Fermer le menu
Ouvrir le menu

Navigation














Partagez | 

 [Mission] Le feu de la forge [Nora, Euphemia et Tobias]

Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Tobias Grant
El DiabloEl Diablo

avatar

Messages : 337
Date d'inscription : 09/07/2012
Âge : 24
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Take Over - Satan Soul

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.660
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: [Mission] Le feu de la forge [Nora, Euphemia et Tobias]   Lun 18 Mar - 12:03
Rappel du premier message :

Debout ! Il était l'heure pour moi de me lever, allez ! Il fallait ouvrir les yeux maintenant si je voulais me réveiller correctement et ne pas risquer de tomber je ne savais où. Et oui, à moitié conscient seulement, je ne savais pas trop – pour le moment- où j'avais dormi cette nuit, je pouvais donc me retrouver n'importe où que ce soit dans un lit ou sur un arbre. Bref, vous l'aurez compris, mieux valait que je me réveille le plus vite possible pour pouvoir réagir de façon adéquate. Petit problème. Il faisait toujours noir malgré mes yeux ouverts. Alerte rouge ! Étais-je devenu aveugle au cours de mon sommeil ? Mais non ! J'avais juste mon béret sur le visage pour me protéger des rayons matinaux du soleil. Je le retirai donc et cessai tout mouvement afin d'observer les alentours pour savoir où j'étais. Étrangement, j'étais allongé sur une surface assez dure mais je savais que ce n'était pas le sol. L'avantage, c'était que c'était suffisamment grand pour que j'y sois allongé sans problème, je pus donc me relever et découvrir que j'avais dormi sur le ring d'entraînement de la guilde. Bof, c'était mieux que rien après tout. Posant mon béret sur ma tête, je quittai le ring et me dirigeai vers le hall pour y saluer tout le monde. L'avantage à Lamia Scale, contrairement à d'autres guildes, c'était qu'elle était rarement bruyante. Bien sûr, ils nous arrivaient parfois de faire du bruit et de nous amuser sans penser aux voisins, mais c'était seulement pour des occasions très spéciales. Ici, le respect d'autrui était une valeur très importante, et donc comme je dormais, ils avaient gentiment fait en sorte de ne pas me réveiller. Et pourtant, il était déjà midi passé !!

Dépassant rarement mon argent obtenu au cours des missions pour des babioles supra-chères, j'avais toujours largement assez pour me nourrir. Je pris donc ma commande à la taverne de la guilde et payai le tavernier une fois servi. Un bon déjeuner, il n'y avait rien de tel pour commencer la journée ! D'ailleurs, qu'est-ce que j'allais bien pouvoir faire aujourd'hui ? J'étais revenu de mes vacances à Akane Beach il y avait un moment déjà et depuis, je n'avais pas fait grand chose pour continuer de me reposer après des mois et des mois d'activité intensive. Il était temps que je me remette au travail moi si je ne voulais pas finir par rouiller ! J'en fis part à celui qui m'avait servi et lui demandai s'il n'avait pas une petite mission à me proposer. Rien de bien compliqué. Le tout, c'était de me remettre lentement mais sûrement au boulot. Je comptais y aller mollo pour l'instant avant de me retrouver dans la même galère qu'avec la mission sur Gehenna Island, qui avait été particulièrement sanglante !! Enfin, tout dépendait du point de vue en fait. Personnellement, je ne m'en étais pas trop mal sorti et n'avais pas perdu trop de sang. Le Dragon Slayer des Cieux ne pouvait pas en dire autant par contre... A croire qu'une puissance divine s'était acharnée sur lui pour une raison inconnue. Résultat, il avait fini inconscient pendant un moment à force de perdre du sang. Un véritable comble pour lui qui possédait une magie de soin, en quelque sorte !!

Le tavernier m'apprit alors qu'il avait pile la mission qu'il me fallait pour me remettre sur les rails. Naturellement, je me montrai méfiant face à temps d'enthousiasme... Et puis, je ne croyais pas trop au hasard. Je croyais à la malchance, à la poisse, et au mauvais œil. Bon d'accord, c'est la même chose. Quoiqu'il en soit, le hasard, ça n'existait pas vraiment pour moi. Une mission de protection ? Après tout pourquoi pas ? Notre guilde était plus ou moins spécialisée dans ce type de mission. Par le passé, il m'était arrivé de devoir assurer la protection de certaines personnalités. Pas des stars non plus, mais des personnes suffisamment connues pour qu'on leur veuille du mal, c'était arrivé oui. Je n'étais pas assez puissant pour faire face aux ennemis de grosses personnalités, mais là j'aurais à faire avec un forgeron de Val, cela ne devrait donc pas être trop compliqué. J'acceptai donc de prendre cette mission et le forgeron en question fut contacté. Il fallait bien que je sache où et quand le retrouver pour l'accompagner, non ? Il désirait être protégé au Mont Magnis, et je doutais qu'il soit déjà là-bas en train d'attendre bien sagement depuis qu'il avait fait passer son annonce...

~~~~ Quelques jours plus tard ~~~~

L'inconvénient quand on vivant dans le Sud de Fiore, c'était qu'on était souvent obligé de traverser tout le pays pour accomplir notre devoir: exécuter des missions. Là, par exemple, je me trouvais sur un bateau qui venait de partir de Pyrée, la traversée depuis ma guilde avait été vraiment très longue. Heureusement que j'y étais habitué, j'avais dû faire à peu près la même chose pour aller à Hispalie avec Djinn et Lisa. Durant le trajet, ma guilde s'était débrouillée pour me faire passer un message: je devrais travailler en équipe avec deux autres personnes. Tant mieux ! Je n'y connaissais absolument rien en forge, je pourrais donc parler avec ces deux mages, je supposais, qui étaient aussi des filles d'après ce que l'on m'avait dit. Trois mages pour récolter des cailloux et empêcher ce cher forgeron de tomber dans le volcan ? N'était-ce pas un peu trop ? Si ça se trouvait, celui-ci était aussi méfiant que moi et s'attendait à ce que toutes les créatures de l'île lui tombent dessus en même temps. Bon, c'était pas si grave que ça, et l'avantage, c'était que je ne serais pas seul. Quel genre de mages étaient ces deux personnes ? Aucune idée. Si ça se trouvait, j'allais tomber sur un énième Dragon Slayer. Cette espèce-là proliférait comme des petits lapins... On en croisait à tous les coins de rue, et après on voulait nous faire croire que c'était une magie très rare... La bonne blague ! J'en avais déjà croisé 2 de la première génération, et 1 de la seconde. Et si chaque pourfendeur de la première génération avait son homologue dans la seconde, on n'était pas sorti de l'auberge !! Pour faire simple, je supposais que j'avais à peu près une chance sur dix de tomber une chasseuse de Dragon, ce qui me changeait beaucoup de l'époque où je pensais n'avoir qu'une chance sur un million !

