Fermer le menu
Ouvrir le menu

Navigation














Partagez | 

 [Premier Tour] Fourth Match : Lucifer / Dante / Onyx / Ren

AuteurMessage
Game Master

avatar

Messages : 1587
Date d'inscription : 26/09/2011
Magie / Malédiction / CS : All Mighty
MessageSujet: [Premier Tour] Fourth Match : Lucifer / Dante / Onyx / Ren   Lun 4 Fév - 10:33
Quatrième Match du Premier Tour
Lucifer Amaiyuri & Dante
VS
Onyx Keegan & Ren Ikari



« Que de plaisir de voir deux demoiselles combattre ainsi! Malheureusement, tout a une fin… Enfin, qui dit que ce match-ci ne sera pas encore meilleur? Cette fois-ci, nous avons affaire à un 2 vs 2, qui nous rendra probablement encore une fois captivés par le spectacle!

Pour la première équipe, nous avons de nouveau affaire à un participant mystère! Qui se cache derrière ce déguisement? Personne ne le sait, mais on se doute qu’il ne peut s'agir que d'un mage très expérimenté pour avoir réussi l'exploit de dompter un monstre aussi puissant que celui qui l’accompagne. Qui aurait pu croire qu’il existait quelqu’un capable de se lier d’amitié avec une créature aussi dangereuse et rare qu’une Nébula Finalitas… Je crois que notre deuxième équipe a du souci à se faire!

Parlant de la deuxième équipe, peut-être en avez-vous déjà entendu parler! Elle s’est déjà démarquée dans un tout autre évènement à l’ouest du royaume, remportant la première Édition des Jeux Militaires Fiorempiques! L’un d’entre eux est un mage de Quatro Cerberus qui nous a déjà impressionnés par son talent musical et par sa maîtrise majestueuse de sa magie… Je parle bien sûr de celui qu’on surnomme le Lotus Mélancolique, Ren Ikari de son vrai nom! Quant à notre deuxième larron, il est un peu moins connu, mais pas moins talentueux… Il s’agit d’un mage sans attaches qui porte le nom d’Onyx Keegan! Et maintenant que les présentations sont terminées…

Combattants de Fiore, que la chance et la magie soient avec vous! »



===================
Ordre de Post et PM: Lucifer [4.995 & Thunder Régalia], Dante [2.495], Onyx [3.455], Ren [3.835].
Lucifer Amaiyuri
Admin / The Dark KnightAdmin / The Dark Knight

avatar

Messages : 764
Date d'inscription : 02/10/2011
Âge : 30
Guilde : Grimoire Heart
Magie / Malédiction / CS : Magia Erebea
Magie / CS Secondaire : Kansô

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 7.530
Statut: Mage de Rang S++
Renommée : Mage Illustre
MessageSujet: Re: [Premier Tour] Fourth Match : Lucifer / Dante / Onyx / Ren   Mer 6 Fév - 11:03
















Fear

On peut se demander ce qu'un Maître de guilde noir peut bien fabriquer dans un tournoi officiel. Le risque de se faire démasquer, le danger que représentent les gardes omniprésents prêts à intervenir en cas de problème et la perspective de finir en cellule avant de se balancer au bout d'une corde... Autant de raisons qui inciteraient tout individu raisonnable à rester tranquillement sur son trône, dans son vaisseau, bien au chaud, à ourdir les plans les plus machiavéliques qui soient. Mais j'étais loin d'être quelqu'un de raisonnable. Pourquoi se limiter au beurre lorsque l'on peut remporter l'argent du beurre et la crémière en prime ? La seule chose qu'il faut, c'est de l'audace, couplée à un peu d'ingéniosité. Pourquoi je me tenais ici ? Parce que c'était justement l'endroit où l'on ne m'attendrait pas. En fin de compte, la stratégie la plus sûr est la plus prévisible, et donc la plus risquée... Donc en toute logique, la plus dangereuse est la moins attendue, et celle qui a les meilleures chances de fonctionner.

Bien sûr, cette logique avait quelques petits écueils qu'il valait mieux éviter. Prendre des risques est une chose, faire preuve d'inconscience en est une autre. J'aurai certes pu participer à visage découvert sous un autre nom, mais si les choses tournaient au vinaigre et que l'on me reconnaissait pour X ou Y raison, je perdais mon anonymat une bonne fois pour toute. Voilà pourquoi je décidais d'utiliser mon manteau d'anonymat de style Nobody, ce dernier cachant non-seulement mon faciès, mais empêchant également de jauger ou repérer ma puissance magique. Je ne comptais pas faire usage de la Magia Erebea de toute façon, ou du moins, pas de manière trop visible. Absorber les sorts adverses est une chose qui se remarque de manière pour le moins évidente, alors que juste les atténuer jusqu'à les rendre inoffensifs passe tellement mieux. Un tour de passe-passe, un truc de magicien de seconde zone, et pourtant, j'avais besoin d'en arriver là pour éviter d'être reconnu. Restait à voir ce que donnerait les opposants que l'on m'avait choisi... Et pour instiguer une certaine peur chez eux, je misais sur le subterfuge, les effets de style les plus impressionnants et la mise en scène.

M'étant inscrit en anonyme, j'eus un léger rictus, de là où j'étais, lorsque le commentateur annonça la venue de "l'Équipe Inferno", car tel était le nom de scène que j'avais donné pour mon association avec Dante. Mais lorsque l'on pensait que j'arriverai depuis les grilles donnant sur les vestiaires des combattants, il y eut un certain malaise, silence, tout de suite suivi de chuchotements dans tout le stade, en voyant que je n'arrivais pas. Où étais-je ? Avais-je abandonné ? Telles étaient les questions qui se lisaient sur les lèvres des spectateurs. Lorsque l'un d'entre eux brisa le pseudo-silence de ces messes basses, pointant du doigt le ciel avec un cri d'étonnement. On put alors voir une sphère noire, drapée de nuages sombres, qui grossissait, grossissait, jusqu'à prendre une taille importante, se dirigeant en plein milieu de l'arène. Telle une météorite, cette apparition s'écrasa sur le sol, provoquant une puissante onde de choc et faisant trembler la terre. Tout ce que l'on pouvait distinguer, c'était un étrange halo obscur, comparable à une brume noire. L'étonnement fut suivi d'un cri de peur à l'approche de ce projectile géant, puis d'un silence inquiet lorsque l'on vit ainsi la "chose" au centre du stade.

Ce fut le moment précis où tout le monde se demande ce qui se passait qu'une étrange lueur apparut dans ce manteau d'obscurité. Une petite flamme, d'apparence inoffensive. Mais celle-ci se changea alors brusquement en brasier, dévoilant la forme d'un Pyro Nebula Finalitas recroquevillé sur lui-même, les ailes enroulées autour de son corps. Déployant celles-ci en libérant une onde de choc enflammée, tout en poussant un cri, il embrasa l'air de l'arène pendant une seconde, poussant un cri terrifiant, laissant du feu apparaître devant sa gueule par la simple chaleur que celle-ci dégageait. Et devant lui, apparaissant à l'instant où la créature déploya ses ailes et se montra au monde entier dans toute sa fureur... Votre serviteur, en manteau d'anonymat. Et alors que Dante continuait son hurlement qui fit vibrer les pierres du Domus Flau, je levais simplement la main gauche, ne me retournant même pas vers lui.

Aussitôt, le colosse de flammes et d'ombre cessa d'émettre tout son, laissant un silence plutôt pesant s'installer dans l'arène. Je me trouvais alors face à mes adversaires qui avaient dû entrer dans le stade quelques instants plus tôt. Laissant le silence s'installer, je tendis alors naturellement ma main devant moi, avant qu'une lumière noire n'apparaisse pour disparaître presque instantanément, laissant la place à une épée fine et légère, mais d'apparence excessivement tranchante. Et ce fut avec une voix calme, tout en brandissant l'arme devant moi, que je pris la parole en m'adressant au duo se trouvant face à moi.


Désolé du retard... Si vous devez m'appeler par un nom, alors ce sera... Mickaël. Maintenant, commençons si vous le voulez bien...

Allais-je attaquer ? Bien sûr que non. Après tout, même si leur nom était affiché sur l'écran géant du stade, mes deux opposants ne s'étaient pas encore présentés, et mon étique de chevalier m'empêchait de commencer ainsi un combat. Les présentations étaient, après tout, une forme d'usage dans ce genre de duel. Me mettant en position de combat, laissant alors Dante faire apparaître une épée de feu en utilisant son Material Fire dans un brasier toujours aussi impressionnant, je fixais de mes yeux le duo de mages face à moi. Le premier était connu comme un Dragon Slayer du Ciel, mais cela ne m'en disait pas plus sur sa magie. Il devait être du même genre que Seika et Akito, du moins, c'était ce à quoi je pensais. Quant au rouquin, je n'avais pas vraiment idée de qui il s'agissait. J'avais entendu plusieurs récits parlant d'un mage solitaire aux cheveux de feu, mais hormis cela, aucune information utilisable le concernant. Les choses promettaient d'être intéressantes...



_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Onyx Keegan

avatar

Messages : 1427
Date d'inscription : 28/05/2012
Âge : 25
Magie / Malédiction / CS : Suna Mahô
Magie / CS Secondaire : Body Magic

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.115
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: [Premier Tour] Fourth Match : Lucifer / Dante / Onyx / Ren   Lun 11 Fév - 7:35

Trop bruyant… Agacé, je rouvris les yeux et jetai un regard noir vers la sortie lumineuse à quelques mètres de moi. Tout ce que je souhaitais, c’était de pouvoir profiter des dernières minutes qu’il me restait avant de devoir me jeter dans la fosse aux lions pour somnoler paisiblement, mais le vacarme de la foule, qui n’était rien de moins qu’insupportable, m’en empêchait. Adossé au mur de pierre et les bras croisés, je plissai les yeux en direction du rectangle de lumière à quelques mètres de moi, vaguement curieux de savoir contre qui j’allais tomber… Malgré moi, je ne pouvais m’empêcher d’éprouver une vague appréhension à ce sujet… Je me doutais bien que les juges ne mettraient pas des adversaires de niveaux trop différents l’un contre l’autre s’ils voulaient éviter que les spectateurs ne s’ennuient devant le massacre, mais cela n’empêchait pas le fait que je ne pouvais être certain de pouvoir gagner, loin de là. Tout n’était pas toujours question de puissance… Le talent inné, la stratégie, l’expérience, savoir lire les intentions de l’adversaire ou comment l’empêcher de faire de même… Tous étaient des éléments qui pouvaient déterminer l’issue du combat. Certes, mon objectif n’était pas de gagner à tout prix, mais mon orgueil souffrirait tout de même si je n’arrivais même pas à passer le premier tour… Contrairement à ce qu’on pouvait penser, je ne m’étais pas non plus inscrit dans ce tournoi pour la récompense qu’allait avoir le gagnant, même si je ne la refuserais sûrement pas si j’arrivais par miracle à me rendre jusque-là. Non, je m’étais inscrit pour une raison un peu plus personnelle…

Sans être le meilleur des mages, j’estimais tout de même que ma maîtrise de la magie était loin d’être mauvaise. Néanmoins, les dernières semaines m’avaient prouvé que cela n’était pas suffisant. Toutes ces fois où j’étais passé à deux doigts de me faire emporter par la mort ou de perdre à cause de mon incompétence… C’était inacceptable. Je m’étais lentement rendu compte que je ne possédais que peu de sortilèges offensifs et que je ne les utilisais pas nécessairement au bon moment ou en ne les exploitant pas à leur plein potentiel… Pourtant, je m’étais tellement entraîné… Seulement, même si je passais des années à essayer de m’améliorer, je doutais que cela change quoi que ce soit. Pourquoi? Parce que s’entraîner seul ne pouvait me préparer à combattre réellement. Améliorer ma maîtrise de la magie et mes capacités physiques, peut-être. Mais cela ne changerait rien au fait que je manquais cruellement d’expérience lorsqu’il s’agissait de me battre. Si je voulais devenir meilleur, je n’avais d’autres choix que de me confronter à d’autres mages. N’ayant que très de relations et encore moins d’amis, participer à cet évènement m’avait semblé être la meilleure méthode afin d’atteindre mon but. Ce fut ainsi que j’avais pris la décision de m’inscrire au Grand Tournoi des Combattants de Fiore, pour le meilleur et pour le pire… en espérant éviter la deuxième fin, bien évidemment.

