Fermer le menu
Ouvrir le menu

Navigation














Partagez | 

 Une bande se forme [Suite, mission rang A max] [Genki, Dan, Aiko and Lucifer]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Tatsuo Naoku

avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 20/02/2012
Âge : 24
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Tentaï Mahô / Magie Astrale

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.000
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Itinérant
MessageSujet: Une bande se forme [Suite, mission rang A max] [Genki, Dan, Aiko and Lucifer]   Jeu 1 Mar - 22:35


Arashi Genki & Aurora Dan

Naoku Tatsuo & Hanawai Aiko

Versus "The Black Knight"?

Une bande se forme[Suite] Mission rang A max.


Le grand jour était arrivé. Aujourd’hui, un groupe de mages allait réaliser une mission pour la première fois ensemble ; et pas n’importe quelle mission : le « Black Knight » aurait soit disant été aperçu dans le désert de Dissidia. Les seuls témoins sont des nomades en caravane, la fiabilité de cette information n’était pas sûre à 100% mais il fallait faire avec quand même. Le but de la mission était de retrouver ce dangereux mage et de le capturer si possible, ou du moins le repousser, c’était donc une quête risquée. Cependant la récompense était conséquente et si les mages venaient à capturer le chef de Grimoire Heart, leurs renommées n’en seraient qu’accrue.


Tatsuo se réveilla à 8h00, non pas à cause de la lumière que l’aurore dégageait, mais le jeune homme était réglé comme un réveil. Peut être dû à son anxiété, ou simplement un coup du hasard. Enlevant sa couette d’un geste de la main sec, il se leva pour aller déjeuner. Même rituel que d’habitude, un verre de lait ainsi que des petits gâteaux, cependant, même si le mage suivait un schéma précis chaque matin, cette matinée lui paraissait totalement différente. On pouvait lire dans son regard une détermination à toute épreuve : il était prêt. Après avoir fini de manger, il fonça prendre une douche, la dernière avant un petit bout de temps pensait-il. Une fois sorti de celle-ci, il s’habilla, prenant tout son temps, il se demandait si les autres de son groupe étaient un peu anxieux eux aussi. Il était maintenant 9h40 et il fallait rejoindre les autres. Tatsuo prit soin de prendre avec lui les gourdes qu’il avait achetées pour le groupe, remplies d’eau la veille. En refermant la porte de sa maisonnette, il savait qu’il n’allait pas revenir avant un certain moment, il y avait même une possibilité de ne pas revenir du tout, mais qu’importe les risques ; la récompense valait le coup, il ne se laissait donc pas envahir par le stress.


*Black Knight… Tes agissements vont bientôt prendre fin. Je ne sais pas quelle est la raison de tes actes, mais tout ceci doit se terminer.*

Le jeune homme s’était un peu intéressé aux agissements des guildes noires, il connaissait donc le chef de l’un des piliers de Baram. Même si ses informations concernant « The Black Knight » étaient limitées, dû à la discrétion de ce dernier, il avait tout de même eu vent de certaines actions. Pourquoi se tourner vers le mal alors qu’on peut opérer pour le bien, Tatsuo ne comprenait pas. Lui-même possédait un passé qui aurait pu faire de lui un mage noir, mais le destin en a voulu autrement. Le destin ? Que dis-je, c’est la volonté du mage astral qui est le résultat de ce qu’il est devenu aujourd’hui ! Mais peut être que sans son maître pour le guider… Les sentiments de notre mage étaient partagés, peut être qu’une personne n’ayant eu aucun être pour le guider peut choisir le mauvais chemin, mais pourquoi choisir celui qui mène à la douleur et à la souffrance d’autrui ? Toutes ces pensées trottaient dans sa tête durant le chemin le menant à ses compagnons, qui prit fin une fois le siège de Lamia Scale en vue. Une fois arrivé devant la guilde, le jeune homme salua ses compagnons qui étaient déjà présents. Il leur donna les gourdes, puis ils prirent la direction de la gare, pour aller prendre le train. Une station desservait non loin du désert, c’était donc l’occasion rêvée. Tout le monde avait l’air un peu anxieux, même si personne ne voulait le montrer. C’était bien normal après tout, avec une mission de cette ampleur, le poids sur les épaules de nos jeunes mages était énorme.
Le silence s’installa le temps d’arriver à la gare. Une fois arrivé à celle-ci, Tatsuo réalisa qu’ils avaient oublié d’acheter les tickets de train, comment avaient-ils pu oublier quelque chose d’aussi fondamentale ?! De plus le train s’apprêtait à partir, c’était donc une course contre-la-montre : toute l’équipe prit une grande inspiration et s’élança pour pouvoir atteindre les portes du train avant que celles-ci ne se ferment. Ils y arrivèrent de justesse, s’affalant sur les sièges, comme s’ils avaient couru le marathon de leurs vies. Ce petit sprint avait détendu l’atmosphère et tout le monde rigola. La suite du voyage se passa dans des conditions beaucoup plus agréables, notre mage discuta avec chaque membre et put faire plus ample connaissance. Il s’entendit particulièrement bien avec Dan, avec qui il partageait pas mal de points communs, même si Genki lui paraissait aussi être quelqu’un d’agréable. Quant à la petite Aiko, il parla un peu moins avec elle, ne partageant pas les mêmes centres d’intérêts au vu de leurs différences d’âge, néanmoins Tatsuo essaya quand même de discuter un peu avec elle histoire qu’elle ne se sente pas rejetée et non acceptée par notre mage astral, il fallait que tout le monde puisse s’entendre les uns avec les autres. Tout le voyage se passa donc dans une bonne ambiance, plus festive que studieuse, en oubliant presque la mission. Cependant la réalité allait vite rattraper nos mages. Une fois Tatsuo arrivé à destination, il fallait effectuer encore un peu de marche. Chacun régla sa part, laissant de l’argent sur une table dans le train, il fallait quand même payer ce service, billet ou non !

