Fermer le menu
Ouvrir le menu

Navigation














Partagez | 

 Pas de repos pour les braves [Membres de Lamia Scale]

AuteurMessage
Johanna Célès*

avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 18/03/2013
Âge : 21
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Arc of Time
Magie / CS Secondaire : Kansô

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.500
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Connue
MessageSujet: Pas de repos pour les braves [Membres de Lamia Scale]   Lun 15 Avr - 18:37


Pas de repos pour les braves

Lamia Scale, guilde défendant les opprimés de tout Fiore Sud, aux ambitions bien maigres, selon la pensée obstinée de sa Master. Rien d'extraordinaire en cette nouvelle famille, si ce n'était sa cohésion, ébranlée par la froideur de cette même Johanna. Elle avait pris l'habitude de se retirer plus souvent du lieu de vie et, seule à son bureau, semblait mûrir quelques réflexions. Les membres la côtoyaient moins et elle affichait la plupart du temps un détachement évident. Malgré des mauvaises langues, certains auraient toutes les raisons de penser qu'elle était bienveillante et qu'une fois qu'elle serait habituée à sa nouvelle fonction, elle retrouverait meilleure cordialité. Un jour, il y avait peu, elle avait parlé à Tobias Grant, l'un des mages les plus puissants de tout Lamia Scale. Ils échangèrent longuement et malgré un masque de frigidité qu'elle retira au bout d'un temps, Johanna affirma qu'elle désirait bénéficier de l'appui d'un second. Ainsi fut-il nommé. Elle avait besoin d'aide et au vu de ses absences, il était essentiel de laisser la guilde entre les mains de quelqu'un en qui elle avait confiance. Ce mage-ci était là depuis une décennie et fut le premier à aller vers elle lorsqu'elle arriva il y avait de cela deux années. Pour ses qualités et ses réussites, il méritait cette place.

Johanna se souvenait avec émotion de la première mission qu'ils avaient partagé tout deux. Au cours d'une embuscade qui tourna relativement mal, Tobias révéla l'étendue de ses pouvoirs et bien qu'il fit tout son possible, il fut bientôt la cible de magies combinées assez effroyables. Johanna était alors intervenue, faisant exposant l'Arc of Time. Elle désorganisa les mages ennemis en annihilant leurs propres éclairs, bien que les flammes ne faiblissaient pas en puissance. Avec rapidité et mortellement, elle s'abattit, épée de diamant en main, sur le robuste flamboyant, le chef de la bande. Tandis qu'elle s'exposait, Tobias n'eut pas grand mal à les balayer de ses immenses bras, au moment où Johanna recevait un éclair fulgurant. Tentant tant bien que mal à l'esquiver, elle le reçut de plein fouet. Elle tomba dans les pommes et Mr Grant éliminait allègrement les bandits restants. La seule chose qu'elle avait encore en mémoire fut terrible. Rosea s'était rappelée sentir une fraîche bise sur ses fesses avant de sombrer dans l'inconscience. La raison était plutôt évidente, son short avait été calciné par l'attaque du bandit. Ainsi, comme elle avait été déplacé vers un lieu plus propice pour se reprendre après le combat, Grant avait dû nécessairement plus qu'apercevoir sa culotte en dentelle noire, voire même l'effleurer vu qu'il la ramena lui-même. Dans le lit, Johanna s'en était rendue compte et avait quasiment paniquée comme une gamine. Voyant Tobias à ses côtés, elle lui demanda de ne jamais en parler à quiconque. La promesse avait dû être tenue. Les missions qu'elle partagea ensuite avec ce Tobias furent moins... mouvementées. Les deux progressaient, et Johanna laissa éclater en sa compagnie quelques fois sa Lost Magic. Un autre secret la tenait encore à lui.

