Fermer le menu
Ouvrir le menu

Navigation














Partagez | 

 Quand les Éclairs se rencontrent [PV: Alfheim & Roy]

AuteurMessage
Ali Djinn
Mage de SabertoothMage de Sabertooth

avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 29/10/2012
Âge : 21
Guilde : Sabertooth
Magie / Malédiction / CS : Kaze no Mahô / Magie du vent

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.400
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Itinérant
MessageSujet: Quand les Éclairs se rencontrent [PV: Alfheim & Roy]   Mer 31 Juil - 5:15
Je marchais tranquillement de bon matin dans ces montagnes que l'on avait baptisé Landes Paisibles, appréciant le vent qui s'engouffrait dans mes vêtements et ma chevelure. J'avais toujours aimé la nature et cet endroit était un paradis sylvo-pastorale, où on pouvait se sentir en harmonie avec la Terre Mère. Il suffisait de s'allonger, de passer ses doigts à travers les herbes et respirer la bonne odeur de la terre fraîche et pure pour ressentir ce lien invisible qui unissait les mages à la nature. Car oui, les mages étaient tous reliés à la nature à mon sens. Même ceux ayant pris à un moment ou un autre le mauvais chemin. Parce que notre force, notre âme de mage, provenait de celle-ci -bien que certains s'en servaient pour la détruire. Cela était d'autant plus évident que pour ma part, ma magie se basait sur l'élément tempétueux et imprévisible qui savait faire gronder le ciel et ployer les arbres sous sa puissance : la foudre. Mais je ne m'étais pas aventuré si loin de ma cité natale pour un moment de pure détente et de communion avec la nature. Non, j'étais venu en ces terres harmonieuses afin de m'entraîner. J'avais entendu qu'en ces Landes, les animaux les plus féroces avaient un tempérament doux, en harmonie avec leur terre de résidence. Ici, je ne risquais pas de me faire attaquer par un Guerrier-Garou sans pitié qui tenterait férocement de me déchiqueter de ses griffes tandis que je tentais désespérément de parfaire mon art et mon corps. D'ailleurs il n'y en avait pas, ici, de Guerrier-Garou. Ici, pour peu que je ne dérangeais pas les habitants des Landes Paisibles, je pouvais faire mon entraînement en toute tranquillité.

M'enfonçant petit à petit dans la forêt, je commençai à courir par petite foulées d'abord pour ensuite les agrandir. Mon épée dans mon dos ne me gênait plus depuis déjà quelques années. Mes entraînements commençaient toujours par mon côté physique, et j'avais pris l'habitude de faire ma course avec mon arme blanche afin de m'habituer à elle, à son poids, de telle manière que j'avais conscience d'elle sans même la sentir sur moi. Je finis ma course près d'une rivière, en profitant pour me désaltérer et enchaîner avec quelques séries de pompes et d'abdos, m'accrochant pour ces derniers aux branches les plus basses -qui étaient déjà hautes- des sapins. Je continuais, comme à mon habitude, avec le corps à corps, à mains nues comme armé. Avec mes poings et mes pieds, je frappais sans ménagement les troncs des arbres afin non seulement d'acquérir de la puissance mais aussi afin d'endurcir mon corps. Avec mon épée, j'effectuais des séries de mouvements tous plus inventifs les uns que les autres, pourfendant l'air à défaut des arbres que je refusais d'abîmer. Puis, les muscles commençant à faiblir et la sueur qui inondait mon corps me brûlant les yeux, je fis une pause en piquant une tête dans la dite rivière, profitant pour me relaxer au maximum, étendant mes vêtements trempés de sueur sur les branches des arbres pour les faire sécher. Et enfin, vint l'heure de s'entraîner à l'art de la magie.

Je ne maîtrisais que trois sorts parmi ceux que j'avais appris. Trois misérable sorts, qui étaient loin d'être assez pour me donner une grande diversité lors de mes affrontements, mais que je devais perfectionner pour les utiliser au mieux. M'habillant, je commençai par respirer lentement et profondément, les yeux fermés, libérant lentement mon énergie magique qui forma quelques arcs électriques autour de ma personne. Je patientai quelques secondes, puis d'un coup, tel un déclic, je me mis à bouger enchaînant des mouvements d'art martiaux couplés à des éclairs recouvrant mes mains, et des attaques électriques qui fusaient dans le ciel. Je continuai en lançant deux sphères de foudres que je fis exploser avec deux autres et poursuivis immédiatement avec ma plus puissante technique électrique : deux arcs de foudre rejoignant le ciel. Et je continuai ainsi tout le reste de la matinée, prolongeant sur l'après midi. A bout de force et d'énergie, je m'assis pour manger les quelques provisions que j'avais apporter afin de restaurer ma puissance magique avant de me remettre à mon entraînement. Mais ce faisant, je crus entendre un craquement non loin de moi. Je savais sans la moindre hésitation que je n'étais pas en milieu hostile et que les animaux s'approchaient rarement des humains qui s'aventuraient dans la forêt de ces landes en gigotant partout et lançant des étincelles en tout sens. C'est donc la voix forte mais paisible et assurée, sans la moindre animosité, que je lançai ces quelques mots si souvent prononcés dans des situations similaires mais qui restaient la norme.

-Il y a quelqu'un ?
Alfheim Selegan

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 11/07/2013
Âge : 21
Guilde : Blue Pegasus
Magie / Malédiction / CS : Kaminari no Mahô
Magie / CS Secondaire : Aucune

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.540
Statut: Mage de Rang C
Renommée : Mage de Campagne
MessageSujet: Re: Quand les Éclairs se rencontrent [PV: Alfheim & Roy]   Mer 31 Juil - 6:29



Les Landes Paisibles, un endroit fort…paisible. Depuis quelques jours, Alfheim Selegan, membre de la guilde Blue Pegasus, s’y entraîne en solitaire afin de maîtriser et d’apprendre de nouveaux sorts, ainsi que parfaire sa technique à l’épée. Alfheim Selegan est toujours accompagnée de sa jumelle Aldélie…normalement. Aldélie étant elle-même occupée à il ne savait quoi, Alfheim décida à son plus grand regret d’aller s’entraîner sans sa sœur après que celle-ci ai refusé sa proposition à aller s’entraîner. Il avait donc décidé de s’entraîner dans les Landes Paisibles en raison du calme et de la tranquillité des lieux. Enfin, il y a bien des monstres, mais pas aussi agressifs qu’en temps normal et étaient plus doux, donc pas de risque de se faire tuer. Il faut bien le dire, n’étant qu’un simple mage de rang C, Alfheim tenait à la vie et n’était pas du genre suicidaire.

Donc ce matin-là, comme tous les matins d’ailleurs, Alfheim se leva en même temps que l’astre solaire. Celui-ci ayant installé son campement à l’orée de la forêt et pas loin d’un cours d’eau, commença par prendre une douche bien froide, son petit rituel quotidien, afin de bien être réveillé, s’habilla, puis il commença  à s’échauffer et à s’étirer.

Son échauffement terminé, Alfheim décida de commencer par la pratique de son arme. Cadeau de ses parents lors de son dix-neuvième anniversaire, cette épée longue, facilement maniable à une main, était une belle arme, dont la lame était noire comme la nuit. Elle n’avait rien de magique mais faisait quand même frémir ceux qui posait le regard dessus, tellement elle était lugubre. Alfheim alla donc taillader quelques mannequins d’entraînement improvisés avec ce qu’il avait trouvé sur place. Après avoir mis en pièces ces mannequins de fortune jusqu’à ce qu’il soit satisfait, il s’autorisa une petite pause et en profita pour boire et manger un peu.

La journée avançait et il faisait de plus en plus chaud. N’ayant que des habits de couleur noir, Alfheim commença à transpirer à grosse goutte. N’en pouvant plus, il décida de retirer le haut et commença à reprendre son entraînement torse nu. Maintenant, il s’attaquait à son entraînement physique. Il décide de commencer par des trucs de base : il courut, il fit des pompes, des redressements assis et même des katas pour parfaire son combat au corps-à-corps si jamais il se faisait désarmer ou bien si tout simplement il n'avait pas son arme avec lui, ce qui est peu probable car il se séparait rarement de son épée et même s’il s’en séparait, elle n’était généralement pas loin.

Vient maintenant la pratique de la magie. Alfheim s’était dit qu’il devrait s’y mettre sérieusement car n’ayant que peu de sorts dans son répertoire, il devait en apprendre de nouvelles. Sur les six sorts appris par son vieux maître, il n’en maîtrisait que la moitié, et encore, même s’il maîtrisait les six, ça faisait peu. Il décida donc de s’entraîner afin de créer ses propres sorts ou bien de perfectionner ceux qu’il maîtrise déjà. Il s’entraîna donc à mettre au point ses propres sorts et à perfectionner ceux déjà maîtrisés sur les pauvres mannequins d’entraînement qui avaient déjà pris cher au cours de ces derniers jours.

La dernière boule de foudre fût lancée et frappa un arbre. Celui-ci perdit une branche, qui, en se détachant du tronc, fit un horrible craquement avant de tomber mais n’inquiétais pas plus Alfheim car si même un monstre ou autre chose d'agressif se pointait, ce qui est d'ailleurs peu probable, il arriverait à lui régler son compte aisément. Alfheim se détourna de l’arbre puis entendit quelques secondes plus tard une voix forte et assurée, dépourvue d’animosité qui disait ces simplement ces mots : ‘’Il y a quelqu’un?’’

Bon… Apparemment, Alfheim n’était pas seul. N’ayant senti aucune animosité de la part de celui qui posa la question, il prit néanmoins son épée et l’accrocha à sa ceinture, ainsi que sa veste, qu’il prit dans sa main droite, posa celle-ci sur son épaule et se dirigea vers celui qui avait parlé, en direction de la forêt. Comme ça au moins, il avait l’air décontracté et espérait que l’autre qui avait posé cette question ne le prenne pas pour un ennemi, que ce soit un brigand ou un mage noir.

Il marcha quelques minutes et tomba sur un jeune homme, sans doute plus jeune que lui si on se fie à son physique. Celui-ci avait la peau bronzée, comme s'il passait ses journées à la plage, était blond et avait une coupe de cheveux mi-longue mi- courte et avait un air frimeur. Celui-ci était plutôt bien bâti et avait sur lui une épée dont la lame était bleue. Alfheim s’arrêta devant lui et lui dit d’un air involontairement froid : ‘’C’est toi qui as demandé si il avait quelqu'un? Peu importe, qui est-tu? Et que fais-tu ici?’’

Décidément, Alfheim avait toujours autant de mal à s'exprimer sans paraître antipathique...



© Never-Utopia
Roy Shinku Hibana
Modo / Lighting FalconModo / Lighting Falcon

avatar

Messages : 488
Date d'inscription : 19/05/2012
Âge : 19
Guilde : Blue Pegasus
Magie / Malédiction / CS : Kaminari no Mahô / Magie de la Foudre

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.485
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: Quand les Éclairs se rencontrent [PV: Alfheim & Roy]   Jeu 1 Aoû - 14:27





Une étendue verte, quelques zones boisées éparses autour d'une magnifique plaine, un arrière plan composé d'un fleuve et de montagnes, un ciel magnifiquement bleu, tâché de quelques timides nuages... À la fois un tableau magnifique et un merveilleux paysage quelques peu bucoliques. Il y avait rarement plus beau dans tout le Royaume de Fiore... Les Landes Paisibles, ou la dernière étape avant d'atteindre la Région Nord du royaume. La région Est avait beau être assez développée, mais cette zone n'était atteinte... Et j'espérais franchement qu'elle ne le serait jamais. Le vent en proue, je m'avançais sur cette immense étendue verdoyante, laissant mes longs cheveux blonds et ma veste flotter au vent. Que cela pouvait être bon... La communion parfaite avec la nature, elle était là, devant moi ! Je ne regrettais pas d'avoir choisi cet endroit comme lieu de passage pour rejoindre la partie nord du royaume. Tout bonnement magnifique... J'en avais bien une ou deux journées pleines pour tout traverser, mais cela ne me gênait pas ! Un si beau paysage ne pouvait qu'envoûter l'amoureux de la nature que j'étais. De l'endroit où je me tenais, je pouvais quasiment tout apercevoir du paysage et il était tout de même étonnant de voir que tant de différentes créatures pouvaient cohabiter d'une telle manière. Ces bêtes, qui normalement seraient censées se déchirer pour le territoire, vivaient ici en parfaite harmonie... Peut-être était-ce de là que venait le nom du vallon ?

Toujours est-il que j'avançais tranquillement sur cette plaine. Les différents animaux, tout comme ils cohabitaient parfaitement, ne prêtèrent même pas attention à ma personne. Ainsi, même si j'étais et je restais sur mes gardes, prêt à une possible attaque, j'avançais sans réel problèmes. Ce temps... Ce tableau... Tout cela me donnait envie de sortir mes lames pour un entraînement, ici-même. Mais à bien y regarder, j'avais tout mon temps pour cela. Et surtout, avant de penser à m'entraîner... J'avais faim. Ce sera déjà une bonne idée de sortir le bentô, je pense... Néanmoins, je ne pouvais le faire ici. À l'abri du soleil serait mieux ! Ainsi, avant de sortir la nourriture, je marchais encore un peu avant d'atteindre une petite zone forestière, avec ombrage et cours d'eau. En somme, j'avais trouvé l'endroit parfait pour me sustenter. À l'orée même du bois, je déposais mes affaires contre un arbre, non loin du ruisseau et je m'asseyais à côté. Itadakimasai ! Il était l'heure de se remplir la pense !

Ainsi, je me nourris sous le temps clément qu'offrait la journée, à l'abri des arbres. Puis, tout en digérant, je m'entrepris dans le nettoyage et l'aiguisage de mes lames. Après tout, ne fallait-il pas en prendre soin ? Certes, le faire trop souvent reviendrait à abîmer les bijoux, c'était pour cela que je m'y prenais qu'une à deux fois par semaines. Et puis, ce n'était pas parce que j'avais fait renforcer mes armes auprès d'un forgeron qualifié qu'il ne fallait plus que je m'occupe de mes katanas ! Néanmoins, je considérais ces fameux katanas comme des extensions même de mon corps. Par conséquent, si je m'occupais de mon corps, je devais faire de même pour mes armes. Sans compter que le Kenjutsu était un art à part entière et qu'il ne pouvait être pratiqué avec des armes dont l'état optimal n'était pas présent. C'était comme pour la peinture : on ne pouvait vraiment peindre sans pinceau. Ici, le pinceau était la lame, mais le tableau ne pouvait vraiment être défini. Pour un autre exemple, cet art du sabre pouvait aussi être comparé à un mage. Pour utiliser sa magie au mieux de sa forme, un mage se devait de ne pas être épuisé et surtout, il devait être en état de pratiquer. Auquel cas il n'accéderait qu'à une maîtrise partielle de sa magie.

Une fois l'entretien terminé, alors que je partais pour un bref repos, d'étranges sons parvinrent à mes oreilles. À la fois des bruits de claquements dans l'air, des bruits de chocs, mais aussi des bruits de craquements de branches. Ils ne semblèrent pas vraiment loin... Peut-être pas tout près non plus. Toujours est-il que le tout se déroulait dans un secteur proche. Ces Landes n'étaient-elles pas réputées pour enlever toutes hostilités aux bêtes qui y vivaient ? Alors qu'étaient ces sons ? Peut-être une exception confirmant la règle ?! Le seul moyen d'en être vraiment sûr était de se vérifier par soi-même. Cela pouvait être un animal, comme cela pouvait être autre chose. Je rassemblai donc mes affaires et c'est fourreau en main que je pris la direction des différentes nuisances sonores, qui maintenant se faisaient absentes. Néanmoins, malgré le fait qu'elles ne faisaient plus acte de présence, je me dirigeais vers la dernière direction dont elles s'étaient faites percevoir. Par conséquent, je m'enfonçais un peu plus dans le bois, à la recherche de l'intrus.

‘’C’est toi qui as demandé si il avait quelqu'un? Peu importe, qui est-tu? Et que fais-tu ici?’’

