Fermer le menu
Ouvrir le menu

Navigation














Partagez | 

 Une rencontre plutôt inattendue ![PV. Garland Ashcroft]

AuteurMessage
Pryscha Orthos

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 10/06/2013
Âge : 24
Magie / Malédiction / CS : Oerba

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.300
Statut: Mage de Rang D
Renommée : Mage de Campagne
MessageSujet: Une rencontre plutôt inattendue ![PV. Garland Ashcroft]   Mer 19 Juin - 16:52
Une rencontre plutôt inattendue !
Cela faisait déjà un petit moment que j’avais quitté le bercail, la maison familiale à Oshibana. Je découvrais du pays petit à petit, m’installant ici et là, sans vraiment savoir où j’allais m’arrêter. Mais en suivant la même route pendant de longs jours, je venais de tomber sur un panneau indiquant la direction de Crocus. Qui ne connaissait pas cette ville ? Majestueuse et très bien protégée, Crocus était certainement l’une des villes les plus connus à Fiore puisqu’elle en était la capitale. D’autant plus que je sais qu’elle abrite de multiples magasins intéressants, que ce soit en matière de magie ou encore d’armes, je pense bien que c’est une ville complète. Je décidai d’aller là-bas juste par curiosité, sans vraiment savoir ce qui allait m’arriver. Peut-être allais-je tomber sur d’autres mages dans mon cas, ou alors, peut-être allais-je trouver un indice sur mes vrais parents. Mais ma quête était très compliquée car je ne connaissais rien d’eux, hormis le fait qu’ils m’avaient appelés Pryscha.

En y repensant, résoudre l’énigme de mes parents biologiques allait être réellement compliqué. Sans connaître leur nom de famille, ce à quoi ils ressemblent… Tout ce que je savais d’eux, c’est qu’ils sont vagabonds et surtout voleurs. Certainement qu’ils n’avaient pas les moyens de vivre, mais j’avais tant de questions à leur poser. Pourquoi m’avaient-ils abandonner ? Qu’avaient-ils fait pour se faire pourchasser le jour de mon abandon ? Mais toutes les réponses, je ne les aurai que le jour de nos retrouvailles. Et j’espérais bien trouver quelque chose à Crocus. Dans une si grande ville, il devait bien y avoir un indice sur des voleurs, et pas n’importe lesquels. Peut-être même que je pourrais trouver des indices sur le jour de mon abandon en trouvant des co-équipiers de mon père, lorsqu’il était mage. Qui sait…

Le paysage défilant sous mes yeux était magnifique, de la verdure, un ciel parfaitement dégagé en dégradé bleu-orangé et surtout une métamorphose de la terre vers la roche. J’adorais l’exploration pour ces points justement. La nature était ce qu’il y avait de plus magique à Fiore. Puisque l’environnement est en constante modification, je pouvais assister à ce spectacle d’un moment à l’autre. Mais les roches apparentes signifiaient que je me rapprochais de mon but : Crocus. La nuit n’allait pas tarder à tomber puisque j’avais déjà marché toute la journée, sous le soleil brûlant. Cette chaleur m’avait quelque peu fatiguée et j’avais besoin de repos. Et comme j’adorais me reposer à la belle étoile, j’examinais les environs afin de repérer un endroit parfait pour prendre un peu de repos quelques heures.

Je voulais continuer mon chemin sous un ciel étoilé, laissant mes cheveux vagabonder dans l’air frais du soir. Et je venais de trouver mon bonheur, un petit arbre avait bien choisi son endroit pour grandir et il allait pouvoir m’abriter pendant quelques heures afin que je prenne du repos. Mon périple allait être moins difficile lorsque j’aurais retrouvé mon énergie. Je me posais au pied de cet arbre et calais ma sacoche sous ma tête pour faire office de coussin. Hormis le fait qu’il n’était pas moelleux, il accomplissait parfaitement son rôle en soutenant ma tête, j’avais horreur que mes cheveux plongent directement dans la terre, même si celle-ci était complètement sèche. Et c’est ainsi que je laissais la fatigue m’emporter dans un profond sommeil. La nuit allait certainement être longue, alors autant profiter de quelques heures avant de reprendre le chemin vers Crocus.

