Fermer le menu
Ouvrir le menu

Navigation














Partagez | 

 La lumière rencontre la terre [PV Nekiru]

AuteurMessage
Elena Frost

avatar

Messages : 359
Date d'inscription : 24/12/2012
Âge : 26
Guilde : Tartaros
Magie / Malédiction / CS : White Dragon Slayer

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.800
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Connue
MessageSujet: La lumière rencontre la terre [PV Nekiru]   Lun 14 Jan - 23:41





















Rencontre à Laliveron

Mon atelier fonctionnait bien et j'avais pas mal de clients qui me passaient régulièrement des commandes, si bien qu'il commençait à me manquer du tissu. Je devais donc renouveler mes stocks afin de pouvoir satisfaire toutes mes demandes de plus en plus nombreuses. Il était donc temps pour moi de me rendre à Laliveron, la ville réputée pour ses tissus, ses nombreuses épices et produits en tout genre. J'y trouveras sûrement mon bonheur voire même de nouveaux tissus qui me permettraient d'élargir ma clientèle. En effet, Laliveron était également réputée pour faire face à de violentes tempêtes de sable durant toute l'année. Les tissus étaient donc sans aucun doute plus résistants de façon à ce qu'ils puissent faire face aux tempêtes répétitives et ainsi durer? Par ailleurs, ils étaient, d'après les rumeurs, les plus beaux de la région. C'est ce que j'allais pouvoir vérifier par moi-même après un peu moins de trois jours de marche. Cette fois, j'allais pouvoir m'habiller convenablement. Si vêtue de vêtements mettant peu mon corps en valeur j'attirais déjà les regards, que se passerait-il si je portais des vêtements seyants? J'ai saisi l'occasion pour porter une des tenues que j'avais récemment confectionnée. Une fois mes affaires préparées, je me suis mise en route en imaginant ce qui m'attendait. Je ne l'avais jamais vue, je n'avais entendu que des rumeurs à son sujet, Laliveron, a quoi cela pouvait-il bien ressembler? Je m'imaginais plusieurs choses, des habitats fait à base de sable en forme de dôme renfermant suffisamment d'espace pour pouvoir y abriter une famille entière. Des maisons en marbre, recouverte par du sable que les habitants essayaient tous les jours de nettoyer au mieux. Des routes ensablées, dans lesquelles se déplaçait les citoyens et sur lesquelles une grande masse pleine de vie avançait. Que de choses fusaient à travers ma tête, des images du désert, lui aussi je n'avais pas encore pu l'apercevoir. On m'avait dit qu'il était à peu de choses près similaires à l'océan. Un paysage monotone recouvert par un seul et unique élément et ne renfermant qu'une seule et unique couleur. Cependant, procurait-il aussi la même sensation que la mer? Vaste étendue d'eau dont la vue me calmait et que je prenais la peine de regarder tous les soirs après mon dur entraînement en compagnie de mon père. J'avais revu la mer à deux reprises déjà depuis sa soudaine disparition mais il n'y a rien à dire, cela me procurait toujours le même plaisir, mêlé cette fois à un sentiment de nostalgie. Je me suis stoppée un moment, me laissant caresser par la brise fraîche qui soufflait.

Après cette courte pause où j'ai pu faire le vide et ressentir une certaine nostalgie, j'ai repris ma route, imaginant toujours Laliveron de toutes les manières possibles. La nuit venait de tomber, j'ai donc décidé de me reposer, là où elle m'avait trouvée. Dans mon rêve un truc bien particulier c'est produit, j'ai vu en flash une succession de personnes que je n'avais jamais vu avant, bien que j'avais la sensation étrange de les connaître mais ce n'était pas le plus important. Je me suis donc réveillée en pleine forme, avec une sensation étrange qui me traversa le corps, une impression de déjà vu, comme si j'étais déjà venu ici bien que ce ne fusse pas le cas. J'ai repris ma route, admirant le paysage de Fiore que je découvrais un peu plus chaque jour. Il était magnifique et me donnait envie d'explorer chaque recoin qu'avait cette magnifique région. Je le ferais, un jour, et qui sait, peut-être que je trouverais mon père dans un des lieux qu'abrite cette vaste région. Pour le moment, je me rendais à Laliveron et j'allais y chercher des tissus mais rien n'empêchait que je fasses de drôles de rencontre. Ce qui m'était arrivé à chaque fois que je me rendais quelque part, comme si la nature elle-même s'opposait à ce que je fasse quelque chose simplement et tranquillement. J'ai continué de marcher pendant un peu plus d'un jour avant de finalement arriver à destination.