La Master, dans ses appartements de la guilde, s'était axée à la souvenance et allongée sur son lit, à moitié nue, un bras soutenant sa tête lourde, elle souriait pour le temps passé. Qui aurait cru qu'elle pourrait avoir de tels souvenirs, après une existence mal débutée? Pas elle. Elle entreprit de se lever et posément, elle choisit la tenue adéquate pour se présenter à sa guilde, la même en perspective. En effet, un événement mineur se profilait. Johanna avait fait réunir la guilde toute entière. Dans quel but? Leur adresser quelques paroles aussi bienveillantes qu'intraitables. Ce jour entrerait dans les mémoires, il le fallait. Ainsi, Rosea, de ses bottes de cuir impeccables, déambula dans les couloirs de la guilde et, comme l'heure n'était pas au discours, s'empressa de filer en cuisines où elle prit soin de se préparer un casse-croûte digne de ce nom. Elle s'empiffra à une table où un mage de rang C lui faisait face. Johanna finit son repas dans le silence tandis que peu à peu le hall se remplissait et que tous portaient leur attention sur la demoiselle, plus occupée à présent à étancher sa soif. Elle croisa quelques regards par ci par là. Certains manifestaient un empressement, d'autres une incompréhension. Cela eut le terrible don de froisser la Master qui sentit bien que les mages de Lamia Scale ne savaient pas tous pourquoi ils devaient se réunir dans le hall. L'après-midi était déjà bien entamé et le goûter de la jeune femme la satisfaisait pour l'instant. Comme sa faim l'avait délaissée et que beaucoup la dévisageaient alors qu'elle nettoyait la table qu'elle avait sali du fait de son repas tardif, Johanna laissa apparaître sa froideur légendaire et aucune expression ne s'échappa d'elle. Après avoir jeté les déchets qu'elle avait produit, elle alla, sans zèle, se positionner au milieu du hall. Cet endroit précis était habituellement le lieu d'affrontements physiques lors d'entraînements parfois spectaculaires. Sans avoir à prononcer un mot, les mages l'entourant lui laissèrent de la place, se bousculant parfois. Un cercle s'était tracé et son centre n'était autre que Johanna.

Ayant à l'idée qu'elle était face à ses membres, elle fit du mieux qu'elle put pour afficher un air fier et d'aucun l'aurait crue majestueuse. Elle avait enjoint à sa panoplie habituelle une cape noire qui, par courant d'air, ne cessait de taquiner le sol. Cette cape, attachée à son épaule droite, la rendait plus remarquable encore, contrastant singulièrement avec sa chevelure rosée. Cependant, l'ambiance était pour le moins tendue, on s'attendait à l'intervention orale de la Master qui restait silencieuse pour le moment. Pour cause, elle observait avec attention les premiers rangs, marchant en rond, insensiblement. Elle n'avait rien écrit pour la faciliter à s'annoncer si publiquement, et cette lente marche l'aidait manifestement à former des tournures de phrases en son esprit. Non, il ne fallait plus traîner ainsi. Elle s'arrêta donc brièvement et tout en recommençant son manège en tournant dans ce cercle formé, elle s'affirma sur un ton de plus en plus péremptoire:


« Lamia Scale, mes chers membres, mages de tous rangs, petits et grands, femmes et hommes, guerriers ou pacifistes, il m'est une joie en ce jour de me présenter à vous si solennellement. Certains d'entre vous manifestent tout leur attachement pour cette guilde, que beaucoup considèrent justement comme leur famille. A ceux-ci, j'adresse toutes mes félicitations et je ne saurai mieux les encourager à poursuivre dans cette voie. Pourtant, malgré des efforts, d'autres encore ne parviennent pas à remplir leurs missions ou préfèrent la fainéantise. J'en vois peu se consacrer corps et âme à leur entraînement, une faiblesse vous tient-elle en respect? Lamia Scale serait elle-en de cruelles extrémités? Je le crois bien. Notre réputation doit s'agrandir avec plus d'entrain, nos membres doivent s'expérimenter plus durement, nos magies doivent s'améliorer jusqu'atteindre un maximum poussé encore à l'extrême. Nous ne devons rien lâcher et je perçois en ces rangs quelques doutes. Je ne saurais tolérer plus longtemps ceci. Je reviens il y a quelques jours d'Oak Town où deux de nos confrères ont lamentablement échoué, je n'ai pas l'intention de les blâmer davantage mais je tire ceci comme un exemple car il me serait aisé de vous en énoncer d'autres. L'évidence est que certains doivent tirer au flanc durant mes absences plutôt soutenues ces temps-ci. Il faut quelqu'un qui veille sur la guilde et vous pousse au labeur, cet homme sera le dénommé El Diablo, rejoins moi Tobias. »

