Fermer le menu
Ouvrir le menu

Navigation














Partagez | 

 La marche du bassiste [Aldélie]

AuteurMessage
Sly Naether
Mage de Silent NightMage de Silent Night

avatar

Messages : 198
Date d'inscription : 01/12/2012
Âge : 23
Guilde : Silent Night
Magie / Malédiction / CS : Instrumental Magic
Magie / CS Secondaire : Sound Magic

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.720
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Itinérant
MessageSujet: La marche du bassiste [Aldélie]   Mer 21 Aoû - 19:48
Dites-moi, souhaiteriez vous que l'on vous offre gratuitement un exemple de bonne idée ? Une bonne idée, c'est de se perdre dans une forêt totalement inconnue en s'armant d'une basse et d'une bouteille, sans pour autant savoir pour quelle raison on y met les pieds. Ce genre de passe-temps bien peu conventionnel correspondait parfaitement à ce que Sly appréciait dans la vie. Pour ainsi dire, le musicien était venu s'isoler à nouveau pour réfléchir à sa situation.

Lui qui n'avait pas l'habitude de se soucier des petits détails désobligeaient qui agrémentaient son existence semblait pourtant bien perturbé. Silencieux, il n'avait même pas pris le temps de retirer ses mains des poches de son jean déchiré pour se jouer un petit morceau histoire de laisser le temps s'écouler. Non, aussi étrange que cela puisse paraître, il était en proie à des pensées bien moins attrayantes que l'envie de chanter et de gambader à l'ombre des arbres.

En effet, après avoir longuement discuté avec Akira, il s'était rendu compte qu'après tant d'années, il était probablement temps de pardonner ses parents et de leur offrir une nouvelle chance de comprendre sa passion et ses motivations. L'image qu'il possédait aujourd'hui de ses géniteurs n'était plus qu'un vague souvenir incertain, mais sa mémoire lui permettait de se remémorer les rares moments heureux qu'ils avaient pu entretenir ensemble. Un sourire fébrile se dessina sur son visage, tandis qu'il s'emparait de sa fameuse pipe.

Cet élément, il l'avait récupéré au terme d'une bataille sans merci, et il espérait pouvoir le rendre à son propriétaire un jour, ou du moins à l'individu auquel il revenait de droit. En un soupir, il bourra l'outil qu'il alluma en trois bouffées espacées, avant de savourer l'arôme qui lui emplissait les sens. Cela n'était pas fortement conseillé pour la santé, mais au moins fumer lui permettait de penser calmement et de se concentrer sur un geste machinal. Tout en évacuant la fumée, il considéra l'hypothèse qu'au sein de son ancienne demeure, il était possible que quelqu'un l'attende à bras ouverts.

Amusante théorie, se dit-il, qui tenait davantage de l'utopie que de la possibilité envisageable. Ajustant l'étui de sa basse sur son épaule en un geste désabusé, le mélomane entama de nouveau la marche, s'enfonçant aussi bien dans les bois que dans son esprit. La fumée émanait de sa pipe par moments, tandis qu'il avançait sans savoir où il allait, les yeux dans le vide et l'air absent. Tant qu'il n'aurait pas résolu cette affaire, il ne verrait plus le monde de la même manière. Envisageant de se mettre en route à l'instant, il prit la décision de quitter les lieux sur un coup de tête. Inutile d'attendre plus longtemps et de laisser le doute et l'angoisse s'installer dans son esprit, selon lui.

Seulement, lorsqu'il se retourna, la solitude l'avait déjà quitté et une inconnue avait pris sa place...
Aldélie Selegan

avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 08/07/2013
Âge : 22
Guilde : Blue Pegasus
Magie / Malédiction / CS : Yamii No Moji (Dark Écriture)

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.500
Statut: Mage de Rang C
Renommée : Mage de Campagne
MessageSujet: Re: La marche du bassiste [Aldélie]   Mer 21 Aoû - 20:56