Une fois les portes de la ville franchie, on pouvait voir à quoi on avait face, j'allais pouvoir vérifier quel était l'architecture exacte de la cité. Les maisons étaient faites en un curieux mélange entre le marbre et le sable, je ne pouvais le décrire exactement bien que beaucoup de bâtisses notamment les stands étaient en bois. J'avais entrepris de me diriger directement vers les boutiques pour chercher du tissu et c'est alors que je me fis renverser. C'était bien ma veine, encore une fois, je me faisais renversée, j'étais plus qu'exaspérée. Je me suis relevée et ai giflé de manière conséquente celui qui venait de me bousculer, sans même prendre la peine de m'assurer de son identité.


Non mais ça va pas???? Regarde où tu vas!

C'est n'est qu'après cette baffe bien sentie que j'ai regardé celui qui venait de me renverser. C'était un jeune homme brun, portant une tenue verte et qui dégageait l'odeur d'un mage. A vu, il avait à peu près le même âge que moi. J'attendais sa réaction mais quoi qu'il fasse, cela n'allait pas me calmer bien que j'avais intérieurement toujours apprécié les bruns au cheveux courts.


Hors de mon chemin à présent.

Sur cette phrase prononcée avec un ton sec et sérieux, je m'apprêtais à quitter les lieux sans plus tarder, je n'avais pas envie de revivre la même chose qu'à Carmina, je ne devais pas traîner Cette fois-ci, j'étais venue dans un seul et unique but, acheter du tissu et rien d'autre puis rentrer directement à la guilde. Ce n'était pas un vulgaire homme sans intérêt qui allait me faire perdre mon temps. J'allais rapidement prendre congé de lui.





HRP:
 
Nekiru Sanji

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 18/12/2012
Âge : 21
Guilde : Raven Tail
Magie / Malédiction / CS : Tsuchi No Mahô
Magie / CS Secondaire : Aucune

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.500
Statut: Mage de Rang C
Renommée : Mage de Campagne
MessageSujet: Re: La lumière rencontre la terre [PV Nekiru]   Lun 28 Jan - 6:48
Elle est belle....

Laliveron, la ville du désert. Je devais m’y rendre pour effectuer une mission, récolter des informations sur le sultan. Cependant, j’étais encore assez nouveau dans la guilde et je me demandais bien pourquoi on a décidé de me confier une si grande mission. Ils devaient avoir confiance en moi et en mes capacités je suppose. Ou tout simplement ils n’avaient personne d’autre sous la main et devaient se résoudre à prendre le premier membre sous lequel ils étaient tombés. Quelque soit la raison, je devais accomplir la mission et qui plus est la réussir. En somme, elle était assez simple, observer ses habitudes pour en vue de prévoir une éventuelle attaque pour voler son trésor. Ça ne devait pas être trop compliqué bien qu’il soit fort probable que quelqu’un de son importance soit constamment entouré de gardes prêts à intervenir en cas de danger. Donc je devais rester le plus discret possible et allait opter pour une surveillance à distance histoire de ne courir aucun risque. Une fois que tout fut clair, je me suis mis en route pour cette ville ensablée. Elle n’était pas si éloignée de la guilde comparée aux autres lieux où je me suis déjà rendu, je n’en avais que pour deux jours maximum et ce même si je prenais mon temps. Durant le trajet, je ne pouvais m’empêcher d’imaginer divers scénarios. Bien que j’essaye au maximum de positiver, je me suis plusieurs fois demander ce qui se passerait si par hasard ma mission était un échec. Toutefois, il était hors de question pour moi de me décourager sans avoir essayé et puis, j’aimais me battre après tout et j’avais eu à subir un entraînement intensif dans le but d’utiliser ma magie même s’il est clair que je n’atteignais pas encore une maîtrise qui me permettrait de rivaliser avec les plus grands mages du royaume. Je finis par arriver dans la cité du sable réputée pour ses épices et pour ses tissus et comme à son habitude, elle avait les rues pleines de vie et de joie, tout le monde se livrant à diverses activités et animant le marché qui ne désemplissait pas une seule seconde. Je devais trouver un point assez élevé qui me permettrait d’observer le palais sans me faire remarquer. Je suis donc monté sur les toits afin de pouvoir scruter les environs et ainsi me faire une idée de la manière dont je pourrais espionner les moindre faits et gestes de la famille royale. Malheureusement pour moi, je n’étais pas suffisamment discret vu que je me suis de suite fait repérer par un des gardes qui surveillait les points hauts. Quelle poisse. La seule chose qui me restait à faire était donc de courir pour sauver ma peau. J’étais vraiment pathétique, j’en avais conscience mais je ne savais pas comment changer cela. J’essayais tant bien que mal mais mon côté pitoyable reprenait continuellement le dessus. Je devais changer, coûte que coûte. Ne faisant pas vraiment attention où j’allais dans ma course effrénée, je fus stoppé net lorsque je percutai quelqu’un. Nous étions tombé tous les deux.

