Fermer le menu
Ouvrir le menu

Navigation














Partagez | 

 Rencontre au sommet ! [Alandro | Quatie | Ren]

AuteurMessage
Vincent Regnard

avatar

Messages : 238
Date d'inscription : 07/10/2012
Âge : 22
Guilde : Blue Pegasus
Magie / Malédiction / CS : Take Over : Mythical Soul

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.040
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Connu
MessageSujet: Rencontre au sommet ! [Alandro | Quatie | Ren]   Mer 17 Avr - 13:24


















Les yeux clos, immobile malgré les innombrables bourrasques de vents frais que je ressentais, je me trouvais désormais à quelques dizaines de mètres du sommet de l'un des plus grands massifs du royaume de Fiore, c'est-à-dire, du Mont Célestial. À vrai dire, il y avait une raison toute particulière qui m'avait poussé à gravir ces longs et pénibles sentiers boueux et ce, malgré l'effort surhumain que cela demandait à mon organisme. De toute manière, au cours de l'ascension, je n'avais eu qu'une seule et unique idée en tête, réussir à atteindre ce toit, surplombant l'intégralité du monde et ce, peu importe les moyens que j'allais devoir mettre en œuvre pour y arriver. Toutefois, je fus surpris de voir cette grimpe improvisée moins difficile que ce à quoi je m'attendais sans pour autant ne pas être éprouvante. Peut-être que cela était dû au fait que ma condition de mage ait grandement amélioré ma force et ma résistance physique. En somme, sous cette faible enveloppe charnelle que je possédais depuis toujours, s'était développée une force musculaire bien plus conséquente sans pour autant être indiscrète. En effet, malgré cela, je restais en apparence ce petit garçon chétif d'une quinzaine d'année.

Et malheureusement pour moi, bien que physiquement plus développé, ma corpulence et ma croissance non terminée, ne me permettait pas de réaliser les excès que j'effectuais ces derniers temps. En fait, j'avais souvent tendance à en demander beaucoup trop à mon organisme, ou du moins bien plus que celui-ci pouvait supporter. Mes dernières missions, mes dernières transformations, mes derniers combats, m'avaient littéralement usés ! En réalité, il y en avait un qui m'avait clairement mis le moral à zéro. Ce jour où j'avais affronté l'Ace de Fairy Tail lors du tournoi au Domus Flau, avait eu une telle incidence sur mon mental, que depuis cette cuisante défaite, je n'avais pas pris une seule petite seconde de repos. En réalité, cela n'était pas totalement vrai puisque j'avais passé quelques jours en compagnie de la charmante Sayu à Shirotsume. Néanmoins, cela ne m'avait pas pour autant permis d'oublier cette envie d'entraînement permanent qui me trotta en tête tout le long du séjour ... ou du moins, pendant la majeure partie.

Cette humiliante défaite face au Thunder Dragon Slayer de la guilde des fées, était désormais ma principale motivation. Ces mots que nous nous étions échangés, étaient désormais en quelque sorte ma lumière. Une lumière qui me poussait sans cesse à me dépasser, à me relever et à aller de l'avant dans le seul et unique but de progresser constamment. Il est donc possible de considérer cela comme étant l'explication logique de ma présence en ce lieu, à une telle altitude. Je cherchais à me mesurer à moi-même, à repousser mes limites jusqu'à l'inimaginable, l'inconcevable. C'est donc de cette manière, que je me retrouvais au point culminant du Mont Celestial, dans ma tenue habituelle, étant bien trop légère pour couvrir ne serait-ce qu'un peu du froid m'assaillant de part en part. Restant parfaitement immobile, j'avais choisi de m'imposer cette lutte continuelle contre la température excessivement faible, de manière à travailler sur les deux plans, que ce soit physique ou mental. Car après tout, la violence d'un vent on ne peut plus frais, permettait de faire travailler l'organisme qui cherchait alors désespérément à s'adapter du mieux qu'il pouvait à ces conditions climatiques atypiques. Pourtant, je savais pertinemment qu'en montant ici, j'allais à nouveau demander à mon corps encore fatigué par les diverses batailles, de fournir un effort supplémentaire bien plus que conséquent. Geste déraisonné me direz-vous ! Mais mon entêtement actuel m'y avait forcé ! Je devais progresser rapidement ! Et ce, peu importe les risques encourus !

Rassemblant mon énergie magique, je vins revêtir l'apparence du Bloody Rabbit en une fraction de seconde. En agissant de la sorte, je vins joindre l'utile à l'agréable. En effet, cette transformation fluide, avec très peu de délai, me permettait d'en déduire que j'avais fait de bon progrès en matière de maîtrise magique puisqu'il m'aurait bien fallu cinq bonnes secondes avant de réussir auparavant. De plus, cette forme "assimilée", me permettait de résister un peu mieux au froid puisque mon épiderme était désormais recouvert d'un épais pelage noir. J'avais en fait déjà mon programme d'entrainement en tête, inspiré de l'une de mes mauvaises rencontres. À vrai dire, j'avais repensé au rouquin que j'avais affronté lors des incidents de Val et qui maîtrisait lui aussi la Nenriki no Mahô. Il s'était servi de celle-ci sous un aspect que je n'avais jamais réussi à produire, c'est-à-dire, en l'exploitant sous cette forme d'énergie pure se dégageant du corps de l'utilisateur. Moi, je n'en étais resté qu'à la partie "classique" de cette magie, c'est-à-dire, à faire léviter des objets, voire mon propre corps et les orienter dans une direction souhaitée. Maintenant, il fallait que je passe à l'échelon supérieur.

La théorie, je pensais l'avoir comprise ! Cela ne consistait ni plus ni moins qu'à canaliser de l'énergie et à la relâcher sous la forme désirée. Néanmoins, j'allais devoir me frotter à l'exercice pratique et là ... cela risquait d'être nettement moins facile à saisir. Essayant une première fois, je vins tendre la main devant moi, les yeux clos, rassemblant mon énergie magique dans ma paume. J'essayais d'obtenir un ressenti particulier que je pourrai retenir et qui m'indiquerait le bon moment et qui me permettrait donc, de réutiliser cette technique plus facilement. "Psychic Wave !" Cependant, je n'eus pas le moindre succès. Frustré, je vins tout de même relâcher l'accumulation magique que j'avais effectué auparavant. Celle-ci s'échappa de ma main dans un léger souffle qui serait à peine suffisant pour faire changer de direction un papillon virevoltant. Bref, il s'agissait de mon premier échec. Toutefois, je ne comptais pas en connaître beaucoup d'autres, c'est pourquoi, je tentais d'analyser au mieux cette première tentative pour comprendre qu'est ce qui clochait. Certes, je n'étais probablement pas le plus grand génie de Fiore, mais j'étais suffisamment intelligent pour apprendre de mes erreurs, du moins dans certains cas puisque, lorsqu'il s'agissait de mon état de santé, je n'hésitais pas une seule seconde à la reproduire.

Réfléchissant calmement et procédant par étapes, je finis par comprendre après quelques minutes, que je n'avais fait que faire converger ma magie vers la paume de ma main et que je n'avais pas cherché à l'expulser sous un quelconque aspect. Reprenant position, j'allais essayer d'appliquer ce raisonnement en espérant que mon intuition était la bonne. Canalisant une nouvelle fois mon énergie magique, mais cette fois-ci, dans l'intégralité de mon corps, je vins la laisser filtrer soudainement et ainsi, s'échapper à 360°. "Psychic Wave !" Le résultat ne fut pas plus probant que la première fois puisque ce ne fut qu'un simple souffle pouvant au mieux déstabiliser une grand-mère en déambulateur, qui se fit ressentir. Soupirant longuement, ce sentiment de frustration grandissait peu à peu en moi et me donnait une violente envie de ravager les environs. Accumulant une grande quantité d'énergie magique, je tendis ma main devant moi, signe que j'allais évacuer ce trop plein de mécontentements, généré par ce nouvel échec. Toutefois, alors que je pensais faire sortir des chaînes, j'eus l'agréable surprise d'apercevoir une vague d'énergie translucide s'étendre rapidement devant moi. J'avais réussi ! Du moins, c'est ce que je pensais avant de ressentir de douloureux picotements dans mon avant bras. La raison ? En fait, j'avais bel et bien exécuté cette technique, mais de la mauvaise façon et cela pardonne rarement. En raison de ma déception, j'avais dégagé une énergie magique bien trop grande d'un seul coup et celle-ci n'avait pas pu évacuer mon corps de manière fluide et continue, créant par conséquent, des dommages internes.

Cependant, j'avais trouvé la raison de mes précédents échecs. Cette technique, n'est rien d'autre qu'une expulsion d'énergie pure et donc, lorsque je rassemblais ma magie, il fallait que je le fasse de manière très rapide et ainsi, je "pressurisais" celle-ci à l'intérieur de mon corps avant de l'éjecter instantanément. J'avais donc compris les mécanismes de cette arcane, maintenant, il fallait laisser le temps faire son travail pour que je l'assimile et puisse l'intégrer sans souci dans mon répertoire de techniques. Enfin ... maîtriser est un bien grand mot puisque devant mes yeux, j'avais la confirmation en image, qu'il me restait quelques dosages à peaufiner. Effectivement, ma vague d'énergie vint s'écraser violemment contre la paroi rocheuse se situant en face de moi, faisant trembler légèrement le paysage enneigé. Et évidemment, qui dit neige et tremblement à la montagne, dit aussi forcément AVALANCHE !!! Voilà ce que je venais de générer avec mon attaque très mal dosée. Mon visage se décomposa lentement alors que j'observais la masse blanche avancer de manière très rapide en ma direction. Il fallait le reconnaître, même si je n'étais pas du genre à fuir face à un quelconque adversaire, ce phénomène naturel, je ne me sentais pas prêt à l'affronter. Adoptant la Run Away attitude, je tentais tant bien que mal de m'échapper à cette déferlante qui cherchait à me faucher sur son passage. Néanmoins, ma tentative de fuite fut un échec total puisque bien vite, la neige vint m'emporter en compagnie des arbres qu'elle venait de plier et déraciner. Me remuant dans tous les sens pour ne pas mourir sous cette imposante masse, j'eus dans l'idée de repousser légèrement celle-ci à l'aide de l'arcane que je pensais désormais maîtriser. Cependant, je compris bien vite que mon niveau de maîtrise était bien trop insuffisant pour espérer obtenir la faille que je cherchais.

La vague m'emportant, je commençais à descendre les pans escarpés de cette montagne, sans vraiment comprendre ce qu'il m'arrivait. J'avais perdu tous mes repères et il fallait que je me dégage rapidement de là si je ne voulais pas finir embroché sur les cailloux en dessous de moi. M'apaisant quelques secondes pour réfléchir à un plan de sortie, je finis enfin par trouver une solution alors que je chutais de manière parallèle à la paroi rocheuse et que j'apercevais le sol se rapprocher très rapidement. Tendant les deux mains en direction dur mur de pierre défilant devant mes yeux, je vins prononcer la formule qui allait me sortir de cette mésaventure, du moins, si je parvenais à l'exécuter comme je voulais. "Psychic Wave !" Une vague d'énergie s'extirpa de mes mains et vint se frotter à l'obstacle devant moi. Certes, cela n'allait pas le briser et ce n'était d'ailleurs pas mon but. Lorsque la vague entra en contact, sous la pression, elle m'éjecta de la masse neigeuse qui m'emportait, en me faisant violemment reculer en arrière. Maintenant, libre de mes mouvements, il fallait que je stoppe ma chute libre. "Control : Myself !" Toutefois, ma vitesse de progression était bien trop importante actuellement pour que je parvienne à me stabiliser correctement. Me contentant alors de me freiner du mieux que je pouvais, je vis le sol se rapprocher de plus en plus, jusqu'à ce que je vienne le heurter violemment. Roulant sur une bonne dizaine de mètres, je finis par être stoppé par un rocher. M'adossant lentement à celui-ci, je sentais mon corps entier me faire mal, mais je n'avais pas l'intention d'arrêter l'entrainement pour autant. Il fallait que je gagne en puissance, je ne devais pas laisser des éléments comme celui-ci, perturber mon avancé vers les sommets.

Je venais de dégringoler de plusieurs centaines de mètres, mais l'avalanche m'avait dépassé et se poursuivait maintenant en contrebas. Je ne risquais donc plus rien. M'accordant quelques secondes de repos, une idée aussi bête que terrifiante, me traversa l'esprit. Et s'il y avait quelqu'un d'autre présent en ce lieu ? Il allait lui aussi devoir éviter ce phénomène naturel, que j'avais malencontreusement provoqué. Cette pensée m'arracha alors une grimace témoignant parfaitement de mon anxiété. Je ne souhaitais pas être tenu pour responsable d'un quelconque accident. De plus, j'allais bientôt devoir recommencer l'entraînement, car je ne pouvais me permettre de rester dans cette position bien longtemps. En effet, mon Take Over s'étant annulé après l'impact avec le sol, j'étais donc sous ma force humaine, immobile et adossé à ce cailloux, en train de geler sur place ...



Spoiler:
 
Haru Kuroda
Mage de Fairy TailMage de Fairy Tail

avatar

Messages : 249
Date d'inscription : 21/06/2012
Âge : 27
Guilde : Fairy Tail / Vagabond
Magie / Malédiction / CS : Saibô no Mahô
Magie / CS Secondaire : Gun's Magic

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.660
Statut: Mage de Rang S
Renommée : Mage Itinérant
MessageSujet: Re: Rencontre au sommet ! [Alandro | Quatie | Ren]   Ven 19 Avr - 20:55
    Il y a quelques semaines, un vieil ami m’avait posé la question suivante : Qu’est-ce que je ferais, quand je serais vieux. A seulement vingt-huit ans – les mauvais langues diront ‘’à bientôt trente ans’’ -, il est peut-être un peu tôt pour me poser la question. Mais depuis quelques jours, je me la répète encore et encore. C’est vrai ça, qu’est-ce que je ferais plus tard ? Continuer à veiller sur la guilde qui a encore besoin de moi, trouver une solution quant au coma de mon père, me marier avec Euphémia et avoir des enfants, j’imagine. Quand j’aurais des enfants, deviendront-ils des mages comme l’a été ma femme et moi ? Ou bien les laisserais-je le loisir de choisir la vie qu’ils allaient entreprendre ? Plus jeune, Moebius m’avait poussé à poursuivre mes rêves de devenir médecin ou chanteur. Mais avec le temps, puis en fréquentant tels ou telles personnes, mon rêve s’était transformé. Et c’est un peu embarrassant de le dire comme ça mais, au jour d’aujourd’hui, je pense vivre mon rêve. Ce n’est peut-être pas aussi calme et paisible que je l’aurais souhaité. Tout ne se passe peut-être pas parfaitement et chaque jour arrive dans mon bureau des nouvelles qui ne font pas toujours plaisir. Et pourtant, je ne changerais tout cela pour rien au monde. Je suis le maître de Fairy Tail et j’ai la chance de pouvoir regarder et apprécier, à chaque instant, mes petits frères et sœurs grandir. Sourire. Progresser. Jusqu’à atteindre leurs rêves. Certains diront que cette manière de penser, légèrement trop optimiste, est un frein au pouvoir et à la force. Malheureusement, ils ont raison. La force et le pouvoir sont des outils qui nous permettent d’atteindre nos buts. Sans cela, nos mots resteront des simplement des paroles.

    Cette quête du progrès est quelque chose qui nous anime tous, bien que les chemins passent tous par des voies différentes. Certaines personnes progressent au nom de l’Amour. D’autres pour leurs amis. Ne pas se retrouver derrière ; Ou encore la haine. Pour ma part, je pense avoir fait mon petit bonhomme de chemin dans ces quatre passages là. Mon esprit de compétition m’avait forcé à devenir plus fort pour ne pas continuellement subir les moqueries des autres idiots de la guilde. Ma colère envers mon père m’a forcé à quitter cette maison que j’ai appris à aimer, pour prouver à tout le monde que je n’étais pas juste son fils, et que j’étais quelqu’un. Ma fiancée m’a poussé à devenir plus fort pour prouver que je la méritais. Et en récupérant ce titre, fardeau lourd comme le monde, je me suis souvenu à quel point j’aimais et admirais la guilde des fées, et à quel point je me sentais comme chez moi à l’intérieur. J’avais donc besoin de force pour protéger tout ça. J’ai besoin de force pour protéger tout ça. Et malheureusement, cette force, il faut que je la travaille. A rester bras croisés derrière mon bureau la majeur partie du temps, j’ai vu mes petits frères et sœurs se rapprocher de moi. Ce n’est pas de l’arrogance qui me pousse à travailler : Les voir devenir plus fort m’envahi de fierté. Je ne souhaite juste pas tourner les pouces pendant qu’eux se battent pour leurs rêves.

    C’est dans cette optique que je m’étais motivé à faire une mission de Rang S. A Fairy Tail, il n’y avait qu’une poignée de mage qui pouvait prétendre à ces quêtes, moi compris. Mais lorsque je me rendis sur le tableau des missions, je constatai avec surprise que celle qui m’intéressait s’était volatilisée. Personne ne l’avait prise et les personnes éligibles me confirmèrent qu’elle était accrochée sur le mur pas plus tard que la veille. Mon étonnement se transforma en inquiétude lorsqu’un membre de la guilde m’avoua qu’il avait vu une jeune fille quitter le bâtiment en douce, avec un papier à la main. Il n’eut guère besoin d’être très précis dans sa description puisqu’elle ne correspondait qu’à une seule et unique personne à Magnolia. Les murs du bâtiment tremblèrent lorsque je hurlai son prénom et, sans que quiconque ait le temps d’ajouter quoi que ce soit, je disparu du bâtiment en quatrième vitesse. Je rejoignis la gare tel un ouragan, bousculant quelques personnes sur mon passage et n’eut guère le temps d’acheter mon billet. C’est donc poursuivi par des dizaines de contrôleurs et vigiles que je quittai la ville, couché sur le toit d’un des compartiments du véhicule de fer, mon baluchon férocement coincé entre ma mâchoire inférieure et supérieure.

    Le voyage vers l’Est dura très longtemps. Et en plus d’être long, il était sacrément inconfortable. Les nuits à la belle étoile étaient plutôt fraiches et lorsque j’avais un petit creux, je devais me rendre dans les cabines pour « emprunter » quelques bouts de pains et de viandes, par ci et par là. J’essuyai quelques insultes et mauvais regards mais j’étais habitué depuis longtemps à ces reproches. Fairy Tail avait la particularité de tout casser et je m’attendais à rencontrer des victimes de nos tsunamis un peu partout dans le Royaume… Puis, après quelques jours, j’atteignis la torride ville de Laliveron. Ma guildemate n’avait, au mieux, que quelques heures d’avance sur moi. Et j’avais suffisamment confiance en mon endurance et en ma vitesse pour rattraper cette gamine à qui j’allais gentiment apprendre la vie. J’aurais pu envoyer Ethan qui avait l’habitude de traiter avec elle, mais j’avais cette fois ci l’intention de lui tirer les oreilles moi-même. A dos de chameau puis de poney, je parcourus les kilomètres qui séparaient la ville du désert du mont Célestial. Rien d’intéressant à noter durant cette traversée. Juste moi en train de rouspéter. De toutes les missions qui lui sont interdites, elle avait choisi celle la plus éloignée…

    Arrivé au pied de la montagne, je laissai partir la pauvre bête frigorifiée. Et c’est le regard déterminé que je me mis à grimper celle-ci, claquant des dents lorsque le vent soufflait un peu trop fort.

    Il ne me fallut pas bien longtemps pour apercevoir le dos de ma ‘’petite sœur’’. Dans cet enfer de glace, il n’y avait pas beaucoup de personnes après tout. Avant qu’elle ne me repère, je pris ma forme adulte et inspira un très grand bol d’air. Avant de hurler jusqu’à m’arracher les entrailles : « QUAAAAAAAAAAAAAAAAAATIIIIIIIE » Arrivant à son niveau, je plaça mes doigts sur son oreille, prêt à lui envoyer quelques phrases dont elle se souviendrait bien deux jours, avant qu’un grand bruit n’attire mon attention et me fit tourner la tête. Mon visage se liquéfia lorsque je vie cette grande masse blanche déferler sur nous, deux pauvres humains. Réagissant au quart de tour, je pris la demoiselle par la taille et planta mes deux jambes et mon bras libre dans le sol, sous la neige, et pria pour qu’on ne se fasse pas emporter par le torrent d’or blanc. Après avoir pris la saucée pendant bien deux minutes, la demoiselle et moi s’extirpèrent de l’épaisse couche de neige qui nous entourait. Honnêtement, j’avais froid. Et je n’étais plus trop en colère puisque cet évènement avait eu l’effet d’une grosse douche froide. Quant à Quatie… Bah elle s’en sortait pas si mal puisqu’elle avait l’habitude de prendre bien plus chère.

    « Je t’engueulerais plus tard. » Lançai-je en direction de la jeune femme, avant de regarder le haut de la montagne. « Y’a peut-être des personnes qui se sont fait ensevelir par l’avalanche. On va voir d’abord et ensuite je t’engueule. »

    Intérieurement, j'espérais que ce n'était pas mon rugissement qui avait provoqué ce désastre...
Quatie Aeron
RaidenRaiden

avatar

Messages : 560
Date d'inscription : 28/03/2012
Âge : 23
Guilde : Fairy Tail
Magie / Malédiction / CS : Lightning God Slayer

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.855
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Illustre
MessageSujet: Re: Rencontre au sommet ! [Alandro | Quatie | Ren]   Sam 20 Avr - 18:43
C’était il y a quelques jours. La jeune fille cherchait un moyen de gagner suffisamment d’argent en très peu de temps. En fait elle n’avait besoin que de deux petits millions de Jewels, une misère. Quatie espérait ainsi pouvoir devenir propriétaire de la maisonnette qu’elle louait une fortune à son abrutie de proprio. Pas sympathique pour deux sous celle-là, toujours à demander son loyer, à faire des descentes pour vérifier son bien et lui piquer au passage sa nourriture. Parce que forcément la jeune God Slayer était obligé de lui préparer à diner. Raiden ne supportait vraiment plus cette vieille peau, vivement qu’elle puisse lui racheter la barque, ne cessait-elle de se dire. Et Ethan ne semblait pas enclin à partir en mission… Mais avec tout l’argent qu’il se faisait avec ses concerts normal aussi… Combien pouvait-il avoir ? Facilement dix à onze millions… Quoi que, l’achat de son manoir et la protection de celui-ci devait lui avoir coûté une petite fortune. Raaaah!! et en plus il avait équipé ce dernier de nombreux pièges, l’empêchant d’y rentrer pour squatter. Vraiment pas sympa celui-là. Il pouvait bien faire un petit geste en faveur de sa coéquipière nan ? Surtout que c’était lui qui était allé la dégoter à Shirotsume il y a de ça trois ans. Elle vivait très bien elle, squattant le temple de son père sans rien ne demander à personne. Une honte de se faire traiter comme ça, surtout que les deux tourtereaux devaient se la couler douce en ce moment même derrière les solides grilles du manoir.

Alors qu’elle râlait tranquillement à l’étage, Quatie finit par se décider à partir toute seule en mission. Comme ça elle empocherait la mise tranquillement et les deux amoureux pourraient continuer à l’ignorer royalement dans leur petite cage dorée. Pas croyable ça. De vrai ingrats ces deux-là. Attrapant une mission au pif sur le tableau qui lui faisait face, elle partit sans se faire remarquer. Pourquoi cela ? Alandro n’aimait pas particulièrement que ses mages partent seuls en mission. Il préférait en mettre deux ou trois sur le coup, évitant ainsi que ces derniers détruisent tout -dans le cas où ils se surveilleraient les uns les autres- mais surtout qu’il y ait des blessés. Mais Quatie voulait se débrouiller seule et surtout ne pas avoir de nouveau sur les bras. Elle avait déjà donné avec Aoyuki, pas la peine de recommencer. Et puis elle voulait prendre un maximum de puissance. Alandro était mage de rang S, Ethan était mage de rang S, Yue serait bientôt mage de rang S… Elle devait le devenir avant Aoyuki. L’espèce de lézard de glace l’avait humilié au tournoi, elle ne pouvait pas en plus subir l’affront d’atteindre ce rang après lui. Une mission menée en solitaire était un bon moyen de progresser rapidement et d’atteindre les sommets avant Ao. Avec un peu de chance en partant sur cette mentalité elle pourrait finir par rattraper Ethan et Yue. Bon Alandro est un monstre, mais en ce qui concerne les deux autres c’était jouable… Peut-être…

Rejoignant la gare rapidement, elle s’installa confortablement dans le wagon pour le Mont Célestial lieu de la mission ; seule chose qu’elle avait regardé en partant. Seule dans le train visiblement, elle s’endormi presque instantanément après le départ. Les bruits et vibrations des moteurs l’avaient toujours aidé à se reposer et à trouver le sommeil. Heureusement qu’elle n’avait pas à souffrir du mal des transports comme les Dragon Slayer. Après une bonne heure de somme et un réveil brusque pour cause de contrôle, elle se décida enfin à jeter un œil à cette mission. Et ce qu’elle vit ne lui fit pas du tout plaisir. « Mission de rang S : Capture de Wyrven ». La jeune fille se prit la tête entre les mains, se demandant comment elle avait bien pu être crétine au point de prendre une mission de rang S. Elle allait se faire fortement engueuler à son retour à la guilde. Cela ne sentait pas bon du tout. Sa première pensée fut de rentrer directement à la guilde, avec un peu de chance elle pourrait la reposer avant que quelqu’un ne le remarque. Mais pour son plus grand malheur ses yeux tombèrent sur la somme : deux millions de Jewels. Tout juste ce qu’il lui fallait. Pesant le pour et le contre, elle se dit que personne ne devait l’avoir remarqué et ne plus avoir de proprio sur le dos était un élément important dans la balance. Observant plus en détail la mission, celle-ci demandait d’aller récupérer un œuf de Wyrven Blanc… Cela ne sentait pas très bon… Il fallait savoir qu’un Wyrven pouvait atteindre jusqu’à quatre bon mètres à l’âge adulte et une maman en colère était généralement plus dur à vaincre qu’un groupe de vulcain… Mais bon cela pourrait se révéler amusant et fort instructif.

