Fermer le menu
Ouvrir le menu

Navigation














Partagez | 

 Le Reflet du Mirroir [PV Shina/Ken et Alfheim]

AuteurMessage
Aldélie Selegan

avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 08/07/2013
Âge : 21
Guilde : Blue Pegasus
Magie / Malédiction / CS : Yamii No Moji (Dark Écriture)

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.500
Statut: Mage de Rang C
Renommée : Mage de Campagne
MessageSujet: Le Reflet du Mirroir [PV Shina/Ken et Alfheim]   Mar 23 Juil - 6:05


Le Reflet du Mirroir



Ses oiseaux... Ses oiseaux de malheur devaient réveiller la belle endormie si tôt dans la journée mais pour quelle raison ses rapaces aux plumes écarlates se perchaient sur le rebord de la fenêtre entrouverte du dortoir de Blue Pegasus . Et plus importants, pourquoi étaient-ils si pressés de réveiller une demoiselle de noble extraction de son sommeil profond ? Lui avaient-on jeté un sort et ses volatiles essayaient de le dénouer ?

La principale intéressée qui commençait à se retourner dans ses draps moiteux et confortables gémissait péniblement, prisonnière entre le sommeil et l'éveil. Elle maudissait dans son marmonnage incompréhensible la vermine ailée qui osait la réveiller à une telle heure. Un oreiller lancé dans leurs directions qui s'effondra au pied de la fenêtre entrouverte fit fuir cet étrange cadran moderne. La délicate demoiselle replongea paisiblement dans son innocent sommeil jusqu'à ce qu'un imprudent de marteler la porte de sa chambre.

Ses trois coups secs et rapides l'énervèrent presque autant que les visiteurs aériens mais la lumière dans la chambre eussent changé. Elle était plus vive et la pièce était plus chaude. Peu importe, la guerrière sacrifia son dernier oreiller pour assaillir la porte. Le bruit s'étouffa sur lui-même en percutant le rectangle de bois alors qu'un rire familier s'éleva de l'autre côté. Un rire si faible que l'on devait tendre l'oreille pour le discerner ce bruit du vent qui agitait les rideaux et charriait les odeurs de la nature et la ville. Un rire franc, sincère provenant d'une gorge qui n'avait que des mots de terreur et de peur à partager. Un rire enjôleur et moqueur qui signifiait tant pour la douce et gracieuse Aldélie.

Elle sauta sur le plancher en se moquant de la froideur du parquet sur ses pieds nus et ouvrit grand la porte à son reflet étrange. Comme un soleil trop brillant, la jeune adulte resplendissait de bonheur et de joie d'une telle façon qu'il semblait qu'elle scintillait même s'il n'en était rien. L'homme qui partagea l'étreinte enthousiaste de ce personnage enjoué était une réplique ténébreuse. Sombre, froid et à la façade malveillante, on se demandait bien comme ce guerrier pouvait être lié d'une quelconque façon à cette chanteuse à la chevelure flamboyante.

Étrangement, après ce rire énigmatique qui voulait à la fois ne rien dire et tout dévoiler, aucun mot ne fut échangé. Le nouveau venu à la carrure imposante alla s'installer sur la couchette défaite de sa sœur jumelle en lissant doucement les manches de son grand manteau noir.

Aldélie se dissimula derrière un paravent pour revêtir ses habits blanc, or et rouge presque aussi tape-à-l’œil que l'intégralité de sa personne. Pendant cet intervalle de temps au silence brisé par la brise, Alfheim, l'homme en noir, sortis un luth et improvisa une mélodie aussi délicate que la femme qui se changeait un peu plus loin dans la pièce.

Prise d'une étrange nostalgie et du mal du pays, la demoiselle, comme enchantée par la mélodie, laissa sa voix entreprendre le périlleux chemin de traduire ses émotions sur le rythme de la douce création.






Perchée au-dessus des nuages comme un ange
Mon coeur sur la corde raide se balance
Mon esprit est dans cet état étrange
Je souhaite que tout recommence

Que tout ça n'existe plus
Que mon passé ai survécu
Que ses matins ne soient plus perdus
Et qu'entre mes mains ils soient redevenus




Elle sortit de sa cachette peu subtile et retourna auprès de son frère. Lorsque Aldélie ne souriait plus, on pouvait enfin admirer leurs ressemblances; des grands yeux un peu tristes emplis d'une mélancolie poétique, un petit nez fin, une mâchoire aussi délicate que le vol des hirondelles, des lèvres pleines accueillant les baisers qui, au repos, formaient une moue séduisante et, finalement, une silhouette à la fois puissante et gracieuse.

La demoiselle déposa un baiser sur la joue de son jumeau et attrapa son fourreau turquoise qu'elle noua solidement sur sa taille de guêpe. Elle apprécia la présence de son épée qui se fracassa doucement sur ses hanches dans le mouvement furtif de l'escrimeuse. Alfheim avait fait disparaître son instrument de musique aussi rapidement qu'il l'avait fait apparaître mais sa sœur savait pertinemment qu'il n'avait fait que la replacer dans son dos sous sa propre épée, à l'abri dans son manteau.

La gamine dans ce corps d'adulte attrapa son cahier noir et entraîna dans son sillage sautillant un guerrier qui ne semblait ni surpris ni choqué par tant de désinvolture et de joie de vivre. Le duo s'enfonça dans les dortoirs jusqu'au rez-de-chaussé de la guilde. Il devait être dans les alentours de midi et le soleil plombait parmi les quelques nuages épars qui décoraient le ciel de taches moutonneuses d'un blanc éclatant. On pouvais aisément les apercevoir à travers les fenêtres. La demoiselle ne pris pas le temps d'admirer ce temps clément et fonça vers la promesse d'un copieux repas.

Le duo entra dans le coeur de la guilde comme lorsqu'ils rentraient dans la maison des Selegan, dans leur ville natale. Aldélie ouvrit les portes doucement et, souriante, gambada jusqu'à une table vacante. Alfheim la suivit avec son humeur massacrante pourtant clémente et s’installa, nonchalant, aux côtés de sa délicate et fragile sœur. Soeur qui, pour le préciser, avait déjà sorti son cahier et entreprenais de reproduire un Alfheim mais en lui ajoutant un sourire généreux et un aire bienveillant. Elle abandonna par le temps que leur déjeuner ne soit servie.


© Never-Utopia
Shina/Ken Amnell
Mages du RêveMages du Rêve

avatar

Messages : 595
Date d'inscription : 15/04/2012
Âge : 28
Guilde : Quatro Cerberus
Magie / Malédiction / CS : Genjutsu / Illusions
Magie / CS Secondaire : Kage no Mahô / Magie des Ombres

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.360
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: Le Reflet du Mirroir [PV Shina/Ken et Alfheim]   Jeu 25 Juil - 3:20
Les choses ne se passaient pas tout à fait comme prévu. C'était le moins qu'on puisse dire. Deux jours plus tôt, en soirée, Shina et Ken Amnell avaient eu une petite idée. Cela faisait un petit moment qu'ils n'avaient pas revu Vincent Regnard, quelqu'un qu'ils pouvaient identifier comme étant un bon ami. À cela s'ajoutait également Roy, un garçon qui pouvait être considéré comme une connaissance, plus qu'un ami. Un cas comme dans l'autre, les deux individus étaient membres de la guilde de Blue Pegasus. L'idée des jumeaux était des plus simple, rendre une petite visite à Vincent. Ils pourraient également en profiter pour revoir Sayu. La jeune fille était également quelqu'un de très sympathique et elle entretenait apparemment une relation avancée avec Vincent. Ce pourrait être intéressant de les saluer et de leur poser des petites questions sur leurs relations. Le projet était donc lancé, départ le lendemain.

C'est ce qu'ils firent, les jumeaux quittèrent la cité de Val, accompagné de leur lycaon misty Kiri. Pour eux, le voyage semblait simple. Prendre une diligence jusqu'à Oak Town, puis faire le reste à pied. Ce ne fut malheureusement pas aussi simple. Tout d'abord, la diligence pour Oak Town était endommagée si bien que le départ n'aurait lieu qu'en après-midi. C'était une mauvaise nouvelle. Avec un tel horaire, les illusionnistes ne pourraient pas faire l'aller-retour dans la même journée. Tant pis, ils trouveraient un endroit pour passer la nuit après leur rencontre avec Sayu et Vincent. En attendant le départ de la diligence, ils se contentèrent de trouver un coin tranquille pour faire un peu de lecture. Même lorsqu'ils purent enfin prendre le chemin d'Oak Town, les problèmes perdurèrent. Environ à la moitié du voyage, la diligence s'arrêta brusquement à cause de bandits de grand chemin. D'un côté, bandits de grand chemin étaient un bien grand mot. Les voleurs étaient trois types armés de couteaux à moitié rongés par la rouille et avec deux neurones d'intelligence pour tout le groupe. Il ne fallut que quelques instants à Ken pour les tabasser, tellement ils étaient minables. Le conducteur de la diligence préféra même prendre les brigands à bord afin de les livrer à la justice. Au moins, ils étaient resté très tranquilles pendant le reste du voyage, craignant sûrement que Ken les tabasse encore. Une fois arrivés à destination, les mages de Quatro Cerberus ne purent même pas faire route vers Blue Pegasus. Les autorités de la ville décidèrent de les interroger. Ils passèrent le reste de l'après-midi à expliquer le pourquoi et le comment de la présence de trois bandits. Ce n'est qu'en soirée que les autorités les laissèrent partir et emprisonnèrent les brigands.

Après cela, il avait fallu chercher une auberge pour passer la nuit. Encore une fois, ce fut très compliqué. Ils devaient trouver une auberge disposant d'une chambre pour deux personnes, même si techniquement les jumeaux n'avaient besoin que d'un unique lit étant donné leur statut particulier. De plus, cette auberge devait également accepter la présence d'animaux. La première auberge n'avait plus de chambre libre. La seconde n'acceptait pas les animaux. La troisième disposait d'une chambre empestant le rat mort et l'urine. Heureusement, la quatrième auberge fut parfaite. Une fois installé, Ken laissa sa place à Shina. Grâce au phénomène les caractérisant, une brume s'était formée autour de Ken et Shina avait pris sa place lorsque la fumée s'était dissipée. Sans le moindre préambule, la jeune fille avait soulevé les couvertures et c'était endormi. Comme d'habitude, le corps d'illusion de Ken avait disparu, quant à Kiri, il se coucha sur l'autre lit. Voilà comment c'était désastreusement passé le début du voyage.

