Fermer le menu
Ouvrir le menu

Navigation














Partagez | 

 Searching's day for some curious [PV Onyx, Ultia & Allan]

AuteurMessage
Tao Kazuki

avatar

Messages : 564
Date d'inscription : 22/06/2012
Âge : 26
Guilde : Fairy Tail
Magie / Malédiction / CS : Sky Dragon Slayer 2nd Generation
Magie / CS Secondaire : Kaze no Mahô

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.195
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Connu
MessageSujet: Searching's day for some curious [PV Onyx, Ultia & Allan]   Sam 6 Avr - 1:02
Personal Mission
Feat Allan, Onyx & Ultia



« Hum… Manger… Panda… Crétin de Fubu… *BAM* »

Uh ?! Où est-ce que j’étais déjà… ? Sortant des doux bras de Morphée, il ne me fallut que quelques secondes pour regarder autour de moi et voir que je me trouvais toujours dans le train que j’avais emprunté tantôt. Visiblement, et comme à mon habitude, ayant trouvé ma place confortable, j’avais fini par m’assoupir et ma tête venait de heurter la fenêtre sur laquelle j’étais accoudé, me réveillant par la même occasion. Essuyant le léger filet de bave qui coulait de ma bouche, je jetais de nouveau un coup d’œil au paysage qui défilait sous mes yeux, me remémorant les raisons de ce petit voyage. En effet, quelques jours auparavant, Alandro avait fait appel à moi pour me confier une mission qu’il m’estimait capable d’accomplir, je devais transmettre un message personnel, et avant tout secret, à l’un de ses anciens supérieurs de l’armée. Je m’étais donc mis en route vers la région de Fiore Centre, dans le but d’atteindre le bureau de recherche se trouvant en plein désert, près de la prison du conseil magique. Il m’avait fallu deux jours de train pour atteindre cette partie du royaume, une grande chaine de montagne nous obligeant à contourner le centre de celle-ci pour pouvoir accéder directement à la destination souhaitée. Le plus problématique étant que, une fois arrivé à la gare, j’allais devoir me débrouiller tout seul pour trouver mon chemin à travers le désert et réussir à m’entretenir avec la personne concernée une fois sur les lieux…

Toutes ces pensées en tête, le sifflement gras du convoi signala enfin l’arrivée à destination, il ne me restait plus qu’à rassembler mes affaires afin de poser un pied à l’extérieur, poussant un profond soupir tandis que je fixais l’horizon vers mon but. Fouillant ma besace, j’en sortis une carte afin d’éviter de bêtement me perdre dans l’immense étendue désertique qui m’attendait, en plus d’une bouteille d’eau pour parer à toute déshydratation. Resserrant fermement mes sandales, enfilant, pour finir, mon casque magique sur la tête à un volume raisonnable, je m’étirais une bonne fois pour toute avant de m’écrier qu’il était temps de se mettre en route pour me motiver. À vrai dire, à ce stade, il m’aurait été aisé d’utiliser l’une de mes techniques pour littéralement voler à travers le désert jusqu’au bureau de recherche, non seulement le gain de temps serait colossal, mais je n’aurai pas à souffrir autant des conditions climatiques qu’il est commun d’observer dans n’importe quel désert dans lequel vous mettez les pieds. Toutefois, je savais l’endroit étroitement surveillé, et je ne souhaitais en aucun cas que mon arrivée soit perçue comme celle d’un individu ayant de mauvaises intentions, ou quoi que ce soit pouvant me porter préjudice… Et puis, après tout, la marche renforce les jambes, ce qui me permettrait de botter d’autant plus fort les fesses de ce cher Fubuki la prochaine fois que nous viendrions à nous affronter !

Le bureau de développement magique… C’était la première fois que j’allais m’approcher de cet édifice que je n’avais jamais vu auparavant. Je me demandais bien quel genre de recherches était pratiqué dans cet endroit… Après tout, « développement magique », il y avait de quoi englober un peu tout et n’importe quoi, allant d’objets utiles du quotidien à… La magie même qui est propre à chaque mage, et sur laquelle il est compréhensible de vouloir effectuer des recherches pour en apprendre plus, à la fois sur sa puissance, mais également sur les différentes manières de pouvoir l’utiliser. Quelque part… Je pouvais me sentir concerné. Bien que mes souvenirs soient très vagues, et surtout peu nombreux, j’avais moi-même sans doute servis à des sujets de recherches lorsqu’étant plus jeune, mes parents m’avaient confié à ce mystérieux mage qui avait implanté en moi le Lacryma de Dragon Slayer responsable de ma guérison miraculeuse, me sauvant la vie. Étais-je le premier à subir une opération de la sorte ? Y avait-il à travers le royaume, d’autres personnes ayant elles aussi été transplantées avec un Lacryma de Dragon Slayer ? Je n’en avais tout bonnement aucune idée, et je n’avais jamais trouvé d’informations relatives à ce type d’opérations au grès de mes péripéties… Ce voyage allait donc peut-être être l’occasion pour moi d’en apprendre un peu plus, si tenté que j’arrivais à placer mes questions sans éveiller de soupçons… C'était peut-être également la raison qui avait poussé le Master à me confier cette tâche à moi plutôt qu'un autre...

Plus je m’approchais du bâtiment, et plus mon anxiété commençait à prendre du terrain. Je devais me montrer à la hauteur à la fois pour la mission que m’avait confiée Alandro, mais également pour essayer de glaner quelques informations sur l’implantation de Lacryma dans des sujets humains. Je sentais ma poitrine s’emballer au fur et à mesure que je voyais l’immense bâtisse de rapprocher de moi. Celle-ci était, il fallait l’avouer, particulièrement impressionnante, ressemblant à un énorme croissant de lune dont les bases étaient fermement maintenues à l’aide d’imposantes poutres. J’avais affaire à un bâtiment officiel après tout, il n’y avait aucun doute à avoir quant au fait que j’avais atteint ma destination.


Retirant mon casque magique afin de le ranger dans ma besace, je m’approchais nonchalamment de l’entrée devant laquelle se trouvaient deux gardes, leur faisant signe que je n’avais aucune intention malveillante. Une fois devant eux, je les observais tout à tour avant de prendre la parole.

«
Mon nom est Tao Kazuki, mage de Fairy Tail. Je suis ici pour prendre contact avec un ancien officier supérieur d’Alandro Coronado. »
Code by AMIANTE from Bazzart


Spoiler:
 


Dernière édition par Tao Kazuki le Dim 21 Avr - 19:22, édité 1 fois
Onyx Keegan

avatar

Messages : 1426
Date d'inscription : 28/05/2012
Âge : 23
Magie / Malédiction / CS : Suna Mahô
Magie / CS Secondaire : Body Magic

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.115
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: Searching's day for some curious [PV Onyx, Ultia & Allan]   Dim 7 Avr - 10:36
Denied Entry

Était-ce les nombreux bracelets qui pendaient à mes poignets, l'anneau de couleur argentée ornant mon oreille gauche, mes cheveux et leur teinte éclatante, mes vêtements ayant visiblement déjà connu des jours meilleurs, la poussière qui me recouvrait ou bien tous ces éléments à la fois? Quoi qu’il en soit, les gardes devant moi me toisaient avec un mépris qui n’engageait rien de bon pour moi. Sans pouvoir lire leur esprit, je pouvais facilement deviner qu’ils avaient déjà une idée toute faite de ma personne : celle d’un délinquant ayant l'intention de commettre un larcin ou de vandaliser quelques murs à l'aide quelques graffitis bien sentis. Il n'y avait rien de plus faux, mais je doutais qu'ils me croiraient si je tentais de les en convaincre, ce qui ne me laissait guère d'espoir de parvenir à les convaincre de me laisser entrer dans la bâtisse qu'ils gardaient. Le Bureau de Recherche... Cela faisait quelque temps que cet endroit avait attiré mon attention, mais je n'avais jamais pris l'initiative d'y venir et ne l'aurais sans doute jamais prise si je ne m'étais pas souvenu d'un incident qui avait eu lieu il y avait de cela quelques années, avant que mon maître ne s'éclipse en m'abandonnant...

Je n’ai jamais su ce qu’il cherchait exactement, mais mon mentor avait toujours passé un temps considérable dans la librairie de mon père ou chez d’anciens auteurs, épluchant soigneusement les recueils d’anciennes légendes ou les ouvrages parlant d'artefacts oubliés… À l’époque, au vu de mon peu d’enthousiasme pour tout ce qui concernait la lecture, je m’étais toujours pressé toujours de me faufiler discrètement très loin de tous ces bouquins poussiéreux afin de ne pas avoir à m’y longer à mon tour, mais je le regrettais un peu aujourd’hui. Même si j’avais fini par conclure que mon sensei avait été à la recherche de quelque chose de très vieux et dont peu croyaient à l’existence, cela était trop vague pour pouvoir me guider dans mes propres recherches et les autres habitants de Shirotsume n’avaient pu me renseigner à ce sujet, personne n’ayant pris en note les ouvrages qu’il avait consultés. Cette piste avait été la première que j'avais abandonnée, n'étant pas parvenu à trouver de nouveaux éléments afin de l'alimenter. Ce ne fut que par hasard que cela m'était revenu à l'esprit, alors que j'explorais avec réticence un catalogue de livres afin de trouver un cadeau approprié pour l'anniversaire de mon père, jusqu'à ce que je tombe sur la photo d'un auteur quelconque. L'écrivain en tant que tel n'avait rien pour m'intéresser, mais la petite légende juste en dessous du cliché, elle... Employé au Bureau de Recherche... Quel autre endroit serait le meilleur pour trouver des indices à propos de sujets oubliés depuis longtemps? Excepté la Bibliothèque de Magie, il n'y avait pas d'autres endroits plus poussé au niveau des connaissances et j'avais sensiblement plus de chance de trouver des pistes en questionnant les employés de cet endroit que de chercher à l'aveuglette dans une bibliothèque au contenu sans fin...