Cette voix, ce profil, ce ton nonchalant... Il n'y avait pas de doute, c'était une personne que je connaissais. En effet, alors que je m'avançais, quelle ne fut pas ma surprise en voyant deux hommes se faire face, à quelques mètres de moi. Et parmi eux, une personne que je connaissais, et pas seulement de vue. Alfheim Selegan, nouveau membre de Blue Pegasus que j'avais rencontré il n'y avait pas si longtemps que cela à la guilde. Quel comble du hasard, voilà que nos routes se croisent une nouvelle fois ! Je n'aurai jamais cru tomber sur d'autres personnes sur ces gigantesques plaines... Malgré tout, je restai à l'abri de l'arbre derrière lequel je me tenais et j'observai... Bien qu'il n'était pas à exclure que l'inconnu prenne mal le ton antipathique de mon ami de guilde. Après tout, ce n'était pas moi que l'on avait interpellé, mais bel et bien Alfheim. Au fond, si je sortais de mon trou, ce serait moi l'intrus ! Remettant mon fourreau à ma ceinture, je préférais mieux me tasser et observer. Néanmoins, je ne restais pas longtemps terré. À la fois par politesse, mais aussi un peu pour éviter que le tout ne dérape. Après tout, même moi, si je n'avais connu Alfheim, j'aurai pu mal prendre ses paroles ainsi que son ton... Même si ma patience était légendaire !

« Eh bien, je n'aurai jamais cru rencontrer du monde en ces Landes Paisibles... Encore moins une connaissance », avais-je tout d'abord dit à l'égard de mon camarade de guilde. « Excusez-moi de faire irruption devant vous, des bruits suspects ont mené mes pas ici, mais il s'avère en réalité qu'il s'agit de l'un de vous deux... Je me trompe ? Toujours est-il qu'il serait mieux de me présenter en premier lieu, Shinku Hibana Roy, enchanté ! »avais-je ensuite repris pour cet inconnu aux cheveux blond.





_________________






L’Étincelle ne fait qu'apparaitre, tandis que la légende, elle, ne fait que naître...



Merci à Anna pour cette merveilleuse sign *-*
Ali Djinn
Mage de SabertoothMage de Sabertooth

avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 29/10/2012
Âge : 21
Guilde : Sabertooth
Magie / Malédiction / CS : Kaze no Mahô / Magie du vent

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.400
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Itinérant
MessageSujet: Re: Quand les Éclairs se rencontrent [PV: Alfheim & Roy]   Ven 2 Aoû - 0:18
Il n'était apparemment pas la seule âme humaine à s'aventurer dans ces Landes de la paix. Cela n'était, en soi, pas le moins du monde surprenant, car toute personne connaissant ces terres de silence et de nature verdoyante seraient tenté de s'y aventurer autant de fois que la vie le lui permettrait. Comme cet homme qui marchait vers moi depuis quelques minutes déjà, tentant surement de trouver sans discrétion un chemin à travers les arbres pour trouver la personne qui l'avait si impersonnellement interpellé : moi. Quant à moi, j'attendis patiemment que l'inconnu fasse son entrée devant moi. Et l'homme qui se présenta devant moi avait les cheveux noirs, une veste soutenue par un bras à son épaule dans un style décontracté et une épée dans le fourreau accroché à sa ceinture. Bien qu'il aie l'air décontracté, ou justement parce qu'il le semblait autant, il ne m'inspira sur le coup pas la moindre confiance. La coupe de ses cheveux, les traits de son visage, sa posture me mettaient...mal à l'aise ? Cependant ce n'était qu'une première impression et je savais pertinemment qu'il ne fallait souvent pas se fier aux premières impressions. D'ailleurs, il transpirait à grosses gouttes, ce qui signifiait qu'il devait surement s'entraîner lui aussi. Et pourtant, lorsque j'entendis le ton froid et détaché de l'inconnu, cela ne le rendit pas plus sympathique.

-C’est toi qui as demandé si il avait quelqu'un? Peu importe, qui est-tu? Et que fais-tu ici?

Qui était-il donc pour me poser ces questions avec en plus autant d'animosité. Ses paroles résonnaient de manière méprisante à mes oreilles, remettant en doute la légitimité de ma présence  en ces lieux. Ou peut-être était-ce juste son antipathie flagrante qui rendait ses propos aussi antipathiques que son attitude. Peu important, je m'apprêtais à lui répondre de manière aussi froide que le ton avec lequel il s'était adressé à moi lorsque des bruits venant d'un buisson pas loin se firent entendre. Un troisième jeune homme aux longs cheveux blonds et à l'allure de samouraï décontracté émergea derrière les arbres, avec lui aussi des sabres à sa taille. Décidément, c'était à la mode les armes blanches ces temps-ci. Et de plus, croiser une personne dans ces vastes étendues paisible était déjà rare, mais rencontrer une deuxième personne était, il me semblait, carrément impossible. Et pourtant nous voilà tous les trois. Enfin bref, l'inconnu blond s'adressa à l'inconnu brun amicalement, signe manifeste qu'ils se connaissaient. Et signe que l'homme brun n'était surement pas aussi associable qu'il y paraissait. L'homme s'étonnait de la même manière que moi-même de rencontrer quelqu'un en ces Landes Paisibles. Puis il parla des quelques bruits qui l'avaient mené ici, bruits qui étaient vraisemblablement le bruit de ma foudre déchirant le ciel. Suite à cela, il se présenta comme étant Shinku Hibana Roy. Il me semblait bien sympathique et cela suffit a dissiper les paroles avenantes de son ami. Prenant à mon tour un ton sympathique contrastant avec mes premières intentions accompagné d'un sourire, je me présentai aux deux hommes.

-Je suis Yotsuki Santaz, enchanté de la même manière Roy. Et pour répondre à vos questions, j'étais en train de m'entraîner. Les bruits que vous avez entendu provenaient de mes éclairs.

Puis promenant mon regard sur les deux camarades qui se tenaient devant moi, j'essayai de déterminer si eux aussi étaient des mages et si ils venaient tous les deux s'entraîner ici. Peut-être nombreux étaient ceux qui venaient ici parfaire leur art du kenjutsu ou de la magie, ou encore le taijutsu et autre. Mais jamais je n'en avais croisé. Bien qu'en raison de du trajet que j'avais à faire, ce n'était pas souvent que je venais en ces terres. Quoi qu'il en était, j'espérais ne pas être tombé sur deux mages de guilde noire, ou même des mercenaires mal intentionnés. Mais ils ne seraient surement pas venus dans ces pâturages paisibles dans ce cas...Même si ils ne semblaient pas foncièrement mauvais, il fallait toujours se méfier. C'est ainsi que d'un ton léger, absent de tous les soupçons et espoirs qui m'habitaient, je posai les questions qui me taraudaient depuis l'interruption de mon entraînement par ces deux hommes singuliers.

-Vous aussi êtes des mages ? Qu'est ce qui vous amènent en ces Landes Paisibles ?
Alfheim Selegan

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 11/07/2013
Âge : 21
Guilde : Blue Pegasus
Magie / Malédiction / CS : Kaminari no Mahô
Magie / CS Secondaire : Aucune

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.540
Statut: Mage de Rang C
Renommée : Mage de Campagne
MessageSujet: Re: Quand les Éclairs se rencontrent [PV: Alfheim & Roy]   Ven 2 Aoû - 3:31




Après avoir fini de parler, Alfheim continua d’observer son interlocuteur et celui-ci semblait être offensé de la façon dont Alfheim lui avait répondu, mais cela n’étonna guère le jeune Selegan, après tout, lui aussi réagirait de la même façon si on lui avait parlé de la sorte. Le blondinet en face fit alors mine de répondre lorsqu’une voix qu’Alfheim avait déjà entendu quelque part dit soudainement :

‘’ Eh bien, je n’aurais jamais cru rencontrer du monde en ces Landes Paisibles…Encore moins une connaissance.’’

Alfheim gardait le silence. Le nouvel arrivant, un jeune homme aux longs cheveux blonds, lui semblait familier. Celui avait d’ailleurs sur lui deux sabres qui lui semblaient aussi familier. Un instant… blondinet numéro deux avait dit qu’il était une connaissance, donc un membre de la guilde? Ah oui, cela lui revenait en mémoire lorsque celui se présenta à blondinet numéro un. Roy Shinku Hibana, mage de Blue Pegasus, mage de foudre maniant deux sabres. Ils s’étaient rencontrés au bar lorsqu’Alfheim n’avait rien à faire.

Alfheim revint à blondinet numéro un, celui qui avait l'air offensé un peu plus tôt. Il semblerait que le ton sympathique de Roy le calma ou alors lui avait complètement fait oublier la présence d’Alfheim, il ne saurait le dire. Blondinet numéro un se présenta donc d’un ton sympathique :

‘’ Je suis Yotsuki Santaz, enchanté de la même manière Roy. Et pour répondre à vos questions, j’étais en train de m’entraîner. Les bruits que vous avez entendu provenaient de mes éclairs.’’

‘’Vos’’? Bon, apparemment, il n’avait pas oublié la présence d’Alfheim Selegan mais mettons ça de côté. Alfheim, qui n’arrêtait pas d’observer le dit Santaz, remarqua que celui-ci les observait tour à tour, lui et Roy, et fini par leur dire :

‘’ Vous aussi êtes des mages ? Qu’est-ce qui vous amènent en ces Landes Paisibles?''
Bon apparemment, si le jeune Selegan comprenait bien, il avait en face de lui deux mages maniant l'épée et maîtrisant la foudre, comme lui. Étrange hasard. Bon, Yotsuki Santaz avait posé une question, autant répondre se dit-il.

‘’ Alfheim Selegan, mage de Blue Pegasus. Je suis venu en solitaire m’entraîner dans ces landes.’’ Dit-il de son éternel ton froid et antipathique et ce faisant, lui montra son tatouage de guilde, situé sur son omoplate gauche. Alfheim Selegan commença à trouver la discussion ennuyeuse et continua :

’’ Sur ce, je vais vous laisser, il me faut reprendre mon entraînement. Ah, et Roy ? Si tu retourne à la guilde avant moi, préviens ma sœur que je suis ici pour mon entraînement des fois qu’elle ait oublié où je suis passé.’’

Ceci dit, le jeune mage se retourna vers son bivouaque et commença à y retourner d’un pas lent, car celui-ci n’était pas bien pressé.



© Never-Utopia
Roy Shinku Hibana
Modo / Lighting FalconModo / Lighting Falcon

avatar

Messages : 488
Date d'inscription : 19/05/2012
Âge : 19
Guilde : Blue Pegasus
Magie / Malédiction / CS : Kaminari no Mahô / Magie de la Foudre

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.485
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: Quand les Éclairs se rencontrent [PV: Alfheim & Roy]   Sam 3 Aoû - 21:57





Apparemment, mon intervention en ces lieux avait réussi à apaiser les tensions naissantes. Décidément, Alfheim semblait en tout temps rester froid... Il pouvait quand même faire des efforts parfois ! Bref, le plus important était que nous étions tous reparti sur de bonnes bases, chassant ainsi une animosité à deux doigts de s'installer. D'ailleurs, dans sa présentation, le dénommé Santaz Yotsuki nous avait révélé de quoi me mettre en bouche. Ainsi, par le plus grand des hasards, nos routes s'étaient croisées en ce point exact des Landes et par un second hasard d'autant plus grand, il s'avérait en réalité que nous étions tous des mages maîtrisant la même magie : à savoir la Kaminari no Mahô. Car en effet, c'était ce que je pouvais en déduire du retour de présentation que m'avait donné le jeune mage. Trois mages de foudre... Intéressant. À vrai dire, à cet instant même, tout ce dont j'avais envie était de faire croiser notre foudre. Après tout, n'était-ce pas à une occasion parfaite ? Trois mages ayant la même maîtrise, un adolescent aux allures de surfeur, un jeune homme se donnant des airs froids et antipathiques et un samouraï. N'y avait-il pas là de quoi faire un bon mélange détonnant ? À l'origine, j'avais tôt ou tard prévu de me lancer dans un entraînement à l'ancienne, en ces lieux... Mais il n'y avait rien de plus instructif d'un vrai combat. Et puis, cela permettrait de vraiment me mettre dans le jus ! Surtout si ces adversaires savaient aussi manier l'épée... Enfin, c'était ce que je pouvais en déduire en voyant la magnifique lame accompagnant Santaz. Alfheim en avait aussi une d'ailleurs... Non, cela ne pouvait être possible... Nous étions véritablement faits pour se rencontrer ici !


-Vous aussi êtes des mages ? Qu'est ce qui vous amènent en ces Landes Paisibles ?

La question parfaite. Oh que oui que l'on était des mages, de fiers membres de la guilde de Blue Pegasus même ! C'était décidé... Il fallait que je trouve un moyen de les convier à un combat amical. Certes, je ne faisais peut-être que rencontrer le Yotsuki, mais dans l'état actuel des choses, c'était inévitable. D'autant plus que l'a réponse d'Alfheim me donna l'argument parfait. L'un était venu en ces Landes Paisibles à fin dee s'entraîner, l'autre y était pour s'entraîner en solitaire. Ils étaient donc déjà échauffés ! Pour ma part, certes, je ne revenais pas d'un entraînement intensif, mais avec la marche que j'avais entamée... Il y avait de quoi palier. Plus encore, je pouvais m'adapter rapidement en combat. Évidemment, il fallait prendre en compte le « en solitaire » de la seconde Étincelle de la guilde, mais s'il avait vraiment ne serait-ce qu'une once de combativité, il finirait tôt ou tard par se joindre à nous. Rester en solitaire avait du bon, mais on ne gagnait rien à toujours avancer seul : c'était toujours en groupe qu'on s'améliorait le mieux. Pour un exemple simple... Les humains n'apprenaient-ils pas avant tout par l'observation ? Toujours est-il que je trouverai forcément de quoi captiver l'attention de ce petit auditoire pour arriver à un combat des plus amicaux. Il fallait juste poser toutes les cartes. Et pour ce faire, j'avais justement une idée. Ainsi, tout en dressant mon bras devant moi, paume ouverte vers le ciel, je vins répondre à sa première question de manière complète, sans même parler. Tout d'abord, il pouvait aisément remarqué le Pégase Bleu tatoué sur ma main, même s'il avait sûrement idée de ma guilde, comme Alfheim avait délivré son appartenance à Blue Pegasus. Puis, cela fait, je laissais briller mon bras en laissant des étincelles parcourir le membre. Ainsi, de cette simple manière, il avait ma guilde et ma magie. Et justement, lui faire découvrir mon domaine magique de cette manière était ma première carte. Acte égoïste ? Pas vraiment, étant donné que je voulais déboucher sur un affrontement sympathique... Les combats amicaux n'étaient-ils pas une sorte de convivialité ? Pour la seconde question, je pouvais qu'ouvrir la bouche pour répondre.

« Comme vous pouvez le voir, je suis mage de foudre à Blue Pegasus, soit la même guilde que notre ami Alfheim. Pour la raison de ma venue en ces lieux... Et bien, je reviens d'une promenade matinale dans l'est du Royaume, si néanmoins je peux le dire de cette manière. Et je me dirigeais vers la guilde avant de vous rencontrer. Il faut dire, pour un entraînement en parfaite communion avec la nature, ce territoire est parfait, n'est-il pas ? »

Deux nouvelles cartes avaient été posées ici. Tout d'abord l'ironie, prouvant d'une sympathie apparente et montrant que je n'avais aucune intention mal tournée, mais aussi la carte de l'entraînement. Avec cela, nous avions tous les trois un point en commun : la raison de notre présence en ces lieux magnifiques, soit, le désir d'amélioration. Avec ça, j'imaginais bien que si je proposais un affrontement, j'aurais plus de chance de revenir avec un oui. Néanmoins, un mauvais élément se mit en travers de mon souhait : le côté nettement solitaire de l'antipathique ressortait. Sans plus de façon, il tourna les talons pour retourner en sens inverses. Je ne pouvais pas lui en vouloir pour cela. Toujours est-il qu'une nouvelle fois, il m'avait tendu la perche. S'il voulait reprendre son entraînement, pourquoi ne le ferions-nous pas tous ensemble ? Moi manipulateur ? Non, pas le moins du monde !

« Mmh... Dites, je sais que ça peut paraître brusque, alors que l'on se rencontre tout juste mais seriez-vous intéressé par un petit combat amical ? De quoi profiter des Landes ! Après tout, trois mages, trois bretteurs... Si nous nous sommes rencontrés ici, ce n'est certainement pas pour rien ! D'ailleurs Alfheim... Si tout le monde est d'accord, pourquoi ne pas te joindre à nous ? Je comprends bien ton souhait de t'entraîner seul, mais pourquoi ne pas justement continuer ton entraînement avec nous ? Un combat amical en somme. Ce n'est pas tous les jours de l'on rend un affrontement à trois. Si tu refuses, je le comprendrais, ce serait juste dommage. Pour ta sœur, ne t'inquiètes donc pas, je lui ferai passer le message. »






_________________






L’Étincelle ne fait qu'apparaitre, tandis que la légende, elle, ne fait que naître...