Tandis que le bateau se rapprochait tranquillement du Mont Magnis, on pouvait d'ores et déjà voir ce qui faisait sa particularité: le volcan toujours en activité malgré son calme apparent. Installé à l'avant du bateau depuis le départ de celui-ci, je n'avais pas jeté une seule fois un regard derrière moi et ne savais donc pas encore que mes futures partenaires se trouvaient sur la même embarcation que moi. Et pourtant, il n'était pas si grand que ça vu qu'on était à peine une dizaine dessus. Il devait y avoir le forgeron, les deux mages et les membres de l'équipage qui nous conduisaient à destination. Commençant à avoir faim, je sortis de mon sac le casse-croûte que je m'étais acheté à Pyrée pour le voyage et me retournai pour le savourer sans avoir le vent en pleine face. Je remarquai alors deux jeunes femmes qui sortaient du lot. Qu'est-ce qu'elles avaient de si spéciales ? Et bien pour commencer, elles n'aidaient pas à manœuvrer le navire. C'était un argument suffisant pour moi. Tout en mangeant, je me rapprochai donc de celles-ci et me décidai à engager la conversation:

« Hey ! Vous êtes là pour la mission vous aussi ? – je me rendis alors compte que je ne m'étais même pas présenté et me corrigeai aussitôt – Veuillez m'excuser, j'ai complètement oublier les formalités. Tobias Grant, mage de Lamia Scale. Ravi de faire votre connaissance à toutes les deux. »

Un sourire franc s'affichait clairement sur mon visage. J'aurais pu tomber sur des horreurs avec une telle destination. Toutes les filles n'acceptaient pas de se rendre dans un volcan pour y cueillir des caillasses !! Je m'étais donc attendu à des filles ayant perdu toute trace de féminité et à la carrure aussi développée que Jecht, le mercenaire. Bonjour le préjugé ! J'étais bien content de m'être trompé et la mission promettait d'être intéressante si ces deux-là ne prenaient pas celle-ci trop au sérieux ! Travailler dans la bonne humeur était le meilleur moyen pour mener cette mission à bien, car nous aussi allions devoir mettre la main à la pâte ! La demande du forgeron était claire, il voulait qu'on l'aide dans sa tâche ''et'' qu'on le protège en cas de besoin. Avalant une nouvelle bouchée de mon déjeuner, j'ajoutai en rigolant:

« Je vous aurais bien présenté mon tatouage pour prouver mes dires, mais... il faudrait que je me déshabille pour ça donc... je préfère attendre qu'on soit sur l'île si c'est vraiment une obligation. »

J'avais beau rigolé, j'étais très sérieux. Le symbole de ma guilde se trouvait sur mon omoplate, et comme d'habitude, j'étais vêtu d'un pantalon tout simple et d'une chemise. Une cravate nouée autour de mon cou, mon béret bien posé sur ma tête, je n'étais pas du tout en bonne condition pour une preuve par le striptease !


Ordre de Mission:
 

AuteurMessage
Nora C. Harrods
The Rebellious PrincessThe Rebellious Princess

avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 20/09/2012
Âge : 25
Guilde : Sabertooth.
Magie / Malédiction / CS : Serei no Mahô.

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.210
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Connue
MessageSujet: Re: [Mission] Le feu de la forge [Nora, Euphemia et Tobias]   Dim 15 Sep - 0:21


ㄨ Arrogance :

Tout se passait pour le mieux pour le moment, le trio de mages avait réussi à contre-attaquer, avec plus ou moins de difficulté, les attaques du démon qui leur faisait face. La tornade de feu n'était qu'un souvenir, se dissipant à cause de l'eau, sans causer de dégâts aux combattants, ni au civil présent avec eux. Cette action surprit, on dirait, le démon de feu aux ailes, il ne s'attendait absolument pas à cet effet-là, ce qui fit sourire Nora, car la fierté de leur adversaire a été ravalée tout de suite par ce dernier. Cela faisait toujours du bien de fermer le clapet aux gens qui sont arrogants et trop fiers d'eux. D'ailleurs, la blonde n'aimait vraiment pas ce genre d'individu, ce qui la motivait de se battre encore et encore jusqu'à pouvoir vaincre ce type de personnalité, ça serait le mieux. Cela lui rappelait un peu l'époque où elle était jeune enfant et qu'elle faisait partie de sa famille riche et où elle jouait la rebelle, allant même se battre contre les garçons de son âge et aristocrates, leur mettant la racler, ce qui étonnait les autres filles. C'était presque la même chose, sauf qu'ici, c'était un démon et elle était mage, c'était un niveau bien supérieur. C'était marrant, excitant et amusant, même si on avait plus de risques d'y passer.

Dans tous les cas, les mages avaient réussi à devancer le démon, merci à Tobias d'avoir soufflé cette idée et à Nora elle-même d'avoir compris tout cela, car quand leur ennemi vit que son attaque n'avait pas eu l'effet voulu, il voulut s'élever dans les airs, ce qui rendrait son égo sur-dimensionné au passage. Mais lorsqu'il s'éleva dans les airs, des attaques de la constellationniste et de la spécialiste des fusils vinrent toucher, de plein fouet, ce qui lui servait d'ailes, ce qui le refit descendre fissa et l'obligea à reculer. Tiens, un démon s'éloigne en arrière face à des humains, n'est-ce pas contradictoire à ce qu'il voulait faire passer comme message ? Il se reprit quand même, marmonnant encore des phrases arrogantes avant de balancer, cette fois-ci, une boule de feu géante. Ça ne s'arrêtait pas là en plus, il fit pleuvoir de petites boules destinées aux mages derrière Tobias, c'est-à-dire, elles. Ce démon voulait plus s'occuper du mage-bête que de tout le monde, grosse erreur de sa part, il ne fallait pas sous-estimer une femme, surtout déterminée comme Nora qui allait lui montrer de quel bois elle se chauffait. La pluie de boules, rien à foutre, même si ça les a surpris au point que quelques boules la touchent et la brûlent assez la peau au niveau des bras quand elle se protégea le visage. L'esprit de l'eau balança son élément pour atténuer fortement cette attaque et pour que les brûlures ne fassent pas trop mal à la blonde. Cassy serra les dents pour supporter tout cela et se reconcentra sur l'action, oubliant vite le mal.