« C’est à ton tour! »

La voix derrière moi me fit sursauter et je tournai le visage vers celle-ci, regardant d’un air hagard le soldat qui venait de parler. Déjà? Un peu paniqué, je m’écartai du mur, la bouche soudainement sèche. Le bruit autour de moi sembla brusquement s’évanouir alors que je n’entendais que mes battements de cœur et le crissement de mes semelles contre le sable et que je marchais de façon mécanique vers l’entrée de l’arène. Je savais très bien ce qui m’attendait au-delà du porche devant moi, sauf qu’étrangement, cela ne diminuait pas pour autant ma soudaine anxiété. Dans cette arène se tenaient des centaines de spectateurs qui n’attendaient qu’une chose : voir des mages combattre et faire couler le sang d’autrui. Que ce soit moi qui finisse par vaincre mon adversaire ou le contraire, il était inévitable que l’un d’entre nous soit blessé. Étais-je prêt à supporter d’imposer de la souffrance ou d’en recevoir? Si cela voulait dire que je progresserais… Rassemblant mon courage à deux mains, je pris une grande inspiration et pénétrai enfin dans l’arène, les yeux plissés pour résister à la soudaine lumière. J’embrasai du regard les gradins qui m’entouraient, la foule les peuplant, la superficie impressionnante de l’espace de combat, le soleil haut dans le ciel, la tribune des juges, le panneau indiquant les équipes de ce match… Équipes? J’étais en équipe? Inquiet de tomber sur un boulet, je lus rapidement ce qui était affiché, mon cœur ratant un battement lorsque je réalisai l’identité de mon équipier. Ren? Tournant rapidement la tête, je l’aperçus qui se tenait seulement à quelques mètres de moi, étant visiblement entré par le porche juste à côté de mien. Une bouffée de joie m’envahit et je m’avançai vers lui en souriant. Qui aurait cru que nous tomberions de nouveau l’un sur l’autre si rapidement? Mais qui aurait pu croire que nous serions dans le même camp de nouveau? Dans le même camp… Pour l’instant…

« Salut Ren! Content de te revoir! Ça va? Tu as eu réussi à trouver des indices à propos de ta m… » Brusquement, je m’interrompis. Je n’avais aucun droit de questionner le mage au katana à propos d’un sujet aussi personnel si soudainement au plein milieu d’une arène alors que nous nous apprêtions à nous battre… Secouant la tête, je me repris. « Désolé, c’était stupide de ma part, ce n’est pas vraiment le temps pour ça… On dirait que nous sommes condamnés à combattre ensemble… Faisons de notre mieux? »

Avoir Ren à mes côtés… C’était peut-être une réaction stupide, mais je ne pouvais m’empêcher de me détendre. Le Dragon Slayer du Ciel dégageait toujours la même aura de sérénité que dans mes souvenirs… Ou peut-être était-ce simplement mon imagination et que la raison pour laquelle me sentais plus calme était tout simplement que je savais que je pouvais compter sur lui… Quoi qu’il en soit, le stress qui m’avait assailli tout à l’heure s’était presque entièrement dissipé. Maintenant, il ne restait plus qu’à notre adversaire de se pointer le nez. N’aurait-il pas dû entrer en même temps que nous? Je n’avais pas vraiment suivi ce qu’avait dit le présentateur… Ce sont les cris des spectateurs qui m’avertirent que quelque chose se passait et voyant plusieurs d’entre eux lever le visage vers les cieux, je fis de même. Je fronçai les sourcils en voyant une sorte d’orbe noir brumeux agrandir de plus en plus… Non, cela ne grossissait pas, mais plutôt… descendait sur l’arène!? La forme ne cessant de devenir de plus en plus imposante, je m’accroupis, posant une main sur le sol en me préparant à l’impact. S’écrasant sur le sol, la sphère provoqua littéralement une onde de choc similaire à un tremblement de terre et seul le fait que je m’y attendais me permit de ne pas finir étaler sur le sol de façon pathétique… Je baissai lentement le bras que j’avais levé devant moi pour protéger mes yeux du vent déplacé par la
chose, regrettant immédiatement mon geste alors que la chose s’embrasa soudainement avant d’ouvrir grand ses ailes, une vague de chaleur envahissant toute l’arène. Puis, la chose poussa un cri déchirant… un cri qui me ramena brusquement quelques semaines en arrière, lors d’un combat contre un artefact plus que dangereux… Non, les flammes étaient orangées, c’était différent…

Puis, je le remarquai enfin… Devant la
chose… Une silhouette… Un homme, camouflé sous un manteau le dissimulant… Qu’est-ce que… D’un geste, cet homme ordonna à la chose qui l’accompagnait de se taire et, surprenant tout le monde, celle-ci obéit. Cela voulait-il dire qu’il s’agissait de son familier, cette… Cette Nebula, bien évidemment. Dire que cela m’avait pris si longtemps à comprendre! Pour ma défense, je n’avais jamais rencontré de Nébula d’une telle puissance! D’ailleurs, celle-ci était visiblement dans sa forme la plus évoluée, ce qui ne la rendrait que plus dangereuse. Si elle avait réussi à survivre jusqu’à se rendre à un tel niveau, elle ne pouvait être qu’expérimentée et habituée à se battre pour sa vie. Quant à son maître… Apparemment, il aimait impressionner son monde, mais cela n’en disait pas plus sur ses capacités. Comme pour répondre à ma question, il tendit la main devant lui, une lumière noire donnant naissance à une lame qu’il prit en main avec confidence. Allait-il attaquer?

« Désolé du retard... Si vous devez m'appeler par un nom, alors ce sera... Mickaël. Maintenant, commençons si vous le voulez bien... »

Si on doit l’appeler par un nom? Autrement dit, Mickaël n’était qu’une invention, nullement son véritable nom. Quant à son excuse… À qui voulait-il faire croire que son retard n’était pas volontaire? Son entrée avait été trop impressionnante pour être improvisée… Enfin, ce n’était pas une raison pour ne pas lui retourner la politesse dont il avait fait preuve en nous donnant un nom, même s’il se révélait être faux.

« Onyx Keegan pour vous servir, mais j’aimerais bien que vous vous contentiez d’Onyx… J’ai toujours l’impression qu’on parle de mon père lorsqu’on m’appelle par mon nom de famille… Quant à ce combat... Faites de votre pire, tout le monde est là pour ça après tout.. »

Oui oui, ce n’était pas brillant de ma part d’inciter mon adversaire à y aller à fond alors que j’étais sa cible, surtout avec un sourire sur le visage… Mais n’était-ce pas mon objectif, d’apprendre à me battre correctement, quel que soit mon adversaire? Je n’avais toujours pas pris la peine de me relever depuis que le familier de l’ennemi avait fait son apparition, ce qui m’évitait de devoir m’accroupir à nouveau. Ce familier… Il ne fallait pas le laisser se déplacer librement. Devoir éviter ses attaques alors qu’il pouvait voler allait vite se révéler insoutenable, surtout si son maître nous attaquait du sol en même temps. Cette créature… je la préférais de loin bien ancrée au sol! Comme pour confirmer mes pensées, la Nébula Finalitas fit apparaître une épée de feu, arme dont elle savait probablement très bien se servir. Peut-être était-ce lâche de ma part, mais… Je préférais qu’elle se tienne loin de moi… Très loin de moi! Posant les deux mains à plat sur le sol ensablé, je me concentrai sur sa texture bien particulière que je connaissais par cœur. Ce style de terrain était tout à mon avantage et il aurait été stupide de ma part de ne pas se servir de cet atout. Fixant la créature qui me faisait face, je me concentrai sur le sable sous elle. Puisque notre adversaire semblait vouloir que nous nous présentions avant de nous battre, j’en ferai de même. Mais dès que Ren finirait… La bête enflammée verrait le sable sous elle changer brusquement de consistance, l’aspirant et l’emprisonnant pour qu’elle reste clouée au sol… Dès que Ren finirait…

« Sabaku Fuyū… »
Ren Ikari
Admin / Le Lotus MélancoliqueAdmin / Le Lotus Mélancolique

avatar

Messages : 981
Date d'inscription : 18/05/2012
Âge : 26
Guilde : Quatro Cerberus
Magie / Malédiction / CS : Sky Dragon Slayer
Magie / CS Secondaire : Sky Snow Dragon Slayer

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 6.520
Statut: Mage de Rang S+
Renommée : Mage Illustre
MessageSujet: Re: [Premier Tour] Fourth Match : Lucifer / Dante / Onyx / Ren   Lun 11 Fév - 11:07
Un grand tournoi était organisé à l’arène de Crocus et, bien évidemment, de nombreux mages allaient répondre présents pour faire étalage de leur magie et de leur talent. Néanmoins, je n’avais aucune envie d’aller combattre, je voulais rester tranquille après tous les affrontements que j’avais livrés et les missions que j’avais faites, surtout celles concernant les Régalias, elles avaient été les plus éprouvantes. Pourtant, tout ne se passait pas comme prévu, le Maître appelait plusieurs d’entre nous pour aller représenter la guilde à ce fameux tournoi, une occasion de montrer à quel point Quatro Cerberus était devenue une guilde qui faisait parler d’elle. J’avais refusé, voulant du repos par-dessus tout, toutefois, il fallait croire que les Cerbères voulaient l’inverse et j’avais dû subir leurs plaintes pendant toute une journée avant de finalement accepter de représenter également la guilde. J’en soupirais d’avance, mais d’un autre côté, j’étais un peu heureux d’y aller, il y avait de fortes chances que je retrouve des personnes que je connaissais bien. C’était donc en compagnie des jumeaux Amnell et de Xeath que je partais en direction de la capitale, pour être plus rapide, nous avions des moyens de transports et le sort Troia avait dû être obligatoire pour le pauvre Xeath qui ne les supportait pas. Inscription, validation et il n’y avait plus qu’à attendre que les organisateurs nous précisent à quel moment nous allions nous battre. D’après ce que je savais, certains combattraient en équipe et d’autres en solo, mais toujours avec beaucoup d’égalité pour rendre les matchs passionnants, c’était après tout le premier désir des spectateurs.

En attendant, j’essayais de repérer des têtes connues parmi la foule, mais que ce soit à l’œil ou au nez, j’en étais incapable, il y avait vraiment trop de monde. Le tournoi allait commencer et je me précipitais pour voir qui allait faire le match d’ouverture. J’étais agréablement surpris de voir que Quatie et Aoyuki ouvraient le bal, chacun accompagné d’un mage que je ne connaissais absolument pas, les deux s’étaient encore améliorés depuis que je les avais combattus et j’étais légèrement excité à l’idée de me mesurer à eux une fois de plus. Le deuxième match opposait un dénommé Shiro, connu pour être le God Slayer de Feu, et une mage mystérieuse. La façon de combattre de l’inconnue me disait quelque chose et mon instinct avait bel et bien raison, lors d’une attaque, elle avait perdu son anonymat et s’était dévoilée comme étant Elena Frost, la Dragon Slayer de Lumière de Tartaros. Elle avait réussi à fuir les Chevaliers Runiques et j’étais content pour elle, bien qu’elle soit une mage noire, elle restait une sœur à mes yeux et j’espérais la revoir un jour, dans de meilleurs conditions. Après avoir réglé les problèmes qu’avait causé son apparition, le tournoi pouvait reprendre et je remarquais que je connaissais une fois de plus un des combattants. Il s’agissait d’Anna, la jeune fille de Rochair, et je décidais de l’encourager de tout cœur tout en observant les progrès qu’elle avait faits. Malheureusement, je n’avais pas pu savoir si elle avait gagné ou non, puisque quelqu’un me signalait que je serais un participant du match suivant et que je devais me préparer.

Déçu, j’obéissais tout de même tout en croisant les doigts pour la mage de Cait Shelter, puis je me concentrais sur le match à venir. Contre qui allais-je combattre ? Allais-je devoir faire équipe avec quelqu’un ? Quel serait le type de magie que mon ou mes adversaires allaient utiliser ? Tant de questions qui ne trouveront de réponse qu’une fois sur le terrain. J’étais le premier Cerbère à entrer en scène, Shina, Ken et Xeath n’étaient pas encore apparus et j’allais devoir montrer tout ce que je savais faire pour prouver que Quatro Cerberus avait gagné en puissance. Mon opposant était parfaitement inconnu d’après l’annonce que j’entendais, mais il faisait toutefois équipe avec l’une des créatures les plus rares et les plus puissantes de Fiore: une Nebula Finalitas. Bien, le combat n’en serait que plus palpitant ! J’étais surpris d’entendre le présentateur parler des Jeux Militaires Fiorempiques, cela ne pouvait signifier qu’une seule chose, soit j’allais combattre avec Blaid, soit avec Onyx. Vu comment le premier avait réagi lors de nos deux missions ensemble, j’espérais que ce ne soit pas lui, même malgré le fait qu’il pouvait me redonner de l’énergie à l’aide de se magie. Je rougissais un peu aux compliments qui m’étaient adressés qualifiant ma musique comme un talent et ma maîtrise magique comme majestueuse. À mon grand plaisir, le nom d’Onyx était celui qui était prononcé et je me précipitais sur le terrain tout en m’approchant du mage de sable sous les applaudissements de la foule.

_ Salut Ren! Content de te revoir! Ça va? Tu as eu réussi à trouver des indices à propos de ta m… Désolé, c’était stupide de ma part, ce n’est pas vraiment le temps pour ça… On dirait que nous sommes condamnés à combattre ensemble… Faisons de notre mieux?
_ Aucun problème Onyx. Je suis très heureux de te revoir et comme tu peux le voir, je suis en pleine forme. Je n’ai pas d’autres pistes, mais comme tu l’as dit, nous avons autre chose à faire aujourd’hui. Montrons-lui à quel point notre duo peut être dévastateur !

Être avec le mage des sables était en soit rassurant, je n’allais pas faire équipe avec une personne dont j’ignorais tout. Certes, je ne savais pas grand-chose du rouquin, mais nous avions déjà combattu côte à côte et nous avions été en parfaite synchronisation la dernière fois, autant renouveler l’expérience aujourd’hui. Sans compter que je lui avais raconté mon histoire, chose que je ne faisais pas à n’importe qui, il savait donc comment je fonctionnais. Notre adversaire n’était toujours pas en vue et je m’en inquiétais, que faisait-il au juste ? La foule se mettait à s’exclamer et à observer le ciel, suivi immédiatement par Onyx et moi et nous pouvions tous voir les spectacle. J’avais l’impression de voir une brume condensée qui piquait dans notre direction. Sachant très bien que le choc allait nous repousser, je voyais Onyx s’accroupir au sol tandis que je lévitais de quelques centimètres pour éviter la secousse. Les vents ne me gênaient aucunement, ils ne faisaient que glisser sur les côtés, néanmoins, la vague de chaleur me surprenait et je plaçais mes bras devant moi pour me protéger le visage. C’était donc bien elle, la Nebula, qui était responsable de tout ce cirque, elle hurlait comme pour nous intimider ou montrer sa puissance et ce n’était que lorsqu’elle se calmait que je remarquais qu’il y avait quelqu’un devant elle. Le mage mystérieux, celui que nous devions affronter. Il faisait apparaître une épée qu’il prenait sans aucune hésitation, il s’excusait du retard et se présentait comme était Mickaël. Était-ce son vrai nom ou voulait-il juste que nous ayons un nom à mettre sur son identité ? Onyx lui répondait avec provocation, ce qui me faisait hausser un sourcil, la dernière fois, il avait préféré se faire passer pour un couard avant de finalement accepter la mission et voilà qu’il n’hésitait pas à s’avancer et montrer qu’il n’avait aucune peur d’être ici. Je devais avouer qu’il me surprenait, le changement était impressionnant, mais autant qu’il soit dans ce sens que l’inverse.

_ Ren Ikari, Dragon Slayer du Ciel de Quatro Cerberus, un simple Ren suffira pour moi.

