Fermer le menu
Ouvrir le menu

Navigation














Partagez | 

 Nuit orageuse des plus grands tourmant [Featuring Ever mary]

AuteurMessage
Light J. Kristal

avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 18/07/2013
Âge : 26
Magie / Malédiction / CS : Kansô

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 300
Statut: Simple Civil
Renommée : Inconnu(e)
MessageSujet: Nuit orageuse des plus grands tourmant [Featuring Ever mary]   Lun 9 Sep - 15:51
La nuit venait de tomber, un orage frappait sur la ville, la pluie était drue et tombait incessamment sur Crocus. Light était légèrement mal depuis la course poursuite avec Io pour sortir du palais et éviter les gardes de toute la ville. Elle espérait même qu’il n’y aurait pas d’affiche dans la ville pour retrouver celle qui avait volé l’identité à une ancienne garde « proche » du Roi. C’est ainsi qu’elle put comprendre que la personne qu’elle avait vu devant le palais, pale et fantomatique était sa mère qu’elle voyait en « vision ». En revanche elle n’avait pas vu son père, ou si c’était le cas elle ne l’avait pas reconnu.

Elle était sous la pluie, errait sans but… La pluie ruisselait sur son visage, camouflant les larmes qui coulait de ses yeux. Etait-ce de la peine ? Ou de la peur ? La journée s’était révélée assez impressionnante, une course poursuite dans le palais royal et la voilà recherchée comme le saint graal. Le pire c’est qu’elle n’y était pour rien, elle n’avait jamais connu sa mère comment pouvait elle imaginer qu’elle n’aurait prévenu personne de sa grossesse. En réfléchissant Light se rappela qu’elle avait une autre course à faire. Le rendez-vous se trouvait dans un vieux théâtre de l’autre côté de la ville. En errant Light se rendit compte qu’elle s’était elle-même perdue. Le brouillard avait lui-même bien aidé à tout ça. Heureusement la caisse était imperméable à l’eau. En la jeune fille vit un encart ou était affiché un plan de la ville. Il ne lui restait plus qu’à mémoriser la direction à prendre et tout serait bon. Elle prit donc son mal en patience et pendant une bonne trentaine de minute elle marcha sous la pluie sans craindre quiconque puisqu’avec ce temps seul les clochards se trouvaient dans les rues. Aucun garde ou très peu et ne feraient point attention à une jeune fille encapuchonnée trempée.

Une fois arrivé devant le théâtre light poussa la porte de toutes ses faibles force mais échoua et tomba par terre le nez dans l’eau. La journée l’avait tellement fatiguée qu’elle était incapable d’utiliser sa force physique. Là c’était sur elle allait attraper un rhume à coup sûr. Un homme fort et puissant vint l’aider à se relever et lui ouvrit la porte, puis disparut. La chaleur de l’intérieur rendit un peu de force la demoiselle. Un homme vint à sa rencontre.


« En quoi je peux vous aider, en cette heure si tardive ? »
« Je viens voir Ever »
« C’est un peu tard… »
« C’est pour une livraison. »
« Je m’en vais la chercher alors. »


L'homme s’absenta pour aller chercher la cliente. Light s’assit dans un coin enleva la caisse de son dos et l’ouvrit pour voir les différentes armes qu’elle renfermait. Elle prit soin de ne plus toucher à la grande arme qui elle n’était pas bloquée comme les autres. C’était des armes factices qu’elle devait livrer à une personne du nom d’Ever, qui faisait des représentations théâtrale.
Ever Mary

avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 21/08/2013
Âge : 26
Magie / Malédiction / CS : Téléportation [Lock]

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 375
Statut: Simple Civil
Renommée : Inconnu(e)
MessageSujet: Re: Nuit orageuse des plus grands tourmant [Featuring Ever mary]   Lun 9 Sep - 16:02
Ever – "Non, non ! On peut pas mettre des Curily dans la pièce, et je m'en fou que ça ne respecte pas l'île de Tenro. De toute façon, on y a jamais mit les pieds et le décor ce n'est qu'une représentation faite à partir du peu d'information que m'a donné Alandro alors tu vas pas commencer à jouer les minutieux ..... D'un, on ne les trouve que sur l'île de Tenro et Fairy Tail ne nous laissera pas y entrer, de deux il va falloir qu'on s'occupe d'eux et de trois avant d'avoir finit la pièce ils auront déjà dépouillé toute la salle. A c'est sûr on va parler de nous, parce qu'on sera la première troupe qui vole son publique pendant une représentation ..... Des Cactuars alors ? Non mais là tu m'épuises, franchement tu m'épuises ! Tu sais quoi, tu vas voir la costumière et tu lui dis de nous faire de jolie peluche ce sera parfait et je m'en fou si ça te plaît pas ... OUE BEN MOI AUSSI JE T'EMMERDES !"

Après cette petite brouille on vient la prévenir qu'une livraison d'arme venait tout juste d'arriver. Ne se faisant pas prier, la féline fit le tour de la scène en restant dissimulé bien malgré elle dans l'ombre. Sans que cela ne soit discriminatoire, pour beaucoup quand il s'agit de définir Ever physiquement, ils parlent d'un chat ce qu'il y a de plus classique avec des oreilles poilues et une queue. En l’occurrence, Ever a bien des oreilles poilues et une queue, par contre ce n'est pas un chat, mais un chien. Elle bouge ses grosses pattes et finit par les posés sur sa tête pour enlever son costume en poussant un soupire de soulagement. Outre l'extrême difficulté de se mouvoir avec ce costume et l'odeur, il fait incroyablement chaud à l'intérieur en atteste les cheveux collés sur son front. Elle se secoue rapidement la tête et d'un geste rapide les envoie en arrière. En s'aidant de ses dents elle retire les gants qui lui servent de patte et secoue ses bras. Que c'est bon de retrouver un peu de mobilité. Pour autant, elle n'a pas récupérer sa dignité, elle est à moitié déguisé en chien devant une livreuse qu'elle n'a encore jamais vu et ça ne la dérange pas. Elle l'observe attentivement de haut en bas et se rapproche.

Ever – "C'est moi Ever, c'est bizarre d'habitude c'est toujours Allan qui nous livre. Enfin en même temps on a plus tendance à y aller qu'à se faire livrer, mais avec les répétitions on a plus un jour à nous (un coup de tonnerre retentit, faisant se figé sur place la féline) Brrrrr ..... Tu dois être complètement trempée. Enlève ton manteau et laisse le sur la table, par là tu as accès au loge. Tu trouveras des serviettes pour te sécher au pire tu demandes. J’arrive dans deux secondes, le temps de retirer se costumes et donner les dernières directive."

Elle fait volte face se déplaçant comme elle peut dans son costume.

Ever – "Mais merde à la fin ..... Faites attention au fuite du toit, il faut un récipient ici."

Light J. Kristal

avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 18/07/2013
Âge : 26
Magie / Malédiction / CS : Kansô

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 300
Statut: Simple Civil
Renommée : Inconnu(e)
MessageSujet: Re: Nuit orageuse des plus grands tourmant [Featuring Ever mary]   Lun 9 Sep - 16:45
Une fois Ever arrivée, light se releva assise par terre sans fierté et limite de tomber dans les pommes. Chancelant en se relevant elle eut l'air d'une idiote qui ne savait pas se mouvoir. La jeune fille avait un aspect mi-félin mi-canin, mais ce n'était qu'un déguisement et à présent Light se souvenait d'elle dans l'atelier de son père, c'était donc elle la jeune fille mi-femme mi-féline, avec les oreilles et la queue de chat. Un éclair venait de tomber juste devant la fenêtre derrière Light, le bruit fracassant explosa les tympans de la jeune fille. Celle-ci enlevant son imperméable celui-ci était tellement trempée qu'elle ne pourrait pas le remettre ce soir. Elle le posa sur une table avec sa caisse.