Elle se fit tout à coup moins sévère et accueillit Tobias, un sourire aux lèvres, s'effaçant l'instant d'après. Johanna lui jeta un regard dur, elle voulait savoir s'il avait la faculté d'endosser son nouveau rôle. Comment s'adresserait-il aux autres? Une chose était sûre, beaucoup s'attendaient à une déclaration de sa part, bien que personne ne l'exprima ouvertement, trop intimidés par Rosea. Celle-ci arrêta de tourner, s'ancrant aux côtés de Mr Grant. En ce moment des plus sentencieux, elle essayait de ne pas penser à nouveau à l'épisode culotté qu'elle avait partagé avec ce cher Tobias. Et pourtant, elle ne trahissait pas son humeur, toujours paraissant extrêmement grave et sévère. Elle jeta un regard désapprobateur à deux énergumènes parlotant alors que Tobias s'exprimait. Ceux-ci furent surpris, croyant s'être échangés leur propos très bas. Rien n'échappait à Rosea en cet instant, pas un geste ni une parole déplacés.


Dernière édition par Johanna Célès le Mar 28 Mai - 18:26, édité 1 fois (Raison : Edit de l'image d'en-tête)
Tobias Grant
El DiabloEl Diablo

avatar

Messages : 337
Date d'inscription : 09/07/2012
Âge : 24
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Take Over - Satan Soul

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.660
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: Pas de repos pour les braves [Membres de Lamia Scale]   Mer 17 Avr - 0:14
Une réunion ? Encore ! Décidément, je ne comprenais vraiment pas pourquoi il y en avait autant ces derniers temps. La première avait eu lieu lorsque le titre de Master avait changé de mains: Johanna avait alors pris les rennes, bien déterminée à faire de Lamia Scale une guilde aussi reconnue que Fairy Tail ou encore Sabertooth. Elle avait de la suite dans les idées au moins. Elle savait ce qu’elle voulait, et elle savait aussi ce qu’elle désirait faire de la guilde. C’était vraiment une bonne chose qu’elle ait été choisie plutôt qu’un autre. Elle avait l’expérience de l’Armée en plus, et d’après ce qui se disait, elle était même sortie Major de sa promotion à l’époque. Et oui, elle ne nous en avait peut-être rien dit - la vantardise n’étant pas du tout son truc - mais certains membres de la guilde avaient mené leur recherche pour en apprendre plus. Il fallait les comprendre en même temps. Vu qu’elle était froide au premier abord, beaucoup n’avait pas osé lui parler à son arrivée, ils avaient donc fait quelques recherches pour tenter de comprendre son comportement. Personnellement, j’étais tout de suite allé vers elle lorsqu’elle avait débarqué ici. Comme je l’avais fait avec Nakatsuna à son arrivée, et avec Djinn - que j’avais littéralement kidnappé d’ailleurs - je m’étais porté volontaire pour briser la glace. Bien que ça avait été moins facile avec elle qu’avez les deux autres, au bout de quelques semaines, j’étais parvenu à lui arracher toute une conversation. La persévérance chez une personne étant quelque chose qu’elle appréciait énormément en plus, à condition de ne pas tomber dans la lourdeur bien sûr, j’avais tout de suite gagné son respect.

Enfin bref, ce que je voulais dire au départ, c’était qu’elle avait les qualités requises pour être notre Master au vu des ambitions qu’elle nourrissait pour notre guilde. Certes, ce n’était pas la seule chose qui lui avait valu ce statut, mais ça avait compté pour beaucoup. Bien que ça faisait dix ans que je faisais partie de cette guilde, tout le monde ici savait que je n’avais jamais souhaité être Master ici. Oui, j’aimais ma guilde. Oui, j’aimais mes nakamas. Mais, cette place-là ne me convenait pas du tout. J’avais un tout autre but dans la vie, et je n’avais pas besoin de toutes ces responsabilités. Je me demandais d’ailleurs comment elle faisait pour s’en sortir elle. Si ça se trouvait, c’était à cause de ça qu’elle était de plus en plus distante avec nous, les autres membres. On s’en était rendu compte. Déjà qu’elle l’était légèrement à la base, il n’était pas difficile de voir la différence avec ce qu’elle était maintenant. La seconde réunion avait eu lieu peu de temps après d’ailleurs. Néanmoins, celle-ci ne concernait pas tous les membres de la guilde. En effet, j’avais été le seul convoqué en revenant de Crocus. N’étant pas resté très longtemps après mon combat contre la jeune Ketsueki, j’étais rentré à la guilde couvert de bandages. C’était les risques du métier quand on faisait face à une femme armée d’une lame ! Maintenant que j’y pensais, il était vrai que la Célès portait aussi une arme du même style sur elle. Comme quoi, mieux valait les éviter ces femmes armées ! On ne sortait jamais indemne d’un combat contre l’une d’entre elle, et j’en étais la preuve vivante.