Après une bonne nuit de sommeil, Shina s'était réveillée tôt. Elle avait ensuite fait réapparaître son frère, réveillé Kiri et ils quittèrent l'auberge après que Shina et Kiri eurent avalé un bon petit déjeuner. Heureusement pour eux, la journée s'annonçait meilleure que la précédente. Alors, qu'ils étaient en chemin vers la Q.G de Blue Pegasus, ils croisèrent la route d'un livreur. Ce dernier apportant certaines commandes à la guilde des pégases. Le livreur accepta de les laisser monter à l'arrière de son véhicule. Ainsi, ils furent arrivée plus tôt que prévu. Pendant le déplacement, les jumeaux discutèrent calmement à l'arrière ne prêtant pas vraiment attention au paysage. Ce fut le livreur qui les ramena à la réalité en leur annonçant qu'ils étaient arrivés. Le groupe descendit donc et ils purent enfin contempler le bâtiment principal de la guilde de Blue Pegasus. Le bâtiment en imposait, même s'il ressemblait quelque peu à un hôtel. D'un côté, le quartier général de Quatro Cerberus était un navire... Bref, chaque guilde avait son propre style. Tranquillement, Shina et Ken franchirent les portes d'entrée. Ils croisèrent un membre de la guilde qui devait probablement partir en mission et lui demandèrent la localisation du bar. Une fois les indications reçu, ils purent rejoindre l'endroit désiré sans problème. Personne ne faisait véritablement attention à eux. Était-ce parce que tout le monde les prenait pour des membres ou bien des futurs membres? Au moins, ils étaient tranquilles et c'était bien ainsi.

Les jumeaux se rendirent auprès du bar, croyant que Sayu se trouverait derrière le comptoir, car elle leur avait avoué être la barmaid de la guilde. Malheureusement, ils tombèrent sur un barman qui les informa que Sayu et Vincent étaient absents pour une période indéterminée.


-Eh merde. On a fait le déplacement pour rien.

-Peut-être pas frérot. Suffirait d'attendre un peu. Une heure ou deux d'attente et puis on s'en va.

-D'accord.

Comme il devait être dans les midis et que Shina commençait à avoir une petite faim, elle passa une commande au barman et prit place avec son frère et Kiri à une table libre. Dès que le repas fut apporté, la jeune fille commença à manger. Elle fut obligée de s'interrompre lorsque le lycaon commença à lui faire les yeux doux, espérant obtenir quelque chose à manger, un vrai glouton. Shina prit simplement une carotte bouillie de son repas et la donna à la créature. Cette dernière la dévora avant de se coucher sous la table. Le repas continua, les jumeaux discutant entre eux. Après un moment, la borgne décida de jeter un oeil sur le lycaon, s'attendant à le voir quémander de nouveau à manger.

-Où est-ce qu'il est passé?

Kiri avait disparu. Les mages de Quatro Cerberus jetèrent un rapide regard autour d'eux. Ils purent apercevoir le canidé argenté à une autre table. Il avait posé sa tête sur la cuisse d'une fille et la regardait intensément. Kiri tentait de lui soutirer de la nourriture en lui faisant les yeux doux. Les jumeaux détaillèrent rapidement l'inconnue qui était de dos. La jeune fille avait des cheveux bruns et portait des vêtements de couleur blanche, or et rouge. Elle était également accompagnée d'un homme en habit noir. Sans attendre, les jumeaux s'approchèrent, Shina poussant un léger sifflement qui attira instantanément l'attention du lycaon. La créature retourna aussitôt auprès de sa maîtresse.

-Désolé pour ça. Kiri est du genre à quémander de la nourriture à tout le monde. C'est un grand gourmand. Un véritable petit estomac sur pattes. Il ne t'a pas bavé dessus j'espère?
Alfheim Selegan

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 11/07/2013
Âge : 21
Guilde : Blue Pegasus
Magie / Malédiction / CS : Kaminari no Mahô
Magie / CS Secondaire : Aucune

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.540
Statut: Mage de Rang C
Renommée : Mage de Campagne
MessageSujet: Re: Le Reflet du Mirroir [PV Shina/Ken et Alfheim]   Jeu 25 Juil - 5:09



Comme tous les matins, Alfheim Selegan ne perds pas de temps pour se lever afin de se consacrer au maintien de sa bonne forme physique. Ce matin là, il décida de faire des pompes et des abdos. Après des heures d’exercices et après avoir pris une bonne douche, Alfheim alla réveilla sa sœur et alla donc frapper à sa porte. Alfheim entendit un bruit contre la porte et devina que sa sœur venait de lancer son oreiller contre celui-ci. Suivant ce geste plutôt puéril, il éclata de rire. Sa sœur ouvrit la porte et le serra dans ses bras. Quel étrange duo ils faisaient…Personne ne se douterait que cette demoiselle souriante et pleine de vie serait la jumelle de cet homme à l’allure ténébreuse. Aldélie fit entrer son frère et commença à se changer derrière un paravent alors que son frère sortit son luth et entama une triste et lente mélodie et Alfheim entendit sa sœur chanter pendant qu’il jouait.

Une fois sa sœur habillée, Alfheim rangea prestement son précieux instrument de musique et l’étrange duo se dirigea vers le hall de la guilde afin d’y prendre leur déjeuner. Ils commandèrent et attendirent tandis qu’Aldélie commença à dessiner dans son cahier. Le repas arriva après un moment et Aldélie reposa son cahier. Ils commencèrent à manger lorsqu’Alfheim remarqua qu’un canidé, qui se révéla être un lycaon, s’approchait d’eux. Alfheim s’arrêta de manger et commença à scruter l’animal avec méfiance alors que sa sœur le flattait comme s’il s’agissait d’un chien ou d’un quelconque autre animal de compagnie. Il allait lui dire d’arrêter et se ravisa quand il remarqua que l’animal avait posé sa tête sur les genoux de sa sœur et lui faisait les yeux doux pour quémander de la nourriture. Celle-ci donna un petit coup de cahier sur la tête du lycaon en disant ‘’non’’ avant d’éclater de rire. Décidément, quel étrange comportement pour un lycaon!

Un léger sifflement attira l’attention des jumeaux Selegan et du lycaon, qui se dirigea vers la source de ce sifflement. Alfheim remarqua que l’animal se dirigeait vers deux mages, les propriétaires de celui-ci sans doute. Alfheim les détailla et constata, intrigué, qu’il s’agissait de deux jumeaux. En effet, étant le jumeau d’Aldélie, Alfheim n’avait aucune difficulté à identifier d’autres jumeaux. Ceux-ci avaient la même couleur d’yeux, la même couleur de cheveux, se ressemblaient énormément et à les voir, ils avaient aussi les mêmes goûts vestimentaires. La jeune fille était de petite taille et avait l’air frêle. Ce qui avait le plus attiré l’attention d’Alfheim chez cette demoiselle fut son œillère ornée d’une tête de mort sur son œil droit. Le jeune homme était de taille moyenne, mince, avait l’air athlétique... et avait ses deux yeux. En dehors de cela, rien de particulier n’attira l’attention d’Alfheim.

Une fois arrivés au niveau des jumeaux Selegan avec leur étrange animal de compagnie, le jeune homme pris la parole et dit à Aldélie : ‘’ Désolé pour ça, Kiri est du genre à quémander de la nourriture à tout le monde. C’est un grand gourmand. Un véritable petit estomac sur patte. Il ne t’a pas bavé dessus j’espère?’’

Aflheim dévisagea le duo de mages avec un air froid sans vraiment le vouloir car le principal intéressé avait du mal à paraître sympathique. Après un moment celui-ci leur dit : ‘’ J’ai beau être nouveau, je ne vous ai jamais vu ici… Qui êtes vous et d’où venez vous?’’


© Never-Utopia


Dernière édition par Alfheim Selegan le Ven 26 Juil - 0:38, édité 1 fois
Aldélie Selegan

avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 08/07/2013
Âge : 21
Guilde : Blue Pegasus
Magie / Malédiction / CS : Yamii No Moji (Dark Écriture)

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.500
Statut: Mage de Rang C
Renommée : Mage de Campagne
MessageSujet: Re: Le Reflet du Mirroir [PV Shina/Ken et Alfheim]   Jeu 25 Juil - 16:35




La jeune femme regardais son frère avec une étincelle dans les yeux. Elle était fière de lui. Certes, il avait répondu avec distance, froideur et d'une voix sec, mais il avais répondus au moins ! Depuis son arrivée dans la guilde, il faisait des progrès sociaux considérables de jours en jours. La poupée de porcelaine l'avais même vu s'entretenir avec un autre membre pas plus tard que la veille. La danseuse, pourtant, sentait une espèce de jalousie lui ronger l'âme. Alfheim avait toujours été là pour elle, il avait été depuis leurs naissances son bouclier et son épée et son protecteur. Il avait été tout pour elle ; une épaule où pleurer des rivières, une étreinte pour apaiser ses sanglots, un pilier au milieu d'une mer déchaînée de tourments.

Désormais, le bateau de la vie d'Alfheim commençais à considérer d'autres ports d'attaches et la jeune adulte n'aimait pas ça. Elle observait son frère en souriant, niant tout l'orage qui grondait en elle. Alfheim était à elle comme elle était à lui. Ils étaient les ténèbres et la foudre lors d'une nuit de tempête. Ils étaient comme l'eau et la pluie ; un seul être mais divisé en deux corps et le fait que la moitié de son âme, ce puissant glacier aux angles noirs, ne commence à fondre dérangeait au plus haut point la flamboyante et heureuse Aldélie.

Cette dernière n'appréciait pas vraiment la présence des nouveaux venus, mais qui se soucieraient de ce qu'elle pense si elle affiche un sourire resplendissant comme à son habitude ? Elle jouerait le rôle parfait de la fille de bonne famille et se tiendrais bien jusqu'à ce que cet étrange sentiment ne se délie d'elle.