La suite du voyage se passa calmement. Un certain nombre de personnes l’avait rejoint dans son wagon et elle put discuter avec certaines d’entre elles. Peu de gens la reconnaissaient du premier coup d’œil, et c’était presque une aubaine pour elle. Quatie n’avait jamais réellement apprécié la foule et les masses que soulevait Ethan ne lui plaisaient pas vraiment. Plusieurs fois elle s’était demandé comment ce dernier pouvait bien faire pour le supporter et pire encore, comment Natsumi pouvait elle-même le supporter. Elle finit par descendre à la station indiquée et partit en direction des montagnes. Elle allait enfin retrouver la neige et avait apporté les affaires en conséquence. Bien que le temps soit plus estival sur le continent, des vents frais régnaient dans les montagnes, atteignant des températures parfois proches du zéro. Elle profita du couvert de la forêt pour revêtir son ensemble violet qui l’avait fait connaître ses premiers mois à la guilde. Elle l’avait quelque peu arrangé pendant l’été pour éviter qu’il entrave ses mouvements. Elle mit son petit chapeau pour tenir ses oreilles au chaud et partit s’attaquer à la montagne. Elle progressait rapidement, suffisamment pour espérer atteindre le sommet avant la fin d’après-midi. Le froid lui faisait du bien et lui rappelait tout un tas de souvenir sur l’époque qu’elle avait passé avec Raijuu. Une vague de mélancolie l’enveloppa. Mélancolie qui laissa rapidement place à une frayeur incroyable lorsqu’elle entendit un cri. Un seul :

« QUAAAAAAAAAAAAAAAAAATIIIIIIIE »

Se retournant juste à temps pour constater qu’elle ne s’était pas trompée, elle sentit son oreille lui faire atrocement souffrir. De tous les mages qui auraient pu être envoyés à ses trousses, c’était Alandro en personne qui était venu la chercher. Pourquoi le Master de Fairy Tail s’était-il déplacé pour l’engueuler directement. Ses espoirs d’être passée inaperçue étaient tombés à l’eau et avant qu’elle ne puisse s’expliquer un autre bruit se fit entendre. Celui-ci aussi elle le connaissait bien, c’était le bruit d’une avalanche. Et celle-ci fonçait tout droit sur eux. El Colonello l’attrapa par la taille et espéra encaisser le choc pour eux deux. Quatie se baissa et plongea ses mains sous la neige pour tenter de s’accrocher elle aussi. L’avalanche passa après quelques minutes, et ils purent sortir à l’air libre. Ses mains étaient rougies et son chapeau s’était envolé. N’écoutant pas les menaces de son Master elle partit vers le sommet en se propulsant à l’aide de sa foudre vers les sommets. Lui balançant un joyeux « Le premier en haut » avec un clin d’œil. Elle comme lui savait que son engueulade n’était pas finie, mais elle ne voulait pas y penser maintenant. Grimpant quelques mètres, elle tomba sur un jeune homme accroché à la paroi. Il semblait totalement frigorifié et avait dû se prendre l’avalanche de plein fouet. En plus rester assis sur ce morceau de glace n’était pas vraiment l’idée du siècle. Détachant son manteau, elle le passa autour des épaules du jeune homme qu’elle souleva de la glace pour le réchauffer avant de se retourner pour crier à Alandro :

« Oy ! Master ! On en a un qui est transi de froid ici ! »

C’était bien connu, la neige ne coulait jamais deux fois au même endroit. Et si jamais cela arrivait, elle utiliserait alors sa foudre pour l’éviter. Détaillant un peu plus le garçon, Quatie se fit la réflexion qu’elle l’avait déjà vu quelque part. Attendant qu’il reprenne quelques couleurs, elle finit par lui demander son nom.
Ren Ikari
Admin / Le Lotus MélancoliqueAdmin / Le Lotus Mélancolique

avatar

Messages : 981
Date d'inscription : 18/05/2012
Âge : 26
Guilde : Quatro Cerberus
Magie / Malédiction / CS : Sky Dragon Slayer
Magie / CS Secondaire : Sky Snow Dragon Slayer

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 6.520
Statut: Mage de Rang S+
Renommée : Mage Illustre
MessageSujet: Re: Rencontre au sommet ! [Alandro | Quatie | Ren]   Dim 21 Avr - 13:10
Ce train ne pouvait aller plus vite que cela ?! J’étais certain de pouvoir avancer bien plus rapidement en volant que ce tas de ferraille sur rails. De nature patiente, il était rare de me voir incapable de tenir plus de deux secondes dans la même posture. J’étais assis dans un train en direction de Laliveron, la respiration accélérée montrant mon mécontentement, le pied tapant sur le sol avec rythme et impatience et les vents autour de moi n’arrangeaient en rien la vision que j’étais en train de donner aux gens partageant le même wagon que moi. Pourtant, certains m’avaient reconnu grâce à mes différentes apparitions musicales ou encore mon combat disputé à l’arène du Domus Flau, affrontement lamentable dans lequel je n’avais même pas été capable de protéger mon partenaire qui n’était autre qu’Onyx. En y repensant, je devais avouer que j’étais encore trop faible, surtout lorsque je combattais avec quelqu’un, si jamais j’avais été seul, je n’aurais pas eu besoin de me faire autant de souci pour mon compagnon, mais j’étais ainsi et je ne changerais sans doute jamais. C’était cette faille qu’avait exploitée notre adversaire et les juges l’avaient jugé plus qualifié que nous à poursuivre le tournoi. Cette pensée ne faisait qu’accroître le malaise qu’il y avait en moi, mais d’ailleurs… pourquoi étais-je dans un état pareil ? Pour le savoir, il faudrait revenir en arrière.

Flashback

Les Cerbères étaient réunis à l’intérieur du bâtiment que formait notre guilde, il fallait dire que j’avais prévu un bel orage pour la journée, si bien que tout le monde avait décidé de rentre au lieu de rester à l’extérieur comme d’habitude. Mes prévisions météorologiques n’étaient jamais fausses, c’était une sorte de bonus lorsque l’on était Dragon Slayer du Ciel, du moins, c’était ce que je supposais. Étant censé représenter le ciel, j’étais lié à lui, je savais donc par avance toutes les perturbations qui allaient le traverser et j’avertissais les autres pour leur éviter une mauvaise surprise. Les discussions se poursuivaient donc à l’intérieur et je restais dans un coin à observer le ciel tout en pensant à plusieurs choses en même temps. Une conversation parmi les autres parvenait finalement à mes oreilles, d’après ce qu’il se disait, un dragon blanc avait été aperçu au mont Célestial. Un dragon blanc. Ma mère possédait des écailles blanches et le mont cité était l’un des plus élevés de la région, autrement dit, l’un des plus proches du ciel. Pourquoi n’y avais-je pas pensé plus tôt ? C’était l’endroit rêvé pour Grandine, sans compter que personne n‘allait se perdre dans les hautes altitudes gelées des montagnes enneigées. À l’instar d’un courant d’air, j’étais déjà parti en emportant des vêtements chauds pour gravir la montagne tout en espérant y voir ma mère.

Fin du flashback

Au final, j’étais dans ce train qui, selon moi, avançait le plus lentement possible et faisait grimper ma frustration. La gare de Laliveron était enfin en vue et je descendais le premier, les autres m’avaient laissé le passage, soit par compréhension vu qu’ils remarquaient que j’étais pressé, soit par crainte d’être balayé par un vent plus puissant que ceux qui tournoyaient autour de moi. Activant Vernier pour être bien plus rapide, je m’envolais droit vers le mont Célestial et j’arrivais assez rapidement sur les lieux. J’atterrissais à la base de ce dernier et je me changeais pour avoir plus chaud, le froid commençait déjà à me mordre la peau, ce qui n’était pas agréable du tout. J’observais le sommet tout en espérant voir l’ombre d’un Dragon, pour me persuader que ceci n’était pas une farce et qu’il y avait bien Grandine au sommet. Des larmes envahirent mes yeux et floutèrent ma vision, si bien que je dus les chasser pour y voir normalement, mais l’émotion était tout de même présente dans mon cœur. Je n’avais pas besoin d’escalader la pente pour la gravir, il me suffisait de voler pour atteindre le sommet, ce que je faisais par bonds afin de pouvoir rester proche de la paroi si jamais il se passait quelque chose. Et d’ailleurs, ce quelque chose arriva. J’entendais soudainement un prénom retentir et il me semblait reconnaître la voix qui l’avait prononcé ainsi que la personne citée: Quatie. Sans nul doute qu’il devait s’agir de la God Slayer de Fairy Tail et la voix ressemblait à celle de son Master, Alandro, mais je me demandais pourquoi il avait une telle colère dans ce simple mot. Un autre son parvenait alors à mes oreilles et je remarquais avec horreur qu’une avalanche se dirigeait droit vers moi et je réagissais plus par réflexe qu’autre chose en lançant un Hôkô pour contrer la descente de ce bloc mouvant. Ce dernier fut balayé par le vent et retomba doucement comme s’il neigeait, ce qui me rassura puisque s’il y avait quelqu’un en dessous, il ne craignait plus rien à présent. Par contre, la puissance de mon souffle avait mal été calculé, si bien qu’il poursuivait son chemin pour terminer sa course vers le sommet, montrant ainsi aux deux protagonistes plus haut que quelqu’un était présent. Sachant que les deux m’avaient déjà combattu et qu’il connaissait cette technique, je sentais qu’il allait découvrir rapidement qui était le lanceur de cette tornade. Je poursuivais mon ascension et la voix de Quatie me parvenait tel un murmure:

_ Oy ! Master ! On en a un qui est transi de froid ici !

Quelqu’un avait été pris dans l’avalanche et s’en était sorti ! Dans un sens, il avait eu de la chance d’avoir pu se sortir de ce pétrin, dans un autre, le froid allait le congeler sur place. Heureusement que nous étions présents pour le secourir, je ne lui aurais pas donné beaucoup de temps avant que le froid l’emporte. J’accélérais le rythme pour parvenir jusqu’à eux plus rapidement et lorsque j’y arrivais enfin, je remarquais donc le jeune homme blond qui semblait inconscient. Sans même dire un mot aux deux autres, ce qui était impoli de ma part mais restait compréhensible au vu de la situation, je fondais sur le frigorifié armé d’un air sérieux et de mes mains auréolées d’une aura bleutée. J’examinais son corps pour voir qu’il allait tout de même bien malgré ce qu’il venait de traverser, il avait reçu différents chocs très certainement à cause de l’avalanche, mais je m’en occupais brièvement avant de m’attaquer à la source réelle du problème. Ce n’était pas la surface la plus affaiblie mais l’intérieur; ses muscles devaient lui faire souffrir le martyre au vu de leur état, il les avait trop utilisés et il en payait le prix fort. Je me contentais de chasser la fatigue de son corps, ce qui lui permettrait déjà de revenir à lui mais aussi de rendre ses muscles moins endoloris qu’ils ne l’étaient. Une fois le traitement terminé, je me tournais vers les deux Fées pour les saluer avec mon habituel sourire:

_ Enchanté de vous revoir tous les deux ! Comment allez-vous ? Et si ce n’est pas indiscret, que faîtes-vous dans un endroit pareil ?

_________________



Vincent Regnard

avatar

Messages : 238
Date d'inscription : 07/10/2012
Âge : 22
Guilde : Blue Pegasus
Magie / Malédiction / CS : Take Over : Mythical Soul

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.040
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Connu
MessageSujet: Re: Rencontre au sommet ! [Alandro | Quatie | Ren]   Mar 23 Avr - 1:50


















Adossé à ce rocher glacé, je sentais le froid m'envahir de plus en plus et je sentais très clairement que celui-ci allait m'être fatal si je ne réagissais pas très rapidement. Seulement, mine de rien, j'avais dévalé la pente sur une distance plus qu'important et la réception avait été bien plus douloureuse que ce que à quoi je m'attendais. Elle avait été d'une violence inouïe et ce, malgré l'épaisse couche de neige qui recouvrait actuellement le sol du Mont Célestial. En fait, je n'avais même pas pu m'enfoncer dans celle-ci. De cette façon j'aurai été amorti quelque peu, mais ce ne fut pas le cas. À la place, mon corps avait heurté violemment la terre et l'effet qui s'ensuivit, ne fut rien donc qu'un rebond on ne plus disgracieux et douloureux. Autant dire que j'avais salement morflé sur le coup et que j'allais bien vite regretter cette escapade dans un lieu aussi reculé que celui-ci. En fait, en parfaite condition physique, cette chute n'aurait eu que peu d'incidence et je m'en serais bien vite relevé. Toutefois, mes multiples efforts effectués il y a peu, rendaient ma carcasse on ne peut plus fragile et sensible à toutes formes d'agressivité quelconque. De plus, depuis bientôt une demi-journée, j'étais exposé à un facteur contre lequel je ne pouvais pas lutter et que je ne pouvais pas faire disparaître. Il s'agissait tout bêtement du froid mordant qui régnait dans cette région atypique du royaume de Fiore. Celui-ci m'agressait en continu sans que je ne puisse faire quelque chose pour riposter. Certes, j'avais moi-même décidé de ne pas m'en protéger pour développer ma résistance physique, cependant, cela ne faisait qu'accentuer la dégradation de mon état de santé déjà bien déplorable.

À vrai dire, alors que j'étais toujours adossé à ce cailloux, je sentais encore ma masse osseuse résonnait fortement et je ne parvenais pas à faire abstraction de la douleur constante qui parcourait l'intégralité de mon organisme. Alors que je savais pertinemment que je ne devais pas rester dans cette position plus qu'inconfortable, je ne parvenais pas à bouger. Mon corps refusait simplement et bêtement de répondre à un quelconque ordre de la part de mon cerveau. La situation s'annonçait donc plus compliquée que ce à quoi je m'attendais, car, si je ne parvenais pas à me dégager dans les minutes qui allaient suivre, j'allais finir congelé et mourir lentement enseveli doucement par la faible tempête de neige qui tombait lentement. Cela ne pouvait pas se finir comme cela, c'était impossible ! J'avais encore tellement de choses à vivre, à réaliser avant de passer l'arme à gauche. De plus, mourir à cause d'une avalanche générée par sa propre bêtise, je trouvais cela bien trop absurde pour que cela soit possible. Je ne pouvais quitter ce monde en laissant tant de choses derrière moi. Ma famille bien que détestable, mes compagnons de guildes, je n'avais pas le droit de les abandonner maintenant, sans leur avoir dit ce que je ressentais vraiment, sans un adieux digne de ce nom. De plus, un faciès tout particulier m'apparut devant les yeux. Je ne pouvais l'oublier, pas elle, pas après ce que nous partagions, c'était tout bonnement impensable ! Par conséquent, je tirais encore plus sur la corde raide en essayant de forcer mon corps à agir de manière cohérente avec mes pensées, sans pour autant obtenir un quelconque résultat.

Finalement, alors que mon état physique ne faisait qu'empirer et que je luttais intérieurement pour ne pas succomber, je me vis peu à peu perdre lentement connaissance. En effet, la douleur que je ressentais, me poussait peu à peu dans le monde des songes et donc par conséquent, vers la grande faucheuse en personne. Si je m'endormais ici, il était sûr et certain que je ne parviendrai jamais à me réveiller. Soudainement, alors que mes yeux venaient de se clore sans que je ne puisse rien faire pour contrer cela, une voix, ou plutôt un cri résonna à mes oreilles. Instantanément, mon faciès s'avéra on ne peut plus crispé, puisque le fait d'avoir entendu cette voix, ne me rassurait guère. En effet, cela impliquait que quelqu'un d'autre pouvait avoir été pris dans l'avalanche. Toutefois, je ne pus me morfondre bien longtemps puisque le froid mordant me conduisait de plus en plus près de ma limite, j'allais perdre totalement connaissance d'ici peu. La tête baissée, j'allais donc lentement me laisser happer par la température négative des environs. Cependant, quelque chose, ou plutôt quelqu'un me permit de ne pas succomber totalement et de rester conscient, sans pour autant être capable de réagir ou de parler. J'étais donc actuellement une coquille vide dont l'âme avait décidé d'aller prendre un peu de repos et dont il ne restait plus que le corps inerte.

Toujours est-il que j'étais soulagé, il y avait quelqu'un de présent et qui allait pouvoir m'aider à me sortir de ce pétrin. Cette personne venait de me couvrir de quelque chose que je supposais être un manteau destiné à me réchauffer, avant de me soulever pour que je ne gèle pas sur place. Cette maigre épaisseur qu'elle venait de me rajouter, n'avait pas vraiment d'effet, cependant, son geste était appréciable et je la remercierai une fois cette mésaventure passée. Puis elle s'écria en direction d'une personne qu'elle appela master, lui signalant ainsi que quelqu'un avait été pris dans cette chute de neige. Toutefois, ma vue était actuellement totalement floue et ma respiration on ne peut plus saccadée. Chaque souffle me brûlait les entrailles un peu plus et j'avais l'impression que mes poumons étaient en train d'être consumé lentement par un feu que l'on ne pouvait arrêter de sa propre volonté. Finalement, je parvins à identifier une autre présence puisque quelqu'un d'autre débarqua à mes côtés en se hâtant, mais je n'avais pas la moindre idée de qu'il s'agissait. Je fus néanmoins quelque peu surpris lorsque je sentis entrer en contact avec mon épiderme, de la magie. Que se passait-il exactement ? Mes sens ne me permettaient guère de comprendre la situation, j'étais en somme, désemparé et inapte à réagir. Le laissant faire, j'eus un drôle de ressenti, comme si une part de mon système musculaire venait de se détendre soudainement, relâchant la pression, la fatigue accumulée jusque là.

Je ne comprenais absolument rien à ce qui venait de se passer. Trois personnes étaient apparues de nulle part alors que je me serai cru dans l'un des lieux les plus reculés de l'ensemble du royaume de Fiore. Autant dire que j'avais sur ce coup-là, pas mal de veine. Intérieurement je sentais que quelque chose se déroulait pour mon organisme, comme si j'étais atteint d'un second souffle soudain et qui me permettait de reprendre peu à peu conscience de la situation. J'avais l'impression de revivre lentement, comme si mon organisme venait de reset brusquement et qu'il reprenait de manière correcte son ancienne fonction, c'est-à-dire de me faire vivre. De plus, ma vision recommençait à être nette et précise, je parvenais à bouger légèrement et je me sentais bien, c'était une sorte de résurrection plus qu'appréciable. Je devais absolument remercier ce mage pour ses soins prodigieux. Toutefois, je commis l'erreur de me penser de nouveau parfaitement opérationnel. Effectivement, malgré les actes de cette personne, je ne pouvais pas être instantanément sur pied. C'est pourquoi, lorsque je vins rompre le soutien que m'apportait la jeune fille en me portant, je vins manquer de peu de me rétamer. Titubant sur deux ou trois mètres tel un ivrogne ayant encore quelques verres de trop dans nez, je vins lever la tête en direction de l'endroit d'où je venais de chuter avant de murmurer quelques mots.

Erf ... et dire qu'il va falloir que je remonte là-haut ...


Certes, cela pouvait paraître quelques peu dénué de sens, toutefois, j'avais bel et bien l'intention d'atteindre à nouveau le sommet pour poursuivre mon entraînement en haute altitude et où l'oxygène se faisait rare. Totalement irraisonné comme comportement, surtout après ce qu'il venait de se passer. J'avais eu de la chance une fois, mais cela m'étonnerait grandement que cela se produise une seconde fois. Mais peu m'importait, j'allais progresser, rien ne m'arrêterait ! Même pas mes limites physiques ! Toutefois, je n'en oubliais pas pour autant ceux qui m'avaient sorti de ce mauvais pas. Je me devais de les remercier et du moins, entretenir une courte discussion avec eux. Filer à l'anglaise sans rien dire aurait été impoli de ma part et en tant que membre de Blue Pegasus, je me devais de respecter l'éthique de la guilde et me montrer des plus courtois et sympathique avec mes gentils sauveurs. Me tournant alors en leur direction, le teint encore quelque peu blanchâtre après ce drôle d'évènement, je vins porter mon regard émeraude sur eux. Cependant, je ne parvins pas à les identifier. Sans doute étaient-ils connus, mais je n'avais pas assez de connaissance en la matière pour identifier tous les madoshis que je croisais durant mon aventure. Du moins, dans le cas des deux personnes qui étaient dans mon champ de vision puisque je percevais uniquement l'ombre de la troisième à travers la tempête de neige qui sévissait. M'avançant légèrement, je vins ôter le manteau ne m'appartenant pas de mes épaules, avant de le tendre en direction de la jeune fille qui me l'avait gentiment prêté pour me couvrir du froid alors que j'étais plus ou moins inconscient. Celle-ci m'avait d'ailleurs demandé mon identité auparavant, il fallait donc que je lui réponde, je lui devais bien ça. Arborant un faux sourire dissimulant mon état physique encore bien mauvais, je vins prendre la parole doucement et sur un ton que je jugeais suffisamment chaleureux.

Excusez-moi pour mon manque de politesse, je ne me suis même pas présenté. Je me nomme Vincent Regnard. Je suis vraiment désolé pour la gêne occasionné. J'espère que l'avalanche dont je suis responsable ne vous a pas blessé. En tout cas, je vous remercie sincèrement pour votre aide, sans vous, je ne sais pas comment j'aurai bien pu m'en sortir.

Voilà, je venais de formuler ma réponse qui exprimait à mon sens, parfaitement la gratitude que j'avais envers eux. Cependant, je commençais à me rendre compte, que je ne savais rien de ces gens-là. Peut-être que cela était l'occasion d'en apprendre un peu plus sur d'autres mages de Fiore. De toute manière, souffler l'espace d'un instant, me ferait le plus grand bien. L'entraînement, je le reprendrais bien assez tôt, je pouvais bien m'accorder quelques minutes en leur compagnie après tout.




Haru Kuroda
Mage de Fairy TailMage de Fairy Tail

avatar

Messages : 249
Date d'inscription : 21/06/2012
Âge : 27
Guilde : Fairy Tail / Vagabond
Magie / Malédiction / CS : Saibô no Mahô
Magie / CS Secondaire : Gun's Magic

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.660
Statut: Mage de Rang S
Renommée : Mage Itinérant
MessageSujet: Re: Rencontre au sommet ! [Alandro | Quatie | Ren]   Mer 1 Mai - 17:46
    Depuis que je suis devenu le maître de Fairy Tail, j’ai encouragé mes membres à se lancer dans des missions. C’est après tout la meilleure méthode pour se faire de l’argent et progresser, même si la plupart d’entre eux avaient un goût trop prononcé pour la destruction et avaient tendance à rentrer non pas avec du bénéfice, mais avec des dettes à la maison… M’obligeant régulièrement à puiser dans mes économies pour ne pas que les membres du Conseil des Mages ne nous tombent pas dessus encore et encore. Mais si participer à des quêtes est une bonne chose, j’avais formellement interdit aux mages qui n’ont pas atteint le rang S l’accès au second étage, où sont affichées les quêtes les plus difficiles. Celles-ci étaient en effet bien trop dangereuses et les plus impétueux membres de ma guilde avaient la mauvaise habitude de sous-estimer le danger. Et ça expliquait en partie ma colère lorsque j’avais appris que Quatie s’était enfuie après avoir commis son cruel larcin. Elle connaissait mon avis sur la chose et avait d’une certaine manière piétiné mes ordres… Vu la manière dont les autres m’avaient regardé quand j’ai quitté Magnolia, l’expression sur mon visage ne devait pas être la plus amicale.

    Plutôt que de me déplacer, j’aurais pu envoyer quelqu’un de confiance pour la ramener par la culotte. J’aurais pu. Mais j’avoue que je voulais profiter de cette opportunité pour fuir un peu la grande ville de l’Est et voyager un petit peu, fatigué de rester cloitré entre quatre murs à gratter du papier. Et puis, parmi les coquins qui restaient, aucun d’entre eux n’auraient pu ramener la God Slayer sans y perdre des dents…

    Au final, j’avais rattrapé plutôt facilement l’enfant de Raijuu. Elle était en train de grimper la montagne, probablement à la recherche de la Wyvern ou vouivre ou je ne sais plus quoi, frigorifiée. Un peu plus malin qu’elle, j’avais pris soin d’emporter des vêtements épais, justement pour éviter de mourir gelé au milieu de nulle part. Et pour ne pas perdre de temps, c’est en me brisant les cordes vocales et en me déchirant les entrailles que je lui fis comprendre que j’étais là. Arrivant rapidement à son niveau, je n’eus guère besoin d’hésiter avant d’attraper son oreille… Jusqu’à entendre le bruit sourd de l’avalanche se dirigeant vers nous… La suite, vous la connaissez : Protégeant de mon corps la demoiselle et la main ferme pour qu’elle ne me lâche pas, c’est de tout mon être que je sentis l’orage passer. Mais une fois sorti de l’enfer de glace, Raiden glissa une fois de plus d’entre mes doigts… J’avais bien tenté d’attraper sa jambe mais elle fut un poil plus rapide.