Elle fit face à un spectacle assez impressionnant, celle de Tobias en train de vouloir faire face à la boule de feu géante, il semblait se débrouiller, même s'il avait beaucoup de mal et il souffrait, il avait quand même réussi à dévier assez la menace avant de marmonner quelque chose et étant en mauvais état, on ne pouvait pas comprendre. Il leva ensuite le doigt, montrant le chiffre un, mais ça restait toujours un message codé avant qu'il ne parle plus clairement, une seconde. Cela restait toujours flou, il lui fallait une seconde pour récupérer ? Pour leur créer une ouverture ? Pour dormir ? Il ne pouvait pas le dire plus clairement ?

Dans tous les cas, le blondinet reprit de l'énergie et attaqua sa cible avec une attaque tourbillonnante. La mage de Sabertooth remarqua qu'il visait d'un côté, peut-être qu'il fallait attaquer de l'autre et comme il avait déjà créé des ouvertures avant, il faisait probablement pareil cette fois-ci. La blonde réfléchit rapidement à ce qu'elle pouvait faire avant de remarquer la boule de feu que le démon avait lancé et qui ne s'était pas encore écrasée quelque part. Elle avait une idée en tête et fit appel à Triaustrale pour l'accomplir. Elle lui ordonna de créer un portail pour absorber le maximum de puissance de la boule puis de créer une sortie à gauche du démon pour faire ressortir le feu et essayer de toucher l'adversaire avec cette puissance, ce que l'esprit fit directement :

« On va voir si tu aimes tes propres attaques. »

Elle savait que cela épuiserait sa magie, mais pas grave, ça vaut le coup, surtout si ça marche.

(c) Skelusia


Game Master

avatar

Messages : 1586
Date d'inscription : 26/09/2011
Magie / Malédiction / CS : All Mighty
MessageSujet: Re: [Mission] Le feu de la forge [Nora, Euphemia et Tobias]   Ven 27 Sep - 13:48
Rappel GM : Euphémia a jusqu'au 29 septembre à 20h pour poster sous peine d'être exclue de la mission.
Game Master

avatar

Messages : 1586
Date d'inscription : 26/09/2011
Magie / Malédiction / CS : All Mighty
MessageSujet: Re: [Mission] Le feu de la forge [Nora, Euphemia et Tobias]   Ven 4 Oct - 23:02
En employant une technique aussi puissante sur sa cible principale, la seule pouvant la priver de sa liberté, Amy pensait lui régler son compte. Ensuite, il pourrait bien plus facilement achever les autres importuns qui l’accompagnaient, et qui avaient osé s’aventurer dans son sanctuaire. A moins que ceux-ci, terrifiés par la disparition de leur ami, et par la force de l’artificier des enfers, ne choisissent de prendre la fuite. Dans ce cas, il les laisserait quitter l’île. Si les nouvelles de sa puissance se répandaient, cela dissuaderait d’autres humains de venir, alors que totalement calciner ces vermines, même s’il en mourrait d’envie, risquer d’en attirer d’autres.
Hélas, le plan du Démon ne fonctionna pas tout à fait comme il s’y était attendu. Pour commencer, Tobias n’avait pas été neutralisé par son attaque. Bien que blessé et affaibli, il tenait encore debout et, pire encore, se relançait à l’attaque après avoir parlé à ses comparses. Celles-ci, de leur côté, s’étaient débrouillées avec plus ou moins de succès face à l’attaque sensée les occuper et les blesser. Si Euphemia, atteinte au visage par une boule de feu, avait perdu l’équilibre, et s’était assommée en heurtant un rocher de la tête, Nora, elle, s’en était sortie avec quelques brûlures, et avait commencé sa contre-attaque.

ASSEZ ! Hurla de rage Amy. Vous avez eu de la chance jusqu’ici, mais cette fois, je vais tous vous réduire en cendres ! Disparaissez !

Et à ces mots, il disposa ses deux mains devant lui, paumes tournées vers l’intérieur, et commença à charger une de ses techniques les plus redoutables : un torrent de flammes qui noieraient toutes la grotte et dont personne ne réchapperait. Il n’avait besoin que de quelques secondes pour rassembler la puissance nécessaire. Autant dire que Tobias ne parviendrait pas à temps jusque lui.
Mais un imprévu vint perturber cette stratégie bien huilée : le portail de Triaustale, ouvert par Nora laissa ressurgir une partie de l’énergie de la boule de feu géante employée par le Démon auparavant. Celui-ci, bien qu’assez résistant aux flammes, ne fut pas blessé par ce qui avait traversé le portail. Mais la surprise de recevoir une attaque de cet élément, alors que jusqu’ici, seule de l’eau avait été employée contre lui, additionnée au fait qu’aucun ennemi ne devrait se trouver dans cette direction, fut fatale. Amy relâcha sa concentration un moment, et  tourna par réflexe la tête dans la direction de cette offensive. Cela permit à l’Uzumaki de Tobias de le toucher, et bien qu’il ne fût pas à pleine puissance à cause des blessures du mage, cela suffit à secouer assez le Démon pour que son sort ne parte pas.

Que… NON !

C’est tout ce que l’artificier des enfers eut le temps de prononcer avant que Tobias ne le frappe avec tout ce qu’il lui restait de force. Le mage de Lamia Scale avait vu juste : Amy préférait ne pas encaisser d’attaques directes : le déchaînement de coups augmentés par la puissance du démon Magoa eut raison de cet ennemi. Amy était gravement blessé, et n’en avait plus pour longtemps.

Lorsque le calme fut revenu dans la grotte, on entendit une petite voix venant de derrière vous, à l’entrée de la caverne. C'était votre commanditaire, qui est resté à l'abri durant tout l'affrontement.

C’est fini ?

Intervention GM : Félicitations ! Vous avez triomphé d’Amy, l’artificier des enfers. Vous pouvez maintenant terminer votre mission. Les Pyroc sont devant vous, au-delà de la zone ou vous avez rencontré le Démon.
Tobias, si tu veux assimiler Amy, il faut le faire à ton prochain post, avant qu’il ne décède.
Euphémia est éjectée de la mission.