La jolie chanteuse traversait la forêt de Waas en espérant trouver dans cette balade de retour à la maison des réponses à ses questions. Pourquoi son jumeau l'avait foudroyé, à Carmina ? Pourquoi avait-elle trouvée, à Shirotsume, la chanson qu'elle avait composée lorsqu'ils avaient rencontrés un autre duo de jumeaux dans son sac de voyage ? Pourquoi cet homme le hantai tel une chimère venue de temps immémoriaux ? Pourquoi, malgré tout, elle s'ennuyait de la personne qui la faisait le plus souffrir en ce moment ? La mousse qui recouvrait le sol de la forêt avait depuis longtemps fait en sorte qu'Aldélie avait ôté ses ballerines et les bandages qui couvraient ses jambes du pied jusqu'à la mi-mollet. Le tout avait été rangé dans le sac qui pendait sur son épaule. Ici, il n'y avais pas personne pour s'horrifier des croutes noires qui prenaient la place de la peau pâle et délicate de la gracieuse artiste.

L'épaisse veste gisait sur ses hanches, solidement noué et la petite camisole noire qui moulait le corps de porcelaine de la jolie dessinatrice comme une seconde peau cachait à peine les bandages qui couvraient son épaule gauche et toute sa poitrine jusqu'au ventre. Par-dessus ses bandes de tissus blancs qui prouvaient l'attaque céleste de son jumeau pendait une perle de bois donnée par sa mère avant leurs départs pour Blue Pegasus. La jeune femme marchait depuis longtemps et pensa à ses dernières rencontres. Sayu Hanami, cette petite grenouille mignonne, Roy, ce dragueur typique de Blue Pegasus, Shina et Ken Amnell de Quatro Cerberus, ce duo de jumeaux de sexe opposé, Jet, cet être qui trottait dans l'esprit de la guerrière depuis leurs rencontre sans raisons et sa nouvelle connaissance, Lorelei, une douce et gentille personne avec qui la jeune rousse se voyait bien devenir amie...

Des six personnes avec qui elle avait une réelle conversation depuis son intégration à Blue Pegasus, elle n'en avait seulement rencontré la moitié en compagnie de son frère... Et nous y revoilà, Alfheim, ce jumeau sombre et glacial qui avait utilisé de magie envers la seule personne qui s'était tenu entre lui et ses ennemis dans leurs bourgades natales.

Aldélie frappa une roche qui s'en alla valser dans les arbres. Pourquoi cet homme au comportement irritable la tourmentait ainsi... Elle savait qu'elle pouvait lui en vouloir de l'avoir foudroyé, mais elle en était incapable, elle n'aspirait qu'à rallier Blue Pegasus et sauter dans les bras de son frère et lui demander pardon, mais elle appréciait cette nouvelle liberté qu'elle éprouvait à marcher, enfin seule avec elle-même. Elle vit une personne, mais ne réalisa pas vraiment qu'il était peu probable de trouver une autre personne dans des bois. Elle ne réalisait même pas qu'elle prenait le long chemin pour retourner à Blue Pegasus. Elle était arrivée à Shirotsume par Oak Town, mais elle était repartie par les montagnes qui lui rappelaient sa patrie et était attérris dans cette forêt aux arbres à la hauteur vertigineuse.






Tiens, salut...


Aldélie s'installa sur le sol de lichen mousseux et observa ses pieds en retirant les branchages et les feuilles qui s'étaient logées dans les brûlures de ses plaies noires. Elle grimaça de dégoût lorsqu'elle retira d'une crevasse dans sa peau un vers gluant qu'elle envoya valser au loin en examinant une dernière fois ses jambes.


© Never-Utopia
Sly Naether
Mage de Silent NightMage de Silent Night

avatar

Messages : 198
Date d'inscription : 01/12/2012
Âge : 23
Guilde : Silent Night
Magie / Malédiction / CS : Instrumental Magic
Magie / CS Secondaire : Sound Magic

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.720
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Itinérant
MessageSujet: Re: La marche du bassiste [Aldélie]   Jeu 22 Aoû - 3:24
Intrigué, Sly observa la jeune demoiselle qui s'était assise près de lui en l'interpellant pour le saluer. D'un hochement de tête, il répondit sans grande politesse tout en essayant de comprendre ce qu'elle pouvait bien faire ici, à se tripoter les gambettes au beau milieu du sentier. Esquissant un sourire curieux, il la dévisagea tout en analysant son étrange comportement avant de réaliser que la petiote était couverte de plaie.