« Dites-moi Ever, je pense vous avoir déjà vus au village chez mon père, je ne me trompe pas ? Vous vous souvenez peut être pas de la petite fille qui traine toujours dans les pattes du forgeron. »

La tête de light commençait à ne plus lui tourner et les vertiges commençaient à cesser, il ne faisait certes pas incroyablement chaud dans le théâtre mais c'était quand même beaucoup plus agréable que la pluie de l'extérieur, il y faisait si froid et les éclairs ne donnaient pas de seconde chance. Light prit quelques affaires dans la caisse dont une jupe, un haut à manche assez longues et des chaussures. C'est alors qu'il y eu à nouveau un contact avec la seule vraie arme. Une étincelle encore plus intense apparu et il y eu une sorte de résonance entre l'arme et Light comme si l'objet était lui-même vivant. L'impression de résonance troubla Light qui essaya d'oublier en allant se changer. Elle prit la direction des loges. A cet instant on lui fit don de serviettes et elle alla se mettre dans un coin discret à l'abri des regards. Elle commençât à se déshabiller, prit une serviette la mit autour de sa taille et l'autre autour de ses cheveux. Elle s'assit.

*Je ne sais pas ce que je vais faire, là le temps est orageux et les gardes ne feront pas vraiment attention à moi, mais je vais devoir partir au plus vite pour éviter d'attirer l'attention sur moi. Qu'ai-je bien fait pour être confondu avec ma mère et qu'on me prenne pour une voleuse d'identité. Je suis sûr que mon père a fait quelque chose pour que j'ai des soucis.*

Elle finit de se sécher et enfila ses habits propres puis alla rejoindre Ever l’air de rien.

« Merci j’ai pu me sécher. Merci beaucoup » Dit-elle en lui adressant son plus beau sourire.
Ever Mary

avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 21/08/2013
Âge : 26
Magie / Malédiction / CS : Téléportation [Lock]

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 375
Statut: Simple Civil
Renommée : Inconnu(e)
MessageSujet: Re: Nuit orageuse des plus grands tourmant [Featuring Ever mary]   Lun 9 Sep - 18:28
Allongée sur la scène, Ever se retrouve sur le dos, avec deux personnes qui lui tire sur les jambes pour tenter de lui retirer les bottes de son costume de chien. N'ayant pas était taillé à l'origine pour elle, il n'est pas du tout adapté à sa morphologie. Le pire étant au niveau des pieds, les griffes, bien que minimes ont tendance à s'accrocher à la laine et ça devient mission impossible. Un hurlement de douleur, divers accessoires et des insultes dans un langage inconnue, c'est plus qu'ils n'en faut pour décider de mettre en pièce ce costume. Une solution de secours qui ne plaît guère à la féline. Les mains sur les yeux, elle ne veut pas voir la dague qui découpe la botte et passe non loin de sa peau. Elle crie de douleur avant même qu'il est eu le temps de commencer et tremble tout du long, ce qui ne facilite pas la tache. Une fois finit, elle est heureuse de retrouver ses pieds, le reste du costume est facilement retirer et le tout jeter à la poubelle. Mauvaise idée que de vouloir porter le costume d'un autre, au diable les économies elle préfère conserver ses pieds. Peignée, habillée d'une chemise à lacet et d'un pantalon de corsaire, elle se sent enfin revivre.

La bienséance veut qu'elle reçoivent ses invités avec tout l'honneur qui leur est du. Light, bien qu'étant une simple livreuse, reste une invitée dans ce théâtre et elle ne peut la laisser mourir de froid. Un détour par la cuisine, une nouvelle embrouille et elle arrive dans les loges avec deux tasses dans les mains. La première elle la dépose sur une table en face de Light et la seconde elle la garde dans la main, c'est son lait chaud.

Ever – "C'est du chocolat chaud qui est peut être un peu trop chaud, tu devrais attendre. Ça va te faire du bien, avec la tempête dehors ce n'est pas un temps à sortir. Tu aurais du nous livrer que demain, on aurait compris. Surtout que ça fait du trajet. Tu devrais rester dormir au théâtre ce soir, c'est ce que l'on va faire avec le reste de la troupe à cause de la pluie. Demain une partie doit se rendre à Hargeon pour un spectacle, ils te déposeront."

Après avoir prit de son lait chaud, elle le dépose sur une table et s'approche des armes. Elle se saisit d'une rapière qu'elle examine.Que ce soit au niveau de la forme ou des symboles qui l'orne, c'est parfait si bien que la féline en sourit. Habitué aux armes, elle place la lame parallèle au sol et ferme un œil pour l'examiné. Bien que ce ne soit qu'une pale imitation d'une vraie rapière, il ne manquerait plus qu'a l'aiguisé pour que ça devienne une arme terrible. Elle fait quelques passes dans le vide pour constater de sa légèreté et de sa facilité à épouser sa main. En guise de dernier test, elle glisse son pouce sur la lame et, comme prévu, aucune blessure. Il est important pour un comédien de savoir que son arme ne coupe pas, ça lui permet d'être plus naturelle dans le moindre de ses gestes.

Ever – "C'est parfait, j'ai demandé à la trésorière de préparer la somme nécessaire. Par contre on aurait quelques petits soucies avec des mécanismes, principalement des écrou est ce que tu penses qu'Allan pourrait s'en occuper ..... Ah oui ça y est ça me revient, une petite fille avec des cheveux rouges, mais c'est vrai que je n'y vais pas souvent à son atelier la dernière fois dois remonter à il y a un peu plus d'un an il me semble, mais alors t'es encore jeune."

Light J. Kristal

avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 18/07/2013
Âge : 26
Magie / Malédiction / CS : Kansô

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 300
Statut: Simple Civil
Renommée : Inconnu(e)
MessageSujet: Re: Nuit orageuse des plus grands tourmant [Featuring Ever mary]   Mar 10 Sep - 0:45
Maintenant habillée, nettoyée grâce à la pluie, il ne manquait à Light que d'être réchauffée. Le temps ne se calmait pas à l'extérieur et visiblement les éclairs non plus, s'abattant un peu partout sur le sol de la ville. Light regardait par la fenêtre assez vigilante. Toujours dans ses pensées elle n'écoutait que très peu ce que disait Ever, elle avait un mauvais pressentiment et ses intuitions étaient toujours bonnes.

Elle prit place dans une chaise, espérant qu'elle ne soit pas considérée comme le larbin pour la seule raison de sa venue ici qui était de livrer les armes qu'avaient demandé Ever et sa troupe. La jeune féline offrit une tasse de chocolat assez chaud à Light qui malgré la chaleur de la tasse s'empressa de boire. Elle se brûla certes les lèvres, mais cela lui faisait tellement de bien au reste du corps. Prenant la caisse, elle posa toutes les fausses armes sur la table essayant de garder cacher la grosse clef qui se trouvait dans la caisse et en évitant tout contact avec celle-ci. Ever s'empressa d'aller examiner les armes.

Light pendant ce temps regardait toujours à travers une fenêtre non loin. Ce fut prise de stupeur que tout d'abord elle vit une ombre passer. Effrayée elle se concentra ailleurs pour essayer d'oublier ce qu'elle venait de voir. Ecoutant ce que disait la jeune hybride mi-féline mi-humaine.


« Oui j'ai quinze ans. Je prendrais l'argent demain alors. Ca ne me dérange absolument pas pour l'instant je pense qu'il faut qu'on s'occupe du... » En jetant un oeil à la fenêtre elle vit un oeil humain scruter l'intérieur. Une fois qu'il se rendit compte qu'il était repéré il s'en alla. La foudre frappa le bâtiment qui trembla. « ... Tu as des ennemis? Car je crois qu'il y a quelqu'un qui nous espionne enfin... je crois. »

Light commençait à stresser. Elle commençât à se renfermer sur elle-même et se rapprocha de la caisse où se trouvait la seule arme en quoi elle avait confiance. Elle angoissait énormément ne sachant pas encore vraiment manier les armes en forme de clefs que créait son père. La seule chose dont elle se souvenait s'était les cours d'escrime que lui avait enseignée Allan quand elle était plus jeune de cinq ans.