D’un naturel désarmant, je venais de me présenter avec un grand sourire, comme nous étions là pour prendre le thé, après tout, il avait été poli dans sa présentation, je me devais de lui répondre sur le même ton. Révéler ma magie n’était plus vraiment un problème sachant que le présentateur l’avait fait et que ma renommée s’étendait dans tout Fiore, bien que j‘en restais toujours aussi étonné. Le dénommé Mickaël avait fait apparaître une épée tout comme son familier, ce qui signifiait qu’il était un mage Kanso, à ma connaissance il ne pouvait s’agir que de cela, et que la Nebula pouvait matérialiser ses flammes comme elle le souhaitait. Que du corps à corps… j’avais donc le choix entre foncer pour faire de même ou préférer la sécurité en restant à distance. Toutefois, je savais qu’Onyx semblait préférer la distance aussi alors pourquoi ne pas compter sur lui pour rentrer dans le tas ? Il l’avait déjà lors de notre mission et vu comment il était concentré sur le sol, je me disais qu’il allait recommencer le même tour que la dernière fois. Un coup d’œil vers lui m’assurait qu’il était bien en train de préparer ce que je pensais et je n’avais plus qu’à m’élancer pour frapper le premier. Mon katana ne me servirait à rien contre lui, il pourrait le briser à l’aide de ses armes magiques et sa maîtrise de l’épée devait bien supérieure à la mienne. Un problème se posait subitement dans mon esprit, et s’il possédait une épée ou une armure résistant aux assauts célestes ? Je devais être prudent avec ce genre de mages qui étaient bien plus dangereux qu’ils ne paraissaient. Je me tournais vers Onyx pour lui souffler un petit rappel:

_ N’oublies pas que je peux t’entendre lorsque lui ne pourra pas, cela pourra être utile, qui sait ? Mais avant de commencer… Vernier !

Mon sceau magique apparaissait sur le sol à nos positions et nous étions recouverts d’une aura fluide symbolisant la vitesse. Je pouvais toujours donner un deuxième soutien, mais je préférais économiser ma magie dans l’assaut cette fois-ci. Je ne serais pas un mage de soutien à part entière dans ce combat, je devais faire en sorte de tout donner, surtout que, si nous étions deux face à lui, c’était qu’il avait les moyens d’encaisser et de rivaliser avec nous deux. Onyx semblait prêt à lancer son premier sort et j’avais deviné qu’il s’agirait d’un sort d’entrave, allait-il atteindre les deux ou se concentrer sur un seul ? Je l’ignorais, mais je n’allais pas tarder à le savoir et il me suffisait juste d’ouvrir les hostilités, je fonçais donc sur l’inconnu, prêt à enchaîner les Tekken et Kagitsume pour l’atteindre et imposer mon rythme à notre adversaire. Cela ne faisait que commencer, mais j’étais déjà ravi de pouvoir combattre de nouveau ici.

_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Lucifer Amaiyuri
Admin / The Dark KnightAdmin / The Dark Knight

avatar

Messages : 764
Date d'inscription : 02/10/2011
Âge : 30
Guilde : Grimoire Heart
Magie / Malédiction / CS : Magia Erebea
Magie / CS Secondaire : Kansô

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 7.530
Statut: Mage de Rang S++
Renommée : Mage Illustre
MessageSujet: Re: [Premier Tour] Fourth Match : Lucifer / Dante / Onyx / Ren   Jeu 14 Fév - 20:56
















Fools

Face aux deux mages, j'arborais une expression des plus impassibles, bien que celle-ci ne soit pas visible à cause de mon capuchon. Si nous n'étions pas en plein milieu d'un tournoi, j'aurais sans doute foncé droit sur eux pour les assaillir sous une pluie de lames et tenté d'en terminer au plus vite. Cependant, je devais opter pour un comportement moins sanguin, moins violent et qui n'attirerait pas autant l'attention. Après tout, des mages capables de lancer un Amaterasu ou une lame d'énergie pouvant fendre en deux le terrain de jeu, n'étaient pas courants. Plus je restais basique dans ma manière d'agir, plus il serait difficile de m'identifier. Épée en main, je restais donc tranquille... Pour l'instant. Et à dire vrai, se balader avec un Pyro Nebula d'âge adulte était loin d'être quelque chose qui rentrait dans l'optique de mon attitude. J'avais fait assez de choses remarquables pour l'instant, mieux valait en garder sous le coude.

Il y avait de fortes chances que certains de mes anciens camarades de Mac Anu soient venus ici pour observer les combats. Je ne pouvais donc pas me permettre d'y aller de manière aussi cinglante que j'en avais l'habitude lorsque j'étais soldat, sous peine que mon style n'en vienne à leur dire quelque chose. De toute manière, même si ma capuche tombait, tout ce que l'on pourrait voir ne serait rien d'autre que le faciès d'un adolescent d'une vingtaine d'années avec des cheveux argentés. Rien à voir avec le gosse à la chevelure sombre que j'étais avant de me rebeller contre l'armée. Fixant les deux adversaires face à moi, je repensais avec nostalgie à tout ce qui s'était passé depuis que j'avais décidé de tracer ma propre voie. Mais l'heure n'était pas à ce genre de sentiments. J'étais au coeur d'un combat, certes, loin d'être à mort, mais assez sérieux quand même. D'un côté j'avais un Dragon Slayer à gérer, et de l'autre un... punk roux au potentiel inconnu.

A bien y réfléchir, je disposais d'une certaine quantité d'informations concernant le premier larron, comme son style de combat et certains de ses sortilèges. Merci Caitlyn et son mini-short pour le rapport sur l'incident du Regalia des Neiges. Le pouvoir d'augmenter le potentiel des alliés ainsi que des attaques à base de vent. Intéressant et utile à savoir. Mais pour ce qui était de cet Onyx, en revanche, je n'avais pas vraiment d'idées concernant le type de pouvoir qu'il utilisait. S'il avait été aussi connu que le Lotus Mélancolique, alors sans doute aurais-je eu un minimum d'informations, ou même des rumeurs le concernant... Mais là, j'allais devoir me faire une idée par moi-même. Le plan ? J'allais me charger de Ren personnellement, pendant que Dante s'occuperait d'Onyx. Cela me permettrait de recueillir des informations utiles pour le finir une fois que j'en aurais fini avec le Dragon Slayer.

Néanmoins, à peine avais-je pensé à cela que mon plan fut mis-à-mal par l'intervention du mage en question. Aussitôt, le sol sous les pieds du Nebula commença à se ramollir jusqu'à l'ensevelir à moitié. Suna no Mahô ? Dans une arène où le sable est en quantité assez importante, cela risque d'être problématique. Il me fallait l'obliger à générer son propre sable plutôt que manipuler celui existant, sans quoi la Magia Erebea ne me serait pas des plus utiles. Mais malheureusement pour ce mage, Dante était capable de déployer une chaleur pour le moins... étouffante. J'en avais fait l'expérience lorsque nous nous étions affrontés, et le sable du Désert Nérobi s'était littéralement cristallisé sous l'effet de ses flammes. Tournant légèrement la tête vers mon partenaire, je m'adressais à lui sur un air ô combien amusé et limite méprisant.


Alors ? Tu fais la sieste et me laisses faire le sale boulot ? C'est pas sérieux ça Aibô...

J'avais pris l'habitude de le surnommer "Partenaire" de la sorte... Après tout, même s'il était considéré comme un monstre sauvage, il avait, de mon point de vue, fait preuve de bien plus d'humanité que certains hommes, comme ceux du Conseil Magique que je m'évertuais à traquer. Le but de la manoeuvre ? Le faire réagir pour qu'il se sorte de ce sable mouvant. Et je dû avouer que cela marchait au poil. Poussant un rugissement de colère, Dante laissa son corps s'embraser dans sa totalité, la chaleur se déployant dans une bonne partie de l'aire de combat. Le sable autour de lui se changea en verre assez vite... Mais le pauvre bougre restait quand même coincé. Soupirant, je reportais mon attention sur le Dragon Slayer. Celui-ci fonça vers moi après avoir renforcé son allié, tout comme Caitlyn me l'avait d'écrit. Corps-à-corps ? As if...

Un léger rictus se dessina sur mon visage alors que je levais mon épée vers le ciel. Pourquoi prenais-je ainsi la pause ? N'allais-je pas réagir au fait de voir un mage d'une grande puissance foncer vers moi avec la claire intention de m'asséner un ou deux coups bien placés ? Bien sûr que non. Restant ainsi, on put voir l'air derrière moi onduler, donnant l'impression d'une mare dans laquelle on aurait jeté un caillou. Le phénomène se dupliqua en plusieurs exemplaires, laissant apparaître une multitude de remous... Desquels on put voir des lames émerger. Beaucoup de lames. D'un trait, d'un seul, je prononçais le nom de cette technique en la laissant s'abattre en direction de Ren.


Nibelung Valesti...

Une véritable pluie d'acier fondit alors vers le Dragon Slayer, l'attaque prenant bien une dizaine de mètres de largeur, et quatre mètres en hauteur. A l'intérieur de ce périmètre, il serait difficile d'éviter les épées, haches, lances et autres armes issues de ma dimension Kansô qui se planteraient sans merci dans le pauvre bougre qui oserait se mettre en travers de leur route. La puissance de projection n'était peut-être pas au maximum de mes talents, gardant de l'énergie sous le coude pour surprendre les mages au cas où les choses tourneraient mal, mais j'avais donné un certain aperçu de la puissance que je pouvais déployer. Repousser ce mur de lames ne serait pas aussi aisé qu'il en avait l'air, la pression projetant les armes étant assez importante.

Sans même jeter un coup d'oeil derrière moi, je laissais une épée apparaître dans une trajectoire légèrement différente, frappant... Derrière moi. Plus précisément, dans le sable cristallisé qui entourait Dante. La puissance du choc fut assez grande pour briser la prison du Nebula dans une onde de choc, suivie par son cri de fureur. Maintenant libre, il allait pouvoir appuyer mes assauts. Et la première chose qu'il fit une fois libre fut de déployer ses ailes et de donner une puissante impulsion grâce à celles-ci, s'envolant d'un seul coup et restant derrière moi, à trois mètres de hauteur. La scène était assez... effrayante, ou du moins, impressionnante. Surtout lorsque Dante ouvrit sa gueule vers le ciel pour laisser jaillir une pluie de sphères explosives, caractéristiques du Volcania. Toutes frappant l'arène comme une pluie de météores miniatures, de manière complètement aléatoire, n'excluant que la zone autour de moi dans un rayon d'un mètre et demi. S'ils voulaient êtres saufs, les deux mages allaient devoir entrer dans cet espace... Et rien ne serait plus dur que cette épreuve...

Les choses sérieuses commençaient enfin...



_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Onyx Keegan

avatar

Messages : 1427
Date d'inscription : 28/05/2012
Âge : 25
Magie / Malédiction / CS : Suna Mahô
Magie / CS Secondaire : Body Magic

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.115
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: [Premier Tour] Fourth Match : Lucifer / Dante / Onyx / Ren   Mer 20 Fév - 5:22

Si je ne savais pas que nous étions à Crocus et que nos adversaires n’étaient pas si différents, j’aurais pu croire être de nouveau à Tolbac, Ren n’ayant toujours pas changé d’un poil de puis la dernière fois. La même attitude sympathique, le même style de combat et le même sort de soutien pour commencer avec un petit atout supplémentaire… Par contre, il y avait bel et bien une différence majeure : nous connaissions tous les deux de quoi l’autre était capable ainsi que ses limites. Sa magie n’était pas celle avec laquelle j’avais le plus d’expérience, mais sa familiarité était suffisante pour que je ne sois pas perturbé plus que cela par l’effet de son sortilège de vitesse. Néanmoins, la vitesse n’était pas ce que je recherchais… Du moins, pas dans l’immédiat. Les mains toujours posées à plat sur le sol, je laissai circuler en moi ma magie, profitant de cette sensation enivrante pendant quelques instants avant de me décider à la laisser s’écouler dans les grains de sable. Comme à mon habitude, je fronçai les sourcils alors que mon cercle magique apparut sur le sol, le sol sous la Pyro Nébula s’affaissant et la piégeant sur place. Parfait… Me relevant, je m’apprêtai à me diriger vers la créature lorsqu’elle s’enflamma subitement, réagissant visiblement à quelques paroles de son maître… De nouveau, une vague de chaleur suivit cette combustion, sauf que cela ne m’empêcha pas de partir tout de même dans sa direction, les yeux plissés. Ce n’était pas quelques flammes qui allaient me faire peur, surtout pas après ma dernière mission où j’avais du combattre une Lantern Blue dont les capacités avaient été augmentées de façon considérable par un Régalia… Suite à cela, le feu était devenu un des éléments que j’abhorrais le plus, sauf que présentement, cela me permettait surtout de ne pas fléchir devant l’adversaire qui n’avait visiblement pas le niveau de la Blue Lantern… Du moins, si le fait que mes cheveux ne soient pas encore en train de grésiller était ce que cela voulait dire.

Exploitant l’avantage de vitesse que m’avait offert Ren, je courrai sans perdre de temps, me rapprochant de la Nébula Finalitas. Pourquoi m’acharner sur elle alors qu’elle était fermement emprisonnée dans le sol? Tout simplement parce que j’ignorais tout de son compagnon et que je préférais me débarrasser d’un adversaire dont j’étais certain de la nature. Au moins, je n’aurais pas trop de mauvaises surprises avec elle et cela me permettrait de me concentrer à cent pour cent sur ce Mickaël par la suite. Après tout, le présentateur n’avait sûrement pas tort en mentionnant qu’il ne fallait pas être faible pour réussis à convaincre une Nébula d’un tel niveau de le suivre. Alors que je pensais cela, l’air derrière l’homme encapuchonné sembla se distorde et une... multitude de lames en sortit?!! Je m’arrêtai soudainement dans ma course, figé sur place. Toutes ces lames… se dirigeaient sur Ren.  J’étais trop loin pour pouvoir réagir… Je lançai un coup d’œil rapide vers les tribunes, rassuré de voir qu’il y avait des hommes en armes qui surveillaient la zone d’un œil attentif, n’ayant toujours pas quitté l’arène après l’éclat du deuxième match. Ils ne laisseraient sûrement pas quoi que ce soit de trop grave arriver au Dragon Slayer du Ciel… Une mort n’enthousiasmerait pas du tout le public… Mais surtout... je  ne pourrais rien y faire dans tous les cas... Détournant à regret les yeux, je fis de nouveau face à la Nébula… juste à temps pour voir son maître détruire le sable cristallisé qui l’entourait d’un coup d’épée, lui permettant de prendre son envol. Choqué, je clignai des yeux. Et maintenant… j’étais censé faire quoi?