Elle détailla l'étranger en regrettant que le lycaon rejoigne son maître, car l'innocence de la bête l'aidait à canaliser ses émotions contradictoires concernant la lune de sa vie. L'homme qui se tenait devant elle n'avais rien à voir aux hommes qui courtisaient la demoiselle dans leurs villages natals, à Aflheim et Aldélie. Ses cheveux mauves étaient des plus étranges, assortis à ses prunelles déterminées et étrangement hypnotique. Imposant, cet étranger imposait le respect sans pourtant encore avoir dit un mot. Non, il avait parlé... La jeune femme aurait pus jurer que ses lèvres avaient parlés...








S'il m'a ... ? Oh non ! Je ne l'aurais jamais laissé faire... Vous voulez manger ? Installez-vous, je reviens sur-le-champ




Et la voilà repartie. Elle se leva soudainement, abandonnant son cahier de dessin sur la table et fila au comptoir pour commander quelque chose à manquer à la personne qui tenait les cuisines aujourd'hui. Elle était énervée et Alfheim avait sûrement remarqué ce qui ne tournait pas rond chez sa soeur, car elle avait déjà réagi comme cela une fois avant. Le gars n'avait pas tenus quelques minutes contre la colère du jumeau foudroyant. Littéralement, il a dû danser pour éviter les éclairs magiques du frère qui ne voulait pas laisser Aldélie déménager dans une autre ville et par la même voie, l'abandonner...


© Never-Utopia


Dernière édition par Aldélie Selegan le Mar 13 Aoû - 23:36, édité 1 fois
Shina/Ken Amnell
Mages du RêveMages du Rêve

avatar

Messages : 595
Date d'inscription : 15/04/2012
Âge : 28
Guilde : Quatro Cerberus
Magie / Malédiction / CS : Genjutsu / Illusions
Magie / CS Secondaire : Kage no Mahô / Magie des Ombres

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.360
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: Le Reflet du Mirroir [PV Shina/Ken et Alfheim]   Ven 26 Juil - 3:22
Pour le moment, Shina et Ken étaient quelque peu gênés. Après tout, pendant qu'ils avaient le dos tourné, Kiri en avait profité pour quémander de la nourriture. En effet, la créature c'était tranquillement éloigné de ses maîtres, échappant ainsi à leur surveillance. Puis, elle avait rejoint une jeune fille assise à une table pour lui faire son petit numéro. Bref, tête sur la cuisse et yeux doux pour amadouer la cible. Heureusement, cette dernière n'avait pas semblé être offensée. L'inconnue avait tout d'abord commencé par caresser le lycaon, comme s'il s'agissait d'un gros chien. Puis, à sa demande de nourriture, elle avait répondu en lui mettant un léger coup de cahier sur la tête, avant de rire doucement. C'était après ce cours évènement que Shina avait poussée son sifflement afin de faire revenir Kiri près d'elle. Les jumeaux avaient bien observé la scène et étaient contents que cela se soit bien passé. L'inconnue s'était contentée de repousser légèrement le lycaon. C'était d'ailleurs une bonne chose. Certes, les illusionnistes n'étaient pas méchants. Toutefois, si cette fille avait frappé ou fait du mal à Kiri d'une manière ou d'une autre, cela se serait mal terminé. En effet, c'est sans la moindre hésitation qu'ils auraient attaqué la jeune fille. Le fait d'être à Blue Pegasus et entourer des membres de la guilde de la jeune inconnue ne les aurait pas arrêté le moins du monde. Personne ne faisait de mal à ceux qui leur était chère. Bref, ils auraient agi violemment même si cela aurait attiré la colère de la guilde contre eux.

Heureusement, ils n'auraient pas besoin de recourir à de telles extrémités. Alors que le lycaon se tenait enfin aux pieds de la borgne, les deux mages de Quatro Cerberus purent enfin détailler plus concrètement les deux individus. Une chose était sûre, ils étaient jumeaux de sexe opposé, tout comme eux. Les traits de leur visage démontraient clairement qu'ils étaient de la même famille, quant au fait d'être jumeau... C'était purement instinctif dans l'esprit de Shina et Ken. Probablement que le fait d'avoir eux-même un jumeau les aidait à reconnaître d'autres jumeaux? Quoi qu'il en soit, il n'y avait pas grand-chose à rajouter pour ce qui est de la fille. La première analyse de dos était correcte, à cela s'ajoutant maintenant des yeux bruns et un fourreau à la ceinture. Quant au jeune homme, il avait des cheveux noirs, des yeux noirs. De plus, ces vêtements et le fourreau de son arme étaient noirs. Bref, ce type semblait avoir une adoration immodérée pour la couleur noire. C'était quelque peu particulier, mais bon, chacun ses goûts comme on dit. Il fut d'ailleurs le premier à s'exprimer. Avec un regard et un ton de voix plutôt froid, le mage de Blue Pegasus leur demanda qui ils étaient et d'où ils venaient. Avant que les jumeaux ne puissent répondre, la demoiselle prit la parole à son tour. Elle répondit rapidement que le lycaon n'avait pas laissé de la salive sur elle. De plus, la mage les invita même à prendre un repas avec eux. Shina et Ken se regardèrent, afin de prendre une décision claire. Au moins, de par leur nature particulière, ils pouvaient discuter par la pensée, c'était pratique pour éviter d'être entendu par des oreilles indiscrètes.


**Pourquoi pas? Ils pourraient nous renseigner sur Sayu et Vincent.**

**En effet.**

Shina alla prendre son assiette qu'elle avait délaissée à la table et prit place à la table des deux mages de Blue Pegasus. Ken prit place à côté d'elle et Kiri se coucha entre les deux jeunes filles. Avant de répondre aux questions posées par l'homme en noir, les mages de Quatro Cerberus attendirent le retour de la brunette. Alors que Ken allait prendre la parole, sa sœur et lui remarquèrent que quelques membres de la Blue Pegasus braquaient leur regard dans leur direction. Après tout, apercevoir ainsi deux couples de jumeaux à la même table, c'était quelque chose de plutôt particulier.

-Quoi? Vous avez jamais vu de jumeaux?

Dès que Ken eut prononcé ces paroles, les mages de Blue Pegasus retournèrent à leur affaire. Le quatuor pourrait enfin discuter tranquillement sans avoir une foule d'individus les épiant.

-On dirait que vos confrères et consœurs n'ont jamais vu de jumeaux... D'un côté, il est vrai que des jumeaux de sexes opposés, c'est un phénomène peu commun... Peu importe, ce n'est pas l'important. Autant commencé par les présentations. Tous les deux, vous connaissez déjà notre lycaon Kiri. Je m'appelle Ken Amnell et voici ma sœur Shina.

-Bon... Bonjour.

-Elle est un peu timide. Pour ce qui est de notre provenance, nous venons de Val, en passant par Oak Town. Avant que l'un de vous ne poses la question, non, nous ne venons pas rejoindre Blue Pegasus. Nous sommes déjà membres d'une guilde. Pour être plus précis, Shina et moi sommes membres de Quatro Cerberus. Nous ne souhaitons pas la quitter.

En prononçant cette dernière phrase, Ken se mit dos aux deux mages de Blue Pegasus et abaissa légèrement le côté droit de sa chemise et de son chandail dévoilant partiellement son épaule. On pouvait y avoir l'emblème de la guilde Quatro Cerberus. Puis, il replaça correctement ses vêtements avant de reprendre place convenablement et de poursuivre la conversation.

-Nous avons fait le voyage depuis Val car nous avons de bons amis qui font partie de votre guilde. Toutefois, il semblerait qu'ils ne soient pas présents. Est-ce que l'un de vous deux sait si Sayu Hanami et Vincent Regnard seront bientôt de retour?

-Co... Comment vous appelez-vous?

Shina avait pris son courage à deux mains afin de poser cette simple question. Pour le moment, elle gardait son calme, caressant doucement la tête de Kiri. Ce dernier semblait fortement apprécier l'attention et les caresses de sa maîtresse.
Alfheim Selegan

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 11/07/2013
Âge : 21
Guilde : Blue Pegasus
Magie / Malédiction / CS : Kaminari no Mahô
Magie / CS Secondaire : Aucune

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.540
Statut: Mage de Rang C
Renommée : Mage de Campagne
MessageSujet: Re: Le Reflet du Mirroir [PV Shina/Ken et Alfheim]   Ven 26 Juil - 22:24



Après avoir posé sa question, Alfheim remarqua un léger changement chez sa sœur, qui tenta de faire comme d’habitude. En effet, même si personne d’autre que lui ne l’avait remarqué, sa sœur, malgré son sourire étincelant, avait l’air de fort mauvaise humeur depuis l’apparition des jumeaux aux cheveux violet. La dernière fois que c’était arrivé, Alfheim s’était fait une joie de faire danser le coupable…Mais il ne se rappelait plus pourquoi il avait usé de sa magie contre ce pauvre bougre, mais se rappelait qu’il était très en colère ce jour-là.

Puis sa sœur répondit négativement à la question du mage qui lui avait demandé quelques instants plus tôt si leur animal de compagnie lui avait bavé dessus et elle leur a même proposé de se joindre à eux. Elle posa son cahier et alla commander autre chose, sans doute pour les nouveaux venus ou pour eux-mêmes, il ne saurait le dire. Si Aldélie leur avait proposé de se joindre à leur table, Alfheim n’avait aucune objection…

Alfheim quant à lui, continua d’observer les jumeaux. Ceux-ci avaient l’air gênés en entendant l’invitation d’Aldélie. Alfheim vit qu’ils se regardèrent, hésitèrent un instant puis acceptèrent. Ils partirent chercher leur nourriture laissée sur une autre table et revinrent s’installer à la leur. Alfheim leur avait posé une question et pourtant ils gardèrent le silence… Sans doute voulaient-ils attendre leur retour d’Aldélie afin de ne pas répéter deux fois.

Aldélie de retour, le mage aux cheveux mauve  allait prendre la parole mais se ravisa. Il tourna la tête et regarda les membres de la guilde qui les regardaient par curiosité et leur aboya ceci : ‘’Quoi? Vous avez jamais vu de jumeaux?’’ À peine ces paroles prononcées, les badauds retournèrent vaquer à leur occupations. Alfheim les avait aussi remarqués mais n’avait rien dit car il n’avait que faire de ces curieux, comme il avait remarqué que les deux autres jumeaux les avaient observé quelques instants plus tôt. Il fait dire qu’un quatuor de jumeau attire aisément l’attention.