Tout à coup, les lumières s'éteignirent, le noir total. Par pur courage, Light partit en avant pour tenter de trouver quelque chose qui pourrait aider, cependant elle s'entrava à la chaise et tomba. La porte venait tout à coup de s'ouvrir. Prise de panique, elle prit son arme dans les deux mains. La foudre éclata à trois reprises. Une lumière apparut devant les yeux de Light, une lumière éblouissante.
Sly Naether
Mage de Silent NightMage de Silent Night

avatar

Messages : 198
Date d'inscription : 01/12/2012
Âge : 23
Guilde : Silent Night
Magie / Malédiction / CS : Instrumental Magic
Magie / CS Secondaire : Sound Magic

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.720
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Itinérant
MessageSujet: Re: Nuit orageuse des plus grands tourmant [Featuring Ever mary]   Mar 10 Sep - 1:54
A tes souhaits, se dit-il pour lui-même. Sly venait de renifler bruyamment, réalisant qu'il allait finir par prendre froid à force de traîner partout en s'habillant d'une simple chemise. Il avait au moins eu la décence d'emporter un parapluie, mais le vent puissant rendait l'accessoire moins utile qu'il n'aurait pu l'être... Par ailleurs, se bourrer comme un sac juste pour se réchauffer, ça semblait toujours être une bonne idée à première vue, mais ça se terminait souvent par un bon vieux rhume. Fort heureusement, son manque de politesse habituel allait lui permettre de se protéger de l'orage. Le musicien avait pris pour cible l'un des rares établissements encore ouverts à cette heure. A savoir le théâtre de Crocus. Entre artistes, on se comprenait non ? Décidé à pénétrer, il n'en oublia pas moins les réflexes élémentaires.

Tout d'abord, vérifier qu'il y avait quelqu'un à l'intérieur pour l'accueillir. La tempête faisait rage et le manque de visibilité rendait la balade nocturne plus que désagréable. Au grand bonheur du jeune Mage, il aperçut cependant de la lumière au sein du bâtiment. Se postant innocemment à la fenêtre pour définir si il connaissait quelqu'un qui puisse l'aider à se faire une place dans le coin, il fut confronté à l'intense déception de ne rien y voir dans tout ce merdier. La pluie tombait sans interruption sur la vitre, troublant l'image qu'il percevait. Au moins, il aperçut deux silhouettes probablement humaines, et cela le décida à pousser la poignée de la porte.

Sly fut enchanté de réaliser que... personne n'allait l'accueillir. L'entrée était foutrement vide et, même si quelques voix résonnaient encore depuis sa position, il n'avait personne à qui parler. Trempé jusqu'aux os, vêtu d'un simple tee-shirt blanc et d'un baggy qui l’alourdissaient du fait de leur humidité, il se mit à claquer frénétiquement des dents en refermant la porte derrière lui. La faible lueur du couloir lui permettait de conserver un semblant d'ambiance tamisée, mais les individus présents semblaient presque avoir déserté. Il referma son parapluie, avant de le déposer contre un mur. Il s'ébroua ensuite à la manière d'un chien...

"Y'a quelqu'un ?"

Pas de réponse, évidemment. De toute manière, le hurlement du tonnerre avait sans doute masqué sa voix. Qu'à cela ne tienne, il était certain d'avoir vu quelqu'un en passant devant la fenêtre, et s'orienterait donc vers cette pièce-là. Seulement, un imprévu modifia passablement son plan initial. La foudre se manifesta à nouveau, deux fois d'affilée, finissant d'achever la visibilité en faisant sauter la lumière. C'était bien sa veine... Avant que tout ne soit plongé dans les ténèbres, Sly avait aperçu une lampe à huile posée non loin de lui, et comptait s'en servir pour évoluer dans ce merdier.

S'emparant de l'une des allumettes normalement destinées à sa pipe, il trouva le réconfort dans la petite flamme qui apparut subitement. Cette dernière manqua bien vite de s'éteindre, faute à une qualité douteuse, et Sly fut contraint de tripoter nerveusement la manivelle destinée à gérer la puissance du feu sous peine de partir à l'aveugle. Ce faisant, il entama la marche en pestant contre le temps. Alors qu'il s'apprêtait à pousser la porte, le mélomane entendit subitement un fracas sourd dans la salle, et se hâta de rejoindre ceux qui s'y trouvaient, lampe à huile en ligne de front.

La porte s'ouvrit, et Sly discerna passablement la silhouette d'une demoiselle affalée par terre. Pour vérifier qu'il ne s'agissait pas là d'une ancienne connaissance, il braqua son outil luminescent en sa direction afin de mieux discerner le visage de l'anonyme. Une gamine aux cheveux de braise qu'il n'avait jamais vu, ou du moins il ne s'en souvenait pas. Une nouvelle membre de la troupe ? Quant à la deuxième personne présente dans la salle, il ne put l'apercevoir clairement et balança donc un nom qu'il connaissait au hasard pour montrer qu'il n'était pas juste un étranger sorti de nulle part. Ignorant qu'il était effectivement proche de la personne dissimulée dans l'ombre, il se contenta d'ouvrir la discussion d'une voix suppliante avec toute la subtilité dont il pouvait faire preuve.

" Shudaaaa. J'ai froid, j'ai faim, et j'suis plein comme une caisse ! J'peux crécher là ce soir mon bouchon ou tu préfères me coller à la rue comme un rat d'égout ?"


Dernière édition par Sly Naether le Mar 10 Sep - 21:49, édité 1 fois
Ever Mary

avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 21/08/2013
Âge : 26
Magie / Malédiction / CS : Téléportation [Lock]

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 375
Statut: Simple Civil
Renommée : Inconnu(e)
MessageSujet: Re: Nuit orageuse des plus grands tourmant [Featuring Ever mary]   Mar 10 Sep - 12:31
Ever – "Des ennemis ? J'ai sûrement bien plus d'ennemie en ce monde que d'ami, mais aucun qui prendrait la peine de sortir sous la pluie pour ce venger de moi. Non ça devait être un chat ou un pauvre gars qui cherche un abri pour la nuit, souvent les clodos viennent s'installer dans la salle principale. Au pire, il rentre dans le théâtre et on sera fixé sur son identité ... AH!"

A peine eut-elle finit de parler que toute les lumières du théâtre sautèrent. Pour la plupart c'était des lacrymas, le coup de foudre a du provoquer une hausse de puissance et elles se sont éteint pour éviter d'exploser. Par contre la tasse que tenait Ever dans sa main n'a pas résister au sursaut de peur qu'elle vient d'avoir. La pauvre est brisé en morceau sur le sol, une chance qu'elle soit vide et qu'Ever ne se l'ait pas prise sur le pied. Dans le noir, elle tente de récupérer un maximum de morceau et n'entend pas que la jeune Light se déplace. D'ici quelques secondes elle se sera habitué à la lumière. Par contre, ce qu'elle a tout simplement oubliée c'est qu'elle est un chat. Ses pupilles se dilate et fort un rond parfait. Un clignement suffit à se rendre qu'ils sont brillant, une couleur jaune dorée inquiétante à première vu. Alors si cette particularité peu paraître super classe, essayer juste de vous infiltrez furtivement de nuit avec des yeux qui brille. Son visage se tourne vers l'entrée quand elle entend des bruits de pas, puis une vive lumière vient lui agresser les yeux si bien qu'elle est obligée de mettre son bras en protection. Ce n'est que Sly, avec une lampe à huile.

Ever – "Raaaaaaaaa mais pousse ta lampe, elle est en train de me tuer les yeux ..... J'aurais du me doute que c'était toi. (elle pose ses mains sur les épaules de Light) Ne t'en fais pas, c'est Sly, un ami et mage de Sabertooth. Tu peux dormir ici ce soir, mais je ne te promet pas le grand luxe, on a bossé toue la nuit et la seule chambre valable je me la réserve pour Shuda et moi. Ça fait plus d'une semaine qu'on ne c'est pas vu et ... (elle bouche les oreilles de Light) ... Il m'a promis qu'il me ferait le truc qu'il m'avait dit qu'il me ferait la dernière fois, et comme il repart demain, j'ai pas envie d'attendre encore une semaine de plus, tu comprends."