    J’eus à peine le temps d’entendre le membre de la Storm Team dire quelque chose qu’un souffle de vent, dans mon dos, me fit faire quelques pas en avant. Me retournant vers la source de ce courant ascendant loin d’être naturel, j’eus l’agréable surprise de voir Ren, le Dragon Slayer de Val, un peu plus bas. Mais, à l’instar du fils de Grandine, j’avais autre chose à faire que de m’arrêter et lui dire bonjour. Reprenant la route vers le sommet de la montagne à coup de grandes enjambées, j'atteignis le blondinet au sol, transi par le froid, entouré par les deux chasseurs. Faisant craqueler mes doigts, je m’apprêtais à ausculter la pauvre victime avant de me faire dépasser par le Lotus, qui possédait également des sorts de soin. Le jeune homme, dont la présence ici m’inquiétait un poil, reprenait effectivement des couleurs… Mais ne semblait pas aller si bien que ça. Perdu dans mes pensées, c’est la voix d’Ikari-kun qui m’extirpa de celles-ci, son sympathique sourire parvint à m’en arracher un aussi.

    Je m’apprêtais à lui répondre lorsque le garçon au visage inconnu se releva, me coupant dans mon élan. S’extirpant de l’aide de Quatie, il avança quelques mètres, manquant à plusieurs reprises de tomber à nouveau, lâchant un « Erf ... et dire qu'il va falloir que je remonte là-haut ... » pour le moins curieux. S’il était tout en haut au moment où l’avalanche se déclara, il avait dû être emporté sur plusieurs centaines de mètres avant d’atterrir ici. Ne pas mourir était un miracle mais dans son état, remonter tout en haut pour aller faire Dieu savait quoi revenait à sauter dans le vide… Et même si je n’avais fichtrement rien fait dans l’histoire, il n’avait même pas daigné se retourner vers Ren et la petite pour les remercier. Niveau respect, c’était sacrément moyen.

    « Excusez-moi pour mon manque de politesse, je ne me suis même pas présenté. Je me nomme Vincent Regnard. Je suis vraiment désolé pour la gêne occasionné. J'espère que l'avalanche dont je suis responsable ne vous a pas blessé. En tout cas, je vous remercie sincèrement pour votre aide, sans vous, je ne sais pas comment j'aurai bien pu m'en sortir. » Lança finalement le mage dont le nom m’évoquait vaguement quelque chose. Lorsqu’il s’excusa pour l’avalanche qu’il avait provoqué, je fus un poil rassuré – ou déçu, je ne pouvais pas vraiment l’expliquer – de savoir que ce n’était pas ma faute à moi. Jetant un rapide coup d’œil sur mes doigts rougis par le froid, je lâchai un petit sourire du coin, avant de fourrer mes mains dans mes poches.

    « Haha. A vu d’œil, celui qui s’en est le moins bien sorti, c’est toi. Plutôt que de t’excuser, tu devrais songer à faire un peu plus attention dans le futur ! Je m’appelle Alandro, enchanté » Puis, me retournant vers le Cerbère que j’avais combattu à l’arène de Crocos quelques mois auparavant, je me souvins soudainement de la raison de ma présence : « Te voir ici est un heureux hasard. Mais si je suis là… » Avant même de finir ma phrase, j’attrapais une des deux oreilles de Quatie :
    « C’est à cause d’elle qui s’est décidée à accomplir une mission de Rang S alors qu’elle n’en a pas le droit. Qu’est-ce que tu as à dire pour ta défense, Aeron ?! » J’offris mon regard le plus sévère à la God Slayer, montrant clairement que je n’étais pas content du tout. Puis me retournant une fois de plus vers Ren et Vincent, mon expression redevint celle dont on avait l’habitude de voir : « Et vous, que faites-vous ici ? » Dis-je en souriant. Parce que bon, le mont Célestial pour faire bronzette, c'était clairement pas l'endroit idéal.
Quatie Aeron
RaidenRaiden

avatar

Messages : 560
Date d'inscription : 28/03/2012
Âge : 23
Guilde : Fairy Tail
Magie / Malédiction / CS : Lightning God Slayer

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.855
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Illustre
MessageSujet: Re: Rencontre au sommet ! [Alandro | Quatie | Ren]   Mar 7 Mai - 12:45
Son manteau, bien qu’en laine et suffisamment chaud pour quelqu’un ayant vécu dans les montagnes comme elle, ne suffit pas à réchauffer le pauvre malheureux qu’elle maintenait debout. Son Master arriva quelques temps après elle, se préparant à on ne sait quoi, mais l’arrivée d’un nouveau protagoniste lui permit de détourner son attention. Ren Ikari, le Dragon Slayer de Quatro Cerberus venait d’arriver sur les lieux et prit rapidement en charge le jeune homme que Quatie maintenait toujours. Celui-ci commença d’ailleurs à reprendre assez vite de ses couleurs et fini par retrouver ses esprits. Il s’extirpa de l’aide de la jeune fille et manqua de se retrouver à nouveau par terre mais la God Slayer était là pour assurer sa chute au besoin. Il arriva tant bien que mal à retrouver son équilibre. La jeune fille dévisagea Ren prête à prendre de ses nouvelles lorsque l’inconnu lança quelques mots qui firent rire la jeune fille. Alors comme ça il voulait retourner là-haut ? Il ne devait pas avoir si mal que ça ni froid aux yeux. Soit il était ici pour une mission et il voulait impérativement la finir, soit sa petite virée avait un but bien plus éducatif. Et pour le coup ça l’intéressait beaucoup plus. Car s’il était venu pour s’entrainer, Quatie allait pouvoir en profiter pour se mesurer à lui. Affronter les mages d’autres guildes était toujours un bon moyen de progresser et pour que ce garçon décide de venir ici, il fallait vraiment qu’il soit d’un bon niveau.

Il finit par se présenter sous le nom de Vincent Regnard… Regnard… Elle avait déjà entendu ce nom quelque part… Mais oui, c’était le mage qui avait fait courir Ethan lors de son premier match au tournoi du Domus Flau… Elle s’apprêta à lui répondre, mais une nouvelle fois elle fut interrompue avant d’avoir pu placer un mot. Son Master prit la parole, les saluant tous les deux avant de lui attraper l’oreille encore une fois. La première fois ses oreilles étaient encore chaudes grâce à son chapeau et la douleur était moindre, mais cette fois avec les oreilles rougies par le froid, elle avait l’impression qu’il la lui arrachait. Tirant sa tête d’un coup sec, elle se libéra de l’étreinte d’Alandro, écopant en prime d’une belle douleur. La jeune fille avait l’impression qu’on venait le lui arracher son lob auriculaire mais n’en montra rien. Elle se contenta de reprendre son habituel sourire charmeur qui n’allait certainement pas marcher sur son Master, mais au moins cela calmerait l’atmosphère. Tournant ses yeux rouges vers Vincent préférant ignorer dans un premier temps El Colonelle, elle récupéra son manteau, qu’elle remit sur les épaules. La température n’était pas si mauvaise que ça et elle décida de le laissé ouvert pour profiter de la froideur qui les entourait. Elle mit néanmoins ses mains dans ses poches et songea à un moyen de réchauffer ses oreilles sans chapeau. Une vague de nostalgie l’envahit à nouveau et elle secoua la tête pour revenir au moment présent. Décidant finalement de se couvrir totalement elle referma un à un ses boutons tout en répondant à Ren :

« Je vais bien et toi ? Quoi de neuf depuis que nous nous sommes affrontés dans l’Arène ? Les rumeurs disent que tu progresses bien et ton nom se fait même entendre aux abords de Magnolia. Que dirais-tu d’un nouvel affrontement à l’occasion ? »

Elle lui décrocha un superbe sourire dont elle avait le secret, puis tourna ses yeux rubis vers le jeune homme qui venait de descendre sur les fesses une bonne partie de la montagne. Vincent Regnard, elle n’avait pas assisté à son match contre Ethan, mais en avait entendu parler. Il s’était bien défendu à ce que l’on disait et avait fait courir Ethan pendant un bon moment. La raison ? Ce jeune blondinet aux allures fébriles maitrisait, à ce que l’on disait, un Take Over lui donnant l’apparence d’un lapin géant. Rien de bien alarmant jusque-là, sauf quand on s’appelle Ethan et que l’on a une peur bleue des lapins… Oui les mages de rang S à Fairy Tail ont tous une peur incompréhensible et débile. Ethan ce sont les lapins et Alandro les mouettes… Dans un sens c’était pathétique, mais très très pratique aussi. Se présentant à son tour, elle gratifia aussi le jeune homme d’un sourire des plus charmeurs. Avec un peu de chance, les deux garçons lui viendraient en aide si Alandro décidait encore de la maltraiter.

« Je m’appelle Quatie Aeron, mage de Fairy Tail et God Slayer de foudre. Est-ce bien toi qui as tourné en ridicule Ethan Rayne lors de son premier match au tournoi ? Tant que l’on y est tu n’aurais pas un Take Over de mouette ? »

Elle avait voulu essayer de détendre l’atmosphère mais un simple regard sur son Master lui avait fait perdre tous ses moyens. Elle allait devoir trouver une pirouette et vite si elle ne voulait pas finir découpée en petit morceaux. Essayant tant bien que mal de trouver une stratégie, elle se dit qu’elle ne pouvait pas relancer la faute sur le dos d’Ethan au risque de se faire encore plus engueuler après. Elle allait devoir affronter sa bêtise toute seule pour une fois.

« Je suis désolée, j’ai pas fait attention lorsque j’ai pris la mission… Je te jure je voulais pas faire une mission de rang S au début, mais je me suis rendue compte de mon erreur une fois arrivée ici alors tant qu’à faire, autant y aller nan ? Et puis au moins je risquais pas de faire trop de dégâts nan ? »

Belle image des Gods Slayers. Elle était toute ratatinée sur elle-même devant le regard noir que lui jetait l’ancien chevalier runique. Elle n’était même pas sûre qu’il ait pu comprendre un seul mot de ce qu’elle venait de lui raconter. La sanction allait être lourde et Quatie savait pertinemment qu’elle allait être mise au placard un petit moment…

Spoiler:
 
Ren Ikari
Admin / Le Lotus MélancoliqueAdmin / Le Lotus Mélancolique

avatar

Messages : 981
Date d'inscription : 18/05/2012
Âge : 26
Guilde : Quatro Cerberus
Magie / Malédiction / CS : Sky Dragon Slayer
Magie / CS Secondaire : Sky Snow Dragon Slayer

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 6.520
Statut: Mage de Rang S+
Renommée : Mage Illustre
MessageSujet: Re: Rencontre au sommet ! [Alandro | Quatie | Ren]   Mer 8 Mai - 14:05
Je devais avouer qu’en allant au mont Célestial, je n’avais pas dans l’optique de revoir mes anciens adversaires du Domus Flau, surtout ceux contre lesquels je n’avais pas gagné. J’avais fait un match nul lors de mon affrontement contre la God Slayer de Foudre et je devais avouer que je n’avais pas été déçu du voyage. Contre Alandro néanmoins, la chose était différente, je savais par avance que j’allais perdre, le but que je m’étais fixé était donc de ne pas m’avouer vaincu tant que je n’aurais pas blessé mon adversaire. Un défi comme un autre que j’étais parvenu à relever à mon plus grand plaisir. Alors que mes interlocuteurs s’apprêtaient à me répondre, le blessé reprenait connaissance et il se relevait sans même attendre de voir s’il se sentait suffisamment bien pour le faire. Titubant quelque peu, mais prêt à être soutenu par Quatie auprès de lui, il tournait son regard vers le sommet en murmurant qu’il allait devoir l’atteindre de nouveau. Suite à ses paroles, il se tournait vers nous avec des yeux d’un vert peu commun, il se présentait sous le nom de Vincent Regnard, mage de Blue Pegasus et il nous remerciait de notre aide après s’être inquiété des éventuels dégâts que l’avalanche avait pu causer. Allez savoir pourquoi, mais je m’échauffais soudainement, j’étais irrité par son comportement, non pas qu’il avait été impoli ou autre chose dans ce genre, mais plutôt parce qu’il voulait reprendre l’escalade alors qu’il venait de chuter et qu’il aurait pu en mourir si nous n’avions pas été présents.

J’allais répliquer avec une légère irritation dans la voix avant que le Master de Fairy Tail ne décide de prendre la parole. Il mettait en garde le jeune Vincent et se tournait dans ma direction pour m’apprendre que la raison de sa présence ici n’était autre que… Quatie justement. Cette dernière avait décidé de prendre une mission de rang S afin de l’effectuer seule, néanmoins, elle s’était faite rattraper par Alandro qui était en train de lui tirer l’oreille pour lui apprendre à faire des missions de son rang. Je ne pouvais pas m’empêcher de pouffer de rire devant ce spectacle, il fallait avouer que la God Slayer montrait un caractère plutôt… téméraire, oui, il n’y avait pas d’autres mots pour la décrire. Aller face au danger sans prendre le temps d’assurer ses arrières était une définition qui collait bien à son comportement, mais quoi de plus normal pour une Fée après tout. Je venais même à me demander si Alandro n’était pas comme ça avant d’endosser les responsabilités du Master. Faisant fi du regard sévère qu’il lui envoyait, Quatie s’échappait de son emprise avant de me répondre, comme quoi elle allait bien et qu’elle avait entendu dire que j’avais bien progressé, ce qu’elle voulait vérifier dans un affrontement. Le tout avait été dit avec un sourire charmeur, si bien que je me demandais ce qu’elle avait en tête, si elle comptait me charmer, c’était peine perdue, seule Ultia avait fait battre mon cœur et ce n’était pas avec ses cheveux d’une couleur identique aux siens qu’elle allait parvenir à ses fins. Elle se présentait à Vincent en évoquant le combat qu’il avait fait contre Ethan aux côtés des jumeaux Amnell ainsi que la peur du Dragon Slayer de Foudre.

_ Tant que l’on y est tu n’aurais pas un Take Over de mouette ?

Je levais un sourcil d’un air interrogateur, pourquoi voulait-elle savoir une telle chose ? Elle avait croisé le regard d’Alandro au moment d’énoncer cette possibilité, si bien que je pensais que ce dernier avait une peur des mouettes tout comme mon frère de foudre détestait les lapins. Autre chose encore, le croisement entre le regard des deux Fées avait provoqué deux choses: la perte de l’intensité de la voix de la jeune femme ainsi que sa soudaine perte de confiance en elle. Je devais avouer que je n’aimerais pas non plus que Hiro m’engueule de cette façon, s’il paraissait toujours joyeux, j’aimerais éviter ses colères. Bien que, si j’y repensais bien, il n’aurait aucune raison de le faire, je ne comptais pas effectuer de missions de rang S tant que je ne sentirais pas que j’avais le niveau. D’abord, il me fallait passer l’examen, ce qui ne serait pas évident, mais en tout cas, ce n’était pas pour demain que j’y parviendrais. Quatie tentait de se défendre en prétextant ne pas avoir fait attention à la mission en elle-même avant de l’avoir prise et elle ajoutait qu’elle ferait sans doute moins de dégâts ici que dans un bâtiment, un argument qui n‘était pas à prendre à la légère. Je profitais du silence qui s’était installé pour répondre à mon tour aux questions qu’ils m’avaient posé, mais avant cela, je devais clarifier une petite chose. Me tournant vers Vincent, je prenais le même air que j’avais lorsque je m’adressais à Soren après que ce dernier ait fait une énième bêtise sur le bateau:

_ Arrêtes d’observer le sommet, c’est hors de question que tu y retournes dans ton état. J’ai pu chasser la fatigue de ton corps, mais ce n’est pas un soin parfait, il faut que tu te reposes avant de gravir de nouveau cette montagne, et si jamais tu veux quand même y aller, je t’empêcherai pour t’éviter un autre accident, sans doute mortel cette fois-ci.

Je ne savais pas du tout quelle était la puissance du dénommé Vincent, elle devait se situer aux alentours de celles des jumeaux, autrement dit, pas loin de la mienne si je jugeais bien. Néanmoins, même s’il avérait plus puissant que moi, ce n’était pas avec l’état dans lequel il était qu’il pourrait me faire face, encore moins si je décidais de voler pour rester dans mon terrain. Soupirant, je reprenais le sourire que j’avais l’habitude d’avoir avant de m’adresser aux deux Fées, coupant ainsi le regard sévère d’Alandro ainsi que la gêne de Quatie qui devait sûrement réfléchir à ce qu’allait faire son Master à son propos.

_ Si je suis ici, c’est parce que j’ai entendu une rumeur que je me devais de vérifier par moi-même, mais je doute qu’elle soit vraie en réalité… Je suis surpris d’avoir une renommée aussi importante, je ne fais pourtant rien qui va dans ce sens, mais il est vrai que je me suis beaucoup entraîné après notre combat Quatie. J’ai affronté Alandro, essuyé une défaite plus qu’inévitable, mais j’en suis ressorti grandi et j’ai suivi tous les conseils. Je suis même prêt à vous montrer les progrès que j’ai fait si ça vous tente.

Mes combats contre Quatie et Aoyuki-nii m’avaient appris une chose: les Slayers quels qu’ils soient, avaient une soif de combat intarissable ce qui n’était pas mon cas… du moins, pas vraiment. Certes, j’aimais affronter ma famille pour voir le niveau que j’avais et comparer mes aptitudes avec les leurs, mais je ne combattais pas par envie, juste pour me classer parmi eux et voir que je n’étais pas aussi faible que je ne le pensais. La véritable nature des Slayers m’échappait quelque peu, toutefois, je les comprenais et lorsque je les affrontais, je laissais toute ma combativité m’envahir pour répondre à leurs attentes. La preuve était que j’avais bien plus que blessé Aoyuki-nii lors de notre affrontement, chose que je m’étais voulu après coup, mais au moins, j’avais pu constater que le Ciel l’emportait sur la Glace, mon objectif restait donc la Foudre. Et un de ses représentants me proposait justement de vérifier qui était le meilleur, je devais avouer que je ne pouvais pas rater une occasion pareille, sans compter que je serais ravi d’affronter une nouvelle fois Alandro, rien que pour lui montrer que le principal conseil qu’il m’avait donné s’était révélé très utile. Comment allait se dérouler la suite ? Quatie se jetterait-elle dans un combat pour une revanche ? Alandro resterait-il spectateur ou participant ? Et Vincent dans tout cela ? Allait-il faire fi de mon avertissement ou bien nous rejoindre dans cette bataille qui s’annonçait ?

_________________



Vincent Regnard

avatar

Messages : 238
Date d'inscription : 07/10/2012
Âge : 22
Guilde : Blue Pegasus
Magie / Malédiction / CS : Take Over : Mythical Soul

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.040
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Connu
MessageSujet: Re: Rencontre au sommet ! [Alandro | Quatie | Ren]   Dim 19 Mai - 23:29



















Parmi le petit groupe que notre rassemblement venait de former, j'étais en réalité celui chargé de tenir le rôle du parfait inconnu. En effet, contrairement aux trois autres, je n'avais avec eux, pas le moindre lien et j'étais persuadé de ne jamais les avoir rencontrés auparavant. Mais eux, semblaient se connaître et avoir déjà partagé un moment de vie commune plus ou moins long par le passé. C'est du moins ce que j'avais réussi à comprendre de la discussion qu'ils entretenaient tous les trois. Restant attentif à celle-ci, je cherchais à reconnaître ces personnes jusqu'alors totalement inconnues, mais qui semblait jouir d'une réputation relativement conséquente puisque le faciès de chacun me donnait une impression de déjà-vu. Cependant, je ne parvenais vraiment pas à remettre une identité sur ces têtes, probablement en raison de mes dernières émotions qui avaient provoqué chez moi, une hausse de tension plus que conséquente. Autant dire que, même si cela n'excusait en rien ma non reconnaissance, il fallait tout de même prendre en compte que, je venais de dégringoler une bonne partie d'un flan de cette montagne il y a de cela quelques instants et que, par conséquent, j'étais encore quelque peu inapte à aligner deux réflexions correctes à la suite.

Toujours est-il que, pour éviter d'émettre une quelconque incohérence vis-à-vis de la situation en ouvrant malencontreusement ma bouche de manière spontanée et irréfléchie, je me décidais de les laisser s'entretenir, répondre aux interrogations de chacun. Ainsi, la situation se dessinant progressivement devant mes yeux, deviendrait bien plus claire et précise, m'évitant alors une quelconque bourde. De plus, cela allait me permettre de les laisser se présenter puisque, étant donné que je venais de le faire il y a peu, il me semblait logique que ceux-ci fassent de même rapidement. Et comme je le pensais, je n'eus pas à patienter bien longtemps avant qu'un individu de notre petit groupuscule fraichement formé, me révèle son identité. Le grand blond se tenant à quelques mètres de moi, s'empara en effet de la parole, commençant à se moquer gentiment de moi en me rappelant que j'étais actuellement le plus mal en point ici et qu'il valait mieux que je songe à faire attention à l'avenir pour finir finalement, sur son prénom : Alandro. Immédiatement, mon esprit eut un déclic au sujet de ce personnage qui se tenait devant moi. Ce n'était ni plus ni moins que l'illustre maître de Fairy Tail, El Colonello. Me sentant quelque peu honteux de ne pas avoir reconnu cette pointure du royaume instantanément, je masquais derrière un léger sourire niais, l'étrange sensation de débilité qui m'envahissait en ce moment même. Celui-ci poursuivit alors sa tirade en indiquant la raison de sa venue en ce lieu isolé de toute civilisation. Selon ses dires, il s'était déplacé pour corriger la jeune femme qui m'avait retrouvé en premier, sous cet amas de neige. Pourquoi ? Et bien tout simplement, car celle qu'il nomma Aeron, s'était emparée d'une mission de rang S alors qu'elle n'en avait visiblement pas le droit.

Drôle de situation, toujours est-il que le master en personne était venu pour régler ce problème, ce n'était pas rien ! De plus, ce nom et cette affiliation à la guilde des fées, me rappelèrent alors l'identité de la jeune fille. Quatie Aeron, Thunder God Slayer de Fairy Tail, aussi connue sous le surnom de Raiden. J'avais en somme devant moi, deux pointures de cette guilde réputée pour être aussi une véritable entreprise de démolition à elle toute seule. D'ailleurs, celle-ci s'échappa de l'emprise de son master avant de l'ignorer totalement et d'entamer une courte tirade destinée à l'unique personne dont je ne possédais pas l'identité. Visiblement, ils s'étaient affrontés au Domus Flau par le passé et l'une de ses premières remarques fut de lui proposer un autre affrontement à l'occasion. Par cette demande, il était aisé de reconnaître un trait de caractère propre aux membre de Fairy Tail. Cet esprit combattif et cette envie de s'affronter une énième fois, Tao me les avait déjà montrés dans cette même arène, cela ne me surprenait donc guère. Les écoutant discuter, la jeune femme finit par se présenter à son tour, confirmant alors mes pensées vis-à-vis de sa personne.

Celle-ci évoqua alors soudainement mon match contre Ethan. Visiblement, le fait que, j'avais mis en déroute l'Ace de cette guilde en me transformant et en révélant aux yeux de tous, sa cuniculophobie, avait quelque peu marqué les membres de sa guilde. Mon visage n'était donc pas inconnu et mes pouvoirs non plus. Me demandant alors si c'était bien moi qui avais tourné en ridicule le Dragon Slayer, je laissais volontairement apparaître une expression indiquant que je n'étais pas d'accord avec ses mots. Grimaçant, à mon sens, celui qu'il était possible de qualifier de "minable" à la suite de ce combat, n'était nul autre que moi. Après tout, nous n'étions parvenus à le toucher qu'une malheureuse fois et ce malgré notre supériorité numérique. L'écoutant poursuivre sa tirade, malgré la frustration qu'elle venait de réveiller en reparlant de ce combat, elle finit par me demander si je ne possédais pas un Take Over de mouette. Immédiatement, mon faciès se transforma quelque peu alors que j'arquais un sourcil, étonné par sa drôle de question. Quel sens voulait-elle donner à sa phrase ? Je n'en savais rien, mais je n'allais vraisemblablement, pas tarder à le découvrir. De plus l'expression de mon faciès à ce moment-là avait à mon sens, parfaitement répondu à sa question. Puis, finalement, elle essaya tout de même de se justifier à propos de sa boulette. D'un ton faible, elle murmura des paroles dont la fréquence devait probablement être trop basse pour que j'en saisisse l'intégralité. Faisant l'impasse sur les paroles de la jeune fille, je continuais de fixer attentivement le sommet de la montagne, bien décidé à en découdre avec celle-ci.