« Y faut une autorisation écrite du Conseil de la Magie pour entrer... C’ton cas? »
« Euh... En fait, vous voyez, c'est que... Je n'ai pas tout à fait de document attestant cela, mais... »
« Sans blagues? Fiche le camp! »

Frustré, je fusillai du regard les deux gaillards qui me regardaient toujours de haut, comme si je n’étais qu’une vulgaire fourmi. Comme si le fait qu’ils portent un uniforme allait me décourager de prendre la tête du premier pour taper sur le deuxième! Nah, ce qui m’en dissuadait, c’était plutôt le nombre élevé de chevaliers runiques qui patrouillaient tout autour du site… Honnêtement, l’ampleur de la sécurité déployée pour garder les intrus hors du Bureau de Recherche n’avait aucun sens… Ce fichu bâtiment à l’architecture douteuse était pratiquement aussi protégé que certaines casernes que j’avais déjà vues! Si le nom de l’édifice ne soulevait pas déjà assez de doutes, cela aurait suffi à convaincre n’importe qui que ce cher Conseil de la magie dissimulait des secrets peu catholiques à l'abri des yeux de tous. C'était la pire chose qui aurait pu m'arriver... Déjà que je n'avais aucune intention de rebrousser chemin après avoir passé plusieurs jours à marcher dans la poussière, cela m'était maintenant littéralement impossible. On avait beau dire que la curiosité tuait le chat, cela ne m'empêchait pas de vouloir encore plus entrer dans la bâtisse en forme de croissant que quelques minutes auparavant. Carrant les épaules, je jetai un regard dédaigneux sur les deux hommes avant d'aller m'asseoir à l'ombre d'un rocher, un peu plus loin de l'entrée du bureau. J’ignorai les regards méfiants qu’on lançait dans ma direction et sortis quelques provisions de mon sac afin de grignoter un peu, n’ayant pas vraiment pris la peine de le faire avant d’arriver jusqu’ici. Ce faisant, j’observai discrètement l’immeuble devant moi, cherchant sans grands espoirs quelque chose qui pourrait peut-être me donner une idée pour y pénétrer. On ne savait jamais...

Pendant que je dégustais mes sandwichs à mon rythme, soit probablement trop lentement au goût des gardes, une silhouette apparut à l'horizon, marchant dans notre direction. Curieux, je plissai les yeux pour mieux l'apercevoir, mais je dus me résigner à faire comme tout le monde, soit à attendre que l'individu s'approche un peu plus afin de savoir ce qu'il en était. Vu l'agitation des hommes en armes, ils ne s'attendaient pas à recevoir de la visite et voir deux arrivées étrangères dans la même journée ne les mettait pas très à l'aise. Quant à moi... Avec un peu de chance, la silhouette qui se précisait de plus en plus aurait la fameuse autorisation avec elle et ne verrait pas de problèmes à ce que je devienne subitement son ami... Oui, avec de la chance... C'est ainsi que j'attendis avec une impatience mal dissimulée que le jeune homme vienne jusqu'au-devant des gardes, s'adressant à eux après les avoir dévisagés pendant quelques instants. Tao Kazuki? Ce nom me disait quelque chose... Il n'était pas surnommé le Prince du Vent ou quelque chose dans le même genre? Enfin qu'importe, même s'il s'était présenté, il ne semblait pas avoir de document officiel avec lui, ce qui résulterait sans aucun doute de la même réaction de la part des gardes que pour moi. Compatissant, je délaissai ma nourriture pour me rendre à ses côtés, posant une main sur son épaule et m’adressant à lui d’un ton léger.

« Salut! Je ne veux pas vous décevoir, mais ça ne marchera pas... Ils ne laissent passer personne qui n'a pas un papier du Conseil avec soi... »

© Fait par moi-même, alors pas touche /MUR/
Ultia Velonica

avatar

Messages : 222
Date d'inscription : 09/04/2012
Âge : 27
Guilde : Tartaros
Magie / Malédiction / CS : Mamory Make

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.515
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Connue
MessageSujet: Re: Searching's day for some curious [PV Onyx, Ultia & Allan]   Dim 21 Avr - 22:47

Une rencontre inoubliable...



Une nouvelle journée de voyage venait d'être entamé par la jeune Ultia. Elle s'était levée comme chaque fois de bonne heure. Après avoir mangé ce qu'elle pourrait appeler un petit déjeuner, elle se précipita dans la salle de bain où elle prit le temps nécessaire pour se faire belle et enfiler des vêtements à son image. Aujourd'hui, elle s'équipa d'une tenue légère. Elle avait prévu un mini -short accompagné d'un débardeur blanc et recouvert par une petite veste verte, se trouvant sur la partie supérieure de son corps. Elle enfila alors rapidement ses vêtements en prenant tout de même le temps de ne pas mettre ses vêtements de manière désordonné. Elle termina tout cela en enfilant des bottines. Se dirigeant ensuite dans sa salle de bain, elle commença par se coiffer. Le sèche-cheveux était un objet plutôt fascinant lorsqu'il s'agissait de faire sécher rapidement sa chevelure. C'est donc rapidement qu'elle acheva cette étape. Après tout ça, elle se dirigea dans son Salon et attrapa tout ce dont elle avait besoin pour se rendre à destination. Dans un premier temps, elle prit comme chaque matin la direction de Quatro Cerberus, où elle saluait tous les membres de la guilde sans oublier de passer par Ren avec lequel elle restait un long moment. Suite à quoi, elle se dirigea vers l'Académie d'Era.

Quelques heures c'étaient écoulées depuis son départ de Val. Ultia Velonica avait prévu de passer une journée de recherche. C'est pour ça qu'elle était passée dire bonjour à tout le monde, cars elle savait que lorsqu'elle commençait à faire des recherches, elle ne revenait pas à Val avant un très long moment. Elle faisait partie des Mages ne restant par surplace. Pour elle cela était dû à son travail. Il est clair que le métier d'Archéologue n'est pas de tout repos, surtout lorsqu'on se fixe un but comme le sien.

C'est donc équipé de son Régalia de l'Apocalypse qu'elle arriva à l'Académie. Là elle rencontra la personne qu'elle avait contactée afin de faire avancer ses recherches au sujet de l'objet. La plupart du temps, elle faisait ses recherches toutes seules en évitant d'impliquer d'autres personnes dans ça. Surtout ce qui s'est passé la première fois qu'elle a vu le pouvoir de l'artefact. Elle parla à cette personne expliquant qu'elle avait besoin qu'il n'ébruite pas ce qu'il sait au sujet de tout ce qu'elle venait de lui confier. Parlant pendant de longue heure avec le chercheur, il lui expliqua que si elle voulait en savoir plus sur l'objet, elle devait se rendre au Bureau de Recherche. Ne manquant pas de souligner que ce serait le meilleur endroit. Mis à part la grande bibliothèque et l'académie d'Era, elle n'avait rien eu de plus jusqu'à maintenant. Afin qu'elle puisse se rendre sans problème dans le Bureau de Recherche, le chercheur lui tendit une recommandation qu'elle attrapa et se précipita vers la prochaine destination.

Elle avait maintenant toutes les cartes en main pour continuer ses recherches sur le Régalia. S'étant renseigné sur le lieu, elle n'oublia pas de prendre de quoi tenir pour la route. Après un voyage à pied comme elle les aime, elle arriva à destination avec un grand sourire. Le sourire montrait son enthousiasme. Elle était contente, pour une fois elle en saurait peut-être plus au sujet de la flamme obscure qu'elle avait accroché autour de son cou, prenant tout de même la peine de la cacher sous ses vêtements. Elle prit tout de même son temps en marquant quelques pauses sur sa route. Elle arriva sur les lieux et remarqua la présence des gardes, auxquels elle demanda la permission d'entrer en montrant la lettre recommandation. C'est rapidement qu'elle fût renvoyer comprenant qu'il lui fallait une autorisation spécial. Elle décida donc de s'éloigner un moment du bâtiment afin de réfléchir à une solution.

Lorsqu'Ultia arriva de nouveau sur place après quelques heures, elle remarqua la présence de deux personnes particulières. Si une chose ne pouvait pas lui échapper, c'était la tête de personne connue. En faisant le métier d'Archéologue, elle avait accès à plus d'information que d'autres personnes. C'est pourquoi quand elle remarqua la présence des deux personnes, elle n'eut aucun mal à pouvoir mettre un nom sur le visage de l'un d'eux... Un mage de Fairy Tail. Elle se souvenait ça y est. Elle fronça les sourcils, mais sa nature curieuse faisait qu'elle ne pouvait pas s'empêcher d'écouter ce qu'il disait... Il confirma simplement ses soupçons. Elle commença donc à s'approcher vers lui lorsqu'une personne s'approcha avant elle du Mage de Fairy Tail. Elle attendit donc tranquillement pour voir ce qui se passait ensuite, mais lorsque le second personnage laissa entendre que sans document du conseil, il était impossible de passer, de plus les gardes n'étaient pas les mêmes ce qui signifiait que ce n'était pas simplement l'un qui le refusait. Elle rangea de nouveau sa lettre de recommandation qui servirait uniquement lorsqu'elle rencontrerait un des chercheurs. Elle regarda aux alentours voyant si elle pouvait trouver quelqu'un ressemblant à un chercheur. N'importe qui passant par là, remarquerait qu'elle semble perdue, mais pas qu'elle faisait semblant d'être perdue. 