Elle libère les oreilles de Light et récupère la lampe à huile qu'elle dépose sur une table. Elle profite du peu de lumière qu'elle a pour ramasser les dernier débris de tasse. Les murmures et les grognements des autres artistes commencent à se faire entendre. Il y a ceux qui rale de pas avoir de lumière, d'autre qui râle parce que ceux qui râle les ont réveillés. Comme à l'habitude, dés qu'il y a un soucie tout le monde râle et personne ne fait rien. C'est une manière comme une autre de faire.

Ever – "On te laisse la lampe à huile Light, tu restes là je vais faire le tour des lacrymas avec Sly. On a pas besoin de lumière de toute façon je suis un chat et je peux voir dans le noir."

Prenant Sly avec elle, la voilà qui parcourt les couloirs dans le noir le plus totale.

Ever – "PUTAIN DE TABLE ... Oui ben moi aussi je croyais que j'étais nyctalope apparemment non. Si tu avais un peu de décence tu respecterais la douleur que je suis en train de ressentir, on m'a menti toute ma vie. Et je peux te faire les yeux tout rond, attention ... COMMODE DE CON !"
Light J. Kristal

avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 18/07/2013
Âge : 26
Magie / Malédiction / CS : Kansô

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 300
Statut: Simple Civil
Renommée : Inconnu(e)
MessageSujet: Re: Nuit orageuse des plus grands tourmant [Featuring Ever mary]   Mar 10 Sep - 21:56
L'intrusion était causée par un ami d'Ever qui n'avait pas d'endroit où se protéger de l'orage. Heureusement il ne s'était pas pris la foudre, il avait seulement l'air bien enrhumé. Ever s'appuya sur les épaules de Light, qui elle était encore tétanisée. Le surplus d'action cumulé avec la peur de se faire attraper par les gardes et en ajoutant à cela la pagaille causée au palais, n'aidait pas à la jeune fille à y voir clair en plein orage. Le garçon s'appelait Sly, il avait l'air plutôt grand, gelé, affamé, ivre comme Allan les soirs de fêtes, mais gentil.

En tombant light s'était fait mal, la mauvaise chute sur son genou lui avait provoqué une douleur assez douloureuse. Elle était encore capable de marcher mais seulement en boitant, mais ne pourrais surement pas courir sans s'être reposé un bout de temps. Ever boucha les oreilles de la jeune fille pour dire des choses trop ambiguë pour que la jeune Light comprenne. Puis Ever accompagnée de Sly partit voir ce qui se passait avec les lacryma produisant les lumières. De loin on pouvait entendre Ever raller au sujet de sa soit disant nyctalopie qui lui valait le coup de ne rien voir dans le noir.

Le temps passa et Light ne déstressait pas, elle entendait la pluie tomber dehors et se rendit tout à coup compte qu'une porte était ouverte. Sans aucun doute Sly qui avait oublié de fermait la porte, la gamine décida alors d'aller elle-même la refermer. Boitant comme pas possible elle avait toujours une forte impression qu'elle était surveillée. Son instinct qui ne l'avait jamais trompée jusqu'à présent lui indiquait un danger. Ses cinq sens en alerte lui indiquait de fuir, mais à présent avec la chute si elle sortait elle se retrouverait dans un caniveau dans un profond coma. De plus elle avait bêtement laissé l'arme.

Empruntant un chemin inverse à celui qu'avait pris ses deux compagnons elle se dirigea là où la pluie semblait tomber, l'endroit où l'on pouvait sembler que « la porte était ouverte ». Des bruits de pas se firent entendre pas loin. Light ne fit pas attention, pensant que c'était Sly et Ever en haut. Puis tout à coup, l'adrénaline se fit sentir, light paniqua, elle le sentit quelqu'un était là. Tout à coup, Light se figeât et toutes les lumières se rallumèrent une vingtaine de garde firent leur apparition, ils avaient repéré Light dans les environs et avaient fouillé, puis suivant la trace de Sly s'étaient ramenés ici, apparemment ils avaient dû vouloir s'infiltrer par l'arrière et avaient été tellement bête qu'ils avaient laissés l'entrée sans surveillance.

Light mit un instant à réagit, elle criât si fort qu'en elle une force s'activa, sa chaleur corporelle augmenta légèrement comme pour une légère fièvre, son coeur se mit à battre comme jamais, elle avait peur, mais elle était aussi tout autant excitée. Elle se retourna pour aller vers la salle ou était posé l'arme, pour autant elle espérait pouvoir se protéger avec celle-çi. Elle prit ses dernières forces et par une action du saint esprit elle réussit à courir, certes en souffrant, mais elle courrait quand même. Elle arriva en même temps que ... personne, vu qu'elle était visiblement seule. Elle se remit à gueuler de sa voix la plus aiguë.

« Les... Les gardes... ILS SONT VENUS ME CHERCHER !!!! »

[i]Light prit son arme et tout à coup quelque chose rayonna, à son contact elle et la main de Light se mirent à rayonner violemment. L'esprit de Light devint tout à coup très clair et son courage en fut renforcé, c'est alors que l'arme disparut tout simplement dans un éclair si lumineux qu'il fut visible par les gardes et les autres personnes autour d'elle.


« Mademoiselle, veuillez nous suivre, vous êtes recherchée pour avoir volé l'identité physique d'une personne défunte. »
Sly Naether
Mage de Silent NightMage de Silent Night

avatar

Messages : 198
Date d'inscription : 01/12/2012
Âge : 23
Guilde : Silent Night
Magie / Malédiction / CS : Instrumental Magic
Magie / CS Secondaire : Sound Magic

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.720
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Itinérant
MessageSujet: Re: Nuit orageuse des plus grands tourmant [Featuring Ever mary]   Mar 10 Sep - 23:14
Le bassiste laissa son regard aller de la nouvelle venue à l'inconnue aux yeux étrangement lumineux, les dévisageant toutes les deux en comprenant qu'il avait été l'épicentre de l'attention lors de son entrée, qui n'avait rien de bien fracassante. Il orienta alors sa lampe en direction de l'étrangère cachée derrière la plus petite, et réalisa non sans surprise qu'il s'agit d'Ever. La féline ne se garda pas de l'engueuler copieusement pour ensuite lui ordonner de déplacer la source lumineuse. Sly s’exécuta immédiatement, ronchonnant des excuses presque inaudibles.

Un sourire rassuré se dessina néanmoins sur le visage du musicien lorsque son chaton favori lui confirma qu'il pouvait effectivement passer la nuit-là, moyennant qu'il accepte de se taper le plancher en guise de matelas. Il n'en avait cure après tout, le bois ou les pavés n'étaient pas si différents en terme de confort, mais la pluie et le froid étaient deux facteurs autrement plus dérangeants. Continuant ses explications, Ever apposa ses mains contre les oreilles de l'adolescente avant de reprendre la parole en adoptant un ton légèrement différent. Lorsqu'elle lui expliqua de quoi il retournait, il rougit et se mit à rire comme un décérébré, joignant à ces mots un geste de main.

"Noooon... Parce que vous allez vraiment le faire en plus hihi ? J'aurais pas cru ça de lui. Sacré Shuda."

Se ravisant, il évita de laisser l'alcool parler à sa place et adopta une posture un peu plus sérieuse, étant conscient que des coussinets ne suffisaient probablement pas à assourdir totalement la petite.

"Mais mais mais voyons ! On ne parle pas de ce genre de choses devant une enfant. Hm Hm... Enchanté, mademoiselle. Moi c'est Sly... Ah mais en fait j'ai déjà été présenté."

Avant même d'avoir pu rattraper l'évidente démonstration de stupidité, le Mage fut poussé par Ever en dehors de la pièce, ce qui le priva de l'occasion de faire connaissance avec la dénommée Light. Se faisant réquisitionner pour jouer les électriciens en herbe, il s'avança à tâtons dans le couloir en compagnie du chat le moins nyctalope qui soit. Cette dernière, en première ligne, eut la possibilité de vérifier la rigidité des meubles en les frappant de plein fouet, et ce à plusieurs reprises. A chaque impact, Sly ne pouvait retenir une petite esclaffade idiote. Ever finit par s'en insurger et, entre deux éclats de rire, il tenta vainement de se justifier.