La question se fit évidente assez rapidement alors que la Nébula vomit soudainement des boules de feu d’une grosseur considérable sur le terrain. Puis, celles-ci se mirent à tomber sur le sol, comme une véritable pluie d’étoiles filantes… Une pluie potentiellement mortelle… Une d’elles se dirigeant dans ma direction, je me jetai vivement sur le côté, profitant de ma vitesse accrue pour parvenir à l’éviter totalement. Du moins, c’était ce que je pensais jusqu’à ce qu’elle explose en touchant le sol, me prenant totalement par surprise et m’empêchant de me protéger autrement qu’en mettant mes bras devant moi. Soufflé un peu plus loin, je parvins tout de même à atterrir sans trop de casse, me servant de ma magie pour que le sable sur lequel je terminai me réceptionne. Un peu sonné et sentant une certaine douleur dans mes bras maintenant que les quelques poils roux qui les recouvraient étaient partis en cendre, je me relevai tout de même rapidement, sachant que je n’aurai pas de pause. Du moins pas tant que ces météorites miniatures n’avaient pas cessé de tomber, ce qu’elles ne semblaient pas vouloir faire de sitôt. Il me fallait un abri, un refuge… Une nouvelle boule de feu se dirigeant dans ma direction, je me dépêchai de l’éviter avec une large marge de manœuvre, ne voulant pas commettre une nouvelle fois la même erreur. Me trouver un abri devenait de plus en plus pressant… Comme un miracle, ce refuge m’apparut soudainement alors que j’aperçu un espace épargné par l’attaque de du familier notre adversaire. Dans un moment d’idiotie, je fis un pas dans sa direction, ne voyant pas tout de suite qu’une silhouette s’y tenait déjà. Ce ne fut que lorsque je dus faire un roulé-boulé pour éviter une nouvelle sphère enflammée que je le vis. Le dénommé Miackaël, se tenant fièrement dans la zone épargnée, attendant sans aucun doute que nous venions nous jeter dans la gueule du loup… Putain!!!

*Langage, cher Roi ~ Cette une vilaine bestiole qui s’envole hors d’atteinte avec à l’aide de ses jolies ailes enflammées… Pourquoi ne pas les lui arracher?*

*Shiro! Je t’ai déjà demandé de ne pas t’en mêler!*


Si j’étais ici, c’était pour m’améliorer, moi, Onyx Keegan! Ce n’était pas pour me reposer une énième fois sur le parasite de mon esprit… Cependant… Shiro avait un point. Sans ailes, la Nébula ne pourrait continuer à voler. Par contre, cela me semblait un peu cruel de la priver d’une partie de ses membres… Je ne voulais pas entendre ses cris de douleur… Serrant les dents, j’évitai une nouvelle fois une sphère explosive en prenant soin de mettre assez de distance entre celle-ci et moi-même pour pouvoir éviter d’être endommagé par l’explosion. Hésitant, je jetai de nouveau un coup d’œil vers la zone où se situait le mage de Kansô, mesurant les pours et les contres dans mon esprit. Éviter de blesser la créature magique et risquer de me faire décapiter par un mage plus puissant que tous ceux que j’avais déjà rencontrés puisque j’étais nul en combat rapproché ou accepter d’infliger de la douleur à la bête tout en m’épuisant à force d’esquiver ses attaques? … Et puis zut, la Nébula allait sans aucun doute blessée, que ce soit de mon œuvre ou de celle de Ren! De plus, le boni de vitesse que m’avait procuré Ren me permettait d’éviter les attaques du familier ennemi avec plus de facilité que Mickaël le pensant probablement. Et finalement... C’était une question d’orgueil, je préférais éviter de joueur dans le jeu de mon adversaire.

Me servant amplement du soutien de Ren pour éviter les boules de feu et priant intérieurement pour qu’il ne choisisse pas d’économiser ses forces et de le cesser brusquement, je levai un de mes bras, paume vers le ciel. Fronçant de nouveau les sourcils - décidément, c’était devenu un tic - et concentrant ma magie, je matérialisai un grand nombre de billes de sable au-dessus de la Nébula, prenant soin de laisser une distance respectable entre cette dernière et ma future attaque. D’expérience, je savais que plus je les créais en hauteur, plus mes billes allaient prendre de la vitesse en descendant et plus elles allaient faire de dommages. Avec un peu de chance, elles allaient pouvoir percer les ailes de la créature, surtout si celle-ci avait la mauvaise idée d’utiliser ses flammes et de les faire se cristalliser. Sinon, j’espérais au moins que cela puisse la perturber… Et surtout… j’espérais que cette fois-ci, la mage de Kansô n’interviendrait pas. En fait, je ne voyais même pas comment il pourrait intervenir, son familier se retrouvant entre mon attaque et lui-même. Dur de protéger quelqu’un devant soi… En même temps, tout était possible… Abaissant mon bras et laissant mon attaque s’abattre sur sa cible, je prononçai le nom de ma technique :
« Suna Shigure. ». Comme je prononçai ce nom, une nouvelle sphère se dirigea vers moi et je ne réussis qu’à l’éviter partiellement, n’échappant pas totalement à l’explosion… Jurant à mi-voix, je parvins tout de même à me réceptionner une nouvelle fois sans trop de problèmes, malgré le fait que certains pans de mes vêtements avaient soufferts et fumaient…

Malheureusement, je n’avais pas de temps à perdre et mit cette fois-ci ma main vers le sol, envoyant ma magie dans le sable sous moi.
« Suna no Nami. ». Le sable devant moi se souleva du sol et forma une masse de sable plutôt intimidante avant de se diriger inévitablement vers notre adversaire. Ce foutu mage encapuchonné devait bien se marrer à nous voir batailler pour ne pas nous faire carboniser vivants alors qu’il était sain et sauf… Honnêtement, il pensait vraiment que nous allions aller nous battre au corps à corps contre lui? Je ne me battais jamais au corps à corps. Jamais. J’espérais seulement que ma vague de sable le projetterait hors de sa zone de sécurité afin qu’il puisse partager le même sort que nous… Au moins, j’espérais que cela le distrairait suffisamment pour qu’il ne s’occupe pas de ma première attaque et que Ren puisse profiter d’une potentielle ouverture… Je l’avais perdu de vue, mais il devait bien être quelque part, non? De plus, il m’avait probablement entendu et savait ma position… Enfin, peut-être… Avec l’ouïe démesurée de mon équipier, il ne servait à rien de se casser la voix et je pus donc me contenter de parler à voix haute, tout en sachant que l’ennemi ne m’entendrait probablement pas… « Ren… Mickaël va se manger une vague de sable par sa gauche. ». Les chances qu’il ne remarque pas par lui-même mon sortilège étaient faibles, mais mieux valait prévenir que guérir…

Ren Ikari
Admin / Le Lotus MélancoliqueAdmin / Le Lotus Mélancolique

avatar

Messages : 981
Date d'inscription : 18/05/2012
Âge : 26
Guilde : Quatro Cerberus
Magie / Malédiction / CS : Sky Dragon Slayer
Magie / CS Secondaire : Sky Snow Dragon Slayer

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 6.520
Statut: Mage de Rang S+
Renommée : Mage Illustre
MessageSujet: Re: [Premier Tour] Fourth Match : Lucifer / Dante / Onyx / Ren   Ven 22 Fév - 23:40
L’avantage de combattre un mage dont vous semblez avoir cerné les limites de mage, c’est que vous savez à quel moment il va réagir ou du moins, vous vous en doutez. L’inconvénient de combattre un mage dont vous ignorez les limites, c’est que vous ne savez absolument pas comment il va vous contrer lors de votre attaque. Dans mon cas, c’est un mélange des deux qui se produisait. En ayant remarqué qu’il était mage Kanso, je savais qu’il était un spécialiste des combats au corps à corps, n’utilisant pas ou alors très peu de techniques à distance. En réalité, dans mon esprit, c’était très clair, il était incapable d’attaquer à longue portée et j’aurais donc l’avantage sur ce terrain, néanmoins, mes offensives à distance étaient plus simples à contrer ou esquiver. Il valait donc mieux que j’observe de moi-même de quel bois il était fait pour juger de son niveau avant de savoir quelle approche je devrais utiliser. Méthode risquée ? Sûrement si j’avais été seul en face de lui, mais je pouvais compter sur la diversion qu’allait effectuer Onyx, ce dernier venait d’enfoncer la Nebula dans le sable et elle n’arriverait pas à se sortir de là avant un petit moment. Les paroles de Mickaël avaient l’effet escompté puisque son familier s’énervait et laissait échapper une vague de chaleur tellement impressionnante que le sable qui le piégeait se changeait en verre. Le changement était assez impressionnant et magnifique à observer, mais je devais réagir dès maintenant, l’épéiste avait le regard tourné et c’était le moment rêvé pour m’élancer vers lui.

C’était à cet instant que je le voyais lever son arme vers le ciel, que comptait-il faire dans cette position ? Je remarquais une fluctuation de l’air juste derrière lui, comme si quelque chose d’invisible était en train de se révéler et je freinais légèrement pour m’assurer de pouvoir réagir en fonction de ce qui allait se passer. Je me remerciais de toujours commencer un affrontement par l’utilisation de mon soutien de vitesse, sans cela, je n’aurais sûrement pas été capable de réagir suffisamment rapidement pour m’en sortir. Deux mots avaient été prononcés par le mage Kanso et juste après, une véritable avalanche de lames en tout genre se dirigeait vers moi, prête à me découper sans remords. Je reculais brusquement en effectuant des saltos arrière, non sans une certaine agilité qui caractérisait les êtres célestes, et je réussissais finalement à éviter l’attaque aussi surprenante que dévastatrice. Comment aurais-pu me douter qu’un mage Kanso était capable de faire jaillir toutes les armes de sa dimension personnelle ? Je ressentais une douleur à la jambe et j’observais les coupures qu‘avait reçu mon pantalon, heureusement pour moi, elles n’étaient pas très profondes et juste une seule avait atteint ma chair, mais cela ne semblait pas bien grave, juste une égratignure. Pourtant, le problème restait entier, je ne pourrais jamais approcher un type qui pouvait manier autant d’armes d’un coup, cette technique était offensive et défensive à la fois, sans compter que mon élément ne servirait quasiment à rien face au tranchant de l’acier. Je me mordais la lèvre inférieure tout en réfléchissant à une solution pour m’en sortir.

Ce que je n’avais pas remarqué, c’était qu’il avait profité de son attaque pour libérer son partenaire animal de la prison de verre dans laquelle il s’était lui-même enfermé. La Nebula adulte était finalement libre et elle s’envolait ce qui empêcherait sûrement Onyx d’entraver ses mouvements avec le sol de l’arène, toutefois, ce n’était pas le seul inconvénient au fait qu’elle soit en hauteur. En ouvrant la gueule, la créature laissait échapper une pluie de météores enflammés qui allaient s’abattre sur l’arène en ne faisant qu’une seule restriction: Mickaël évidemment. Le message était très clair, il nous invitait à le rejoindre pour poursuivre au corps à corps, son domaine de prédilection. Néanmoins, il ne semblait pas s’apercevoir d’une chose, les projectiles étaient lents, énormément même à mes yeux; était-ce dû au fait que j’étais plus rapide à l’aide Vernier ? Je n’en savais rien, mais ce que je savais, c’était que je n’aurais aucun mal à esquiver tous les projectiles, toutefois, je me demandais si Onyx allait avoir la même réaction. En jetant un coup d’œil dans sa direction, je notais qu’il s’apprêtait également à esquiver, il devait donc bien être capable de le faire, nous n’aurions donc pas à jouer le jeu de Mickaël. En me concentrant, je pouvais sentir les vents se déplacer à cause du frottement des météores avec l’air et il n’y avait rien de plus facile pour moi que de suivre ces vents. J’avais déjà usé de cette technique lors des Jeux Militaires Fiorempiques, il me suffisait de recommencer tout en prenant garde à laisser une distance de sécurité avec les corps en mouvement.

La foule devait trouver le combat à son goût, il y avait tout ce dont elle était venue chercher: du suspens, une démonstration étonnante de diverses magies et surtout du spectacle. Je sentais que l’heure de la contre-attaque allait sonner. Dans mon esquive, j’observais Onyx qui préparait quelque chose, il semblait vouloir se charger de la Nebula alors que j’avais moi-même l’idée de la contrer pour être tranquille un moment. Des grêlons de sable se formaient dans le ciel et je devinais qu’il allait viser les ailes pour empêcher la créature de rester dans les airs ou elle pouvait esquiver plus aisément les sorts qui lui étaient destinés. Enfin… tant que je n’allais pas moi-même dans le ciel, elle pourrait esquiver, si j’allais également dans les airs, la Nebula finirait par se prendre un coup qui la clouerait au sol une bonne fois pour toutes. Néanmoins, Onyx avait quelques problèmes, se concentrer sur un sort tout en se déplaçant était délicat, mais j’avais confiance en lui, je savais qu’il n’aurait pas besoin de mon aide pour le moment. Notre adversaire nous attendait bien sagement dans sa zone de sécurité et je cherchais le moyen de m’approcher de lui sans subir la même contre-attaque. Premièrement, il ne m’aurait pas une seconde fois avec cette technique, j’avais bien remarqué que l’apparition des armes ne se faisait pas directement, il était facile de repérer leur localisation avant leur lancement. Deuxièmement, maintenant que j’étais prévenu, je mettrais immédiatement une distance de sécurité pour esquiver sans dommages. Malgré tout, je sentais qu’il n’utiliserait plus cet atout, il semblait avoir plus de puissance que je ne le pensais, surtout lorsque je savais que les organisateurs l’avaient mis en face de nous deux, jugeant équitable notre affrontement.

_ Ren… Mickaël va se manger une vague de sable par sa gauche.

La phrase prononcée par Onyx n’avait pas été criée, il avait juste parlé normalement et je l’avais très bien entendu malgré tout. Parfait ! J’avais enfin l’ouverture que je cherchais à avoir depuis un moment, le tout était maintenant de trouver comment utiliser cette diversion pour attaquer. Je pouvais très bien me jeter en face de lui pour qu’il se concentre sur moi afin qu’il se prenne l’attaque d’Onyx, toutefois, je pouvais aussi trouver mieux, j’en étais persuadé. Je faisais travailler mes méninges à une vitesse extrême, jusqu’à ce que je trouve une idée qui pourrait bien fonctionner. Profitant des projectiles s’abattant toujours sur l’arène, je les esquivais de manière à être toujours hors de champ de vision du dénommé Mickaël, je pouvais donc ainsi me placer juste derrière la vague de sable et me lancer pleinement dans ma technique. Réunissant les vents autour de mon corps, je m’élançais tel un missile à la suite du sable qui s’élevait pour me cacher, le Kenkaku n’était pas spécialement une technique que j’appréciais, mais elle avait la particularité d’avoir une bonne force de projection. Les dommages seraient sans doute importants, mais cela, je ne le saurais que si jamais j’arrive à atteindre l’épéiste au visage dissimulé.