Les curieux maintenant dispersés, le mage prit la parole, d’ailleurs c’était toujours lui qui prenait la parole se dit Alfheim, et leur dit ceci : ‘’ On dirait que vos confrères et consœurs n’ont jamais vu de jumeaux…D’un côté, il est vrai que des jumeaux de sexe opposés, c’est un phénomène peu commun…Peu importe, ce n’est pas important. Autant commencer les présentations. Tous les deux vous connaissez déjà notre lycaon Kiri. Je m’appelle Ken Amnell et voici ma sœur Shina.’’

Puis, une petite voix timide dit alors :’’ Bon…Bonjour.’’ Alfheim haussa légèrement un sourcil et constata que pour la première fois depuis la rencontre avec ces deux individus, la jeune Shina Amnell prit la parole. Le frère, Ken Amnell leur dit qu’elle était timide, qu’ils n’étaient pas là pour rejoindre Blue Pegasus, qu’ils étaient de Quatro Cerberus et qu’ils ne la quitteraient pas. Afin de confirmer ses dires, Ken Amnell leur montra son tatouage de guilde, situé sur son épaule.

Alfheim ne dit rien mais pensa : ‘’ Personne ne vous a demandé si voulez rejoindre Blue Pegasus et de quitter Quatro Cerberus…’’ Ken prit encore la parole et leur demanda si Sayu Hanami et Vincent Regnard seraient bientôt de retour.

C’est alors que la timide Shina Amnell prit la parole et demanda aux jumeaux Selegan comment ils s’appelaient. Zut… absorbé par ses pensées, Alfheim en avait oublié ses bonnes manières. Alfheim regarda celle qui avait prit alors la parole et dit malgré lui d’un ton glacial : ‘’ Je me nomme Alfheim Selegan et voici ma jumelle, Aldélie Selegan. Comme vous vous en doutez sûrement, nous somme de Blue Pegasus. Quant à Sayu Hanami et Vincent Regnard, je n'ai sais rien. Peut-être que ma jumelle sait quelque chose.’’ Aïe, aïe, aïe, Alfheim espéra intérieurement qu’ils ne l’aient pas mal pris…



© Never-Utopia
Aldélie Selegan

avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 08/07/2013
Âge : 21
Guilde : Blue Pegasus
Magie / Malédiction / CS : Yamii No Moji (Dark Écriture)

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.500
Statut: Mage de Rang C
Renommée : Mage de Campagne
MessageSujet: Re: Le Reflet du Mirroir [PV Shina/Ken et Alfheim]   Ven 26 Juil - 22:56






La délicate artiste avait vu du bar que le second duo de jumeaux avaient apporté leurs déjeuners à leur table alors elle revint avec un plateau supportant une théière et un ensemble de thé complet avec quelques gâteries sous une cloche en verre. Elle arriva précisément lorsque Ken dit aux autres personnes présentes d'aller se faire voir mais en d'autre mots. L'intervention la fit sursauter et le plateau passa à deux doigts de lui glisser des mains. Elle repris contrôle et posa les victuailles et le thé au centre de la table avec une délicatesse calculée. Elle s'installa à sa place et se servi une tasse. Elle en fit une seconde et ajouta un peu de lait pour faire en sorte qu'elle réponde aux besoins précis de son frère en matière de thé. Pendant la dernière phrase de son frère, elle désigna le plateau aux membres de Quatro Cerberus pour qu'ils se servent eux-mêmes.

La jeune Selegan lançais des regards à la dérobé en direction de Ken. Sa soeur, qui se tenais aux côtés de la magicienne des ombres était mignonne mais c'était Ken qui attirait le regard d'ambre de la danseuse. Alfheim dut donner un coup de pied à sa soeur pour qu'elle reprenne -une fois de plus - ses esprits. Quel était la question ? Sayu et Vincent... La première, le duo l'avait rencontrer à peine ils avaient mis les pieds au sein de la guilde... Vincent... Aldélie en avait entendu parlé... Un petit prince avec la magie Take Over...







Visiblement, ils ne sont pas présent... Est-ce que l'on peux prendre le message et le communiquer lorsque ils seront de retour ?



Elle poussa son repas sur le côté, repris possession de son cahier à dessin et commença à reproduire discrètement entre deux gorgées de thé et bouchées d'omelette le doux visage de Ken et sa soeur. Elle comptait bien l'envoyé à leur mère, dans leurs villages natal... Une tête animale apparue à son côté et elle sursauta. Ce n'était que Kiri. Elle souleva son cahier et montra le croquis déjà bien avancé de ses maîtres et l'animal lécha la joue de l'artiste en y laissant un sillon de bave et un visage qui ne savait pas quoi exprimer...


Sketch de Shina et Ken:
 


© Never-Utopia


Dernière édition par Aldélie Selegan le Mar 13 Aoû - 23:40, édité 1 fois
Shina/Ken Amnell
Mages du RêveMages du Rêve

avatar

Messages : 595
Date d'inscription : 15/04/2012
Âge : 28
Guilde : Quatro Cerberus
Magie / Malédiction / CS : Genjutsu / Illusions
Magie / CS Secondaire : Kage no Mahô / Magie des Ombres

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.360
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: Le Reflet du Mirroir [PV Shina/Ken et Alfheim]   Mer 31 Juil - 2:29
Shina et Ken attendaient paisiblement de voir comment réagiraient et répondraient les deux mages de Blue Pegasus. Comme l'esprit humain était quelque chose de complexe et de parfois très aléatoire, il était raisonnable de considérer que les deux individus pouvaient réagir n'importe comment. D'un autre côté, il s'agissait de questions simples et qui n'avaient rien de bien personnelles. Ken se contentait de demander si l'un d'eux savait où Sayu Hanami et Vincent Regnard étaient passé. Quant à Shina, elle demandait tout simplement quel était leur nom. Si ces deux-là ou bien l'un d'eux se mettait en colère pour si peu, ce serait une preuve qu'il est purement et simplement cinglé. Un cas comme dans l'autre, seule l'attente apporterait des réponses concrètes. Pour le moment tout était calme. Shina avait recommencé à manger, attendant que les réponses viennent. Autrement, la jeune fille de Blue Pegasus était revenu en apportant de la nourriture, du thé et des biscuits. Elle avait tranquillement préparé une tasse pour elle, puis pour son frère. Elle leur fit ensuite signe de se servir. Shina en profita donc, la borgne se versa ainsi une tasse de thé et rajouta une pincée de sucre. Ken déclina d'un geste poli. Après tout, il ne pouvait rien manger ou boire.

Le mage de Blue Pegasus fut le premier des deux à briser le silence. Il commença tout d'abord par faire les présentations. Il s'appelait donc Alfheim Selegan et sa sœur, Aldélie. Malheureusement, il ignorait totalement où pouvait se trouver Sayu et Vincent. Le court moment où Alfheim ouvrit la bouche pour discuter, il le fit de manière glaciale. Ce comportement suscita quelques questions chez Shina et Ken, mais ils décidèrent de les garder pour eux, du moins pour le moment. Il restait à espérer qu'Aldélie savait quelque chose. Cette dernière avait d'ailleurs un comportement intéressant. Les jumeaux Amnell étaient bons observateurs, ils avaient donc remarqué sans mal que la mage de Blue Pegasus lançait des regards à la dérobée vers Ken, comme si elle était gênée. Shina en profita pour asticoter un peu son frère.


**Je crois que tu lui plais, frérot.**

**Ce n'est pas impossible. Joli minois, mais ce n'est pas le moment.**

Aldélie prit enfin la parole. Elle non plus ne savait pas où Sayu et Vincent se trouvaient. Elle proposa même de prendre un message venant d'eux et de le transmettre à Vincent et Sayu. Ce n'était pas tout à fait ce que les mages de Quatro Cerberus avaient en tête. Après tout, ils étaient venus à Blue Pegasus pour discuter paisiblement et joyeusement avec Sayu et Vincent. Alors, un simple message était totalement insuffisant selon eux. Ken l'aurait bien signalé à Aldélie, qui était plongé dans son cahier, mais se tut en voyant Kiri se dresser à côté de la jeune fille. Cette dernière lui montra quelque chose dans son cahier et l'instant d'après, le lycaon lui lécha la joue. Voilà un élément nouveau. Kiri n'était pas du genre à lécher. Peut-être bien qu'Aldélie avait du jaune d’œuf ou autres résidus de nourriture sur la joue. Cela pourrait expliquer le coup de langue. Shina fit signe au lycaon et ce dernier retourna tout de suite près de sa maîtresse. Il se coucha aussitôt au sol, au moins, il serait tranquille maintenant. Il ne restait plus qu'à présenter des excuses à Aldélie et à expliquer pourquoi le lycaon l'avait léché. Il faudrait peut-être lui fournir également une petite serviette afin qu'elle puisse se débarrasser de cette salive chaude et gluante de lycaon.

-Désolé pour ça. Tu devais probablement avoir un peu de nourriture sur la joue ou un truc dans le genre. Oh tien tien. Joli comme dessin. Tu dessines plutôt vite. Par contre, je me demande. Pourquoi est-ce qu'il y a un oiseau entre Shina et moi? D'ailleurs, pourquoi est-ce que tu nous as mis une boucle d'oreille identique à tous les deux?

Ken avait pu apercevoir le dessin d'Aldélie. Il n'en voyait pas la totalité, mais c'était clairement quelque chose de bien exécuté. Certes, il n'y avait aucune couleur, mais ce n'était pas bien grave. Le mage décida cependant de ne pas trop s'attarder sur le sujet.