Ce qui demeurait bien étonnant, au delà de ses multiples blessures, était l'apparente insouciance de la donzelle vis-à-vis des marques qui ornaient sa peau. Retirant un invertébré au corps flasque de sa peau en un geste désinvolte, l'inconnue ne semblait pas réellement s'intéresser à l'individu qui lui faisait face. Gloussant devant l'aspect improbable de cette situation, Sly porta de nouveau le bec de sa pipe à sa bouche en haussant un sourcil, il entreprit de la détailler une fois encore.

Plutôt mignonne, elle semblait aussi perdue que lui et au moins aussi bizarre qu'il pouvait l'être dans ses meilleurs jours. Amusante rencontre que cette jolie demoiselle tombée du ciel, considéra t-il en s'approchant d'un pas assuré. Le musicien se souvint alors de bouteille d'alcool solidement fixée à l'étui contre sa jambe, et voulut donc en proposer à la jeune fille afin de désinfecter les éraflures qu'elle ne semblait pas voir.

Cela dit, jugeant qu'elle ne souhaitait peut être pas se couvrir d'un cocktail douteux afin de se nettoyer, il se ravisa et décida de s'installer en tailleur, face à elle. Déposant sa basse à ses côtés en la déposant soigneusement sur le sol végétal, il croisa les doigts en adressant un nouveau sourire à l'anonyme, tout en la fixant derrière ses imposantes lunettes de soleil. Il espérait qu'il ne s'agisse pas là d'une Mage Noire en cavale, mais son air enfantin et cette apparence insouciance parvenaient à écarter ses soupçons.

Hésitant sur la démarche à suivre, il se décida pour un début de discussion somme toute classique, bien que le côté invraisemblable de la situation le titille légèrement. Tout en tapotant ses pouces l'un contre l'autre, il lui lança sur un ton qui manquait d'assurance :

"Euh... Tu t'es perdue ? Qu'est ce qui t'est arrivé ?"

Sly était certes un singulier personnage, mais restait cependant globalement sain d'esprit. Assez en tout cas pour savoir qu'il valait mieux user de pincettes lorsqu'on s'adressait à une inconnue blessée, qu'elle s'en foute royalement ou non. Peut être essuyait-elle un violent traumatisme l'empêchant de réaliser sa situation... Auquel cas, mieux valait choisir ses termes avec soin et diplomatie pour ne pas risquer de la brusquer.

Les angoisses et inquiétudes du mélomane au sujet de ses géniteurs n'avaient pas disparu de son esprit, bien au contraire, mais il se contenterait de remettre cela à plus tard. Pour l'instant, il était fort probable que son interlocutrice puisse avoir besoin de son aide pour une raison ou une autre. Se montrant altruiste, comme toujours, il souhaitait comprendre...
Aldélie Selegan

avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 08/07/2013
Âge : 22
Guilde : Blue Pegasus
Magie / Malédiction / CS : Yamii No Moji (Dark Écriture)

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.500
Statut: Mage de Rang C
Renommée : Mage de Campagne
MessageSujet: Re: La marche du bassiste [Aldélie]   Mar 27 Aoû - 3:53




La douce danseuse leva son regard ambré curieux sur l'homme qui se dressait devant elle. Ses muscles saillants lui rappelait la force animale qui avait pour hôte son jumeau sombre et froid. Le visage fin de l'inconnu rappelait un peu les traits délicats de la jeune femme, mais la ressemblance faciale s'arrêtait là, car les traits gracieux et doux des Selegan laissaient place à un visage sculpté, une symphonie de lignes formant une harmonie singulière et ravissant pour la guerrière. Les cheveux noués serrés d'un brun riche et profond s'étalait jusqu'aux épaules robustes de l'homme qui se tenait devant la délicate poète. Ses cheveux uniques attiraient le regard serein et fixe qui semblait à peine le voir, comme si elle pouvait examiner quelque chose qui se dressait derrière le séduisant personnage.