_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Lucifer Amaiyuri
Admin / The Dark KnightAdmin / The Dark Knight

avatar

Messages : 764
Date d'inscription : 02/10/2011
Âge : 30
Guilde : Grimoire Heart
Magie / Malédiction / CS : Magia Erebea
Magie / CS Secondaire : Kansô

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 7.530
Statut: Mage de Rang S++
Renommée : Mage Illustre
MessageSujet: Re: [Premier Tour] Fourth Match : Lucifer / Dante / Onyx / Ren   Ven 1 Mar - 0:19
















Charisma

Les bras croisés, j'observais la scène, immobile. Mes deux adversaires se démenaient pour esquiver les boules de feu qui laissaient sur l'arène plusieurs tas de terre brûlée, les flammes grandissantes au fur-et-à-mesure que les explosions retentissaient dans l'aire de combat. Même si j'avais l'air de ne rien faire, je fixais les deux mages du mieux que je le pouvais, essayant de ne pas les perdre de vue. Leur posture, leur temps de réaction, leurs réflexes... Tant de détails inintéressants pour un novice, mais qui, pour un combattant chevronnés, devenaient tant d'informations précieuses qui permettaient de pouvoir s'adapter à un assaut direct. L'observation avait toujours été un point auquel je prêtais une attention toute particulière. Après tout, recueillir des renseignements est la chose la plus importante avant de se lancer à l'assaut. Sans ces derniers, la victoire ne reposerait que sur du hasard, ou le simple niveau de puissance. Même si j'avais confiance en ma force, je n'étais pas du genre à laisser ce seul facteur décider de tout. On finit toujours par croiser quelqu'un de plus fort que soi... Et le jour où cela arrivera, je désirais être prêt à le recevoir.

Mais une boule de feu explosant près des deux mages souleva un nuage de poussière qui me fit perdre le contact visuel. Ce n'était néanmoins pas un drame. J'avais pu observer leur vitesse de réaction, sensiblement supérieure à celle de Dante, et j'estimais que le Nebula ne pouvait vaincre à lui seul ces deux guerriers. En particulier le Dragon Slayer. Ce dernier possédait, de toute évidence, le potentiel le plus développé. Sa vitesse de réaction, amplifiée par son sortilège, était au-delà de celle de mon familier, et nul doute qu'il aurait pu vaincre ce dernier en duel. Mais voilà, nous étions loin d'être en simple duel. Actuellement, je supportais Dante dans son assaut en ne faisant rien. Mais si la situation s'inversait, et que c'était la bête incandescente qui venait à être mon support, il n'y avait aucun doute quant au fait que la donne serait radicalement changée, en défaveur de mes deux opposants. En somme, tout ce que je faisais actuellement n'était qu'un test, afin d'évaluer leurs compétences, et ainsi décider de la démarche qu'il convenait d'adopter pour procéder à leur élimination du tournoi.

Depuis le ciel, une pluie de sable condensé se mit à pleuvoir. N'ayant pas vu la moindre colonne sablonneuse s'élever dans les airs, j'en déduisais qu'il s'agissait d'une attaque de magie pure. Dante n'étant pas situé si loin de moi, cela me donnait un précieux avantage que nos deux amis allaient amèrement regretter. Je décroisais alors les bras, souriant légèrement, même si ma capuche noire empêchait de distinguer ce fait. Bras droit levé, paume de main vers le ciel, je ne prononçais qu'un simple mot qui allait faire pâlir pas mal de monde dans l'assistance.


Complexio...

Une grande partie des attaques d'Onyx fut ainsi absorbée, n'atteignant pas leur cible et engrangeant chez moi une croissance du pouvoir magique. Mais il fallait être réaliste. Je ne pouvais pas non plus absorber toutes les attaques du mage de sable aussi facilement. Le point d'absorption était trop éloigné et trop éparse, de par la nature multiple des attaques qui constituaient ce sortilège. Seule la moitié de l'attaque fut ainsi absorbée dans un bruissement et un déplacement d'air provoquant un bruit aigu. L'autre moitié fit mouche, frappant Dante à plusieurs reprises, lui faisant perdre sa concentration pour ce qui était de la zone de sécurité. Six ou sept sphères explosives se dirigèrent alors vers moi, avant de connaître le même sort que la moitié des projectiles du mage solitaire, disparaissant dans un déplacement d'air caractéristique d'une compression à vide. Puis, plusieurs sphères de sable vinrent toucher les articulations des ailes du Nebula, qui, du coup, perdit son équilibre aérien, chutant pour s'affaler de tout son long sur le sol de l'arène, dans un cri mêlant douleur et rage. Profitant du fait qu'il était impossible de me voir, je tournais juste ma tête vers mon compagnon, lui faisant un bref signe, imperceptible à cause du nuage de poussière qu'il avait soulevé par sa chute.

Aussitôt, les flammes du familier disparurent, et il ferma les yeux, prenant une attitude inerte. Dante était vaincu... Ou du moins, on était en droit de le croire. Plus aucune flamme ne sortait de son corps, signe qu'il était "au repos". Tout être censé aurait ainsi pensé que l'animal était hors-jeu. En réalité, je lui avais indiqué, par le seul mouvement de ma tête, de faire le mort. Obéissant, et même s'il mourrait d'envie de déchaîner les Enfers, mon compagnon fit aussitôt ce que je lui avais demandé, ne sourcillant pas, sachant qu'il ne devait plus bouger sans que je lui en donne l'ordre, même si je venais à courir un danger imminent. Mais mon regard vers la créature fut dévié par le son d'un déplacement dans ma direction. Voyant le mur de poussière se dissiper, je constatais qu'une vague de sable fonçait droit vers moi. L'impact n'allait d'ailleurs pas tarder à être imminente. Mais au lieu de reculer ou d'esquiver, je m'avançais en courant vers l'assaut, mon bras gauche situé près du sol dans ma course se leva alors, laissant apparaître grâce au Kansô, un katana de belle taille, que je levais d'un coup sec.

Une violente émanation d'énergie en sortit alors, signe de l'utilisation du Yami Tenshô. La vague noire fendit littéralement en deux le sable qui se dispersa en passant de chaque côté de ma personne, ne me touchant pas. Mais petit hic, je n'avais pas prévu de découvrir, derrière ce manteau sableux, un Dragon Slayer, toutes cornes devant, prêt à m'enfoncer son crâne dans mon abdomen. Mais s'il voyait sa vitesse de déplacement amplifiée par son sortilège, je voyais également mes capacités physiques amplifiées par l'absorption du sortilège de son ami ainsi que des boules explosives de Dante. Je n'aurais pas le temps d'esquiver, mais me protéger était toujours possible. Rabaissant mes mains, tendant mes bras, à l'instant où Ren vint me percuter, mes mains se posèrent sur ses épaules. Je n'avais pas pu l'empêcher de me mettre un coup, mais j'avais pu réduire de manière significative la puissance de celui-ci en bloquant ainsi l'avancée de mon adversaire. Nous fûmes alors tous deux projetés dans la direction opposée à la mienne. Moi, d'une part, parce que je venais d'encaisser une attaque me propulsant en arrière, et Ren, d'une autre part, parce que je tenais fermement ses épaules. Mes pieds s'enfonçaient dans le sol, laissant un sillage de plus en plus important, jusqu'à ce que finalement, plus aucune poussée ne soit exercée. Je me tenais donc penché en avant, mains sur les épaules de Ren qui avait le corps incliné avec la tête en avant.


Enfin assez proche...

Avec juste ces trois mots, le pauvre Dragon Slayer dut comprendre qu'il venait de faire une regrettable erreur en s'approchant aussi près de moi. Si sa vitesse était amplifiée par son sort, de mon côté, c'était à la fois celle-ci, mais également ma force physique. Mon genou droit se leva naturellement vers un endroit difficile à évaluer en fonction de notre posture. Soit son torse, soit carrément sa tête, ou soit encore entre les deux. En le tenant par les épaules, je l'empêchais ainsi de fuir et d'esquiver l'assaut. Mais je dus le lâcher, un dixième de seconde avant l'impact, afin de pouvoir le propulser au loin. Autant dire que la force mise dans le coup n'avait rien à voir avec des capacités humaines, compte tenu de ma puissance physique amplifiée par la Magia Erebea. Même si je n'avais pas absorbé des masses de magie, les effets de cette Lost Magic étaient loin d'être anodins. Ce n'était rien comparé à l'état d'Adéat, mais cela ferait quand même réfléchir le grand brun sur les capacités que j'avais, car la puissance du coup était suffisante pour lui faire comprendre qu'il y avait anguille sous roche, même s'il ne risquait pas d'être vaincu ou tué avec "juste ça". De plus, n'immobilisant que ses épaules, le Dragon Slayer avait la possibilité de croiser ses bras devant lui pour réduire l'impact de mon genou.

Dans tous les cas, il serait sans aucun doute repoussé au loin, et ce fut ainsi que je me tenais face à mes deux opposants. Ren à quelques mètres devant moi. Onyx un peu plus loin en arrière à droite, et Dante, allongé et faisant le mort sur la gauche. De plus, ayant reculé suite à l'attaque du Pourfendeur de Dragon, j'étais dos au mur. Manque de chance pour mes deux adversaires, c'était dans ce genre de situation qu'une bête sauvage devenait extrêmement dangereuse. Il était temps pour moi de jouer l'une des cartes les plus efficaces qu'il m'ait été donné de déployer dans toute ma carrière, que ce soit de Chevalier Runique ou de Maître de Guilde Noire. Je parlais bien entendu de la carte de la psychologie. Après tout, nos deux amis ignoraient complètement à qui ils avaient affaire, chose logique. Mais même si je ne comptais pas leur donner mon identité, et bien que le Complexio de tout à l'heure soit caractéristique de la Magia Erebea que très peu de personnes en ce bas monde pouvaient se targuer de maîtriser, j'allais laisser entrevoir quelque chose à nos deux amis. Je parlais bien évidemment du niveau de puissance que je pouvais déployer. Cela ne compromettrait en rien mon identité, mais Ren et Onyx verraient alors que la grosse carpe qu'ils essayaient de pêcher depuis tout à l'heure tenait davantage de la Baleine Blanche hargneuse et sanguinaire. Ouvrant mon manteau d'anonymat pour ne laisser que le bouton du haut d'ouvert, je retirais mon bras gauche de sa manche, laissant mon coude replié trôner à son embouchure, faisant office de support, me laissant donc avec le bras plié devant moi, dévoilant des habits noirs recouvrant ce qui se trouvait sous le manteau, alors que ma tête restait dans l'obscurité.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Aussitôt, de par ce fait, je venais de supprimer l'une des caractéristiques de mon Manteau d'Anonymat Nobody. S'ils ne pouvaient toujours pas voir mon visage ou avoir un quelconque ressenti quant à mon pouvoir magique, ils pouvaient cependant constater l'étendue de celui-ci. Et autant vous dire que lorsque je joue la carte du moral et de la peur, je n'y vais pas de main morte. Peu à peu, l'air sembla devenir lourd, presque étouffant, alors que le sol se mit à trembler de plus en plus. Plusieurs morceaux de roche dans l'arène se mirent en suspension, en commençant par les petits cailloux, avant que ce ne soit au tour des morceaux plus imposants. Avançant lentement, d'un pas, je fis apparaître une épée à deux mains pour le moins imposante que je positionnais sur mon épaule, laissant le dos de la lame toucher celle-ci alors que la pointe se dressait derrière ma tête. Ma démarche était lente, et le sable s'écartait de ma route au fur-et-à-mesure de mon avancée sous le souffle de l'énergie magique qui émanait de mon corps. Même s'ils n'étaient pas en proie à la peur, ce déploiement de pouvoir aurait sans doute son petit effet.

En tout cas, c'était le cas dans les gradins, car il était rare de sentir une puissance comme celle-ci au sein de l'arène. Même si j'étais conscient qu'il existait nombre de mages plus forts que moi, je savais que j'étais également loin d'être aussi inoffensif qu'un bébé Lycaon. Et je savais aussi que j'étais bien au-delà du niveau des deux mages face à moi. Cet écart, ce fossé, c'était sur cela que je devais jouer pour leur faire perdre courage, pour diminuer leurs facultés, et ainsi prendre le dessus. M'arrêtant à quatre mètres du duo, je penchais ma tête sur le côté, faisant craquer ma nuque, avant de brandir en l'air, toujours d'une seule main, mon épée. Aussitôt, le niveau d'énergie ambiant grimpa subitement, accentuant la pression que je mettais sur le Dragon Slayer et son acolyte. Il était temps de cesser les échauffements et analyses en tout genre. C'était maintenant l'heure de passer au coeur du combat. Les flammes émanant des mottes embrasées qu'avait lancées Dante se mirent à toutes converger vers moi, absorbée par un Complexio de la Magia Erebea. Et plus les flammes disparaissaient en m'approchant, plus l'on pouvait sentir la puissance qui émanait de moi grandir de façon exponentielle. Trois mots suffirent à provoquer un silence absolu, signe d'une catastrophe imminente.


Fini de jouer...

J'abattis alors mon immense lame dans un déchaînement de magie violent. Un seul coup, vertical, net et puissant. Ce seul coup suffit à déployer un Yami Tenshô d'une ampleur beaucoup plus importante que celui ayant scindé en deux la vague de sable d'Onyx. Et à propos de ce dernier, c'était bel et bien vers lui que l'attaque se dirigeait. Le croissant de Lune noir, immense, était apparu sous forme colossale, avoisinant les huit à dix mètres de haut. Mais surtout, il était loin d'être diffus. Sa forme était toute en hauteur, se propageant droit devant sur une largeur de trois bons mètres, sans se disperser. Le sol de l'arène se fendit littéralement sous l'attaque, car s'il faisait une dizaine de mètres de haut, il en était de même pour la seconde moitié du croissant de Lune se trouvant sous terre. Autrement dit, ce n'était plus un sillage que l'attaque laissait derrière elle, mais bel et bien une crevasse de trois mètres de large, comme si la terre avait été coupée nette.

Pourquoi viser Onyx ? La raison était purement stratégique. J'avais pu constater une certaine supériorité chez Ren. S'il est admis d'éliminer les supports en premier, une règle prévaut sur celle-ci, indiquant que ce sont les plus faibles, les gêneurs, qu'il convient de mettre hors-jeu avant toute chose. Onyx était, de nous trois, le mage qui avait le moins développé son potentiel... C'était la seule chose qui me poussa à l'attaquer lui en tournant mon épée dans sa direction, au lieu de celle de Ren. Bien qu'il soit plus loin que ce dernier, le déploiement d'énergie du Yami Tenshô ainsi que la vitesse de ce dernier risquaient de lui faire écarquiller les yeux et de se demander ce qu'il se passerait. Une attaque du Master de Grimoire Heart... lancée à pleine puissance... n'était pas le genre de chose qu'un peu de sable pouvait stopper ou même freiner. Et quand bien même, la déflagration que causerait l'attaque en explosant risquait d'occasionner de sévères dommages à toute la moitié de l'arène qui serait prise dedans. Personne ne savait qui j'étais. La seule certitude qui ressortait de cette démonstration...