Dernière édition par Ultia Velonica le Mar 25 Juin - 16:43, édité 1 fois
Allan Sight

avatar

Messages : 143
Date d'inscription : 23/03/2013
Âge : 22
Magie / Malédiction / CS : Shikigami no Mahô / Magie des Shikigamis
Magie / CS Secondaire : Heaven's Eyes / Tengen

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.855
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: Searching's day for some curious [PV Onyx, Ultia & Allan]   Mar 23 Avr - 16:07
Allan n’avait rien à faire depuis plusieurs jours et commençaient à fortement s’ennuyer. Il décida donc qu’il irait rendre visite à sa mère pour s’occuper un peu, ce serait l’occasion de l’aider dans ses recherches comme au bon vieux temps. Cependant, personne ne devait savoir qu’il irait la voir puisqu’officiellement il avait coupé les ponts avec tous ses anciens amis et les membres de sa famille. Si on apprenait qu’il avait toujours la même relation avec ses parents que quelques années plutôt, ça pourrait les mettre en grand danger comme ce fut le cas lors du procès de Selena. L’Agent du Conseil devait donc trouver un moyen de s’y rendre sans attirer l’attention sur les raisons de son déplacement. Le plus simple serait de trouver une raison professionnelle comme une mission du Conseil lui demandant de s’y rendre. L’homme aux lunettes de soleil passa donc par le palais des membres du Conseil pour voir s’ils avaient quelque chose à faire là-bas. Heureusement, la chance lui sourit puisqu’ils avaient un message à transmettre à un groupe de recherche. Allan ne s’intéressa même pas au sujet des recherches puisque ça ne le regardait pas, mais se proposa pour transmettre le message. On lui confia donc le courrier et il se mît immédiatement en route.

Le voyage était assez long, mais Absolute Eyes le connaissait par cœur étant donné qu’il l’avait fait de très nombreuses fois durant sa jeunesse lorsqu’il accompagnait sa mère qui allait travailler pendant plusieurs jours et quittait donc Era pour se rendre au Bureau de Recherche. Il marcha donc tranquillement et le voyage se passa normalement sans encombre, rien ni personne ne vint le déranger. Lorsqu’il arriva en vue de l’immense bâtiment en forme de croissant de lune, Allan laissa échapper l’un de ses rares sourires en se disant qu’il allait bientôt pouvoir parler avec sa mère qu’il n’avait pas vue depuis plusieurs semaines déjà. Il fuma un dernier cigare en parcourant les derniers mètres le séparant de l’entrée. Il savait que sa mère n’appréciait pas de le voir fumer donc il le faisait avant de partir et il se retiendrait tout le temps durant lequel il serait à l’intérieur. Son cigare terminé, l’Agent du Conseil se présenta devant la porte gardée par deux hommes qui lui barrèrent la route et refusèrent de le laisser entrer. Ces deux abrutis lui disaient que s’il n’avait pas un papier signé par l’un des membres du Conseil, il ne pouvait pas entrer. Allan se demandait comment ses deux hommes faisaient pour ne pas le reconnaître alors qu’il était déjà venu de très nombreuses fois et que son poste d’Agent du Conseil l’autorisait à entrer. Sur le coup de la colère, il attrapa un des deux gardes par le col et lui dit :

-Abruti ! Tu sais pas qui je suis ? Je suis Allan Sight, Agent du Conseil et je viens apporter une lettre de sa part à des chercheurs. Alors, si tu as compris, tu vas te pousser et me laisser entrer bien gentiment.

L’Agent du Conseil lâcha alors l’homme qu’il tenait et put enfin entrer dans le bâtiment lorsque les deux hommes se sont poussés. Ils avaient certainement compris qui il était et qu’il ne plaisantait pas. Une fois à l’intérieur, l’homme aux lunettes de soleil transmis le courrier en disant qu’il viendrait chercher la réponse plus tard. Maintenant qu’il était libre, il se rendit auprès de sa mère qui fut extrêmement contente de le voir. Après avoir subi une effusion d’amour maternelle, Allan aida sa mère dans ses recherches, c’était toujours un plaisir de travailler à ses côtés. Cette journée lui rappelait les années heureuses de son enfance durant laquelle il n’avait pas encore à jouer son rôle de personnage abject pour protéger les siens. Néanmoins, toutes les bonnes choses ont une fin et l’Agent du Conseil devait prendre le chemin du retour pour apporter la réponse des scientifiques au membre du Conseil qui lui avait demandé. Il passa donc par les bureaux où il avait laissé le courrier pour en prendre un autre et se dirigea vers la sortie du bâtiment. Alors qu’il n’avait plus qu’à suivre un couloir qui faisait un angle pour arriver au niveau de la porte, il entendit quelqu’un se présenter et dire les raisons de sa venue. Il s’agissait de Tao Kazuki, un membre de Fairy Tail qui voulait parler à un ancien supérieur d’Alandro Coronado.

En entendant ce nom, l’homme aux lunettes de soleil eut un sursaut. Il connaissait cet homme, ils avaient travaillé ensemble lors de ses premières années au sein de l’armée avant qu’il rejoigne l’équipe spéciale de repérage. C’était onze ans auparavant, mais Allan se souvenait de cet homme qui était un véritable tireur d’élite. Il savait également qu’il avait quitté l’armée pour devenir le maître de Fairy Tail, une guilde réputée pour toutes les destructions que ses membres provoquent. Le nom de l’ancien chevalier avait piqué la curiosité d’Absolute Eyes qui voulait savoir ce que l’un des mages de Fairy Tail voulait à un chevalier haut-gradé. Ayant gardé ses réflexes d’agent de repérage, l’Agent du Conseil décida d’observer ce qu’il se passait dehors pour récupérer le plus d’informations possibles. Il ferma donc les yeux et les ouvrit quelques instants plus tard, ses pupilles avaient commencé à briller derrière ses lunettes qui cachaient aux autres ce qu’il était en train de faire. Grâce à sont Tengen, il voyait à travers les murs qui lui cachaient et l’extérieur et pouvait donc observer sans problème ce qu’il se passait.

Il vit donc un jeune homme seul devant les gardes qui attendait qu’on le laisse passer, ce qui avait peu de chances de se produire étant donné que les deux abrutis avaient déjà refusé son entrée à lui. Allan pouvait également voir que quelqu’un approchait de l’entrée, il arriva bientôt au niveau des autres protagonistes et posa sa main sur l’épaule du jeune homme de Fairy Tail et lui dit qu’il ne pourrait pas entrer sans une autorisation écrite du Conseil. Heureusement qu’Absoute Eyes n’était pas trop loin ou il n’aurait pas pu entendre ce qui se disait étant donné que sa capacité n’augmentait que ses capacités visuelles et rien d’autre. Le jeune homme aux cheveux roux qui venait d’arriver avait parfaitement raison, les deux gardes ne les laisseraient jamais entrer dans ce lieu qui est l’un des mieux protégés du pays. Néanmoins, Allan voulait en savoir plus sur les raisons qui avaient poussé Alandro à envoyer un des ses mages ici. Il décida donc qu’il allait ordonner de les laisser entrer, les deux hommes allaient certainement lui obéir. Avant de se diriger vers la porte, l’Agent du Conseil passa son regard magique de droite à gauche pour voir s’il se passait quelque chose d’autre à l’extérieur et remarqua en effet que quelqu’un se trouvait un peu plus loin et observait la porte. Il y avait vraiment beaucoup de circulation ce jour-ci. Maintenant qu’il était prêt, Allan ferma de nouveau les yeux pour arrêter d’utiliser sa magie, sortit un cigare qu’il alluma et se dirigea vers la sortit. Lorsqu’il fut arrivé sur le pas de la porte, il se plaça entre les deux gardes, souffla de la fumée et dit aux deux chevaliers :

-S’ils viennent de la part d’Alandro Coronado, nous devons le laisser passer. Je vous ordonne donc d’autoriser l’accès au bâtiment à ces personnes sans quoi je serais dans l’obligation de faire un rapport sur votre incapacité à vos supérieurs. J’espère avoir été bien clair. Néanmoins, j'ai besoin d'une preuve de votre appartenance à Fairy Tail, sans quoi vous ne pourrez pas entrer.
Tao Kazuki

avatar

Messages : 564
Date d'inscription : 22/06/2012
Âge : 26
Guilde : Fairy Tail
Magie / Malédiction / CS : Sky Dragon Slayer 2nd Generation
Magie / CS Secondaire : Kaze no Mahô

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.195
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Connu
MessageSujet: Re: Searching's day for some curious [PV Onyx, Ultia & Allan]   Ven 3 Mai - 22:00
Poker Game
Feat Allan, Onyx & Ultia


« Pas d’autorisation du conseil ? Aucune entrée. Débarrasse le plancher ! »

Coup du sort ou fatalité prévisible ? Après avoir marché des heures à travers le désert à lutter contre la chaleur et la fatigue pour arriver à destination, voilà que je me retrouvais face à deux gardes me regardant de haut, comme un misérable insecte qu’ils ne comptaient guère laisser passer. Étaient-ils sourds au point de ne pas avoir entendu le nom de celui qui m’avait envoyé ici, où bien se forçaient-ils à empêcher l’accès aux non-scientifiques ou membres du conseil malgré tout ? Je n’en avais aucune idée, mais tout portait à croire qu’un dialogue de sourd allait s’en suivre jusqu’à ce que je parvienne enfin à m’entretenir avec l’un des anciens officiers supérieur d’Alandro. Du moins, c’est ce que je croyais, jusqu’à ce que je sente une main se poser sur mon épaule, m’obligeant à détourner mon regard vers le propriétaire de celle-ci, qui s’adressa à moi sur un ton des plus légers, sans aucune once d’hostilité.