Tobias Grant
El DiabloEl Diablo

avatar

Messages : 337
Date d'inscription : 09/07/2012
Âge : 24
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Take Over - Satan Soul

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.660
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: [Mission] Le feu de la forge [Nora, Euphemia et Tobias]   Sam 12 Oct - 2:18
J’étais parvenu à détourner la boule de feu que m’avait envoyé ce Démon au-dessus de moi. Néanmoins, ça n’avait pas été une tâche facile puisque je me retrouvais avec des brûlures que je ne préférais même pas regarder. La douleur était si atroce que je me félicitais vraiment de ne pas me rouler par terre en hurlant. Avais-je déjà été atteint par des flammes aussi ardentes ? J’en doutais fortement. Oui, c’était bien la première fois que le feu avait un tel impact sur moi, et sous ma forme démoniaque en plus ! Certes, je ne croisais pas de mages utilisant cette magie à tous les coins de rue. Cependant, ce n’était pas la première fois non plus que je m’y retrouvais confronté. Au final, ça avait beau faire presque dix ans que je combattais en prenant la forme d’un Démon, j’étais encore loin de pouvoir en battre un à moi tout seul. Quand le pourrais-je ? Aucune idée. Tout ce que je savais, c’était que le combat n’était pas encore terminé et j’avais un plan pour en finir. Après avoir réclamé une seconde à mes deux coéquipières – je n’avais pas pu constater le fait qu’Euphemia était évanouie – je m’étais de nouveau lancé vers Amy pour l’attaquer en tourbillonnant cette fois-ci. J’avais bien pris soin de ne pas répéter les mêmes attaques contre lui. Il était intelligent et ses attaques étaient dévastatrices ! La moindre erreur signifiait la crémation pour moi. Or, je ne tenais pas vraiment à finir en rôti… J’étais forcé de prendre des risques tout en les minimisant au maximum. Autant dire que ce n’était pas facile du tout ! J’avais cherché à viser son côté droit pour le forcer à se déplacer vers la gauche pour m’esquiver. Le but étant toujours d’offrir une ouverture aux filles pour qu’elles puissent agir à leur tour et m’aider à le finir. Naturellement, je n’avais plus vraiment conscience de ce qui m’entourait puisque j’étais en pleine attaque et que celle-ci me donnait toujours le tournis. Je réalisai simplement que je l’avais heurté alors que j’avais cru qu’il m’esquiverait.

Était-ce dû au hasard ? J’aurais plutôt tendance à croire que les deux autres y étaient pour quelque chose. Je leur avais demandé une seconde de distraction pour pouvoir attaquer. Si ça se trouvait, elles avaient cru que c’était pour lancer cette attaque… Mon plan avait-il capoté ? Non ! Si mon hypothèse de base était exacte : le Démon Amy évitait tout contact physique car il manquait de résistance contrairement au Démon Magoa que j’avais assimilé. Ainsi, cela voudrait dire qu’en le heurtant avec mon Uzumaki, j’avais dû le perturber ne serait-ce qu’un tout petit peu. De même, il y avait des chances que ce coup l’ait blessé. Peut-être pas énormément, mais suffisamment pour me laisser le temps d’en profiter. Me rétablissant aussitôt après avoir senti que je l’avais touché, je me retrouvai accroupi sur le sol les yeux fermés. J’avais plus ou moins été forcé de les fermer afin d’amoindrir la sensation de tournis lors de mon attaque. C’était un effet secondaire plutôt embêtant, d’où le fait que je ne recours pas très souvent à cette technique malgré son potentiel de destruction. Forcément, au vu de la carrure que je me trimballais sous cette forme, valait mieux éviter une collision directe ! Là, en l’occurrence, je ne l’avais pas atteint à pleine puissance ni même complètement. Les dégâts que j’avais moi-même subi plus tôt ne m’avaient pas permis de donner lieu à tout ce que j’avais en temps normal. Une fois rétablie sur le sol donc, je serrai mes quatre poings et ouvris les yeux. Je savais exactement où je me trouvais et où ma cible se trouvait puisque celui-ci était littéralement en train de perdre la tête puisqu’on l’avait stoppé dans son élan. La suite se passa alors très vite. Les dents et les poings serrés, je me retournai et bondis une nouvelle fois vers l’artificier des enfers.

« Kyuukyoku no… HANABI !!!! »

Hurlai-je alors que mes quatre poings commencèrent à marteler la moindre parcelle du corps de ce Démon ! Dans ces coups, j’avais insufflé ma volonté de lui faire éprouver la même douleur que les brûlures m’infligeaient ! La seule différence, c’était que le Démon dont j’avais pris la forme était réputé pour sa résistance. Ainsi, bien que les blessures soient graves, elles n’étaient pas mortelles dans mon état actuel. Sous ma forme humaine, je ne pourrais certainement pas en dire autant car j’aurais fini complètement grillé. Sous la puissance de mes coups, je pouvais parfaitement sentir les os d’Amy se briser un par un : son corps était mis en pièce par la technique que je venais d’utiliser sur lui. L’ultime feu d’artifice. Un nom plutôt ironique sachant que je l’utilisais là – et pour la première fois – sur celui qui se faisait appeler l’artificier des enfers ! Je m’étais souvent plaint du fait que j’étais réduit au corps-à-corps au cours de mes combats, ce qui était plutôt gênant lorsque je faisais face à des individus égaux ou supérieurs à moi, puisque cela leur donnaient l’avantage. Néanmoins, j’étais également fier de savoir qu’à partir du moment où mon ou mes adversaires se retrouvaient dans ma ligne de mire – soit à proximité de mes quatre poings – cela changeait toute la donne ! Les combattants à distance étaient rarement du genre résistant, d’où le fait qu’ils tiennent à garder leur distance. Néanmoins, ils avaient bien plus de chance d’atteindre leurs adversaires. A l’inverse, ceux qui prônaient le combat rapproché compensaient justement par leur endurance et leur résistance afin d’accroître les chances qu’ils avaient de frapper leurs assaillants. Par contre, dès lors qu’ils mettaient la main sur eux, ça faisait mal. Au fond, était-il mieux d’attaquer pour se défendre ou de se défendre pour attaquer ? J’avais toujours pensé que la défense était plus importante que l’attaque. Le hic, c’était que sans aide de la part de Nora et d’Euphemia contre ce Démon, ma défense ne m’aurait servi à rien face à ses attaques dévastatrices.