-D'ailleurs, je me demande. Cela fait longtemps que vous avez rejoint Blue Pegasus? Shina et moi sommes membres de Quatro Cerberus depuis un peu plus de deux ans. C'est un peu loin de notre village natal, mais bon, ce n'est pas vraiment grave. Comme on n'est pas des miséreux, si on désire revoir nos grands-parents, on peut se payer les transports sans aucun problème. Ils sont toujours très contents de nous voir. De plus, notre grand-mère adore Kiri. En plus, elle nous remet presque toujours des gâteaux et autres petites pâtisseries en tous genres, afin qu'on les donne à nos confrères et consœurs de guilde. La plupart aiment bien ces petites pâtisseries.
Alfheim Selegan

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 11/07/2013
Âge : 21
Guilde : Blue Pegasus
Magie / Malédiction / CS : Kaminari no Mahô
Magie / CS Secondaire : Aucune

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.540
Statut: Mage de Rang C
Renommée : Mage de Campagne
MessageSujet: Re: Le Reflet du Mirroir [PV Shina/Ken et Alfheim]   Mer 31 Juil - 4:09



Ainsi donc, Aldélie était partie chercher du thé et quelques petites gâteries. Elle se servit, ainsi que son frère car elle savait exactement comment il aimait son thé… Et oui, Alfheim Selegan aimait boire du thé, personne ne s’en doutait. Pendant qu’i finissait de parler, Alfheim remarqua que sa jumelle fit signe aux mages de Quatro Cerberus de faire de même. Ken Amnell déclina l’offre tandis que sa sœur elle, se servit une tasse.

Alfheim fini de parler et un silence fit place. Visiblement, les mages aux cheveux violets attendaient qu’Aldélie réponde à leur question vu qu’Alfheim ne pouvait les aider. Celle-ci ne cessait de scruter les mages de Quatro Cerberus, en particulier Ken Amnell. Pour ramener sa jumelle à la réalité, le jeune Selegan n’hésita pas à lui donner un bon coup de pied à sa sœur, sous la table bien entendu. Celle-ci sortit de sa rêverie, se mit à réfléchir puis lui répondit que malheureusement elle n’en savait rien et que s’ils voulaient laisser un message, elle leur transmettrait. Après avoir répondu, celle-ci mit son assiette de côté, repris son cahier à dessin et commença à dessiner, buvant un peu de thé de temps à autre. Elle sursauta lorsque l’animal de compagnie des jumeaux Amnell lui lécha la joue.

Shina Amnell ramena l'animal à l'ordre et son jumeau, Ken Amnell, s’excusa pour la léchouille administrée par l’animal et dit à Aldélie qu’elle dessine très bien et très vite. Ce qui agaça un peu Alfheim ce fut la série question qui suivit ses dires :’’Pourquoi est-ce qu’il y a un oiseau entre Shina et moi? D’ailleurs, pourquoi est-ce que tu nous as mis une boucle d’oreille identique à tous les deux?’’ Si il y avait bien une chose qui agaçait le mage de foudre, c’était bien les gens qui posent trop de question, mais bon, il n’allait pas en faire toute une histoire. Après tout, ils ne sont pas de la guilde et finiront bien par partir…

Tout de suite après ces questions, il enchaina : ''D’ailleurs, je me demande. Cela fait longtemps que vous avez rejoint Blue Pegasus? Shina et moi sommes membres de Quatro Cerberus depuis un peu plus de deux ans. C’est un peu loin de notre village natal, mais bon, ce n’est pas vraiment grave. Comme on n’est pas des miséreux, si on désire revoir nos grands-parents, on peut se payer les transports sans aucun problème. Ils sont toujours très content de nous voir…’’ Bla, Bla, Bla, Alfheim fit mine d’écouter le reste car il voulait rester poli, mais en réalité, il n’en avait cure.

Bon... Ken Amnell leur demanda depuis combien de temps lui et sa jumelle étaient membres de Blue Pegasus. Au moment de répondre, pour la deuxième fois en dix-sept ans d’existence, Alfheim Selegan eut l’air embarrassé. La première fois, c’était quand il s’était déclaré à une fille, à ses quinze ans. Sa sœur avait fini par l’apprendre parce que c’était elle qui s’était chargé de le consoler car en effet, il s’était fait rejeter, gentiment, mais malgré tout rejeté. Il répondit malgré tout : ‘’ À mon grand regret et à ma plus grande honte, je dois avouer que je n’en sais rien. J’ai été quelque peu occupé depuis mon arrivée que je n’ai pas fait attention. Aldélie, ça fait combien de temps que nous sommes membres de Blue Pegasus?’’ Ce faisant, il tourna vers sa jumelle un regard implorant qui avait l’air de dire ‘’J’espère-que-tu-le-sais-sors-moi-de-cet-embarras-s’il-te-plaît.’’


© Never-Utopia
Aldélie Selegan

avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 08/07/2013
Âge : 21
Guilde : Blue Pegasus
Magie / Malédiction / CS : Yamii No Moji (Dark Écriture)

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.500
Statut: Mage de Rang C
Renommée : Mage de Campagne
MessageSujet: Re: Le Reflet du Mirroir [PV Shina/Ken et Alfheim]   Mar 6 Aoû - 17:33




Blah blah blah était le seul bruit qui perturbait la quiétude et la joie habituelle de la jeune et délicate pégase. Elle avait ouvert la bouche pour répondre aux multiples questions du jumeau au cheveux violets, car dans ses dessins, tout avait une signification, mais se ravisa lorsque ce dernier, angélique muse tombée dans l'antre des chevaux ailés se lança dans un discours soporifique qui aurait, en d'autres lieux et si Aldélie ne savait pas se tenir, eu le dessus sur l'énergie crépitant de la demoiselle aux cheveux flamboyants.

Plus l'homme au joli minois parlait plus la belle escrimeuse se désintéressait et se replongeait dans son cahier en s'assurant, cette fois-ci, qu'un morceau de nourriture ne décorait pas ses joues pâles ou son visage délicat comme une rose. Elle trouva une nouvelle page et commença à dessiner sa muse et son ami de toujours, Alfheim. Étrangement, sur le papier, il lui offrait un de ses sourires mélancoliques rarissimes mais ô combien charmeur par-dessus son luth lorsque leurs coeurs, en symbiose presque parfaite, s'unissaient en mélodie et en voix ensorcelante. Franchement, le duo aurait peut-être mieux exceller dans une magie d'art que celle qui leurs appartenais, mais tout deux étaient satisfait de leurs choix respectifs qui les faisait toujours rire lorsque les gens associaient la magie lumineuse à la douce magicienne et la magie ténébreuse au solide et froid gaillard qui l'accompagnait.

Ladite guerrière grogna comme un animal sauvage lorsque son doigt, précédemment humecté pour nettoyer le rebord de ses lèvres roses glissa sur le papier et gâcha le dessin en créant une trainée de pastel noir sur l'oeuvre détaillée. Elle faillit jurer, mais les mots pour expulser sa frustration n'échappèrent jamais la commissure de ses lèvres pour exprimer son agacement. Elle leva son regard de feu sur un point invisible pendant quelques secondes comme pour observer attentivement une entité que les autres ne voyais pas et éclata en rires.

Un rire jovial qui cascadait comme une rivière. Un écho d'un monde où il faisait bon vivre. Un bruit rappelant les hauteurs vertigineuses de sa ville natale. Les jumeaux Selegan échangèrent un regard complice en repensant à leurs jeunesses dorée qui parvenait à leurs mémoires comme un souvenir distant, comme inachevé mais ô combien chaleureux. La dernière fois que la belle avait eue se rire merveilleux qui sonnait comme le plus onctueux des miels remontait à lorsque les jumeaux avaient fait tomber la statue préférée de leur paternel qui avait éclaté en milles morceaux de fin marbre et qu'ils avaient échangé un regard pétillant. La jeune dame qu'était alors Aldélie avait imaginé le pire, mais lorsque leur mère les avaient découverts avec leurs airs coupables et les avaient chicaner d'un air moqueur, la gamine qu'Aldélie était il n'y a que 3 ans avait éclaté de se rire innocent et rafraîchissant alors que leur génitrice leurs avouaient qu'il fallait mettre une laisse au chien pour qu'il arrête de briser les horreurs de la maison.

C'était le bon temp, pour les jumeaux. N'allez pas croire que la pégase au regard pétillant avait perdu la tête, car vous seriez bien loin de la vérité. La femme avait entendu la question de son frère, car même si elle semblait occupée pour forcer son jumeau à socialiser malgré ce moulin à parole qui piaillait plus qu'une poule, elle était attentive lorsque la voix de son Alfheim résonnait à ses oreilles. Elle s'était rendu compte que, pour une fois, mademoiselle-je-sais-tout était aussi paumée que son frère. Elle trouvait la situation hilarante et malgré son dessin qu'elle déchirait et froissait en une boule compacte de ses mains qui semblaient exécutés un ballet fluide. Les résidus de son rire juvénile malgré que le duo s'approchait de la vingtaine semblaient s'attarder autour de la table comme un parfum coûteux après qu'une personne ait quitté la salle. Le bruit résonnait comme un écho qui ne demandait qu'à revenir et mettre un peu de soleil autour de cette attablé.






Je ne saurais dire, Alf' ! Je suis tout de même l'incarnation de l'oubli !



Aldélie eue se rire qu'elle réservait à son frère avec l'expression qui l'accompagnait. Son sourire exprimait leurs complicités presque troublante, ses yeux pétillaient d'une lueur qui aurait, dans un autre contexte, mis cette danseuse sur la liste des méchants et son rire communiquait la force de leurs liens.

La lueur dans les prunelles d'Aldélie était cette froideur caractéristique qui entourait toujours son jumeau, car si Alfheim était stoïque, renfermé, froid et voire carrément flippant, sa soeur était à son opposé une demoiselle emplie de vie, ouverte sur le monde, chaleureuse et avenante. Mais le secret de leur si belle entente s'exprimait simple par le fait qu'Aldélie portait une part de l'ombre de son frère qui se reflétait dans sa magie et des moments éparses, tout comme Alfheim possédait une part de la lumière de sa jumelle en lui qui s'exprimait en une foudre à la signature énergétique unique et une aisance sociale lorsqu'il se forçait.

Les jumeaux auraient bien pu se surnommés "Ying" et "Yang" mais non, ils avaient décidé des surnoms bien plus réfléchis disons. Archeon et Léthé, deux des sept fleuves des enfers, si ce concept existe vraiment. Cette référence par rapport à l'oubli ne sortait pas de nulle part pour que l'artiste au sourire électrique puisse peut-être voir se peindre la confusion sur le visage si pâle de leurs interlocuteurs. Non, le duo étaient conscients de leurs surnoms et se leurs rappelaient constamment.