Lors de cet entretien, elle m’avait fait part de ses nombreuses responsabilités et de la tonne de travail qu’elle avait à effectué non seulement au sein de la guilde, mais également en dehors. N’y connaissant pas grand-chose, je m’étais concentré du mieux que j’avais pu pour l’écouter. Naturellement, j’avais zappé les trois quarts de ce qu’elle avait dit. Mais j’avais retenu le plus important: elle voulait nommer quelqu’un pour l’appuyer dans sa tâche, un second en quelque sorte. Comme vous l’aurez compris, elle n’avait pas dit explicitement qu’elle voulait faire de moi cette personne. Je fus donc aussi surpris que les autres en apprenant qu’elle réunissait tous les mages de Lamia Scale pour faire une annonce. Franchement, je ne voyais pas l’intérêt de faire les choses en grand pour choisir un second. Elle aurait très bien pu convoqué celui qu’elle voulait et lui dire en privé. Par la suite, celui-ci se serait chargé de commander et de répondre aux demandes en son absence. Yep, j’étais suffisamment naïf pour croire qu’elle avait quelqu’un d’autre en tête. Pour ma défense, elle avait juste dit qu’elle avait besoin d’une personne pour remplir ce rôle, elle ne m’avait en aucune façon précisé que cette personne serait moi. Ce jour-là donc, j’étais arrivé un petit peu en retard comme à mon habitude. Résultat, j’avais loupé une bonne partie du speech de la Master ! J’étais arrivé au moment où elle accusait certains de ne rien foutre lorsqu’elle n’était pas là. Il était vrai qu’elle était un peu autoritaire mais bon, ce n’était pas une raison pour se relâcher dès qu’elle était en déplacement. Elle avait raison ! Quelqu’un devait se charger de les motiver et de donner les ordres dans ces moments-là. Mais qui ?

Un certain El Diablo. Jamais entendu parler de ce mec-là. C’était qui ? Un nouveau membre de la guilde ? Le pauvre, son nom était franchement pas terrible. Autant le nom de famille faisait classe, car ce n’était pas tous les jours qu’on croisait des Mr Diablo. Autant, le prénom était juste ridicule. Franchement, quels parents pouvaient appeler leur fils ou leur fille El ? C’était pas du tout sympa pour l’enfant ! Comment ça Tobias ? Ne venait-elle pas de dire que c’était ce El Diablo qu’elle nommait second ? Pourquoi ce serait à moi de la rejoindre ? Elle perdait la tête ou quoi !? Connectant deux neurones, je finis par comprendre en faisant le lien entre ma magie et le prénom. Gloups ! Saleté de magie ! Je savais bien qu’elle me portait la poisse ! N’empêche, je me demandais bien d’où sortait ce surnom, et surtout, qui l’avait inventé ? Il m’allait très bien, cela allait de soi, mais pour le comprendre il fallait m’avoir vu combattre. Or, ici, rares étaient ceux qui m’avaient vu à l’œuvre. N’ayant pas participé au tournoi de Fiore contrairement à Kalindra et Djinn, ma magie restait un mystère pour beaucoup de monde. Et malgré mes quelques combats au Domus Flau, il n’y avait pas forcément des mages dans le public. Ceux-ci avaient d’autres chats à fouetter que de regarder des matches tous les jours quand même ! Je comprenais donc les expressions ahuries de la grande majorité des membres de Lamia Scale lorsqu’ils firent le lien entre mon prénom et le surnom qu’elle m’avait donné.

Vu que j’étais arrivé en retard, je dus presque danser entre les membres pour rejoindre la Master au centre du cercle de mages et mercenaires. Allez savoir pourquoi elle m’avait fait venir jusqu’à elle… Beuh ! C’était quoi ce regard qu’elle m’adressait ? J’avais rien fait moi ! Euh… et maintenant ? Qu’est-ce qu’on attendait au juste ? En regardant les gens qui me faisaient face, j’eus comme l’impression qu’on attendait de moi quelque chose. Mais quoi ? Telle était la question à 200.000 Jewels ! Après un silence embarrassant de quelques secondes, quelqu’un finit par me souffler le mot « discours » et je compris alors ce que j’avais à faire. Je commençai alors.