Alors que je sentais depuis un moment que le Démon ne réagissait plus sous mes coups, je ralentis petit à petit la cadence jusqu’à stopper complètement mes mouvements. J’étais épuisé. J’avais mal partout. Était-ce vraiment fini ? J’espérais pour le coup qu’un autre Démon ne surgirait pas de nulle part. En fait, je ne désirais plus voir de créature du tout pour le moment. Je n’étais vraiment plus en état de me battre, physiquement parlant. Ma respiration se faisait de plus en plus intense. Forcément, à l’intérieur de cette grotte, l’air devait se faire plus rare qu’à l’extérieur. Tout en reprenant ma forme humaine, je posai un genou à terre et m’appuyai dessus pour tenter de récupérer. Devant moi, se trouvait le corps d’Amy, la créature démoniaque capable d’user de la magie du feu. J’étais parvenu à le vaincre. Bon d’accord, j’étais loin d’avoir été seul mais bon. Savoir que j’étais capable de survivre et de remporter la victoire face à des créatures aussi rares que puissantes, c’était toujours bon à savoir. Quelque part, je comprenais mieux ce que mon grand-père et mon père avaient dû ressentir lors de leurs batailles face à des créatures du même genre avant de les assimiler. La question qui se posait maintenant était : devais-je me sentir coupable ? Après tout, j’étais moi-même venu dans cette grotte. J’avais réveillé ce Démon et ma simple présence l’avait rendu hostile envers nous. Or, il était actuellement en train de mourir… Par ma faute. Donc, devais-je culpabiliser pour ce que je venais de lui faire subir ? Devais-je me sentir coupable d’avoir réduit ainsi son espérance de vie ? Devais-je considérer cela comme un meurtre, soit comme un acte répréhensible ? Et qu’en était-il des membres de ma famille ? Devais-je les voir aussi comme des meurtriers ? Des tueurs de Démon ?

Non. Après tout, ce Démon s’en était aussi pris à Seijun, Nora et Euphemia alors que j’étais le seul dont l’existence l’irritait. Eux ne lui avaient rien fait au départ, et pourtant cette tornade de flamme les aurait emportés aussi. De plus, tout portait à croire que pour conserver son territoire, il aurait éliminé quiconque se serait aventuré aussi loin à l’intérieur du Mont Magnis. En clair, en le mettant hors service maintenant, je sauvais peut-être des vies. Je ne me considérais pas comme un héros, mais si quelque part j’avais rendu service en éliminant la menace qu’il représentait, je ne devais pas me sentir coupable. Rassuré concernant le résultat de toute cette histoire, je posai une main sur le corps du Démon : celui-ci ne semblait plus en avoir pour très longtemps… J’entendis alors la voix de Seijun qui demandait si c’était fini. Tournant ma tête vers lui, je lui répondis :

« Oui, c’est fini. Il est en train de mourir… »

Du côté de Nora, je remarquai alors qu’Euphemia était au sol. En l’observant bien malgré la distance, je pus constater que son ventre bougeait régulièrement, signe qu’elle respirait toujours. Son  haut plutôt court était vachement pratique dans une telle situation. Aie ! Je grimaçais de douleur. Mes blessures mettraient un long moment avant de se remettre. D’ailleurs, je serais sans doute forcé d’aller trouver un mage spécialisé dans la magie des soins rien que pour éviter des cicatrices. Les brûlures de ce genre n’avaient rien à voir avec des blessures ordinaires. Les hématomes et entailles se résorbaient facilement avec le temps adéquat. Les brûlures, c’était loin d’être le cas ! Le fait d’avoir encaissé ces attaques sous ma forme démoniaque limitait énormément les dégâts occasionnés sous ma forme humaine. Mais, ça ne les annihilait pas pour autant. Ma main gauche et mon torse étaient assez gravement touchés. Je pouvais toujours bouger et respirer, ce qui était une bonne chose, mais j’allais morfler dès que ces zones toucheraient quelque chose, c’était sûr ! Constatant alors que main droite se trouvait toujours sur le corps d’Amy, je me souvins de ce que j’avais eu l’intention de faire avant que Seijun ne rompe le silence. Cela faisait plus de huit ans que je n’avais pas effectué une telle action. Parviendrais-je à le faire correctement sans la présence de mon grand-père ? Je n’avais pas oublié comment ça fonctionnait, mais au vu de mon état, il y avait des chances que je me loupe… Prenais-je le risque ? Oui. Ce n’était pas tous les jours qu’une telle opportunité se présentait en plus. D’ailleurs, après l’avoir affronté, il était évident que disposer d’un tel atout dans ma manche serait un énorme avantage. Ce serait comme faire d’un ancien adversaire un nouvel allié. Me concentrant alors sur ma main droite, je commençai par m’adresser à notre employeur et à Nora :

« Seijun, si je me souviens bien vous avez dit tout à l’heure que les Pyrocs se trouvaient un peu plus loin quand nous sommes arrivés dans cette caverne. – lui demandai-je simplement avant d’ajouter – Pourriez-vous donc commencer la collecte avec Nora en attendant que je vous rejoigne ? J’ai quelque chose à régler ici. Et je m’occuperai aussi d’Euphemia. »

J’avais demandé ceci gentiment en espérant qu’il m’écouterait. Je lui permettais non seulement de débuter plus rapidement la collecte de ses précieux Pyrocs, mais également d’éviter d’avoir à s’occuper d’Euphemia qui était inconsciente. Nul doute qu’il aurait refusé de l’approcher de trop près craignant de se salir pour X raison. Et puis, après toutes ces interruptions au cours de notre escapade, il devait trépigner d’impatience ! Quant à Nora, je lui évitais d’une part d’avoir à porter notre coéquipière, et d’autre part elle pourrait toujours gratter un peu sur nos récompenses – à l’écuyère runique et à moi – en faisant remarquer à Seijun qu’elle ne l’abandonnait pas elle. Bien que cela ne semble pas être son genre, c’était une possibilité.

Faisant alors fi de tout ce qui m’entourait, je concentrai toute mon attention sur ma main droite et le corps du Démon que je touchais. Plus le temps passait et plus je sentais qu’il ne tarderait pas à rendre l’âme. Or, c’était justement ce qui m’intéressait chez lui maintenant qu’il était hors d’état de nuire. Je tâchai de me concentrer sur la source d’énergie du Démon, soit sur l’essence de celui-ci que je pouvais tenter d'assimiler afin d’obtenir ses capacités. Relâchant alors le peu de magie qu’il me restait afin d’extirper l’âme d’Amy, l’artificier des enfers, je prononçai alors ces deux mots afin de canaliser toute mon énergie dans cet acte :

« Take Over !