C'était que j'étais dangereux...



_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Onyx Keegan

avatar

Messages : 1427
Date d'inscription : 28/05/2012
Âge : 25
Magie / Malédiction / CS : Suna Mahô
Magie / CS Secondaire : Body Magic

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.115
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: [Premier Tour] Fourth Match : Lucifer / Dante / Onyx / Ren   Lun 11 Mar - 6:43
Dire que je pensais que c’était une bonne idée d’attaquer la Nébula par le haut puisque cela empêcherait son maître de s’en mêler… Comment avais-je pu faire une telle erreur? Un air entre l’incrédulité et la frustration peint sur le visage, je ne pus qu’observer une grande partie de mon attaque s’évaporer dans les airs comme si elle n’avait jamais existé sans que je ne puisse y faire quoi que cela. Sur le moment même, je ne réalisai pas exactement ce qui venait de se passer. Quelques secondes avant, mes billes étaient là, et l’instant d’après, la moitié d’entre elles s’étaient évanouies sans avertissement. Je savais bien qu’il existait un grand nombre de phénomènes inexpliqués, mais il y avait tout de même des limites au surnaturel! Ce ne fut que lorsque je vis certaines des boules de feu crachées par le familier et n’ayant toujours pas touché le sol être attirées en direction de Mickaël que la lumière se fit dans mon esprit. Il absorbait les attaques et moi, comme un abruti, je n’avais rien trouvé de mieux que de l’attaquer directement… Faire une erreur aussi monumentale… En même temps, je n’avais eu aucun moyen de prédire que le mage de Kansô possèderait une telle magie… Une magie pouvant assimiler la magie des autres était quelque chose dont je n’avais jamais entendu parler. Jamais. En fait, je n’étais même pas certain de comprendre comment une telle magie pouvait exister. N’était-ce pas un paradoxe que d’absorber de la magie en utilisant de la magie?

Enfin, cela n’avait pas trop d’importance pour l’instant, ni même le fait que j’avais visiblement fait mouche puisque la créature enflammée s’était effondrée sur le sol dans un cri de douleur, son corps gisant maintenant sur le sol. Non, l’important était que je venais tout juste de lancer une seconde attaque sur un mage qui pouvait sans aucun doute l’absorber… J’eus la soudaine envie de fermer les yeux, ne souhaitant pas voir ce qui allait se passer, mais n’osant pas le faire, par peur de manquer quelque chose de vital. De plus, je ne pouvais détourner la tête alors que mon équipier se jetait tête première dans la gueule du loup. Mes valeurs différaient parfois de celles de la majorité du peuple en général, mais je refusais de nier ou de détourner le regard lorsque quelqu’un avec qui je faisais équipe était en péril. Cela n’avait pas toujours été le cas, mais le passé étant ce qu’il était, j’avais changé. Pour le mieux ou pour le mal, cela restait à voir, mais pour l’instant, je brûlais d’envie de crier à Ren de revenir sur ses pas tout en sachant que c’était impossible, qu’il ne pouvait stopper son élan. Cependant, la réaction de notre adversaire alla à l’encontre de toutes mes attentes. À la place de répéter les mêmes actions que précédemment lorsqu’il avait absorbé mon Suna Shigure, il la trancha en deux. Mes pupilles s’élargirent de surprise en voyant un tel acte qui révélait deux points importants dont le premier était que le propriétaire de la Pyro Nébula Finalitas était assez puissant pour pouvoir couper entièrement en deux ma vague de sable sans difficulté apparente. Quant au deuxième point… en fait, je n’étais pas certain de savoir s’il n’avait tout simplement pas pris la peine d’absorber une attaque qu’il pouvait facilement contrer ou s’il en avait été incapable. Néanmoins, c’était tout de même intéressant…

De façon tout aussi intéressante, il encaissa l’attaque de Ren, ce qui ne fut visiblement pas chose facile puisque l’impact le fit reculer de plusieurs mètres. C’était la deuxième fois qu’il n’utilisait pas sa capacité d’absorption… D’un autre point de vue, absorber la magie du mage de Quatro Cerberus n’aurait pas servi à grand-chose puisque ce dernier n’aurait pas perdu son élan pour autant. Son élan… Je clignai bêtement des yeux, croyant avoir deviné ce qu’il en était tout en trouvant cela un peu trop simple. Était-ce possible que le mage masqué ne puisse absorber que la magie pure? Si c’était le cas, la marche à suivre tombait sous le sens. Le Dragon Slayer du Ciel combattrait avec les techniques propres au corps à corps qu’il possédait tandis que je l’appuyais avec le sable du terrain. Seulement, cela me semblait un peu trop aisé pour être vrai. N’était-ce pas un piège de la part de ce Mickaël? Faire preuve d’un peu de paranoïa ne pouvait sans doute faire de mal à personne… Sauf que… Sauf que je réfléchissais trop, encore une fois. Je n’étais pas venu ici pour rester planté à ne rien faire! C’est avec cette pensée en tête que je m’apprêtai à me rapprocher des  deux combattants avant de m’arrêter soudainement, voyant Ren être projeté violemment vers l’arrière par le mage encapuchonné. Criant son nom, je m’apprêtai à le rejoindre pour m’assurer qu’il allait bien lorsqu’une… « pression » se fit soudain sentir dans l’arène, une pression telle que j’en avais rarement ressenti auparavant. La bouche sèche, je dus me faire violence pour ne pas tomber à genoux alors que mes jambes me trahirent et se mirent à trembler.

Le souffle coupé, je me tournai lentement vers la source de toute cette énergie, de toute cette puissance. Mickaël… Sa capuche avait glissé en partie - à moins qu’il ne l’ait enlevé délibérément - et son aura magique était maintenant plus que perceptible. Alors que j’entretenais depuis le début le vœu de savoir exactement de quel calibre était notre adversaire afin de mieux pouvoir le contrer, je souhaitais maintenant ne pas le savoir. Malgré moi, ma respiration s’accéléra alors que le mage habillé de noir nous écrasait de sa puissance, l’air ambiant lui-même semblant se compresser devant un tel étalage de puissance. Lentement, il s’avança vers nous, les quelques flammes subsistants par terre étant aspirées vers lui à chaque pas qu’il faisait et je ne pus m’empêcher de reculer de quelques pas également. Au fond de moi, je savais très bien que je ne devrais réagir de cette façon, que la Purple Lantern contre laquelle j’avais déjà combattue était tout aussi puissante que lui sinon plus, mais cela n’empêchait pas la crainte de s’installer en moi. Face au mage de Kansô, j’avais l’impression de n’être rien d’autre qu’un vulgaire insecte, faible et inutile. Lorsqu’il leva sa lame dans l’intention de l’abattre dans ma direction, tous mes sens me crièrent de bouger, de fuir, mais je ne pouvais plus bouger. Trois petits mots plus tard, il utilisa la même attaque dont il s’était servi pour contrer ma Suna no Nami, sauf que celle-ci était d’un tout autre niveau. Figé, je fixai la lame d’énergie de plusieurs mètres de dimension se rapprocher de moi sans réagir. J’aurais dû essayer de fuir, mais je ne faisais pas confiance à mes membres inférieurs dont les tremblements incontrôlés n’avaient toujours pas cessé. De toute façon… Même si j’essayais, il était évident que je n’arriverais pas à sortir de la trajectoire de cette menace imminente à temps… Je ne voulais pas mourir…

« … Hôkô! » Ce fut ce cri qui me sortit de ma torpeur et je me retournai juste à temps pour apercevoir un tourbillon de vent horizontal arriver dans ma direction. Par pur automatisme, je croisai les bras devant moi pour me protéger, juste avant d’être frappé par l’attaque. La respiration cette fois-ci réellement coupée, je laissai échapper un hoquet de douleur et me recroquevillai sur moi-même par réflexe. Balloté de tous côtés, je n’avais plus aucun sens de l’équilibre et il m’était impossible de discerner l’endroit de l’envers. Me sentant ralentir, je repoussai le mal de cœur qui me montait à la gorge pour me concentrer sur le sable omniprésent dans l’arène, lui commandant silencieusement d’amortir ma chute. Cela ne m’empêcha pas de m’écraser trop violemment à mon goût sur le sol et de rebondir une fois avant de terminer ma course étendu sur le sable, mais cela prévint au moins que je me brise les os. M’aidant de mes deux mains sur mon genou droit, je parvins à me remettre debout avec difficulté, le corps couvert de petites coupures causées par le vent tranchant du tourbillon qui m’avait frappé Étrangement, je n’avais pas été blessé alors que j’étais transporté, mais seulement lorsque je m’étais littéralement mangé la tournade horizontale. Frappé… Non, c’était plutôt le contraire, le vent du Dragon Slayer du ciel venait tout juste de me sauver la vie. Grâce à lui, j’avais pu survivre à l’attaque de Mickaël qui avait littéralement tranché le sol de l’arène en deux. Le regard fixé sur la fissure qui séparait maintenant l’arène, j’hésitai sur la conduite à suivre. Je pouvais continuer à me battre avec Ren et me faire totalement massacrer par le mage de Kansô ou je pouvais abandonner le tournoi et Ren. Si mon instinct de survie me poussait à choisir la deuxième solution, ma conscience m’incitait à choisir la première.

*Menteur, tu n’hésites même pas!*

… Vrai… Secouant la tête devant ma propre stupidité, je pris une grande inspiration avant de lever bras, paumes vers le ciel. Si je m’étais inscrit dans ce tournoi, ce n’était pas pour faire demi-tour à la moindre difficulté! Si je le faisais, je ne pourrais plus jamais me regarder dans un miroir sans avoir l’impression d’avoir le mot « lâche » écrit sur le front. J’étais peut-être fainéant, mais pas lâche! Enfin, peut-être un peu… Sauf que cela, j’étais trop orgueilleux pour l’admettre devant qui que ce soit! Fermant les yeux, je commandai au sable sur le sol entourant notre adversaire de se soulever dans un tourbillon qui encercla le maître de la Nébula vaincue.
« Mini Sunaarashi ». Le but était bien évidemment de lui bloquer la vue et, avec un peu de chance, de gêner certains de ses mouvements. S’il ne pouvait savoir notre position, il était de loin d’en être de même pour Ren qui pourrait le repérer grâce à ses sens surdéveloppés. Quant à moi… En maintenant le tourbillon  autour de l’adversaire, je pouvais parfaitement bien savoir où il était puisque le seul endroit où je ne pouvais pas envoyer mes grains de sable était l’espace qu’il occupait. Normalement, ce n’était pas le genre de sort que j’aurais maintenant très longtemps puisque c’était assez épuisant à la longue, mais le combat ne durerait de toute manière pas plus d’une petite trentaine de minutes, ce qui n’était pas suffisant pour m’épuiser. De plus, le mage vêtu de noir n’allait pas avoir trop de difficulté à dissiper ma petite tempête de sable, d’où l’intérêt d’agir le plus rapidement possible.

Me déplaçant de quelques mètres pour l’attaquer d’un autre angle, je levai mon bras droit devant moi et mon cercle magique habituel apparut devant ma paume. Pendant un instant, j’hésitai sur la démarche à suivre avant de me décider à manipuler le sable devant moi pour qu’il vienne former une large sphère de sable devant ma main. Alors que Mickael avait absorbé mon Suna Shigure, il n’avait rien fait lorsque j’avais emprisonné son familier et que je lui avais lancé ma vague de sable. Or, j’avais utilisé le sable de l’arène à ces moments-là. Bien sûr, il était possible qu’il s’agisse d’une simple coïncidence… Néanmoins, je préférais jouer la carte de la sûreté et éviter d’utiliser ma magie pour créer mon propre sable, même si cela allait à l’encontre de mes habitudes. Ma sphère ayant atteint un diamètre semblable à ma taille, je me campai bien fermement sur mes deux pieds, mon bras gauche soutenant mon droit. Prononçant
« Suna no Tama » sans trop élever la voix, je projetai mon sort en direction de notre adversaire avant de rebaisser les bras, un peu essoufflé malgré moi. Je n’avais pas l’habitude non plus d’enchaîner les sorts, ce qui me faisait cruellement défaut en cet instant. Sachant très bien que rester à l’endroit d’où je venais d’attaquer serait suicidaire, je me forçai tout de même à me déplacer ailleurs, cherchant un autre endroit d’où attaquer. Pas de répit pour les combattants!
Ren Ikari
Admin / Le Lotus MélancoliqueAdmin / Le Lotus Mélancolique

avatar

Messages : 981
Date d'inscription : 18/05/2012
Âge : 26
Guilde : Quatro Cerberus
Magie / Malédiction / CS : Sky Dragon Slayer
Magie / CS Secondaire : Sky Snow Dragon Slayer

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 6.520
Statut: Mage de Rang S+
Renommée : Mage Illustre
MessageSujet: Re: [Premier Tour] Fourth Match : Lucifer / Dante / Onyx / Ren   Jeu 14 Mar - 22:53
Aussi étrange que cela puisse être, la pluie de sable d’Onyx n’était pas aussi conséquente que je ne l’aurais pensé. Connaissant un peu le mage de sable, je savais qu’il était capable de matérialiser bien plus de grêlons s’il le voulait, alors pourquoi ne l’avait-il pas fait pour se débarrasser efficacement de l’un de nos adversaires ? Peut-être préférait-il économiser sa magie pour plus tard, mais je m’interrogeais à ce sujet tout de même. Quoi qu’il en soit, l’offensive était efficace, puisque la Nebula chutait pour finalement s’écraser au sol où elle restait inerte. Était-elle vaincue ou trop amochée pour se déplacer de nouveau ? Je préférais garder un œil sur elle jusqu’à ce que j’en sois sûr. Une fois son familier vraisemblablement hors de combat, les dernières sphères de feu prenaient n’importe quelle direction, notamment dans le périmètre de sécurité où se trouvait Mickaël. Ce dernier ne faisait que lever la main et le feu était littéralement absorbé par cette dernière, c‘était donc ainsi que les grêlons de sable avaient vu leur nombre diminuer, mais je ne pouvais pas m’arrêter pour autant. Dissimulé par la vague de sable d’Onyx, je fonçais sur notre adversaire avec un Kenkaku, le problème, c’était qu’il allait très certainement absorber le sable et également les vents qui composaient ma magie. Me surprenant une nouvelle fois, je voyais la vague se faire littéralement couper en deux par un trait d’énergie, visiblement envoyé à l’aide du katana qu’il avait entre les mains. La suite se déroulait plus ou moins comme prévu, je le percutais avec tout l’élan que j’avais accumulé tandis que l’épéiste tentait de diminuer la force de l’impact en m’agrippant par les épaules. Même s’il n’avait pas fini projeté comme je l’espérais, la distance que nous avions parcouru était significative de la puissance que j’avais employée, mais ce n’était pas encore fini.

