils avaient été pris dans une véritable tornade. Voilà ce qu'il en coûte de croiser le chemin du terrifiant Acnologia...





=========================

Intervention Punitive : Il est extrêmement interdit de faire apparaître les monstres comme cela vous chante. Il faut demander une intervention GM pour cela. Comme on l'a déjà dit, et que pour Duracel j'en sais rien, mais moi ça me court sur le haricot, vous voilà donc face à Acnologia et ses joyeux 18.000 PM.
Bonne chance 0/
Rose Alwena
La Terreur des PissenlitsLa Terreur des Pissenlits

avatar

Messages : 213
Date d'inscription : 25/04/2012
Âge : 21
Guilde : Cait Shelter
Magie / Malédiction / CS : Great Tree Arc

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.600
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Connue
MessageSujet: Re: Pourquoi ? POURQUOI ? Whouuuuuuuuy ? (RP PUBLIC POUR TOUS CEUX QUI VEULENT)   Jeu 24 Mai - 20:19
Lorsque Rose se fit balayer au loin comme un vulgaire fétu de paille, sa tête heurta avec violence un rocher dont l’impact fit couler son sang en abondance. La jeune fille, qui avait reconnu le terrible Achnologia dès le premier coup d’oeil, eut alors un réflexe aussi stupide qu’humain : elle pleura. Les larmes coulèrent à flot de ses yeux révulsés tandis qu’elle courrait en se prenait toute les branches basses qu’elle n’arrivaient pas à éviter, aveuglée par les larmes. Elle hurla vaguement un « coouuuuurs » à Lasarus avant d’accélerer de plus belle dans l’espoir de se réfugier dans un endroit où le terrible monstre ne pourrait pas l’atteindre.
Le hic, c’était que se cacher où que ce soit dans une île aussi déserte que Gehenna relevait de l’exploit, aussi se retrouva-t-elle bientôt en haut d’une immense falaise qui surplombait l’océan avec majesté.
Le dragon se rapprocha rapidement d’elle, sa gueule énorme ouverte sur ses crocs qui devaient mesurer sa taille, si ce n’était plus. Ses yeux de braise la pétrifièrent, et Rose recula de quelques centimètres jusqu’à ce que ses talons soient au bord du gouffre.
Le dilemme ne fut pas loin : elle avait le choix entre mourir sans doute possible broyer par une bête difforme ou mourir éventuellement, tuée par les lames glacées de la mer. La jeune fille sauta donc dans l’étendu d’eau à pieds joints, en poussant un hurlement qui dû réveiller tous les requins du coin. Pas de chance, vu sa situation…..

La seule pensée cohérente qui vint à l’esprit de Rose tandis qu’elle émergeait des flots glacés fut « pourvu qu’il ne sache pas nager ! ».

(A problème sans solution, réponse courte. Vraiment vraiment désolée, je ne savais pas ! *0*)
Lasarus D'or

avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 06/05/2012
Âge : 23
Guilde : Phantom Lord
Magie / Malédiction / CS : Kaminari no Mahô / Magie de la foudre
Magie / CS Secondaire : Magie du son (verouillée)

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.840
Statut: Mage de Rang C
Renommée : Mage de Campagne
MessageSujet: Re: Pourquoi ? POURQUOI ? Whouuuuuuuuy ? (RP PUBLIC POUR TOUS CEUX QUI VEULENT)   Ven 25 Mai - 18:13
Quelle était cette force ? Tout mon être fut expulsé au plus loin de la créature, mon esprit même fut saisit par la grandeur de la puissance qui se dégageait. Mon dos heurta lourdement un rocher quelques mètres plus loin, me coupant le souffle de la pire manière qui soi. J’ouvrai grand la bouche laissant échapper de la salive visqueuse, le coin des yeux larmoyant. Tenant l’endroit où devrait se trouver mon diaphragme, je levai mon regard vers la monstruosité. Était-ce cette créature qui régnait sur cette île? Était-ce le roi des enfers ? Ma tête me tournait alors que j’essayais de me reprendre, en manque d’oxygène et de souffle. J’avais déjà vu un dragon auparavant sur des tableaux, ceci y ressemblait fortement. Pourtant, ils avaient disparu depuis… très longtemps d’après ce que j’en savais, depuis assez longtemps pour faire partie des légendes. Or, il y en avait probablement un devant moi ou alors ce monde recèle des créatures des plus effrayantes. Si s’en est pas, à quoi devait ressembler les vrais dragon ?

Alors que j’assimilais cette idée faramineuse, Rose passa devant mes yeux, courant avec la vitesse d’un vent d’automne. Sa tête était en sang mais elle n’avait pas l’air d’en souffrir. Ses jambes maigrichonnes parurent voler, bondissant plus qu’elle ne courait. Cette fille était une lacryma vivante, je l’enviai sur le moment. Ce fut lorsque je remarquai pourquoi elle fuyait de cette manière que je m’enviai finalement : le dragon la suivait de près, voulant certainement éliminer la plus vulnérable des deux. Ou juste qu’elle l’amusait pour l’instant ou encore… le dragon me croyait peut- être mort… Je me levai difficilement en évitant de trébucher inutilement. Je jetai un coup d’œil vers Rose alors que la monstruosité me dépassait, me cachant derrière mon rocher. Ses pattes énormes faisaient trembler la terre à chaque pas, on aurait dit deux énormes marteaux métalliques manipulaient par d’immenses dieux en colères. Sa queue en balayage apparut soudainement sur mon champ de vision et nous heurta, moi et le rocher, détruisant le dernier, envoyant le premier s’écraser sur un autre plus grand rocher. Je me retrouvai enseveli sous un tas de pierre et de poussière. Ne dépassait de moi que mes pieds et une parties de mes jambes sans aller jusqu’aux cuisses.