 « Bon, bah…quand faut y aller. Tout d’abord, je tiens à remercier notre Master pour la confiance qu’elle m’accorde. Je ne m’attendais franchement pas à ce que vous me choisissiez pour être votre second. Entre nous, j’étais persuadé que vous nommeriez Kalindra ! »

Je tendis la main vers elle pour que tout le monde puisse voir que je parlais bien d’elle, la seule et l’unique. C’était une blague bien entendu. Et d’ailleurs, je fis rire pratiquement tout le monde vu que j’étais censé prononcer un speech tout aussi sérieux que le précédent, et que ce n’était pas du tout ce que je venais de faire. En même temps, après que le remontage de bretelles de la Master, je trouvais normal de détendre l’atmosphère histoire que les gens se sentent un peu mieux. On était à Lamia Scale ici. Oui, on était plus sérieux que d’autres guildes mais cela ne voulait pas dire qu’on ne savait pas se marrer ou s’amuser de temps en temps. Dans tous les cas, je trouvais malin de la part de Johanna - je ne m’étais toujours pas habitué la voir comme la Master - de m’avoir nommé. Nos caractères étaient complémentaires en quelque sorte. Entre son naturel froid, et le mien plutôt chaleureux, cela apporterait un bon équilibre à la guilde. N’ayant pas terminé mon speech, je finis par reprendre mais d’un ton beaucoup plus sérieux cette fois. Mon expression changea du tout au tout elle aussi. Mon air niais et souriant laissa la place à une image correspondant bien plus à mon nouveau statut, celui de second du Master.

 « Plus sérieusement. Notre guilde est reconnue pour sa polyvalence et son talent en ce qui concerne les missions de soutien. Néanmoins, nous ne pouvons nous permettre de nous reposer sur nos acquis. Si on commence à se laisser aller et à échouer au cours de nos missions, plus personne ne voudra avoir recours à nos services. Et sans client, notre guilde n’aura plus aucun intérêt et disparaîtra. - je marquai une pause pour leur laisser le temps d’assimiler mes paroles avant de reprendre d’un ton encourageant - Je sais qu’aucun d’entre vous ne souhaite voir Lamia Scale fermer ses portes. Je vous demande donc de faire un petit effort et de montrer à notre chère Master que chacun d’entre vous pourrait avoir sa place s’il le voulait, histoire qu’elle non plus ne se repose pas sur ses lauriers. »

J’avais prononcé ces derniers mots sur un ton de défi. Il n’y avait pas de raison qu’elle soit traitée différemment des autres. Avant d’être Master, elle était une membre comme nous. Pas de traitement de faveur ici. Si elle voulait garder sa place, elle devrait prouver qu’elle était la plus qualifiée d’entre nous pour ce poste. Et si elle commençait à se laisser aller, un autre reprendrait les rennes. La loi du plus fort n’était pas le crédo de notre guilde, mais c’était plutôt le respect avant tout ici. On la respectait tous ici, sans exception. Et c’était ce qui faisait d’elle notre Master. Mon discours n’avait en aucun cas pour but de lancer un coup d’état contre elle, c’était juste un argument frappant pour les motiver. En l’incluant dans mon discours, je montrais aux autres que personne n’était parfait et qu’ils gagneraient tous à faire un peu plus d’effort. Le tout, c’était de voir comment ils réagiraient maintenant. Ce n’était pas tous les jours que je parlais aussi longtemps et aussi sérieusement. Qu’ils en profitent, parce que ça n’arriverait pas tous les jours. Me détendant subitement, je repris mon air habituel et déclarai en me frottant les mains, la bave aux lèvres:

« Bon sinon, y’a quoi pour le goûter ? »
Kalindra Flashman
Lady DollLady Doll

avatar

Messages : 586
Date d'inscription : 23/11/2012
Âge : 23
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Ningyo no Mahô / Magie des Pantins

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.325
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Connue
MessageSujet: Re: Pas de repos pour les braves [Membres de Lamia Scale]   Lun 29 Avr - 22:52