Léthé, le fleuve de l'oubli, dernier arrêt pour les juste qui voulaient fouler à nouveau le Royaume et ses environs. Ils devaient boire de ses eaux et oublier leurs existences passés avant de rejoindre leurs nouveaux corps. Constamment on répétait à la douce progéniture Selegan que les gens oubliaient leurs soucis et leurs peurs à ses côtés et que son seul rire onctueux valait qu'on se damne pour elle.

Oui, un de ses prétendants fut foudroyé sur place lorsqu'il voulus réellement vendre son âme à quelconque entités malfaisante pour pouvoir décrocher un rencard avec notre rousse préférée. Je vous laisse le soin de deviner d'où venait cette "intervention céleste".

Après cet échange silencieux et se tendre retour en enfance, Aldélie vit une personne passée près de l'assemblée avec des déchets et elle y ajouta sa boule de papier saccagé...







Voyons voir... Nous sommes arrivés après notre voyage... Il y est arriver cela... Ah ! Bingo ! Alfheim, ça fait un gros deux semaines que nous sommes des chevaux ailés galopant sur l'arc-en-ciel de la destinée !




Oui, Aldélie se foutait un peu de la geugle des mages de Quatro Cerberus mais bon, à quoi vaut une discutions si on ne peut pas rire un peu ! Pour une fois, se fut Alfheim qui redonna un coup de pied sous la table à sa chère soeur pour lui rappeler les bonnes manières même si la femme voyait très bien que l'image était imprégnée dans l'esprit du mage de foudre et qu'il se marrait bien dans sa tête.

Aldélie se représentait bien aussi l'image. Deux chevaux ailés, l'un franchement plus imposant que l'autre à la robe noire et le second, trottinant et un peu plus chétif au pelage rouge-orange. Le duo étaient littéralement sur un arc-en-ciel se dirigeant vers une lumière intense. Pour la deuxième fois en quelques minutes, Aldélie explosa de son rire enfantin qui réussit cette fois à tirer une esquisse de sourire sur le visage inexpressif de son frère. Pardonnez-moi... La jeune femme réussis même à tirer l'ombre d'un sourire sur le visage de son jumeau qui n'était habitué qu'à exprimer la colère ou l'agacement.

L'amusement lui faisait bien et c'était un petit triomphe pour la guerrière. Elle leva son regard amusé sur les autres jumeaux et ne pris pas la peine de s'excuser. Ils étaient eux aussi des jumeaux alors ils devaient comprendre ce lien privilégié qu'unissait deux personnes qui avaient tout vécu ensemble depuis leurs conceptions jusqu'aux gens qu'ils étaient devenus.







Pour le reste de votre interrogatoire à la volée, l'oiseau est un balbuzard, mais même le plus grand chasseur n'aurait pu le deviner tellement mon croquis est inachevé. C'est un puissant oiseau de proie qui sert à la chasse. Je dirais bien à la chasse au cerbère, mais je crois bien que même ce magnifique rapace ne pourrait pas tenir deux secondes contre une telle bête !




Elle éclata d'un rire doux et se remémora les autres questions. Ah oui, le bijou... Pourquoi cette jeune artiste avait-elle ajouter ce détail précis qui n'avait pas échappé au regard du frère aux cheveux mauves ? Ah ! Oui, elle se rappelait, maintenant.







La boucle d'oreille, identique, est le lien qui fait en sorte que, même si on nous mettais en un même corps, nous serions capable de vivre en une harmonie presque totale.





Dans ce "nous" il n'y avait pas que Aldélie et Alfheim Selegan, mais tous les jumeaux qui avaient vu le jour. Il concernait Ken et Shina Amnell et tant de personne que le duo vivant autrefois au-dessus des nuages n'avaient jamais rencontré !







Et j'ai fait le tour car il n'y avait pas d'autres questions explicites, je crois !




Elle eue un reniflement joyeux et replongeas dans son carnet, reproduisant fidèlement la borgne qui, silencieuse et discrète était devenu plus intéressante pour la fille des ténèbres que le splendide Ken qui parlait vraiment trop... Elle levait son regard plusieurs fois pour observer comment la luminosité un peu tamisé du hall tombait dans sa crinière mauve et sur sa peau un peu trop pâle au goût d'Aldelie qui avait passé les cinq derniers mois à voyager pour venir de son village à ses lieux burlesques un peu kitch, mais extrêmement chaleureux qui invitait aux rapprochements et aux rires des femmes.


© Never-Utopia
Shina/Ken Amnell
Mages du RêveMages du Rêve

avatar

Messages : 595
Date d'inscription : 15/04/2012
Âge : 28
Guilde : Quatro Cerberus
Magie / Malédiction / CS : Genjutsu / Illusions
Magie / CS Secondaire : Kage no Mahô / Magie des Ombres

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.360
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: Le Reflet du Mirroir [PV Shina/Ken et Alfheim]   Jeu 15 Aoû - 21:47
Après que Ken eut fini de parler, les jumeaux gardèrent le silence. Ils attendaient tranquillement qu'Aldélie ou Alfheim répondent aux diverses questions qui furent soulevées par Ken. Avant même que l'un des deux mages de Blue Pegasus ne prenne la parole, de nombreuses suppositions traversaient l'esprit des illusionnistes. Tout d'abord, sur les dessins d'Aldélie. Peut-être l'oiseau représentait-il une vie aérienne ou un truc étrange sur l'astrologie ou un machin dans le genre? La boucle d'oreille était peut-être un symbole? Ils faisaient également des suppositions quant à l'ancienneté d'Aldélie et Alfheim. Étaient-ils membres de la guilde depuis des années? À moins que cela se compte en mois? Tandis qu'ils enchaînaient les suppositions mentales, Aldélie avait recommencé à dessiner, tout en s'assurant de ne pas avoir encore de la nourriture sur le visage. Elle ne tenait visiblement pas à ce que Kiri la lèche encore une fois. Tandis qu'elle dessinait, la jeune fille de Blue Pegasus poussa un léger grognement. Elle devait sûrement avoir raté un trait de son nouveau dessin. Même si les mages de Quatro Cerberus n'étaient pas du genre à dessiner, eux aussi savaient que ce genre de chose pouvait être très frustrant. Surtout lorsque le travail avait été dur et exténuant.

Un début de réponse commença cependant à se former chez les jumeaux Selegan. Cela commença par un changement d'expression chez Alfheim. Ce dernier semblait fort embarrassé, ce qui en soi était plutôt étrange. Après tout, ce n'était pas une question vraiment personnelle ou gênante. Toutefois, lorsque le jeune homme commença à parler, Shina et Ken comprirent pourquoi il était embarrassé. Alfheim ignorait totalement depuis combien de temps ils étaient membres de Blue Pegasus. Voilà quelque chose de particulier. Est-ce que cela pouvait signifier qu'ils avaient rejoint la guilde depuis très longtemps? Puis, le jeune homme s'était tourné vers sa sœur, demandant et espérant que cette dernière ait la réponse. La jeune fille aux cheveux bruns commença à rire doucement. Elle riait tout en déchirant et froissant son nouveau dessin qu'elle avait raté. Voilà une création sur laquelle les jumeaux de Quatro Cerberus ne pourraient pas jeter un œil. Tant pis. La réponse de la jeune fille se fit ensuite entendre... Elle aussi ignorait depuis combien de temps ils avaient rejoint Blue Pegasus. Cela devait vraiment faire longtemps que leur intégration a eu lieu. Étaient-ils encore de très jeunes enfants lorsque c'était arrivé?

Aldélie commença ensuite à rire, en souriant à son frère. Au moins, ils n'avaient pas l'air d'avoir des soucis importants. La jeune fille sembla ensuite se perdre dans ses pensées. Réfléchissait-elle à quand remontait leur arrivée ou bien à autre chose? Lorsqu'un mage de la guilde passa près d'eux avec des déchets à jeter, la dessinatrice en profita pour se débarrasser de son œuvre ratée. Elle reprit ensuite la parole. Elle réfléchissait tout haut. Lorsqu'elle put enfin leur annoncer que leur intégration à Blue Pegasus ne datait que de deux semaines, Shina et Ken levèrent un sourcil perplexe. Cela faisait si peu de temps qu'ils étaient membres de cette guilde et ils avaient du mal à s'en souvenir... Pas géniale comme mémoire... Ah moins qu'elle se moquait d'eux. Peu importe, autant ne pas s'offenser au cas où. Pour le moment, les jumeaux de  Blue Pegasus partageaient un moment de complicité entre eux, sans prononcer un seul mot. Évidemment, Shina et Ken connaissaient bien ce genre de chose, étant jumeaux et ayant également des moments de complicité semblable, à l'occasion. Ne restait plus qu'à voir si Aldélie déciderait de répondre aux autres questions que Ken avait posées quelques instants plus tôt. C'est ce qu'elle choisit de faire. Elle commença par évoquer le cas de l'oiseau, un balbuzard. Intéressant comme symbolique, derrière cet oiseau.

Puis, la dessinatrice recommença à rire avant de poursuivre. Lorsqu'Aldélie évoqua les détails sur la boucle d'oreille commune, les illusionnistes eurent un léger sourire. Elle ne se doutait pas à quel point ses paroles se rapprochaient de la réalité que Shina et Ken vivaient chaque jour depuis plus de deux ans. Elle ajouta ensuite quelques mots avant de retourner à son carnet. Probablement pour commencer un nouveau dessin. Elle répétait peut-être le dessin qu'elle avait manqué. À moins qu'il ne s'agisse d'une toute nouvelle œuvre. Autant ne pas la déranger sur le sujet tant qu'elle n'aurait pas terminé.


-Eh bien c'est intéressant. Énormément en ce qui concerne les significations des divers éléments de ton dessin. Autrement, je dois dire que je... non, que nous ne pensions pas que cela faisait si peu de temps que vous aviez rejoint Blue Pegasus. Avec vos petites hésitations à tous les deux, nous avions cru que cela remontait à des années. Du genre quand vous aviez dans les quatre ou cinq ans. Du moins, quelque chose dans ce genre.

-En... En effet, on l'aurait cru.

-L'important c'est que votre guilde vous plaît. De notre côté, ça a légèrement mal commencé lors de notre arrivée à Quatro Cerberus.

-... La tricheuse.