Le dragon s’approcha nonchalamment de mon corps et posa son énorme nez à quelques centimètres du tas de cailloux. Il renifla puis éternua, envoyant voler toute la masse caillouteuse. Je ne bougeai pas. Mon visage était égratigné à plusieurs endroits, et malgré la douleur perçante et persistante, je ne respirai pas. Le temps dura, dura, dura… J’ouvrai un œil pour vérifier que la voie était libre, la face monstrueuse du dragon me cacha le ciel. Je pouvais presque sentir les écailles de son nez contre le mien, pourquoi ne les ai- je pas senti plus tôt ? Il hurla, me donnant l’impression qu’il voulût m’avaler, mais n’en fit rien. Il releva tout d’abord son immense tête puis planta ses griffes dans le sol cent mètre sur ma droite et racla le terre jusqu’à moi pour m’envoyer valser plus loin. Alors que j’étais en l’air, réfléchissant sur la possibilité de me rompre le cou lorsque j’atterrirai - si j’atterrissais- je me demandais s’il y avait mis toutes ses forces. J’avais l’impression de voler sur une terre volante, mon dos était toujours collé au sol cendré de l’île. Le vent était mon ami à ce moment- là, chacun de ses caresses m’adoucit plus qu’à l’accoutumé. Je fermai les yeux.

Toute pensée me quitta au moment où je touchai l’eau. Tout se passa pourtant en douceur, j’étais un capitaine dont le navire de terre coulait peu à peu. Chaque parcelle de ma peau ressentit la fraicheur de l’eau sans que ça ne me fasse bouger d’un pouce, le pouvais- je? J’étais meurtri et quelque chose d’énorme détruisait tout espoir en moi, ce dragon m’avait fait l’effet d’une bombe. La mer de désespérance hein ?… Un sourire vint illuminer mon visage las et blessé, je venais de comprendre. La mort me tendait la main, je ne fis rien pour l’empêcher d’approcher. Mes yeux rencontrèrent une forme vague sous l’eau remontant de plus en plus vite. C’était ce que je croyais jusqu’à ce qu’un rayon violet ne brillât en son sein. Je connaissais quelqu’un qui possédais des yeux de cette couleur… Une personne chère ?... Non, seulement une récente connaissance. La forme se rapprochait, elle n’était plus qu’à quelques mètres de la surface. C’était Rose, j’en étais enfin sûr, je repris du poil de la bête, tournant sur moi- même pour me rééquilibrer. En quelques jeux de jambe, j’étais en chemin pour le ciel azuré, je profitais de la terre solide sous moi pour me propulser vers le haut. La mort devrait attendre, je n’en avais pas encore finis avec la vie.

Le temps que je pris à nager me sembla l’éternité qu’il fallut au monde pour se remplir d’autant d’eau. Je vomissais sans attendre la quantité d’eau salée en trop dans mon corps lorsque je sentis l’air marin caresser mes joues douloureuses. Je repérai ensuite Rose non loin de moi, nageant à grande vitesse. Je la suivais de près, espérant qu’elle nous menait vers la terre ferme de l’île.
Game Master

avatar

Messages : 1585
Date d'inscription : 26/09/2011
Magie / Malédiction / CS : All Mighty
MessageSujet: Re: Pourquoi ? POURQUOI ? Whouuuuuuuuy ? (RP PUBLIC POUR TOUS CEUX QUI VEULENT)   Ven 25 Mai - 18:42
Semblant se moquer de tout cela, le terrifiant Dragon Noir de l'Apocalypse ne prit même pas la peine de regarder les deux mages qu'il avait envoyé valser. Pour quelle raison ? Sans doute parce qu'il les jugeait insignifiants...

Ou peut-être...

Parce que ce n'était qu'une illusion, ou pour être plus exact : un mirage. Une fois que les deux mages furent assez loin pour ne plus apercevoir le terrifiant animal, ce dernier sembla perdre de sa consistance, tombant en un amas de sable qui se dispersa, pour finalement voleter en une tempête qui se concentra et rétrécie au niveau d'un seul et unique animal.

Bien plus petit qu'un dragon, on pouvait distinguer dès lors qu'il s'agissait d'un Lycaon Noir, mais étrangement entouré par un vent faisant tournoyer du sable en légère quantité. Quand la partie de l'île où il résidait fut désertée par les deux mages, il hurla un coup, avant qu'à nouveau, une tempête de sable d'une puissance colossale ne vienne à entourer presque toute l'île, exception faite du recoin où se trouvaient nos deux amis.

Vu la puissance du vent, impossible de traverser la tempête sans se faire broyer... Mais que s'était-il donc passé ? Nos deux amis resteraient convaincus d'avoir affronté Acnologia... Alors qu'en réalité, il ne s'agissait que d'un mirage, mêlant la puissance du Regalia du Désert, apprivoisé par un terrifiant Lycaon Noir. Mais maintenant, impossible pour eux de passer outre la protection de l'animal, la voie était scellée pour de bon.

==============================


Intervention Game Master : Voilà, maintenant, approximativement 90% de Gehenna Island vous est interdit. Il ne vous reste qu'à rentrer chez vous, convaincus d'avoir échappé à la mort du Dragon Noir de l'Apocalypse X)
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Pourquoi ? POURQUOI ? Whouuuuuuuuy ? (RP PUBLIC POUR TOUS CEUX QUI VEULENT)   

Pourquoi ? POURQUOI ? Whouuuuuuuuy ? (RP PUBLIC POUR TOUS CEUX QUI VEULENT)

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG : Fiore no Oukoku :: 
 :: Mer de Désespérance :: Gehenna Island
-