Soudainement, alors que mentalement, je m'étais quelque peu évadé, j'entendis une voix s'élever dans ma direction. En effet, la seule personne qui m'était alors encore inconnue, brisa quelque peu le silence généré par l'engueulade entre les deux fées. M'ordonnant alors de cesser de fixer le sommet, il m'interdit formellement de penser à retourner côtoyer celui-ci, sous prétexte que mon état ne me le permettait pas malgré son soin qu'il qualifiait d'incomplet. Immédiatement, je vins porter mon regard par-dessus mon épaule pour croiser celui de ce jeune homme. Laissant tout d'abord mon faciès, témoigner de mon incompréhension, bien rapidement, mon minois d'enfant s'assombrit, arborant désormais une mine on ne peut plus sévère et contrariée. Soutenant le regard de cet homme, je laissais un léger rictus se dessiner au coin de mes lèvres. Espérait-il que j'allais me plier bêtement à sa volonté ? En tout cas, cela revenait à bien mal me connaître, puisqu'il était certain que j'allais retourner là-haut, qu'il le veuille ou non ! Visiblement, d'après ses dires, il m'empêcherait de m'aventurer à nouveau dans cette périlleuse ascension. À vrai dire, il ne le savait pas encore, mais il s'agissait du meilleur moyen pour me persuader d'y retourner. En me mettant au défi de cette manière, il me poussait à lui désobéir, mais ça, il ne pouvait guère le savoir. Toutefois, alors que je m'apprêtais à lui répondre fermement, il poursuivit son petit speech en s'adressant aux deux autres protagonistes.

Expliquant alors la raison qu'il l'avait poussé à se rendre dans ce lieu, il évoqua au passage sa défaite contre le master de Fairy Tail tout en affirmant qu'il avait énormément progressé depuis. Et comme si cela ne suffisait pas, il proposa même de montrer cette amélioration, ici et tout de suite. Écarquillant légèrement les yeux, le sourire que j'avais au coin des lèvres depuis quelques secondes déjà, s'étira encore plus. La tournure des évènements me plaisait et la tension générée par cette dernière proposition, était on ne peut plus pesante, sans pour autant s'avérer déplaisante. Bien entendu, même si je ne pouvais savoir la réaction des deux mages de Fairy Tail, je n'allais pas attendre leur réponse respective pour faire dégénérer la situation. Après tout, se montrer quelque peu agressif comme l'avait été le jeune inconnu, n'était pas réellement la bonne solution pour que je montre sympathique. D'ailleurs, en m'emparant de la parole, l'air on ne peut plus sévère, je comptais bien lui faire comprendre.


C'est dommage, ce n'est pas vraiment dans mes projets d'écouter l'avis et les conseils d'une personne n'ayant même pas pris la peine de se présenter. Vous pensez vous réellement capable de m'entraver totalement et de m'empêcher de regagner cette altitude ? Bref, pour répondre à votre question Monsieur Coronado, si je suis ici, c'est dans le simple but d'accomplir une quête personnelle. Cela devrait être amplement suffisant pour expliquer ma venue.

Bon, certes, je ne m'étais pas montré très agréable au cours de ma réplique et cela ne me surprendrait guère qu'ils interprètent mes mots comme une provocation. Toujours est-il que je comptais bien rejoindre le point culminant de cette montagne dans l'unique but de repousser encore plus mes limites. Enfin, il était possible que quelque chose, ou plutôt une tournure des évènements, m'empêche d'atteindre cet objectif. Après tout, je venais de mettre au défi cet homme d'essayer de stopper mon ascension et il était possible qu'il en soit réellement capable. Étant donné qu'il avait affronté Alandro, il devait posséder une puissance non négligeable et lui échapper, ne serait sans doute pas une partie de plaisir. Il y avait donc trois possibilités qui s'ouvraient à moi. Premièrement, je parvenais à filer à l'anglaise et ainsi je pourrai reprendre mon entraînement solitaire. Deuxième solution, je me faisais littéralement botter les fesses par ce madoshi et je ne progresserai plus aujourd'hui. Et enfin, dernière et ultime tournure des évènements, un affrontement se mettait en place ici. Nul doute que, si j'en avais l'occasion, j'opterai pour cette dernière option. Affronter en même temps plusieurs grandes pointures du royaume de Fiore, serait en somme bien plus bénéfique que de s'entraîner tout seul dans son coin. Je cherchais à anticiper quelque peu la suite des évènements et donc, par précaution, je vins prononcer quelques mots sur un ton on ne peut plus calme et posé. Mythical Soul : Bloody Rabbit !


Pwa ! Le froid est moins rude sous cette forme !

En effet, le pelage recouvrant mon épiderme, me permettait désormais d'affronter avec une plus grande aisance, les faibles températures de cette région reculée du royaume. Savourant un court instant le confort que m'apportait ma nouvelle apparence, je commençais à prendre lentement, deux ou trois mètres d'écart par rapport au groupe, espérant qu'ils comprennent de cette manière qu'il fallait qu'ils interviennent s'ils voulaient me garder parmi eux le temps d'un combat acharné. Alors que la tension était on ne peut plus palpable, le vent ne cessait de souffler, les bourrasques se répétant à des intervalles très régulières. Finalement, j'allais peut-être avoir le droit à un nouveau combat d'anthologie, mêlant cette fois, la puissance magique, aux intempéries météorologiques. Le reste des protagonistes se trouvant désormais derrière moi, un large sourire se dessina sur mon faciès dissimulé. À vrai dire, je jubilais intérieurement. Affronter le master de Fairy Tail et d'autres madoshi de renom, pourrait être une occasion en or que je me devais de saisir. Enfin, il ne me restait qu'à attendre patiemment la suite des évènements ...




Dernière édition par Vincent Regnard le Mar 23 Juil - 17:57, édité 1 fois
Haru Kuroda
Mage de Fairy TailMage de Fairy Tail

avatar

Messages : 249
Date d'inscription : 21/06/2012
Âge : 27
Guilde : Fairy Tail / Vagabond
Magie / Malédiction / CS : Saibô no Mahô
Magie / CS Secondaire : Gun's Magic

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.660
Statut: Mage de Rang S
Renommée : Mage Itinérant
MessageSujet: Re: Rencontre au sommet ! [Alandro | Quatie | Ren]   Mer 29 Mai - 21:23
Bon. Les présentations allaient au moins être rapide. Je n'avais pas besoin de connaître le nom de Quatie puisqu'elle était de ma famille et ce, depuis belle lurette. Je n'avais pas besoin de connaître celui de Ren puisqu'il avait pris soin de me le donner lors de notre premier et dernier affrontement, au milieu de l'Arène Domus Flau. Et le petit blondinet ne s'était pas fait attendre pour décliner non identité, extirpant par la même occasion de nombreuses images enfouies dans mes souvenirs. C'était le jeune homme qui s'était battu contre Ethan aux côtés du mage de Quatro Cerberus, quelques temps de cela. Un garçon très talentueux qui faisait partie des rares mages utilisateurs du Take Over d'esprit mythiques. Sa forme de combat avait étonné plus d'un, et ce n'était pas l'Ace de Fairy Tail qui allait le contredire. Se transformer en lapin avait donné de sacrées sueurs froides au fils de Tesla et provoqué de nombreux éclats de rire dans l'assemblée. Je fus d'ailleurs le premier à sourire, conscient que mon jeune ami craignait ces créatures plus qu'autre chose. En revanche, je riais moins lorsque Quatie lui demanda s'il était capable de se transformer en mouette. Elle connaissait ma principale faiblesse et il était inconcevable qu'elle le révèle si facilement aux autres. Mon petit regard du coin en disait long sur ce que je pensais et elle devait savoir, intérieurement, qu'elle allait en prendre pour son grade lorsqu'on rentrerait à Magnolia.

Je m'étais présenté plutôt rapidement, dévoilant mon prénom à la seule personne qui ne le connaissait pas. Je n'avais pas l'habitude de me présenter comme étant le maître de Fairy Tail, ou en hurlant haut et fort le surnom que l'on m'avait attribué lors de mes années à l'Armée. Non pas que j'assumais pas mon rang, juste que ça avait tendance à créer un fossé entre les autres et moi. D'ailleurs, chose plutôt rare, j'étais là dans la forme adulte et non pas dans ma forme d'enfant. Ma colère envers la God Slayer m'avait tellement irrité que j'en avais oublié cela... Elle essayait néanmoins de détendre l'atmosphère, bien que consciente que ce n'était pas avec des petites blagues pas drôles du tout qu'elle allait se faire pardonner. La phrase, dite tout bas, qui suivit calma légèrement mes palpitations. C'était honnête, mais une fois de plus tellement maladroit. La demoiselle avait décidément du mal et ne réfléchissait jamais comme il le fallait. Est-ce que quelque chose ne tournait pas rond dans sa petite tête de moineau ? L'air un peu dépité, je pris conscience que je n'étais pas au bout de mes peines.

Ren prit ensuite la parole, délivrant des mots sages envers le jeune mage de Blue Pegasus. Il avait raison sur plusieurs points. Ou plutôt, il avait raison sur à peu près tout ce qu'il venait de dire. Le blondinet n'était clairement pas en état de remonter au sommet pour faire Dieu savait quoi. Ce qu'il lui fallait, c'était d'une bonne semaine de repos à ne rien faire. Ses muscles souffraient et son corps peinait. La force, c'est aussi la capacité à reconnaître ses faiblesses. Et à être trop têtu, on fini souvent par se brûler les ailes. Je laissa néanmoins le Sky Dragon Slayer finir d'expliquer la raison de sa présence ici, me demandant si le Dragon que des civils avaient aperçu ne serait pas juste la Wyvern de la mission d'Aeron... Avant de rougir légèrement lorsqu'il cita mon nom. Ahalala les jeunes, toujours à complimenter les vieux comme moi. Défaite inévitable... Quel flatteur, celui la ! Dommage qu'il n'y en avait pas d'autres, des comme lui, à Fairy Tail. Il semblait être plus posé que la plupart de mes membres. Et même s'il possédait un pouvoir énorme, il ne me paraissait pas être possédé par le démon de la destruction...

« Honnêtement, Ren à raison. » Lançai-je en haussant les épaules. Ikari avait clairement raisons et ses paroles étaient sages. Mais est-ce qu'on était en droit d'interdire ce jeune homme de faire de son mieux et progresser ? Sans doute, oui, parce qu'à ce rythme il allait y laisser sa peau. Mais j'étais toujours étonné et ému par ceux qui se donnaient corps et âme... Sans faire de bruit, je m'approchai de l'adolescent en levant mon bras vers lui, cherchant juste à l'aider à se régénérer plus vite. Mais... « Pwa ! Le froid est moins rude sous cette forme ! » Balança Vincent en se transformant littéralement en créature mythique.
Je m'entendis alors balancer un « Uh ? » sous le coup de la surprise, ne sachant bien entendu pas trop ce que le petit jeune comptait faire. S'enfuir, sans doute ? Il était très talentueux mais nul ne doutait que dans son état, le Mage de Val allait le rattraper les doigts dans le nez. Combattre ? Le résultat était plutôt prévisible mais il pouvait toujours se passer des choses dont on ne s'y attend jamais. Mais un combat, à mi-chemin entre le pied et le sommet de la montagne, dans des conditions météorologiques aussi critiques, alors qu'une vouivre ou une bête ailée se baladait quelque part autour de nous, c'était... Plutôt intéressant. Mais ne connaissant pas les intentions du protégé de Hawk, je ne fis qu'un pas en arrière, jetant des rapides coups d'yeux à gauche et à droite. Mieux valait ne pas se prendre un coup perdu dans la tronche. Pour peu que ce soit un coup perdu, et non pas une attaque qui me serait destinée ?
Quatie Aeron
RaidenRaiden

avatar

Messages : 560
Date d'inscription : 28/03/2012
Âge : 23
Guilde : Fairy Tail
Magie / Malédiction / CS : Lightning God Slayer

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.855
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Illustre
MessageSujet: Re: Rencontre au sommet ! [Alandro | Quatie | Ren]   Mar 4 Juin - 15:53
Les choses ne s’arrangeaient visiblement pas pour la jeune fille qui avançait à tâtons sur un terrain glissant. Elle aurait vraiment dû abandonner la mission et la remettre à sa place tant qu’il était encore temps, car si elle en croyait le regard sévère de son Master, elle était bien partie pour passer la pire des fins de semaines, voire même des fins de mois. Car il était clair qu’elle allait en entendre parler pendant un long moment encore et si elle voulait revoir rapidement la lumière du soleil, la jeune God Slayer allait devoir se servir de sa tête bien plus souvent qu’à son habitude et apprendre à marcher sur des œufs. La seule chose qu’elle pouvait retenir de cette journée pour l’instant était que son élément lui collait particulièrement bien, vive comme la foudre, elle ne prenait pas vraiment le temps de réfléchir à ses actes et fonçait tête baissée dans les murs qui se présentait face à elle. Si seulement elle avait pu prendre un peu plus exemple sur Ethan dans sa jeunesse, peut-être n’en serait-elle pas à accumuler les bourdes ces derniers temps. Néanmoins le regard d’Alandro sembla s’adoucir un peu lorsqu’il entendit ses explications et il dû certainement en conclure qu’au final elle était juste un peu stupide ; chose sur laquelle il n’avait parfois pas totalement tort.

Ren commença par engueuler copieusement le mage qui avait dévalé la pente. Il n’avait pas vraiment tort lui non plus sur ce point car dans quelques minutes, il n’y aurait probablement plus personne pour lui sauver les miches s’il lui arrivait une autre mésaventure. Il avait déjà eu pas mal de chance d’être retrouvé alors ce n’était vraiment pas la peine de tenter le diable une seconde fois. Mais visiblement le mage ne semblait pas coopératif, mais Ren lui coupa la réplique, expliquant rapidement la raison de sa venue. Il avait entendu parler de la présence d’un dragon dans les parages, probablement le Wyren de sa mission, et avait voulu vérifier. Il finit enfin par leur proposer un défi pour leur montrer à quel point il était devenu puissant. C’était tout ce que Quatie désirait entendre pour le moment et son excitation du combat libéra quelques éclairs autour d’elle qui laissèrent quelques stigmates dans la neige autour d’elle. Alandro voulu raisonner le mage au lapin géant qui désirait retourner en haut de la montagne, mais ce dernier se transforma, adoptant une attitude de combat. Visiblement la jeune God Slayer n’était pas la seule à se montrer intéressée par la proposition de Lotus Mélancolique.

Le combat et ses combattants se mirent presque instinctivement en place. Alandro recula de quelques pas, mais Quatie savait qu’il ne résisterait pas à l’envie de vider quelques chargeurs sur des jeunes turbulents comme eux. Ren lui devait être prêt depuis le début et le lapin géant, enfin la jeune fille pouvait voir la créature qui avait fait hurler de peur son ami, commença à faire semblant de s’enfuir lentement; du moins c'est ainsi que Quatie interpréta son mouvement d'éloignement. Jugeant que pour l’instant les deux plus dangereux de cette Tag Battle étaient Alandro et Ren, car étant ceux dont elle connaissait les capacités, elle décida de faire en sorte de conserver Vincent dans la partie. Elle ne connaissait pratiquement rien de la magie de son adversaire, mais le plus urgent était pour l’instant de l'obliger à rester là. La distance qui les séparaient était assez réduite, elle gonfla ses joues.

« Raijin no Dôgô »

Elle venait de lancer cette attaque sur le jeune mage de Blue Pegasus sans vraiment tenter de faire mouche ou de l’abattre. Elle voulait juste lui donner une raison de rester dans ce combat et de s’amuser avec eux. En plus, si elle partait du principe que Raitei avait affronté ses trois adversaires tout seul sans aucune aide autre que son propre familier, Vincent et les jumeaux Amnell devaient ainsi être moins fort que ce dernier et probablement avoir un niveau inférieur ou équivalent au sien. Ainsi donc dans ce combat vaincre Alandro était hors de sa portée, mais Ren ou encore le mage de Blue Pegasus, c’était encore possible. Reprenant après son attaque une courte distance avec ses trois adversaires, elle les défia tous du regard. L’entrainement commençait maintenant et mettre autant de pointure dans un lieu désert était la meilleure chose pour assister à un combat. Finalement cette journée n’allait peut-être pas se révéler aussi mauvaise qu’elle aurait pu le penser en premier lieu.


« Venez ! »


Dernière édition par Quatie Aeron le Mar 23 Juil - 19:02, édité 1 fois
Ren Ikari
Admin / Le Lotus MélancoliqueAdmin / Le Lotus Mélancolique

avatar

Messages : 981
Date d'inscription : 18/05/2012
Âge : 26
Guilde : Quatro Cerberus
Magie / Malédiction / CS : Sky Dragon Slayer
Magie / CS Secondaire : Sky Snow Dragon Slayer

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 6.520
Statut: Mage de Rang S+
Renommée : Mage Illustre
MessageSujet: Re: Rencontre au sommet ! [Alandro | Quatie | Ren]   Dim 14 Juil - 13:23
Contre toute attente, c’était le mage de Blue Pegasus qui reprenait la parole laissée au silence. Le ton qu’il mettait dans sa voix indiquait clairement les pensées qu’il avait, néanmoins, il avait raison sur un point, je ne m’étais absolument pas présenté. Concentré sur les soins et l’inquiétude à son égard, j’en avais oublié les formules de politesse de base et malheureusement, l’impolitesse était très mal vue dans la guilde des Pégases, si bien qu’il avait décidé de montrer son côté noir pour me répondre. Il me demandait si j’étais capable de le retenir et de l’empêcher d’atteindre son but, si bien que je haussais un sourcil interrogateur me posant exactement les mêmes questions. Je ne savais pas grand-chose de ce mage, il avait combattu contre Ethan lors du tournoi aux côtés des jumeaux Amnell, sachant que les organisateurs préféraient toujours les combats équitables, je décidais donc de classer sa puissance sur celle des jumeaux. Autrement dit, il était un adversaire à prendre au sérieux, mais je devrais prendre le dessus sur lui au final, surtout s’il n’avait pas l’habitude des sorts de soutien, la surprise qu’engendrait l’utilisation de mes sorts était très bénéfique pour en tirer un relâchement de la garde adverse sous le coup de la surprise. Mais la question n’était pas de savoir qui était le plus puissant, il s’agissait plutôt de voir s’il parviendrait à se déplacer avec un corps en si mauvais état. D’ailleurs, Alandro affirmait mes paroles, ce qui était plutôt normal, maîtrisant une magie de soins, il avait dû se rendre compte que le jeune Regnard allait se ruiner la santé s’il continuait ainsi.

D’un seul coup, son apparence changea du tout au tout et passa à celle du légendaire lapin noir qui avait fait fuir l’ace de Fairy Tail rien que par sa nature. Je ne me moquerais jamais de mon frère, du moins, pas devant lui en tout cas, mais une chose était certaine, avoir une telle peur doublée de sa renommée allait lui attirer pas mal d’ennuis, surtout que les lapins étaient loin d‘être une espèce en voie de disparition. Revenons à Vincent. Cette forme qu’il avait revêtue devait sans aucun doute le protéger du froid, mais qu’en était-il de l’intérieur de son corps ? Je ne connaissais pas grand-chose des Take Over, mais il me semblait que leurs corps gagnaient toutes les caractéristiques de la bête choisie. Du coup, il devait être bien plus solide que dans sa forme humaine, ce qui expliquerait le fait qu’il puisse me tenir tête à présent, son mental était seul maître. Un tel comportement frisait l’imbécilité, mais aussi l’intelligence espiègle qui semblait se cacher derrière ce visage d’enfant adorable, j’entendais par là que le mage de Blue Pegasus savait très bien ce qu’il faisait. En effet, je n’oserais pas le frapper trop fort pour lui éviter de souffrir étant donné que je venais de le soigner, mais d’un autre côté, il pouvait riposter de toutes ses forces, créant ainsi une sorte d’égalité entre nous.

Mais qui avait dit que nous serions les seuls à nous opposer ? Deux représentants de la guilde la plus dévastatrice de Fiore étaient présents à nos côtés, il serait étrange qu’ils ne prennent pas part au combat eux aussi. Sans compter que je leur avais clairement précisé que je voulais leur montrer les progrès que j’avais fait. Quatie prenait donc une posture de combat et semblait prête à en découdre, le simple duel de volonté allait se transformer en une Battle Royale où je devrais mêler agilité et ingéniosité pour m’en tirer. Le top départ était lancé, notre cher petit lapin avait décidé de n’en faire qu’à sa tête et d'adopter une distance de sécurité pour pouvoir parer à la première attaque lancée, suivi de près par Quatie qui faisait de même. Quels imbéciles ! Nous étions sur une montagne, donc en altitude, et qui disait altitude disait plus proche du ciel: mon élément. Il n’était jamais conseillé de combattre un Slayer lorsqu’il était dans son élément et j’allais leur prouver d’une manière tout à fait pacifiste. Je m’envolais tout en m’entourant d’une aura fluide bleutée signe que Vernier s’était activé et je me positionnais entre le sommet et Vincent, montrant ainsi que j'étais réellement l'obstacle qu'il devait abattre. Avant cela, j'avais adressé un sourire enjoué à Alandro, attendant qu’il nous rejoigne à sa manière alors qu'il semblait se mettre sur le côté. La God Slayer nous invitait à débuter l’affrontement après avoir lancé son souffle et je devais avouer qu’elle me tentait de plus en plus, même si ce n’était pas vraiment le lieu ni l’endroit pour s’entraîner.

_ Avant cela Quatie, je me dois de régler un oubli de ma part. Je ne me suis pas présenté c’est vrai et j’en suis désolé, je me suis concentré davantage sur les soins dont tu devais faire l’objet mais soit… Je m’appelle Ren Ikari, je suis le Dragon Slayer du Ciel, mage de Quatro Cerberus, je te connais en partie grâce aux jumeaux Amnell et à Ultia Velonica qui t'ont déjà côtoyé. Comme tu peux le constater, être en montagne ne me gêne pas le moins du monde, vous êtes dans mon élément après tout… si l’on enlève la neige.

Je mentais très légèrement à ce sujet, ou plutôt, j’omettais de dire toute la vérité. Depuis peu, j’étais capable d’user de deux éléments, ce mode de bi-élémentarité était d’une puissance inouïe, mais il consommait tellement d’énergie que je ne pouvais lancer qu’un seul sort avec. Autrement dit, il s’agissait un peu d’un art secret à la différence que j’avais appris à m’en servir seul et que Grandine ne m’en avait jamais parlé. Alandro avait fini par rejoindre notre volonté et il semblerait que nous soyons tous prêts à combattre, même le Master de Fairy Tail donnait l’impression de vouloir se jeter dans la bataille. Néanmoins, gérer trois adversaires en même temps allait être complexe, surtout avec El Colonello, notre dernier combat l’avait assez bien prouvé, je n’étais pas encore de taille contre lui. Quoique… je m’étais beaucoup entraîné depuis, peut-être avais-je une chance de le surprendre et de l’atteindre cette fois-ci. C’était sans compter les deux autres qui n’allaient pas me laisser faire, surtout Vincent, quant à Quatie…

_ Que dirais-tu d’allier les forces des Slayers dans ce petit entrainement ? Chacun pourra voir les progrès de l’autre durant l’affrontement, qu’en dis-tu ?

La connaissant, ou du moins, le peu que j’avais compris d’elle, elle n’allait pas rater un tel défi. Puisque, oui, c’en était bien un et sa nature de Slayer allait très rapidement réagir à une telle proposition, voulant montrer ce qu’elle savait faire en dépit de la puissance de nos adversaires. Les choses semblaient donc réglées, nous allions pouvoir nous lancer dans cette petite bataille qui planait dans nos esprits depuis un moment déjà. Prenant un peu plus d’altitude, je chargeais les vents dans mes bras situés en arrière et j’envoyais mes ailes d’un coup dans la direction de Vincent et d’Alandro. À eux de savoir gérer le combat en altitude et à nous de savoir mêler les assauts du Ciel et de la Foudre.

HRP:
 

_________________



Vincent Regnard

avatar

Messages : 238
Date d'inscription : 07/10/2012
Âge : 22
Guilde : Blue Pegasus
Magie / Malédiction / CS : Take Over : Mythical Soul

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.040
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Connu
MessageSujet: Re: Rencontre au sommet ! [Alandro | Quatie | Ren]   Ven 26 Juil - 17:34



















Alors que je m'éloignais lentement du lieu de rassemblement, je savais pertinemment que la situation allait dégénérer sous peu. À vrai dire, depuis que j'avais fait la rencontre de ces trois protagonistes, j'avais ce pressentiment que les choses ne pourraient pas se dérouler normalement, il y allait forcément avoir un événement qui allait perturber celle-ci. Après tout, il était déjà tellement rare que quatre personnes voient leur route respective se croiser en ce lieu, que cela ne pouvait donner naissance, qu'à un moment inoubliable. Après tout, à mes côtés se trouvaient tout de même trois mages de renom, dont un master de l'une des plus grandes guildes officielle de tout le royaume de Fiore. En somme, le niveau présentait par mes trois adversaires, était tout aussi bien un avantage qu'un désavantage, car, s'il était dangereux d'affronter des madoshis comme eux, cela s'avérait être en même temps, une expérience incroyable que je ne devais en aucun cas rater. C'est d'ailleurs pour cela que j'avais quelque peu essayé de générer une tension entre nous. Celle-ci ne cessait de s'accumuler lorsque ma verve quelque peu hautaine, se pressait de les provoquer. J'avais d'ailleurs opter pour la position du "lâche", c'est-à-dire, celui qui venait de balancer des braises sur le feu, mais qui n'allait en aucun cas déclencher la petite étincelle lançant le tout.