La question parvenue aux oreilles frémissantes d'Aldélie qui s'épanouissaient dans cet endroit mystérieux qui regorgeaient de sons virevoltant ; le chant de deux oiseaux amoureux, le sifflement d'un reptile dans les branches noueuses, le bruissement du vent dans les feuilles, le chuintement des pieds de l'inconnu sur le lit de mousse tandis qu'il se rapprochait en même temps que la belle pégase dégageait finalement d'entre deux plaques de peau calcinée avec un rictus étrange une bestiole qui trouvait que les crevasses d'épiderme durci et noir comme le charbon un bon endroit pour se loger. La créature qui se retira avec un morceau de peau avait une carapace brunâtre qui se brisa entre l'index et le pouce de la femme. La bestiole gesticula quelques instants en faisant cliqueter ses mandibules avant de s'immobiliser sur le tapis verdoyant.






J'ai eue l'honneur de naître en même temps et dans la même famille qu'un homme aussi talentueux en escrime que pour manier la foudre... Voila, ce qu'il m'es arrivée !


L'amoureuse des ombres souris à l'homme et ramena ses cheveux sur le côté droit de son corps pour en faire une longue et massive natte serrée de laquelle s'échappait quelques mèches rebelles. Le soleil perçait dans le feuillage des arbres à la hauteur vertigineuse et éclairait la roche sur laquelle s'était installé la délicate danseuse comme un spot naturel aux accents féeriques. Baignant dans cette lumière qui créait un halo rouge autour de son visage blafard de par ses gênes, mais aussi de sa récente perte de sang.








Assise dans ce jet de lumière tel un ange,
Elle respire en écho avec la verte nature
Et son nom est un murmure glissant sur les branches,
Sorcellerie enchantant le sanctuaire de verdure...

Comme une chanson portée par les ailes des papillons,
Aldélie...
Comme une malédiction flottant sur les violons,
Aldélie...
© Never-Utopia
Sly Naether
Mage de Silent NightMage de Silent Night

avatar

Messages : 198
Date d'inscription : 01/12/2012
Âge : 23
Guilde : Silent Night
Magie / Malédiction / CS : Instrumental Magic
Magie / CS Secondaire : Sound Magic

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.720
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Itinérant
MessageSujet: Re: La marche du bassiste [Aldélie]   Mar 27 Aoû - 5:06
La réponse de la jeune femme, bien qu'énoncée avec une grande douceur, arracha au bassiste un puissant frisson qui parcourut son échine. La frère de cette demoiselle, à en juger par ses dires, était le responsable de ses blessures. Sly se risqua à observer l'état déplorable des jambes de cette rencontre, et détourna son regard aussitôt lorsqu'elle préleva un insecte pour le broyer entre ses doigts. Non pas qu'il ait peur des bestioles, loin de là, mais le fait de la voir perdre sa peau comme on déchire du papier provoquait chez lui un singulier dégoût. Décidément, le mélomane avait un chic absolu lorsqu'il s'agissait de tomber sur des cas particuliers.

Sly tenta d'éviter un nouveau coup d’œil en direction des gambettes meurtries. A défaut, il laissa son regard voguer jusqu'à la poitrine de la demoiselle, avant de comprendre que ce comportement était généralement mal vu par la gente féminine, et de réorienter à nouveau ses prunelles pour les plonger dans celles de la jeune femme. Elle était belle, à bien y songer, et le mot était faible. Ce visage de poupée décrivait une innocence telle que le fait de voir cette petite esquintée de la sorte devenait un véritable crève-cœur pour le bassiste. Une évidence fit son apparition dans son esprit, il ne pouvait tout simplement plus lui offrir un peu d'alcool pour se soigner en l'abandonnant sans plus de soutien.