Fronçant un sourcil, mon regard reprit aussitôt la direction des deux gardes devant la porte d’entrée, visiblement, je n’étais pas le seul à qui l’accès avait été refusé. Entrée interdite sans autorisation officielle du conseil ? Alandro ne m’avait pourtant fait part d’aucune consigne de ce genre… Un oubli de sa part, ou un simple manque de réflexion de la part des deux hommes nous faisant face ? Après tout, j’avais exprimé très clairement les raisons de ma venue, et quitte à ne pas me laisser rentrer, rien n’empêchait l’un d’eux d’aller chercher un officier supérieur pour lui faire part de ma présence et ainsi venir vérifier mes dires… Les regards hautains qu’ils nous jetaient à moi ainsi qu’à mon « nouveau » compagnon commençaient à me faire légèrement tiquer. Si je ne me trouvais pas précisément à cet endroit, j’aurai sans doute pris un malin plaisir à les remettre en place et leur apprendre à montrer à minimum de respect aux autres individus, leur statut ne les plaçant en rien au-dessus des autres…

«
Humpf, à croire que je ne suis pas le premier… Vous aussi, on vous a envoyé sur les roses avec un ton des plus sympathiques, ou c’est simplement ma tête qui ne leur revient pas ? » Lui répondis-je avec un ton des plus ironiques.

D’un côté… La présence de cet individu me rassurait un minimum… En quelque sorte. J’ignorais ce qui pouvait se trouver à l’intérieur de ces murs, et même si le nom d’Alandro pouvait m’assurer une protection minimale, je ne disposais d’aucune garantie que tout allait pouvoir se passer dans les meilleures conditions possibles. Tous ces éléments regroupés me laissaient légèrement entendre que c’était peut-être finalement un coup de chance que les deux gardes présents soient aussi dédaigneux, me donnant l’occasion de croiser le chemin de cet inconnu. L’ambiance assez pesante qui régnait ne faisant qu’augmenter la tension entre les deux hommes et moi, si je ne disposais que d’un souhait, il aurait été que cette histoire prenne fin au plus vite, afin que je puisse retourner à la guilde et me mêler de mes propres affaires sans avoir à remettre les pieds ici. Que ce soit la prestance du bâtiment, sa localisation, son atmosphère particulièrement lourde ou ses gardes hautains, rien ici ne cherchait à vous mettre en confiance, bien au contraire…

Alors que la situation semblait au point mort, l’un des deux gardiens fronça le regard en penchant la tête pour regarder derrière moi, et c’est par réflexe que j’en fis de même en le voyant, constatant qu’une troisième personne venait de faire son apparition sur les lieux, sous les traits d’une jeune fille ayant presque l’air perdue. Bien que je restais stoïque en la fixant, j’avais l’impression que plus les minutes allaient défiler, et plus la situation deviendrait tendue, non seulement à cause de leur entêtement, mais en plus de mon agacement qui risquait d’augmenter petit à petit. Les solutions qui s’offraient à moi étaient non seulement peu nombreuses, mais surtout risquées pour certaines… Si les deux hommes s’obstinaient à nous interdire formellement l’accès, soit je pouvais tenter de les mettre K.O et forcer le passage, soit prendre les devants en m’envolant pour atteindre le sommet du bâtiment, mais les deux étaient à mes risques et périls… Sans compter les retombées que cela aurait sur le Master, qui devrait sûrement assumer les conséquences de mes actes en plus de se faire fermement remonter les bretelles, un risque que je me refusais de prendre. Ne restait que la solution de la médiation…

« Écoutez, je ne suis pas là pour… »

Avant même que je ne puisse terminer ma phrase, la porte d’entrée s’ouvrit sous les pas d’un homme venant se positionner juste au niveau des deux vigiles, leur pouffant sa fumée de cigare au visage en leur donnant l’ordre de nous laisser passer, sous peine de lourdes sanctions à leur égard. Je me retins de pousser un soupir légèrement moqueur à leur attention, en constatant le ton inquisiteur de ce nouveau venu qui semblait particulièrement concerné par leur manque total de savoir-vivre. Enfin quelqu’un qui daignait faire preuve de vivacité d’esprit et semblait prêt à nous écouter… Néanmoins, je ne pouvais m’empêcher de me sentir méfiant… Le ton de sa voix, la prestance qu’il dégageait… Tout me laissait penser qu’il n’était pas le genre d’individu à sous-estimer, et les conditions dans lesquelles nous nous trouvions n’étaient pas pour me faire aller dans le sens opposé. Toutefois, avant d’envisager une quelconque « visite » de l’édifice, il réclama une preuve de mon appartenance à la guilde des Fées, un moyen comme un autre de s’assurer que je disais la vérité et n’était pas un fraudeur ayant de mauvaises intentions. Je ne pus m’empêcher de me demander quel genre de personne aurait l’idée de venir tenter une manœuvre de ce genre dans un endroit pareil…

Dé-zippant le haut de ma veste jusqu’au-dessus de mon ventre, j’écartais le côté gauche de celle-ci afin de laisser apparaître mon pectoral gauche sur lequel était tatoué mon symbole de guilde. Je ne savais pas vraiment à quel genre de preuves il s’attendait, mais mis à part mon tatouage, le symbole sur le dos de ma veste ainsi que ma bonne foi, je ne voyais pas quoi lui offrir comme signe de bonne volonté. Restait les deux autres inconnus qui risquaient de se voir refuser l’accès… À vrai dire, aux vues de la façon dont les choses s’étaient déroulées jusqu’à maintenant, je n’étais pas vraiment rassuré quant à l’idée de mettre les pieds seul dans le bâtiment avec uniquement des membres officiels… Avoir de potentiels alliés pouvant m’apporter un éventuel soutien au cas où les choses dégénéreraient était loin d’être un fardeau, le seul point négatif au tableau étant que j’ignorais totalement leurs intentions, et si celles-ci s’avéraient néfastes, c’est à moi qu’on demanderait des comptes pour avoir permis leur entrée… C’était un coup de poker qu’il fallait être prêt à jouer, restait juste à espérer que tout se passerait pour le mieux, et que mes deux camarades de fortune seraient suffisamment réactifs pour profiter de l’occasion…

«
Mon tatouage vous suffit-il pour vous prouver ma bonne foi ? J’ai été personnellement mandaté par mon maître de guilde, Alandro Coronado, pour cette mission, je n’ai aucune intention de vous apporter de quelconques ennuis. Quant à ces deux-là… » Je marquais un temps de pause pour les regarder tour à tour, avant de reprendre. « Ils ont été spécialement choisis pour m’accompagner… Par précaution. Une erreur de timing a fait que nous nous sommes retrouvés seulement ici, plutôt qu’à l’endroit initialement prévu. Mais ils sont avec moi. »

J’avais fait en sorte que ma voix reste la plus calme possible, de manière à ce qu’aucun doute ne se fasse sentir, la suite des évènements allait dépendre d’eux, ainsi que de cet homme qui nous faisait face…
Code by AMIANTE from Bazzart
Onyx Keegan

avatar

Messages : 1426
Date d'inscription : 28/05/2012
Âge : 23
Magie / Malédiction / CS : Suna Mahô
Magie / CS Secondaire : Body Magic

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.115
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: Searching's day for some curious [PV Onyx, Ultia & Allan]   Dim 2 Juin - 9:43
Lies

« Humpf, à croire que je ne suis pas le premier… Vous aussi, on vous a envoyé sur les roses avec un ton des plus sympathiques, ou c’est simplement ma tête qui ne leur revient pas ? »

Amusé, je relevai un sourcil en direction de mon interlocuteur avant de prendre une mine désolée tout en regardant les deux gardes. Visiblement, le nouvel arrivant savait le manier le sarcasme avec une élégance marquante, ce que je ne pouvais qu'admirer... et réciproquer.

« Eh bien, j’avoue avoir tout d’abord cru qu’ils avaient une dent contre les roux, mais force est de constater que la bêtise est contagieuse et qu’ils se sont mutuellement affectés… Réaliser que la stupidité de l’un peut s’additionner à l’entêtement de l’autre est réellement une nouvelle navrante…»

Tao Kazuki… Ne s’était-il pas présenté comme étant un mage de Fairy Tail? À en croire les articles de journaux, les membres de cette guilde avaient une très courte patience et une très grande propension à « accidentellement » détruire les biens les entourant lorsqu’ils s’énervaient. Les commérages contenaient toujours un soupçon de vérité, mais ils étaient bien souvent exagérés, ce dont je m’étais déjà rendu compte la dernière fois que j’avais rencontré quelqu’un de la guilde des fées. Après tout, contrairement à ce que certains prétendaient, Ethan Rayne ne mesurait pas deux mètres, ne parlait pas en chantant afin de pratiquer sa voix et n’avait pas un troisième œil. Du coup, il serait insultant de ma part de cataloguer le mage aux cheveux noir de jais dans une catégorie sans apprendre à le connaître. Enfin… En espérant que j’allais avoir l’occasion de le connaître à la place d’être forcé de quitter les lieux suite à mes paroles quelque peu insultantes. Heureusement, les deux concombres devant nous me fixaient d’un air légèrement perdu, sans doute conscient que je n’avais pas lancé de louanges à leur égard tout en étant incapable de donner un sens à mes mots. Pauvres singes sans cervelles…

La situation semblait être au point mort et le sentiment de malaise flottant dans l'air me rendait particulièrement inconfortable, même si je n'en montrais rien, habitué à ne pas montrer mes conflits intérieurs sur mon visage. Sinon, l'on m'aurait déjà catalogué comme fou longtemps auparavant au nombre de fois que je me disputais avec Shiro... Je me balançai d’un pied à l’autre, hésitant légèrement sur la marche à suivre. Bref, rien de nouveau, puisque c’était ce à quoi je venais de passer les vingt dernières minutes. Néanmoins, l’arrivée d’une nouvelle personne vint changer la donne. Je ne remarquai son apparition que lorsque celui que l’on surnommait le Prince du Vent se retourna sur soi-même pour regarder derrière moi, mais une jeune femme venait de rejoindre notre petit groupe. Or, elle tenait dans sa main un papier un peu froissé. Était-ce LE papier dont parlaient les deux imbéciles? Le sacro-saint document qui permettait aux élus soigneusement choisis par le Conseil de passer les vilains matadors et d’accéder à leur jardin défendu? Sûrement pas… De toute évidence, la jeune femme l’aurait déjà présenté aux gardes à la place de rester figée sur place s’il s’agissait du bon document. Retour à la case départ, vous gagner vingt Jewels et en perdez cinquante en passant par la case prison au prochain roulement de dé!