Du moins, à partir du moment où on ne considérerait pas ma transformation en Bloody Rabbit, comme cette fameuse étincelle. Je préférai laisser ce titre à la fameuse Raiden de Fairy Tail, cela lui irait bien mieux qu'à moi. En réalité, je n'avais pas vu que le master de la guilde des fées s'était approché de moi tout en appuyant les dires de Ren et en me tendant le bras pour me soigner à l'aide de sa magie. Par conséquent, je l'avais quelque peu surpris en me métamorphosant à ce moment précis, c'est pourquoi, par-dessus mon épaule, je le vis prendre une légère distance de sécurité. C'était amusant d'analyser sa réaction, car elle témoignait de ce que je n'avais pas, c'est-à-dire, l'expérience. En effet, sa manière d'agir, me permettait immédiatement de comprendre que j'avais en face de moi, un guerrier aguerri. Exemple le plus flagrant ! Contrairement à moi, il ne se sentait pas suffisamment en "sécurité" pour tourner le dos à ses adversaires, surtout en sachant que ceux-ci possédaient une puissance plus que considérable. Peut-être qu'un jour, il m'arriverait d'adopter le même comportement. Mais pour l'instant, mon arrogance permanente et mon jeune âge, faisait de moi cet être quelque peu téméraire et n'écoutant pas le moindre conseil de ses aînés.

Alors que dans mon champ de vision se dressait toujours Sieur Coronado, je compris rapidement par le biais de son regard, que la situation allait dégénérer d'une minute à l'autre. Soudainement, un claquement que je parvenais déjà à identifier comme de la foudre se fit entendre. Instinctivement, je me retournais en direction des trois protagonistes, car, même si j'étais arrogant, je n'étais pas fou au point de prendre le risque d'encaisser une attaque de dos. D'autant plus lorsqu'il s'agissait d'une offensive électrique, pouvant restreindre sévèrement mes mouvements tout en augmentant grandement mon temps de réaction. Je détestais cet élément ! Ces facultés à endiguer ou ralentir les transmissions synaptiques, étaient vraiment des plus désagréables. Avoir la possibilité de foutre en vrac le système nerveux de son antagoniste, pouvait s'avérer vraiment utile en situation de combat. C'est pourquoi, je me devais de repousser obligatoirement l'attaque de la God Slayeuse de Fairy Tail, sous peine de me retrouver encore plus handicapé que je ne l'étais déjà. Ce rayon de foudre noire fondant peu à peu vers moi, je savais déjà comment le contrer. Cependant, je préférai avoir réuni tous les éléments avant de me mettre en marche et ce, même si la distance me séparant de la jeune fille, n'était pas bien grande.

En effet, le mage m'ayant auparavant soigné avait quelque peu disparu de mon champ de vision, jusqu'à ce que je relève légèrement la tête pour le voir se placer entre le sommet et moi. D'ailleurs, il s'adressa à moi pour réparer sa précédente erreur. Se présentant de manière rapide, il se dénommait donc Ren Ikari, Sky Dragon Slayer de la guilde Quatro Cerberus. Au passage, il m'indiqua qu'il avait déjà entendu parler de moi par le biais d'Ultia Velonica et des jumeaux Amnell. Après tout, c'était fort probable, puisque j'avais tout de même, failli attenter à la vie de ces trois madoshis. Puis, il termina sa tirade en me précisant que la montagne ne le dérangeait absolument pas puisqu'il était dans son élément, avant de proposer à Quatie, une alliance de Slayer. Un immense sourire malsain se dessina alors lentement sur mon faciès transformé et ce, malgré le Dôgô n'étant plus qu'à quelques mètres de moi. "Chain Magic : Stake". Murmurant le nom de mon arcane, cinq chaînes jaillirent de ma main droite avant d'aller à l'encontre du sort de la jeune Quatie. Evidemment, la réaction qui s'ensuivit, témoignait de nos puissances respectives puisqu'en effet, une violente détonation puis déflagration se fit ressentir dans une bonne partie de la montagne. En entrant en contact avec l'arcane, mes fers avaient généré ce souffle, qui souleva d'ailleurs un épais nuage de neige, rendant la visibilité plus que difficile.

En réalité, si j'avais volontairement laissé l'explosion se produire à quelques mètres de moi, c'est car je comptais bel et bien me servir de celle-ci de la meilleure des façons possibles. Me fléchissant au maximum, je vins pousser sur mes jambes de manière à sauter en l'air pour m'éloigner de la déflagration, tout en profitant du souffle pour que celui-ci me porte et me propulse de manière significative. Au même moment, j'activais mon arcane me permettant de côtoyer les cieux. "Control : Myself. En fait, j'avais simplement réuni les conditions pour atteindre le fameux Ren en très peu de temps et surtout, d'une manière bien plus rapide que ce que j'aurai pu faire normalement. Certes, agir d'une telle manière, s'avérait on ne peut plus dangereux puisque, obligatoirement, je fus touché par cette explosion. Toutefois, mon timing s'avérait être des plus justes, puisque je ne ressentis qu'une légère douleur passagère au niveau de mon flan, avant que celle-ci disparaisse, probablement en raison de l'adrénaline me gagnant de manière exponentielle.

Pour une raison que j'ignorais totalement, ce mage de Quatro Cerberus s'avérait comme étant ma cible principale. En effet, son comportement, ses mots, le fait qu'il se définisse lui-même comme étant dans son élément, me poussèrent à me montrer de plus en plus hargneux, voire méchant avec lui. Dans ma tête, ce Slayer apparaissait comme l'obstacle à abattre, l'obstacle vous provoquant alors que vous ne parvenez pas à le passer, bref, l'obstacle à franchir à tout prix. Il m'avait mis au défi et je me devais de lui faire comprendre qu'il n'était pas en mesure d'agir de la sorte. Fonçant alors de manière rectiligne sur lui, j'arrivais à ses côtés en une fraction de seconde. En fait, j'espérais qu'il soit un minimum surpris étant donné que je venais de surgir du nuage de neige, soulevé par le souffle dont je m'étais servi pour arriver jusqu'à lui. Je venais de me positionner en face de lui, à moins d'une dizaine de centimètres, le regard on ne peut plus sévère. Bon évidemment, la suite était ultra-prévisible puisque l'on n'approchait généralement pas un adversaire à cette distance pour rien. Sur un ton des plus amusés et provocateurs, je m'adressai avec dédain à ce pauvre Ren qui n'avait rien fait pour mériter cela.



Ultia et les jumeaux t'ont donc parlé de moi ! Ils t'ont aussi dit que j'ai failli leur ôter la vie ?! ... J'en suis désolé, j'ai failli à ma tâche ! Promis, la prochaine fois que je les croiserai, ils n'auront plus l'occasion de te parler de moi ... ni de personnes d'autres d'ailleurs !


Bon, je devais le reconnaître, c'était de la provocation pure et dure. Après tout, je n'avais rien contre ces trois madoshis de Quatro Cerberus. Depuis les incidents qui avaient marqué le début de ma carrière de mage, j'éprouvais d'ailleurs énormément d'admiration pour eux et pour leurs actes. D'ailleurs, j'avais même revu les jumeaux et tout s'était très bien passé. Alors que je soutenais intensément, le regard du Sky Dragon Slayer, je vins virevolter toujours à l'aide de la télékinésie pour prendre une petite distance de sécurité. J'étais téméraire, mais pas fou pour autant ! Surtout qu'après avoir affronté Tao en arène, j'avais déjà une grande idée de ce dont Ren était capable. Je connaissais déjà l'apparence de ses attaques et ses sorts de soutien ne me surprendraient guère étant donné que je les avais déjà aperçu. Déployant alors ma faux, je lévitais paisiblement en l'air, en attendant le prochain mouvement de mes antagonistes.

M'octroyant un court moment de réflexion, je repensais alors à mes paroles, mesurant le poids que celles-ci pourrait avoir. Après tout, je ne tenais pas à donner une mauvaise image de Blue Pegasus, ni à la faire entrer en guerre avec Quatro Cerberus, néanmoins cela s'avérait être la seule façon de m'assurer de quelque chose d'important à mes yeux. Je ne voulais pas que ce pourfendeur de vouivres se limite dans ses actions à cause du fait qu'il m'ait retrouvé blessé tout à l'heure. Je désirais l'affronter à cent pour cents de ses capacités et ce, même si pour cela je devais passer pour le plus gros enfoiré qu'il existe au sein du royaume de Fiore. Avec toujours cet amusement visible sur mon visage, je vins jeter un dernier coup d’œil aux deux autres protagonistes avant de lancer la réplique marquant officiellement ma participation dans ce duel.


Ton élément tu dis ? Penses-tu réellement l'avoir dompté ? Approche que l'on vérifie cela tout de suite !




Dernière édition par Vincent Regnard le Lun 26 Aoû - 2:00, édité 1 fois
Haru Kuroda
Mage de Fairy TailMage de Fairy Tail

avatar

Messages : 249
Date d'inscription : 21/06/2012
Âge : 27
Guilde : Fairy Tail / Vagabond
Magie / Malédiction / CS : Saibô no Mahô
Magie / CS Secondaire : Gun's Magic

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.660
Statut: Mage de Rang S
Renommée : Mage Itinérant
MessageSujet: Re: Rencontre au sommet ! [Alandro | Quatie | Ren]   Dim 11 Aoû - 10:46
J'avais l'intention de soigner Vincent avec l'aide de ma magie mais sa transformation m'avait un poil surpris. Cette métamorphose en lapin était la technique qui avait mis Ethan, lors du grand tournoi à Crocus, dans tous ses états. Au milieu de l'arène, l'apparition d'un lapin géant l'avait rendu complètement fou, provoquant d'innombrables éclats de rire du côté des mages de Fairy Tail. C'est vrai qu'une fois en face de moi, c'était plutôt impressionnant. Plus impressionnant que mes transformations en gamin ou en vieillards, surtout.
C'est grossièrement à ce moment là que Quatie se lança dans la mêlée, attaquant la première. Je me retourna vers elle lorsque celle-ci lança son souffle et fit un grand bond en arrière pour esquiver le Dôgo et éviter de le prendre en plein fouet. Mais Vincent fut le plus rapide, lançant une technique d'une puissance similaire qui, au contact de la magie du God Slayer, foudroya la zone et provoqua une grande explosion. Je me pris plusieurs boules de neige dans le visage que j’essuyai d'un revers de la main. Avant qu'une autre giclée de neige fut projetée sur moi, provoquée par la déferlante de vent de Ren. Le fusil planté dans le sol, je restai parfaitement ancré dans mes appuis et ne risquait pas de m'envoler.

Je me retournai ensuite vers les trois gamins qui étaient à présent mes adversaires et constata qu'au moins deux d'entre eux avaient disparus. Levant les yeux, j’aperçus Vincent s'envoler en direction de Ren puis déployer sa faux. Au vue de la configuration, le combat qui allait suivre risquait d'être un deux contre deux. Le mage de Quatro Cerberus et la blondinette de Fairy Tail semblaient être d'accords pour combattre ensemble l'envoyé de Blue Pegasus et moi-même. Et il serait stupide de notre part de se tourner le dos et de les combattre chacun de nos côtés. Connaissant approximativement le niveau des deux Slayers, pour les avoir respectivement élevé et combattu, je savais que l'affrontement allait être tout sauf simple. Le rapport de force était même plutôt équilibré, si mes estimations étaient justes. D'autant plus que je sentais mon sang bouillir, même si c'était probablement parce que je me caillais sérieusement les miches. Un combat dans les montagne à -20°c, sérieusement ? Je suis bien trop vieux pour ces conneries, moi. Tout ce que j'espérais à ce moment précis, c'était un bon thé. Ou un bon café. Avec un croissant. Et un massage de Euphemia, tiens. Mais dans l'immédiat, recevoir un bisou baveux du maître de Grimoire Heart était plus plausible qu'un massage de Euphie...

Regnard, face au Dragon Slayer du ciel, celui qui dominait l'arène, se lança finalement dans une petite joute verbale, balançant des piques et des répliques qui allaient tout sauf faire plaisir au mage de la ville de Val. Je sentis alors ma main se plaquer contre mon front, me demandant dans quel monde cet adolescent a grandi et pour quelles raisons il avait un caractère aussi mauvais. Comme chiens de faïences il se regardaient et la tension, palpable, montrait que les prochaines offensives n'allaient pas tarder. Mais ce qui était malheureux, dans l'histoire, c'était qu'ils pouvaient tous voler. Ce qui m'offrait un désavantage de choix dans notre contexte, nos pieds étant enfoncés dans trente centimètres de neige dans ces satanées montagnes. Ralentissant considérablement nos mouvements, si bien que je devais utiliser la Saibô pour pouvoir avancer convenablement. Mais du coup, ils n'étaient pas affectés par ce facteur climatique.

« Bande de petits gamins impétueux arrogants. » Je m'entendis parler de cette manière comme si je n'étais pas moi-même. Attrapant mon fusil d'une poigne ferme, je pointa le canon en direction de Vincent. Je ne ressentais plus le souffle froid qui se brisait contre ma nuque. Les tremblements étaient plus de l'excitation qu'autre chose. Ma main était rigide, mon fusil précis, mes doigts souples. « Saibô No Shot ! » Lançai-je en appuyant sur la gâchette, le tir fendant l'atmosphère pour se diriger vers le protégé de Hawk. Ils avaient beau être des mages au potentiel énorme, ils n'en restaient pas moins des gamins qui s'y croyaient un peu trop. Et le rôle des adultes comme moi, c'est de leur foutre une fessée de temps en temps pour qu'ils gardent les pieds sur terre. Comme moi, qui suis incapable de voler.

« Je vais vous montrer, moi, qui c'est le patron ! » Je fis ensuite craquer les os de mes doigts, un sourire attaché au coin droit de mes lèvres. J'étais venu ramener Quatie à la maison à la base, parce qu'elle n'en faisait qu'à sa tête et s'était jugée plus fort que tout le monde. Finalement, c'était trois adolescents que j'allais raccompagner. Après les avoir au préalable enfermé dans des sacs poubelles.
Quatie Aeron
RaidenRaiden

avatar

Messages : 560
Date d'inscription : 28/03/2012
Âge : 23
Guilde : Fairy Tail
Magie / Malédiction / CS : Lightning God Slayer

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.855
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Illustre
MessageSujet: Re: Rencontre au sommet ! [Alandro | Quatie | Ren]   Mer 2 Oct - 23:05
Quatie était surexcitée. Certes elle allait se prendre une raclée monumentale lors de ce combat si elle décidait de se battre seule. Certes Alandro avait une puissance suffisante pour prendre n’importe lequel d’entre eux et taper sur les deux autres. Et enfin certes elle allait passer le voyage de retour avec un égo lamentablement explosé par son Master qui passera certainement le trajet à la réprimander pour sa sottise tout en imaginant des tortures toujours plus cruelles pour détruire la moindre future étincelle de vie de sa témérité. Mais en cet instant, rien de tout cela ne comptait. En ce précis instant, seule la dose d’adrénaline qui parcourait les veines et le corps entier de la jeune God Slayer avait un sens pour celle-ci. Cette dernière se savait en présence des meilleurs mages de deux guildes respectées du Royaume. En effet Ren était bien parti pour devenir le meilleur mage de Quatro Cerberus si ce n’était pas déjà fait et les rumeurs concernant les capacités de la nouvel recrue de Blue Pegasus, Vincent Regnard, avaient déjà percées jusqu’à Magnolia. C’était des mages qu’elle devait continuer à regarder du coin de l’œil pour être sûre de ne pas être distancée.

Son sang bouillonnait littéralement en elle et tous ses muscles étaient tendus à leur maximum. Elle désirait plus que tout découvrir la puissance qu’elle avait accumulée au cours des récents évènements. La foudre commença à apparaitre autour d’elle, signe qu’elle ne se contrôlait plus vraiment. Puis tout commença à se passer très vite. Ren lui proposa de s’allier, ce à quoi elle répondit par un « OUI !! » et un sourire mémorable. Ensuite le lapin entra en scène. Dieu que sa contre-attaque avait été belle. Bien que la foudre ait gâché une partie du champ d’action, la jeune Raiden avait pu voir des chaines entrer en contact avec celle-ci, provoquant une explosion qui propulsa une bonne quantité de neige sur l’ensemble du champ de bataille. Cette action avait aussi eu pour effet d’obstruer la vision de la jeune fille qui voyait désormais Ren et Vincent se livrer un combat aérien. Comment cette espèce de boule de poils pouvait-elle bien arriver à se maintenir en l’air ? Elle devait pourtant bien peser son poids et elle arrivait à se maintenir au même niveau que le fils du Dragon. Il lui lança quelques remarques acerbes que la God Slayer cru deviner sans réellement comprendre. Ren risquait certainement de ne pas rester impassible, il fallait juste espérer que la puissance du Dragon ne mettrait pas en danger la fourrure du lapin.

Constatant les particularités du terrain, il apparaissait clairement que sous un mètre de neige, c’était Alandro le plus désavantagé. Sa taille riquiqui ne lui servait à rien et il ne pouvait pas voler. Ainsi il se trouvait restreint dans ses mouvements à cause de la neige à la différence de son allié du jour et de Vincent de Blue Pegasus. Ce dernier d’ailleurs occupait une place dans le ciel qui ne lui était pas destiné et après avoir jugé que seuls les Dragons du Ciel et de la Foudre, ainsi que les deux Dieux du même élément étaient habilités à y siéger, elle prit parti de l’en chasser le plus vite possible par quelque moyen que ce soit. Son père lui avait offert les nuages et le ciel inférieur en cadeau et elle ne comptait pas le partager avec plus de trois personnes. Plaçant ses mains devant elle, la jeune fille accumula sa foudre pour lancer un 120mm Canon droit sur l’adversaire qui avait osé prétendre à trôner près d’eux. Puis se retournant vers Alandro, elle venait d’avoir une idée au moment même où il avait pensé les impressionner par sa tirade. Accumulant la foudre sous ses pieds, elle fit un petit bon avant de se propulser sur son Master les poings en avant. Son but était simple : faire perdre les appuis précaires que devait avoir ce dernier pour le renvoyer droit sous la neige. Il allait avoir ainsi besoin d’un peu de temps pour s’en extirper et même si elle ne lui faisait pas très mal, c’était toujours ça de prit. Et puis elle avait une autre idée derrière la tête. Humidifier ses adversaires et la zone environnante à l’aide de la neige fondu peu à peu pour électrifier tout ce qui se trouvait au sol au moment opportun. Elle espérait que Ren en viendrait à la même idée qu’elle, sinon ils allaient devoir parler un peu stratégie pour savoir comment l’un et l’autre voyait le meilleur moyen pour allier leur pouvoir respectif. Mais l’heure n’était plus à la stratégie, ou du moins pas encore. Fonçant toujours sur son Master, elle cria au dernier moment :

« Raijin no Teken !! »

Espérant de tout cœur que son coup allait faire mouche…



Spoiler:
 
Ren Ikari
Admin / Le Lotus MélancoliqueAdmin / Le Lotus Mélancolique

avatar

Messages : 981
Date d'inscription : 18/05/2012
Âge : 26
Guilde : Quatro Cerberus
Magie / Malédiction / CS : Sky Dragon Slayer
Magie / CS Secondaire : Sky Snow Dragon Slayer

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 6.520
Statut: Mage de Rang S+
Renommée : Mage Illustre
MessageSujet: Re: Rencontre au sommet ! [Alandro | Quatie | Ren]   Jeu 10 Oct - 9:42
J’allais de surprise en surprise aujourd’hui. Qui aurait pu penser que j’allais me retrouver en compagnie du Master de Fairy Tail, de la God Slayer de Foudre et de la plus grande peur d’Ethan-nii dans un endroit aussi reculé de Fiore ? Bien que trouver les deux premiers ensemble n’était pas surprenant, le troisième élément n’avait aucun rapport avec Fairy Tail. Il n’était pas non plus en mission qu’ils auraient pu faire en équipe, il était tout simplement là pour repousser ses limites au péril de sa propre vie et le retrouver à la limite de l’hypothermie prouvait qu’il en avait trop fait. En plus d’être inconscient, le dénommé Vincent était arrogant au plus haut point, ce qui n’arrangeait en rien l’image que j’avais de lui, mais le problème n’était là, le mage de Blue Pegasus n’avait pas apprécié que je m’inquiète pour lui alors que je ne m’étais même pas présenté. Certes, les Pégases étaient connus pour la galanterie dont ils faisaient preuve ainsi que leur politesse irréprochable, mais ce n’était pas une raison pour se montrer aussi déplaisant à mon égard. Tout partait en vrille à ce moment-là, l’animosité montait de plus en plus et tous interprétaient cela comme le signe d’un affrontement imminent. Pourquoi pas après tout ? Je pourrais en profiter pour m’entrainer, sans compter qu’un adversaire comme Alandro était une expérience très enrichissante et je me demandais s’il aurait toujours autant le dessus sur moi. Pour intégrer les deux autres protagonistes, même si Vincent était prêt à en découdre avec moi, je proposais à Quatie de s’allier à moi pour l’entrainement. Cette dernière répondit immédiatement qu’elle était d’accord et le sourire qu’elle me servit était tellement sincère que je ne l’oublierai pas de sitôt. Étant une Slayer tout comme moi, elle faisait également partie de cette famille que je tenais à rencontrer entièrement; les Dragons étaient mes frères, les seconde génération étaient des demi-frères, si bien que les Dieux pouvaient être des cousins. Je doutais que cela leur fasse plaisir de voir les choses ainsi, mais rien n’y changerait, je voyais les choses ainsi et elles le resteront.

Revenons-en à nos Moucons. Quatie avait envoyé un souffle de foudre sur le lapin géant tandis que j’avais suivi d’une bonne rafale créée par mes ailes et la double attaque se dirigeait vers nos adversaires, même si celui visé par Quatie était plus Vincent qu’Alandro. Le mage de Blue Pegasus avait astucieusement utilisé le souffle de la rencontre entre la foudre et ses chaines pour s’expulser lui-même dans les cieux, me surprenant quelque peu puisqu‘il évita également les ailes du Dragon que j’avais envoyées juste après. Alors qu’il aurait dû retomber en subissant la loi de la gravité, il flottait dans les airs comme si c’était naturel pour lui, pire encore, il se mettait à mon niveau comme pour me défier dans mon propre élément. Comment faisait-il ? D’après ce que j’avais pu observer de son combat contre Ethan, il maîtrisait la magie des chaines ainsi que celle de la télékinésie. Il venait de me prouver qu’il pouvait contrôler son propre corps et ainsi se mettre à hauteur égale avec les seigneurs des cieux, néanmoins, il n’était en aucun cas mon égal, il était une créature terrestre de nature, pas moi, j’avais l’habilité naturelle de voler. Alors pourquoi prenait-il le risque de venir sur mon territoire en sachant qu’il était loin d’être le plus à l’aise ? La réponse était évidente en fin de compte. Tout en lui n’était que provocation, ses mots, ses gestes, ses actions, il ne semblait vivre que pour provoquer les gens et les pousser à bout jusqu’à ce qu’il obtienne ce qu’il voulait. Toutefois, j’allais lui prouver que l’on n’avait pas toujours ce que l’on désirait, je n’allais en aucun cas répondre à ses piques. Comme s’il avait deviné ce que j’avais pensé, il s’approcha lentement de moi jusqu’à n’être qu’à une dizaine de centimètres de mon visage, simplement pour me dire:

_ Ultia et les jumeaux t'ont donc parlé de moi ! Ils t'ont aussi dit que j'ai failli leur ôter la vie ?! ... J'en suis désolé, j'ai failli à ma tâche ! Promis, la prochaine fois que je les croiserai, ils n'auront plus l'occasion de te parler de moi ... ni de personnes d'autres d'ailleurs !

Comment osait-il parler de cette manière ? De quel droit parlait-il de tuer sans état d’âmes ? La personne que j’avais en face de moi ne ressemblait en rien à ce que les jumeaux et Ultia m’avaient décrit, jamais ils ne seraient devenus amis avec une telle personne aussi cruelle dans ses mots. Dans ses mots ? Pensait-il réellement ce qu’il disait ? Sous sa forme de lapin, il m’était difficile de savoir s’il mentait ou s’il était sérieux et malgré le fait que je sois connu pour avoir une patience et un calme légendaire, mes émotions étaient en train de bouillonner en moi. Les vents ne se retenaient plus, ils s’étaient déjà libérés de mon contrôle et soufflaient autour de moi, prêts à se jeter vers la source de toute cette rage que j’avais. Dire qu’il allait tuer la personne que j’aimais le plus au monde était tout simplement insupportable et ce lapin allait vite le comprendre, à ses dépens. Mais quelque chose me retenait, aussi abject qu’il soit, il était blessé puisque je l’avais partiellement soigné il y avait quelques instants. Ce simple fait, né de ma nature pacifiste, m’empêchait de laisser libre cours à mes émotions pour lui donner la leçon qu’il méritait, il n’était qu’un gamin ne sachant pas ce qu’était le respect.