Merci à Anna pour cette merveilleuse sign *-*
Ali Djinn
Mage de SabertoothMage de Sabertooth

avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 29/10/2012
Âge : 21
Guilde : Sabertooth
Magie / Malédiction / CS : Kaze no Mahô / Magie du vent

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.400
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Itinérant
MessageSujet: Re: Quand les Éclairs se rencontrent [PV: Alfheim & Roy]   Lun 5 Aoû - 22:25
Lorsque j'avais révélé la nature de ma magie, cela semblait avoir suscité un vif intérêt chez le blondinet du nom de Roy. Tandis que chez son camarade...eh bien il serait exact de dire qu'il semblait totalement désintéressé de cette discussion. Il avait comme cet air d'éternel blasé antipathique qui avait du décourager plus d'un, voir plus d'une. A vrai dire, je me demandais si il aurait la moindre réaction si un jour un troupeau d'aliga-tords volants déboulaient devant ses yeux dans une clairière paisible où ils n'avaient absolument rien à faire là, crachant du feu par la bouche. Je n'en étais même pas sur à l'heure qu'il était. Mais peut-être était-ce uniquement à cause du caractère étranger qu'il me portait. Peut-être était-il moins froid et plus ouvert avec les gens qui lui étaient proches, et qu'il arrivait à décrisper son visage. Du moins je l'espérais fortement. Cependant, malgré son antipathie manifeste dont je commençais à m'habituer, il entreprit de répondre à ma question. Ce jeune homme s'appelait Alfheim Selegan et faisait partie de la guilde Blue Pegasus. Comme je l'avais supposé plus tôt, il était venu comme moi s'entraîner. Deux mages bretteurs venant s'entraîner dans le même lieu, au même moment. Il ne manquerait plus qu'il soit un mage de la foudre...M'enfin. cela ne risquait pas d'arriver. Trois bretteurs qui se rencontrent dans des landes paisibles dont deux qui possèdent la même magie ? Impossible. La coïncidence serait bien trop grande. Mais l'on avait vu en ce bas monde des choses bien plus improbables que cela...De loin.

D'ailleurs, la guilde du Pegase Bleue ne m'était pas inconnue. J'avais déjà fait connaissance avec l'une de ses membres lors de l'une de mes mésaventures, et nous avions sympathisé. Cette jeune fille dénommée Sayu Hanami, qui était d'ailleurs la barmaid de la guilde, était une jolie fille remplie de joie et de vie aux cheveux d'émeraude. Et telle ne fut pas ma surprise et ma mélancolie lorsque je constatai que je venais de rencontrer non pas un, mais deux de ses camarades de guilde. Car Roy, qui quant à lui était sur le point de rejoindre sa guilde en partant de l'Est du royaume de Fiore, était tout aussi un mage de cette guilde comme l'attestait son tatouage sur la main qu'il venait de tendre dans ma direction. C'était donc de cette manière que les deux mages de Blue Pegasus s'étaient connus. Mais répondant de manière plus poussée à ma question, je vis le bras du blondinet s'illuminer sous l'effet d'étincelles courant le long de son bras. Des éclairs ! C'était un mage de la foudre tout comme moi, doublé d'un bretteur. A mesure que l'excitation me gagnait, je commençai tout juste à comprendre d'où venait la satisfaction et le grand intérêt que le visage du mage de la foudre symbolisait quelques instants plus tôt. Se pourrait-il que Alfheim soit lui aussi un mage foudroyant ? Se pourrait-il que moi, qui n'avait jusqu'alors jamais rencontré de mages ayant la même magie que moi, je me trouvais à présent en présence de deux autres mages de la foudre ? C'était incroyable, et totalement inespéré. Mais j'accueillais cette nouvelle avec la plus grande des joies. Et l'envie de croiser le fer et la foudre me démangeait à présent. Bien que je n'étais pas sur que le Selegan soit aussi détenteur de la Kaminari no Mahô. Répondant à sa question ironique, je lui souris de mes trente-deux dents.

-Heureux de rencontrer un autre mage de la foudre, c'est la première fois que je rencontre un autre détenteur de cette magie. Et effectivement, c'est un endroit parfait pour s'entraîner. La tranquillité des lieux donne envie d'y mettre le feu...ou plutôt dirais-je la foudre, en ponctuant ce dernier jeu de mot un peu stupide par un clin d'oeil.

Mais tandis que nous parlions, le ténébreux mage de la guilde des Pégases tourna les talons et s'en alla d'un pas lent, désireux de terminer son entraînement et chargeant le blond de sa guilde de transmettre un message à sa soeur. Comme ça il avait une soeur..Et il semblait se préoccuper fortement d'elle. Alors comme ça il n'avait pas que de la glace pour coeur et que la fulmination pour expression ? Eh bien, c'était bien la première fois que j'assistais à cela. Et pourtant, Roy n'était pas décidé à le laisser s'en aller ainsi. Il proposa alors une idée qui me fit littéralement sauter d'excitation en mon fort intérieur : un combat amical pour entraînement. Le fait qu'il souligne la coïncidence de cette rencontre de trois mages et trois bretteurs en plein milieu d'un endroit parfait pour l'entraînement et le combat avait tout pour être une idée honnête, judicieuse et extrêmement alléchante. Il invita de ce fait Alfheim qui nous quittait à nous rejoindre afin de lui aussi profiter des fruits de cet entraînement à plusieurs, bien meilleur et bien plus enrichissant que presque n'importe lequel des entraînements solitaires que semblait vouloir mener le jeune ténébreux. Me revint alors en tête la folle supposition qui m'avait traversé la tête, à savoir que Alfheim était lui aussi un mage de la foudre. Si c'était le cas, nous aurions là alors tout pour faire un combat épique entre trois mages de la foudre et trois bretteurs. Une baston digne de ce nom que peu de Landes pouvaient se vanter d'avoir connu. Une baston fulgurante, ou les éclairs se rencontreraient avec fracas. Je pris alors la parole pour marquer mon accord avec Roy d'une voix dont l'excitation et l'impatience ne se faisaient pas prier de se faire remarquer.

-Avec plaisir Roy, ce serait un honneur de continuer mon entraînement à vos côtés. Allez Alfheim, joins-toi à nous et profitons de cette coïncidence pour améliorer notre art !

Car c'est avec les combats et l'expérience que l'on forge le caractère et la puissance de notre magie. Avec rien d'autre.


Spoiler:
 
Alfheim Selegan

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 11/07/2013
Âge : 21
Guilde : Blue Pegasus
Magie / Malédiction / CS : Kaminari no Mahô
Magie / CS Secondaire : Aucune

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.540
Statut: Mage de Rang C
Renommée : Mage de Campagne
MessageSujet: Re: Quand les Éclairs se rencontrent [PV: Alfheim & Roy]   Mar 13 Aoû - 0:22




La tension entre Alfheim Selegan et Santaz Yotsuki chassée et quelques pas effectués plus tard, Alfheim entendit Roy répondre après lui :

‘’ Comme vous pouvez le voir, je suis mage de foudre à Blue Pegasus, soit la même guilde que notre ami Alfheim. Pour la raison de ma venue en ces lieux…Et bien, je reviens d’une promenade matinale dans l’est du Royaume, si néanmoins je peux le dire de cette manière. Et je me dirigeais vers la guilde avant de vous rencontrer. Il faut dire, pour un entraînement en parfaite communion avec la nature, ce territoire est parfait, n’est-il pas?

Aflheim ne dit rien, tandis que le dénommé Santaz Yotsuki lui répondit tout sourire et tenta un jeu de mot ou du moins une tentative de jeu de mot… Roy enchaîna ensuite :

‘’ Mmh… Dites, je sais que ça peut paraître brusque, alors que l’on se rencontre tout juste mais seriez-vous intéressé par un petit combat amical? De quoi profiter des Landes! Après tout, trois mages, trois bretteurs…Si nous nous sommes rencontré ici, ce n’est certainement pas pour rien! D’ailleurs Alfheim…si tout le monde est d’accord, pourquoi ne pas te joindre à nous? Je comprends bien ton souhait de t’entraîner seul, mais pourquoi ne pas justement continuer ton entraînement avec nous? Un combat amical en somme. Ce n’est pas tous les jours de l’on rend un affrontement à trois. Si tu refuses, je le comprendrais, ce serait juste dommage. Pour ta sœur, ne t’inquiète donc pas, je lui ferais passer le message.’’

Alfheim s’arrêta, se retourna lentement, regarda les deux mages tour à tour et se mit à réléchir. Santaz accepta avec joie le combat amical proposé par Roy et lui aussi demanda au jeune Selegan de se joindre à eux. Bon, Alfheim savait déjà que Roy maniait la foudre, l’ayant rencontré à la guilde et Santaz Yotsuki affirmait aussi manier la foudre. Étonnant, étonnant : trois mages de foudre maniant l’épée, quelle étrange coïncidence.

Alfheim prit sa décision et dit aux deux blondinets de son ton antipathique :

‘’ En temps normal, je refuserais. Cependant, je suis de bonne humeur aujourd’hui. J’aimerais vérifier quelque chose avant de commencer … Santaz, de quelle guilde es-tu? Roy et moi t'avons prouvé notre appartenance à Blue Pegasus alors à toi de nous dire à quelle guilde tu appartiens.'’

Ceci dit, il fit danser quelques éclairs autours de ses doigts, qui remontèrent jusqu’à son bras, avant de disparaître.





© Never-Utopia
Roy Shinku Hibana
Modo / Lighting FalconModo / Lighting Falcon

avatar

Messages : 488
Date d'inscription : 19/05/2012
Âge : 19
Guilde : Blue Pegasus
Magie / Malédiction / CS : Kaminari no Mahô / Magie de la Foudre

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.485
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: Quand les Éclairs se rencontrent [PV: Alfheim & Roy]   Jeu 15 Aoû - 20:58





Je savais que Alfheim était du genre loup solitaire, néanmoins, j'avais tout de même tenté de le faire se joindre à nous. Ainsi, tournant ma tête pour le voir s'éloigner de nous, dans les paroles que je lui avais adressées, j'avais, en quelques sortes, essayé de le forcer la main d'une manière dissimulée. D'ailleurs, mes mots semblèrent faire mouche. En effet, le second mage de foudre de Blue Pegasus s'était arrêté dans sa marche lente, pour se retourner et nous regarder tour à tour. J'attendis patiemment sa réponse, alors que Santaz, quant à lui, semblait tout aussi enthousiaste que moi quant au sujet de cet affrontement. C'était déjà quelque chose de fait : faute de combat à trois, j'avais déjà un duel de signé ! Trois mages détenteurs de la même magie et tous bretteurs, qui plus est... J'étais à la fois excité et impatient à l'idée du combat qui allait venir, tant et si bien que ma main s'appuyait déjà sur la garde de Meiyô, semblant comme me démanger. Il fallait me comprendre : il était assez rare pour moi de m'entraîner à l'épée d'une manière autre qu'en solo... Et ce n'était pas la meilleure option pour parfaire son Kenjutsu. Combattre ne devrait pas être une manière de laisser exprimer la violence, cela devrait plutôt rester comme une passion... Oui, je l'avoue, à ce moment précis, mon seul souhait était de sortir mes lames pour les confronter aux épées de ces deux jeunes gens.

Toujours est-il qu'après une très courte attente, qui pourtant avait semblé comme une décennie, Alfheim avait enfin donné sa réponse. Ainsi, de son éternel ton antipathique, le cadet du groupe était venu accepter ma proposition d'une manière pour le moins atypique : il insinua que nous avions de la chance, car de manière habituelle, il aurait refusé notre proposition, mais pour cette fois, ce n'était pas le cas. De plus, ne pouvant s'empêcher de ressortir sa très légère agressivité dans ses mots, il était venu demander, que dis-je, il était plutôt venu ordonner à Santaz de décliner l'identité de sa guilde. Mais qu'est-ce qu'on s'en fichait après tout, il aurait beau être d'une guilde noire que cela ne gênerait pas ! Après tout, quand bien même il aurait pu être un renégat, il n'avait rien de mal, du moins devant nous. Après tout, la définition de « mage noir » n'était qu'un titre pour montrer à la population qui étaient les parias et pour désigner des êtres qui devenaient des criminels accusés de porter ce titre justement...

Je soupirai pour répliquer à ses paroles, tout en baissant les yeux. Peut-être un jour lui viendrait-il la manière de parler correctement aux autres... On ne pouvait vraiment changer les personnalités, il fallait s'y faire. Malgré tout, quoi que j'en pense, j'étais tout de même aussi assez curieux quant au symbole de guilde qu'il arborait. Je tournais ensuite mon pas, en direction d'un rocher incrusté dans le sol, gardant tout de même mon ouïe à l'affût de l'information tant voulue. Là, j'enlevai ma veste pour la déposer soigneusement sur la pierre. Je n'allais tout de même pas la garder sur mes épaules alors que nous allions combattre ici-même ! Il était préférable de la préserver. Suite à quoi, je rejoignis Santaz et Alfheim. Je ne fis pas vraiment attention à eux et préférai porter mon attention sur l'espace environnant. La zone était adéquate pour combattre : nous étions dans une clairière assez grande. Les arbres entouraient la zone, mais il n'y avait rien de vraiment gênant sur ce qui deviendrait bientôt un champ de bataille, hormis les quelques pierres qui pouvaient apparaître. Le terrain restait praticable, sous nos pieds, il n'y avait que de la terre et de l'herbe, peut-être quelques plantes ici et là. Peu de risques de trébucher donc. Dernier point important, nous ne risquions pas d'abîmer de quelque manière que ce soit la nature environnante, sauf si, bien évidemment, certaines attaques débordaient. En soit, c'était donc la zone parfaite pour croiser le fer, le poing et la magie. À ce stade-ci, ce ne pouvait clairement plus être de simples coïncidences... Soit, je n'avais pas à m'en plaindre ! La pensée de toutes ces données favorables à un affrontement me fit légèrement sourire...

J'attendis patiemment la réponse de Santaz, puis, sans m'en rendre vraiment compte, ma patience finit par déborder. Remontant légèrement mes longues manches blanches, je vins ouvrir la confrontation de manière certes silencieuse, mais pourtant très explicite. Laissant mon regard se balader de l'un à l'autre de mes adversaires, je posai mes mains sur les gardes de mes armes, pour les sortir lentement de leurs fourreaux. Peut-être voulaient-ils employer la magie dès le début du combat ? Néanmoins, ce n'était pas très intéressant de se donner à fond tout juste après le commencement. Ne fallait-il pas des préliminaires ? De plus, c'était un ordre logique des choses qu'il fallait nécessairement adopter. Nous pouvions sortir les lames pendant l'entraînement magique... Avant l'entraînement magique... Mais pas après l'entraînement magique ! Généralement, ce genre d'entraînement finissait par vous épuiser. Et il était logique de ne pas user d'une quelconque arme blanche lorsque nous étions fatigués. Après cette rapide inspection des lieux, je venais ouvrir le combat de la manière la plus officielle.

« Que cet affrontement figure parmi les meilleurs ! »

Aussitôt, je prenais une position de garde au nittoryu et j'attendais. Rectification, je laissais à l'un d'entre eux la joie d'ouvrir les hostilités... Décidément, cette rencontre avait à peine commencé qu'elle s'annonçait déjà intéressante au possible !







HRP:
 

_________________






L’Étincelle ne fait qu'apparaitre, tandis que la légende, elle, ne fait que naître...



Merci à Anna pour cette merveilleuse sign *-*
Ali Djinn
Mage de SabertoothMage de Sabertooth

avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 29/10/2012
Âge : 21
Guilde : Sabertooth
Magie / Malédiction / CS : Kaze no Mahô / Magie du vent

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.400
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Itinérant
MessageSujet: Re: Quand les Éclairs se rencontrent [PV: Alfheim & Roy]   Sam 17 Aoû - 21:08
Il était évident que le dénommé Alfheim était un mage solitaire et loin d'être sociale avec la plus part des gens. Bien qu'il aie une soeur, je pensais -peut-être à tord- qu'elle devait surement être la seule avec qui il daignait parler plus de quelques minutes. Mais bien que sa nature solitaire le poussait visiblement à s'éloigner de nous pour reprendre son entraînement, lorsque Roy l'invita à se joindre à nous il daigna s'arrêter. Et surement encouragé par mon ton enthousiaste, il prit la peine de réfléchir quelques instants, qui parurent une éternité au petit être excité que j'étais et surement aussi à Roy, il accepta notre requête. Oh bien évidemment, la façon dont il répondit par l'affirmatif à notre demande était bien en-dessous de la ferveur dont Roy et moi faisions part. Mais c'était toujours mieux que rien. D'ailleurs, en parlant de ferveur, je voyais que la main du blondinet de Blue Pegasus s'était déjà refermée sur la poignée de son épée. Comme si il ne pouvait s'empêcher d'être impatient de commencer cet affrontement qui risquait d'être épique, et que tenir son sabre le rapprochait inéluctablement de ce désir apparent. Je me devais d'avouer que ma main me démangeait aussi, tant j'avais envie d'action. Mais chaque chose en son temps. Bien que le ténébreux antisocial ait accepté notre requête, il me fit part de la sienne avant que ce combat arrangé ne commence. Comme il me le fit si bien remarqué, ils avaient tous deux démontrer leur appartenance à la guilde de Blue Pegasus, et il semblait à présent légitime que je fasse de même. Je pouvais très bien être un mage de guilde irrégulière super sympathique après tout...Enfin, peut-être pas. Mais dans tous les cas, je n'allais pas faire planer le mystère plus longtemps.