Me pinçant l’arête du nez pour m’aider à ne pas perdre mes nerfs et à simplement botter le derrière des deux gardiens peu sympathiques, j’écoutai distraitement le violoniste commencer à s’énerver lentement contre les deux, relevant la tête avec curiosité lorsqu’il s’arrêta tout aussi soudainement qu’il avait commencé. Un homme venait de sortir de la bâtisse, un homme aux vêtements aussi désordonnés que s’il venait de s’adonner à une sauterie et portant des lunettes de soleil qui empêchait tout contact visuel. Je manifestai mon mécontentement à l’idée de ne pouvoir le regarder dans les yeux d’un claquement de langue agacé. Les yeux sont le reflet de l’âme d’une personne et en disent souvent beaucoup plus que les mots. Se cacher derrière des lentilles fumées était à la fois une protection pour le fumeur et également une façon de déstabiliser son interlocuteur. Intéressant… Froidement, l’homme au cigare réduisit à néant la résistance des gardes en les réprimandant et en leur donnant l’ordre de cesser de nous enquiquiner. Parfait, nous allions pouvoir entrer et… et rien du tout, l’homme ayant terminé sa tirade en nous donnant des preuves de notre appartenance à Fairy Tail. Sérieusement? Mais je ne faisais même pas partie de Fairy Tail, comment voulait-il que je prouve quoi que ce soit!?

*Cette fois-ci, tu ne t’en tireras pas sans mentir, cher Roi ~*

*Je ne mens jamais! J’oublie juste de mentionner quelques détails de façon totalement accidentelle… Ce n’est pas ma faute si les autres interprètent mes paroles!*

*C’est ça, continue de te dire ça et tu vas finir par te croire toi-même…*

Soupirant, je me grattais l’arrière de la tête d’un air ennuyé tout en réfléchissant à vive allure à ce que j’allais bien pouvoir inventer. Évidemment, il était hors de question de dire que j’étais un membre de Fairy Tail, mais rien ne m’empêchait d’embellir un peu la vérité. Monsieur Ethan ne m’avait-il pas invité à faire un tour à sa guilde la dernière et unique fois que je l’avais vu? Son invitation allait bien me servir… De son côté le mage du vent s’identifia docilement et je ne m’attendais pas à grand-chose de sa part. Néanmoins, il continua son discours en déclarant que nous avions été spécialement choisis pour l’accompagner, nous offrant ainsi une porte d’entrée. Reconnaissant, je hochai la tête en sa direction pour le remercier, geste qui pouvait passer pour un simple acquiescement aux yeux des autres alors que le mage aux cheveux noirs saurait reconnaître ma reconnaissance. Maintenant, c’était à mon tour de jouer mon rôle!

« En fait… » commençai-je, ne dissimulant pas mon malaise. « En fait, l’expression « spécialement choisi » n’est peut-être pas tout à fait appropriée dans mon cas. Mon nom est Onyx Keegan et j'arpente le royaume en électron libre depuis un certain moment. Monsieur Ethan m’avait invité à visiter la guilde de Fairy Tail et comme je n’avais rien à faire… Seulement, j’ai eu un… accident, alors que j’arrivais à destination. J’ai accidentellement oublié que m’endormir en plein vol était une mauvaise idée. Résultat? J’ai perdu le contrôle de ma magie, me suis écrasé pathétiquement sur le sol et ai malencontreusement transpercé le toit de la guilde dans ma chute. Comme c’était environ la troisième fois que le toit avait subi ce sort dans une très courte période de temps, l’accueil de Maître Coronado n'a pas été des plus chaleureux, alors j’ai sauté sur l’occasion d’accompagner Kazuki-san pour me faire pardonner. Ne craignez rien de moi, je me suis déjà assez attiré d’ennuis pour le moment! » terminai-je mon histoire avec un rire mal à l'aise.

Le pire, c'était que même si j'avais adapté un petit peu mon histoire... Cela m'était déjà arrivé... Au moins, cela me permit de ne pas craindre de regarder l'homme qui ne nous avait toujours pas donné son nom, mais qui nous demandait nos identités. Néanmoins, cela ne m’aidait pas à ne pas me sentir pathétique en me rappelant cette ancienne bourde que j’avais faite et que j’avais dû rembourser en lavant la vaisselle pendant un long mois épuisant.

© Fait par moi-même, alors pas touche /MUR/
HRP:
 
Ultia Velonica

avatar

Messages : 222
Date d'inscription : 09/04/2012
Âge : 27
Guilde : Tartaros
Magie / Malédiction / CS : Mamory Make

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.515
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Connue
MessageSujet: Re: Searching's day for some curious [PV Onyx, Ultia & Allan]   Mar 25 Juin - 13:36

Onyx est l'heureux élu...

De toute sa vie de chercheuse, Ultia avait su trouver les bonnes parades et bon mot afin d'arriver à ses fins. Pour pouvoir pénétrer dans un endroit sans lettre de recommandation ou autre, de pouvoir falsifier son identité pour obtenir des renseignements utiles à l'avancé de sa quête. Elle savait quoi faire dans certaine situation. C'est donc la raison pour laquelle, elle prenait soin d'étudier les alentours dans les endroits où elle se trouvait afin de repérer ce qui pourrait l'aider. Actuellement, elle se trouvait dans le Bureau de Recherche où elle avait été envoyée par l'un des chercheurs d'Era. Celui-ci avait oublié de lui donner le passe qui lui permettrait d'entrer sans problème dans le bâtiment et de faire ce qu'elle avait à y faire. Elle se concentra donc à son objectif qui était de se faufiler par elle ne sait pas non plus quel moyen dans les locaux du Bureau de Recherche... Malgré le fait qu'elle ne trouvait pas quel moyen était le plus sûr pour rentrer avec toute cette surveillance, elle avait tout de même une carte en main importante, le sujet des Régalia. Cependant, étant craintif sur les gens peuplant le Royaume, elle préférait ne pas trop ébruiter ce qu'elle savait au sujet des artefacts, non seulement pour ne pas faire peur, mais surtout pour éviter de se faire attaquer par des personnes le convoitant.

Ultia était sur place et écoutait ce qui l'intéressait le plus. C'est pendant son écoute qu'elle entendit des personnes discuter... La personne semblait avoir de l'autorité sur les gardes de l'entrée. Celui-ci donna son nom Allan Sight, Agent du conseil. Intéressant... Surtout quand elle remarqua que les deux hommes s'écartèrent de son chemin. Elle venait tout simplement de trouver qui la ferait entrer dans le bâtiment. Il s'agissait là des éléments réunis lorsqu'elle était arrivé un peu avant. Maintenant il fallait qu'elle trouve elle s'y prendrait pour y entrer tout en ayant une bonne explication. La réponse se trouvait non loin d'elle quand ce même Allan Sight qui revenait donc de l'intérieur du bâtiment prêta son attention aux deux personnes qu'elle avait repérés lors de son arrivée sur les lieux. Une idée lui passa soudainement par la tête quand elle entendit l'un des hommes et pour être précis le rouquin dire qu'il parcourait le monde tout seul. Elle ne put s'empêcher de penser au moment où elle le faisait également. Bien avant de rejoindre Sabertooth et Quatro Cerberus par la suite. Alors que l'agent du conseil se mit à parler aux deux personnages, celui qui appartenait à Fairy Tail lui montra sa marque de guilde. Ultia n'avait pas d'autres choix que d'improviser une situation qui serait certainement gênante pour tout le monde. Elle s'approcha alors petit à petit du groupe lorsque le mage de Fairy Tail se retourna vers elle en expliquant qu'elle l'accompagnait... Hein ? Ultia resta bouche bée pendant deux secondes puis, sans vraiment chercher à comprendre elle continua son action en se dirigeant vers celui qui venait de se présenter comme étant Onyx Keegan. Elle l'attrapa par le bras et lança après qu'il ait complètement terminé son discours :

Ultia : Moi je suis Ultia Velonica, sa petite amie... Je suis tellement étourdie que je ne l'avais pas reconnue en arrivant sur les lieux. Désolé Onyx-chin... Ohayo Tao-kun.

C'est avec un sourire falsifié, qu'elle obligerait les deux hommes à entrer dans son jeu, même s'il pouvait déjà entrer en toute sécurité dans le bâtiment grâce à Tao Kazuki, le mage de Fairy Tail. Ce qu'attendait Ultia n'était pas la réaction du garde, mais celle des trois hommes présents autour d'elle.