_ Ton élément tu dis ? Penses-tu réellement l'avoir dompté ? Approche que l'on vérifie cela tout de suite !
_ Bande de petits gamins impétueux arrogants.

La réplique d’Alandro me rappelait que je n’étais pas seul face à ce blondinet, les deux Fées de Magnolia étaient également présentes et heureusement pour Vincent, cela me ramenait à la raison. Mon tempérament de Slayer me poussait à me jeter sur lui pour le réduire au silence, mais ce n’était pas mon genre d’agir ainsi, de plus, répondre à ses provocations serait lui donner satisfaction, ce que je ne voulais pour rien au monde. Le Master de Fairy Tail prit son fusil avant de viser Vincent tout en criant le nom de sa technique qui me fit arquer un sourcil, il était donc capable de fusionner ses deux magies pour en faire une balle de soins, il méritait bien son titre de Master. Il lançait ensuite une réplique qui me faisait sourire, il disait qu’il allait nous montrer qui était le patron, mais dans un sens, que comptait-il faire alors qu’il ne pouvait pas nous atteindre ? Arrogance de ma part comme il l’avait souligné ? Non, vérité, malheureusement pour lui, nous pouvions voler alors qu’il était pour ainsi dire cloué au sol, ce qui allait être un sérieux désavantage pour lui dans cet échange. Mais je ne devais en aucun cas le sous-estimer, il restait la menace la plus sérieuse et j’allais devoir me concentrer plus sur lui que sur le lapin géant malgré le fait que ce dernier n’allait pas me laisser faire. Je ne me rappelais pas de Quatie comme une personne très patiente, si bien qu’elle débutait d’elle-même les hostilités en lançant un rayon de foudre sur Vincent avant de foncer sur Alandro sans aucune protection.

Je devais profiter de cette ouverture pour placer mes coups afin de surprendre nos adversaires et faire en sorte d’imposer notre rythme pour gagner un avantage minime sur le combat. Le rayon de foudre allait obliger Vincent à contrer ou esquiver, avec ou sans ses chaines, je décidais donc de m’élever un peu plus en altitude avant de plonger en piqué sur le lapin, toujours entouré de mes vents sans oublier que Vernier était déjà actif. Je n’oubliais pas pour autant Alandro qui allait être sûrement pris par surprise vu que j’allais poursuivre sur ma lancée pour arriver dans son dos avant de charger mes vents dans ma paume et lui montrer que ses conseils avaient été appliqués. En effet, il m’avait dit que je devais apprendre à compresser mes vents pour permettre d’avoir plus d’impact dans la zone que je visais et cette technique était née: Tenryuu no Shoudou, la compression des vents en un orbe promettant une impulsion supérieure à ce que je savais déjà faire. Comment allait se débrouiller nos deux adversaires ? Vincent allait-il prendre le risque de me contrer pour m’empêcher d’atteindre son allié du moment ? Alandro allait-il lire dans mon plan de l’attaquer en traitre tandis que Quatie l’occupait de face ? J’étais impatient de voir ce que cela allait donner.

_________________



Vincent Regnard

avatar

Messages : 238
Date d'inscription : 07/10/2012
Âge : 22
Guilde : Blue Pegasus
Magie / Malédiction / CS : Take Over : Mythical Soul

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.040
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Connu
MessageSujet: Re: Rencontre au sommet ! [Alandro | Quatie | Ren]   Mer 30 Oct - 16:03



















Alors que je venais de provoquer volontairement le madoshi de Quatro Cerberus et que j'attendais avec impatience une réaction on ne peut plus virulente de sa part, je finis par obtenir ce que je désirais.  En effet, pendant qu'un large sourire malsain apparaissait sur mon visage, j'eus le plaisir d'apercevoir les vents environnants, s'agiter de manière violente mais surtout, d'une manière qui n'avait rien de naturel. Voilà ce que je recherchais, cette manifestation de colère à travers cet afflux magique, c'était si impressionnant à voir, à ressentir, qu'au fur et à mesure que je voyais cette énergie grandir, mon rythme cardiaque ne cessait d'augmenter de manière exponentielle. Si bien que j'eus l'impression, le temps d'un court instant, de perdre tout contrôle de moi-même lorsque son énergie magique sembla avoir atteint son paroxysme. Cette puissance qu'il dégageait à l'instant me permit de penser que j'avais réussi à atteindre mon premier objectif, c'est-à-dire, faire en sorte qu'il ne retienne pas le moindre de ses coups dans notre affrontement à cause du fait que j'étais déjà en piteux état. Bien ! Maintenant il fallait que je me débrouille pour atteindre mon but suivant, résister à ses assauts sans perdre la face, avec accessoirement en condition bonus, une victoire face à lui, même si cela s'avérait être peu probable. D'autant plus depuis qu'il avait décidé de faire équipe avec la God Slayer de Fairy Tail.

Attendant patiemment le premier mouvement de la rage incontrôlée que j'espérais avoir crée et alors que je voyais celle-ci se manifester de manière on ne peut plus virulente, je perçus la voix du master de la guilde des fées fendre l'air. En effet, celui-ci venait de brailler une phrase destinée à nous calmer quelque peu. Après tout, il est vrai qu'il avait raison, du moins dans mon cas, j'étais un sale gosse impétueux et arrogant ne méritant que de se faire remettre en place. Néanmoins, il n'avait certainement pas le même objectif que moi et c'est pourquoi il ne devait pas comprendre le fait que je provoque le mage le plus apte à dominer les cieux, sur son propre terrain. D'ailleurs celui-ci ne tarda pas à se mettre en mouvement à la suite de sa réplique puisqu'il braqua son fusil sniper sur ... moi ! N'attendant pas que j'ai le temps de réagir, il fit feu et sa balle fendit l'espace nous séparant en une fraction de seconde. Pour être totalement franc, je ne m'attendais pas à me retrouver dans cette situation. En effet, selon moi, puisque Ren et Quatie s'étaient alliés, il me semblait évident que par conséquent, je formais une équipe, bien que provisoire avec le master. N'ayant pas le temps de réagir, je vis la fin du combat, ou plutôt de mon combat, fondre sur moi avant de me percuter de plein fouet.

La balle explosa au contact de mon épiderme et me fit reculer de quelques centimètres. Néanmoins, je fus on ne peut plus surpris de ne pas ressentir la moindre douleur suite à la percussion de ce projectile. En réalité, c'était même tout l'inverse, je sentis mon corps se remplir d'une énergie nouvelle, comme lorsque le Dragon Slayer de Quatro Cerberus était en train de me soigner auparavant. Je finis finalement par comprendre que cette disparition soudaine de fatigue ainsi que de mes blessures superficielles, était liée au sort utilisé par Alandro. Mon esprit fit donc rapidement le lien entre les magies de mon compagnon d'un jour, avant de comprendre toute l'ingéniosité découlant de cette arcane. Ce n'était ni plus ni moins qu'un mélange entre la Saibô no Mahô et la Gun's Magic. Et possédant moi-même des magies "combinables", je savais à quel point il était difficile de joindre les deux de manière correcte. En tout cas, il s'agissait d'un mélange sacrément bien dosé puisqu'il ne semblait pas avoir puisé énormément dans ses réserves magiques et pourtant, cette arcane venait de me faire un bien fou, si bien que j'avais l'impression que tous mes muscles s'étaient détendus et étaient de nouveau opérationnels. Le remerciant alors d'un léger signe de tête qu'il ne perçut sans doute pas, sa dernière réplique m'arracha un énorme sourire. Il allait donc nous démontrer que en ce lieu reculé de Fiore, il restait tout de même le "patron" et qu'il allait nous botter les fesses en bonne et due forme !

Néanmoins pour l'instant il allait être difficile pour lui de nous corriger à sa manière puisqu'il s'avérait être le seul à se retrouver cloué au sol, les pieds enfouis dans une couche de neige sacrément épaisse et donc par conséquent, rendant sa mobilité on ne peut plus difficile. J'allais donc devoir adapter mes stratégies en fonction de ce facteur, si bien que je finis par opter par la solution la plus simple puisque mon coéquipier représentait une force de frappe nettement supérieure à celle que je pouvais être. Bien entendu, si l'occasion se présentait, je placerai moi aussi les coups mais il était clair que je n'allais certainement pas être celui qui allait causer le plus de dégâts. J'allais donc me contenter de rabattre ces Slayers volants, dans un périmètre suffisant restreint du ciel pour qu'Alandro puisse faire feu sans problème ! Mais bon, encore une fois, cela s'avérait nettement plus facile à dire qu'à faire ! Contenir ces deux monstres de puissances en les affrontant dans leur domaine de prédilection, n'était pas franchement une chose facile ! Inspirant alors légèrement pour essayer de faire baisser quelque peu mon rythme cardiaque, je vins porter mon attention sur la God Slayer de Fairy Tail qui se mit en action.

En effet celle-ci lança dans ma direction un rayon de foudre noire avant de changer de cible et de se lancer à l'assaut de son maître de guilde. Toutefois, je n'eus le temps de prendre conscience de ses futurs mouvements, puisque je fus assailli par mon autre antagoniste qui se rua vers moi à une vitesse des plus impressionnantes. Probablement renforcé par un de ses sorts de soutien, il avait décide de foncer sur moi en piqué de manière à me percuter en me prenant de vitesse. L'idée n'était pas mauvaise loin de là, mais je comptais bien lui montrer que je ne me laisserai pas balayer si facilement. M'attaquer sur deux fronts différents, moi, le protagoniste le plus faible du groupe, revenait certainement à vouloir m'éliminer pour s'occuper du gros poisson après. Néanmoins, j'allais démontrer par a plus b qu'ils avaient tort de ne pas se donner à fond pour me mettre hors service. Attendant le timing parfait où le rayon et Ren seraient suffisamment proche de moi, je vins prononcer les quelques mots de mon arcane. "Psychic Wave !" Ne pas laisser un court laps de temps entre les deux offensives, était ce qui allait me permettre de m'en sortir relativement indemne. En effet, une vague psychique se propagea à trois cents soixante degrés autour de moi, entrant alors en contact avec le rayon lancé par la pourfendeuse de déités, ce qui eut pour effet de l'atténuer quelque peu. Néanmoins si dans cette configuration, il semblait clair que j'allais morfler en encaissant les deux offensives, bien que celles-ci aient été légèrement freinées, c'était sans compter sur la présence du mage de Quatro Cerberus dans les parages.

Puisque celui-ci me fonçait dessus, il allait forcément être confronté à l'arcane que j'avais lancé pour me protéger. J'avais d'ailleurs pu apercevoir que les quelques mètres autour de moi avaient été plus durs à parcourir pour lui, puisqu'il avait été considérablement ralenti. Cependant, étant donné la puissance et la vitesse qu'il déployait, il avait littéralement pulvérisé ma barrière psychique. En réalité même si cela semblait apparaître comme un cuisant échec pour moi, j'avais parfaitement réussi mon coup puisqu'il fallait pour ma survie, qu'il perce mes défenses. Le reste de l'action se déroula en un laps de temps très court. Ma vague répulsive ne parvenant pas repousser le Dragon Slayer du Ciel, elle fit ce qui concordait alors parfaitement à la théorie, c'est-à-dire qu'elle m'expulsa soudainement en arrière puisque je n'avais pas d'appuis fixe lorsque je flottais en l'air. C'est ainsi que je parvins à éviter le rayon de foudre et Ren sans trop de dégâts, me contentant simplement d'encaisser ma propre attaque que j'avais bien entendu minutieusement dosée.

De cette manière, je venais de prendre une distance de sécurité non négligeable. Soufflant alors un grand coup de manière à mieux "digérer" la répulsion que je venais d'encaisser, je vis que la course du Dragon Slayer ne se terminait pas et ce, malgré mon esquive. Étrangement, j'avais ressenti dans sa charge, qu'il s'imposait toujours une limite dans ses coups et qu'il n'y était pas allé à cent pour cent, j'allais donc devoir l’énerver encore plus et malheureusement pour lui, j'avais déjà en tête la façon dont j'allais m'y prendre. Cependant, avant de le provoquer encore plus, je devais aider mon coéquipier qui se retrouvait désormais en prise avec nos deux adversaires. "Chain Magic : Grapnel !" Cinq chaînes jaillirent alors de mes mains, en direction du missile qui avait tenté de me percuter auparavant. "Chain Magic : Stake !" Cependant, afin de m'assurer que mon plan pour le stopper fonctionne bien, je vins glisser parmi le lot de fers forgés déjà présents, une sixième chaîne qui exploserait en cas de contact avec quelque chose. Pour parfaire mon action et lutter contre les vents, je n'avais pas trente six mille solutions, si bien que je dus appliquer mon contrôle mental sur mes arcanes de manière à les diriger et les positionner correctement. "Control : Chains !" Resserrant l’étau formé par mes chaînes, je vins lutter de toute mes forces, aussi bien physiquement que mentalement pour ralentir au maximum la progression du Dragon Slayer du Ciel, néanmoins, je ne pus parvenir à le stopper intégralement puisque sa charge m'emportait contre mon gré. Effectuant un effort de plus mentalement, je vins se faire détacher la chaîne explosive du lot pour l'agiter et montrer sa présence à Alandro en espérant que celui-ci comprenne où je voulais en venir, de toute manière, ma voix allait lui indiquer très clairement.

FEU !

À vrai dire, j'espérais sincèrement que le master de la guilde des fées n'allait pas être trop occupé par Quatie, sans quoi il ne pourrait certainement pas tirer sur ma chaîne et faire exploser en vol le missile volant fondant sur lui. Il est vrai que je me reposais pas mal sur sa dextérité, toutefois, il fallait aussi comprendre que je n'étais pas forcément apte à affronter de tels monstres dans mon état actuel. Il était donc normal que je laisse quelqu'un d'autre encaisser les coups à ma place ! J'allais devoir maximiser mes chances de stopper le Lotus Mélancolique et user de la carte que je ne voulais jusqu'à présent pas abattre. Mais puisqu'il ne me prenait pas au sérieux en refusant d'engager l'intégralité de son potentiel dans ce combat et qu'il fallait absolument que je le détourne de mon coéquipier, j'allais devoir faire resurgir le passé. Un passé que je connaissais en raison de ma carrière annexe d'archéologue et des très nombreuses histoires se racontant au sujet de ces mages atypiques.

Tu n'as vraiment rien d'autre à montrer ?! Quelqu'un qui n'est même pas foutu de faire respecter l'honneur de ses compagnons ! C'est pitoyable ! Je comprends pourquoi ELLE a décidé de t'abandonner, personne ne voudrait traîner un fardeau tel que toi !!!

Bon c'était encore des piques lancés inutilement, mais cette fois, j'étais quasiment sûr qu'il allait réagir. Si ce n'était pas le cas, j'abandonnerai l'idée de le mettre en rogne, car il m'aurait démontrer que cela n'était pas possible et je présenterai par la suite des excuses. Enfin, toujours est-il que j'avais intérêt à me mettre à l'abri car il était fort probable que des envies de meurtres envahissent cet adversaire nettement plus puissant que moi et que celui-ci se décharge de ce poids en me faisant la peau. Je savais pertinemment que le fait d'évoquer Grandine, la Dragonne lui ayant appris sa magie, revenait à toucher un point ultra-sensible et que je risquai ma vie en faisant cela. Mais cette puissance qu'il avait dégagé tout à l'heure, je voulais l'affronter réellement, sans rien pour la brider, pour la contenir et cela, peu importe les risques encourus ...

Haru Kuroda
Mage de Fairy TailMage de Fairy Tail

avatar

Messages : 249
Date d'inscription : 21/06/2012
Âge : 27
Guilde : Fairy Tail / Vagabond
Magie / Malédiction / CS : Saibô no Mahô
Magie / CS Secondaire : Gun's Magic

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.660
Statut: Mage de Rang S
Renommée : Mage Itinérant
MessageSujet: Re: Rencontre au sommet ! [Alandro | Quatie | Ren]   Dim 10 Nov - 16:10
« Méthode & comportement à appliquer en cas d'affrontement avec des adversaires dotés de la capacité de voler » De tous les cours que j'avais suivis lors de mes années de formation à l'Armée, ce paragraphe était de loin celui que j'avais le moins suivi. Sérieusement : Dans ma tête, je ne me voyais pas combattre de manière régulière des oiseaux – parce que je déteste ça, déjà – ou des magiciens qui pourraient planer. Mais aujourd'hui, je regrettais peut-être le fait de ne pas avoir suivi ces cours la sérieusement. Si j'avais su qu'un jour je rencontrerais ce genre de situation, j'aurais bûché de manière plus sérieuse. Quatre combattants dont trois qui volent. Qui l'aurait imaginé ? Ce n'était pas avec mes déclarations menaçantes et mon regard sévère que j'allais faire descendre ces pauvres garnements par terre. Rien ne laissait envisager à ce qu'ils m'offrent un combat équitable. Ils n'étaient pas stupides, après tout ; prendre l'avatage lors d'un combat en utilisant le terrain à son avantage était quelque chose à la fois d'évident et logique. Si j'en avais la possibilité, je ferais pareil. Mais cet affrontement multiple perdrait son côté comique. Engourdis par le froid, je n'espérais que rentrer rapidement à la maison pour pouvoir boire un chocolat chaud.
Mais je ressentais toute la tension du monde à ce moment précis. Je savais à quel point Quatie était friande de combats. Et je savais à quel point elle était excitée de se retrouver dans une telle situation. Pouvoir affronter deux talentueux mages aux côtés d'un Dragon Slayer était une opportunité rare qu'elle ne pouvait décidément pas ne pas saisir. Moi-même ressentait quelque chose d'étrange dans ma poitrine. Comme si, pour la première fois depuis longtemps, j'avais envie de me donner à fond. Les yeux plissés, j'observais au loin les trois énergumènes en train de se dire Dieu savait quoi. La main contre mon fusil, j'étais prêt à agir. Même si la neige me chatouillait terriblement les fesses et que la configuration même du combat était à mon désavantage, je savais qu'il me restait une arme que personne ne pouvait m'arracher. L'expérience. Ainsi que mon envie pressante de rentrer à la maison, mais ceci n'était que du détail superflus.
Le fusil pointé en direction de Vincent, j’appuyai sur la gâchette et projeta un tir curatif, espérant redonner suffisamment d'énergie au jeune mage pour qu'il puisse supporter l'intensité du combat. Ce dernier, surpris par mon attaque, n'eut guère le temps d'esquiver. Fort heureusement. Et tout s'enchaîna ensuite très rapidement.
La God Slayer de ma guilde, Quatie, n'était pas réputée pour prendre son temps et la patience n'était pas vraiment dans sa personnalité. Je ne fus donc guère surpris lorsqu'elle attaqua en première. Mademoiselle plaça rapidement ses mains en avant et projeta en direction du mage des Blue Pegasus un 120mm Canon. Malgré mon intense concentration, mes sens engourdis par le froid m'empêchèrent d'anticiper complètement l'action qui suivit. Alors qu'elle venait tout juste d'attaquer Vincent, la fillette de Fairy Tail se retourna et se propulsa vers moi avec une incroyable vitesse. Comme je pouvais m'y attendre d'une de mes protégés. Esquissant malgré tout un sourire – le tout avec mes lèvres tremblantes, la grande classe -, je me mis en position. Lorsque Raiden arriva à mon niveau, je fis un pas sur le côté pour pouvoir esquiver complètement sa technique. Je connaissais en grande partie le répertoire de la demoiselle et savait à quel point ses attaques étaient embêtants... Mais la neige entrava mon mouvement et je ne pus m'empêcher d'encaisser une partie de son attaque. Mais toujours vif, j'attrapai le col de mon adversaire et profita de sa vitesse pour la plaquer contre le sol avec force et violence. Mon cœur trembla l'espace d'un instant puisque je ne supportais pas l'idée de faire du mal à Quatie qui était à la fois une amie, ma sœur et mon enfant – ce qui, je vous l'accorde, est une combinaison étrangement incestueuse -. Mais c'était pour la bonne cause.
L'attaque foudroyante de ma guildemate contracta mes muscles. Moi qui souhaitais plus que tout éviter de prendre son coup... Je m'étais sacrément planté, du coup. Avec le froid ambiant, j'étais déjà sacrément embêté. Mais en y ajoutant la propriété de la nature même de sa magie, ce n'était plus une épine qui s'était plantée dans mon pied. Mais un sapin entier !
Me retournant légèrement vers Ren et Vincent, j'essayai de comprendre le déroulement du combat là haut. Mais tout s'était déroulé tellement vite qu'en un simple coup d’œil, je ne pouvais tout saisir. Tout ce que je voyais, c'était que le Dragon Slayer du Ciel se dirigeait vers moi et vu la vitesse qu'il prenait, ce n'était pas pour me faire un câlin. Levant mon fusil en direction de mon second adversaire, le premier toujours ''emprisonné'' sous ma poigne, j'attendais le bon moment pour tirer, espérant ne pas toucher le pauvre Vincent, dépassé. Mais ce dernier avait plus de ressources que je ne le pensais puisque, malgré l'enchaînement rapide des actions, avait tenté quelque chose pour ralentir celui qu'il essayait de provoquer – sans raisons apparentes, pourtant – et me venir en aide. Des chaînes apparurent un peu partout autour de l'enfant de Grandine et je m'apprêtais à appuyer sur la gâchette, une nouvelle fois. Mais les mouvements étranges du lapin m'interpella. Et je compris son message lorsque son « FEU » parvint à mes oreilles.

« Désolé, Quatie » Murmurais-je en soulevant la jeune femme et en la lançant en direction de Ren. Puis, enfin libéré de cette charge qui entravait une de mes deux mains, j'empoigna avec davantage de fermeté mon arme fétiche. Visant la chaîne que Vincent tentait de mettre en évidence, je pressa une nouvelle fois sur la gâchette. « SOUGEKI NO SHOT ! »


Dernière édition par Alandro Coronado le Lun 30 Déc - 13:06, édité 1 fois
Quatie Aeron
RaidenRaiden

avatar

Messages : 560
Date d'inscription : 28/03/2012
Âge : 23
Guilde : Fairy Tail
Magie / Malédiction / CS : Lightning God Slayer

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.855
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Illustre
MessageSujet: Re: Rencontre au sommet ! [Alandro | Quatie | Ren]   Dim 29 Déc - 20:23
L’action que la jeune fille effectuait était grotesque. Survoler ainsi la neige tête baissée en espérant prendre son adversaire au piège était déjà un poil risible. Mais lorsque l’on savait que l’adversaire en question n’était autre que le Master de sa guilde, la stratégie apparaissait alors clairement bancale. Et pourtant c’était, poussée par l’ivresse du combat, la meilleure idée qui était arrivée dans la tête de la jeune fille. Quatie n’avait jamais eu le don d’Ethan pour la stratégie ; ce n’était pourtant pas faute d’avoir essayé de l’étudier. Mais on ne se débarrassait jamais vraiment de ses vieux acquis et le père de Raiden avait visiblement oublié de lui en dispenser certains. Ayant appris à foncer tête baissée dès son plus jeune âge, la foudre étant un élément trop vif pour s’arrêter et penser, elle reproduisait encore aujourd’hui le même schéma. Un schéma qui avait ses forces et ses faiblesses.

Chassant toutes ces pensées de son esprit, Quatie se reconcentra sur sa cible. Alandro venait de tirer, une attaque nommée Saibô No Shot que Quatie identifia. Son Master venait de lier ses deux magies, la Saibô no Mahô et la Gun’s Magic pour créer de toute évidence une balle de soin destinée à son compagnon d’infortune : Vincent. Mais elle n’avait pas le temps de se retourner, sa cible n’était plus qu’à quelques mètres seulement d’elle et allait très bientôt s’en manger une violente. El Colonello tenta d’esquiver en faisant un pas sur le côté. Malheureusement avec de la neige jusqu’aux genoux, son mouvement était largement entravée et sa guildemate put porter son coup, même si c’était partiellement. Elle s’apprêtait à déguerpir en vitesse lorsqu’elle fut prise par surprise par le vieux de la guilde qui fit preuve de plus de fluidité qu’elle ne s’y attendait. Elle se retrouva le nez dans la neige sans réellement comprendre ce qui venait de se passer. En fait Alandro l’avait attrapé par le col et ne montrait presque aucun signe de gêne ou de paralysie. Soit elle s’était totalement trompée dans son analyse, soit c’était un extrêmement bon acteur. Ou peut-être un peu des deux. Sa poigne était assez dure pour la maintenir plaquée dans cette position, mais cela lui permettait également d’observer le combat qui se tenait quelques mètres plus haut. Ren fonçait directement droit sur eux et semblait ne pas avoir pris beaucoup plus de temps qu’elle pour songer à une stratégie. Elle sourit bêtement en se disant que tous deux formaient une belle paire.

