Fermer le menu
Ouvrir le menu

Navigation














Partagez | 

 La chute d'une étoile [PV Ren Ikari]

AuteurMessage
Celya Lutalis
Mage de Crime SorcièreMage de Crime Sorcière

avatar

Messages : 160
Date d'inscription : 17/04/2012
Âge : 26
Guilde : Crime Sorciere
Magie / Malédiction / CS : Constellationniste

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.070
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Itinérante
MessageSujet: La chute d'une étoile [PV Ren Ikari]   Sam 11 Jan - 16:38

Alors que Wulf et moi nous quittions la forêt, j'étais encore sous le choc ce qui obligeait l'esprit du loup à me tirer par la main pour me faire avancer. Dans cette course effrénée j'étais poursuivie par une forte odeur de sang, je ne parvenais pas encore à m'expliquer ce qui c'était passé. Je priais plutôt pour que je réveille enfin de ce cauchemar, pour que rien de cela ne soit réel. Je finis par retrouver le contact avec la réalité et le sol par la même occasion grâce à une méchante racine en bordure de forêt. Rapidement, Wulf vint m'aider à me relever. J'attrapai la main griffue qu'il me tendait et c'est en voyant ma main couverte de sang que les événements se remirent en ordre dans ma tête. La rencontre, le calme de la forêt avant que je ne sente son emprise se refermer sur moi et tout ce sang... S'en était trop pour moi, je ne supportais pas l'idée d'être devenue un monstre, je voulais m'enfuir, mais j'étais trop fatigué tant mentalement que physiquement par cette rude journée pour faire un pas de plus. Voyant cela, l'esprit du loup proposa que nous passions la nuit ici après s'être assuré que nous n'étions pas suivis.

De toute la soirée, je ne lâchai pas un mot, le regard fixé sur mes mains ensanglantées. Plusieurs fois Wulf voulu s'approcher pour voir si ça allait, mais je ne laissais pas faire, même s'il était immortel je ne voulais pas prendre le risque de lui faire du mal aussi. Dans ma tête tout un tas de choses s'entrechoquaient, des mots, des éventements, sans qu'aucune issue ne s'offrent à moi. J'étais complètement ailleurs, bloquée dans un vortex de tourment, je n'avais que peu voir plus du tout consciente de ce qu'il m'entourait. Je ne remarquais même pas que Wulf puisait à présent dans ses propres ressources pour rester avec moi comme Andromeda le faisait avant. Au petit matin, j'ouvris les yeux sans avoir le souvenir de m'être endormie, j'étais probablement tombée de fatigue sans m'en rendre compte. Le loup forgeron était toujours là, il n'avait pas l'air dans son assiette, alors sans réfléchir plus que ça j'allais a sa rencontre. En me voyant approché un sourire se dessina sur ses babines.


- Je suis content de voir que tu vas mieux, dit il en grimaçant. Je suis désolé, mais je ne vais pas pouvoir rester plus longtemps, mais avant de partir, j'ai un message pour toi de la part du blanc-bec d'hier. Il sait que ce n'était pas toi, il ne compte pas te faire d'ennuis, mais il veut juste savoir pourquoi. On aimerait tous savoir Celya, continua-t-il en parlant au nom des esprits, on veut t'aider.