Pas de Repos pour les Braves
Attente, Écoute et Demande




Peignée, lavée, habillée et parfumée ! Tout était maintenant prêt pour que je puisse descendre à la salle principale de Lamia Scale. J’étais joyeuse, comme à mon habitude, mais également très excitée. Pourquoi ? Mais bien parce que notre Master nous avait tous convoqués à une réunion d’urgence pardi ! Cette nouvelle m’avait rendue toute gaga face à l’idée de voir notre Master faire un beau et grand discours. Je l’aimais bien, Johanna. Certes, elle est assez sérieuse et beaucoup la considèrent froide et même hostile, mais moi, je suis sûre qu’au fond d’elle, un cœur pur et bienveillant s’y trouve. Je suis certaine qu’elle a dû vivre des événements durs voire horribles pour agir de la sorte, ce qui était mon cas… même si je ne suis pas devenue comme elle. Enfin bref, tout ça pour dire que notre Master était peut-être sévère, mais elle était tout de même remarquable dans son grade aussi haut placé. Même que… je sais que ça peut paraitre égoïste voire ignoble de ma part, mais je la jalousais quelque peu. Elle était si jeune et, pourtant, tellement plus puissante que n’importe qui d’autre. Seulement quelques années nous séparaient, mais tant de puissances aussi. Si seulement elle pouvait me dire quel était son secret… ou même si elle pouvait m’entraîner une journée entière. Je suis certaine qu’elle voudrait… ou pas.

Du coup, une fois rendue à la salle principale, j’attendis avec impatience Johanna arriver. Je n’avais même pas faim, à cause de toute cette excitation. Bon, je sais, ce n’était qu’une réunion selon certains, mais vous me connaissez, mes yeux scintillent pour un rien. C’est donc ainsi que, debout dans le lieu de réunion, j’attendais… et j’attendais… et j’attendais encore… Oh ! Et j’attendais…

Au bout d’une bonne demi-heure, Johanna arriva enfin ! Chouette ! Nous allions commencer ! Ah bah non… elle se prit à dîner. Zut ! J’allais devoir attendre encore un peu. C’est alors que je me mis à penser à tout ce qui m’était arrivé ces derniers temps. Ma rencontre avec Akira, celle avec ce mage d’Oracion Seis, le tournoi notamment. Aaaaah, ce fameux tournoi. J’en avais bavé avec ce Roy. Enfin… je n’ai pas vraiment pu en baver, puisque ma salive se faisait constamment calciner par ses éclairs… enfin bref, ne parlons plus de ça. Johanna avait enfin terminé de manger (yeah !) et elle convoqua tout le monde à se réunir autour d’elle. Moi c’était déjà fait !

J’étais dans les premières lignes et avais une magnifique vue su notre Master et sa cape qui lui donnait une allure de Super-Girl de la mort qui tue. Alors que je me demandais ce qu’elle allait nous dire, elle commença son discours. Elle semblait tellement inaccessible avec cette façon de parler très… solennelle. C’était une autre chose que je respectais chez cette femme. Elle était, malgré ses froideurs, quelqu'un de très très polie et élégante. Son discours porta donc sur le fait que nous devions devenir encore plus performants en tant que membres de Lamia Scale. Il fallait dire que faire plus fort que Sabertooth ou Fairy Tail n’était pas chose aisée. Cependant, il ne fallait pas oublier que nous nous retrouvions juste en dessous en termes d’efficacité. Bien entendu, nous nous rappelons du premier, du deuxième… mais jamais du troisième. Quelle triste réalité. Alors qu’elle se rapprocha de plus en plus de la fin de son monologue, elle fit part d’un autre membre de notre guilde comme second, Tobias. Ce dernier la rejoignit au bout de quelques minutes (il était au fond, normal) et sembla très surpris de cette constatation. Pourtant, moi, je ne le fus pas. Tobias était quelqu’un de très compétent et également très puissant, l’un des meilleures de notre guilde même. Certes, cela allait faire bizarre comme duo. Une femme stricte et un homme nonchalant. Boff, de toute façon, les contraires s’attirent, non ? hihihi ! Dans tous les cas, le mage au béret, ayant pris la place de notre Master, se mit à parler à son tour.

- Bon, bah… quand faut y aller. Tout d’abord, je tiens à remercier notre Master pour la confiance qu’elle m’accorde. Je ne m’attendais franchement pas à ce que vous me choisissiez pour être votre second. Entre nous, j’étais persuadé que vous nommeriez Kalindra !

Qui ? Moi ?! Cela me toucha au début et je rougis même. Cependant, ce ne fut que lorsque j’entendis les rires de mes camarades que je me rendis compte que Tobias ne faisait qu’une blague. Cela me mit en colère… très en colère !

- Idiot ! Hihihihi !