"Désolé cocotte, c'est plus fort que moi !"

Avant même qu'ils n'atteignent le fond de la salle, et après beaucoup de futurs bleus pour une Ever salement amochée par des meubles agressifs, les lacrimas se réalimentèrent subitement pour faire renaître la lumière au sein du théâtre. Avant même que Sly n'ait le temps de montrer sa satisfaction au grand jour, un hurlement aigu le fit sursauter et il bondit en direction du son, s'apprêtant à rejoindre Light.

Il ne s'agissait pas d'un terrible monstre qui venait d'horrifier le petit brin de femme, mais bel et bien d'une brochette de gardes prêts à en découdre, à en juger par leurs tronches peu avenantes. Sans compter qu'Ever n'était pas vraiment du genre à laisser rentrer le poulailler dans son domaine sans raison particulière. Les gardes s'exprimèrent alors au sujet d'un vol d'identité, une histoire pas toute nette en somme. Ne comprenant rien du tout, Sly hocha la tête avant de faire volte-face et de hurler dans le vide.

"Eveeeeeeeer ! Y'a des messieurs à l'entrée j'crois que c'est pour toi !"
Ever Mary

avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 21/08/2013
Âge : 26
Magie / Malédiction / CS : Téléportation [Lock]

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 375
Statut: Simple Civil
Renommée : Inconnu(e)
MessageSujet: Re: Nuit orageuse des plus grands tourmant [Featuring Ever mary]   Mar 10 Sep - 23:41
Dans le coin sombre de la pièce des yeux rond et lumineux observent le groupe de garde. Un bruit de grattement peut se faire entendre et bien vite tous comprennent que cela vient de la créature dissimulé dans la pénombre. Après quelques secondes à fixé le coin, une forme accroupie se dessine, elle gratte nerveusement son bras en ne détachant pas ses yeux du groupe. Un garde tente bien de faire un pas en avant, mais un grognement se fait entendre. De peur le garde recule et sort son épée qui tremble dans sa main. Un éclair retentit, le coin s'illumine, mais la créature n'en est pas pour autant visible. Sa silhouette c'est précisé et tous ont vu des oreilles et une queue de chat. Ever n'étant pas dans la pièce il ne fait aucun doute que c'est elle. Le problème étant que tous connaissent son allergie à la Givralite qui la fait redevenir sauvage. Elle n'est en temps normal pas agressive, mais l'orage et la tension a pu faire naître un côté plus violent chez elle. La féline pousse un nouveau cris et elle se met a ramper au sol. Son visage sort de la pénombre, ses yeux s'affine mais elle semble toujours autant menaçante. Les gardes reculent, le capitaine reste en tête et tire son épée pour la pointé vers Ever. Il ravale sa salive, on peut sentir la peur qui émane de lui.

Ever – "Ma lumière ..... Tu veux prendre ma lumière ..... STUPIDE GARDE !"

Ever hurle envers le capitaine de la garde qui, prit de panique lève son épée pour tenter de la frapper. Elle se redresse, saisie son poignet, le désarme et recule en tenant l'épée dans sa main. Comme on aurait pu s'en douter depuis le début, elle ne faisait que jouer la comédie et voulais prouver à tout le monde que des yeux rond et lumineux n'était pas forcément un handicap dans la pénombre. Évidemment, ce n'est pas le genre de chose que l'on peut utilisé dans toute les situations, mais ça à son petite effet. La féline s'amuse avec l'épée qu'elle tiens dans sa main et la repose sur son épaule.

Ever – "Maintenant j'ai une épée how how how."

Le capitaine de la garde pousse un long soupir et retire son casque qu'il pose sur une table.

Capitaine – "On ne va pas repartir dans un conflit aussi absurde qu'inutile. Cette fille a commis un crime et elle doit être jugé pour ça, même si ce n'est qu'une simple usurpation d'identité. Et puis ... Elle ne fait pas partie de la troupe que je saches. D'ailleurs elle est où Catleya, à preuve du contraire c'est elle qui vous dirige et je ne suis pas sûr qu'elle serait d'accord avec ce que tu fais."

Ever – "Elle n'est pas là et ... J'avoue que j'adore quand elle me punie. Plus sérieusement cette fille n'est pas un criminel, elle a juste prit l'identité de quelqu'un. Soit dit en passant, vu comme vous recensez les gens, j'ai plus tendance à croire que l'erreur vient de vous mais là n'est pas le problème. Cette fille est dans notre théâtre, sous notre toit et sur nos planches de fait elle reçoit comme l’alcoolique au fond de la pièce notre protection. Alors avant que tout cela ne dégénère, qu'on se battent et que forcément on gagnent parce qu'on est plus fort, je proposes qu'on pose la question à la principale intéressée et selon sa réponse, je me ferais une joie de vous la livrer sur un petit coussin."

Ever se tourne vers Light et point l'épée vers elle, comme pour lui donner la parole.
Light J. Kristal

avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 18/07/2013
Âge : 26
Magie / Malédiction / CS : Kansô

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 300
Statut: Simple Civil
Renommée : Inconnu(e)
MessageSujet: Re: Nuit orageuse des plus grands tourmant [Featuring Ever mary]   Mer 11 Sep - 0:15
Oui, c'était le moment de se casser pour Light. Elle ne comprenait même pas ce qu'il se passait, des gardes venaient la chercher mais elle-même n'avait rien fait et n'était même pas au courant de ce qu'elle faisait là. Finalement, elle se demandait même si en effet il ne se trompait pas de cible. Pendant que Ever tentait tant bien que mal de prendre sa défense ou presque, Light réfléchissait, elle en voyait aucune échappatoire, c'était des gardes et si même d'une raison ou d'une autre il y avait une possibilité qu'elle s'en réchappe, elle ne voyait pas comment.

Il y avait deux problèmes récurent pour Light, la première était que tant bien que mal il me prenait pour une personne décédée, qui avait un lien avec la garde Royale, celle-ci semblait être très bien estimée pour que le Roi ou plutôt ses gardes rapprochés lui envoit leurs sous fifres. Le deuxième était que visiblement le souci était sa ressemblance avec cette personne qui était sa génitrice et que dès lors aucune possibilité de prouver une telle appartenance, vue que sa mère était morte il n'y a maintenant Quinze ans. Light avait beau réfléchir elle n'avait pas d'idée d'échappatoire et sa jambe l'empêchait de prendre une fuite, puis avec la tempête à l'extérieur il valait mieux ne pas tenter le loup.

Ever se tourna à présent vers Light, la regarda et la scruta... Light se sentit tout d'abord gênée et préparait un discours. Un discours pour expliquer une telle embrouille. Elle fit un pas en avant et prépara une chute, une connerie à dire pour essayer de détendre l'atmosphère. Tout ça était causé par sa faute donc forcément elle culpabilisait à mort. Elle toussota, tenta tant bien que mal de faire reculer le moment de vérité, affronta le Capitaine qui était de petite taille et assez ridicule dans son accoutrement. Et là...


« Non mais vous comprenez, je ne pense pas que vous puissiez comprendre en fait. Au commencement nous furent qu'une seule personne. Et en plus depuis peu je fais un rêve étrange, mais je ne crois pas qu'il soit réel, je rêve d'une nuée de gardes écrasés par ma seule force*toussote*. Non sérieusement vous n'avez rien d'autre à foutre que d'importuner une pauvre petite fille de quinze ans qui se promène seule en pleine nuit ? »

Light se met alors à ressentir le regard sur elle, celle-ci se détend et commence à reprendre un peu d'assurance, elle commence à reprendre du poil de la bête.