-Ouais, à notre arrivée, une des membres de la guilde nous a proposé de jouer un peu aux cartes avec elle. On a remarqué qu'elle trichait et ça c'est terminé en bagarre et c'est le maître qui a dû y mettre fin. Depuis, elle est devenue notre meilleur ami. On a adoré Quatro Cerberus dès notre arrivée sur ce gigantesque navire servant de quartier général. Pas de jugement si vous êtes différent, on vous accepte comme vous êtes. Un endroit merveilleux, où avoir le mal de mer n'est pas vraiment une bonne chose. Nous n'avons jamais regretté notre choix de rejoindre Quatro Cerberus. Nous sommes contents, nos grands-parents sont heureux pour nous et notre mère...

Ken s'interrompit soudainement. Sur le moment, il ne s'était pas rendu compte qu'il était en train de parler de la famille ainsi. Les jumeaux se regardèrent en silence, délaissant Aldélie et Alfheim pendant un moment. Puis, ils soupirèrent simplement, en songeant au passé et à ce qui s'était passé jadis. Autant fournir quelques explications simples et surtout pas trop personnelles.

-Quant à notre mère... Elle serait heureuse également de nous voir aujourd'hui. Malheureusement, elle n'est plus depuis longtemps. Une horrible maladie l'a emportée il y a des années. Heureusement, nos grands-parents maternels étaient là pour nous. Des gens merveilleux et attentionnés. Avec leurs petits caractères... surtout grand-mère.

Puis, Shina et Ken commencèrent à rire légèrement en songeant à certains souvenirs amusant se rapportant justement aux comportements parfois comiques et étranges de leurs grands-parents. Des moments vraiment très heureux pour eux
Alfheim Selegan

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 11/07/2013
Âge : 21
Guilde : Blue Pegasus
Magie / Malédiction / CS : Kaminari no Mahô
Magie / CS Secondaire : Aucune

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.540
Statut: Mage de Rang C
Renommée : Mage de Campagne
MessageSujet: Re: Le Reflet du Mirroir [PV Shina/Ken et Alfheim]   Mar 20 Aoû - 20:16



Sa question posée, Alfheim Selegan se tut et attendit que sa sœur réponde. Celle-ci dit tout simplement:

''Je ne saurait dire Alf'! Je suis tout de même l'incarnation de l'oubli!''

Ceci dit, elle rit, comme si de rien n'était mais après un instant de réflexion elle répondit:

'' Voyons voir...Nous sommes arrivés après notre voyage...Il y est arriver cela... Ah! Bingo! Alfheim, ça fait un gros deux semaines que nous sommes des chevaux ailés galopant sur l'arc-en-ciel de la destinée!''

Alfheim reprit contenance, ne dit rien et soupira... elle auraitpu répondre de façon plus sérieuse. Bah au moins ils avaient répondu à la question des mages de Quatro cerberus.

Cette question résolue, la jumelle du sombre jeune homme enchaîna pour répondre aux questions concernant son dessin:

''Pour ce qui est du reste de votre interrogatoire à la volée, bla bla bla...''

Alfheim n'écoutait plus vraiment et était perdu dans ses pensées. Il savait qu'il n'avait pas jugé important de s'en rappeler mais à l'avenir il devrait s'en rappeler pour éviter d'avoir l'air idiot devant des inconnus.

Il reprit rapidement ses esprit après que sa sœur ait fini de répondre aux questions des jumeaux de Quatro Cerberus.

Bon, après ceci dit, Alfheim pensait que les deux autres jumeaux allait reprendre la route. Et bah non. Bla, bla, bla, ils parlaient de l'importance d'aimer sa guilde, ils avaient raconté comment s'était passé leur entrée à Quatro Cerberus et il ne savait plus quoi d'autre. Alfheim fit semblant d'écouter jusqu'à la fin mais n'en avait que faire de leurs histoire, il fallait cependant rester poli.
Pendant la durée du bla-bla des jumeaux en face, ou plus exatement le blabla de Ken Amnell car il était le seul à parler, c'est fou ce qu'on peut imaginer car Alfheim eu le temps de composer quelques mélodies, quelques idées de techniques à développer, bref, absolument n'importe quoi.

N'ayant plus aucune imagination suite au blabla du jeune homme aux cheveux mauve, Alfheim commença à avoir sommeil. Purée, l'autre bavard auvait dû a soit une maîtrise de magies soporifique, soit un don naturel pour endormir son auditoire.

La parlote des mages aux cheveux mauve terminée, Alfheim après tout ce temps de silence et d'ennui, n'ayant mystérieusement plus sommeil, se racla légèrement la gorge, essaya d'être poli, et demanda de son ton habituel:

''Étant donné que Sayu Hanami et Vincent Regnard sont pour le moment indisponible, comptez-vous rester les attendre ou bien revenir une autre fois? Le hic c'est que si vous décidez de les attendre, vous ne pouvez pas savoirquand exactement ils seront là.''



© Never-Utopia
Aldélie Selegan

avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 08/07/2013
Âge : 21
Guilde : Blue Pegasus
Magie / Malédiction / CS : Yamii No Moji (Dark Écriture)

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.500
Statut: Mage de Rang C
Renommée : Mage de Campagne
MessageSujet: Re: Le Reflet du Mirroir [PV Shina/Ken et Alfheim]   Mer 21 Aoû - 1:18




Replongée dans son monde d'arabesques complexes en craie sur le papier qui crissait comme une mélodie pour la jeune artiste, cette dernière, comme son frère, occupait son esprit pour ne pas s'endormir. Elle déchira sa dernière oeuvre et la tendit à Shina alors que son frère se taisait. Elle changeât sa craie à dessin pour une mine de charbon un peu plus fine faite pour l'écriture et chantonnait une mélodie dont elle écrivait les paroles sur une nouvelle page.

Son autre main marquait le tempo sur la table de bois du bout de ses doigts et ses pieds marquaient un rythme doux d'arrière-plan plus profond grâce à ses bottes au talon de métal. Elle entendait dans sa tête un piano dirigé par une musicienne aussi délicate que la lumière de la lune, un violoniste aussi vivant que le soleil, un joueur de luth bien familier, froid, mais passionné et une chanteuse rousse vêtue de tulle, de mousse et de satin qui était accompagnée par des danseuses légères comme des papillons.

La mélodie était présente, les paroles s'écrivaient d'elles-mêmes et il ne manquait plus qu'à ouvrir la bouche et laisser s'extirper de son corps cette complainte mélancolique. Roy lui avait signalé, cette mélancolie passagère qui s'emparait de la belle rousse lorsqu'elle expirait ses paroles touchantes.

Lorsque le premier son mélodieux trouva son chemin hors de la gorge de la danseuse, penchée sur les mots qui sortaient de ses lèvres avant qu'ils ne soient couchés sur papier. Sa mine de charbon semblait faire partie de la symphonie, comme le vent bruissant avec puissance des feuilles tout juste mouillées par la rosée sur les abords d'un lac en plein été.







C'est bien d'entendre ta voix,
J'espère que tu vas bien.
Et si tu te le demandes au moin,
Je suis seule encore une fois.

Perdue dans l'instant présent,
Le temps continu de s'écoulé.
Si un voeux m'est accordée,
Je voudrais de toi sur-le-champ.

Tu me manques, j'ai tant besoin de toi...
Et je t'aime plus que ma profession de foi.
Cela devient plus dur à chaque jour,
Si tu ne viens pas à mon secours.

Rien n'a changé pourtant,
Personne ne t'as remplacé...
Je souffre toujours, effacée de ta vie.
Dis que tu m'aime plus que ton tartan...

Je suis désolée que cela soit comme ça,
Je reviendrais à la maison, je te l'ai juré.
Si tu me le demandes je resterai...
Je resterai malgré les aléas...

J'ai bien essayer de vivre sans toi.
Mais les larmes n'ont put s'arrêtés.
Je suis seule, vide et j'ai tant regretté...
Je me déchire de l'intérieur figure-toi.

Je lève mes yeux vers les étoiles,
Espérant que tu fasse de même...
J'entend même ton requiem.
Je peut même ressentir ta voix égale...

''Tu me manques, j'ai tant besoin de toi...
Et je t'aime plus que ma profession de foi.
Cela devient plus dur à chaque jour,
Si tu ne viens pas à mon secours.

Rien n'a changé pourtant,
Personne ne t'as remplacé...
Je souffre toujours, effacée de ta vie.
Dis que tu m'aime plus que ton tartan...

Je suis désolée que cela soit comme ça,
Je reviendrais à la maison, je te l'ai juré.
Si tu me le demandes je resterai...
Je resterai malgré les aléas...''

Je ne veux plus jamais te perdre, crois-moi...
Si j'aurais à le faire je te choisirais.
Tu les bras dans lesquels je me tapirais,
Car mon coeur s'arrêterais sans toi.

Je t'aime encore plus qu'hier,
Et si je ne te vois plus...
Ma vie deviendra superflue...
Personne ne me rendras aussi fière...

Rien n'a changé, personne n'as pris ta place,
Si tu savait ce que ça me coûte de l'avouer...
Dis que tu m'aime alors que tu me vois m'en allée,
Ne laisse pas s'effacer de la terre mes traces.



© Never-Utopia
Shina/Ken Amnell
Mages du RêveMages du Rêve

avatar

Messages : 595
Date d'inscription : 15/04/2012
Âge : 28
Guilde : Quatro Cerberus
Magie / Malédiction / CS : Genjutsu / Illusions
Magie / CS Secondaire : Kage no Mahô / Magie des Ombres

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.360
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: Le Reflet du Mirroir [PV Shina/Ken et Alfheim]   Sam 24 Aoû - 1:16
Cela faisait un moment que Shina écoutait son frère parler. Elle ne disait pas un mot pour diverses raisons. La première car elle n'avait rien d'important à dire. La seconde à cause de sa timidité. Finalement, parce que son jumeau disait tout ce qu'il y avait d'important et même plus. Bref, la borgne ne disait rien et se contentait de manger son repas et de prendre quelques gorgées de thé. Toutefois, elle gardait un œil sur leurs deux interlocuteurs. Aldélie avait recommencé à dessiner quelque chose qui était hors de sa vue et  de celle de Ken. Elle était complètement fixée sur son dessin, peut-être même qu'elle n'entendait pas ou ne faisait pas attention à ce qui l'entourait. Shina connaissait bien ce genre de comportement et d'attention. Après tout, en tant que détectives privés, les jumeaux de Quatro Cerberus avaient l'habitude de sombrer dans ce genre d'état de concentration intense, lors d'une enquête. Lorsque cela arrivait, leur instinct restait en éveil, les prévenant d'un danger. Autrement, ils pouvaient rester sur place pendant une longue période sans remarquer ce qui se passait autour d'eux. Ils fouillaient des dossiers, récoltaient des indices et des témoignages. Puis, ils se plongeaient dans cet état, réfléchissant et tentant de trouver une réponse et une solution. Analysant mentalement chaque élément les uns après les autres, jusqu'à trouver un raisonnement logique. Une sensation vraiment spéciale, surtout lorsque cet état de concentration débutait assez tôt et prenait fin alors que le soleil se couche. Bref, une concentration vraiment très intense.