Spoiler:
 
Allan Sight

avatar

Messages : 143
Date d'inscription : 23/03/2013
Âge : 22
Magie / Malédiction / CS : Shikigami no Mahô / Magie des Shikigamis
Magie / CS Secondaire : Heaven's Eyes / Tengen

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.855
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: Searching's day for some curious [PV Onyx, Ultia & Allan]   Ven 28 Juin - 3:09
Allan, le cigare au bec observait les individus qui voulaient entrer dans le centre de recherche. Il avait pris les choses en main pour décider si oui ou non ils pourraient entrer dans le bâtiment. L’Agent du Conseil n’y avait aucune autorité, mais d’après ce qu’il avait vu, les deux chevaliers qui gardaient l’entrée étaient deux incapables. Il suffisait en effet de voir comment ils refoulaient toutes les personnes qui voulaient pénétrer dans ce temple de la recherche. C’est pourquoi il avait pris ce ton supérieur pour leur donner des ordres sous la menace d’un rapport aux supérieurs. Il n’était pas plus gradé que ces deux individus, mais sa réputation et l’évocation des hauts-gradés suffisaient à faire en sorte qu’on l’écoute. L’Agent du Conseil attendait donc que quelqu’un fasse quelque chose suite à ses paroles. Ce fut le garçon qui disait venir de la part d’Alandro Coronado qui réagit le premier. Il ouvrit alors sa veste pour montrer à l’homme aux lunettes de Soleil son torse. Ce dernier jeta un coup d’œil à ce que lui montrait le jeune et distingua rapidement le tatouage de la guilde de Fairy Tail. C’était une preuve comme une autre et elle était valable pour Absolute Eyes qui pouvait laisser cette personne entrer dans le complexe scientifique. Ce jeune homme se mit alors à parler et demanda à l’Agent du Conseil si c’était suffisant comme preuve. Il précisa ensuite les raisons de sa venue en disant qu’il venait sur l’ordre de son maître et qu’il n’allait apporter aucun ennui dans ces lieux. Cette dernière information avait intérêt à être vraie puisque dans le cas contraire, l’homme au cigare n’hésiterait pas à arrêter lui-même ce petit groupe avec l’aide de ses collègues travaillant sur place en cas de besoin. Il avait horreur des casseurs et vandales qui prennent plaisir à détruire tout ce qui leur passe sous la main. Il n’hésiterait donc pas à faire preuve de brutalité si jamais il tombait sur un de ces criminels notoires. Le membre de Fairy Tail continua alors à parler en disant que les deux autres personnes l’accompagnaient. Allan n’avait aucune preuve de la véracité de ce qu’il disait, il attendait donc d’en savoir plus pour décider s’il allait les laisser entrer ou non.

L’homme aux cheveux roux acquiesça aux dires du membre de Fairy Tail et apporta des précisions aux informations que venait de donner son soi-disant camarade de guilde. Il commença par dire que les termes employés par le jeune homme aux cheveux noirs n’étaient pas forcement très adaptés à sa véritable situation. Allan écarquilla les sourcils derrières ses lunettes de soleil. Personne ne pouvait voir ce qu’il exprimait réellement et c’étant tant mieux. Il attendit donc d’entendre tout ce que cet homme allait lui dire pour prendre une décision. Le rouquin se présenta ensuite comme un mage solitaire nommé Onyx Keegan. Il n’appartenait donc pas vraiment à Fairy Tail, ce qui voulait dire qu’on lui avait menti. Le groupe perdait ses chances d’entrer si les trois individus commençaient à lui mentir pour qu’ensuite un autre lui dise la vérité. L’Agent du Conseil comptait leur dire de dégager des lieux et qu’il ne laisserait vraiment entrer que le membre de Fairy Tail. Il partit ensuite dans une longue explication sur les causes de sa venue jusqu’au centre de recherche. Allan écouta attentivement et trouva l’explication assez convaincante bien qu’un peu tirée par les cheveux, mais il n’avait aucun moyen de le vérifier et il ne voulait pas partir dans de longues discussions et des débats pour trouver des preuves. Il décida donc qu’il se contenterait de ça pour lui autoriser l’accès au bâtiment. Il ne restait plus que la jeune femme qui s’approcha alors du roux pour l’attraper par le bras et se présenter comme Ultia Velonica, sa compagne. D’après ses paroles, elle lui dit alors qu’elle n’avait pas reconnu. L’Agent du Conseil sourit en entendant ça puisque c’était complètement improbable. Il n’avait jamais entendu parler de quelqu’un qui ne reconnaissait pas la personne avec qui elle partageait sa vie. C’était certainement encore une excuse bidon pour pouvoir entrer.

Absolute Eyes commençait à en avoir plus qu’assez de les entendre chercher des bonnes raisons. Il ne comptait pas rester là pendant des heures avec un débat sans queue ni tête qui n’aboutirait à rien. Il décida donc de leur autoriser l’accès, mais qu’il resterait avec eux tout le temps pour surveiller tout ce qu’ils allaient faire. Il ne voulait pas que la responsabilité lui tombe dessus en cas de problème avec l’un des trois visiteurs. Il finit donc son cigare, écrasa le mégot sur le sol et tourna le dos aux visiteurs en leur faisant signe pour qu’ils le suivent. Il entra donc dans le Bureau de Recherches et attendit qu’ils soient à ses côtés pour leur dire :

-Vous pouvez entrer, mais je vais rester avec vous tout le temps. Si je vois que vous faîtes quelque chose qui pourrait nuire à ce lieu, vous dégagez aussi vite que vous êtes arrivés. Vous êtes prévenus ! J’espère que vous m’avez compris la fée, poil de carotte et mademoiselle je ne reconnais pas mon copain. Au moindre mouvement que je juge inapproprié, vous prenez la porte sans sommation. Je me porte  responsable de ce que vous allez faire ici et je ne veux en aucun cas devoir justifier vos actes auprès de mes supérieurs. Je me rends compte que je ne me suis pas présenté. Allan Sight, agent du Conseil ! Maintenant si vous pouviez vous dépêcher de faire ce que vous avez à faire, je n’ai pas tout mon temps moi.
Tao Kazuki

avatar

Messages : 564
Date d'inscription : 22/06/2012
Âge : 26
Guilde : Fairy Tail
Magie / Malédiction / CS : Sky Dragon Slayer 2nd Generation
Magie / CS Secondaire : Kaze no Mahô

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.195
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Connu
MessageSujet: Re: Searching's day for some curious [PV Onyx, Ultia & Allan]   Jeu 6 Fév - 19:20
And now ?
Feat Allan, Onyx & Ultia


Visiblement, la perche que j’avais tendue à mes deux camarades de fortune n’avait pas vraiment été saisie de la meilleure manière qui soit, ce qui n’était pas forcément pour nous arranger les choses… À y réfléchir un peu plus sérieusement, il me semblait pourtant bien avoir déjà entendu parler de ce Onyx quelque part, et c’est après avoir écouté sa version des faits que j’eus droit à un « tilt ». Effectivement, Ethan et lui s’étaient croisés au cours d’un entraînement du Dragon Slayer, celui-ci nous ayant relaté l’histoire suite aux étranges rencontres qui en avaient découlé. Voilà qui allait se révéler assez utile si besoin était d’épaissir notre magnifique mensonge auprès de cet individu à l’aura particulièrement hostile et mystérieuse… Ne restait que la jeune fille, dont l’explication me valu de devoir retenir un rire gêné lorsqu’elle en vint à agripper le bras de mon camarade roux, celui-ci étant son « petit-ami qu’elle n’avait pas reconnu »… Ne rigole pas Kazuki… Ne rigole pas… Ne fais pas tout foirer…

Le problème principal régnait surtout dans le fait que j’avais prétexté une erreur de timing pour que nous nous retrouvions ici tous les trois mais pas au même moment… Version qui montrait dès lors des problèmes de concordance avec les explications de mes deux partenaires. Bien que je faisais mon maximum pour ne rien laisser paraitre, j’étais assez anxieux de la réaction qu’allait avoir notre interlocuteur, surtout après l’accueil particulièrement glacial qui nous avait déjà été réservé par les deux gorilles se tenant devant la porte. Pourtant, à ma grande surprise, celui-ci nous tourna le dos en nous faisant signe de rentrer… Vraiment ? Pour être totalement honnête, j’étais quelque peu surpris de sa décision. Avait-il vraiment été convaincu par nos versions pour nous accorder le droit de passage ? Alors que je faisais un signe de tête à mes deux compagnons afin que nous le suivions, notre interlocuteur ne tarda pas à mettre les points sur les I, certes nous étions maintenant dans le bâtiment, mais au moindre signe suspect venant de notre part, il se ferait un malin plaisir de nous dégager à coup de pied sur nos fesses… C’était clair, net, et précis. Décidément, les accueils chaleureux n’étaient pas leur point fort, mais, quoi de plus étonnant pour un bâtiment appartenant au Conseil, après tout…

Allan Sight, agent de celui-ci, amateur de cigare à l’aura particulièrement mystérieuse et aimant porter des lunettes, pressé que l’on expédie la raison de notre venue afin de ne pas avoir à se justifier auprès de ses supérieurs… Il avait tout l’air d’un guide particulièrement chouette, celui-là… D’ailleurs, les surnoms dont il nous affubla me firent lâcher un léger rictus. Si je n’étais pas aussi impressionné et quelque peu anxieux par rapport au lieu, nul doute que j’aurais sans doute répondu un « Ça marche, lunetteux ! » totalement instinctif, mais force était de constater que vu le bonhomme, il valait mieux éviter si je ne voulais pas nous attirer plus d’ennuis… En parlant du bâtiment d’ailleurs, celui-ci semblait encore plus vaste vu de l’intérieur, et ce, malgré sa forme en croissant de lune. De très longs murs, une ambiance particulière qui se dégageait… Pour peu, on aurait pu croire à une publicité géante pour montrer à quel point il ne fallait pas chercher à aller contre le Conseil sous peine de finir dans ce lieu lugubre à souhait… À cette pensée, je détournais mon regard vers Onyx, avec un air des plus ironiques sur le visage.

«
Heureusement que ta mésaventure à la guilde ne s’est pas produite ici… Je n’ose même pas imaginer sur quoi tu serais tombé… Comme quoi, on a beau dire, Fairy Tail a quand même de bons côtés ! »

Ahem… Je ne doutais pas une seule seconde que ma remarque allait faire sourciller notre cher guide, mais après tout, il fallait avoir l’honnêteté de l’admettre. En parlant de ce cher Allan justement, j’avançais de quelques pas afin de me mettre à son niveau tout en regardant autour de moi. Faire au plus vite ce que vous avions à faire… C’était bien gentil, mais ce n’était pas comme si nous étions des habitués, et bien que je ne savais pas ce qu’il en était pour mes camarades, de mon côté, j’avais les pieds dans un lieu qui m’était totalement inconnu. Retournant mon regard vers lui, et bien qu’il était dans notre intérêt de rester le plus sérieux du monde, mon caractère me rattrapa lorsque je me décidais à lui adresser la parole à son tour.