« Je m'appelle Light et je suis une petite livreuse d'un forgeron nommé Allan, je ne vais pas vous raconter ma vie, puisqu'elle ne vous concerne pas. La seule chose que vous devez savoir les garde c'est que je n'usurpe aucune identité, je suis née à Crocus sous le nom de Julia S. Cristal, allez vérifié si c'est pas le cas revenez! »

Ce que l'on ne voyait pas c'est que Light avait la frousse qu'il y ait une représailles quelconque du Capitaine. Lui sans doute ne savez rien. Et donc elle s’imaginait mal se battre a main nu, même si elle en était capable, son père lui avait apprit le self défense et à désarmer quelqu'un mais elle avait toujours pensé que ça ne lui servirait jamais. A présent elle regardait Ever penseuse.
Ever Mary

avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 21/08/2013
Âge : 26
Magie / Malédiction / CS : Téléportation [Lock]

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 375
Statut: Simple Civil
Renommée : Inconnu(e)
MessageSujet: Re: Nuit orageuse des plus grands tourmant [Featuring Ever mary]   Mer 11 Sep - 1:02
Ever – "Bon je vais résumer ... Cette fille est venu au palais pour une raison quelconque et vous l'avez prise pour une femme qui a disparu il y a de cela quinze ans. Du coup, vous avez de suite imaginé qu'elle essayait de prendre l'identité de cette femme, ce qui est assez logique. Seulement on  ne vole l'identité de quelqu'un que lorsque l'on use de cette identité pour obtenir quelques choses. En l’occurrence je ne crois pas qu'elle ait eu quelque chose. De plus il semblerait que cette personne soit sa fille, je sais pas pourquoi, mais vu qu'elle a quinze je me dis peut être que c'est pas impossible. Reste à savoir depuis combien de temps cette femme à disparu. De toute façon elle reste dans ce théâtre jusqu'à demain matin, j'ai envie de dormir, vous êtes fatigués on peut trouver un compromis ... Sly laisse ce garde !"

Ever rend l'épée au capitaine de la garde et lui fait signe de la suivre à l'extérieur de la pièce. Tout deux s'assoit sur une caisse en bois et discute. Bien qu'il soit constamment en conflit, ils savent aussi qu'une guerre ouverte entre garde et comédien serait totalement inutile. La situation actuelle est assez ridicule, une fille se dit être l'enfant d'un ancien garde, l'information peut sûrement se vérifier. En temps normale Ever aurait peut être laissé les gardes l'emporter, mais elle a quinze ans et elle est la fille d'un forgeron qu'elle connaît, par respect pour lui elle se doit de la protéger. De son côté le capitaine de la garde a fait pas mal de bruit et ses hommes ont du sortir sous la pluie pour la retrouver. Light a défaut d'être innocente et fautive d'avoir voulu prendre la fuite. La situation se complique dés lors que les deux parties ne veulent céder un bout de terrain. Ce n'est pas seulement une histoire d'usurpation d'identité, mais c'est une nouvelle fois la rue qui s'oppose au pouvoir. Conscient de cela et de l'équilibre qui doit être maintenu, Ever opte pour la meilleur des solutions. La jeune fille reste cette nuit dans le théâtre et le capitaine de la garde vérifie ses dires. De plus d'ici quelques jours, Ever et sa troupe feront quelques larcins sans importance, provoqueront la garde avant de se faire attraper. Ils seront libérer assez rapidement, mais ça permet au moins à la garde de faire valoir sa force.

Ever – "Sly je t'entend !"

Après avoir convenu des dernières informations, elle et le capitaine de la garde reviennent.

Ever – "Sly, tu arrêtes ..... Bon le problème est réglé. Light, tu restes dormir cette nuit au théâtre, mais si il s'avère que tu as mentis, demain ils viennent te chercher et cette fois je ne les retiendrais pas. Bon maintenant que ceux qui doivent partir partent et les autres on va tous se coucher parce que là je suis fatiguée moi."

La féline reprend son souffle et se tourne vers Sly qui, depuis tout à l'heure, se bat avec un garde.

Ever – "SLY LACHE CE GARDE !"


Dernière édition par Ever Mary le Sam 14 Sep - 5:25, édité 1 fois
Sly Naether
Mage de Silent NightMage de Silent Night

avatar

Messages : 198
Date d'inscription : 01/12/2012
Âge : 23
Guilde : Silent Night
Magie / Malédiction / CS : Instrumental Magic
Magie / CS Secondaire : Sound Magic

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.720
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Itinérant
MessageSujet: Re: Nuit orageuse des plus grands tourmant [Featuring Ever mary]   Mer 11 Sep - 1:43
Le bassiste était totalement perdu. Ses yeux fatigués oscillaient d'un individu à l'autre sans que le cerveau ne puisse interpréter la conversation. Il se mit à bailler, s'appuyant contre une commode en attendant que la discussion ne s'achève. Sly frotta ses paupières à l'aide de son index et de son pouce, s'humectant les lèvres en espérant découvrir une bouteille abandonnée dans le coin pour se finir à la bibine. Des accessoires, des déchets quelconques, de la paperasse administrative. Rien de consommable en somme.

En lâchant un râle d'agacement, le jeune Mage s'approcha donc de son amie, esquivant la lame qu'elle pointait sur Light par pur réflexe salvateur, et entreprit de s'éloigner à nouveau pour éviter toute agression aléatoire de sa comparse. Un coup d’œil à la foule de garde lui permet d'analyser une certaine tête d’œuf qu'il n'avait pas eu l'occasion de voir depuis un moment. Tiens donc, ce petit salopiaud de Kino avait finalement passé les examens le destinant à intégrer la garde ?

Un sac à problèmes, ce Kino, doublé d'un stupide dénonciateur et triplé d'une sale fouine ! Il y avait de cela quelques mois, le gamin en formation était allé jusqu'à accuser Sly de vol pour régler un compte avec lui. Une chance que le bassiste ne l'ait pas retrouvé ce jour-là, car le chiard aurait pu passer un mauvais quart d'heure ! Le mélomane hocha la tête pour faire craquer ses vertèbres, fit de même avec ses doigts et se posta aux côtés d'Ever sans lâcher Kino du regard. L'intéressé ne tarda pas à comprendre qu'il était au centre de l'attention de Rainbow Shark, et profita de la conversation musclée à laquelle se livrait son capitaine pour quitter les rangs et rejoindre son ennemi. Se postant devant Sly, il lui murmura quelques mots avec moquerie et dédain.

"Pas trop fâché pour la dernière fois ? On va dire que tu l'avais mérité hein ? Mais je fais partie de la garde moi, tu peux plus rien faire."

"Tais-toi, raclure de bidet."

"Voyou !"

"Sac à groins !"


Les deux hommes se mirent donc à s'injurier allègrement sous le regard blasé des autres protagonistes, et Ever se permit même de le faire remarquer au bassiste. Depuis quand recevait-il des ordres d'un chaton ? Vexé par cette remontrance, il décida de se défouler sauvagement sur Kino en lui pinçant l'oreille pour lui rappeler les bonnes manières. Depuis l'autre pièce, il entendit à nouveau la demoiselle glisser un mot pour le calmer, mais il se contenta de secouer le malheureux gosse dans tous les sens sans pour autant lui lâcher le lobe. Ever, par exaspération, l'enguirlanda une ultime fois et Sly poussa un soupir lassé avant de balancer son adversaire à terre, le faisant rouler jusqu'à ses camarades qui s'esclaffèrent de bon cœur en voyant le petit nouveau ainsi humilié par un rasta.

"Oui maman, j'arrête ! Mais j'maintiens, c'est lui qu'a commencé !"

Suite à quoi, le bassiste croisa les bras tel un enfant énervé et tapa du pied avant de faire volte-face pour se mettre à bouder. Fichtre ! Kino s'en sortait bien pour cette fois, mais c'était bien parce que la petite Light ne devait pas risquer davantage de désagrément.