De son côté, Alfheim semblait s'ennuyer prodigieusement. Toutefois, vu son regard et son ton... était-il constamment comme ça? Lorsque Ken se tut enfin, le mage de Blue Pegasus se racla légèrement la gorge avant de prendre la parole. Il souhaitait tout simplement savoir ce que les deux visiteurs avaient l'intention de faire. Allaient-ils attendre et espérer que Sayu et Vincent arrivent? Ou bien allaient-ils partir et revenir une autre fois, en espérant cette fois que les deux mages seraient présents à leur Q.G? C'était une question plutôt justifiée, à laquelle les illusionnistes avaient déjà trouvé une réponse. Avant que Ken ne reprenne la parole, Aldélie retira son dernier dessin de son cahier, le donnant à Shina. Cette dernière prit la feuille et jeta un œil à la nouvelle œuvre de la dessinatrice. Intéressant, cette fois le dessin se fixait uniquement sur elle et non sur son frère et elle. Le dessin était bien exécuté. Comme cela semblait être un cadeau, il aurait été très impoli de le refuser. La jeune fille plia alors la feuille en quatre, avant de la faire disparaître dans une poche de sa jupe. Quelques instants plus tard, Aldélie commença à chanter. Les jumeaux gardèrent le silence en l'écoutant. Elle avait une belle voix. C'est alors qu'elle procédait que son frère décida de reprendre la parole. Il décida de commencer en répondant aux questions qu'Alfheim avait posées.


-Bonne question. En fait, nous avons bien l'intention d'attendre un moment avant de retourner à Val. Après tout, le voyage fut assez long. Il serait alors un peu ridicule de repartir après être arrivé depuis à peine cinq minutes, environ. Nous n'avons aucune raison d'être pressés ou encore angoissés. Personne ne nous attend. Nous n'avons rien de particulièrement important à faire pour le moment. Aucune obligation. Nous sommes libres comme le vent en ce moment. Certes, nous n'allons pas rester en ville pendant des jours et des jours, se serait exagéré. D'ailleurs, intéressante comme chanson Aldélie. Très divertissant même. J'aimerais bien avoir un certain talent pour la musique, malheureusement ce n'est pas le cas. Je suis mauvais en chant et je ne sais pas me servir correctement d'un instrument de musique. Toutefois -

-Tu parles trop, frérot.

Shina avait purement et simplement interrompu son frère. Elle savait que son frère pouvait être bavard parfois. Toutefois, aujourd'hui, il l'était plus que d'habitude. La borgne fixait son jumeau directement dans les yeux, avec un certain amusement dans le regard. Ken était légèrement surpris quant à lui.

-Quoi?

-Tu parles beaucoup trop. En tout cas, beaucoup plus que d'habitude. Un peu de calme.

À ces paroles, Ken se contenta de croiser les bras. En général, lorsqu'on le critiquait, le jeune homme avait l'habitude de répliquer. Toutefois, quand cela venait de sa sœur, c'était totalement différent. Ils pouvaient se critiquer entre eux et la plupart du temps, cela n'offensait nullement l'autre. Ils gardèrent le silence pendant un moment, continuant de se fixer. Ce fut finalement Shina qui brisa l'échange de regards et qui reprit la parole, avec un ton légèrement hésitant, comme à son habitude.

-Comme... Comme mon frère le disait... Nous allons attendre un peu. Jolie voix Aldélie. Je ne suis pas... pas chanteuse. Cependant, je joue un peu de flûte à l'occasion
Alfheim Selegan

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 11/07/2013
Âge : 21
Guilde : Blue Pegasus
Magie / Malédiction / CS : Kaminari no Mahô
Magie / CS Secondaire : Aucune

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.540
Statut: Mage de Rang C
Renommée : Mage de Campagne
MessageSujet: Re: Le Reflet du Mirroir [PV Shina/Ken et Alfheim]   Ven 30 Aoû - 3:00



Ayant dit ce qu'il avait à dire, le jeune Selegan se mura une fois de plus dans son silence en croisant les bras, attendant de voir ce qui va se passer ou d'entendre ce qui va se dire. Alfheim Selegan vit sa sœur déchirer une feuille et la donner à Shina Amnell, puis, elle se mit à chanter, tout en écrivant les paroles sur une nouvelle page de son cahier. Une bien belle mélodie...

''C'EST BIEN D'ENTENDRE TA VOIX,
J'ESPÈRE QUE TU VAS BIEN.
ET SI TU TE LE DEMANDES AU MOINS,
JE SUIS SEULE ENCORE UNE FOIS.

PERDUE DANS L'INSTANT PRÉSENT,
LE TEMPS CONTINU DE S'ÉCOULÉ.
SI UN VŒUX M'EST ACCORDÉE,
JE VOUDRAIS DE TOI SUR-LE-CHAMP.

TU ME MANQUES, J'AI TANT BESOIN DE TOI...
ET JE T'AIME PLUS QUE MA PROFESSION DE FOI.
CELA DEVIENT PLUS DUR À CHAQUE JOUR,
SI TU NE VIENS PAS À MON SECOURS.

RIEN N'A CHANGÉ POURTANT,
PERSONNE NE T'AS REMPLACÉ...
JE SOUFFRE TOUJOURS, EFFACÉE DE TA VIE.
DIS QUE TU M'AIME PLUS QUE TON TARTAN...

JE SUIS DÉSOLÉE QUE CELA SOIT COMME ÇA,
JE REVIENDRAIS À LA MAISON, JE TE L'AI JURÉ.
SI TU ME LE DEMANDES JE RESTERAI...
JE RESTERAI MALGRÉ LES ALÉAS...

J'AI BIEN ESSAYER DE VIVRE SANS TOI.
MAIS LES LARMES N'ONT PUT S'ARRÊTÉS.
JE SUIS SEULE, VIDE ET J'AI TANT REGRETTÉ...
JE ME DÉCHIRE DE L'INTÉRIEUR FIGURE-TOI.

JE LÈVE MES YEUX VERS LES ÉTOILES,
ESPÉRANT QUE TU FASSE DE MÊME...
J'ENTEND MÊME TON REQUIEM.
JE PEUT MÊME RESSENTIR TA VOIX ÉGALE...

''TU ME MANQUES, J'AI TANT BESOIN DE TOI...
ET JE T'AIME PLUS QUE MA PROFESSION DE FOI.
CELA DEVIENT PLUS DUR À CHAQUE JOUR,
SI TU NE VIENS PAS À MON SECOURS.

RIEN N'A CHANGÉ POURTANT,
PERSONNE NE T'AS REMPLACÉ...
JE SOUFFRE TOUJOURS, EFFACÉE DE TA VIE.
DIS QUE TU M'AIME PLUS QUE TON TARTAN...

JE SUIS DÉSOLÉE QUE CELA SOIT COMME ÇA,
JE REVIENDRAIS À LA MAISON, JE TE L'AI JURÉ.
SI TU ME LE DEMANDES JE RESTERAI...
JE RESTERAI MALGRÉ LES ALÉAS...''

JE NE VEUX PLUS JAMAIS TE PERDRE, CROIS-MOI...
SI J'AURAIS À LE FAIRE JE TE CHOISIRAIS.
TU LES BRAS DANS LESQUELS JE ME TAPIRAIS,
CAR MON CŒUR S'ARRÊTERAIS SANS TOI.

JE T'AIME ENCORE PLUS QU'HIER,
ET SI JE NE TE VOIS PLUS...
MA VIE DEVIENDRA SUPERFLUE...
PERSONNE NE ME RENDRAS AUSSI FIÈRE...

RIEN N'A CHANGÉ, PERSONNE N'AS PRIS TA PLACE,
SI TU SAVAIT CE QUE ÇA ME COÛTE DE L'AVOUER...
DIS QUE TU M'AIME ALORS QUE TU ME VOIS M'EN ALLÉE,
NE LAISSE PAS S'EFFACER DE LA TERRE MES TRACES.''

Le jeune Selegan ne savait pas vraiment pourquoi sa soeur chantait mais bon, il ne se posa pas de question. Celle-ci finit finit de chanter et Alfheim, soudain inspirée par la mélodie de celle-ci, sorti son luth et se mit composer l'accompagnement de cette mélodie, fraîchement pondue par sa sœur. Quelques instants plus tard, Ken Amnell répondit à sa question, suivi de sa sœur, Shina Amnell, qui lui fit une remarque quelque peu désobligeante. Du moins, en apparence, en fait, elle était en train de le taquiner un peu.

Après un bref échange entre les jumeaux de Quatro Cerberus, au grand étonnement du jeune Selegan, ce fut Shina Amnell qui prit la parole:

'' Comme..comme mon frère le disait... Nous allons attendre un peu. Joli voix Aldélie. Je ne suis pas... pas chanteuse. Cependant, je joue un peu de flûte à l'occasion.

Alfheim, jusqu'ici tout à fait désintéressé par la discussion, arrêta de composer un instant, regarda la jeune mage aux cheveux violet et lui dit de son ton qui le caractérise si bien:

'' Vraiment? J'ai peu d'occasion de rencontrer d'autres confrères ou consœurs musiciens ou musiciennes. Peux-tu nous montrer tes talents à la flûte?''




© Never-Utopia
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Le Reflet du Mirroir [PV Shina/Ken et Alfheim]   

Le Reflet du Mirroir [PV Shina/Ken et Alfheim]

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG : Fiore no Oukoku :: 
 :: Fiore Nord :: Guilde Blue Pegasus
-