Game Master

avatar

Messages : 1586
Date d'inscription : 26/09/2011
Magie / Malédiction / CS : All Mighty
MessageSujet: Re: [Mission] Le feu de la forge [Nora, Euphemia et Tobias]   Jeu 24 Oct - 23:43
Rappel GM : Nora a jusqu'au 26 octobre à 20h pour poster sous peine d'être exclue de la mission.
Nora C. Harrods
The Rebellious PrincessThe Rebellious Princess

avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 20/09/2012
Âge : 25
Guilde : Sabertooth.
Magie / Malédiction / CS : Serei no Mahô.

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.210
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Connue
MessageSujet: Re: [Mission] Le feu de la forge [Nora, Euphemia et Tobias]   Sam 26 Oct - 19:35


ㄨ Let pyroc :

On pouvait dire que l'équipe avait une bonne synergie face au démon qui leur faisait face. Malgré le fait qu'il les ait menacés de tous les détruire, les trois mages restaient dans le champ de bataille, déterminés à montrer à leur adversaire qu'ils n'ont vraiment pas peur des menaces. Dans le cas de Nora, elle voulait lui donner une raclée, car elle n'aimait vraiment les gens qui sont trop arrogants et qui regardent les gens de haut. Pour la blondinette, peu importe qui on est, on n'est jamais le plus fort ou le plus puissant, il y a toujours meilleur que nous, sauf si on arrive à démontrer le contraire, ce qui n'était pas le cas ici puisque cet Amy ne faisait que parler et n'agissait que très peu pour montrer qu'il était fort. C'est pour cela que la mage pensait qu'ils avaient une chance de lui mettre un bon coup de pied dans le cul, façon de parler bien sûr, surtout qu'à chaque attaque de la créature ailée, ils arrivaient à répondre en faisant une contre-attaque, même si leur adversaire avait réussi à toucher l'un des leurs, c'est-à-dire, Euphémia, mais rien de grave, c'était seulement un mauvais coup à la tête à cause d'un faux pas. La combinaison des attaques de l'équipe avait fait beaucoup plus de dégâts en retour, surtout qu'il semblait ne pas s'attendre à recevoir son propre feu absorbé par le portail que l'esprit de la constallationniste avait créé, ce qui l'a déstabilisé avant de se prendre les coups de Tobias qui le mirent hors d'état de se battre, le blessant même gravement, on dirait, ils avaient peut-être fait un peu trop.

Mais l'action était déjà passé et ils avaient gagné, malgré le fait que Nora avait eu des petits doutes, leur volonté avait permis de remporter la victoire, ils étaient saufs. C'est là que le forgeron sortit de sa cachette, toujours au bon moment. Nora alla vers la blessée pour vérifier que tout va bien, ce qui était le cas, la respiration était présente, comme il lui semblait, c'était juste un mauvais coup sur la tête. La blonde ordonna à Triaustale de partir, le combat étant maintenant fini, le remerciant au passage pour l'avoir aidé. De son côté, la contellationniste souffrait des brûlures sur la peau, même si l'adrénaline du combat était toujours présent dans son corps pour essayer d'atténuer le mal. Il fallait qu'elle le garde encore un peu, le temps de ramasser les Pyrocs, puisqu'ils étaient venus pour cela à la base. Tobias s'occupant d'Euphémia et voulant faire quelque chose, peut-être parler avec le démon, la blonde partit avec Seijun pour la collecte du matériau, faisant confiance au blond et essayant de faire abstraction de la douleur des marques sur la peau. Heureusement, on allait les guérir à leur retour et ce n'était pas trop grave non plus, montrant le pouce au mage-bête :

« On s'en occupe, mais on aura besoin de toi vite fait, ce n'est pas une femme qui va transporter tout en même temps. »

Sur ces paroles, elle attrapa le forgeron, se fichant complètement de son côté maniaque de la propreté, pour avancer afin qu'il leur montre enfin où se trouvaient ses fichus rochers dont il avait besoin.

(c) Skelusia


Game Master

avatar

Messages : 1586
Date d'inscription : 26/09/2011
Magie / Malédiction / CS : All Mighty
MessageSujet: Re: [Mission] Le feu de la forge [Nora, Euphemia et Tobias]   Lun 28 Oct - 11:45
Lorsque Tobias prononce les deux mots fatidiques, le corps d’Amy disparaît, tandis que son âme est absorbée par le mage. Ce dernier ressent alors en lui une sensation de lutte intense, car même vaincu, l’artificier des enfers ne compte pas se laisser contrôler comme cela. Il est inconcevable pour lui de devenir une part de cet être inférieur qu’est l’humain…
Mais après un instant d'efforts acharnés, sa résistance faiblit, et Tobias parvient à le dominer. Il a enfin assimilé un nouveau Démon, qu’il peut désormais compter parmi ses transformations.

Bien que Seijun couina pendant tout le trajet de la saleté que Nora allait déposer sur lui avec ses mains crasseuses, il était suffisamment satisfait d’obtenir ses pyrocs et de s’en être sorti vivant et entier, qu’il passa cette fois-ci. Il sélectionna uniquement les meilleures pierres, et en remplit deux grands sacs de toiles, pour être sûr de ne pas devoir revenir ici avant un long moment.


Voilà, j’ai tout ce qu’il me faut. Merci à vous. Et maintenant, quittons au plus vite cet endroit !

Vous pouvez effectivement rentrer jusqu’au bateau, et ensuite chez vous sans être dérangés. Rien de ce qui vit ici n’osera se frotter à ceux qui ont vaincu le Démon…

Intervention GM : Félicitations, vous avez réussi la mission, et Tobias a réussi son assimilation. Vous pouvez faire un tour supplémentaire avant de demander votre récompense.