-Ta requête est tout à fait légitime. Je suis un mage de la guilde Sabertooth.

Se faisant, j'écartai un pan de mon haut afin de leur permettre de voir le tatouage de ma guilde qui trônait sur mon épaule droite avec une mine sérieuse. J'espérais garder l'identité de ma guilde secrète car je ne m'estimais pas en droit de revendiquer mon appartenance à cette guilde. Guilde qui était considérée comme l'une des plus puissantes au côté de Fairy Tail. Je n'honorais pas encore le nom de ma guilde. Pas encore. Mais ça viendra. Un jour je pourrai être fier de dire que j'appartiens à la guilde du Tigre à dent de Sabre. Un jour je serai assez fort. Et cet entraînement avec d'autres bretteurs et mage de la foudre était un grand pas vers l'accomplissement de ce but. Mais peu importe, chacun avait ses faiblesses, et moi j'essayais de corriger les miennes. Maintenant que ces deux mages connaissait l'identité de ma guilde, je me devais de me montrer à la hauteur de la réputation de la guilde. Je ne gagnerai peut-être pas, mais je ne leur laissera aucune chance et les pousserai dans leur limite je l'espérais. Enfin, guilde ou pas, c'était mon objectif depuis le début. Mais cette révélation n'avait fait que décupler mon excitation et mon impatience à commencer la baston. Je perçus cependant le soupir de Roy lorsque le Selegan me posa la question, signe qu'il n'attachait peut-être pas autant d'importance que ce dernier à l'identité de ma guilde. Et pendant que je parlais et montrais mon tatouage au ténébreux, mon compère blondinet alla déposer sa veste et revint vers nous, ne portant non pas son regard sur nous mais sur l'environnement. Il évaluait surement le terrain, prenait connaissance, comme tout bon combattant le faisait. J'étais impatient de croiser le fer avec lui, et ce petit brun antipathique.

Le terrain était juste parfait pour un affrontement entre mage. Pas de gêne due à une nature trop luxuriante, trop présente, ou un terrain inégale et difficile. Quelques roches par ci par là, mais rien d'énorme. D'ailleurs il y en avait trois à mes pieds. Mais ça je le savais déjà, surement tout autant qu'Alfheim, étant donné que nous avions passé un moment à nous entraîner ici. Et Roy venait de prendre connaissance du terrain. Ainsi, pas d'avantages, ni de désavantages pour personne. Il ne manquait plus que le combat commence. Et alors que cette pensée traversait mon esprit, Roy remonta ses manches et dégaina lentement ses deux sabres, en une invitation muette aux "hostilités", passant son regard de son camarade de guilde à moi même. Ce qui me fit sourire immanquablement. Je dégainai à mon tour mon épée et la tint fermement, me mettant tout de suite en posture de combat, les jambes légèrement fléchies. Puis, de manière officielle, il déclara le combat engagé. De ce fait, sans attendre, j'envoyai mon épée dans les airs, la faisant tournoyer sur elle même, mais pas très haut. Cela n'était pas pour prévoir une attaque, mais juste une tentative de les distraire un peu afin d'évaluer leur niveau de réaction. Et d'un mouvement habile des pieds, je fis monter les deux roches grosses comme un poing avant d'envoyer une sur chacun de mes adversaires d'un coup de pied puissant. Dans le même temps, je rattrapai mon épée qui redescendait, et fis un léger bond en arrière pour mettre de la distance entre moi et les deux Pégases, afin de me préparer à la contre-attaque. C'était un maigre début, mais c'était un début. On ne pouvait pas partir tout de suite sur les chapeaux de roue voyons.

Spoiler:
 
Alfheim Selegan

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 11/07/2013
Âge : 21
Guilde : Blue Pegasus
Magie / Malédiction / CS : Kaminari no Mahô
Magie / CS Secondaire : Aucune

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.540
Statut: Mage de Rang C
Renommée : Mage de Campagne
MessageSujet: Re: Quand les Éclairs se rencontrent [PV: Alfheim & Roy]   Ven 30 Aoû - 5:13





Alfheim Selegan finit de parler puis se mura dans son silence habituel, attendant la réponse du blondinet à l'allure de surfer. Il entendit aussi Roy Shinku Hibana soupirer et le vit baisser les yeux... celui-ci semblait vouloir dire quelque chose, mais ne le fit pas. D'ailleurs, le jeune Selegan se doutait déjà de ce qu'il aurait pu dire, mais peu lui importait, il est né comme ça, il est comme ça et restera comme ça. Fou ou inconscient serait celui qui tentera de changer sa nature.

Un court moment passa, Santaz Yotsuki annonça qu'il était de la guilde Sabertooth et pour prouver ses dires, dévoila son tatouage de guilde aux membres de la guilde Blue Pegasus, soit Roy Shinku Hibana et le jeune Selegan, qui d'ailleurs était satisfait de cette réponse. Il n'aimait pas les mages noirs, comme beaucoup de monde, et ne voulait avoir à faire avec l'un deux.

Ceci dit, Alfheim se tourna vers le second mage de Blue Pegasus présent et celui-ci, impatient de commencer annonça de façon solennelle:

''Que cet affrontement figure parmi les meilleurs!''  

Ceci dit, il dégaina, se mit en position et attendit. Alfheim Selegan ne bougea pas d'un pouce et se tourna vers Santaz Yotsuki afin de voir ce qu'il allait faire.

Celui-ci lança son épée en l'air et nous balança, à Roy et à moi, des cailloux, tout en rattrapant son épée avant de bondir en arrière.

Heureusement que le jeune Selegan avait de bon reflexes car il esquiva aisément le caillou d'un bond en arrière et jeta sa veste sur le côté. Cependant, cela lui rappela de très mauvais souvenirs, en effet, détesté des autres enfants en raison de son apparence peu avenante, il s'était déja fait lancé des cailloux. Seule sa sœur fut là pour lui et le protégea. Bien entendu, ils avaient immédiatement arrêté lorsqu'ils apprirent que les jumeaux Selegan maîtrisaient la magie.

Quelque peu énervé de s'être rappelé ces mauvais souvenirs, il dégaina rapidement son épée de sa main gauche et de sa main droite visa le surfer impétueux, source de cet énervement,  en s'écriant d'un voix forte:

''THUNDER BULLETS!''

Le sort lancé, des boules de foudre fusèrent vers le mage de foudre de la guilde Sabertooth. Après tout, c'est lui qui a ouvert les hostilités et qui a rappelé ses mauvais jours au jeune Selegan.

Ahlala, il faisait vraiment chaud cette journée-là... Il se demanda mentalement qu'est-ce qui lui avait pris d'accepter ce match amical. C'est vrai, quoi, il n'était pas obligé d'accepter et pourtant, le voilà en train d'affronter deux blondinets escrimeurs manieurs de foudre... Dont un qui venait de s'attirait son courroux par un simple geste. Alfheim Selegan savait qu'il n'y est pour rien, cependant, c,est toujours plus facile lorsqu'on a un bouc émissaire.






© Never-Utopia
Roy Shinku Hibana
Modo / Lighting FalconModo / Lighting Falcon

avatar

Messages : 488
Date d'inscription : 19/05/2012
Âge : 19
Guilde : Blue Pegasus
Magie / Malédiction / CS : Kaminari no Mahô / Magie de la Foudre

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.485
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: Quand les Éclairs se rencontrent [PV: Alfheim & Roy]   Mar 10 Sep - 19:01





Ce Santaz était donc de Sabertooth... Intéressant. Un ami à Akira, peut-être ? Après tout, ils étaient de la même guilde. Néanmoins, mon envie de le combattre s'en faisait maintenant d'autant plus grande. En effet, cette guilde figurait parmi les plus puissantes du royaume, au côté Fairy Tail, contre qui d'ailleurs les tigres aux dents de sabre vouaient une rivalité sans pareille. J'avais déjà pu avoir un aperçu de leur esprit combattif en affrontant l'Ice Maker. Même si notre duel s'était clos sur un match nul, elle m'avait offert un affrontement splendide. Aujourd'hui, en cette clairière même, j'espérais que le jeune Yotsuki en fasse de même. Après tout, s'il était bel et bien de Sabertooth, ne devait-il pas faire honneur à l'illustre guilde et se battre ardemment ? Il avait beau nous donner la preuve de son appartenance aux Tigres de Crocus, s'il n'y allait pas franchement ici, il y aurait un problème. D'autant plus si nous déclarions cette « mêlée » comme un véritable combat et non un simple entraînement, il aurait toutes les raisons de se lâcher. Deux pégases, un tigre, tout le monde se met sur la tronche. Pourquoi pas après tout ? Toujours est-il que, pour ma part, ils pouvaient compter sur moi pour mettre tout mon coeur dans mes coups et pourquoi pas même toute ma puissance ? Cela pouvait certes me permettre de faire connaissance avec ce troisième mage de foudre, mais aussi de mieux connaître Alfheim. En effet, de lui, je ne connaissais pas grand-chose, hormis ce qui avait été dit dans notre échange à la guilde. Ce que je voulais maintenant, était de savoir comment il pouvait manier sa foudre. Il est vrai que d'une personne à l'autre, l'utilisation d'une même magie pouvait varier du tout au tout.

Et justement, la tension montait. Après avoir dégainé Meiyô et Yûki, Santaz, pour sa part, s'était aussi mis en position après avoir sorti son étrange lame bleue. Alfheim, quant à lui, ne faisait rien. Il ne bougeait pas, il ne se mettait pas en position... Il restait figé, en observant l'adolescent aux allures de surfer. Je restais en position et j'attendais. En somme, je me préparai et je commençai déjà à solliciter mes muscles et mes réflexes, anticipant une possible action pour ouvrir définitivement le combat. J'ouvrais l'affrontement et sans plus attendre, Santaz agissait le premier. Il lança son épée dans les airs. Instinctivement, mes yeux suivirent le mouvement de l'arme, mais ils revinrent bien vite vers le jeune garçon. À ce moment même, deux grosses roches partaient. Je me faisais désormais plus vraiment attention à Alfheim, mais sur celui qui avait lancé les premières offensives. Ce ne fut pas un problème pour moi de me déplacer sur le côté, pour laisser la pierre rater sa cible. À l'instant où mon pied droit retoucha le sol, je libérai partiellement ma foudre pour qu'elle puisse envelopper mes katanas. Suite à quoi, je donnai une brève impulsion pour m'élancer vers le jeune tigre, tout en gardant néanmoins le second pégase dans mon champ de vue. Alors que je chargeais vers Santaz, une volée de boulets électriques partaient vers ce dernier. Déjà la magie ? N'allait-il pas un peu vite en besogne ? Pourquoi allait-il déjà si fort alors que nous n'étions qu'aux échauffements ! De plus, nous avions tous le même genre d'arme. N'était-il pas mieux d'en profiter avant de faire s'abattre le Jugement ? Bref, après tout, il faisait ce qu'il voulait, mais je gardais tout de même ma position : il était mieux de faire durer le plaisir et ainsi donc éviter d'utiliser la magie sous une forme offensive d'entrée de jeu.

J'arrivai derrière ce premier assaut, m'en servant pour mieux surprendre. Je ne savais pas si les orbes avaient fait effet, mais cela ne m'empêcherait certainement pas d'attaquer. Arrivé à niveau du benjamin du groupe, je portai vers lui une attaque en tranche, vers la droite et se voulant simple à parer, suite à cela, ce fut au tour de ma seconde lame électrifiée de se diriger vers l'adolescent. Cette fois-ci, j'utilisai le côté non-tranchant de l'arme : j'avais beau avoir l'intention d'être franc dans mes coups, mais je préférai tout de même user de l'aspect le moins dangereux de mon katana. C'était une mesure nécessaire à prendre. Ainsi, espérant qu'il ait bloqué ma première attaque, je relâchai légèrement la résistance que pouvait offrir mon bras, pour ensuite attaquer son flanc gauche, avec la seconde lame. Ne cherchant pas plus le résultat de mon assaut électrique, je me dégageai vivement en reculant. Après cela, je libérai ma main gauche en lançant mon épée dans les airs, pour envoyer deux boulets à but distractif vers mon camarade de guilde. Là était mon principal point faible lorsque que j'utilisais le Nittoryu : je ne pouvais utiliser ma magie en même temps. Mon épée terminant son « saut », je l'attrapai à la volée et, au moment où elle entrait en contact avec ma main, je lassais une nouvelle fois mon élément parcourir sa lame. Décidément, c'était une très bonne initiative que j'avais eu d'emmener Meiyô et Yûki chez un forgeron de Mac Anu pour les faire renforcer et ainsi donc, les permettre de résister à ma magie. N'était-ce pas merveilleux ? Après quoi, au lieu de m'élancer, je tentais de le laisser venir à moi. Depuis le début de l'affrontement, il était focalisé sur le Yotsuki. Or, nous étions trois, ne fallait-il pas donner son lot de torgnole à chacun ?

« Déploie tes ailes, élance-toi, prouve moi que tu es bien un Pégase ! »

On pouvait maintenant voir quelques étincelles qui réussissaient à s'échapper de mes bras. Ces mêmes bras qui rendaient mes lames toujours plus scintillantes. Excitation ? Attitude combative ? Envie de découvrir le potentiel de ses deux jeunes gens ? À vrai dire, il y avait un peu de tout ça. Un combat à trois, où chaque protagonistes étaient des mages maîtrisant la même magie et ayant la maîtrise du même genre d'armes, ce n'était tout de même pas courant ! Un entraînement ? Non, un véritable combat ! Ou du moins, c'était l'orientation que je voulais donner à la fête. Il y avait une chose dont je répugnais, c'était de retenir ses coups dans une situation telle que celle-ci. Par conséquent, je préférais adopter le terme de « combat » : il devait y avoir un vainqueur et donc, divers challengers se battant pour la victoire. Pour ma part, ce n'était pas mon but. En effet, mon seul souhait était de m'améliorer toujours plus, de rencontrer et de découvrir. Ici, tout était réuni et il ne manquait plus que la bagarre !







HRP:
 

_________________






L’Étincelle ne fait qu'apparaitre, tandis que la légende, elle, ne fait que naître...



Merci à Anna pour cette merveilleuse sign *-*
Ali Djinn
Mage de SabertoothMage de Sabertooth

avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 29/10/2012
Âge : 21
Guilde : Sabertooth
Magie / Malédiction / CS : Kaze no Mahô / Magie du vent

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.400
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Itinérant
MessageSujet: Re: Quand les Éclairs se rencontrent [PV: Alfheim & Roy]   Sam 14 Sep - 4:27
A peine le combat commencé, l'un des deux protagonistes en face de moi semblait m'avoir pris en grippe. Ce n'était personne d'autre que notre cher Selegan, l'éternel ténébreux, qui me regardait avec un air des mauvais jours. Mais que lui avais-je fais ? Il avait accepté l'entraînement/combat, et il fallait bien donc que quelqu'un déclenche les hostilités. Hostilités toutes relatives car ce n'était pas tant dans le but de lui faire mal plutôt que d'opposer mes capacités à d'autres bretteurs de la foudre. Mon astuce pour attirer leur attention vers mes sabres avait fonctionné sur le SHinku Hibana, mais Alfheim ne le maîtrisait pas encore. D'ailleurs, même si il n'avait pas esquissé le moindre geste pour ce mettre en garde, lorsque l'une des deux pierres que j'avais lancé fut sur le point de l'atteindre, il esquiva habilement d'un saut afin de s'enlever à la trajectoire de la pierre. Dans ce combat, j'étais celui qui avait jeté la première pierre, me serais-je le dernier ? Lors de l'esquive d'Alfheim, sa veste qu'il avait sur son épaule droite se retrouva au sol en même temps que l'expression de son visage se décomposait. Je sus au moment même ou son regard se fit plus sombre que la chose deviendrait dangereuses. Peut-être était-ce parce que Roy était dans sa guilde qu'il ne m'avait attaqué moi, peut-être était-ce une stratégie aussi. Enfin bref, toujours était-il que des boules électriques fonçaient toujours sur moi. Alors rapidement, plantant la pointe de mon épée au sol pour que je puisse la reprendre facilement en cas de problème, je contrai ses boules de foudre avec les miennes qui explosèrent en créant une légère explosion me projetant vers l'arrière. Se faisant, je récupérai au passage mon épée au sol afin de me préparer à un autre assaut. Et comme dit comme fait, un blondinet m'attaquait sur le flanc.