Dernière édition par Sly Naether le Jeu 23 Jan - 19:15, édité 1 fois
Light J. Kristal

avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 18/07/2013
Âge : 26
Magie / Malédiction / CS : Kansô

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 300
Statut: Simple Civil
Renommée : Inconnu(e)
MessageSujet: Re: Nuit orageuse des plus grands tourmant [Featuring Ever mary]   Jeu 12 Sep - 23:48
Ever et le garde partirent ensemble pour parler, de son côté Light se mit à regarder ce qu'il se passait entre Sly et un garde. Elle comprenait parfaitement la situation, une histoire qui par le passé avait créé une discorde de grande envergure. Et là le mage de Sabertooth se vengeait visiblement des dégâts qu'il avait causés. La brûlure des rhumatismes et des courbatures commençait à se faire sentir, il fallait qu'elle dorme, mais il semblait qu'elle avait oublié quelque chose d'assez important. Le temps de la dispute et Ever revint, elle avait discuté et convaincu le garde d'aller vérifier la véracité de mes propos.

Le temps d'une seconde tout semblait si parfait, comme si tout était redevenu comme au début à son arrivée. Dehors la tempête s'était à présent calmé il pleuvait moins fort et la foudre avait cessé de tomber. C'était un calme apaisant et à présent Light n'avait qu'une envie, dormir pendant une bonne nuit sans trouble ni peur. Enfin, sans trouble ni stress ce n'était pas encore sur, Light sentait qu'une autre tuile allait lui tomber dessus, une tuile un peu plus grave que les autres. Un peu plus grave que quelques heures au cachot. La garde royale tint un salut respectueux à la troupe puis s'en alla. Ever sembla préférer être loin des gardes, sans doute une habitude dans sa vie. Puis de toute manière n'importe qui se sentirait mieux en l'absence d'une quinzaine de garde ou plus.


Light vit la caisse de l'arme et se rappela soudainement de ce qu'il s'était passé alors qu'elle avait touché l'arme il y eut un éclair. Depuis cet éclair, l'arme avait disparu dans cet éclair et là était le problème. L'arme si elle ne la livrait pas au lieu de livraison aurait dû être remise en main propre à Allan, peut être que lui saurait comme lui expliquer la source du problème. Elle se tourna vers Ever et Sly puis posa une question tout aussi évidente qu'elle ne connaissait ni d'Eve ni d'Adam ni Sly ni Ever.

« Heu, juste pour savoir. Où est l'arme ? J'ai vu un éclair et elle a disparue. »

Light tirait une gueule de six pieds de long, puis évidemment une réponse lui vint à l'esprit. Puis tout à coup elle se demanda si en exposant la situation au mage de la guilde à dent de sabre. Elle se mit à s'exprimer en articulant très bien les paroles.

« La clef, mon arme je l'ai prise dans ma main et j'ai vu un éclair, je me suis senti puissante puis elle a disparu tout à coup comme si par magie elle était partie ailleurs. »
Ever Mary

avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 21/08/2013
Âge : 26
Magie / Malédiction / CS : Téléportation [Lock]

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 375
Statut: Simple Civil
Renommée : Inconnu(e)
MessageSujet: Re: Nuit orageuse des plus grands tourmant [Featuring Ever mary]   Sam 14 Sep - 5:56
Ever – "L'arme ? Je sais même pas de quoi tu parles, mais elle a du tombé quand il y a eu un éclair ce n'est pas grave, on la cherchera demain matin, te prend pas la tête avec ça. Bon moi je vais vous chercher de quoi vous couvrir, des coussins. Vous avez des divans, sinon il y a une loge à côté si vous voulez être dans une pièce différente. Je vous laisse la lampe à huile sur la table avec des allumettes au cas où ça saute à nouveau mais je penses pas, vous vous endormez pas avec allumé c'est un coup à foutre le feu. Si vous avez soif, je vous ramènes de l'eau et si vous avez faim, vous mangez votre main parce que je suis sûr qu'il nous reste grand chose."

Sur ses mots, la féline disparaît pendant une dizaine de minute laissant tout le loisir à Light de poser sa question à Sly. Elle n'aurait sûrement pas était en mesure de lui répondre et quand bien même, elle lui aurait sûrement répondu que ce n'était pas l'heure d'en discuter et qu'elle était fatiguée. Preuve en est de ses petits yeux et des cernes qui commence à naître. La pauvre féline a du s'occuper de la gestion du théâtre toute la journée, en plus des répétitions et des divers achats. Elle a tourné à droite et à gauche sans avoir eu le loisir de profiter du retour de son compagnon. A cela vient se rajouter l'intervention des gardes pour une histoire aussi farfelue qu'incompréhensible. A moins qu'un Poulpe juteux géant pirate moustachu attaque la ville avec une armée de Tatoopik au quatre épices, il y a peu de chance que cette journée empire. Une chance, au vue de l'état d'Ever il ne fait aucun doute que le prochain qui ose lui pourrir un peu plus de son temps se retrouve avec un coussinet à travers la gueule. Dit ainsi ça semble agréable, mais ce n'est pas agréable. Le dernier à l'avoir mit en colère, personne ne se souvient de lui et ce n'est pas pour rien.

Comme convenu la féline revient avec des draps et des coussins qu'elle jette sauvagement au milieux de la loge laissant à ses invités toute la joie de se débrouiller. Elle pose un peu de pain sur la table et ... Pose une bouteille d'eau à côté de celui-ci. Elle avait bien dans l'idée de la lancer à Sly, mais vu l'état dans lequel il se trouve il aurait eu de forte chance qu'il l'a rate. Comme il y aurait eu des chances pour qu'il en perde l'équilibre et emporte avec lui la table ou était posé les armes risquant par la même de se tuer. Il ne faut jamais faire confiance à un alcoolique, encore moins quand il est musicien, qui porte des tresses et qu'il a des lunettes.

Ever –
"Je vous ai trouvé à manger, c'est du rustique j'ai pas mieux. Sly, si tu veux éviter une violente gueule de bois demain matin je te conseil de vider la bouteille. D'autant qu'une partie se lèvera tôt pour partir et que l'on va avoir des répétitions, ce sera pas le meilleur endroit pour être au calme. Je répètes, pas de lampe allumé, ça vaut aussi pour les cigarettes ou les pipes, pas de fuite en pleine nuit parce que sinon ça va m'énerver et surtout, dés que j'aurais passe le pas de la porte je deviens officiellement indisponible. Sauf en cas d'attaque d'un Poulpe juteux géant pirate moustachu et son armée de Tatoopik au quatre épice, je vous interdit de me déranger ... Oh et il n'y a pas de fantôme, on peut rien mettre sous les divans et dans les armoires c'est que des vêtements. Donc si vous entendez couiner, pas besoin de s'inquiéter."

Ni une ni deux, la féline passe le pas de la porte et disparaît.
Sly Naether
Mage de Silent NightMage de Silent Night

avatar

Messages : 198
Date d'inscription : 01/12/2012
Âge : 23
Guilde : Silent Night
Magie / Malédiction / CS : Instrumental Magic
Magie / CS Secondaire : Sound Magic

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.720
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Itinérant
MessageSujet: Re: Nuit orageuse des plus grands tourmant [Featuring Ever mary]   Dim 15 Sep - 3:20
Enfin, cette discussion épuisante venait de trouver une conclusion après tant d'échanges inutiles. Sly se mit à bailler, souriant ironiquement à Kino en lui tirant la langue. L'intéressé détourna son regard de son bourreau en se massant l'oreille, visiblement humilié par le traitement qu'il venait de subir. Le bassiste fut véritablement satisfait de savoir que Ever s'apprêtait à mettre à la porte les indésirables, et s'approcha de son amie en croisant les bras, la bouche pâteuse et l'air idiot.

Lorsque les gardes s'excusèrent pour le dérangement occasionné tout en quittant les lieux, le musicien leur tira une révérence au bord du ridicule, et manqua même d'y perdre l'équilibre et de se retrouver face contre terre. Lorsqu'ils se retrouvèrent enfin seuls, Sly poussa un soupir de soulagement en s’affaissant sur lui-même, laissant le poids de la fatigue s'abattre sur ses épaules.
Light souleva alors une question qui n'avait pas su obtenir de réponse depuis un bon moment, étant donné le chaos ambiant qui avait pris place au sein du petit théâtre. Sly envisagea de s'exprimer, mais Ever coupa court à toute forme de discussion en exposant ce qu'il fallait faire et ne pas faire dans les chambres.