Un point restait à éclairer, cela dit, le pourquoi de la chose. Si le frère en était venu à attenter de la sorte à la santé de sa jeune sœur, il devait bien y avoir une raison à cela. Rares étaient les cas de figure où un garçon venait à foudroyer littéralement sa jumelle pour couper court à un conflit fraternel. Tout en se recoiffant, la donzelle sourit à l'homme accroupi devant elle, visiblement bien moins perturbée que lui par la situation actuelle. S'agissait-elle d'un événement commun, qui prenait place quotidiennement dans leurs relations ? Le quotidien de cette inconnue ne devait pas être simple à endurer. Il n'était donc pas le seule à avoir des soucis avec sa famille. Trêve de supposition, il y avait plus important à l'heure actuelle.

L'étrangeté se redressa, venant se poster sur un roc massif tout en ajustant la natte qu'elle venait de concevoir. Suite à quoi et, aussi invraisemblable que cela puisse paraître, elle se mit à chanter tranquillement, le regard perdu dans le vague et l'air absent. Certes, les yeux de la petiote semblaient viser le bassiste, à première vue. Néanmoins, il ressentait la curieuse impression qu'elle observait quelque chose se situant derrière lui. Tout en jetant un regard suspicieux par dessus son épaule, il écouta en silence le petit poème qu'on lui énonçait en haussant un sourcil. Tout aussi agréablement surpris qu'il était impressionné, il lui adressa un sourire laissant transparaître son doute avant de l'interpeller à nouveau. Il fallait dire que malgré la beauté de cette demoiselle, ses agissements lui conféraient un aspect pour le moins... original. Tout en se relevant à son tour, il observa les environs une dernière fois. Personne.

"Tu es bien sûre que tout va bien ? J'veux dire... T'as l'air sacrément amochée tu sais."

Gêné, il l'était, plongé dans une situation aussi inextricable que complexe, également. Incapable de garder une once de contenance et de sembler confiant face au regard enfantin et ô combien enjôleur de son interlocutrice, ça aussi... Malheureusement. Tout en détournant ses yeux face à cette représentation mystique que constituait Aldélie, il entreprit de continuer en laissant sa botte frotter nerveusement le sol.

"Aldélie, c'est ton prénom ? C'est joli Aldélie hein... Enfin j'trouve ça joli. Enfin, je sais pas si c'est comme ça que tu t'appelles, mais ça reste joli quand même quoi. Enfin bref, tout baigne ?"

Rire jaune, raclement de gorge sonore. Au delà du ridicule, il y a le pathétique. Sly cumulait les deux, en plus du prix national de l'idiotie qu'on lui aurait cédé sans même qu'il ne participe au concours. Il espérait bien entendu que son malaise ne puisse être décelé, sans trop compter là-dessus néanmoins. Lui-même était conscient de son incapacité visible à entretenir une discussion normale face à cette jouvencelle tombée du ciel et, bien qu'il en soit navré, il ne parvenait pas à adopter un comportement moins stupide.
Aldélie Selegan

avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 08/07/2013
Âge : 22
Guilde : Blue Pegasus
Magie / Malédiction / CS : Yamii No Moji (Dark Écriture)

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.500
Statut: Mage de Rang C
Renommée : Mage de Campagne
MessageSujet: Re: La marche du bassiste [Aldélie]   Mer 4 Sep - 1:30




La voyageuse émit un soupir énervé, fit claquer sa langue sur son palais et attacha la natte en un chignon artistique sur le derrière de sa tête, révélant la marque de sa guilde écarlate contre la peau blanche de sa nuque. Elle semblait soit particulièrement agacée ou étrangement instable. Était-ce un de ses moments où sa petite voix intérieure qui lui dictait le bien et le mal la poussait à attaquer mentalement une personne à la source de ses peurs ? Cela serait une trop belle coïncidence que cet évènement se produise après que la belle rousse ai rencontré une personne ressemblant étrangement à la Silencieuse, une de ses premières victimes...

La danseuse ne pensait pourtant pas à cela, elle se leva de son rocher vivement, en un mouvement fluide digne des plus dangereux félins et pointa l'instrument de l'inconnu qui ne lui avais pas dit son nom et qui commençais sérieusement à lui donner envie de passer son chemin. Comme cet Amnell... Un vrai moulin à parole...






J'espère sincèrement que tu te débrouille mieux avec cette guitare qu'avec ton discour...