Plantant de nouveau mon épée dans le sol, je me hissai grâce aux forces d'un seul bras sur le pommeau de mon épée alors que j'évitais le premier coup porté sur ma droite. Puis je remarquai un deuxième coup venant sur la gauche cette fois ci, mais j'arrivai à voir très vite que le Pégase aux deux épées avaient utilisé le plat de la lame, la partie non-tranchante. Cependant elle était recouverte d'électricité elle aussi. Alors étendant ma main libre, je bloquai la partie non-tranchante de la lame en faisant parcourir dans ma main un courant électrique afin d'annuler celui qu'il avait généré avec ses lames. "Kandenshi !" Et maintenant que j'y pensais, l'électricité qui parcourraient ses lames auraient du les rendre instable, les détruire. Mais ce n'était pas le cas ici. Pourquoi donc ? Je devais lui poser la question. Cela me serait utile à savoir dans beaucoup de choses. Puis Roy recula prestement, me permettant de me remettre de manière normale. Mais cependant, ma main gauche qui avait été appuyée sur le pommeau était légèrement engourdie. Lorsqu'il avait frappé mon épée avec son sabre électrique, l'élément s'était propagé dans mon corps. Mais le choc avait été moindre et les effets se dissiperais surement très rapidement aussi. Et immédiatement, comme un samouraï expérimenté, il prit du recul à la situation. Je constatai, un peu tard, qu'on utilisait tous déjà nos facultés magiques, ce qui était bien dommage. Il aurait été préférable de commencer par un affrontement de bretteur. Fer contre fer.

Puis Roy envoya deux boulets de foudre sur le petit ténébreux. Souhait-il détourner l'attention de l'autre, lui rappelant que c'était du 1vs1vs1. Il souhait voir le Pégase étendre ses ailes. Sans plus attendre, alors que l'épée de Roy était en train de retomber dans sa main, je fonçai sur ce dernier. J'enchaînai coup d'épées par coup d'épées, me mettant pour une fois en position Kenjustsu afin de barrer et essayer de prévoir les mouvements à venir. Tantôt j'alternais coup d'épée et essayer de le tenir pour lui faire goûter avec les volts qu'on a mesurer, mais finalement non. Après mes assauts répétés, j'envoyai juste un éclair à Selegan pour essayer de ne pas le tenir à l'écart du combat. Suite à cela, je repris mes distances avec le blondinet Pégase en un bond et me mis en garde pour prévoir ce qui allait arriver.

-Le Tigre risque de vous manger, petits Cheveaux Ailés !

Spoiler:
 
Alfheim Selegan

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 11/07/2013
Âge : 21
Guilde : Blue Pegasus
Magie / Malédiction / CS : Kaminari no Mahô
Magie / CS Secondaire : Aucune

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.540
Statut: Mage de Rang C
Renommée : Mage de Campagne
MessageSujet: Re: Quand les Éclairs se rencontrent [PV: Alfheim & Roy]   Mer 2 Oct - 0:56





Son attaque lancée, Alfheim perdu Roy de vue. Celui-ci s'était servi de son attaque afin de se camoufler et tenta une attaque sur le blondinet à l'allure de surfer nommé Santaz Yotsuki. Le jeune Selegan eut du mal à distinguer se qui se passa ensuite en raison de l'explosion entre les projectiles de foudre mais celui-ci vit l'escrimeur aux deux lames lancer une de ses lames dans les airs pour lui envoyer deux projectiles électriques pour ensuite s'écrier:

''Déploie tes ailes, élance-toi, prouve moi que tu es bien un pégase!''

De quoi? Le jeune Selegan ne comprenait absolument pas pourquoi le second membre de la guilde Blue Pegasus lui avait dit cela, et il n'avait pas le temps d'y penser. Le sombre jeune homme esquiva les boulets de foudre de celui-ci en effectuant des pas sur les côtés, un peu comme sur si il dansait. Diantre! Sa sœur avait apparemment quelque peu déteint sur sa façon de se mouvoir.

Son esquive effectué, Alfheim Selegan vit l'escrimeur à la lame bleue se ruer vers le second escrimeur blondinet et alterner entre coups d'épée et magie de foudre. Après des assauts répétés, le membre de la guilde Sabertooth se désintéressa de sa cible pour lancer rapidement un éclair vers le jeune Selegan, jusque là sans adversaires, pour ensuite prendre ses distances par rapport à Roy et dit aux deux mages de Blue Pegasus:

''Le Tigre risque de vous manger, petits chevaux ailés!''

Le mage de Sabertooth prit Alfheim quelque peu au dépourvu car celui-ci pensait qu'il ne se concentrerait uniquement que sur son adversaire. Et bien non, et Alfheim Selegan esquiva l'éclair in extremis d'une roulade sur le côté gauche. Le jeune Selegan jura intérieurement, il avait été imprudent. Eh bien, il faut rester concentrer, au combat la moindre distraction ou hésitation peut aisément signer son arrêt de mort. Alfheim Selegan se promit de ne plus refaire cette erreur.

Le jeune Selegan opta cette fois-ci de combattre à l'épée , envoya deux ou trois projectiles électriques sur Roy et se lança rapidement sur Santaz Yotsuki et enchaîna coups de tailles, coups d'estoc et feinte. Tout en frappant, celui-ci s'écria:

''Nous manger dis-tu? On verra bien qui du pégase ou du tigre triomphera!''

Le jeune Selegan commençait à suer à grosse gouttes... Évidemment, il ne portait que du noir, ce qui n'aidait en rien le mage  de Blue Pegasus et celui-ci voulait maintenant aller se laver dans l'eau fraîche d'une rivière... Vivement la fin de cet affrontement...






© Never-Utopia
Roy Shinku Hibana
Modo / Lighting FalconModo / Lighting Falcon

avatar

Messages : 488
Date d'inscription : 19/05/2012
Âge : 19
Guilde : Blue Pegasus
Magie / Malédiction / CS : Kaminari no Mahô / Magie de la Foudre

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.485
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: Quand les Éclairs se rencontrent [PV: Alfheim & Roy]   Dim 13 Oct - 13:41





Combat... Sensation... Foudre et lames... Pégases contre Tigre. Ce combat débutait à peine , mais déjà, il se faisait passionnant. Les coups pleuvaient véritablement de partout, la foudre s'abattait sur les uns et sur les autres sans pitié et ce n'était plus lames que l'on voyait fendre les cieux, mais bel et bien des trais argentés. La guerre ? Un champ de bataille ? Non, nous n'en étions pas encore à ce stade, mais cela ne saurait tarder. Ou du moins, si nous n'y arrivions pas, il était indéniable que cet affrontement tournerait vers l'épique. De la bagarre comme je l'aimais... Il n'y avait pas à dire, nous serons certainement ceux qui auront animé ces landes pourtant connues pour leur tranquillité légendaire, d'où le nom d'ailleurs. Les uns bénéficiaient d'ailes, l'autre était doté de longs crocs et d'une grande rapidité, les trois se livraient une joute sans merci, pour le simple plaisir du combat. Un entraînement ? Non, nous avions outrepassé ce niveau. À cet instant même, nous ne nous entraînions plus : nous nous battions.

Après mon assaut contre Santaz, je m'étais éloigné d'un benjamin du groupe pour réveiller Aflheim avec deux boulets de foudre. Plus que tout, c'était lui qui m'intéressait vraiment. Certes, le troisième mage de foudre n'était pas non plus en reste, mais je me focalisais tout de même sur l'antipathique, même si j'essayais de jouer avec chacun d'eux. Si je faisais d'Alfheim ma principale cible, c'était tout simplement parce qu'il était de ma guilde. Par conséquent, je voulais savoir de quoi il était capable. C'était de là que provenait ce que j'avais bien pu lui adresser. Qu'il ouvre ses ailes et qu'il me prouve qu'il était digne d'être un pégase bleu. Il ne fallait pas aller chercher loin pour comprendre : je voulais le tester et enlever ce point d'interrogation qui trônait sur sa tête. Certes, j'avais plus ou moins appris à le connaître dans la discussion que nous avions eue à la guilde, mais je ne savais toujours pas ce qu'il avait dans le ventre et comment pouvait-il bien manier son élément. C'était véritablement contre lui que je voulais échanger des coups. À l'instar de ce que l'on pourrait bien penser, je ne voulais en rien montrer et prouver ma supériorité, je voulais juste apprendre à le connaître par les coups. C'était comme cela que l'on pouvait vraiment faire naître une amitié... Par les torgnoles !

Néanmoins, avant que je ne puisse aller vers lui pour avoir connaissance de la qualité de son maniement de l'épée, j'apercevrai déjà le jeune surfer charger. Mais ce n'était pas vers le ténébreux qu'il se dirigeait : il en avait contre moi. Et bien soit, je m'occuperai de l'autre en temps voulu, dans ce cas. Le voyant arriver, je souris et, une nouvelle fois, je laissais ma foudre parcourir de plus belle mes lames. Et je l'accueillis en bonne et due forme. Il fut le premier à ouvrir l'échange de coups. Au moment où nos lames s'entrechoquèrent une première fois, le rythme fut immédiatement donné. S'ensuivit alors une véritable pluie de lames et d'étincelles, accompagnées de ce que l'on pourrait qualifier de guerre psychologique. En effet, plus que des coups, il s'agissait aussi de parer les attaques adverses, de tenter de prévoir chaque mouvement, d'étudier pour mieux attaquer, mais aussi intimider pour forcer l'adversaire à l'erreur, choses que nous faisions probablement tous les deux. Bref, c'était du grand art, c'était du Kenjutsu. Apparemment, nous étions du même niveau, ce qui n'avantageait ou ne désavantageait personne. Il suffisait juste de se battre au sabre dans les règles de l'art. Quelques fois, il allait même jusqu'à tenter de m'attraper le bras, ou simplement le poignet. Le mieux pour moi aurait été de ne se battre qu'à l'arme blanche et non en utilisant quelconque magie dans le cadre de cette passe d'armes, mais je ne pouvais rien empêcher. Par conséquent, soit je réussissais à me libérer de son étreinte au bon moment, soit je réussissais à contrer sa poigne électrique en utilisant un conte-flux... Soit je me faisais électrifier sans broncher, supportant l'engourdissement léger dignement. L'échange fut bref, mais éprouvant et, avant de s'éloigner de moi, il envoya un éclair en direction du Selegan. Selon moi, c'était là une faute grave de sa part de l'attaquer alors que j'étais encore en possibilité de le porter une offensive au sabre. Il aurait dû s'éloigner avant, pour se mettre à l'abri de tout danger. Si nous étions dans une véritable situation de combat, en tant qu'adversaire et non simplement des combattants venus s'entraîner, cet acte aurait pu lui être fatal !

-Le Tigre risque de vous manger, petits Cheveaux Ailés !

Ces derniers mots ne purent qu'alimenter ma fougue. C'est alors qu'Alfheim empoigna le pommeau de son arme de plus belle pour se jeter contre Santaz, après m'avoir au préalable balancé quelques projectiles foudroyants. Essoufflé, je pus en éviter deux, mais malheureusement, le dernier m'atteignit de plein fouet. Je chancelai, engourdi surtout au niveau des bras, qui m'avaient protégé. Un affrontement à trois avait du bon : lorsque deux étaient en tête à tête, l'autre pouvait reprendre son souffle ou, présentement, laisser l'engourdissement s'en aller. Regardant les deux autres se mettre sur la face, je plantai mes lames dans le sol, interrompant ainsi le flux qui continuait à parcourir mes lames et je commençais à faire quelques mouvements des mains pour faire partir cette gêne que m'avait imposée l'élément d'Alfheim. Je relevai ensuite les yeux, pour les voir échanger leurs coups. S'il y avait des avantages dans un combat à trois, il y en avait aussi des inconvénients : lorsque deux se battaient, le dernier pouvait aussi les attaquer tous deux en un seul coup. En effet, ils étaient tous les deux dans la ligne de mire de ma foudre. Par conséquent, pourquoi devrais-je me gêner pour faire un tir groupé ? Ainsi, je joignis mes deux mains devant moi, faisant apparaître un sceau oscillant entre le jaune et le doré, d'où crépitait des étincelles, tout comme sur mes bras. Éloignant mes mains l'une de l'autre, le sceau se divisa en trois autres, de même taille. Je visai les mes deux compagnons d'armes et, sans sommation, je fis feu (ou foudre, en l'occurrence). J'annonçai le nom de ma technique à haute voix, soit « Lightning Storm » et je laissai tout d'abord partir un rayon vers eux. Une fois ceci fait, le sceau qui l'avait projeté disparut, puis je déchargeai toute la cargaison en tirant les deux derniers faisceaux vers eux. Suite cela, j'empoignai de nouveau Meiyô et Yuki et, me mettant en garde, j'attendais. J'aurais pu me jeter dans la mêlée, mais je préférais attendre, ou plutôt les attendre, ce qui me permettait de reprendre petit à petit mon souffle.


« Le tigre possède la vitesse et les crocs. Le Pégase possède ses sabots et les ailes. Peux-tu vraiment nous atteindre, nous qui touchons les cieux ? Ne crois pas trop pouvoir nous manger si facilement ou tu risques très vite de finir piétiné... Petit chaton. »






_________________






L’Étincelle ne fait qu'apparaitre, tandis que la légende, elle, ne fait que naître...



Merci à Anna pour cette merveilleuse sign *-*
Ali Djinn
Mage de SabertoothMage de Sabertooth

avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 29/10/2012
Âge : 21
Guilde : Sabertooth
Magie / Malédiction / CS : Kaze no Mahô / Magie du vent

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.400
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Itinérant
MessageSujet: Re: Quand les Éclairs se rencontrent [PV: Alfheim & Roy]   Dim 20 Oct - 19:09
Les frissons d'un bon combat. Rien ou presque ne valait cette exaltation magique qui me parcourrait à chaque fois que je croisais le fer avec un adversaire. Et plus encore avec ces deux adversaires en face de moi, deux bretteurs, deux mages de foudre. Tout comme je l'étais. On pouvait penser que je serais désavantagé face à deux mages de la guilde de Blue Pegasus, qu'ils auraient plus tendance à s'acharner sur moi que l'un sur l'autre. Mais je ne pensais pas si peu d'eux. J'avais la conviction qu'ils se battraient dans les règles de l'art, sans faire de préférence, car ainsi, le combat serait plus qu'exaltant, épique. Et d'ailleurs, Roy semblait prêter attention à la façon dont réagissait le ténébreux antipathique de sa guilde. Voulait-il le jauger ? Et bien, ça ne me regardait pas plus que ça. Moi, j'étais là pour profiter de la joie de me battre contre deux bons mages, et peut-être cela me servirait-il à améliorer ma manière d'utiliser ma magie électrique. Je n'avais jamais vraiment eu de "maîtres", je n'avais même presque jamais rencontré de mages utilisant cette magie. Même si elle n'était pas si rare que ça. Enfin bon, il ne fallait tout de même pas que je me laisse déconcentrer par mes pensées et aller à l'encontre de ce que je leur avais dit plus tôt. A savoir de rester concentré. Et d'ailleurs, le combat reprenait de plus belle.

Juste avant que je ne charge le Shinku Hibana, il lança quelques projectiles de foudre vers son partenaire de guilde qui les évita en faisant...des pas de dance ? Il avait une manière étrange de se mouvoir, mais elle semblait toute fois efficace puisqu'il parvint à les éviter aisément. Suite à cela, le deuxième blondinet recouvrit de plus belle ses lames avec son élément pour contrer mon offensive. Rapidement le rythme fut donné, et chaque coup de lame faisait résonner mon âme en accord avec le son métallique qu'il produisait. Mes tentatives de l'attraper se soldaient le plus souvent par des échecs, et lorsque je l'attrapais, souvent il arrivait à contrer le flux que j'essayais d'utiliser pour l'électrocuter. Mais je réussis tout de même une ou deux fois à l'atteindre pendant l'échange, même si il avait tant de répondant qu'il était impossible pour moi de dire que je menais la danse. Des étincelles fusaient de partout comme je n'en avais jamais vu. Chacun de nous essayais de prendre l'ascendant sur l'autre sans beaucoup de résultat. Décidant alors de reprendre mon souffle, je mis fin à l'échange en lançant un éclair sur le ténébreux pour lui rappeler de ne pas oublier qu'il faisait parti du combat lui aussi avant de m'éloigner de lui. Erreur de jugement de ma part. J'aurais du sortir de la portée immédiate du Pégase blond avant d'interpeler le Pégase noir. Je pensais que ma foudre l'aurait assez engourdi et l'échange assez déstabilisé pour me permettre une telle folie, mais il semblait avoir encaissé l'électricité sans plus. C'était un mage de foudre. J'aurais du m'en douter.