La personne que j’avais percutée n’était rien d’autre qu’une femme d’une grande beauté mais qui avait un caractère bien trempé. A peine s’était-elle relevée qu’elle me colla une baffe bien sentie. A vrai dire, je l’avais mérité mais j’avais quand même envie de me battre contre elle. Mais je ne savais pas pourquoi. Ce n’était qu’une femme. Je me demandais bien ce qui me passait par la tête pour avoir envie d’affronter une femme. Enfin bon, elle tourna les talons et s’en alla. Elle était certes très belle mais mon cœur battait pour quelqu’un d’autre que je trouvais encore plus belle. Je me suis donc relevée et me suis essuyé. J’étais en colère et je n’avais pas envie de perdre mon temps.


« Non mais quelle sauvage celle-là ! »

J’avais commis une gaffe, elle m’avait parfaitement entendu. Elle se retourna donc avec le regard en feu et voulu m’assener une seconde gifle. Cette fois-ci, je l’interceptai et lui dit clairement que je n’avais pas de temps à perdre avec une faible créature. J’ai donc lâché sa main et suis sorti de la ville pour chercher un nouveau moyen de prendre connaissance des faits et gestes de la famille royale. Je finis par arriver dans un coin désert proche de la ville où je m’assis tranquillement en attendant d’avoir une idée. C’est alors que, quelque seconde plus tard, la jeune femme que j’avais précédemment croisée arriva et me colla un coup de poing bien senti qui m’envoya valser. Elle était en colère et elle n’était pas le moins du monde une faible créature comme je le disais tantôt. La raison qui devait me pousser à l’affronter venait de se faire connaître d’elle-même.

«Alors comme ça tu es plus forte que tu ne le laisses paraître. Intéressant, j’ai hâte de voir ce que tu vaux vraiment. Spica Lock ! »

Je venais de lancer l’offensive, je n’allais pas perdre ce combat. Enfin, j’espérais le gagner car perdre signifierait que je suis bien plus pathétique que je ne le croyais. On pouvait lire dans mon regard que j’étais à la foi déterminé mais aussi démoralisé. Ce combat s’annonçait difficile pour moi non pas car j’étais faible ce que soi-dit en passant je ne pouvais pas savoir n’ayant pas encore vu les capacités de mon adversaire mais bien parce que je n’étais pas dans un état d’esprit propice au combat contrairement à celle qui se trouvait en face de moi et qui affichait un regard symbolisant la grande confiance qu’elle avait en elle. Si ça se trouve, peut-être qu’elle pourrait m’entraîner et me forger enfin si elle ne me tuait pas avant. J’allais bientôt être fixé et j’étais prêt à faire face. Après tout, je devais changer !


La lumière rencontre la terre [PV Nekiru]

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG : Fiore no Oukoku :: 
 :: Fiore Ouest :: Laliveron
-