Tobias Grant
El DiabloEl Diablo

avatar

Messages : 337
Date d'inscription : 09/07/2012
Âge : 24
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Take Over - Satan Soul

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.660
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: [Mission] Le feu de la forge [Nora, Euphemia et Tobias]   Lun 28 Oct - 21:18
Le corps recouvert de brûlures, j’étais placé près du corps du Démon que nous étions parvenus à vaincre. Mes blessures me faisaient un mal de chien et je ne me souvenais pas avoir déjà été brûlé à ce point par le passé. Se retrouver confronter à des mages utilisant des magies aussi destructrices qu’étaient celle du feu, cela n’arrivait pas si souvent que ça. Et quand bien même cela arrivait, rares étaient les fois où le mage en question était capable de commettre des dommages aussi importants. Heureusement d’ailleurs, autrement je passerais mon temps à morfler comme je morflais actuellement. Le simple fait de respirer était douloureux vu que mon torse était grandement touché. Idem pour mes mains et mes bras que j’avais utilisé pour me protéger de cette boule de feu. Il ne fallait pas oublier que, même si mon corps démoniaque réduisait les dégâts quand je repassais sous ma forme humaine, je n’avais que deux bras moi. Je n’en avais pas quatre ! Résultat, les dommages causés sur mes quatre bras se reportaient de façon équitable sur mes deux bras. C’était la raison pour laquelle, mes mains et mes bras étaient touchés ici. Cependant, je n’étais pas le seul à avoir souffert au cours de ce combat. Nora avait également été touchée par des attaques brûlantes, et Euphemia était inconsciente. Quelque part, on ne s’en sortait pas trop mal. On aurait largement pu mourir aujourd’hui si ce Démon avait été plus résistant. Hmm…en fait, même pas. Il aurait suffi qu’il ne nous prenne pas de haut. S’il ne nous avait pas considéré comme des vermines, il aurait été bien plus sur ses gardes et rien que ça lui aurait permis d’en finir avec nous. Or, dès le départ, il était parti du principe qu’on ne pouvait rien face à lui et qu’il nous exterminerait sans aucune difficulté. Il avait causé sa propre perte. Voilà pourquoi je me fichais d’être sous-estimé. Au final, être sous-estimé n’était rien d’autre qu’un énorme avantage que nous fournissait celui qui nous faisait face. L’artificier des enfers venait de prouver que j’avais raison. Non seulement, il avait été vaincu par ceux qu’il avait traité de vermines, mais en plus, celle qu’il méprisait le plus s’apprêtait à lui piquer ses pouvoirs.

Cette personne, c’était moi. Cela avait beau faire huit années que je n’avais pas eu à le faire, je me rappelais petit à petit de la façon de procéder. Une main sur le corps du Démon, j’avais fait savoir à Nora et Seijun que je m’occuperais d’Euphemia pendant qu’ils commenceraient la collecte. Mais avant tout, je devais profiter de l’occasion qui s’offrait à moi pour progresser et combler mes lacunes actuelles. Ajouter ses pouvoirs aux miens me permettrait d’étendre mes horizons. Alors que jusqu’à maintenant, j’avais toujours été limité aux combats terrestres et rapprochés, je pourrais désormais agir depuis les cieux et à distance. Bien entendu, j’allais devoir m’entraîner de façon intensive si je désirais être en mesure d’exploiter le potentiel du Démon Amy. Nora avait accepté de partir devant avec le forgeron pour débuter la seconde partie de notre mission qui consistait à cueillir des Pyrocs. Elle ajouta simplement que je devais me dépêcher de les rejoindre car elle était une femme et ne devrait pas avoir à tout porter. Ses mots me firent sourire. A croire qu’on n’avait jamais eu à combattre un Nebula Chrysalis Pyro suivi d’une créature démoniaque ! D’un signe de tête, j’acquiesçai et les laissai se rendre dans le coin à Pyrocs. Je les suivis du regard pour retenir l’endroit exact où ils allaient. Mieux valait éviter de se perdre dans ce volcan, et encore moins après tout ce à quoi on venait de survivre ! Concentrant alors toute mon attention sur le corps se trouvant sous ma main, je canalisai ce qu’il me restait de magie et prononçai les deux mots magiques. L’âme de la créature s’échappa alors de son corps qui disparaissait petit à petit. Parfaitement concentré sur ce que je faisais, je ne tardais pas à reconnaître cette sensation : celle qui me permit de comprendre que la lutte approchait. Une lutte entre nos deux esprits. Une lutte pour décider de mon sort. Prendrais-je le contrôle ou serais-je vaincu par l’esprit démoniaque ? Une chose était sûre, si je perdais ici, Amy prendrait le contrôle de mon corps et détruirait alors tout sur son passage.

Mon grand-père m’avait déjà expliqué ce qu’il se passait quand l’esprit du mage n’était pas assez puissant pour dominer l’âme du Démon. Premièrement, cela signifierait sans aucun doute la fin pour moi vu que je ne voyais personne ici susceptible de vaincre une deuxième fois Amy s’il prenait le dessus. Ensuite, cela reviendrait à offrir une seconde vie à celui qu’on avait porté au bord de la mort. Nul doute qu’il chercherait aussi à se venger de celles qui m’avaient aidé, soit Euphemia et Nora. N’oublions pas non plus Seijun qui l’avait plus ou moins insulté. Bref, tout ça pour dire que je n’avais pas le droit de perdre cette lutte mentale. J’avais pris un risque en choisissant de l’assimiler ! Je devais donc prendre mes responsabilités et empêcher le Démon de l’emporter ! Celui-ci donnait tout ce qu’il avait d’ailleurs pour m’évincer. Quant à moi, je ne me laissais pas faire. Malheureusement pour lui, non seulement j’étais plus déterminé que lui sachant que j’avais des gens à protéger dans ce volcan, mais en plus j’étais en meilleur forme que lui. Je comprenais bien mieux – au cours de cette lutte interne – pourquoi il fallait vaincre la créature avant de tenter de prendre possession de ses pouvoirs. Si elle était en pleine possession de ses moyens, la lutte serait certainement impossible à remporter ! Là, c’était plus simple puisqu’elle était affaiblie par notre combat. Moi aussi, j’avais été affaibli par mes luttes précédentes. Cependant, je l’étais moins que lui puisque mon corps était toujours en état de fonctionner. Alors que je continuais de lutter de toutes mes forces contre son esprit, je le sentis faiblir et en profitai pour l’évincer complètement. Je sentis alors ses pouvoirs affluer en moi, ainsi qu’une intense chaleur qui, en temps normal, m’aurait fait suer à grosses gouttes ! Au cours de cette lutte, j’avais fermé les yeux pour mieux me concentrer. Ainsi, lorsque je les rouvris, je constatai aussitôt que j’avais bel et bien réussi à dompter le Démon Amy, l’artificier des enfers.