N'empêche, il n'en profita pas pour me porter un coup d'estoc qui m'aurait été fatal. Il fallait que je fasse néanmoins plus attention. Mais alors que j'essayais de reprendre mon souffle, le Sélégan qui avait évité mon éclair de justesse empoigna son épée et se dirigea vers moi après avoir lancé des projectiles de foudres sur Roy. Ce dernier ne pus en esquiver que deux sur trois à cause de l'échange acharné que l'on venait de partager. De mon côté, je pris une grande inspiration et souris au Sélégan pour lui montrer que j'étais prêt à l'accueillir. J'étais bien essoufflé moi aussi, mais je ne tenais pas à le lui montrer pour autant. Il enchaîna alors ses coups d'épées et je répondis par la défensive, esquivant tant bien que mal les uns, bloquant les autres. Il n'était pas mauvais lui non plus. Et j'eus beaucoup de mal à suivre le rythme à cause de mon précédent échange et il réussis à m'érafler la hanche au côté gauche. Ce n'était pas grand chose, mais cela prouvait bien l'intensité de l'échange de Roy et moi-même. Et bien il semblait que j'avais été un peu trop fougueux plus tôt. Mais c'est ce qui était bien dans un combat. Il fallait maintenant que je gère la suite. Mais pendant qu'Alfheim me mettait la pression, Roy en profitait pour reprendre son souffle. Ainsi, lorsqu'il en eu l'occasion, il nous attaqua moi comme son partenaire de guilde dans un tir groupé. D'abord un rayon de foudre fonça sur nous que je parvins à éviter en même temps qu'un coup d'estoc de l'antipathique. Deux autres alors fusèrent vers nous. Trébuchant, je réussis à esquiver le deuxième, mais je pris le troisième de plein fouet, ne me protégeant qu'avec mes deux bras au dernier moment.

Je poussai un grognement tandis que le rayon de foudre m'engourdissait violemment et me projetait dans la rivière non loin. Piquant une tête, je me réfugier quelques secondes dans l'eau avant d'en sortir rapidement à couvert des arbres, me cachant à la vue des deux autres. Je tenais pas à rester dans l'eau pour éviter de me faire foudroyé. Ainsi caché, je repris un peu mon souffle avant de me remettre à bouger. Roy attendait calmement la suite des évènements, se tenant prêt à recevoir les autres assauts. Toujours à couvert, je positionnai sur le flanc gauche de Roy et écartant les bras, je laissai les étincelles parcourir mes bras avant de relâcher la foudre sans prononcer le nom de ma technique, mais en le passant assez fort : Inazuma No Kiba ! Deux arcs électriques qui n'avaient rien à voir avec les simples éclair que j'avais lancé jusqu'à présent foncèrent à toutes vitesses sur Roy. Pendant ce temps, je tentai de repérer la position de l'autre Pégase en me déplaçant tout en restant à couvert. Je n'avais pas encore suffisamment récupérer mon souffle pour aller de nouveau à l'affrontement direct. Maintenant qu'ils avaient un endroit de ma position, si il voulait continuer, il fallait qu'ils viennent par eux même. Je les attendais de pied ferme tout en terminant de reprendre mon souffle. La douleur dans mes bras ainsi que la légère entaille à la hanche étaient toujours là, mais elles ne m'empêcheraient pas de tenir mon arme et de poursuivre le combat : le Tigre n'était pas encore aux tapis, mes chers petits Pégases.
Alfheim Selegan

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 11/07/2013
Âge : 21
Guilde : Blue Pegasus
Magie / Malédiction / CS : Kaminari no Mahô
Magie / CS Secondaire : Aucune

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.540
Statut: Mage de Rang C
Renommée : Mage de Campagne
MessageSujet: Re: Quand les Éclairs se rencontrent [PV: Alfheim & Roy]   Jeu 31 Oct - 22:02




Après avoir balancé ces boules de foudres, le jeune Selegan nota que l'une d'elles toucha sa cible. Bien, bien,bien, il pouvait souffler un peu et s'occuper du blondinet de Saberthooth et se dirigeait donc vers celui-ci en oubliant un peu Roy. Santaz Yotsuki l'attendait de pied ferme, le sourire aux lèvres, bien qu'il eut l'air essoufflé par son échange de coups avec Roy.

Celui-ci se défendait bien, mais son précédent échange avec Roy l'avait fatigué et il avait du mal à tenir le rythme, si bien que le jeune Selegan lui érafla sa hanche, du côté gauche. Se sentant un peu lâche d'attaquer une personne épuisée, Alfheim Selegan décida de ralentir un peu.

Pendant l'échange de coups entre le pégase aux pelage d'ébène et le tigre de Saberthoot, Roy leur envoya des rayons de foudres. Le tigre évita une estoc de la part du ténébreux pégase et évita deux rayons électriques avant de se prendre le troisième.

Le jeune Selegan eut moins de chance. Celui-ci, prit par surprise, se manga les deux rayons évités par Santaz Yotsuki, et se retrouva étendu à terre, sonné. Roy, après ce blitz, attendait calmement la suite des évènements.

Alfheim grogna, secoua sa tête pour reprendre ses esprits et se releva lentement tandis que le mage de Saberthooth avait disparu de son champ de vision.Une fois sur pied, Alfheim Selegan empoigna son épée et se mit en position défensive, car il n'avait pas envie de se faire avoir une autre fois.

Quelques secondes passa et Santaz lanca un assaut surprise. Le jeune Selegan ne savait pas qui le mage de Sabertooth avait visé et par précaution, fit quelques bonds en arrières. Cela se révéla inutile car la cible de Santaz Yotsuki se révéla être Roy, vers qui se dirigeait deux arcs de foudres.
Cet assaut lancé, le jeune Selegan se tourna rapidement vers l'origine de ceux-ci, planta sa lame noire dans le sol et pointa ses deux bras dans la dite direction en s'écriant:

''Thunder Bullets!''

Même si il ne visait pas exactement, avec une main en plus, il pouvait lancer plus de boules électriques. Comme quoi, la quantité à la qualité...




© Never-Utopia
Roy Shinku Hibana
Modo / Lighting FalconModo / Lighting Falcon

avatar

Messages : 488
Date d'inscription : 19/05/2012
Âge : 19
Guilde : Blue Pegasus
Magie / Malédiction / CS : Kaminari no Mahô / Magie de la Foudre

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.485
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: Quand les Éclairs se rencontrent [PV: Alfheim & Roy]   Sam 2 Nov - 8:34



One More Time by Ozzy Osbourne on Grooveshark




Privilégier une attaque à distance, visant à atteindre les deux autres combattants dans une même technique, n'avait pas été une si mauvaise idée. Lors d'un combat à trois, c'était une grosse erreur de ne se focaliser que sur une cible... À vrai dire, ceux qui étaient en tête à tête n'avaient pas vraiment le choix et étaient toujours pris entre deux feux. En effet, s'ils détournaient leurs attentions de celui qu'ils frappaient, ils s'exposaient fortement, mais de même, s'ils ne faisaient pas assez attention de celui qui était à l'écart, ce dernier pouvait en profiter comme je l'avais fait. Par conséquent, d'une manière ou d'une autre, ceux qui combattaient au corps-à-corps étaient handicapés et recevraient d'une manière ou d'une autre une attaque alors qu'il ne s'y attendait pas. Peut-être y avait-il un moyen pour se focaliser sur chaque adversaire ? Moi, je n'en avais pas encore trouvé. Certes, ici, je n'avais pas à me plaindre, c'était moi qui avais profité de la situation. Fourbe ? Non, juste opportuniste, ils étaient tous les deux dans ma ligne de mire, je n'allais tout de même pas rester à ne rien faire ! Le but d'un combat, en premier lieu, n'était pas d'en remporter la victoire, mais de mettre en difficulté son adversaire. C'était ce que j'avais voulu faire en tirant ces trois rayons fulgurants.

Ainsi, la totalité de mes rayons firent mouche, partagés entre Alfheim et Santaz. Le benjamin du groupe esquiva le premier et évita in extremis le second, mais le manque de coordination le fit se prendre le troisième de plein fouet. Mais les deux premiers faisceaux ne furent pas vains : si le pseudo-surfer n'avait réussi à les éviter, le brun, quant à lui, s'en était délecté. Parfait, mon approche avait fait effet et chacun avaient eu leur lot. Si Alfheim s'était pris l'essentiel de l'assaut et avait fini à terre, Santaz n'était pas non plus en reste. Lui ne s'était pas contenté de tomber au sol, en effet, la violence du choc électrique fut tel que le rayon l'envoya finir en vol plané dans une rivière qui ruisselait près de nous. Je ne fis pas plus attention à lui et je me retournai vers mon camarade de guilde, le buste droit, les armes déjà en main et remis en position, je me dressai devant lui, attendant qu'il se relève pour enfin voir ce qu'il valait vraiment. Bien trop longtemps depuis le début de ce combat que je voulais croiser le fer avec lui. Il était temps de voir le véritable potentiel de cette nouvelle recrue. Je me préparai à faire la même erreur que j'avais dénoncée il y a de cela quelques instants, à savoir me lancer dans un duel, corps et âme, alors que l'on pouvait m'attaquer en traître au moment le plus inopportun, quand je vins déceler un léger problème.

Santaz avait littéralement disparu... Après être tombé dans l'eau, il n'avait plus donné signe d'activité. Peut-être s'était-il noyé ? Non, impossible, c'était plus un ruisseau qu'une véritable rivière. Même s'il était possiblement engourdi de manière plus ou moins grave, il ne pouvait s'être noyé. Il ne restait vraisemblablement qu'une solution : il s'était fait la malle et se cachait autour de nous. Il voulait se transformer en tête à claques ? Pas de problème, il fallait juste frapper au bon moment, lorsqu'il ressortirait du couvert des arbres, rien de difficile en somme. Le plus dur restait à trouver où il se cachait. Nous aurions dû opter pour les plaines et non les parties boisées... Même si nous pouvions jouer la carte de la déforestation, ce qui serait d'autant plus simple pour le débusquer. Une nouvelle fois, l'attention que je portais à Alfheim s'estompa. Je me mis alors à l'affût, guettant le moindre signe suspect. Mes sens sollicités pour trouver où il se cachait étaient aux aguets. Brisant le silence, j'entendis un crépitement caractéristique de la foudre à ma droite. Il était là.

Dans un réflexe salvateur, je positionnai ma main en direction des arcs de foudre pour tenter de contrer avec un Shockwave. Ma tentative porta partiellement ses fruits en réussissant à se débarrasser de l'un des arcs foudroyants. Je ne pus malheureusement pas parer le second, qui vint me heurter de plein fouet. Je perdis mon équilibre, mais je parvins tout de même à rester debout en m'aidant de mes lames et en plantant ceux-ci au sol. Les yeux fermés, je tentai de reprendre mon souffle, tout en tentant de combattre l'engourdissement. Je fis quelques mouvements du bras et des mains pour retrouver un peu mieux ma mobilité. Suite à quoi, je secouai la tête pour recouvrer mes esprits. Au moment où j'ouvrai mes yeux, plusieurs orbes électriques statiques apparurent autour de moi. S'il voulait jouer à cache-cache, on s'y prendrait à ma manière.

« Lighting Mine's Field ! Le pégase trouve toujours ce qu'il cherche, quelque soit la méthode adoptée. »

Je restais en position fixe un moment, attendant de voir s'il daignait pointer son nez. Mais rien n'y fut, il préférait se cacher. Alors soit, je viendrai le chercher. Lentement, le dos droit, j'entamais la marche. Rien ne sert de courir, il faut savoir partir à point, disait-on. J'irai le chercher ete seulement ensuite je reviendrai vers Alfheim. Je fis quelques pas, avant de frapper l'air de mon bras gauche. Cela eut pour effet d'envoyer deux de mes mines foudroyantes en direction du ténébreux. Suite à quoi, je m'avançais toujours en toute quiétude, amenant mes orbes électriques avec moi. Après quelques pas, j'envoyais un boulet en direction de sa précédente position, ce qui provoqua une légère explosion. Ni une, ni deux, j'en balançais deux nouveaux, toujours autour de cette même zone. Il avait beau se déplacer à couvert, il ne devait sûrement pas être parti bien loin, nous l'aurions remarqué sinon... Il était là. Il fallait juste qu'il attaque, et il le ferait. À ce moment-là, mes mines seront plus rapides que lui et avant qu'il n'ait regagné ses arbres, j'aurai déjà attaqué. Il fallait attendre et rester concentré... Voilà pourquoi je ne me pressais pas. D'ailleurs, c'était peut-être une très grosse erreur de se détourner de l'un pour s'approcher plus de l'autre... Sans y faire vraiment attention, j'avais tourné le dos à Alfheim, chose qui pouvait me coûter cher. Néanmoins, s'il en venait à m'attaquer, dans le meilleur des cas, les mines qui m'entouraient pouvaient faire office de protection. C'était donc du tout bénef pour moi.







_________________






L’Étincelle ne fait qu'apparaitre, tandis que la légende, elle, ne fait que naître...



Merci à Anna pour cette merveilleuse sign *-*
Ali Djinn
Mage de SabertoothMage de Sabertooth

avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 29/10/2012
Âge : 21
Guilde : Sabertooth
Magie / Malédiction / CS : Kaze no Mahô / Magie du vent

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.400
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Itinérant
MessageSujet: Re: Quand les Éclairs se rencontrent [PV: Alfheim & Roy]   Dim 3 Nov - 21:59
Le combat était un test de force et de puissance, d'agilité et d'adresse surtout en ce qui concernait des mages de niveau à peu près équivalent. Mais plus que cela, dans ce cas précis où les mages étaient de forces égales, il fallait aussi compter sur la stratégie. Foncer tête baissée pendant tout le combat assurais une défaite fulgurante et sans appel. Utiliser sa magie à tout va avait pour seule conséquence l'épuisement de celle-ci et donc une vulnérabilité aux offensives adverses. Bien que mon style de combat était plutôt impulsif et pouvait sembler désordonné, il y avait toujours un but à celle-ci : déstabiliser son adversaire, le prendre par surprise, ne pas l'habituer à mes mouvements. Mais parfois je devais adopter une autre stratégie afin de mieux gérer le combat. Et c'était le cas ici dans ce combat à trois où je n'avais aucun allié, mais eux non plus. D'ailleurs en parlant de stratégie, Alfheim et moi en avions manqué plus tôt. Notre tête à tête avait permis à Roy de se reposer un peu et de nous attaquer tous deux. Les deux rayons électriques que j'avais réussi à éviter maladroitement, le Selegan se les était pris de plein fouet, se retrouvant au sol. Quant à moi, j'avais pu me cacher tranquillement observant l'évolution de mes deux adversaires. J'avais opté pour cette solution non seulement pour récupérer mais pour une autre raison : les obliger à venir vers moi.

Et dans ce processus ils allaient devoir utiliser leur magie afin de m'attaquer à distance. Se jeter dans la gueule d'un Tigre à bras ouverts et sans défense n'était pas une bonne idée et ils le savaient. Ainsi, je les forçaient à utiliser leur magie tout en économisant la mienne. Ou tout du moins en optimisant mes chances de les toucher lorsque je l'utilise. Tout comme mes arcs électriques à l'instant. L'un de mes arcs atteignit sa cible tandis que l'autre fut annulé par un autre de ses sorts. Malgré cela il resta debout, s'aidant tout de même de ses épées pour tenir le choc. Le pégase à la chevelure noire avait réagi au quart de tour en m'envoyant des sphères de foudres. Mais m'étant déjà déplacé de l'endroit où j'avais lancé ma précédente attaque, la plus part de ses sphères ne me procurèrent aucun sentiment de danger. Celles qui, par chance, étaient sur le point de m'atteindre étaient contrées par mes sphères de foudre. Cependant de telle manière que l'explosion qui en résultait semblait être le fruit de la rencontre en les attaques d'Alfheim et un arbre ou une roche. Je continuais à me déplacer, silencieusement et le moins que possible afin de ne pas me faire repérer. Au moins, on ne pouvait nier que les Pégases étaient attentifs. Il était clair que, même si Roy aurait normalement dû se concentrer sur son compagnon de guilde après ma chute dans l'eau, il s'était vite rendu compte de ma disparition et n'avait pas agi comme je l'espérais. Et maintenant, il passait à la contre-offensive.