Grisé comme il était par le sang qu'il avait dans son alcool, le bassiste en vint à oublier la graine de réponse qui avait germé en lui, et se contenta de suivre les ordres de la féline sans se soucier de rien. Lorsque la jeune femme s'éloigna de l'adolescente et du pochtron de service, Sly tenta tant bien que mal de rapiécer le puzzle que constituait son esprit embrumé. A force de trifouiller sa mémoire, il fut frappé par un éclair de génie et finit par se remémorer son idée précédente. Ce petit exercice lui rappela également qu'il avait autre chose à signaler, mais il ne parvenait à mettre le doigt dessus.

"Dis-voir, tu t'es pas dit que ça venait de toi ? J'crois que la lumière provenait de tes mains, à moins que j'ai mal vu... Oh ! A boire."

Ever à peine revenue, le bassiste se rua sur la bouteille qui venait d'être posée, enfonçant le goulot dans sa bouche pour apaiser la sécheresse qui s'emparait de sa gorge. C'était fade, ça n'avait que très peu de goût mais c'était plutôt rafraîchissant et donc agréable. Montrant sa satisfaction en poussant un gémissement étrange, il s'essuya la bouche avant de se rendre compte qu'il n'était peut être pas le seul à vouloir s'hydrater. Il reposa la bouteille sur la table, n'en laissant qu'un maigre fond. Comment s'appelait se truc déjà ? De l'eau, probablement. Un nom dans le genre...

Sly accorda un instant son attention à leur hôte, qui se lança dans une nouvelle série de consignes de sécurité en impliquant dans cette affaire un certain poulpe juteux de je-ne-sais-quoi, et en explicitant très clairement qu'elle ne devait être dérangée sous aucun prétexte. Sly ricana, sachant pertinemment pourquoi. Shuda devait se languir de ne pas revoir sa compagne, et les deux garnements n'étaient pas partis pour faire la causette blottis sous la couette. Ever quitta donc les lieux bruyamment -comme à son habitude- tandis que Sly se torturait pour se souvenir de la remarque qu'il devait faire. Cela lui reviendrait sans doute demain, de toute façon. Et puis quand bien même, réfléchir lui donnait un sacré mal de crâne... Complétant le raisonnement qu'il avait abandonné en cours de route, il saisit la miche de pain qu'il tendit à l'adolescente.

"Tu serais pas Mage, par hasard ? Les bidouillages inexplicables, ça nous connait dans l'milieu."
Light J. Kristal

avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 18/07/2013
Âge : 26
Magie / Malédiction / CS : Kansô

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 300
Statut: Simple Civil
Renommée : Inconnu(e)
MessageSujet: Re: Nuit orageuse des plus grands tourmant [Featuring Ever mary]   Lun 21 Oct - 23:42
La jeune fille était vraiment fatiguée, tout comme Ever ses yeux lui piquaient et finalement l'idée de trouver l'arme au plus vite lui semblait plutôt mauvaise. Elle regarda Sly, se mit a bailler puis se d'un mouvement se mit à se gratter les yeux. Il était tard et elle allait sans aucun doute se lever très tôt. La magie, voilà qui lui semblait être un vaste sujet. Light avait fait disparaitre l'arme qu'elle avait dans ses mains, elle avait déjà entendu parler de ce phénomène mais n'en connaissait ni les raisons ni les méthodes.


« Sly, on parlera de cela demain. Pour l'instant on devrait peut-être partir se coucher. »


Light s'allongea dans ce qui lui servait de sac de couchage que lui avait donné son père avant de partir à l'aventure, elle ferma doucement les yeux, elle pensait encore à cette journée bizarre. Visiblement seize ans n'ont pas suffit pour que la garde royale se souvienne de Julia la mère de Light, cela la chagrinait mais d'un autre côté la rendait fière de sa mère et visiblement elle lui ressemblait... Petit à petit sa conscience vacillait pour partir vers un lieu de subconscient.

Elle était dans son rêve et vit un renard, ce renard de taille normale avait plusieurs queues, comme celui de l'histoire qu'elle avait lue, il ne fallait surtout pas toucher à aucune de ses queues, ça portait malheur. Le renard suivit un chemin sans queue ni tête, il y avait d'un coup un croisement et à ce croisement se trouvait une femme, jeune et belle qui attendait. Cette jeune femme ressemblait à Light et avait le même âge, celle-ci s'approcha de la gamine, lui caressa le visage les cheveux. Elle avait une aura si bienveillante, limite divine et semblait être réalité plutôt que rêve. De ses caresse émanait une chaleur humaine que la gamine semblait avoir connu il y a longtemps. Tout à coup le monde du rêve devint sombre, le froid s'installa et les caresse devint une claque forte et brutale. La jeune femme était effrayante ses yeux devinrent bleu.



« Va-t-en Light, ce lieu fut ma perte, je ne veux pas que ça le devienne pour toi »

Ces mots furent si brutaux que la jeune fille se réveillât en sueur, elle prit ses affaires et les rassembla, tout le monde dormait encore, mais elle ne voulait pas plus déranger que ce qu'elle ne l'avait fait. Alors, elle écrivit sur un bout de papier qu'elle trouva non loin d'un stylo une petite lettre, elle y inscrit de sa plume un mot « Désolé je vous ai causé beaucoup de soucis. Je suis à la bibliothèque. ». Tout en partant elle remerciait du fond du coeur ses hôtes, mais elle ne voulait plus causer de soucis à personne. Ses affaires sur le dos, avec sa caisse vide elle part
Sly Naether
Mage de Silent NightMage de Silent Night

avatar

Messages : 198
Date d'inscription : 01/12/2012
Âge : 23
Guilde : Silent Night
Magie / Malédiction / CS : Instrumental Magic
Magie / CS Secondaire : Sound Magic

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.720
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Itinérant
MessageSujet: Re: Nuit orageuse des plus grands tourmant [Featuring Ever mary]   Mar 12 Nov - 23:37
Sly fut réveillé dans de bien étranges circonstances. Premièrement, il ne s'était pas attendu à recevoir un petit déjeuner au lit de la part de sa charmante hôte, ou du moins pas de manière si triviale. Avec une précision digne d'un oiseau de proie, Ever avait secoué son ami encore secoué par les effluves d'alcool en lui projetant une tasse de café brûlant en pleine face.

Pour justifier cet acte à la civilité plus que douteuse, elle lui avait indiqué que le soleil était déjà bien haut et qu'il lui tardait de dégager le bonhomme à coup de pieds au derrière. Elle avait donc passé une mauvaise nuit, à en juger par ses accès de rage. N'ayant que le temps d'enfiler son jean déchiré, le jeune bassiste fut poussé en dehors du théâtre sans le moindre ménagement, avant même de pouvoir boutonner sa chemise.

Tout à fait sujet à une colossale gueule de bois, il se trémoussa un instant devant l'entrée du bâtiment en se frottant les paupières sous les regards ahuris des passants, avant de réaliser que la lueur solaire risquait bien de lui perforer la rétine. Dissimulant ses petites mirettes mises à rude épreuve derrière ses mains, il jura :

"C'est quoi tout ce jour là merde..."

Il entama donc la marche dans les rues de la ville, aussi perdu qu'un chien errant et dans un état proche de la zombification. Ne sachant où aller, il se décida pour la taverne la plus proche, où il pourrait se restaurer d'une manière ou d'une autre. Il aurait tué pour un verre d'eau fraîche et un foutu croissant, mais était incapable d'appliquer les principes élémentaires du sens de l'orientation...

Paumé en pleine ville, la tête dans un étau et le regard vide, notre cher bassiste était lancé dans une bien peu glorieuse aventure, dont il n'était pas sûr d'atteindre la conclusion avant de tomber dans les pommes.
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Nuit orageuse des plus grands tourmant [Featuring Ever mary]   

Nuit orageuse des plus grands tourmant [Featuring Ever mary]

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG : Fiore no Oukoku :: 
 :: Fiore Centre :: Crocus
-