Froide comme l'hiver, elle regardait avec des flammes dansant dans ses yeux de braises, examinant son interlocuteur comme si elle attendait en vain que quelque chose d'intéressant se produise... Il paraissait que la forêt de Waas changeait les personnalitées des gens... Peut-être Aldélie se transformait en une Alfheim froide et distante, sèche et peu amicale à cause de cette mythique forêt...




© Never-Utopia
Sly Naether
Mage de Silent NightMage de Silent Night

avatar

Messages : 198
Date d'inscription : 01/12/2012
Âge : 23
Guilde : Silent Night
Magie / Malédiction / CS : Instrumental Magic
Magie / CS Secondaire : Sound Magic

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.720
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Itinérant
MessageSujet: Re: La marche du bassiste [Aldélie]   Mer 4 Sep - 13:53
La réaction de la demoiselle fut aussi brutale qu'inattendue. Au lieu de lui assurer qu'elle allait bien, de lui demander de l'assistance ou quoi que ce soit qui puisse être interprété comme une réaction classique face à ce genre de situation, elle se leva prestement en fixant Sly d'un regard presque mauvais. Une note d'agressivité lisible dans le ton de sa voix, elle le provoqua en lui intimant que sa précédente remarque lui semblait ridicule.

Sly recula instinctivement d'un pas face à la rhétorique tranchante de son interlocutrice, la dévisageant d'un air surpris. Son apparente colère ne semblait pas avoir de source, à moins que Sly se soit accidentellement rendu responsable d'une faute quelconque. Ne sachant plus vraiment où se mettre, il baissa les yeux en désignant la basse que pointait du doigt la jeune donzelle.

Oui. S'il n'était pas doué pour faire usage de sa langue natale dans un cadre tel que celui-ci, il l'était bien plus lorsqu'il s'agissait de s'exprimer par la chanson. Se gardant bien de répondre, il se contenta d'adopter une posture plus assurée afin de sembler moins idiot face à sa rencontre. Malgré sa sympathie habituelle, Sly ressentait désormais une certaine animosité vis-à-vis de la supposée Aldélie. Son regard ne lui plaisait pas, aussi beau et mystérieux soit-il. Ignorant la précédente question, Sly afficha un air dur et assuré avant de lancer d'une voix grave :

"Je voulais juste t'aider. Pas la peine de le prendre comme ça, cocotte."

Etrangement, le fait de ressentir cette sensation désagréable l'avait libéré de son trouble. La jeune femme semblait instable, de prime abord, mais avait perdu de son charme en même temps qu'elle avait montrée les crocs pour un motif obscur. Sly s'abaissa pour récupérer son bel instrument d'une main, avant de le positionner sur son épaule sans quitter des yeux la petite.
Ne souhaitant pas particulièrement instaurer un contact malsain, l'homme aux dreadlocks se décida à faire le premier pas vers une discussion moins houleuse, en revenant aux dires de sa compagne d'infortune.

"Et pour te répondre, j'crois que j'me débrouille bien mieux avec ça qu'avec mes mots, ouais."

Difficile de paraître apaisé lorsqu'on ne l'était pas, encore plus dans le cas d'un mauvais menteur tel que Sly. Adoucissant son regard au prix d'un certain effort de contenance, il devait pourtant admettre qu'il l'avait mauvaise.

Aldélie Selegan

avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 08/07/2013
Âge : 22
Guilde : Blue Pegasus
Magie / Malédiction / CS : Yamii No Moji (Dark Écriture)

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.500
Statut: Mage de Rang C
Renommée : Mage de Campagne
MessageSujet: Re: La marche du bassiste [Aldélie]   Dim 15 Sep - 2:29
Aldélie Selegan a écrit:




À peine les premières notes résonnèrent dans la clairière, on peut voir Aldélie se transformer d'une panthère agacée et enragée en une des plus fascinantes créatures. Elle retrouva son air insouciant, son sourire juvénile, son éclat flamboyant, son caractère ardent et sa chaleur amicale qui semblait attirer bien des hommes. Son regard rouge se ranima de ses cendres froides et se posèrent sur le guitariste comme s'il était une statuette vielle d'un milliard d'années et que la voyageuse aux mollets noirci, la plus chanceuse des archéologues.