Seulement le lapin devait avoir prévu quelque chose, car il envoya une demi-douzaine de chaines coller au train de son allier. Une de chaines se décrocha du lot et commença à s’agiter pour on ne savait quelle raison. Du moins jusqu’à ce que Vincent cria le mot « Feu » et qu’Alandro la propulsa dans les airs faisant preuve de plus de liberté de mouvement que prévue. Ce qui allait poser un sérieux problème pour la suite du combat. Alors qu’elle volait littéralement vers les chaines assez peu amicales qui allaient d’un instant à l’autre finir par lui rentrer dedans, si elle ne croisait pas Ren juste avant, elle sentit une balle lui frôler la tête. Cette dernière faisait suite à l’annonce de la technique Sougeki no shot, le tir d’impact. Cela n’en disait pas long sur la technique, mais vu la cible qu’avait choisi le Master, il valait mieux prendre précautions. Alors que la balle fusait vers la chaine que le lapin avait mis en évidence peu de temps avant, la jeune fille réussi à se stabiliser dans les airs, du moins assez pour récupérer la liberté de mouvement de ses bras. Elle cria à Ren de se mettre à couverts au moment où ils se croisèrent, puis elle écarta les bras pour faire apparaitre l’une de ses toutes nouvelles techniques : Raijin no Okinagai. Alors quand la balle atteignit la chaine, libérant une explosion incommensurable, cette dernière fit face à un mur de foudre qui tenta de lui tenir tête. La technique de la God Slayer ne fit pas long feu face à l’attaque combinée de ses deux adversaires, mais lui laissa suffisamment de temps pour se mettre à l’abri grâce au souffle produit par la double explosion, celle de la balle et de la chaine, puis de la première explosion et de sa faible défense. Et c’est ainsi que Quatie se retrouvait à faire marche arrière vers Alandro, perdue dans la fumée générée par les deux pétarades, suivant de quelques secondes son coéquipier qu’elle avait perdu de vue.

Et alors qu’elle fonçait de nouveau vers le Master, une idée germa dans l’esprit de la God Slayer. Certes l’idée était encore plus folle et risquée que la première et allait surtout lui occasionner quelques dommages, mais elle valait le coup si Ren arrivait à se mettre à couvert assez vite. Ses nombreux combats aux côtés d’Ethan lui avait inspiré une technique que les derniers évènements avaient rendu possible. Chargeant une énorme sphère de foudre entre ses mains, la jeune Raiden eut un petit sourire sadique sur les lèvres. Elle prit une grosse inspiration alors qu’elle s’évaluait à quelques mètres seulement du sol et cria :

« Ren, dégages, j’arrive !!! »

Au moins sa phrase avait le mérite d’être claire. Et puis elle voulait surtout éviter qu’il se retrouve bloqué dans l’attaque qui allait suivre. Et El Colonello allait forcément savoir qu’elle lui fonçait dessus, mais encore fallait-il qu’il puisse je défendre face à une technique encore inconnue. Alors qu’elle sortait de la fumée pour arriver droit sur la position estimée de son adversaire, elle lui lança joyeusement :

« Sans rancune, Master. BLACK LIGHTNING SHPERE »

Elle lâcha la sphère et tenta de mettre le plus de distance possible entre elle et l’explosion en puissance qu’elle venait de lâcher. Car en effet cette arcane avait pour pouvoir d’exploser au contact de sa cible, ou de tout autre élément, libérant une énorme sphère de foudre qui électrocutait tout ce qui se trouvait à l’intérieur. Mais même avec sa vitesse, Raiden savait pertinemment qu’elle ne pourrait s’écarter suffisamment pour ne pas prendre en partie sa propre attaque. Et même si elle était plus ou moins immunisée contre la foudre, elle allait quand même déguster un peu… Mais le sacrifice valait la peine d'être pris, car même Alandro tout Master qu'il était allait avoir du mal à éviter ça.


Spoiler:
 
Ren Ikari
Admin / Le Lotus MélancoliqueAdmin / Le Lotus Mélancolique

avatar

Messages : 981
Date d'inscription : 18/05/2012
Âge : 26
Guilde : Quatro Cerberus
Magie / Malédiction / CS : Sky Dragon Slayer
Magie / CS Secondaire : Sky Snow Dragon Slayer

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 6.520
Statut: Mage de Rang S+
Renommée : Mage Illustre
MessageSujet: Re: Rencontre au sommet ! [Alandro | Quatie | Ren]   Ven 10 Jan - 19:23
Je commençais à cerner le caractère du dénommé Vincent de mieux en mieux, sa force n’était pas dans sa magie, ni dans la manipulation de cette dernière, ce qu’il maîtrisait le mieux, c’étaient ses mots. L’utilisation de la langue pouvait s’avérer être aussi efficace qu’une arme et il montrait très clairement qu’il s’agissait deson meilleur atout. C’était une stratégie comme une autre. Si quelqu’un sentait qu’il était inférieur dans un affrontement, il chercherait à forcer son adversaire à commettre une erreur qu’il pourrait alors exploiter. Vincent avait probablement cette idée en tête, mais il était tombé sur la mauvaise personne, tout simplement parce que je savais garder mon calme et qu’il en fallait beaucoup pour me faire sortir de mes gonds. Toutefois, je l’avais sous-estimé, il était bien capable de briser ma patience légendaire s’il se forçait un peu plus. En parlant de la mort de mes amis et compagnons de guilde, il m’avait déjà irrité mais le pire était qu’il parlait également de la personne qui faisait battre mon cœur et cela, je ne pouvais pas le tolérer. Réunissant les vents autour de moi, je fonçais sur lui tel un missile avec une idée derrière la tête, si je ne parvenais pas à l’atteindre lui, je finirais proche d’Alandro qui allait déguster puisque je mêlerais mes assauts à ceux de ma cousine foudroyante. Alors que je lui fonçais dessus en même temps que le tir de foudre de Quatie, je me demandais comment il allait s’en tirer, face à ce tir croisé. N’allait-il prendre que la foudre ou bien que le vent ? Je ne le savais pas, mais il avait voulu cette situation, à lui de se débrouiller pour s’en sortir. Bien que j’aurais voulu le toucher pour lui apprendre les bonnes manières, rien ne l’avait atteint. Pourquoi ? Très certainement parce qu’il avait dû utiliser ses capacités télékinésiques pour contrer de face nos attaques, ainsi, il s’était expulsé de lui-même avec la répulsion. En passant près de lui, j’avais senti comme un mur invisible qui tentait de me retenir, mais cela ne m’empêchait pas de poursuivre ma course pour atteindre Alandro comme je l’avais prévu.

Pourtant, un autre phénomène me bloquait de nouveau, mais cette fois-ci, de manière plus significative, je sentais quelque chose m’agripper et un coup d’œil en arrière me fit comprendre que Vincent en était la cause. Il tentait de me retenir avec un armada de chaines mais il ne pouvait que me ralentir témoignant de la différence de puissance entre nous deux. Mon approche n’était plus aussi surprise que je l’aurais voulu si bien qu’il me fallait penser à autre chose mais la suite m’empêchait de relancer l’assaut immédiatement. Alandro avait littéralement jeté sa camarade de guilde dans notre direction après que Vincent lui ait crié de faire feu, à quoi pouvaient-ils bien penser ? La balle fusa à toute vitesse tout en dépassant Quatie pour finalement atteindre une chaine mise à l’écart par le mage de Blue Pegasus et je compris que trop tard leur travail d’équipe. J’eus à peine le temps de me protéger le visage que l’explosion me souffla telle une brindille dans une tempête pour me ramener au même niveau que mon adversaire. Je ressentais la douleur dans mes bras, mais je m’inquiétais davantage pour Quatie qui n’avait pas une habilité de vol aussi agile que la mienne, je devais vérifier si elle n’avait pas besoin de soins immédiats. Je me préparais à plonger de nouveau quand une voix m’interpela :

_ Tu n'as vraiment rien d'autre à montrer ?! Quelqu'un qui n'est même pas foutu de faire respecter l'honneur de ses compagnons ! C'est pitoyable ! Je comprends pourquoi ELLE a décidé de t'abandonner, personne ne voudrait traîner un fardeau tel que toi !!!

Dès qu’il eut prononcé ces paroles, je me figeai entièrement dans mon élan, tête baissée, même les vents qui m’entouraient disparurent pour laisser un silence aussi pesant qu’inquiétant. Ses mots résonnaient à l’infini dans mon esprit, mon cœur s’emballait pour atteindre une vitesse que je ne lui connaissais pas, mes membres tremblaient sous le flot d’émotions qui me submergeait. J’avais beau savoir qu’il ne faisait qu’utiliser ses paroles comme une arme tranchante et bien aiguisée, je ne pouvais pas rester sans réagir en entendant ceci. Ce sale gamin arrogant ne savait rien de moi, ni de ma mère, il n’avait aucun droit de parler dans l’ignorance et même si le ciel était calme, il lui arrivait de se déchaîner lorsqu’il n’en pouvait plus. Ses paroles me rappelaient l’épisode à Tolbac où des illusions m’avaient montré l’une de mes plus grandes peurs : le fait que Grandine m’ait abandonné pour aller chercher un autre apprenti, un autre fils. Ma colère à ce moment avait été à la hauteur de la puissance des Dragons crainte par les hommes. Ce lapin allait apprendre à ses dépens que l’on ne défiait pas le ciel sans en subir les conséquences. Tandis que les vents gagnaient en puissance, deux sceaux magiques firent leur apparition dans mon dos avant de fusionner, ce qui signifiait que je venais d’ajouter Arms et Armor et que mes compétences physiques étaient à leur paroxysme. Je n’entendais plus rien de ce qui se passait autour de moi, je ne savais pas dans quel état était Quatie mais la connaissant, elle devait poursuivre le match de son côté, je n’avais aucune raison de m’en faire. Tout mon esprit était focalisé sur la personne qui venait de prononcer ces paroles sans même en connaître le poids, j’allais même jusqu’à oublier qu’elle était blessée et qu’elle avait reçu des soins de ma part.

Oui. Tout ceci s’était volatilisé au moment où j’avais entendu ces mots que je redoutais toujours autant et qui faisaient remonter à la surface tous les maux que je tentais de dissimuler. J’étais aveuglé par la colère et la douleur qui me lacérait toujours autant le cœur sans me laisser le moindre répit, au fond de moi, j’espérais qu’il était prêt à recevoir le châtiment céleste puisque je n’allais pas me retenir maintenant qu’il avait ouvert ma boîte de Pandore. De nouveau, je compressais les vents à l’intérieur de ma paume afin de créer un orbe qui grandissait pour atteindre une taille assez conséquente, puis je tendais l’autre main pour faire de même. Je relevai alors brusquement la tête avant de lancer les deux orbes dans sa direction, certain qu’ils auraient l’impact que je désirais. En effet, même s’ils les contraient ou les esquivaient, dès qu’ils seraient en contact avec quelque chose, ils se changeraient en une tempête dont les vents seraient aussi puissants que tranchants. Tenryuu no Arashii. La tempête du ciel, le symbole qui prouvait que même le ciel pouvait se déchainer autant qu’il pouvait être calme et accueillant et Vincent serait la première personne à subir cela. J’allais sans doute le regretter par la suite, mais ce sentiment ne m’habitait pas pour le moment et c’était entièrement sa faute, qu’il subisse la frustration que j’avais retenue pendant des années pour ne pas inquiéter mes proches. Je me rappelais ensuite que j’avais un deuxième adversaire et qu’il fallait que je lui montre les progrès que j’avais fait depuis la dernière fois, certes, la tempête que je venais de créer était déjà un bon indice, mais il n’avait pas le choix, il allait goûter au vent après la foudre. Néanmoins, j’attendais de voir quels seraient les résultats de nos offensives séparées, si jamais elles n’avaient pas porté leurs fruits, alors unir nos forces resterait le meilleur moyen d’en finir.

_________________



Vincent Regnard

avatar

Messages : 238
Date d'inscription : 07/10/2012
Âge : 22
Guilde : Blue Pegasus
Magie / Malédiction / CS : Take Over : Mythical Soul

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.040
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Connu
MessageSujet: Re: Rencontre au sommet ! [Alandro | Quatie | Ren]   Mar 21 Jan - 22:01



















En prononçant de telles paroles, j'étais bel et bien conscient que je me mettais grandement en danger. Néanmoins, j'estimais que le jeu en valait la chandelle puisque cela me permettrait d'arriver à mes fins. Certes, mes intentions n'étaient pas louables, loin de là même et l'on pourrait me qualifier d'une personne abjecte de la pire espèce sans aucun souci après cette rencontre. Toutefois, je m'efforçais de garder à l'esprit que si j'agissais ainsi, c'était pour moi et peu importe la pensée commune vis-à-vis de ma personne. À vrai dire, je commençais à réellement penser qu'il était imperturbable et que je ne parviendrai pas à lui faire utiliser son plein potentiel. Malgré tous les pics que j'avais lancés jusqu'à maintenant, je n'avais pas réussi à obtenir ne serait-ce qu'un dixième de la réaction que j'attendais. Autant dire que si je n'avais pas soudainement pensé à cette dernière "offense", j'aurai fini par me contenter de mon objectif premier, c'est-à-dire les mettre hors combat.

De plus, le fait d'évoquer Grandine, la dragonne l'ayant élevé, avait pour but supplémentaire de permettre à notre plan défensif, d'être un peu plus efficace, du moins, je l'espérais. Finalement, le master de Fairy Tail se coordonna de manière quasi-parfaite à mes actions, en décochant le tir tant attendu. Cette action témoignait de sa grande expérience car s'accorder à ce point avec les actions d'un mage parfaitement inconnu, s'avérait être une incroyable prouesse que tout le monde ne pouvait pas réaliser. Relâchant alors l'emprise que j'avais sur les chaînes chargées de freiner Ren, je ne quittais pas des yeux la trajectoire du tir d'Alandro, priant intérieurement pour qu'il fasse mouche ! Analysant la scène avec la plus grande attention, j'usais de toutes mes capacités pour extraire le maximum d'informations. C'est de cette manière que je pus remarquer l'autre mage de Fairy Tail, virevoltant vers la zone d'impact contre son gré. Visiblement, mon équipier avait profité de cette situation pour faire d'une pierre deux coups en envoyant valser Quatie.

Souriant, je vis l'impressionnante déflagration générée par nos sorts respectifs, apparaître, pour au final, engloutir littéralement nos deux adversaires. Je savais pertinemment qu'ils étaient plus résistants que cela, néanmoins, je pouvais déduire de cette action que j'étais apte à rivaliser avec eux et donc, j'effaçais de mon esprit l'inquiétude qui me hantait depuis le début, c'est-à-dire, de ne pas être à la hauteur contre de tels antagonistes. En somme, en parvenant à les blesser, ils avaient quelque peu chuté du piédestal sur lequel je les imaginais. Maintenant il restait à voir comment ils allaient s'en sortir, mais surtout, comment ils allaient réagir. Observant la scène devant moi, je pus constater que contrairement à ce qu'avait affirmé le Dragon Slayer des Cieux, actuellement, celui qui dominait les cieux, c'était bel et bien moi. En effet, à la suite de nos différentes actions, je siégeais plus haut que quiconque depuis le début de la confrontation. J'avais donc ici un nouvel élément sur lequel je pourrai provoquer le mage de Quatro Cerberus.

Toutefois, je n'en aurai peut-être pas besoin finalement puisque mes précédentes paroles semblaient avoir eu un impact sur le pourfendeur de vouivre ! Enfin ! Enfin j'avais ce qui correspondait le plus à ce que j'attendais. Malgré le fait qu'il soit blessé par la précédente offensive, il restait silencieux, immobile, toujours en flottant, mais sans donner le moindre signe de vie. Son comportement changeant, me mit la puce à l'oreille, j'avais frappé fort, mais surtout, là où il fallait ! J'allais enfin pouvoir voir cette colère que je cherchais à déchaîner depuis le début de notre rencontre. Pourquoi agir comme cela alors que je n'étais déjà pas dans une grande forme ? Et bien tout simplement, car cela se montrait blessant d'être sous-estimé à ce point par quelqu'un ! Et puis, je voulais voir si j'avais progressé depuis ma défaite contre Ethan. À l'époque, j'avais été parfaitement incapable de résister à la folie destructrice du blondinet de la guilde des fées, mais maintenant, étais-je capable de faire face à cela ?

À vrai dire, la tournure de ce combat voulait que mon opposant principal soit celui que je provoquais depuis tout à l'heure, si bien que j'avais l'impression de mettre de côté la God Slayer. Toutefois, ceci ne semblait pas la gêner puisque jusqu'à maintenant, elle s'était contentée d'attaquer son master. Qu'il en soit ainsi ! Son tour viendra de toute manière ! Soudainement, je m'apercevais que devant moi, légèrement en contrebas, les trois autres protagonistes étaient presque parfaitement alignés. Détail exploitable certes ! Mais pas pour l'instant ! Effectivement, dans la position actuelle, le fait qu'Alandro prolonge cet alignement, m'empêchait de lancer la moindre arcane étant donné le risque important de le toucher en même temps. C'est alors que je perçus le vent s'agiter brusquement autour du mage de Quatro Cerberus. Bingo ! Il était remonté, sacrément en colère même ! Le fixant avec attention, je vis deux cercles magiques se dessiner dans son dos, signe qu'il venait de combiner deux de ses sorts de soutien. Décidément, il me surprenait de plus en plus ! Je ne pensais pas qu'il était possible d'en activer deux en même temps et étant donné le gain incroyable qu'un seul pouvait conférer, il fallait vraiment que je fasse attention.

Le silence pesant qui s'était installé, ne persista pas car l'air commençait à se mouvoir d'une manière ne présageant absolument rien de bon. Finalement, je vis Ren manifester une quantité de magie non négligeable dans ses deux paumes, jusqu'à former d'énormes orbes au diamètre plus qu'impressionnant. C'était donc à ça que j'allais devoir me confronter ! Easy ! J'avais dû faire face à une colonne de foudre de la dimension du Domus Flau auparavant, ce n'était pas ça qu'il allait entraîner ma chute ! Je n'avais pas la moindre idée de l'effet de cette attaque, néanmoins, même si j'élaborais mentalement le moyen de me défendre, je me projetais déjà sur notre contre-attaque. Étant donné la tournure des événements, Alandro allait devoir s'occuper de Quatie déjà repartie à l'assaut. Toutefois, j'allais lui apporter mon aide ou du moins, lui offrir la possibilité d'éviter ma réponse au maître des cieux. "Chain Magic : Trap !" Un fer forgé muni d'un grappin apparu aux côtés de mon équipier avant de filer s'écraser au loin. Ainsi, je venais d'offrir au maître des fées, une porte de sortie non négligeable, en plus de m'ouvrir le champ pour la riposte.

"Chain Magic : Grapnel !" Ne perdant pas une seconde, je vins faire apparaître un flot continu de chaînes dotées de grappins ! "Control : Chain !" Appliquant la télékinésie sur celles-ci, je vins les faire tournoyer de manière à ce qu'elles m'entourent continuellement. Ainsi, je me créais une barrière pour essayer de résister face aux orbes qui m'étaient destinées. Certes cela n'allait pas me protéger pleinement, cependant, étant donné que j'avais dû imaginer une porte de sortie pour mon coéquipier, j'avais perdu un temps précieux que je ne pourrais pas rattraper. Soudainement, l'arcane heurta ma défense improvisée que je soutenais par un flux de magie constant. La puissance de l'impact fut colossale, si bien que j'eus le souffle coupé un court instant sous la pression exercée. Finalement, un véritable tourbillon de vents dantesques m'entoura et commença à m'envoyer valser. Néanmoins, je vins accentuer ma dépense magique pour parvenir à ne pas perdre des yeux mes adversaires, "Control : Myself !" et ce, malgré la tempête m'entourant et me lacérant de part en part.

Malgré la situation compliquée dans laquelle je me trouvais, je ne cédais pas à la panique et ce, même si je souffrais énormément à rester au milieu de cette tempête. Il avait décidé de ne plus se limiter, très bien ! J'allais faire de même. Me recroquevillant sur moi-même, je vins libérer une bonne partie de mes réserves magiques. "Chain Magic : Stake !" Des fers dotés de pieux apparurent à mes côtés avant de se faire emporter par les vents générés par le cyclone m'entourant. Un cyclone se transformant peu à peu en une colonne de chaînes puisque j'usais habilement de son arcane à mon avantage. Finalement, je finis par déployer encore un peu plus de magie pour mener à bien ma stratégie. "Psychic Wave !"


Et tu te dis pouvoir prétendre à la domination des cieux avec ça ?!

Je venais d'hurler cette phrase afin de le stimuler encore un peu plus, mais surtout pour lui montrer que j'allais répondre présent ! Une vague psychique se dégagea devant moi avant de frapper les vents couplés de chaînes. Pourquoi avoir agi ainsi ? Et bien tout simplement, car de cette manière, j'allais dévier le tout en direction de mes opposants. Rediriger une véritable tempête devenue tangible par mon apport, ce n'était tout de même pas un jeu d'enfant, mais cela restait dans mes cordes ! Dépensant une quantité de magie phénoménale pour parvenir à mes fins, je venais de riposter par une attaque d'une puissance égalant probablement celle que Ren avait lancée, ou du moins s'en rapprochant grandement. Maintenant, il restait à voir les conséquences de ma stratégie. En effet, si tout se déroulait comme prévu et si Quatie n'avait pas changé fondamentalement de place, le flux de fers explosifs allait théoriquement, traverser d'un bout à l'autre le champ de bataille. C'est ici que l'alignement que j'avais remarqué auparavant, allait être utile, puisque mon offensive pouvait atteindre mes deux adversaires. Seul bémol à ce plan, mon équipier pouvait aussi en subir les dégâts s'il ne bougeait pas de là ! Mais bon, il s'agissait du master de la guilde la plus réputée de Fiore, autant dire que je ne m'inquiétais pas trop à ce niveau-là.

Essoufflé, durement blessé et cherchant à économiser au maximum ma magie restante, je vins annuler le sort me permettant de me maintenir en l'air. Retombant dans la neige, je profitais de ce court instant pour récupérer un peu, attendant patiemment de voir ce qu'une colonne de chaînes explosives boostées en vitesse grâce aux vents du Dragon Slayer, était capable de faire. Nul doute qu'un bon gros BOOM allait résonner d'ici peu ! D'ailleurs, cet affrontement on ne peut plus intense, nous forçait à nous concentrer constamment ! Néanmoins, pour nous tous, il serait bon de veiller à ce que ce déploiement d'énergie gigantesque, ne déplaise pas trop à l'environnement nous entourant, puisque celui-ci pourrait décider de se venger ... en nous engloutissant sous une montagne de neige par exemple ...





Dernière édition par Vincent Regnard le Mar 15 Avr - 17:27, édité 1 fois
Quatie Aeron
RaidenRaiden

avatar

Messages : 560
Date d'inscription : 28/03/2012
Âge : 23
Guilde : Fairy Tail
Magie / Malédiction / CS : Lightning God Slayer

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.855
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Illustre
MessageSujet: Re: Rencontre au sommet ! [Alandro | Quatie | Ren]   Mar 15 Avr - 14:09
L’explosion que libéra la Black Lightning Sphere fut telle que la jeune God Slayer se retrouva projetée la tête dans la neige quelques mètres plus loin. Les mains gelées, elle réussit tant bien que mal à s’extirper du manteau blanc de la montagne et regarda autour d’elle. El Colonello semblait avoir disparu suite à son attaque, peut-être bataillait-il lui-même contre la couche neigeuse qui avait pu le recouvrir suite à son attaque. Dans le ciel, Vincent était enfermé dans une tornade créée par Ren. Le pauvre Pégase ne semblait pas en mesure de présenter la moindre défense à son adversaire et encore moins de contre-attaquer. Tournant la tête, la jeune fille pu observer Ren qui flottait, une expression effrayante sur son visage. On aurait dit qu’il venait de libérer d’un coup toute la fureur qu’il contenait en lui. Et cela inquiéta Quatie, car d’après ce qu’elle avait pu voir, la différence de niveau entre les deux adversaires était conséquente. En plus Vincent était blessé et la moindre erreur de sa part ou de son adversaire pourrait lui être fatale. La mage de Fairy Tail avait entendu quelques-unes des provocations du lapin géant et si celles-ci étaient allées trop loin, il était normal de voir Ren dans cet état.

Pour l’instant, le combat était au point mort, la God Slayer décida donc de rafraîchir un peu les idées de son allié du jour. Enfouissant ses mains dans la neige, elle forma deux boules de neiges qu’elle envoya vers son camarade. Avec un peu de chance cela lui remettrait les idées en places. Mais le temps plaisanteries était fini car du coin de l’œil la jeune fille vit une multitude de chaines s’échapper de la barrière de vents pour foncer sur le terrain de toutes parts. L’action était rondement menée par leur dernier adversaire debout car celui-ci venait de se libérer par la même occasion de sa prison céleste. Alandro quand à lui ne semblait pas vouloir refaire surface, espérant sans doute que cela mettrait fin au combat plus rapidement. Alors que les chaines fonçaient sur eux, la mage remarqua deux choses, tout d’abord le mage de Blue Pegasus était en train de mettre fin à sa lévitation et retombait lentement vers le sol. Ensuite, les extrémités des chaines semblaient être reliées à lui, comme s’il les tenait par la main, mais elle n’en était pas complètement sûre.