… Bon, pas tant que ça il fallait croire ! Enfin bref. Par la suite, il fit un autre discours ayant également pour but de nous encourager à faire notre maximum lors de nos missions. Oui chef ! Il fallait dire qu’au final, ce duo était parfait pour notre guilde. Le chaud et le froid, après tout, ça faisait bon ménage, non ? Dans tous les cas, j’écoutais attentivement les paroles de Tobias, qui, malgré tout, avait l’air de bien connaître l’art de mener un discours en publique… Sauf lorsque tout ceci se finit par une pause dînette. Suite à quoi tous les autres membres (enfin, presque tous) s’écrièrent « OUAIIIIIIS ! » en levant un bras en l’air. Rhalala, quelle bande de gamins ceux-là. Tous les membres se dispersèrent afin de reprendre leur vocation respective. Moi, de mon côté, je rejoignis Johanna qui, je l’imaginais, devait être restée décontenancée par l’attitude quelque peu excentrique de Tobias. Une fois arrivée à son niveau, je me jetais dans le tas.

- Excusez-moi, Master… Est-ce que je pourrais… vous parler en privé privé privé ?

J’étais timide en prononçant mes paroles car il était extrêmement rare que je m’adresse à Johanna, par peur de toujours la déranger. Cependant, cette fois, j’étais bien décidée à lui demander comment elle avait fait pour arriver aussi loin en termes de puissance et de contrôle de soi. J’espérais tout de même ne pas l’avoir trop offusquée. Elle était tout de même notre Master et je ne voulais pas sembler égoïste en voulant la prendre à moi toute seule. Prions pour qu’elle ne m’envoie pas curer les toilettes !





Dernière édition par Kalindra Flashman le Jeu 27 Juin - 9:54, édité 2 fois
Nakatsuna Mizuyori

avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 12/07/2012
Âge : 23
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Take over : Animal Soul

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.565
Statut: Mage de Rang C
Renommée : Mage de Campagne
MessageSujet: Re: Pas de repos pour les braves [Membres de Lamia Scale]   Lun 6 Mai - 15:55

"Pasde repos !"
Un Master sauvage apparaît !

Lamia Scale. Depuis combien de temps en faisais-je partie ? Des mois et des mois que je l'avais intégrée... j'y avais même fait mes deux premières missions, dont l'une m'avait quand même fait retrouver le sourire grâce au fait qu'elle ait plutôt bien fini.
Il m'arrivait de repenser à mon entrée ici, ces souvenirs heureux où non, les petites batailles pour le dernier cookie, les moments pendant lesquels je restais dans mon coin... Je n'oublierai rien de tout ça, parce que c'est un peu ma nouvelle famille (bien que je n'aie pas rejeté ma vraie famille hein, je suis toujours en contact avec eux via lettres).

Aujourd'hui, un jour comme un autre, je restais dans ma chambre, regardant ma collection de souvenirs de mission. Entre autre, ce que je collectionnais, c'était les plumes des oiseaux que je rencontrais lors de mes aventures, si bien que chaque plume avait une page avec des infos dessus, telles le lieu de trouvaille.

Je consultais encore cet ouvrage de ma création, tandis qu'un peu d'agitation -un peu étrange- me fit penser qu'il se passait quelque chose. En temps normal, je serai restée au calme, mais pas aujourd'hui. Non, aujourd'hui, la rumeur sur le fait que la Master le Lamia Scale revienne parmi nous m'avait fait quitter ma pièce personnelle.

Sortant d'ici, affaires rangées, je me dirigeais en premier lieu vers le seul endroit ou je pouvais trouver à manger. En effet, manger un bout avant une probable rencontre avec l'Autorité Maximale de la guilde... Ou pas. Lorsque l'on arrive -par hasard ou non- devant des gens, qui sont justement en train de parler, dont l'une qui nous est inconnue, on se doute bien de qui elle est.

"Notre réputation doit s'agrandir". Voila la phrase que j'entendais en entrant. Oui, là c'était justement le genre de phrase qui fait que l'on devine qui est la personne... Alors c'était elle la Master de Lamia !
Tandis qu'un regard émerveillé partait en sa direction, tandis que je n'écoutais pas, mais alors pas du tout ce qu'elle disait... Jusqu'au moment ou elle avait énoncé le prénom de Tobias, l'une de mes connaissances de la Guilde.

Lorsqu'il parlait du fait que la guilde ait une probabilité de disparaître, mon sourire s'était transformé en mine plutôt triste. On pouvait aussi noter que sur le coup, mon attention avait été captivée. Si bien que maintenant, j’essayais de réfléchir, mais aussi de cacher le fait que je ne voulais pas que cela arrive. Imaginez, sans ma guilde, je me retrouverai seule de nouveau, et alors revoir mes parents en leur disant que j'ai échoué dans ma "quête" de devenir mage de guilde... Non, je ne laisserai jamais ça arriver !