M'annonçant indirectement qu'il allait venir me chercher, et me trouver, il fit apparaître des sphères électriques en suspension autour de lui. Impressionnant ! Un de ces jours, j'aimerais bien qu'il m'apprenne ce petit tour. Mais trêve d'admiration. D'un simple geste du bras, il envoya deux sphères vers Alfheim. Puis s'avançant vers moi prudemment, il restait tout de même en position défensive m'empêchant de faire le moindre mouvement. Suite à cela, il envoya une sphère qui frappa un arbre proche de moi, fragilisant son tronc. Tout de suite après il envoya deux autres sphères qui fusaient sur moi. Il était temps de sortir de sous les arbres. Dans le même temps, d'un geste vif et puissant je coupai l'arbre qu'il avait déjà fragilisé. Ou plutôt, je "détruisis" son tronc avec ma lame de telle manière qu'il tombe et me protège des deux sphères qui se dirigeaient vers moi. Si je l'avais simplement coupé, il serait tombé bien trop lentement pour faire l'effet produit. Suite à cela, je sortis du couvert des arbres et courus vers Roy. Il lui restait quelques sphères à disposition. Je les visai afin de les détruire avec le Kaminari no Bôru et continuai vers Roy, lui faisant croire à une attaque frontale. Puis avant d'arriver sur lui, je sautai et passai au dessus de lui en faisant un salto. Pendant le salto, je profitai pour lui donner un coup d'épée afin de l'empêcher de m'attaquer en plein vol. Heureusement pour moi, il avait fait dos à son camarade Pégase lorsqu'il avait effectué cette attaque. De ce fait, après mon saut, je me retrouvai entre mes deux adversaires, faisant dos au blondinet. Puis courant vers Alfheim, je leur fis croire que je comptais attaquer ce dernier en ignorant Roy.

Ce n'était qu'une feinte. Elle faisait partie d'un petit stratagème qui reposait sur la réactivité de Roy et peut-être celle du ténébreux aussi. Subitement, je fis un pas sur le côté afin de ne pas rester entre les deux autres utilisateurs de la foudre et leur faire face. Tout ceci avait eu pour but de les inciter à m'attaquer pendant que que je me trouvais entre eux afin que, lorsque je sorte de la trajectoire, leurs attaques se dirigent vers eux respectivement. Mais rien n'était garanti. C'est pour cela que lorsque je fis le pas de côté, je me mis de suite en garde et prêt à toute éventualité , observant ce qui allait se passer. Je n'avais attaquer aucun d'eux à dessein. La magie ne tombait pas du ciel et si je continuais à lancer des éclairs, je serais bientôt à cours de jus.


Spoiler:
 
Alfheim Selegan

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 11/07/2013
Âge : 21
Guilde : Blue Pegasus
Magie / Malédiction / CS : Kaminari no Mahô
Magie / CS Secondaire : Aucune

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.540
Statut: Mage de Rang C
Renommée : Mage de Campagne
MessageSujet: Re: Quand les Éclairs se rencontrent [PV: Alfheim & Roy]   Jeu 26 Déc - 22:23




Après avoir lancé son attaque, le jeune Selegan constata rapidement qu'il n'avait pas été assez rapide car il avait fait chou blanc. Le blondinet de Sabertooth restait introuvable...

Il semblerait que celui-ci préférait rester cacher pour profiter de l'effet de surprise. Alfheim Selegan regarda rapidement en direction de Roy... Et évita une des deux boules d'une roulade mais dû utiliser son épée pour bloquer le second. Alfheim Selegan fit quelques bonds en arrière et s'éloigna un peu pour reprendre son souffle.

Face à lui se tenait Roy, et d'un autre côté, l'épéiste de Sabertooth restait introuvable. Alfheim Selegan continua donc à rester sur ses gardes. Pendant ce temps, Roy réussit à faire sortir Santaz de sa cachette, et celui-ci couru vers son assaillant, sans faire attention au jeune Selegan.

Cela semblait un peu trop facile... jouant sur la carte de la prudence, le jeune Selegan se mit en position défensive et attendit. Au moins, cette fois-ci, il ne se fera pas avoir par surprise...





© Never-Utopia
Roy Shinku Hibana
Modo / Lighting FalconModo / Lighting Falcon

avatar

Messages : 488
Date d'inscription : 19/05/2012
Âge : 19
Guilde : Blue Pegasus
Magie / Malédiction / CS : Kaminari no Mahô / Magie de la Foudre

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.485
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: Quand les Éclairs se rencontrent [PV: Alfheim & Roy]   Mar 31 Déc - 20:43
[quote="Roy Shinku Hibana"]






Il était là, caché, tapis derrière sa protection de feuilles. On ne le voyait pas, pourtant lui gardait un oeil sur nous. Il avait eu l'intelligence de partir se mettre à couvert derrière les troncs des arbres, alors que nous les pégases étions occupés à nous taper dessus... Maintenant, il fallait le débusquer. Et je n'avais pas attendu pour le faire. Alors qu'il se terrait, j'avais sorti l'une de mes techniques les plus efficaces, à savoir le Lighting Mine's Field. Néanmoins, je n'en oubliais pas pour autant mon compère de guilde. Ainsi donc, après lui avoir gentiment offert deux beaux boulets, je m'étais retourné vers les arbres, pour m'avancer d'un pas tranquille. Je ne savais pas si mes mines avaient fait effet sur Alfheim et en réalité, je n'en avais que faire. Mon but n'avait pas été de le blesser, mais de le distraire... Mais la véritable cible était Santaz. Tout en m'avançant prudemment, un orbe fusa vers un arbre, dont le tronc se fragilisa avec l'explosion. Je n'avais pas touché celui que je voulais, mais peut-être que cela pourrait être utile à le faire sortir de sa planque. Rien n'y fut, il fallait insister. Ayant vaguement aperçu une tignasse blonde, je tirais deux nouveaux boulets. J'avais réussi à le faire réagir ! Mais il avait été plus intelligent... Sortant de son couvert de troncs, il utilisa son étrange lame pour détruire ce même arbre que j'avais précédemment endommagé, d'un geste vif, précis et puissant. Celui-ci tomba à la renverse, pour protéger le jeune surfer de mes boulets. Pas mal ! Il s'en était très bien sorti, mais il s'était tout de même remis à découvert.

J'armai les quelques dernières sphères qui restaient en suspension autour de moi et je me préparais. Il était clair, maintenant qu'il n'était plus caché, qu'il passerait à l'offensive. C'était logique... Par conséquent, il fallait toujours anticiper et se préparer pour mieux répondre, c'était ce que je faisais. Et j'avais vu juste : il se ruait vers moi. Mes boulets se rapprochèrent légèrement vers moi, mes armes étaient en main. Je l'attendais. Je préférais le laisser venir à moi, pour mieux frapper. Mais une nouvelle fois, il réussit à me prendre de court... Il utilisa ses propres orbes foudroyants pour les lancer contre mes mines et ainsi se débarrasser d'elles. D'une sphère, il put détruire deux de mes mines, dans une réaction d'explosions en chaîne, de l'autre, il détruisit ce qui restait. Ce fut une erreur de ma part de rapprocher quelque peu mes globes de foudre, en croyant qu'ils auraient la possibilité de me protéger. En effet, les explosions de ces derniers, car oui, ils explosaient au moindre choc, s'étaient faites un peu trop près de moi. Rien de grave, mais le souffle ne put me déstabiliser. Bien que je n'aie aucun mal à retrouver mon équilibre, Santaz, lui, n'avait pas attendu pour passer définitivement à l'attaque. Étonnamment, il ne se lança pas dans une attaque frontale... Bien au contraire, au dernier moment, il bondit, pour arriver par-dessus ma tête grâce à un salto. Armant mon Lightning Gun, je me préparais à lâcher la sauce, mais tout prévenant qu'il était, il me donna un coup d'épée dans son saut. M'obligeant à parer sa lame, je ne pus pas le cueillir en vol.

Il atterrit entre Alfheim et moi, et courut vers le second pégase. Presque automatiquement, je brassai le vide pour envoyer un boulet vers lui, alors qu'il était dos à moi. J'avais complètement oublié que mes mines de foudre s'étaient totalement dissipée et lorsque je m'en rendis compte, je fis apparaître un sceau devant moi. De ce dernier fusa un trait foudroyant qui se dirigea vers le benjamin du groupe. Je n'attendis pas plus et je chargeais ma main de magie. Je la tendis ensuite vers l'adolescent pour laisser sortir deux Lightning Blast. Je m'attendais à ce qu'il se les prenne, mais j'avais été naïf. Ce n'était pas parce qu'il était dos tourné que je pouvais l'atteindre facilement... À vrai dire, une nouvelle fois, il avait tout prévu, il fallait que je me reprenne ! En réalité, il s'était écarté au dernier moment, pour que la cible devienne Alfheim. Ce n'était pas plus mal, l'un sortait de la trajectoire pour laisser l'autre s'exposer. Le ténébreux, quant à lui, ne s'était pas laissé avoir, par conséquent, n'ayant pas attaqué le Tigre, mon attaque se dirigeait vers lui. Dans la mesure où nous attaquions tous les deux, il y aurait pu avoir une chance que nos arcanes s'entrechoquent pour qu'aucun n'essuie de dégâts... Mais dans le cas présent, s'il ne faisait rien, il se mangerait simplement mon assaut. Malgré tout, j'avais confiance en sa réactivité et ses réflexes.

Après cela, ce fut le calme plat. Personne n'attaquait, personne ne bougeait. Il y avait juste une tension dans l'air et nous nous regardions tous... Comme si l'un attendait que l'autre agisse. Pourtant rien ne se passait. Au lieu d'agir, nous reprenions notre souffle, chose qui, d'ailleurs, semblait plus intelligente. Mais je ne pouvais décemment rester comme ceci, à attendre qu'ils se bougent. Par conséquent, je fis crépiter quelques étincelles autour de mon bras, trahissant mes ambitions. Suite à quoi, je fis apparaître un énième orbe au bout de celui-ci. Mais je ne le dirigeai pas vers l'un d'eux : j'orientai l'orbe vers le sol, au milieu de nous. Cela eut pour effet de faire lever un écran de poussière... Parfait pour attaquer. Ils étaient deux, ils ne pouvaient savoir qui serait la cible. Profitant du nuage opaque, je m'élançais. En moins de temps qu'il ne faut pour le dire, j'étais déjà sur Alfheim, une arme dégainée, pour l'attaquer. Mais dans un premier temps, ce ne fut pas celle-ci qui partit, mais mon genou. Ne perdant pas de temps, je sortis brusquement ma seconde lame de son fourreau, pour tenter de lui donner un coup de pommeau dans l'estomac. Ce fut seulement ensuite que mon autre sabre fondit sur lui. Deux tranches de ma lame. Je ne m'en tenais qu'à cela. Je me dégageais ensuite, pour une nouvelle fois lancer une sphère tonnante au sol, pour soulever un nouvel écran opaque. Cette fois-ci, mon but n'était pas d'attaquer en me cachant, mais juste de me dégager en toute sécurité. En effet, je me retrouvais un peu plus loin, là où aucune de leur attaque au corps-à-corps ne pouvait m'atteindre. Suite à quoi, tout en reprenant mon souffle, je pris enfin la parole, pour casser ce silence qui commençait à devenir pesant.

« Et bien, nous n'allons pas tenir longtemps si nous continuons à nous obstiner de la sorte pour épuiser notre magie... Un peu de nerf voyons, il nous faut tomber par la fatigue de nos muscles et non par celle de nos réserves magiques. »







_________________






L’Étincelle ne fait qu'apparaitre, tandis que la légende, elle, ne fait que naître...



Merci à Anna pour cette merveilleuse sign *-*
Ali Djinn
Mage de SabertoothMage de Sabertooth

avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 29/10/2012
Âge : 21
Guilde : Sabertooth
Magie / Malédiction / CS : Kaze no Mahô / Magie du vent

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.400
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Itinérant
MessageSujet: Re: Quand les Éclairs se rencontrent [PV: Alfheim & Roy]   Jeu 2 Jan - 2:52
Mon plan avait plus ou moins marché comme je l'avais espéré. Alors que je me tapissais dans les arbres et que les deux Pégases se lançaient quelques éclairs, je m'étais tenu à l'écart afin de mettre en oeuvre ma petite machination. Alors j'étais sortis du couvert des arbres, fonçant vers Roy pour exécuter la première partie de mon plan. Tandis que je me rapprochais de lui assez rapidement que possible, je le vis resserrer sa garde d'orbes foudroyantes autour de lui. De ce fait, lorsque je lançai mes propres boules de foudres, l'explosion créa une réaction en chaîne qui abattit la défense magique de mon compère blondinet, et le déséquilibrant par la même occasion. Mais il se reprit rapidement alors que j'entamai mon saut pour passer au-dessus de lui. Comme je l'avais supposé, il était sur le point de me donner un coup d'estoc et ma feinte avait été la bienvenue. En prenant l'initiative de lui asséner un coup d'épée dans les airs, je l'avais obligé à bloquer mon attaque l'empêchant ainsi de porter son offensive sur ma personne alors que mes possibilités de défense étaient réduites dans les airs. Cependant, il avait tout de même chargé son épée avec son élément, et lorsque nos lames se rencontrèrent, de petites étincelles vinrent légèrement engourdir mon bras. Rien de sérieux, mais la sensation n'était jamais agréable, même si j'y étais habitué à force de manipuler les éclairs. Atterrissant sur mes deux pieds, je poursuivis ma course vers le Pégase Noir, qui, à ma grande surprise, ne fit pas le moindre geste pour réagir. Il affichait une mine prudente et n'avait fait que renforcer sa garde en attente du prochain assaut.

Bon, mon plan n'avait pas exactement marché comme je le prévoyais, mais ce n'était pas loin. Même si le ténébreux n'avait pas réagi à ma feinte, le blond par contre y avait mordu à l'hameçon. Quelques instants plus tard, je sentis l'air se charger de cette tension familière alors que je faisais un pas vers le côté. Deux rayons de foudres qui m'étaient destinés fonçaient maintenant vers le second Pégase qui était toujours sur la défensive. Il devrait surement pouvoir gérer cette attaque frontale. Ou dans le cas contraire, si il n'y arrivait pas, l'effort à fournir pour remporter la victoire serait un peu moindre, mais non négligeable pour autant. Après la technique de Roy, je m'attendais à ce que l'un des deux opposants bougent, m'attaquent, fassent quelque chose. Mais rien. Le calme régnait et nous nous observions attentivement. Nous reprenions notre souffle, ce qui était une sage démarche ; se jeter à corps perdu dans la bataille amenait souvent...à la perte de cette dite bataille. Pendant ce temps, je réfléchissais à l'enchaînement des évènements prochains, à ma réserve de magie en train de diminuer en même temps que mon énergie physique. Ce devait être le cas pour tout le monde. Nous avions livré un combat acharné depuis le début de cet affrontement, tel que les Landes Paisibles s'en rappelleraient pendant un moment. L'adrénaline qui courrait dans mes veines m'empêchait de ressentir les courbatures que le combat m'avait infligé jusque là, mais ce soir, je savais que ça allait faire un mal de chien.

Mais alors que j'étais dans mes pensées, du coin de l'oeil j'observai l'apparition d'étincelles le long du bras du compère blondinet, trahissant ainsi son passage prochain à l'action. Il généra une boule de foudre une fois de plus. Mon premier réflexe fut de me mettre en garde et de me préparer à l'esquiver, ou la contrer. Mais il ne visait ni Alfheim, ni moi, mais le sol. Un grand nuage de poussière se souleva suite à l'explosion, nous obstruant la vue. Je mis mon bras devant ma bouche afin que la poussière n'y rentre pas, et toussotai avant de rapidement reprendre ma garde de combat après un léger saut de recul. Mais mes précautions étaient vaines étant donné que ce n'était pas sur moi que Roy avait foncé, mais sur son camarade. Il enchaîna quelques coups avant de s'éloigner de ce dernier, ne me laissant pas le loisir de programmer un tir groupé. Et de suite, il lança une sphère de foudre sur le sol afin de lever un nouveau nuage. Eh bien deux fois de suite on allait pas m'y reprendre. Profitant de ce nuage qui nous obstruait la vue à tous, je grimpai rapidement dans un arbre dont les branches étaient assez rapprochées pour me permettre une évolution rapide. Puis sautant sur un autre arbre plus proche de la position de Roy actuellement mais proche de la mienne aussi, je m'apprêtai à sauter sur lui. Souriant au son de ses paroles, je me jetai sur lui en faisant un bond pour rejoindre sa position, le cueillant de hauts avec mon épée.