_ Enfin assez proche...

Évidemment, je m’en doutais depuis le début, le combat rapproché était sa spécialité, mais il s’agissait également de la mienne, ou du moins celle de ma magie. Je me doutais qu’il allait attaquer et vu la façon dont j’étais placé, la riposte était clairement prévisible: un coup de genou pour me faire regretter d’être venu aussi proche de lui. Néanmoins, avoir au moins un instant d’avance sur son adversaire permettait de pouvoir préparer une défense ou une contre-attaque solide et c’était ce que je faisais en utilisant Armor en plus de Vernier. Je ne savais pas si Onyx allait en bénéficier également, mais de toute façon, je comptais employer le soutien de défense juste pour accuser le coup avant de le désactiver. Regroupant mes bras sur mon torse, je recevais le coup avec une force démesurée, si bien que j’étais repoussé dans les airs avec beaucoup trop d’aisance. J’utilisais les vents pour stabiliser mon corps afin d’atterrir en douceur malgré la douleur de mes bras suite au choc, mais mon cerveau était en train de surchauffer pour comprendre d’où lui venait cette force prodigieuse. Depuis le début du combat, il avait utilisé la magie de son familier pour tester nos réactions, ainsi, il avait pu comprendre que je maîtrisais des magies de soutien très efficaces. J’avais aussi remarqué qu’il utilisait la magie du réarmement, mais il était fort possible qu’il possède une autre magie que celle-ci, sinon, comment aurait-il pu absorber les flammes et le sable d’Onyx ? Un instant… Il n’avait pas absorbé toutes les attaques, il avait dû faire face à la vague de sable et à mon Kenkaku, pourquoi ? Existait-il un temps de repos entre deux absorptions ? Ou alors, il ne pouvait qu’absorber seulement certaines magies, mais ce n’était pas logique, quelque chose ne tournait pas rond, il manquait une donnée à l’équation pour pouvoir la résoudre. Onyx avait utilisé le sable par deux fois lors de ses attaques, une fois dans les airs et la seconde… en se servant du sable de l’arène ! Il ne pouvait pas absorber un élément contrôlé par la magie, seulement la magie pure, du coup, mes attaques se servaient de mon élément uniquement pour rajouter une puissance incomparable dans mes coups et cela allait me permettre de le combattre sans qu’il puisse récupérer l’énergie du sort. Sans compter que sa force devait augmenter lorsqu’il le faisait, ce qui expliquait la puissance du coup que j’avais reçu malgré Armor, tout se tenait. Néanmoins, il était inconcevable d’accepter l’existence d’une telle faculté sans le voir par ses propres yeux. Je devais avouer que je ne l’aurais pas cru si je ne l’avais pas eu en face de moi.

Je rompais le fil de mes pensées lorsque je remarquais que Mickaël se déplaçait de nouveau, enfin, plus exactement, il laissait l’impression d’enlever son manteau. Il s’arrêtait juste au premier bouton et gardait sa main dans cette position tandis qu’un changement s’opérait radicalement dans l’atmosphère. L’épéiste avait décidé de nous montrer quel niveau sa puissance atteignait et je restais bouche bée en ressentant l’intensité de cette dernière. Le sol en tremblait même, des morceaux de roche se soulevaient comme libérés de la gravité et la taille de ces derniers augmentait. Il avançait pas à pas dans notre direction, le sable se faisait éjecter sur son passage par le déploiement de sa puissance magique et je sentais même Onyx reculer devant ce spectacle. Mais pas moi. Non, j’avais déjà affronté des adversaires bien plus forts que moi et cela ne m’avait pas empêché de leur faire face jusqu’à bout, que ce soit Ethan, ou bien Alandro, ou encore les Régalias à travers un Tatoopik géant et un Lycaon agressif prêt à tuer de sang-froid. Je n’allais pas faire un seul pas en arrière, s’il voulait me faire reculer, il allait devoir le faire avec sa propre force, même s’il était impressionnant. À quelques pas de nous deux, il faisait à présent apparaître une épée imposante qu’il gardait d’une seule main et la soulevait au-dessus de sa tête comme si de rien n’était. Les flammes jonchant le terrain se dirigeaient vers lui avant d’être absorbées à leur tour et il déclarait qu’il était temps de finir de jouer, ce qui ne présageait rien de bon pour la suite. Il était capable de lancer des traits d’énergie à l’aide de ses armes si bien qu’il allait viser l’un d’entre nous, mais lequel ? J’inspirais à fond au moment où il abaissait sa main et lorsque je remarquais qu’Onyx était visé, je tournais vivement la tête vers lui tout en sautant légèrement avant de lancer ma technique:

_ Tenryuu no Hôkô !

Pourquoi envoyer mon souffle sur mon camarade ? Pour deux raisons, la première était de le propulser pour qu’il esquive de force l’attaque qui lui était destiné. À choisir entre les deux, je pensais qu’Onyx préférait avoir quelques bleus suite à la chute plutôt que d‘être tranché par le trait d‘énergie. La deuxième raison était plus stratégique, en utilisant mon attaque dans les airs, je m’étais assuré de nous écarter tous les deux de la trajectoire de l’offensive, sans compter qu’elle était quand même assez large témoignant de la puissance utilisée pour l’envoyer. Le nuage de poussière qui avait été soulevé commençait à retomber et je pouvais remarquer la crevasse qui séparait les deux parties du terrain, à l’instar d’une cicatrice sur le corps. Plus important encore, le mage de sable allait parfaitement bien, quoique, légèrement secoué, mais c’était le seul inconvénient de ma tentative pour lui sauver la vie. Nous étions donc tous les deux encore face à lui, prêts à contre-attaquer et d’ailleurs, cela n’avait pas pris longtemps: Onyx avait soulevé le sable de l’arène pour piéger Mickaël à l’intérieur d’une tornade de sable. Comme je pouvais m’y attendre venant du génie qu’il était, il avait parfaitement compris que ses attaques à base du sable naturel ne pouvaient pas être absorbées et donc lui donner plus de force qu’il n’en avait déjà. Maintenant, je devais me servir de cette distraction pour amorcer mes attaques, l’avantage était qu’il ne nous voyait pas alors que nous savions très bien quelle était sa position.

Toutefois, je ne pouvais pas l’attaquer n’importe comment, premièrement, toutes mes attaques à distance, y compris mon art secret, étaient interdites face à lui sous peine de finir converties en puissance pour notre adversaire. Deuxièmement, maintenant qu’il ne voyait plus rien, soit il allait tenter de se sortir de là, soit il allait attendre que je vienne le chercher. Il n’y avait qu’à voir sa réaction lorsque je lui étais rentré dedans avec mon Kenkaku, il avait attendu ce moment depuis le début et il me l’avait fait regretter. Pourtant, je n’avais pas d’autres choix si je voulais réussir à avoir la victoire avec Onyx. Voyant que ce dernier l’attaquait à travers son écran de sable, je m’activais également pour lancer l’assaut et je venais d’avoir une idée. Il s’attendait à ce que je vienne le chercher, néanmoins, traverser le mur de sable réduirait l’effet de surprise, alors je n’avais qu’à le contourner et attaquer du ciel. Je lévitais pour parvenir au-dessus de la tornade, puis je chargeais mon énergie dans mes pieds avant de fondre sur lui à la manière d’un faucon. Si jamais il parvenait à contrer ce coup, j’avais encore dans l’idée de tenter de l’avoir dans un enchaînement de Tekken et Saiga. Qui ne tente rien n’a rien, j’allais vérifier ce proverbe maintenant malgré les risques qu'il impliquait.

_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Lucifer Amaiyuri
Admin / The Dark KnightAdmin / The Dark Knight

avatar

Messages : 764
Date d'inscription : 02/10/2011
Âge : 30
Guilde : Grimoire Heart
Magie / Malédiction / CS : Magia Erebea
Magie / CS Secondaire : Kansô

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 7.530
Statut: Mage de Rang S++
Renommée : Mage Illustre
MessageSujet: Re: [Premier Tour] Fourth Match : Lucifer / Dante / Onyx / Ren   Jeu 21 Mar - 19:38
















Risk

Si on y pense bien, quelle est la définition du risque ? Un danger que l'on pourrait éviter, mais qui accroît nos chances de succès ? L'outil même de l'audace ? Tout en lança mon attaque en direction d'Onyx, je souriais intérieurement, me remémorant ma première rencontre avec Alkaid. La jeune femme m'avait battu justement pour une histoire de risque. Tout comme Ren venait de commettre une erreur, j'avais agis de la même façon que lui, et c'était ce qui, à l'époque, m'avait coûté la victoire. Le risque n'est pas une chose à éviter en cas de combat. C'est ce que l'on pourrait appeler un mal nécessaire. Pourquoi cela ? Parce que combattre sans risque, c'était comme combattre en annonçant à l'avance chacun des mouvements que l'on allait faire. Le risque que Ren aurait dû prendre, ç'aurait été de m'attaquer en laissant Onyx derrière. Même s'il allait sûrement déguster, le mage de sable n'allait pas mourir malgré la forte puissance de l'attaque. Après tout, une mise à mort m'aurait valu une exclusion du tournoi, mais aussi un petit séjour avec les autorités de Crocus, ce qui n'était pas pour m'arranger. Profiter de cette occasion pour venir me frapper, prendre le risque de perdre son équipier pour porter un coup fatal... Voilà le genre de plan improbable grâce auquel on peut espérer viser la victoire.

Mais le jeune Dragon Slayer n'était pas de cette trempe. La vie ne l'avait pas encore assez endurcie pour qu'il juge le risque de voir un camarade blessé acceptable pour remporter la victoire. Certes, s'il y avait risque de mort, sa démarche aurait été compréhensible... Et à dire vrai, en un sens, il y avait quand même un risque. Peut-être aurais-je mal évalué la résistance du jeune Keegan en lançant mon Yami Tenshô, ou peut-être, pour une raison quelconque, ce dernier n'allait pas pouvoir se défendre. En quelques sortes, en lançant une offensive aussi puissante, j'avais pris un risque qui pouvait me coûter la victoire. Mais la réaction de Ren fut exactement celle que j'attendais : une réaction sûre, la meilleure réaction possible... Et par conséquent, la pire pour lui. Juste après avoir lancé mon attaque, je me ruais donc derrière celle-ci, ayant observé le Dragon Slayer prendre une posture qui m'était familière. Que ce soit Akito, Yukiji, Selena ou encore Seika, j'avais vu cette manière de se tenir, cette façon d'inspirer un grand coup, à maintes reprises, et je savais pertinemment ce que cela signifiait.


Complexio !

Je stoppais alors mon avancée, laissant la lame continuer, tout en tendant ma main sur le côté d'où le Hôkô du Dragon Slayer arrivait pour sauver son camarade. Malgré le fait que je me sois approché, la distance entre moi et l'attaque était quand même trop importante pour une absorption complète. Mais les trois quarts du souffle du Lotus Mélancolique disparurent dans un déchaînement de vent et un son strident caractéristiques de l'aspiration de la Magia Erebea. Le reste de l'attaque avait continué sa course pour sauver Onyx in-extremis. On peut alors voir une épaisse fumée noire émaner de mon manteau, signe que j'avais aspiré une quantité de magie non-négligeable. Regardant ma main et serrant alors le poing, j'étais tout de même peu satisfait du résultat. Le jeune Ikari avait voulu sauver son ami, et avait du coup diminué volontairement la puissance de son souffle afin de ne pas trop l'amocher. Une telle maîtrise de la modulation de son sortilège, dans une situation aussi urgente, était la preuve d'une grande maîtrise. En revanche, de ce fait, la puissance du Hôkô ayant été diminuée sciemment, j'avais absorbé un sortilège bien moins puissant que ce que j'aurais voulu, même si la concentration de pouvoir magique était déjà impressionnante. Je me tournais alors vers le jeune homme pour lui inculquer la même leçon que celle que j'avais reçue d'Alkaid.

Ta grande erreur stratégique, Ren Ikari... Est d'opter pour la "meilleure option". En agissant ainsi... Tu deviens extrêmement prévisible. Tu ne prends aucun risque, tu choisis la route la plus sûre... Et par conséquent, il devient aisé d'anticiper tes mouvements... Et d'en tirer profit...

Faisant disparaître mon épée dans un flash éblouissant et un léger bruit métallique, je ne prenais même pas la peine de m'intéresser au mage de sable, de savoir s'il était encore capable de bouger ou non. Je terminais cette petite leçon sur un point final crucial, ayant l'impression d'entendre al voix d'une vieille amie au travers de la mienne.

Le plus grand des risques, c'est de n'en prendre aucun...

Juste après cette magnifique déclaration, un voile de sable s'éleva brusquement entre moi et mon entourage, me plaçant au coeur d'une tornade de sable. Avec une expression amusée, je voyais disparaître Ren, masqué par le sable qui se faisait de plus en plus dense jusqu'à me voiler complètement la vue. Regardant rapidement autour de moi, je compris qu'il valait mieux éviter de tenter de passer à travers le mur, du moins en venant de l'intérieur. S'il s'agissait d'un sort comparable à celui de la Kage no Mahô, je n'aurais rien gagné d'autre que des écorchures et autres plaies. Si je voulais sortir d'ici, j'allais devoir utiliser la force. L'heure était venue de passer aux choses un tantinet plus sérieuses encore. Pour la première fois du match, j'allais revêtir une armure. Je devais cependant choisir celle-ci avec sagesse, et ne pas en prendre une massive qui rendrait l'utilisation de mon manteau d'anonymat impossible. L'armure d'Adamantium était donc exclue. Celle du Maître des Ténèbres également, car il aurait été facile de me reconnaître. Je n'avais le choix qu'entre les quelques armures que j'utilisais sous le pseudonyme de Mickaël, à savoir celle du Voleur, du Purgatoire, ou du Shinigami.