Bla, bla MANGER !
Oui, il avait parlé de manger. Mais non, moi je n'avais pas faim. Non seulement parce que j'avais déjà mangé quelques petits trucs, mais surtout parce que là, je dois me montrer sérieuse, et qui dit sérieuse, dit surtout ne pas partir dans un délire qui consiste à manger pour éviter de se concentrer sur ce qui compte, c'est-à-dire, les paroles de la femme inconnue qui ne semble pas être quelqu'un que l'on croise à tous coin de rue.

[color=seagreen]Non, j'ai pas faim[color]

Tiens, Kalindra demande une entrevue avec notre chère Master ? Bonne idée, je ne serai pas la première à passer sur le grill si jamais il se venait à passer à mon tour... qui sait, avec ma chance légendaire, je pourrai m'en tirer.
code by © Lancy Orca de http://www.twi-art.net/


[HRP : sorry du retard...]
http://fukimura.forumgratuit.org/
Acarla Camélia

avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 22/03/2013
Âge : 18
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Ice Make / Magie de Glace

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 830
Statut: Mage de Rang E
Renommée : Inconnu(e)
MessageSujet: Re: Pas de repos pour les braves [Membres de Lamia Scale]   Mer 8 Mai - 22:16
Pas de repos pour les Braves


J'étais dans un coin et adossée contre un mur, j'observai le vaste hall. Lamia Scale. J'étais nouvelle dans cette guilde et cela m'effrayait un peu. Perdue dans mes pensées concernant la guilde, je ne vis pas vraiment une mage aux cheveux roses se nourrir sur une table. Mais lorsque je vis cette mage aller au milieu du hall et quelques personnes commençant à l'entourer, je compris alors que c'était sûrement la Master de Lamia Scale et qu'il valait mieux faire de même. Je m'avançais alors et pris place dans le cercle entourant notre Master. J'écoutais attentivement ce qu'elle disait. Au bout d'un moment, elle appela un mage s'appelant El Diablo. Mais c'est qui ce type? Le dénommé El Diablo ou plutôt un certain Tobias dût traverser la foule de membres pour après se positionner aux côtés de notre Master à tous. Après un silence de quelques secondes et un tout petit chuchotement, il commença son discours en remerciant notre chère Master. Il enchaîna ensuite en disant qu'il pensait que Kalindra aurait été nommée à sa place. Bien sûr, vu le nombre de personnes qui rigolaient, c'était une blague. Il changea d'expression avant de continuer. Il rappela à tout le monde que Lamia Scale était reconnue pour sa polyvalence et son talent pour les missions de soutien. En entendant que Lamia Scale pouvait fermer ses portes à cause de la fainéantise de certains, je frissonna. Après son discours, il prit un air plus détendu. Il se mit à baver et tout en se frottant les mains, il demanda ce qu'il y avait pour le goûter.
Tout en m'en allant comme certains, je me réinstalla là où j'étais, c'est à dire dans un coin. Je sortis mon ocarina de couleur bleu et le regarda sans en jouer, de peur que cela ne plaise pas à quelqu'un. Je ne connaissais que quelques chansons avec cet instrument. Celle que je connaissais le mieux était douce et mélancolique. Elle me faisait penser à son père, mort d'une crise cardiaque en hiver. Mais cette mélodie m'apaisait. Je resta à le contempler , perdue dans mes pensées. Je n'écoutais que vaguement Kalindra demander à notre Master si elle pouvait lui parler en privé. Quoi qu'il en était, si jamais je devrais passer par là moi aussi, je me retrouverais en face de la Master de Lamia Scale, et à vrai dire, elle m'intimidait un peu. Mais je ne lui manquerais pas de respect si cela devait se faire. L'ocarina finissait par me donner envie d'en jouer alors je le porta à mes lèvres et me mit à jouer de cette mélodie qui me ravivait des souvenirs un peu douloureux mais qui m'apaisait aussi. J'espérait de tout coeur que personne ne m'en voudrait...


Spoiler:
 
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Pas de repos pour les braves [Membres de Lamia Scale]   

Pas de repos pour les braves [Membres de Lamia Scale]

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG : Fiore no Oukoku :: 
 :: Fiore Sud :: Guilde Lamia Scale
-