«
Et sinon… Vous avez une boutique de souvenirs ? Dans un lieu aussi grand que celui-ci, vous devez sûrement avoir quelques petites babioles afin de se remémorer le bon temps passé ici je suppose. Ou une boulangerie en cas de petit creux, vous savez… avec la forme du… li…eu » Je plissais les yeux au fur et à mesure que ma phrase avançait, décidément, c’était vraiment plus fort que moi, il fallait que je fasse le mariole… Mettant ma main devant ma bouche afin de tousser légèrement, je repris tout en essayant de maintenir un air sérieux cette fois-ci. « Euh… Autrement, vous savez… Je serai également ravi d’en finir au plus vite, mais je n’ai aucune idée d’où aller dans ce bâtiment… Vous savez où je peux précisément trouver un des anciens supérieurs de mon Master ? Ou il faut que je cherche moi-même ? Pas que ça me dérange mais… Juste qu’il nous faudra se tenir compagnie un peu plus longtemps. »

Et ce n’était pas si bien dire, étant donné que j’ignorais totalement la raison de la présence de mes deux camarades. Je me doutais très fortement qu’il ne laisserait aucun d’entre nous partir séparément du reste du groupe même une fois nos tâches respectives achevées. À croire que cette petite escapade allait durer plus longtemps que prévu…
Code by AMIANTE from Bazzart


Spoiler:
 
Onyx Keegan

avatar

Messages : 1426
Date d'inscription : 28/05/2012
Âge : 23
Magie / Malédiction / CS : Suna Mahô
Magie / CS Secondaire : Body Magic

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.115
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: Searching's day for some curious [PV Onyx, Ultia & Allan]   Sam 1 Mar - 21:52
Free for All !
« Moi je suis Ultia Velonica, sa petite amie... Je suis tellement étourdie que je ne l'avais pas reconnue en arrivant sur les lieux. Désolé Onyx-chin... Ohayo Tao-kun. »
*... Bwahahahahahaha !*

En état de choc, je restai figé sur place, n'osant pas bouger et déranger le "truc" qui s'était accroché à mon bras. On ne savait jamais, peut-être que le "truc" attaquait aux moindres signes de mouvements... Si je restais immobile, j'avais sûrement moins de chances de finir comme cadavre ambulant, non? *Ce "truc" est une fille, baka... Et elle est supposée être ta petite copine...*, me glissa Shiro sans que je lui prête vraiment attention. Je savais bien que c'était une fille, mais... Pourquoi est-ce qu'elle se collait à moi !? Elle ne pouvait pas s'éloigner un peu? Du genre à quelques kilomètres de moi !? Les filles étaient-elles toutes des parasites comme ça où c'était moi qui paniquais pour rien !? De plus, n'avait-elle pas dit qu'elle s'appelait Ultia Velonica? Il me semblait avoir entendu des rumeurs sur elle et Ren... Donc... non seulement je me faisais coller par une fille, mais en plus c'était celle sur laquelle craquait mon seul ami... Sentant ma tête tourner et mon ventre s'agiter, je me retins de renvoyer le contenu de mon estomac sur le sol. *Respire mon Roi, tu vas finir par hyperventiler à ce rythme...*, intervint Shiro. Inspirant brusquement, je secouai la tête pour reprendre mes esprits. Ma priorité était d'entrer dans le bâtiment et me soucier de la sangsue à mon bras passait nettement au second plan. Je pris alors un visage niais et fit un sourire à notre interlocuteur, choisissant d'agir comme si le truc agrippant mon bras n'existait pas. Sinon, je finirais sans aucun doute dans un asile psychiatrique après avoir eu une crise d'hystérie... Pourquoi ce genre de truc tombait-il toujours sur moi !? Kami-sama savait pourtant à quel point les filles me fichaient la trouille depuis... Depuis l'incident. De toute façon, les filles étaient terrifiantes tout court... Bref, qu'importe tout cela, l'important était la décision de notre matodore...

« Vous pouvez entrer [...] »
*Oh yeah !*

Ignorant comme à mon habitude les trois quarts des propos de l'agent runique, - qui se souciait des conséquences de toute façon? - Je hochai vaguement la tête comme quoi j'avais compris son avertissement et que je ferais attention à mes actes. Mais sérieusement, qu'est-ce qu'il s'imaginait? Comme si j'avais l'intention d'écouter un larbin du conseil... Surtout si le larbin en question me pourrissait l'air avec des cigares infects et qu'il insultait la couleur de mes cheveux ! Non, mais qu'est-ce qu'il y avait de mal à être roux !? Ils étaient très bien mes cheveux, ma mère me le répétait tout le temps ! Cet Allan Sight devrait donner des cours sur comment tomber sur les nerfs de quelqu'un en un temps record, il ferait sûrement tabac... Dommage qu'il était le seul moyen que nous ayons pour rentrer dans le bureau de recherche où je me serais fait une joie de faire tout pour le contrarier. En même temps... Qui disait que je ne pouvais pas l'énerver par "accident"? Après tout, Shiro me disait souvent que j'avais le don de faire chier tout le monde sans le vouloir...

« Heureusement que ta mésaventure [...] Fairy Tail a quand même de bons côtés ! »
« Je me serais fait écarteler... Tu paries combien qu'ils sont sadiques au point de faire grincer leurs doigts sur des tableaux juste pour torturer leurs prisonniers? »

Répondant dans un chuchotement non chuchoté à Kazuki-san, j'évitai soigneusement de regarder l'agent du conseil et secouai mon bras pour me débarrasser de la sangsue qui y était toujours accrochée. Maintenant que nous étions entrés, je recommençais à avoir de la difficulté à respirer en pensant à la chose collée sur moi. Discrètement, je lui fis de gros yeux et me libérai de sa pénible étreinte. À quelques pas de moi, le mage de Fairy Tail s'adressait à notre guide, sortant des remarques qui me donnèrent beaucoup de difficultés à retenir un fou rire. Il faisait exprès où c'était pour de vrai? Bon sang, Kazuki-san ne m'aidait surtout pas à ne pas avoir l'air d'un abruti... En même temps, cela pouvait jouer à mon avantage...

« On pourrait peut-être se séparer pour les trouver, ce serait sûrement plus rapide... »

Je répondis d'un air innocent à la question de la fée en m'avançant un peu plus dans les couloirs sans attendre notre guide. Arrivant sur une passerelle passant au-dessus d'un espace assez profond, je me penchai sur le rebord de la passerelle pour voir en bas.

« Dites Monsieur Sight, il y a quoi en bas? »

Sans attendre la réponse, je me penchai un peu plus sur le rebord de la passerelle pour essayer de distinguer ce qu'il y avait en bas. Il y avait comme un point brillant juste en dessous... Je me penchai encore un peu plus, et... glissai. Tellement accidentel ~

« Waaaaaaahhhhhh !!!! Auuuuuuu secouuuuuuurrrrsssss! »

M'agrippant par réflexe au premier truc à portée de main, mon poing se referma sur une veste grise appartenant à celui qui était le plus proche de moi : Tao Kazuki. Lui souriant d'un air désolé, je lui intimai silencieusement de jouer le jeu et continuai de m'époumoner comme si je tombais à ma mort, ce qui était bien évidemment ridicule. En effet, il me suffit de murmurer un « Sabaku Fuyu... » pour qu'un nuage de sable se forme sous notre duo et nous dépose tranquillent en bas du gouffre. D'ailleurs, qu'est-ce qu'un endroit comme cela faisait près de l'entrée d'un bureau de recherche comme celui-ci? C'était beaucoup trop mystérieux pour qu'un pauvre esprit curieux comme le mien réussisse à y résister...

« Maintenant qu'on est débarrassé de Monsieur Cigaro et ma petite petite factice, on va pouvoir être tranquille pour faire ce qu'on doit faire, quoi que ce soit pour toi. Personnellement, je trouve que l'endroit est plutôt terne... Tu ne trouves pas qu'il manque de couleurs? »

Tout en disant cela à mon compagnon de fortune, je sortis des stylos magiques de mes poches. Je me demandais ce qu'allait faire notre guide pris en haut... Moi, rancunier? Jamais de la vie, voyons... Quoi qu'il en soit, nous voilà qui étions libres comme l'air dans un bureau de recherche ultra-sécurisé. N'était-ce pas génial?

= = = = = = = = = = Quelques instants de suspence plus tard = = = = = = = = = =


Je n'avais jamais réalisé à quel point il pouvait être facile de se perdre alors qu'on est occupé à courir comme un abruti en fuyant des gardes armés jusqu'aux dents tout en laissant des traits de couleur sur les murs qui pointaient clairement vers sa propre direction... On aurait pu croire que d'entendre les cris enragés de mes poursuivants m'auraient mis la puce à l'oreille, mais je ne les entendais plus depuis un bon moment et je ne me souvenais même plus de la dernière fois que j'avais croisé Kazuki-san... M'enfin, l'important, c'était que je ne savais pas où je me trouvais (comme si c'était inhabituel...), si ce n'était une pièce poussiéreuse qui avait l'air abandonnée et qui était remplie d'armes plutôt basiques. Probablement un projet abandonné parce qu'il n'avait pas donné de résultats...

Le décor en question ne m'inspirait pas trop confiance, si je devais être honnête. Une salle d'armes dans un centre de recherche n'a jamais été quelque chose que des intrus aiment nécessairement trouver... Sauf que ce qui était intéressant, c'était les inscriptions sur les armes en questions. Ce n'était pas notre langue. Cela devait venir de l'extérieur du Royaume... Puis, le plus important, c'était les traces de pas qu'on voyait dans la poussière. Je n'étais pas le seul à être déjà venu dans cette salle vide. Des traces de semelles de bottes et de chaînes dans le même sillon, cela me rappelait drôlement les traces de celui que je recherchais...