Au final, en voyant l'assaut que je devais annuler, le choix était plutôt évident. Une vive lumière émana de sous mon manteau, avant qu'une très légère onde de choc ne soulève un peu de sable. On put voir à mes bottes que j'avais changé de tenue. De plus, je tenais maintenant une paire de dagues, caractéristiques de la Suri no Yoroi. Mon opposant avait généré une tornade, je n'allais pas me priver pour en faire de même. Mais afin d'annuler son assaut, j'allais effectuer mon assaut dans le sens inverse de la sienne. S'il n'y avait pas eu un certain écart entre nos niveaux respectifs et l'absorption de plusieurs sortilèges à la suite, il ne fait aucun doute que mon assaut n'aurait pu qu'atténuer son attaque sans l'annuler complètement. Néanmoins, les choses étant ce qu'elles sont, j'allais pouvoir me débarrasser de ce tourbillon ô combien gênant. Prenant bien mes appuis, je fis alors en mouvement circulaire sur moi-même, dagues horizontalement tenues, tout en les relevant au fil de mon attaque pour donner un caractère ascendant à l'assaut.


TATSUMAKI !

Le courant d'air ascendant aux propriétés tranchantes entra en contact avec le tourbillon d'Onyx. Le sens inverse des deux offensives s'annula dans une onde de choc assez spectaculaire, bien que mon assaut soit sensiblement plus puissant que le sien. Une gigantesque balle de sable rencontra ce dernier et explosa ainsi contre cette véritable tornade de vent pur. Mais ayant été atténuée par la destruction du Sunaarashi, gourmande en énergie, ma propre attaque se voulant offensive, était grandement diminuée. Ce qui resta de l'attaque d'Onyx traversa cette barrière et me repoussa en arrière assez violemment, laissant mes pieds déraper sur trois bons mètres, alors que j'avais croisé mes lames devant moi. Je n'eus pas le temps de me concentrer sur une contre-offensive, voyant une ombre se dessiner pratiquement sur moi. Levant les yeux, je vis Ren descendre du ciel dans ma direction.

Je n'eus alors que le temps de lever l'un de mes bras, laissant le coup chargé du Dragon Slayer rencontrer l'arme avec une violence non-négligeable. Cette fois-ci, l'onde de choc fut assez puissante pour provoquer un souffle violent, avant d'être suivie par un rapide craquement et affaissement du sol sous mes pieds, laissant apparaître brusquement un cratère qui témoignait de la violence de l'assaut et de la résistance de mon contre. Je n'allais néanmoins pas laisser la moindre chance au jeune homme de continuer son attaque, utilisant l'énergie accumulée pour la convertir d'un seul coup en Adeat d'énergie physique, agrippant le membre de Ren en contact avec la dague grâce à ma main libre, avant de faire un tour complet sur moi-même, et de le balancer, comme on lance un poids à une compétition, en direction de son coéquipier. Autant dire qu'avec l'apport de la Magia Erebea en termes de force physique, il ne s'agissait pas d'une simple projection dont il serait aisé de se rétablir, ou de contrer. Le Dragon Slayer allait foncer davantage comme un boulet de canon que comme un simple sac de sable qu'on lance dans un chariot.

Allais-je m'arrêter en si bon chemin ? Certainement pas ! J'avais lancé mon ennemi dans une direction, de manière à ce qu'il lui soit difficile de se rétablir, ce n'était pas pour laisser passer une telle occasion de frapper alors que ses capacités d'esquive étaient diminuées. Positionnant mes lames de chaque côté de mon corps, je relâchais alors un ultime coup. Mais ce ne furent pas deux lames d'énergie qui partirent vers le duo de mage, mais bel et bien trois, formant un triple-pont. On put m'entendre murmurer "Tri-Edge", le nom de cet arcane ô combien difficile à réaliser. La forme de l'attaque rendait son esquive encore plus ardue. Et quand bien même le Lotus Mélancolique userait de ses pouvoirs pour éviter l'attaque de justesse, derrière lui se trouvait Onyx, qui avait la vue cachée par le sac de viande qui lui fonçait dessus. Éviter cet assaut assurait sans conteste un risque extrêmement important de blessure sévère à son équipier... Le Dragon du Ciel allait-il pouvoir passer outre cette possibilité pour sauver sa peau ? Je n'en savais rien, mais à dire vrai, je n'avais plus vraiment la tête à réfléchir à ce genre de chose. Je sentais mon métabolisme commencer à s'épuiser à cause de l'utilisation répétée de ma magie. Il était aisé de voir que mon corps avait pris pas moins d'une dizaine de centimètres depuis le début du combat. A n'en pas douter, j'avais sans doute l'apparence que je prenais sous Alastor, dirigeant des XIII Ghosts. Ce simple point était le signe que mon corps commençait à fatiguer et qu'utiliser la Magia Erebea allait être de plus en plus risqué. Je me devais de finir ce combat au plus vite afin de pouvoir me reposer... Sans quoi, malgré l'apport d'énergie de ma magie, mon corps allait lâcher peu à peu...



_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Onyx Keegan

avatar

Messages : 1427
Date d'inscription : 28/05/2012
Âge : 25
Magie / Malédiction / CS : Suna Mahô
Magie / CS Secondaire : Body Magic

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.115
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: [Premier Tour] Fourth Match : Lucifer / Dante / Onyx / Ren   Mer 27 Mar - 18:51
Falling

En produisant un tourbillon de sable autour du mage de Kansô, je ne m'étais pas inquiété au sujet de Ren, me disant qu'il pourrait deviner sans difficulté la position de notre adversaire à l'aide de ses sens surdéveloppés et ainsi ne pas avoir à se soucier de mon sort. Néanmoins, il dépassa toutes mes attentes lorsqu’il s’envola dans les airs pour lancer une attaque d’un angle plus qu’imprévu. C'était bel et bien la manière d’être du Dragon Slayer que de toujours utiliser ses ressources de la façon la plus efficace qui soit… Cependant, cette joie intérieure fut de courte durée. Évidemment, notre adversaire n’avait aucunement l'intention de rester plus longtemps que nécessaire dans une situation qui le désavantageait et son prochain acte en témoigna de manière assez impressionnante. Je ne vis pas exactement ce qu'il fit, mais le sortilège que je maintenais depuis un petit moment au prix de ma magie fut brusquement dissipé par un tourbillon d'énergie lancé en sens inverse. Frustré, je ne pus que voir ma Suna no Tama perdre de sa puissance en heurtant ce qui restait de ce tourbillon d'énergie avant de frapper notre adversaire. Dire que si le sort dont provenait mon surnom n'avait pas été réduit à néant, j'aurais pu facilement ouvrir la voie devant ma sphère pour justement éviter qu'elle ne perde de sa puissance... Enfin, je n’avais pas à me plaindre, j’avais tout de même réussi à atteindre le mage encapuchonné, comme le prouvaient les quelques mètres qui le séparaient de son emplacement initial. Puis, Ren s'abattit sur Mickaël comme un aigle sur une souris, le percutant violemment et créant une nouvelle onde de choc qui fit trembler l'arène et créa un cratère d'une taille raisonnable sous notre adversaire. Si cela continuait comme cela, l'arène ne résisterait plus très longtemps...

Malheureusement pour nous, le mage de Kansô était loin d'être un vulgaire rongeur et cela ne suffit pas à l'abattre, loin de là. Avant même que mon équipier eût la moindre de chance de réagir, le voilà qui était projeté vers moi, filant à la vitesse d'une balle. Mine de rien, je n'avais, ni l'intention de me faire écraser contre le mur de l'arène par le Pourfendeur de Dragon, ni l'envie de le laisser s'écraser de lui-même parce qu'il était plus qu'ardu de contrôler son atterrissage dans une telle position. Ce fut pourquoi je me pressai de prononcer le nom d'un sort que j'affectionnais particulièrement dès que je vis le jeune mage au teint hâlé être envoyé dans ma direction : «Sabaku Fuyū!». Même si j'avais plus l'habitude d'utiliser ce sortilège sur moi-même que sur autrui, cela ne m'empêchait nullement de pouvoir le faire et un nuage de sable se forma sous Ren, déviant sa trajectoire vers le haut tout en freinant le progressivement. Voilà, il allait passer au-dessus de moi et probablement s'arrêter sans problèmes, tout en ayant la possibilité de se servir de mon sort comme d'appui. Encore un obstacle d'éliminé... ou pas. Maintenant que Ren n'était plus devant moi, je pouvais nettement voir plusieurs lames d'énergie se diriger vers moi dans une forme évoquant celle d'un A tourné sur le côté... ou d'un Z... ou d'une voile... Enfin, qu'importe! Comment avais-je pu passer à côté d’une stratégie aussi simple, surtout que je m’en servais habituellement en abondance? Encombrer la vue de l’adversaire pour qu’il ne puisse se préparer à ce qui allait venir… D’une telle simplicité et pourtant, plus efficace que la grande majorité des autres façons de prendre l’ennemi par surprise… Seulement, Mickaël avait fait vraiment fort ce coup-ci et je savais que je ne pourrais échapper à son attaque qui me fondait dessus à grande vitesse, d'autant plus que Ren n’était pas là pour m’aider à m’en sortir in extremis…

Tout en sachant que cela ne me serait que de très peu d'utilité, je levai mes deux bras devant moi afin de former un mur de sable : «Suna no Kabe.». Faible protection contre ce qui s'approchait à toute allure de moi, mais c'était tout de même mieux que rien. Dans un coin de ma tête, j'entendais Shiro me crier dessus pour que je fiche le camp, mais je savais pertinemment que je n'avais pas la moindre chance de réussir un tel acte, la forme de l'attaque étant justement faite pour éviter qu'on puisse y parvenir. Enfin, elle parvint à ma hauteur et je restai fermement campé sur ma position, n'acceptant pas de tomber sans avoir au moins fait mon possible pour résister. Seulement, toute la volonté du monde ne m’empêcha pas d’être projeté violemment vers l’arrière comme un vulgaire fétu de paille et de sentir ma chair être tranchée sous l’impact des lames d'énergie. Frappant durement le mur de l’arène, je retombai comme une poupée inanimée sur le sol, gémissant pitoyablement. Replié sur moi-même, une quinte de toux me secoua et un jet de liquide carmin franchit mes lèvres, laissant derrière lui le goût métallique propre au sang. Ma main droite dont je me servais pour faire pression sur mon flanc ne pouvait vraiment endiguer le liquide poisseux qui en sortait et j'eus la soudaine envie de rire devant l'ironie de la situation. Moi qui étais venu avec tant d'espoir et de confiance en moi, considérant ce tournoi comme une simple sorte d'entraînement, gisais maintenant dans mon sang, blessé gravement. En fait, je ne savais si je devais en rire ou en pleurer. C'était tellement pathétique... Évidemment, je ne choisis aucune des deux options, ne souhaitant pas accentuer la douleur perçante qui provenait de mon torse par des mouvements inutiles...

*Ne restes pas là à rien faire, triple baka! Tu vas te vider de ton sang!!*

... Comme si je ne le savais pas déjà... Enfin, Ren pourrait arranger ça, la guérison était son domaine, non? Non, mauvaise idée… Le Tournoi des Combattants de Fiore était terminé pour moi, c'était une conclusion à laquelle même un enfant de cinq ans pouvait parvenir de lui-même. Pourtant, cela ne voulait pas dire que je devais nécessairement entraîner mon équipier dans ma chute, au contraire. Je ne voulais pas être un poids de nouveau, détestant cette sensation d’impuissance. Essayant de prendre une inspiration, je m’étouffai malgré moi dans mon propre sang et me retrouvai à tousser comme un mourant. Raaahhhh! Allez, une autre tentative… Cette fois-ci, je parvins à accumuler suffisamment de souffle pour prononçai les mots qui devaient être dits, même si ce ne fus pas d’une voix très forte : «Ren… Ne t’occupe pas de moi… Je me débrouillerai… Seul… Gagne…» Je n’étais peut-être pas très convaincant, mais je le pensais vraiment. Je pouvais me débrouiller seul comme je l’avais toujours fait avant cela… Par contre, je n’avais très peu envie de finir le combat de cette manière, même si un voile noir commençait de plus en plus à obscurcir ma vision. Ce serait sûrement mon dernier geste, mais... Couché à plat sur le sol ensablé de l'arène, j'étais dans la position parfaite pour lancer ce dernier sort et c'est ce que je fis, prononçant en un souffle faible les mots nécessaires afin de faire passer de l'état solide à liquide le sable sous les pieds de Mickaël ainsi que du familier qui l'accompagnait. En fait, viser ce dernier n'était pas vraiment mon intention, mais je n'avais pas vraiment la lucidité nécessairement pour être vraiment précis... Dans le pire des cas, cela ne ferait qu'empêcher la Nébula Pyro de se relever par surprise. Quant au mage au capuchon... Je ne me faisais guère d'espoir sur le fait de réussir vraiment à le piéger, mais j'espérais au moins que cela le perturberait pendant quelques instants et que Ren saisirait l'occasion pour frapper...

Quant à moi... Sentant le voile de l'inconscience m'envelopper, j'activai ma capacité spéciale, mon corps prenant la forme de mon élément de prédilection. Cela ne me guérirait pas, mais me permettrait au moins d'arrêter l'écoulement du sang jusqu'à la fin du combat. Du moins... C'est ce que j'espérais...
Game Master

avatar

Messages : 1587
Date d'inscription : 26/09/2011
Magie / Malédiction / CS : All Mighty
MessageSujet: Re: [Premier Tour] Fourth Match : Lucifer / Dante / Onyx / Ren   Dim 7 Avr - 1:30
Au beau milieu de l'action, les sortilèges sont brusquement annulés par les chevaliers runiques alors qu'un gong retentit. Le temps limite vient d'être dépassé et c'est aux juges de rendre leur verdict. Après concertation, ils exposent leur avis sur ce match.

Spoiler:
 

Vainqueur : Mickaël [Lucifer Amaiyuri]

=======================

Récompenses :
Onyx : + 135 PM + 1 Trèfle à quatre feuilles [Lot de Consolation]
Ren : + 145 PM + 1 Trèfle à quatre feuilles [Lot de Consolation]
Lucifer : + 145 PM.
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Premier Tour] Fourth Match : Lucifer / Dante / Onyx / Ren   

[Premier Tour] Fourth Match : Lucifer / Dante / Onyx / Ren

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG : Fiore no Oukoku :: 
 :: Domus Flau :: Tournois
-