Une petite poignée d’heures semblaient être rapidement passées avant mon réveil, la nuit était fraîche et parfaitement installée. La Lune avait prit la place du Soleil et laissait l’air se rafraîchir de plus en plus. C’était très agréable de voyager la nuit, au moins, l’air était moins étouffant et le paysage semblait être vraiment différent. Néanmoins, la route était semée de danger la nuit, puisque diverses créatures aimaient chasser lorsque personne ne voyait rien. Mais je pense que je n’avais rien à craindre puisque je n’allais pas m’éloigner du chemin principal pour m’engouffrer dans les forêts qui dominent les alentours. Je pouvais apercevoir les lumières de la ville depuis ma position, ce qui signifiait que j’étais proche de mon but. J’allais enfin pouvoir visiter la capitale et me mettre sérieusement à la recherche de mes parents biologiques. Il ne me restait plus qu’à me trouver une occupation en arrivant avant d’entamer la journée suivante !
Ashcroft Garland

avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 05/06/2013
Âge : 25

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.700
Statut: Mercenaire de Rang C
Renommée : Mercenaire de Campagne
MessageSujet: Re: Une rencontre plutôt inattendue ![PV. Garland Ashcroft]   Jeu 20 Juin - 7:08

Plus tôt dans la journée.

▬  Archie, il y a un type qui veut t’voir !  

Je vous présente le bonhomme. Archie quelque chose, car oui j’avais oublié son nom de famille, était un vieil homme. Sans un poil sur le caillou, notre gaillard avait tout misé sur la barbe, une longue et imposante barbe grise. Pour faire ressortir ses yeux clairs, il portait un monocle en or sur l’œil droit. Moi personnellement je pensais plutôt que c’était pour cacher les rides apparentes autour de son œil. Mais pourquoi ne pas cacher l’autre aussi alors ? Le plus simple était bien entendu de cacher sa tronche entière, mais ça ce n’était que mon humble avis. Il devait lui manquer quelques dents, mais je ne pouvais pas voir l’intérieur de sa bouche. Lorsqu’il parlait, il l’ouvrait très finement, légèrement, comme s’il soufflait ses mots jusqu’à mon oreille. Cet homme travaillait dans une sorte de brocante, et possédait ce qu’on appelle dans le métier, un majordome. J’appelais ça un esclave, même si c’est très bien rémunéré. Enfin, le terme brocante était peut être mal utilisé. Il vivait de son travail, qu’était vendre des babioles, des vieilleries qui n’intéressaient qu’un très peu de gens, pour ne pas dire personne.

Son atelier de travail ressemblait bien plus à une chambre d’adolescent en bordel, qu’à un véritable lieu de travail. Les fresques se chevauchaient les unes sur les autres, formant une espèce de pile quasiment prête à tomber sous la moindre secousse sismique. Il y avait des objets en or, qui eux étaient très bien protégés via des vitres quasiment indestructibles. On pouvait très facilement repérer quelque chose d’important et de non important. Tout ce qui avait de la valeur était très bien conservé, le reste traînait comme un gosse laissait traîner ses chaussettes. Mais j’avais besoin d’un contact dans le milieu, l’archéologie. Je cherchais des trésors, tant pour devenir riche que pour le plaisir qu’est ce métier. Bien entendu, entre deux aventures, je cherchais un moyen de rentrer en contact avec certaines guildes. Je m’étais documenté, mais rien à faire. J’avais peut être pas encore un nom assez imposant et important pour rentrer dans une guilde illégale. Je suis quasi certain qu’ils trient les mages sur le volet, ce qui est plutôt logique. La question phare à laquelle je devrais répondre, sera certainement la suivante « Pourquoi vouloir entrer dans une guilde noire ? » ou encore « Pourquoi cette guilde et pas une autre ? » Les réponses étaient plutôt simplistes. J’ai jamais mené une vie d’agréable personne. Je préfère soudoyer, manipuler, frapper. Jamais je ne comptais me ranger vers les forces du bien, mais dès que je montrerais les crocs, alors je serais seul contre une armada de mages. Une guilde sert aussi de couverture, du moins c’est ce que je pense. Je pourrais y être en sécurité, mais en échange bien entendu, je servirais les idéaux du Maître. Le tout était de trouver des idéaux qui correspondent aux miens. Je ne suis pas vraiment difficile de ce côté-là, j’étais plutôt attiré par l’argent, du moins bien plus que la gloire, l’honneur, et avoir une multitude de femmes à mes pieds. Personnellement, ça ce n’était pas ma tasse de thé.