Sachant que je ne trouverais plus rien dans la salle autre que ce qui était déjà visible au premier coup d'oeil, j'entrepris de trouver la sortie du bâtiment en suivant toujours mes traces de couleur. Si je courais assez vite, j'arriverais sûrement à passer par-dessus ceux à ma recherche et sortir sans trop de problèmes... Peut-être que l'agent grognon aux lunettes allait vouloir me causer des troubles, mais je faisais confiance à Kazuki-san et ma "petite-amie" de fortune pour le distraire. Bon, je ne me faisais pas d'illusions, des plus hauts gradés m'auraient déjà mis la main dessus si j'étais tombé sur quelque chose d'important, mais comme je n'avais fait qu'apporter un peu de chaos dans rien voler ou voir de choses réellement secrètes, ils s'en fichaient probablement. Une chance pour moi, d'ailleurs. Quelques gardes sont une chose, mais le directeur du bureau de recherche et sa clique aurait été d'un autre niveau...

Une chance qu'il n'y avait aucun intérêt à savoir que de vieilles armes traînaient dans une salle poussiéreuse. Du moins, aucun intérêt pour tous ceux qui n'étaient pas moi... Je regrettais un peu de ne pas avoir pu sympathiser un peu plus avec Kazuki-san, mais j'étais sûr que l'occasion se représenterait un jour. En attendant... Hasta la vista !
~ Codage par Onyx ~

HRP:
 
Allan Sight

avatar

Messages : 143
Date d'inscription : 23/03/2013
Âge : 22
Magie / Malédiction / CS : Shikigami no Mahô / Magie des Shikigamis
Magie / CS Secondaire : Heaven's Eyes / Tengen

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.855
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: Searching's day for some curious [PV Onyx, Ultia & Allan]   Jeu 7 Aoû - 13:56
L'Agent du Conseil accompagnait les trois individus sans les quitter des yeux. Il était hors de question qu'il y ait le moindre problème lors de cette visite. Il n'hésiterait pas à être brutal en cas de nécessité. Il lui faudrait ensuite se justifier auprès de ses supérieurs, mais ce ne serait pas un problème, il n'aurait qu'à dire que la sécurité des lieux était menacée et qu'il n'avait pas eu d'autre option. Au pire des cas, il pourrait toujours appeler des renforts, il y avait assez de chevaliers dans ce Bureau pour arrêter trois pauvres petites mages de rien du tout. Le groupe progressait donc d'un pas assuré à travers les couloirs de l'endroit pendant qu'Allan laissait traîner ses oreilles pour savoir ce qu'il se disait derrière lui. Il entendit parler de mésaventures à Fairy Tail qui avait bien fait de ne pas arriver en ces lieux. Absolute Eyes ne savait pas de quoi il parlait, mais il préférait ne pas le savoir... Il y avait fort à parier que ce serait quelque chose qui aurait pu causer du tort au Bureau de Recherche. Il préféra donc ne pas en parler, ne faire aucune remarque pour éviter les problèmes. Depuis qu'il les avait autorisés à entrer, il n'avait pas arrêter un seul instant d'être sur ses gardes pour éviter que ce petit groupe ne fasse une quelconque bêtise qu'on puisse lui reprocher par la suite. C'était vraiment stressant, mais il se faisait probablement du soucis pour rien. Après tout, il n'avait rien à leur reprocher depuis qu'ils étaient à l'intérieur.

Malheureusement pour lui, la tranquillité ne dura pas bien longtemps puisque le mage de Fairy Tail vint lui adresser la parole. Bien entendu, ce qu'il avait à dire n'était pas de la plus grande intelligence puisqu'il lui demanda s'il y avait une boutique souvenir ou une boulangerie pour les petits creux. L'Agent du Conseil souffla bruyamment en secouant la tête de droite à gauche. Comment pouvait-on poser des questions aussi stupides... Un lieu de recherches d'une telle splendeur n'était pas là pour accueillir des visiteurs et subvenir à leurs besoins. C'était un bâtiment de sciences et de magie, un endroit où les connaissances augmentaient chaque jour. Il lança donc un regard noir à ce Tao pour lui faire comprendre qu'il n'était pas spécialement fan de son humour. Néanmoins, ayant ses lunettes de Soleil sur le nez, il y avait peu de chance que le jeune homme ait eu la possibilité de voir ses yeux. Quoi qu'il en soit, le chevalier ne prit même pas la peine de répondre, c'était un moyen pour lui de montrer une fois de plus sa lassitude devant un comportement tellement infantile. Après une petite quinte de toux, le mage de Fairy Tail reprit la parole de façon beaucoup plus sérieuse cette fois-ci. En effet, il lui demanda s'il savait où se trouvait la personne qu'il cherchait pour éviter qu'il n'ait besoin de le faire lui-même. Il ajouta même un détail qui fit réagir Allan, s'il ne trouvait pas rapidement celui qu'il cherchait, ils seraient obligés de passer plus de temps ensemble. C'était hors de question ! Cet ancien collègue du Master de Fairy Tail devait être trouvé le plus rapidement possible puisque le chevalier ne voulait pas passer trop de temps avec ces intrus dans la quiétude de ce temple de la recherche.

L'Agent du Conseil n'eut même pas le temps de réfléchir à la question qu'Onyx proposa de se séparer pour être plus rapide. C'était hors de question, personne ne devait se promener seul dans les couloirs, il pouvait y avoir des choses dangereuses. Le rouquin n'attendit même pas la réponse d'Allan pour partir devant le groupe. Oh non non non et non ! Le chevalier siffla dans ses doigts avant de hurler :

-Reviens ici ! Tout de suite ! Si tu continues, je te fais arrêter pour intrusion dans le Bureau de Recherche !

Malheureusement pour Allan, cela ne sembla pas fonctionner puisque Onyx continua sa route comme-ci de rien n'était. Il arriva alors sur une passerelle et se pencha par-dessus la rambarde pour regarder ce qu'il y avait en-dessous. En le voyant voir, le chevalier eut tout de suite l'impression qu'il allait se passer quelque chose. Il partit donc en courant en direction de la passerelle, mais il y arriva trop tard puisque le rouquin passa par-dessus celle-ci et tomba dans le gouffre en hurlant. Bien entendu, il tenta de se rattraper à quelque chose et ce fut la veste du mage de Fairy Tail. Ce dernier fut donc emporté dans la chute à son tour. En voyant ceci, le chevalier ne put s'empêcher de jurer en hurlant avant de tendre sa main vers le trou et de crier Shikigami Snake. Les bonhommes de papier descendirent dans le trou dans le but de s'enrouler autour d'au moins l'un des deux individus pour empêcher leur chute, mais il n'y parvint malheureusement pas. Il n'avait aucune idée de ce qu'il pouvait bien se passer dans le fond du gouffre et il ne pouvait pas se servir de sa capacité spéciale puisqu'il faisait trop sombre dans ce trou. Il fallait qu'il fasse le tour pour arriver en bas et voir ce qu'il s'y passait réellement.

Néanmoins, il eut une idée avant de partir. Il passa sa main au-dessous du gouffre et y laissa tomber un simple Shikigami, tout seul. Il ne payait pas de mine comme ça, mais c'était un Shikigami de communication, grâce auquel il serait en mesure de parler à grande distance. Il fallait tout de même que l'un des deux mages ramasse le papier pour que cela fonctionne, à condition qu'ils ne soient pas tous les deux morts dans la chute bien entendu. Ce qui serait une bonne chose puisqu'il n'avait pas envie de devoir faire de la paperasse pour expliquer les deux cadavres au Bureau de Recherche. Son bonhomme lancé, Allan fit signe à Ultia de le suivre avant de faire apparaître le Shikigami jumeau au premier dans sa main. Il fit ensuite léviter ce premier à côté de lui pour s'en servir tel un téléphone et parler au travers :

-Vous m'entendez ? Répondez ? Ici Allan Sight, répondez !

Il n'avait pas de réponse pour le moment et cela l'inquiétait, il devait se dépêcher. La chance lui sourit lorsqu'il croisa une patrouille de Prêtres Runiques menée par un Écuyer Runique, il était donc plus gradé qu'eux et avait donc la possibilité de leur donner un ordre. Il leur demanda donc de faire sortir Ultia des lieux pour ne pas qu'elle le dérange. Il précisa même au groupe que si elle essayait de résister, ils étaient autorisés à utiliser la force et à l'arrêter. Désormais seul, sans personne sur les bras, il pouvait partir à la recherche des deux mages qui avaient chuté. Durant tout son déplacement, il continua à parler à travers son Shikigami pour essayer d'entrer en communication. Arrivé en-dessous de la passerelle, il remarqua des traces de stylos magiques sur tous les murs. Ils avaient osé dégrader ce haut lieu de la connaissance et ils allaient payer pour cela ! À force de déambuler dans les couloirs et d'utiliser sa capacité, le chevalier fut en mesure de retrouver le mage de Fairy Tail, mais il n'y avait aucune trace du rouquin. Il décida donc de faire sortir celui qu'il avait récupéré avant de reprendre ses recherches du dernier individu. Une fois arrivé à la porte, Allan fit sortir Tao d'un coup de pied bien placé en lui promettant qu'Alandro serait rapidement mis au courant de la situation. Finalement, c'est au moment où il allait repartir à la recherche d'Onyx que les gardes en faction à la porte du bâtiment lui dirent qu'ils avaient vu un homme roux quitter les lieux à pleine vitesse. Ce fut un soulagement pour Absolute Eyes qui comprit qu'il n'y avait plus personne à l'intérieur mis à part le personnel des lieux. Les choses étant rentrées dans l'ordre, Allan put retourner dans le bâtiment pour aller voir sa mère.


Dernière édition par Allan Sight le Mer 22 Avr - 17:56, édité 1 fois (Raison : Edit pour permettre de clôturer le sujet suite aux dévalidations)
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Searching's day for some curious [PV Onyx, Ultia & Allan]   

Searching's day for some curious [PV Onyx, Ultia & Allan]

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG : Fiore no Oukoku :: 
 :: Fiore Centre :: Bureau de Recherche
-