Elle traversat la plaine forestière de son pas aérien et levat sa tête vers le ciel. Entre les branches et les feuilles formant une mer verdâtre percée de puits de lumières jaunâtres, elle offrit son visage délicat à cette douce pluie de soleil et offrit un sourire mieilleux au mucisien lorsqu'elle revint vers lui, quelques instants plus tard. Son pas dansant faisait que son corps, pulsant au rythme de la musique qui s'extirpait de l'instrument, ondulait comme celui d'un serpent envoûtant.

Elle eut une pause, marquant le temps de la musique avec un de ses pieds nus et ses hanches suivant un arrière-beat inaudible. Elle ouvrit sa bouche appelant à nouveau les plus tendres des baisers en un sourire innocent et expira ses paroles, accordées médicalement au rythme des cordes vibrantes de Sly. Elle les avaient entendues une fois, ses paroles mélancoliques, dans son village, par un gamin chantonnant à sa soeur revenue d'une sortie avec l'orphelina. Il lui avait dis que cette chansonnette se nommait Toune d'Automne.













Comment ça va ma p'tite soeur?
Viens que j'te serre dans mes bras
Pis, as-tu r'trouvé l'bonheur
Dans ton trip au [Blanc de mémoire]?
Dans l'bout' c't'année y s'est pas passé grand'chose
C't'un peu morose...

J'espère au moins qu'c't'ait l'fun là-bas
Chu fier que tu m'aies pas ramené
Un beau-frère de l'[Blanc de mémoire]
Ça m'aurait un peu ébranlé
Jure-moi donc que c'fois là tu restes à' maison
pour de bon


Anyway chu content que tu r'viennes
T'arrives en même temps qu'l'automne
Tsé qu'ça m'a fait ben d'la peine
De t'voir partir ma mignonne...


Icitte y'a papa qui se r'met
De sa p'tite opération
T'aurais dû l'voir y feakait
Fallait l'traiter aux p'tits oignons
Et môman s'est inquièté toute l'année
À cause de toé...

De mon bord j'ai décidé
D'arrêter de végéter
J'rentre à l'université
On verra c'que ça va donner
Mais tu m'connais chu pas motivé plus qui faut
C'est pas nouveau...

Anyway chu content que tu r'viennes
T'arrives en même temps qu'l'automne
Tsé qu'ça m'a fait ben d'la peine
De t'voir partir ma mignonne...


J'ai vu Simon le mois passé
Ç'avait pas trop l'air de filer
Y m'a dit qu't'avais pas appelé
Depuis sa fête en février
Si tu l'aimes pus faudrait peut-être pas l'niaiser
C't'un bon buddy

Et puis toé ma p'tite soeur
Es-tu toujours aussi perdue?
C'est ti encore la grande noirceur?
Ou ben si t'as r'pris le dessus?
Tsé qu'la vie est parsemée de p'tites misères
Faut pas t'en faire...

Anyway chu content que tu r'viennes
T'arrives en même temps qu'l'automne
Tsé qu'ça m'a fait ben d'la peine
De t'voir partir ma mignonne...

Anyway chu content que tu r'viennes
T'arrives en même temps qu'l'automne


Durant cette balade accélérée de son air habituel, Aldélie souriait comme une gamine, vraie image d'un ange tombé du ciel par quelque sort défavorable et qui était emprisonnée dans la prison naturelle de Waas. Sa chanson terminée, l'enfant des nuages souris, fermant les yeux pour apprécier les accords des doigts de l'inconnu pinçant sur les cordes. La musique qui enveloppait sa bourgade montagneuse lui manquait, le soleil plombant sur les édifices imposants, les nuages formant une met, les rires des enfants, le regard illuminé des vieillards qui étaient assez vieux pour ne plus avoir peur de la mort dans cet endroit paisible, les chasses dans une forêt aux minces et élancés.




© Never-Utopia
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: La marche du bassiste [Aldélie]   

La marche du bassiste [Aldélie]

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG : Fiore no Oukoku :: 
 :: Fiore Nord :: Forêt de Waas
-