▬  Vous êtes archéologue donc ?  Marmonna t-il. C’est fort étrange, vous n’en avez pas l’étoffe.  

Je ne savais hélas pas si je devais prendre ça plutôt bien ou plutôt mal. Archie travaillait et vivait de son commerce, des bibelots inutiles pour certains, de vieux artéfacts pour d’autres. Pour moi ? Juste une source financière dissimulée sous des airs de vieilleries. Mais j’avais besoin d’un coup de main pour bien débuter le métier, c’est pourquoi je m’étais adressé à un vieillard. Au moins, il devait connaître pas mal de choses. J’avais pas énormément d’argent, mais il m’avoua quelques minutes après qu’il n’avait pas besoin de mes pauvres sous. Il me fit faire l’inventaire de ce qu’il possédait comme livre, moyennant une carte qui devrait certainement me mener à quelque chose. Il me dit « C’est cadeau gamin. Bonne chance pour la chasse au trésor. » Ce en quoi je le remerciais, un petit coup de main était fort appréciable. Néanmoins, maintenant il fallait comprendre cette carte, car pour moi elle ressemblait plus à un dessin d’enfant minable n’ayant aucun don pour le coloriage, plutôt qu’à une carte au trésor déposé par un homme ayant parcouru tout Earthland. A moins que durant son périple, celui-ci se fasse arracher les bras et après avoir dissimulé son trésor, il décida de dessiner une carte avec un stylo entre les dents. Et encore, je suis sûr qu’avec ce cas de figure, il se serait appliqué pour que quelqu’un puisse le déterrer.

Il y avait quelques lettres, notamment deux C est une espèce de S mal dessiné. J’en déduis que la carte devait mener vers les alentours de la ville de Crocus. Le problème, c’est que sur ma carte, les alentours de la ville sont plutôt grands. Enfin bon, j’avais le temps d’aller fouiller. Le nombre d’arbres dessinés sur la carte – enfin le dessin de môme – m’induisait peut être en erreur, mais à mon avis j’étais sur la bonne route. A moins que la végétation est omniprésente sur Crocus. Dans mes souvenirs, c’était une ville chatoyante et active, pas une ville champêtre baignant en plein cœur d’une forêt lambda. Ma route était plutôt longue, mais au final j’avais réussi à trouver le coin.  Et à présent ?

A présent.

▬ Putain de con…  

Non, cette insulte n’était pas adressée à l’arbre devant moi, ni envers Archie. Je m’étais insulté d’avoir été aussi stupide de chercher une connerie dans ce coin. Très certainement qu’on m’avait induit en erreur, le vieux Archie avait dû se foutre de ma gueule, et le pire c’est que je le pensais sincère. Derrière son monocle pourri et ses montres à gousset, ce vieux gâteau s’était amusé avec un petit jeune juste pour se marrer. Il pensait pouvoir se payer ma gueule sans que je dise quoi que ce soit. Nous verrons bien. La foudre est un élément ayant quelques vertus paralysantes, et son vieil âge m’aidera très certainement. Une petite paraplégie devrait suffire à lui faire comprendre la connerie qu’il avait faite en se payant ma tronche. Rancunier ? Pas vraiment. Juste que j’ai jamais apprécié le fait qu’on se foute de ma gueule. C’est bel et bien quelque chose de plutôt rageant. Au passage, sur ma route, j’avais croisé une jeune femme adossée à un arbre. C’est rare que les gens puissent dormir dehors, même pas dans une tente, à la belle étoile. Personnellement je ne m’y aventurerais pas. Non pas que je n’aime pas ça, juste que les animaux nocturnes ne sont pas de très bonne compagnie.  Par simple frustration, je déchirai la carte et la jeta en lambeaux au sol. C’est alors que je pensai à quelque chose et fis machine arrière. Rassemblant les bouts de papier, je me demandai s’il était possible que quelque chose soit dissimulé derrière cette vulgaire mascarade. Comme un dessin caché dans un autre. Les traits étaient plutôt irréguliers, comme si le dessinateur avait tenté de faire deux dessins en un. Et c’est maintenant que je m’en apercevais. Maintenant que l’un des morceaux fut emporté par le vent. J’avais envie de m’arracher les tripes et me pendre avec. L’image était plutôt sympa, si j’étais peintre je commencerai par quelque chose comme ça. Un truc qui fâche, un truc qui pose problème. Pas peindre comme certaines personnes, un de ses vulgaires croquis avec deux pommes et une banane dans un panier en boisaille pourri sentant la moisissure même à travers le tableau. C’était trop surfait à mon goût.