La première chose que je constatai fut la main que j’avais posé sur la créature. Elle n’était plus posée sur rien et ressemblait très pour trait à celle du Démon que je venais d’assimiler. Ce n’était pas la seule qui avait changé. En effet, lorsque je me relevai, je sentis quelque chose dans mon dos. Or, je n’avais encore jamais ressenti quelque chose à cet endroit-là. Cela me rappelait beaucoup le jour où j’avais senti ma seconde paire de bras se trouvant sous la première. Néanmoins, ce n’était pas des bras cette fois. Tournant la tête pour voir ce que j’avais dans le dos, je vis ce qui ressemblait à une aile. Je tournai alors la tête de l’autre côté et en vit une deuxième ! Un sourire s’afficha alors sur mes lèvres tandis que je prenais conscience de ce que je venais d’accomplir : ma seconde assimilation. Levant ma main droite, je plaçai celle-ci devant mes yeux et serrai le poing. Je poussai alors une profonde expiration et retrouvai ma forme humaine. Mes réserves de magie venaient de verser leurs dernières gouttes. Je pris alors trois grandes inspirations que je fis suivre de trois profondes expirations dans le but de me remettre un peu. J’étais épuisé. Mes brûlures me faisaient souffrir. Or, je ne devais pas oublier cette chère Euphemia. Je me dirigeai donc vers elle, plaçant un bras sous ses genoux et l’autre derrière son dos, je la soulevai du sol. Elle respirait toujours et ne semblait pas être blessée gravement. Rassuré, je rejoignis tranquillement le forgeron et la constellationniste. Ceux-ci avaient déjà commencé à récolter les Pyrocs les plus utiles à son travail quand j’arrivais avec notre camarade dans les bras. La déposant doucement sur le sol, je la laissai là et me rendis utile en me soumettant aux indications de Seijun qui savaient parfaitement ce qu’il voulait et ce qu’il ne voulait surtout pas.

« Me revoilà ! Prêt à vous aider et à finir cette mission ! »

A nous trois, la récolte se passa assez vite. Les sacs apportés par le forgeron se remplirent assez vite. Mine de rien, le forgeron devait sans doute craindre qu’on tombe sur de nouvelles bêtes si l’on restait trop longtemps. Et bien que notre mission soit de le protéger coûte que coûte, il devait savoir que dans notre état, ce serait bien plus compliqué. Après, il était possible qu’il se dépêcher simplement pour revoir la lumière du soleil. Être éclairé par un volcan n’avait rien de très réjouissant. Il semblait que plus le temps passait et plus nous parvenions à nous détendre. De même, je commençai à sentir que mes forces me revenaient. Non, je n’étais toujours pas en état de me battre. Je voulais dire par là que porter Euphemia et les Pyrocs seraient bien moins épuisants que prévu. Le forgeron nous annonça alors – une fois les sacs remplis – qu’il avait tout ce dont il avait besoin. Un sourire s’afficha de nouveau sur mon visage. Yep, je me réjouissais de savoir qu’on pouvait enfin se diriger vers la sortie de ce volcan. Le tout, c’était de prier pour ne tomber sur personne lors du retour ! Prenant l’un des sacs remplis, je me dirigeai de nouveau vers Euphemia. Je posai le sac sur le sol et me débrouillai pour placer la demoiselle sur mon dos afin de mieux la maintenir. Je récupérai alors le sac de Seijun et suivit celui-ci vers la sortie. En chemin, je récupérai mon sac – remettant au passage mon béret sur ma tête – ainsi que la cape de la jeune femme. Sur le coup, j’avais complètement oublié qu’on les avait laissés là lors de notre conflit avec le Nebula. J’étais rassuré de constater que mon béret n’avait rien. Celui-ci m’avait manqué. D’ailleurs, je me demandais si Seijun et Nora avaient remarqué que le corps du Démon avait complètement disparu. Avaient-ils compris que je l’avais assimilé ou ne se posaient-ils pas plus de questions que ça ? Après tout, quand on n’utilisait pas soi-même le Take Over, il était assez compliqué d’essayer de comprendre les mécanismes que sous-tendait cette magie.

A la sortie de la montagne, les marins nous attendaient toujours. Je ne savais pas du tout combien de temps nous avions passé à l’intérieur de celle-ci, mais il suffisait de voir l’état de nos corps et le fait que je portais l’une des filles sur mon dos pour comprendre que ça n’avait rien eu d’une promenade de santé. On avait survécu au moins, et c’était le principal. Moi qui ressortais tout juste de ma période de vacances, j’étais bel et bien de retour. Et quel retour ! Première mission depuis longtemps et je me retrouvais avec de nouvelles capacités qu’il me tardait de développer. Certes, j’avais failli mourir. Mais, le prix en valait largement la peine. Notre mission était terminée. Elle avait été réussie. Seijun avait été protégé de chaque menace pesant directement ou non sur sa personne, et les Pyrocs avaient été cueillis en nombre suffisant pour qu’il soit satisfait de cette escapade. Ceux-ci se chargèrent alors de porter Euphemia pour moi. Néanmoins, je marchais près d’eux pour ne pas la perdre de vue. J’espérais qu’elle reprendrait connaissance assez rapidement quand même. Nous retrouvâmes alors la chaloupe qui nous avait permis d’accoster sur cette île. Une fois à bord, nous rejoignîmes le véritable navire qui nous avait transportés jusqu’ici pour que nous puissions exécuter cette mission. Dès lors que le navire mit les voiles en direction du port le plus proche, je me laissai tomber et m’assis, laissant chaque parcelle de mon corps se détendre après tout ce qu’on avait vécu aujourd’hui. Tandis que les médecins de bord s’occupaient comme ils pouvaient de nos blessures, je jetai un coup d’œil à Euphemia, puis à Nora et leur dis avec un sourire :

« Je me souviens pas l’avoir fait tout à l’heure donc voilà… Merci à vous deux. Si vous n’aviez pas été là pour m’aider, ce Démon m’aurait réduit en cendres. Donc merci de m’avoir aidé à le vaincre. »

Levant alors mon regard vers le ciel, je repensai au fait qu’avec un peu d’entraînement, je serais capable de me mouvoir là-haut sans être victime de la gravité. Bientôt, je pourrais voler et produire des flammes toute aussi intenses que celles d’Amy. Pourquoi ? Cette simple pensée me fit rire. Désormais, c’était moi l’artificier des enfers.
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Mission] Le feu de la forge [Nora, Euphemia et Tobias]   

[Mission] Le feu de la forge [Nora, Euphemia et Tobias]

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG : Fiore no Oukoku :: 
 :: Mer d'Iridia :: Mont Magnis
-