-Je suis bien d'accord ! Faisons crier nos muscles !

Fondant sur Roy, je lui assénai un coup d'estoc de bas en haut tout en atterrissant sur le sol puis enchaînai avec une petit baleyette tout en me fléchissant les genoux pour amortir le choc. Puis j'enchaînai avec un coup de poing pour l'écraser sur le sol si tout se passait bien. Puis par précaution, je m'éloignai à mon tour. Je faillis trébucher en reculant à cause de la douleur résiduelle dans mes genoux à l'atterrissage mais me remis rapidement en équilibre, attendant la suite.
Alfheim Selegan

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 11/07/2013
Âge : 21
Guilde : Blue Pegasus
Magie / Malédiction / CS : Kaminari no Mahô
Magie / CS Secondaire : Aucune

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.540
Statut: Mage de Rang C
Renommée : Mage de Campagne
MessageSujet: Re: Quand les Éclairs se rencontrent [PV: Alfheim & Roy]   Dim 23 Fév - 20:30
Le tigre sortit de sa cachette et engagea le combat avec Roy. Après un court échange, le jeune Selegan vit Santaz s'écarter soudainement et il comprit pourquoi: Roy avait tiré un rayon de foudre qui se dirigeait maintenant vers lui.

N'ayant pas le temps d'esquiver, le jeune Selegan plaça son épée et donna un coup afin de dévier le rayon, qui s'écrasa sur le côté et qui au passage, lui a bien engourdi les bras.

Après un moment où le calme plat régnait, le pégase blond passa à l'attaque et fonça sur un Alfheim Selegan quelque peu épuisé et qui avait du mal à parer les deux lames de l'escrimeur. Ce dernier tira une boule électrique, qui souleva un nuage de poussière pour s'éloigner. Celui-ci annonça:

'' Et bien, nous n'allons pas tenir longtemps si nous continuons à nous obstiner de la sorte pour épuiser notre magie... Un peu de nerf voyons, il faut tomber par la fatigue de nos muscles et non par celle de nos réserves magiques.''

Le tigre répondit à celui-ci et lança l'assaut avant de tout de suite reculer pour se mettre à l'abri d'une éventuelle attaque.

Le jeune Selegan ne répondit. Les trois escrimeurs ne bougeaient plus, sachant que le premier à tenter un assaut serait le plus désavantagé. Il fit comme les deux autres, attendant la suite et en profita pour reprendre son souffle.
Roy Shinku Hibana
Modo / Lighting FalconModo / Lighting Falcon

avatar

Messages : 488
Date d'inscription : 19/05/2012
Âge : 19
Guilde : Blue Pegasus
Magie / Malédiction / CS : Kaminari no Mahô / Magie de la Foudre

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.485
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: Quand les Éclairs se rencontrent [PV: Alfheim & Roy]   Dim 6 Avr - 21:16






Mes réserves commençaient à se vider... Ce combat n'allait plus durer bien longtemps, il fait donc tout mettre en œuvre pour y couper court au plus vite ! C'était même pour cela que j'avais proposé à mes adversaires de reprendre en vigueur : il était mieux de finir épuiser en s'étant démené et en n'ayant absolument aucune force physique, que de finir à mettre avec pour cause un manque de magie. Malgré tout, tout le monde semblait s'être pris un bon coup ici... Nous étions tous dans un plus ou moins mauvais état. Mes petites techniques permettant à tous de souffler un instant ne marcheraient plus bien longtemps, il fallait frapper un dernier coup... Et il fallait le faire fort. En réalité, la victoire m'importait peu, que je gagne ou que je perde, absolument rien ne changeait pour moi, au moment où ma vie n'était pas menacée, mais quitte à faire quelque chose, il fallait le faire bien ! Le tout était juste de clore l'affrontement, non pas de tenter à tout prix d'arracher la victoire aux mains des autres. Je voulais juste que l'un d'entre nous termine cela de la manière la plus théâtrale possible.

Toujours est-il que faire se lever un écran de poussière n'avait pas totalement été une bonne idée... Je ne m'en étais pas rendu compte d'un premier abord, mais Santaz avait profité du nuage pour se jeter à l'assaut d'un arbre, pour prendre de la hauteur... De là, il pouvait se laisser tomber de tout son poids sur moi. Ce qu'il n'hésita d'ailleurs pas à faire ! Mais se faisant, il avait été bête... Peut-être même trop. Jusque lors, il avait eu l'avantage de l'effet de surprise, mais il avait ensuite fait l'erreur de me répondre et d'ainsi donc indiquer sa position. Ce fut arme en main que je me retournais pour l'accueillir ! Avec un très bon réflexe, je positionnai mon épée de manière à faire glisser sa lame contre la mienne dans son estocade. Son sabre passa à quelques centimètres de mon oreille, coupant par la même deux brins de cheveux. Dommage que nous nous trouvions dans un combat amical, auquel cas, s'il s'agissait d'une rixe à mort, je me serais fait une joie de tenter de l'empaler de mon second katana, alors qu'il atterrissait. À la place, je restai sur la défensive et, au moment où il effectua une balayette pour me fauche, je me laissais tomber vers le sol. Pour tout de même éviter de m'affaler comme une larve, je plantais Yûki dans la terre et, à la seule force de mes bras, je me soulevais pour frapper Santaz d'un coup de pied. Suite à quoi, je me laissais retomber sur le sol avec grâce et rapidité, tout en sortant ma lame d'entre les herbes. Hors, lui-même avait été plus rapide et à peine m'étais-je réceptionné que son poing fusait vers moi. Presque automatique, je plaçai ma lame devant moi, pour intercepter le coup avec le plat de l'épée. Je pus me préserver d'un probable bleu, mais n'ayant pas pu prendre de bons appuis, je fis tout de même plusieurs pas en ailleurs, en manque d'équilibre.

On pouvait dire que j'avais de la chance, car s'il avait attaqué, je me serais retrouvé en position de difficulté. Mais il n'en fit rien, ce qui me laissa reprendre une position correcte. Mon souffle se faisait court, des ecchymoses apparaissaient déjà çà et là, je suais à grosses goûtes et mes muscles étaient tendus, ma réserve magique, quant à elle, dépérissait déjà... Mais ce n'était pas fini. Tant que je pouvais me tenir debout, combat amical ou pas, je continuerai à me tenir debout. Une nouvelle fois, il y eut un moment où tout passa au point mort, jusqu'à l'instant où je remarquais qu'Alfheim préparait une attaque. Il cherchait à attaquer en traître, alors que nous récupérions... Ce n'était pas très glorieux. Mais je ne le laissai pas faire. Tout en gardant un œil sur Santaz et je fis apparaître trois sceaux devant moi : des ces derniers partirent mes trois Lightning Storm. Il ne fut malheureusement pas assez prompt à réagir se prit la totalité des rayons quasiment de plein fouet. Il vola sur plusieurs mètres, avant de d'atterrir, fumant comme un cochon grillé. Il venait de perdre l'affrontement et ce dernier était maintenant devenu un duel. Je pouvais maintenant pleinement me concentrer sur celui avec l'apparence de Surfer.

« Pleinement »... C'était vite dit. La technique qui viendrait serait effectivement la dernière, soit elle réussissait et mettait Santaz out et c'était tant mieux, soit elle ratait et je me faisais mettre out, et c'était tant pis. Tranquillement, je rengainais mes lames avant de faire apparaître cinq boulets en suspension dans l'air. Mon Lightning Mine's Field allait frapper une dernière fois pour la journée. L'un deux partit pour exploser non loin du jeune garçon, de quoi seulement lui obstruer légèrement la vue et non le blesser. Deux autres fusèrent vers lui, pour l'attaquer de part et d'autre. Un quatrième s'était dirigé vers le second blond, mais avait fait mouche et s'était logé à deux mètres de lui, au sol. Quant au dernier, il vibra sur place, avec d'exploser sans avoir pu servir, montrant le signe de ma faiblesse, mais surtout, que je ne pouvais me rendre plus loin. Avant même que le Yotsuki n'ait pu me retourner la pareille, je tombais déjà par terre, sur le dos et en croix. Mon corps était lourd, mes muscles tendus et mes réserves magiques pointaient le rouge... Tout comme mon confrère de Blue Pegasus, j'étais désormais moi aussi hors course, Santaz était le vainqueur.

« Je pense que... Je vais m'arrêter là... Ce fut un beau combat, mais ans force et sans magie, je doute aller bien loin ! Je pense donc que la victoire est pour toi. »







_________________






L’Étincelle ne fait qu'apparaitre, tandis que la légende, elle, ne fait que naître...



Merci à Anna pour cette merveilleuse sign *-*
Ali Djinn
Mage de SabertoothMage de Sabertooth

avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 29/10/2012
Âge : 21
Guilde : Sabertooth
Magie / Malédiction / CS : Kaze no Mahô / Magie du vent

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.400
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Itinérant
MessageSujet: Re: Quand les Éclairs se rencontrent [PV: Alfheim & Roy]   Lun 21 Avr - 7:46
Au vu de la situation des différents protagonistes lors de ce combat improvisé, il était bien évident que la joute avait été sérieuse et acharnée. Nous étions tous les trois dans un sale état, poussiéreux et blessés, tous sans exception. Et c'est ce qui rendait cela si exaltant. A quoi bon se battre si c'était pour se ménager ? A quoi bon s'affronter si ce n'était pour le faire au sérieux ? La phase d'évaluation des adversaire était depuis longtemps passé, et les choses sérieuses prenaient à présent leur terme. Et comme l'avait fait si bien remarquer Roy, il fallait que nous terminions en beauté, sous l'effort et la sueur plutôt qu'à l'économie. Car il était certain que dans les minutes qui suivraient, tout se terminerait. Il ne resterait que l'un d'entre nous debout, deux autres au sol. Ou alors peut-être nous retrouverions nous tous les trois dans l'incapacité de continuer, soldant cette bataille électrique par un match nul. Qui savait ? Personne pour l'instant, surement pas même les dieux. Cependant, ne perdant pas mon fil, j'avais profité de la précédente offensive du Shinku Hibana pour grimper dans un arbre alors qu'un nuage de poussière obscurcissait la vue de mes adversaires. Se faisant, je pris de la hauteur et me jetai sur le blondinet des Pégases pour lui asséner un coup d'estoc. Mais dans mon excès de zèle, l'excitation picotant mes membres, je répondis inopportunément à ce dernier, lui révélant ainsi ma position et lui donnant la possibilité de me contrer. Ce qu'il ne tarda d'ailleurs pas à faire avec une rapidité et une précision qui avait l'odeur de la pratique. Rapidement il se retourna vers moi et bloqua ma lame en la faisant astucieusement glisser le long de la sienne, déviant mon coup de sa trajectoire initiale.

Mon épée coupa quelques brins des cheveux blonds de mon adversaire alors que le frottement des deux lames créa une brève étincelle. Retombant alors, je m'étais trouvé largement à la portée de mon adversaire pour qu'il me porte, dans ma chute, un second coup d'estoc avec sa deuxième main armée. Et je sus qu'il vit l'ouverture, mais il n'en fit rien. Surement parce que nous nous trouvions dans un combat amical et que notre but n'était pas de tuer. Auquel cas j'aurais été mort plus d'une fois lors de cet affrontement. Erreurs que je devrais corriger d'ailleurs lors de mes prochains entraînements. Cependant, loin de me laisser déstabilisé, j'enchaînai tout de suite avec un balayage qui fit mouche, surement sur l'influence de la surprise. Il parvint tout de même à se redresser sur une de ses lames qu'il avait planté au sol, puis m'asséna un coup de pied au visage. Sous le choc, ma lèvre se fendit, et je crachai un peu de sang lors de l'impact. Mais loin de terminer, je me rétablis rapidement pendant que le Pégase recouvrait son équilibre, je fonçai sur lui pour lui administrer une bonne droite alors qu'il était encore un peu sonné. Et pourtant, malgré cela, il parvint une fois de plus à bloquer mon offensive avec le plat de sa lame, laissant donc ma peau et mes mains indemnes, ainsi que la sienne. Cependant, ce coup l'avait déstabilisé assez pour qu'il fasse quelques pas de reculs, et content de moi-même, je comptais l'utilisé pour poursuivre avec une attaque rapide et foudroyante afin de prendre le dessus. Mais je n'en fis rien. Tout simplement parce que mes muscles décidèrent de se tétaniser pendant une fraction de secondes, refusant de bouger pour me permettre ce geste. Ce signe distinctif témoignait de ma fatigue physique. Mais il fallait que je tienne encore un peu.

Au cours de cet échange rapides et court entre Roy et moi, nous en avions presque en oublié la présence d'Alfheim qui restait en retrait pour nous avoir au bon moment. Il évalua cependant mal ce temps de respiration que nous avions pris, pensant pouvoir nous avoir avec une technique de zone pour nous toucher tous les deux. Cependant le Pégase blond, tout comme moi, avait remarqué la tentative de son camarade de guilde, et de concert avec moi, il tendit sa main d'où trois rayons sortirent. De mon côté ce n'était qu'un éclair, puissant mais pas trop, juste histoire de le punir de son affront. Et il ne sembla pas s'y attendre, car il se prit dans la tronche de plein fouet toutes les techniques que nous lui avions envoyé. Faisant un vol plané de plusieurs mètres, le Pégase ténébreux s'écrasa au sol hors d'état de nuire, grillé comme du poulet. Maintenant, il ne restait plus que le multi-épéiste et moi-même qui nous affrontions désormais en duel. Bien que ce n'était pas vraiment un duel qui s'annonçait, vu que Roy semblait comme moi atterrer par la situation, et ne paraissait pouvoir qu'une dernière attaque. Pour ma part, avec mon faible reste de réservoir de magie, je ne savais même pas si j'avais la possibilité d'uilisé une autre technique. Mais le sort de Roy était déjà prêt, trêve de bavardage. Cinq sphères de foudres se créèrent et je restai sur mes gardes.

-Vas-y Roy ! Envoie moi la sauce !

C'était légèrement provocateur alors que tout le reste de ma magie avait été mon draînée. Une première boule de foudre vint s'écraser juste devant moi pour bloquer une vision optimale. Deux autres foncèrent immédiatement je le devinai alors que la quatrième et la cinquième ne portèrent pas leur fruit. Par contre la seconde et la troisième me touchèrent de plein fouet. J'avais mis mes mains devant et avait relâché tout ce qui me restait de foudre pour contrer les orbes de foudres. Et pourtant elles me firent reculer sans même que je le veuilles d'un bon nombre de pas, une douleur cuisante remontait le long d'une jambe, et un peu partout sur le corps. Mes jambes tremblaient, flageolaient, mais ce qui me permit de rester debout c'était l'arbre sur lequel j'étais appuyé, grâce à la dernière attaque de Roy. Qui d'ailleurs s'écroula tout de suite après, me communiquant son épuisement et ma victoire. Quelle drôle de manière de terminer. Quand à moi, un faible sourire s'afficha sur mes lèvres car j'étais à bout de force, et petit à petit, mes jambes faiblissantes me firent rejoindre le sol en glissant comme une limace sur l'arbre avant de me retrouver au sol. Je n'étais pas d'avis que j'avais gagné, même si j'avais en effet été le dernier debout dans l'affrontement. Je communiquai à Roy avant qu'il ne s'en aille de fatigue mes impressions sur le combat.

-Ce fut un combat fort intéressant, et je ne pensais pas retrouvé autant d'utilisateurs de la foudre par un tel hasard. Mais j'estime ne pas avoir gagné. Plus d'une fois tu aurais pu me tuer, mais tu n'en as rien fait. Si ça avait été un combat mortel, tu aurais gagné et je serais mort...

N'ayant plus la force de faire quoi que ce soit, je m'écroulai et me laissai aller à l'inconscience. Et ce petit voile noir, du sommeil, ne tarda pas à tomber sur mes yeux et les fermer d'eux mêmes...
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Quand les Éclairs se rencontrent [PV: Alfheim & Roy]   

Quand les Éclairs se rencontrent [PV: Alfheim & Roy]

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG : Fiore no Oukoku :: 
 :: Fiore Est :: Landes Paisibles
-