Légèrement sur le coup de l’impulsivité, et sur le coup de la colère surtout, je plantai mon épée dans le sol. Une colonne de foudre jaillit et créa une sorte de halo tout autour de la lame. La décharge devait être impressionnante et douloureuse pour la personne qui s’y collait, mais il n’y avait quasiment personne dans les environs. Le but de tout ça ? Canaliser ma rage dans un sort, afin de m’épuiser légèrement. Et puis maintenant, c’est que j’avais éclairé une bonne zone, mais impossible de mettre la main sur le bout de carte. J’avais aussi fait une crevasse dans le sol, et aucun trésor. Si je comptais m’y prendre ainsi pour trouver le trésor dans la forêt, j’en aurais pour des heures. J’abandonnai toute de suite l’idée, quelques secondes après qu’elle me traversa l’esprit. Le bruit allait certainement faire venir les curieux. Ils demanderaient ce qu’il s’est passé, et poseraient des questions dans tout les sens. Ça allait m’énerver qu’on me harcèle, j’allais les frapper. Autant garder son épée posée contre l’épaule et une tête moyennement énervée, au moins ça dissuaderai la conversation par peur de se faire faucher la tête et cisailler le corps comme on trancherait dans du beurre. C’est alors que dans la petite brise de vent qui sortait de nulle part, je vis le petit bout manquant de ma feuille. J’avais beau lui courir après dans tout les sens, qu’il avait l’air de s’éloigner de moi. Puis, sans faire attention je rentrai en collision avec une tierce personne. La femme qui dormait était à présent debout, enfin par debout j’entendais plutôt réveillée. Moi de mon côté, je m’étais cassé la tronche comme un demeuré, et j’avais perdu de vue le bout de feuille. Je pouvais conclure que ce jour allait être bien long, et surtout bien énervant. Heureusement, les tavernes ferment tard, ce qui me laisse encore assez de temps pour chercher et par la suite, aller boire un coup.

▬ Désolé. Adressais-je à la jeune femme tout en cherchant des yeux le bout de papier, avant de le retrouver par pur chance. Oh ! Toi là ! Bouge plus ! Lui adressais-je, comme si un bout de carte pourrait me répondre.

Pryscha Orthos

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 10/06/2013
Âge : 24
Magie / Malédiction / CS : Oerba

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.300
Statut: Mage de Rang D
Renommée : Mage de Campagne
MessageSujet: Re: Une rencontre plutôt inattendue ![PV. Garland Ashcroft]   Jeu 20 Juin - 23:46
Mon occupation, je crois que je venais de la trouver. Enfin, elle venait plutôt de me tomber dessus juste par hasard. Un jeune homme vagabondait sur la route et me poussa, prit de vitesse. Il s’excusa brièvement puis reprit sa route en hurlant après un être invisible. Apparemment, il poursuivait quelqu’un ou quelque chose. Dans ce genre de cas, je l’aurais prit pour un fou mais je décidais de le suivre, juste pour savoir ce qu’il lui arrive. Et puis, en regardant plus attentivement, je remarquais qu’il tenait quelque chose en main… Bizarrement, ce quelque chose était en miette. Je fis le rapprochement entre sa course effrénée et les morceaux de papiers contenus dans sa main. Sans attendre, je lui couru après pour l’aider à rattraper son morceau qui virevoltait dans les airs. Il ne manquerait plus qu’un coup de vent arrive et il pouvait dire adieu à son bout. Je m’interposais entre lui et ce truc qui volait avant de l’attraper au vol et de lui rendre :

- Excuse moi, c’est toi le type qui m’a bousculé tout à l’heure non ? Je t’observais et je remarque que tu as l’air un peu embêté avec ce morceau, tiens prend le !