Deux chaines passèrent autour d’elle, la ratant de peu. La jeune femme venait d’élaborer un plan : si c’est chaines étaient faites d’un métal quelconque et si elles étaient reliées à son adversaire, alors ses propres armes pourraient servir de conducteur. Attrapant des deux mains les chaines qui venaient de la dépasser, elle utilisa le Raijin no Ken pour faire un maximum de dégâts La foudre se rependait rapidement de maillons en maillons et en prime s’amplifiait grâce au métal. Si le lapin Pégase ne remarquait rien à temps, il y aurait du civet au diner. Seulement la mage des fées n’avait pas remarqué que son action était à double tranchant. Car pendant qu’elle contre-attaquait, elle ne s’était pas mise à l’abri de l’explosion en chaine qui s’amorçait. D’un coup, toutes les chaines se plantèrent dans le sol, explosant les unes après les autres. Les deux qui se trouvaient près d’elle provoquèrent une déflagration telle que la jeune femme fut projetée au centre de l’arène, se retrouvant tout près de son Master qui semblait faire un petit somme. Heureusement il semblait avoir été épargné par l’attaque de son compagnon. Toussant un peu, elle se releva. Son dos la faisait souffrir, il avait dû être touché par l’explosion. D’ailleurs un frisson la traversa de part en part lorsqu’un vent frais se leva. Plaçant la main dans son dos, elle constata un trou assez conséquent dans son manteau, ne lui laissant que son t-shirt comme protection face au froid.

Le Pégase venait de faire de son manteau préféré, un vieux torchon violet troué. Elle le retira d’un mouvement d’épaule, puis retrouvant son allié des yeux, elle le rejoignit dans les cieux. Faisant apparaitre dans sa main droite une nouvelle sphère de foudre, elle le regarda avec un sourire.

« Une dernière attaque combinée. Ça te branche ? »


Spoiler:
 
Ren Ikari
Admin / Le Lotus MélancoliqueAdmin / Le Lotus Mélancolique

avatar

Messages : 981
Date d'inscription : 18/05/2012
Âge : 26
Guilde : Quatro Cerberus
Magie / Malédiction / CS : Sky Dragon Slayer
Magie / CS Secondaire : Sky Snow Dragon Slayer

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 6.520
Statut: Mage de Rang S+
Renommée : Mage Illustre
MessageSujet: Re: Rencontre au sommet ! [Alandro | Quatie | Ren]   Dim 4 Mai - 17:16
Il était étonnant de constater à quel point les mots pouvaient avoir un impact considérable sur les gens, même les plus calmes et les plus imperturbables. J’étais pourtant connu pour être un modèle de patience, rien ne pouvait me mettre en colère aux yeux de mon entourage, sauf quelques mots placés ensemble. Malheureusement pour lui, Vincent Regnard était parvenu à trouver la faille de ma forteresse, brisant ainsi toutes mes défenses et libérant l’intégralité des vents qui hurlaient en moi. La manifestation de cette colère pouvait se représenter par une technique de mon répertoire et c’était bien celle-là que j’avais utilisé sur le mage de Blue Pegasus. La tempête du Dragon du Ciel était la rencontre entre deux orbes tourbillonnants pour former une tornade qui emportait et cisaillait tout ce qui était pris à l’intérieur. En ce moment même, c’était le lapin noir qui devait se faire balloter dans tous les sens par cette arcane redoutable. Et je ne m’en voulais même pas de lui infliger cela… enfin si, un peu quand même… à vrai dire, je me rendais compte que je m’étais un peu trop laissé aller. Je reçus deux impacts à l’arrière de la tête avant de me rendre compte qu’il s’agissait de Quatie qui m’envoyait des boules de neige, je percevais dans son regard l’inquiétude qu’elle avait pour moi et je savais que j’étais allé trop loin. Néanmoins, il fallait croire que, même en colère, je me retenais inconsciemment dans mes coups, à moins que mon adversaire du moment n’ait décidé de sortir le grand jeu en utilisant toute sa puissance magique pour se sortir du pétrin dans lequel je l’avais mis. La tornade que j’avais déclenchée était en train de se changer peu à peu en un amas de chaînes emportées par les courants, mais également par le contrôle psychique du jeune homme vu la trajectoire différente que l’ensemble prenait.

_ Et tu te dis pouvoir prétendre à la domination des cieux avec ça ?!

Vincent s’adressait une nouvelle fois à moi et je me rendais compte qu’il ne servait à rien de lui faire des leçons de morale puisqu’il allait s’entêter à poursuivre sur la voie qu’il avait choisie. Je dominais les Cieux qu’il le voulait ou non, il n’y voyait qu’une question de puissance, mais il avait juste tort et il ne le comprendrait sans doute jamais. Être lié au Ciel était une chose bien complexe à expliquer, seuls les êtres célestes le sentaient au fond d’eux-mêmes : le ciel était notre domaine, notre domicile, l’univers où nous devions vivre. Alandro me l’avait lui-même dit lors de notre dernier affrontement, le Dragon Slayer du Ciel n’était pas fait pour être le plus puissant, mais pour être le plus polyvalent et le plus généreux. Les soutiens et surtout la magie des soins n’étaient pas des sorts que je devais garder pour ma propre utilisation, mais pour celle des autres. Le Pégase ne comprenait sûrement pas la nuance qu’il pouvait y avoir avec une telle façon de penser et je n’allais pas être celui qui lui ouvrirait les yeux. Néanmoins, je devais avouer qu’il était autant compétiteur que stratège, puisqu’il était parvenu à retourner ma tornade contre moi tout en y ajoutant ses chaînes qui devaient très certainement être explosives comme la dernière. S’il n’y avait pas eu toutes ces chaines, sans doute aurais-je tenté de contrer ou d’absorber les vents qu’il avait déviés, mais je me voyais dans l’obligation d’esquiver le tout. C’est alors que je me rappelais que les deux autres étaient en train de combattre juste en dessous de notre position, autrement dit, l’attaque fonçait droit sur eux tandis que le responsable se posait un peu plus loin, épuisé de sa manœuvre. Il avait même pris son allié dans la ligne de mire, était-il inconscient ou faisait-il exprès de l’être ?! Quatie fit alors quelque chose de très téméraire, elle empoigna des chaînes qui étaient proches afin de les électrifier pour remonter jusqu’à leur source, soit Vincent lui-même. Peut-être qu’en le déconcentrant l’attaque s’annulerait d’elle-même, pourtant, j’étais convaincu du contraire et je devais trouver un moyen de l’aider. Je désactivais les soutiens que je m’étais mis afin de me concentrer uniquement sur l’Armor que j’allais donner à Quatie pour qu’elle puisse tenir le choc de l’explosion. Avec effarement, je voyais son corps voler plus loin avant qu’elle ne se relève en toussotant comme si elle avait juste été secouée, ce qui me rassura au plus haut point. Elle retira son haut totalement détruit par l’explosion avant de me retrouver et de me rejoindre dans les airs avec une sphère d’électricité noire dans la main.

_ Une dernière attaque combinée. Ça te branche ?

Je reconnaissais bien là ma cousine foudroyante, elle ne changerait sans doute jamais, elle devait être aussi épuisée que nous tous, mais tant qu’elle pouvait se battre, elle continuerait à se relever. Une qualité que l’on pouvait retrouver chez quasiment tous les membres de Fairy Tail. Sa réplique m’arracha un sourire, mais je ne lui répondis pas et je ne fis d’ailleurs aucun geste pour suivre le mouvement. J’avais un mauvais pressentiment… Que se passait-il lorsqu’il y avait une grosse explosion sur une montagne enneigée ? Bingo ! Une avalanche ! Encore une. Mais il fallait avouer que nous l’avions bien cherchée celle-ci avec tout le boucan que nous avions fait dans un endroit pourtant calme, silencieux et vide de toute trace d’humanité. Mon ouïe me permit sans doute de repérer en premier le mouvement de la masse neigeuse qui allait nous tomber dessus et je tournai mon regard vers le sommet avant de voir l’inévitable se produire. L’inconvénient, c’était que nous étions tous épuisés à cause de l’affrontement que nous avions mené, surtout Vincent qui avait l’air vidé de ses forces ainsi qu’Alandro qui ne semblait plus bouger. Prenant un peu plus de hauteur, je réunissais toute la magie qui me restait pour envoyer un souffle contrer la chute de toute cette neige qui menaçait de nous emporter. Toutefois, mon souffle avait juste rendu la neige plus diffuse, le risque était toujours présent et je ne savais plus quoi faire pour sortir tout le monde de là.

Je me rappelais soudainement que j’étais capable d’utiliser le mode bi-élémentaire du Blizzard, mais je ne savais pas si je pouvais faire en sorte d’absorber la neige sans en être malade maintenant que je possédais ce pouvoir. Cela représentait un danger pour ma santé puisque les Slayers pouvaient uniquement se nourrir de leur élément et non d’un autre, pourtant, je prenais ce risque pour éviter de voir tout le monde enseveli sous la neige. Alors que l’avalanche était à mon niveau, je me mis à aspirer de toutes mes forces pour avaler toute la neige que la montagne avait relâché. Une fois terminé, il ne restait plus un seul flocon et chose étrange, j’avais l’impression d’avoir récupéré une partie de mes forces mais ce n’était pas aussi significatif qu’avec l’oxygène, et plus encore, je ne ressentais aucun malaise. Je venais de découvrir une donnée supplémentaire sur la bi-élémentarité qui était mienne et je me demandais si Ethan-nii était déjà au courant de ceci. J’atterris près des trois autres personnes présentes tout en observant Vincent tout particulièrement :

_ Je pense que notre petit entrainement va s’arrêter là pour aujourd’hui. Si jamais l’un d’entre vous veut reprendre, l’arène de Crocus est toute désignée et je serai ravi de vous affronter de nouveau. Je pense que je vais retourner à Val, vous voulez que je vous redescende plus rapidement ?

Mon message était clair, le combat n’avait pas donné lieu à une victoire d’une équipe, mais je savais que Vincent n’allait pas se contenter de cela, j’avais donc précisé qu’il pouvait me revoir quand il le voulait à l’arène où il montrerait à toute la foule qu’il pouvait écraser un Dragon Slayer. L’invitation serait sans doute alléchante à ses yeux, mais je n’y voyais là que la promesse de retrouvailles pour un nouvel entrainement où chacun montrerait ses progrès à l’autre. Bien évidemment, cela fonctionnait aussi pour Quatie puisqu’elle était toujours prête à m’affronter d’après ce que j’avais pu constater. Ma dernière question n’était que pure politesse puisqu’ils étaient capables de voler eux aussi, mais ils n’avaient sans doute plus de force alors que je venais de refaire une légère partie des miennes. Selon leurs réponses, je les accompagnerais ou je partirais directement en direction de Val pour retrouver la guilde avant de repartir pour une toute autre direction : le Mont Hakobe où m’attendait mon futur familier d’après le marchand qui m’avait vendu l’artéfact en forme de larme.

HRP:
 

_________________



Vincent Regnard

avatar

Messages : 238
Date d'inscription : 07/10/2012
Âge : 22
Guilde : Blue Pegasus
Magie / Malédiction / CS : Take Over : Mythical Soul

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.040
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Connu
MessageSujet: Re: Rencontre au sommet ! [Alandro | Quatie | Ren]   Sam 24 Mai - 1:12



















Les dernières minutes avaient été particulièrement épuisantes, que cela soit sur le plan physique ou mental. En effet, pour parvenir à mes fins, j'avais été contraint de piocher de manière on ne peut plus significative dans mes ressources, me mettant par la même occasion, en danger face à une quelconque contre-attaque. De toute manière, pour me sortir de l'intense tourbillon dans lequel j'étais piégé auparavant, j'avais été obligé d'employer les grands moyens, sans quoi, je serai encore actuellement, en train de me faire ballotter de gauche à droite, tout en devant faire face aux lacérations des vents du Dragon Slayer. À vrai dire, alors que je parvenais enfin à ne plus me sentir oppressé par l'assaut magique que je venais de contrer astucieusement, je compris que ma réplique n'allait pas fonctionner, ou du moins, n'aurait pas l'effet exact auquel je m'attendais.

Effectivement, malgré la maigre distance qui nous séparait, le mage de Quatro Cerberus ne peina pas le moins du monde à esquiver l'intégralité de l'assaut. Quelque peu contrarié par cette vision, je me contentais d'esquisser un léger sourire puisque je ne faisais que confirmer mes craintes. Une crainte que j'essayais d'enfouir au plus profond de moi, mais que je finissais peu à peu par accepter ... je n'étais tout simplement pas au niveau. Bien trop faible comparé aux autres protagonistes ici présents, voilà la triste réalité que je me devais d'affronter ! Heureusement pour moi, la témérité de la fée allait m'apporter un peu de réconfort. En effet, celle-ci empoigna deux des chaînes fondant vers elle, oubliant les autres et pensant pouvoir m'atteindre et se servir de celles-ci comme conducteurs pour m'électrocuter violemment. Malheureusement pour elle, elle n'avait pas pris le temps de réfléchir à son action avant de l'effectuer, un peu à la manière d'un membre lambda de Fairy Tail. Espérait-elle sérieusement me foudroyer en remontant jusqu'à à moi par le biais des chaînes ? Comment pouvait-elle imaginer que les fers me soient rattachés alors que je virevoltais dans tous les sens à cause de ma "prison" de vents ? Agir ainsi aurait été un coup à se faire emporter et à ne plus pouvoir me mouvoir correctement. Déjà que cela n'avait pas été aisé, autant éviter une telle boulette qui ne ferait que nous compliquer un peu plus la vie.

C'est ainsi que la décharge de Quatie se perdit dans mes chaînes, sans jamais m'atteindre. Autant dire que cela m'arrangeait grandement qu'elle loupe son attaque de cette manière, car cela me permettait de ne pas avoir à dépenser une quelconque once de magie. Once de magie que je n'avais d'ailleurs plus puisque j'avais passé l'intégralité de mes ressources dans ma contre-attaque précédente. Toujours est-il que de par sa naïveté, mon offensive eut au moins le mérite de parvenir à toucher quelqu'un puisque la madoshi fut prise dans l'explosion des deux chaînes qu'elle avait interceptées. On pouvait donc considérer que je m'étais élevé au niveau de mes antagonistes et ce, même si cela n'était que sur un court instant. Ne possédant plus vraiment la moindre ressource, je redescendais progressivement jusqu'à finir par fouler le sol. D'un œil toujours aussi vif et ce, malgré la lourde fatigue qui s’abattait subitement sur mes épaules, je fis un rapide résumé de la situation.

Après quelques secondes d'observation, je vis que Ren semblait ne pas être fatigué malgré ses différents mouvements, Quatie quant à elle semblait en avoir encore à revendre puisqu'elle proposa une dernière offensive à son équipier. Mais en parlant d'équipier ... qu'advenait-il du master de Fairy Tail ? Lui qui devait être en théorie de mon côté lors de cet affrontement, était désormais, tranquillement étendu dans la neige, à piquer un véritable roupillon, la bulle au nez, celle-ci gonflant et diminuant au rythme de sa respiration. Soupirant quelque peu devant cette image, je ne pus m'empêcher de penser que cette guilde était remplie de phénomènes et que le maître de ceux-ci, n'était visiblement guère mieux. Au moins, il n'avait pas souffert de mon assaut, cela restait un bon point. Néanmoins à cause de lui, je me retrouvais encore plus en difficulté que je ne l'étais déjà. Désormais, en plus d'être le plus faible, j'étais maintenant en infériorité numérique. Me préparant à lutter avec le peu de force qui me restait, un bruit attira mon attention.

C'est de cette manière que je pus remarquer qu'une énième avalanche venait de se déclencher et s'apprêtait à nous ensevelir d'ici quelques maigres secondes. N'ayant plus de force je ne pris même pas la peine d'essayer de faire quelque chose pour nous sortir du pétrin, me contentant d'accepter le fait que nous allions passer un sale moment. Finalement, à ma grande surprise, le dragon slayer que j'avais provoqué s'interposa, expédiant d'abord l'un de ses souffles dans l'amas neigeux déferlant sur nous, puis aspirant quasi-intégralement celui-ci. Clignant alors à plusieurs reprises des yeux, dans ma tête, des tas de questions se posaient. Était-ce réellement normal que le slayer des cieux, parvienne à s'avaler une quantité de neige de cette manière ? Bien que je sois en quelque sorte, un néophyte lorsqu'il était question de magie, mon expérience face aux pourfendeurs ne m'avait jamais montré une telle information. Même si cela me peinait de l'admettre, ils étaient fascinants et au fur et à mesure des rencontres, j'avais réellement l'impression qu'ils ne possédaient aucune limite.

Finalement, nous n'allions probablement plus avoir à lutter. Par mesure de précautions, je vins mettre fin à ma transformation, reprenant ainsi forme humaine. Immédiatement, mon corps me rappela à l'ordre et me fit comprendre que j'étais allé probablement un peu trop loin, voire beaucoup trop loin même. En effet, si sous la forme du Bloody Rabbit, la douleur bien que présente, était supportable, en étant humain, nettement moins. C'était un peu une mauvaise blague de ma magie, mais en switchant de forme, ma carrure passait d'un extrême à l'autre, perdant entre trente et quarante centimètres et ce, que ce soit en hauteur ou en largeur. Cependant, les blessures que j'avais reçues quant à elles, ne diminuaient pas pour autant ! En gros, je me retrouvais avec une douleur que mon corps frêle d'enfant, supportait très mal, alors qu'avec le Take Over, je parvenais plus ou moins à faire abstraction de celle-ci. Esquissant une grimace de souffrance que je dissimulais en me mettant dos aux autres protagonistes, je sentis le froid mordant m'assaillir l'épiderme. Celui-ci étant déjà bien amoché, j'avais la réelle impression qu'il brûlait littéralement, me dévorant et ne tardant pas à me consumer si je ne faisais rien.

Mon temps en ce lieu était donc compté, je devais absolument me rendre au plus vite dans un abri pour éviter de mettre ma santé en danger. J'allais donc fausser compagnie aux autres protagonistes rapidement, sans quoi, ils me verraient mettre un genou à terre puis m’écrouler, ce que je ne voulais absolument pas. Ren annonça alors qu'il allait rentrer mais qu'il serait ravi de nous affronter à nouveau dans l'arène. Je savais que cette remarque m'était quelque peu destinée en particulier. Cependant il se trompait littéralement ! Je n'avais pas l'intention de le revoir de sitôt ! Nous proposant alors de nous redescendre, je ne pris même pas la peine de lui répondre, il devait s'attendre de toute manière à ce que je refuse catégoriquement. M'éloignant quelque peu, je finis par me retourner légèrement et fixer intensément le dragon slayer de Quatro Cerberus avant de prendre la parole, un immense sourire s'affichant sur mon visage.

J'ai eu et vu ce que je voulais ! Merci ! À une prochaine peut-être !

J'avais prononcé cette phrase en défiant du regard la personne que j'avais énervée, afin de lui montrer que j'avais monté de toute pièce la scène qui s'était déroulée auparavant. L'énervement que j'avais laissé exprimer tout à l'heure, n'était que partie intégrante de mon plan pour que sa colère prenne le dessus et que je la vois déferler. En somme, je n’avais fait que jouer la comédie et simuler une fausse colère de ma part. Finalement, après un petit sourire moqueur en sa direction pour bien insister sur le fait qu'il n'avait été qu'un jouet dont j'avais obtenu ce que je voulais, je finis par tourner les talons, m'éclipsant tranquillement comme si de rien n'était, me contentant de les saluer d'un bref revers de main. Sans même me préoccuper d'Alandro qui roupillait dans son coin, je commençais mon voyage retour qui me mènerait jusqu'à une auberge où je me requinquerai en quelques jours. Le voyage allait cependant être rude et difficile car mes dernières forces se consumaient rapidement. Du coin de l'œil, j'en profitais pour repérer une caverne qui piqua ma curiosité. Néanmoins, dans mon état, je ne devais pas prendre plus de risques. Soupirant, je me mis donc en tête d'essayer de mémoriser le chemin conduisant à celle-ci, pour y revenir très prochainement...





Spoiler:
 
Quatie Aeron
RaidenRaiden

avatar

Messages : 560
Date d'inscription : 28/03/2012
Âge : 23
Guilde : Fairy Tail
Magie / Malédiction / CS : Lightning God Slayer

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.855
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Illustre
MessageSujet: Re: Rencontre au sommet ! [Alandro | Quatie | Ren]   Jeu 4 Sep - 20:13
« Une dernière attaque combinée. Ça te branche ? »

Visiblement cela ne le tentait pas plus que cela. Ren lui adressa un sourire, mais ne répondit pas. Même si la jeune fille ne voulait pas le laisser paraitre, la fatigue commençait à se faire ressentir. L’attaque menée contre Alandro l’avait particulièrement épuisée. Ce terrain d’entrainement était très intéressant et manquait à Quatie. Elle avait en effet l’habitude de s’exercer dans les hauteurs qui se trouvaient derrière le temple de Shirotsume. Mais elle n’y était jamais retournée depuis ce fameux jour, depuis que son père l’avait quittée. Il était désormais temps pour elle de rompre avec ses vieux démons et de se ressaisir. Et cela devait commencer par ne plus avoir peur de ses vieux souvenirs. Alors qu’elle se perdait dans ses pensées, le mage de Blue Pegasus retombait petit à petit sur le sol. Sa réserve magique devait avoir atteint sa limite, mais on pouvait dire qu’il n’avait pas démérité. Alors que l’un des meilleurs mages de Fairy Tail faisait un petit somme dans la neige, Vincent s’était battu suffisamment pour tenir tête à Ren et à une God Slayer plutôt moyenne il fallait le reconnaitre. Beaucoup de ses attaques n’avaient été rien de plus que des coups dans l’eau.

Alors qu’elle s’apprêtait à redescendre sur la terre ferme pour éviter de gaspiller le peu d’énergie qu’il lui restait, un énorme bruit se fit entendre, n’annonçant rien de bon pour les quatre mages. Réalisant ce qui allait se passer, la première réaction de la jeune fille fut de se laisser tomber au-dessus du Master de sa guilde afin de faire barrière avec son corps. Heureusement pour eux, cela ne servit à rien car Ren leur montra une incroyable capacité, celle d’absorber la neige. Depuis qu’elle avait vu Ethan utiliser sa capacité bi-élémentaire, la jeune mage se demandais si d’autres Dragons Slayers étaient capables d’une telle prouesse. Non seulement cela semblait être le cas, mais en plus ils ne semblaient plus juste restreint à ingérer un seul élément. Un léger sourire s’afficha sur le visage de Quatie. Ren n’était plus le jeune Chasseur de Dragon qu’elle avait rencontré pour la première fois dans l’arène de Crocus. Il était plus sûr de lui, plus confiant en sa nature de Slayer. Le jeune homme redescendit avec eux, mettant ainsi fin à l’entrainement. Cela à vrai dire arrangeait Quatie car même s’il lui restait encore de l’énergie, elle devait encore redescendre Alandro qui continuait à roupiller. Son état inquiétait la God Slayer car anormal. Son Master devait être de loin le plus fort du groupe et même un Black Lightning Sphere à bout portant ne pouvait pas le mettre dans un état pareil. Peut-être un contrecoup du froid auquel il n’était pas habitué…

Alors quand Ren leur proposa son aide pour redescendre, Quatie accepta sa proposition. Elle ne se voyait pas retourner en bas toute seule avec El Colonello sur le dos. Et puis il y avait quelque chose qu’elle souhaitait demander à Ren. Voyant le mage de Blue Pegasus s’éloigner, elle le salua, puis entama sa descente accompagné du mage de Quatro Cerberus.

« Dis Ren, je souhaiterai savoir si tu as rencontré un certain Leïto Kotoryū ? Je recherche sa trace et j'ignore où chercher... »

Ren posa alors ses yeux sur elle. La question sembla le surprendre de prime abord, puis son visage se ferma, prenant une mine sombre, presque triste. Quand il commença à répondre, Quatie sut qu’il allait lui annoncer ce qu’elle redoutait, ce qu’elle ne voulait pas entendre.

« Je sais où il est... il a été contre moi lors de l'éveil des Régalias et il a combattu à mes côtés ensuite avant d'être capturé... Je vous considère comme des cousins Slayers... Il a été là pour moi, je n'ai rien pu faire pour lui... »

Alors Leïto était de nouveau hors de sa portée, loin d’elle, presque de nouveau inaccessible. Les mages noirs étaient une plaie pour le Royaume de Fiore, des criminels qui tuaient sans scrupule et étaient à l’origine de tous les maux de ses habitants. Le Conseil, lui, était leur sauveur et il était du devoir de tout mage de lui venir en aide pour contrer la gangrène que représentait le monde souterrain. C’est ce qu’elle avait toujours cru. C’est ce en quoi elle avait toujours placé sa confiance sans faillir une seule fois. Et un jour, un homme était venu ébranler ses convictions, l’ouvrir à un monde plus grand, plus complexe. Et cet homme était Leïto, un mage noir, un meurtrier qui œuvrait pour un monde plus juste. Et aujourd’hui le Conseil ne lui semblait plus si pur. Il avait été aidé par des criminels et au lieu de les remercier, il les avait poignardés dans le dos. Durant le reste du trajet, elle fit comme si de rien était. Mais au fond d’elle-même, la jeune fille sentait que ses convictions étaient en train d’évoluer.
Spoiler:
 
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Rencontre au sommet ! [Alandro | Quatie | Ren]   

Rencontre au sommet ! [Alandro | Quatie | Ren]

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG : Fiore no Oukoku :: 
 :: Fiore Ouest :: Mont Célestial
-