J’avais une envie folle de lui demander ce qu’il avait de si important ce papier. Et surtout, pourquoi était-il en miette. Mais ce n’était certainement pas mes affaires et rien que le fait de rattraper cette chose à sa place avait dû le mettre en rogne. Enfin, il ne devait pas être énervé mais plutôt déçu ou indigné de voir qu’une jeune femme s’en sorte mieux que lui pour rattraper son papier. A moins qu’il n’était pas le type d’homme à sous-estimer une femme, ce qui – dans ce cas là – me rendrait très aimable envers lui. Je le dévisageais à ma façon, contemplais son style vestimentaire jusqu’à ce que la question que je voulais lui poser me brûle les lèvres. Je voulais savoir ce que contenait ce papier déchiré.

- J’ai crû comprendre que tu tenais beaucoup à ce bout déchiré. Mais j’ai une question qui me démange l’esprit… Qu’est ce qu’il recèle ? Une feuille en morceau ne doit pas te servir à grand-chose, puisqu’il est en miette. Comment tu comptes t’en servir ?

Il est vrai qu’une feuille en miette ne lui servira pas à grand-chose mais personne ne m’a dit qu’il ne l’avait pas déchiré lui-même. Peu après mon réveil, j’avais entendu un bruit monstrueux provenant d’un endroit non loin d’ici. Peut-être que cela provenait de lui, mais je n’allais pas chercher à comprendre. Il ne fallait pas que j’oublie mon but principal. Il fallait que j’aille à Crocus afin de poursuivre mes recherches sur mes parents. Mais je ne savais pas encore comment m’y prendre, car sincèrement… Je doute que quelqu’un se rappelle de minables voleurs. A moins qu’ils ne soient connus et recherchés dans tout Fiore. Ce qui ne m’étonnerait guère puisqu’à l’époque où mon père adoptif le pourchassait, il m’avait raconté qu’une bonne mise à prix était sur leurs têtes. Peut-être qu’ils sont encore recherchés et encore en cavale. Mais je ne savais pas quoi faire en attendant les retrouvailles. Et surtout, je n’avais pas encore pensé à ce que j’allais leur dire lorsque j’allais les retrouver. Un simple ‘Bonjour papa, maman… Vous vous souvenez de moi ? Je suis la fille que vous avez abandonné une vingtaine d’années plus tôt.’ n’irait absolument pas. Et surtout, que ferai-je si ceux-ci ne sont pas les parents auxquels j’aspire tant. Si jamais ceux-ci me reniaient, souhaitaient ma mort ou je ne sais quoi. Je ne me sentais plus très bien d’un coup, à force de me poser toutes ces questions, ma tête se mît à tourner et je ressentis le besoin de m’asseoir.

Sans me préoccuper du jeune homme – dont je ne connaissais encore pas le prénom – je cherchais un coin pour poser mes fesses à terre et patienter un peu afin de reprendre mes esprits. La fatigue faisait son grand retour, ou alors j’avais attrapé quelque chose comme une insomnie dans la journée. Il faut dire qu’une bonne dizaine d’heure à marcher sous un soleil de plomb sans protection pour les yeux… Ca ne fait pas que du bien. Ma peau légèrement mate pouvait tenir face au soleil, et ne pas brûler. En revanche, mes yeux clairs ne faisaient pas bons ménages avec de si fortes intensités lumineuses. Malheureusement, la seule chose dont j’avais besoin était de l’eau ou une boisson fraîche. Mais comme je ne pensais jamais à me mettre une gourde d’eau dans la sacoche, j’étais pour ainsi dire : à sec. Je regardais le blondinet avec des yeux de merlan frit avant de lui demander, la voix légèrement sèche :

- Tu n’aurais pas de l’eau ? Ou quelque chose à boire ? J’aurais besoin de me désaltérer, à vrai dire, j’ai passé la journée sous une chaleur étouffante et je n’ai plus rien à boire. Ca serait super si t’avais une gourde ou autre chose !

Je croisais les doigts en attendant qu’il me réponde, et s’il n’avait rien… Alors je n’aurai pas le choix que de lui demander de l’aide pour aller jusqu’à Crocus et trouver une taverne. En même temps, nous pourrions faire un peu plus connaissance. Puisque depuis que je suis partie, je n’ai pas croisé la moindre personne sympathique avec qui discuter un peu. Être solitaire, c’est bien mais parfois, le contact avec les gens… Ca me manque pas mal.
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une rencontre plutôt inattendue ![PV. Garland Ashcroft]   

Une rencontre plutôt inattendue ![PV. Garland Ashcroft]

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG : Fiore no Oukoku :: 
 :: Fiore Centre :: Crocus
-