La distance séparant la station du désert n’était pas énorme, et le groupe fut arrivé à destination en quelques minutes. Cependant, le mage astral ainsi que ses coéquipiers étaient bien loin de s’attendre à quelque chose comme ça. Les conditions du désert de Dissidia n’étaient pas que des mensonges inventés pour faire peur : La chaleur était pesante, très pesante. Pourtant, ce n’était pas un désert comme on pouvait se l’imaginer, non, celui-ci n’était pas une étendue de sable sans fin, il ressemblait plutôt à une plaine de roche, la terre ayant tellement été durcie par la chaleur des environs qu’elle était aussi dure que la pierre. Tout ceci impressionnait Tatsuo, un endroit comme celui-là pouvait-il vraiment exister ? Pourtant il ne rêvait pas et c’est dans ce désert qu’il allait devoir chercher le chef de Grimoire Heart. Une tâche qui s’apparentait encore plus ardue de minute en minute. Car les mages n’étaient pas seuls : il y avait aussi des monstres ici, préparés à défendre leurs territoires s’il le fallait.


« Bon, on commence par ou ? »



Dernière édition par Tatsuo Naoku le Ven 2 Mar - 2:19, édité 1 fois
Arashi Genki

avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 20/02/2012
Âge : 24
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Jiryoku no Mahô / Magie de la Gravité

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.000
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Itinérant
MessageSujet: Re: Une bande se forme [Suite, mission rang A max] [Genki, Dan, Aiko and Lucifer]   Ven 2 Mar - 2:08
& & &
||Arashi Genki & Aurora Dan & Naoku Tatsuo & Hanawa Aiko ||
&

Black Knight


Hier, beaucoup de choses se sont passées. Les événements s'étaient enchaînés incroyablement vite. Au début, ce n'était qu'une simple rencontre, tout simplement parce que Genki n'avait aucun arrière pensée et ne recherchait pas forcément de mission pour le lendemain. Mais, deux hommes avaient particulièrement attirés son attention. Certes, la rencontre s'était faite d'une manière inattendue et incompréhensible. Comme était-il possible de se faire des amis à cause d’une simple boisson ? Il faut croire que les gens étaient plutôt ouverts à Lamia Scale. C’était un bon point pour la guilde… Alors qu’ils cherchaient tous une mission, une jeune fille, du nom d’Aiko s’était pointée, comme une petite fleur, pour squatter le groupe de mages. Malheureusement, Arashi n’avait pas vraiment eut la possibilité de répondre, parce que Dan s’en chargea. Cette petite fille avait été très maline pour amadouer les deux autres garçons, elle avait été « acceptée » dans le groupe pour la quête, alors qu’elle n’avait donnée aucune information sur elle. Après les présentations de chaque membre, ils partirent chercher deux quêtes sur le tableau. Contre toute attente, l’une d’entre elles était très importante. Il s’agissait de capturer le « Black Knight ». Autrement dit, le chef d’une guilde noire, étant donc dans l’alliance Baram. Incroyable, une mission de ce type la avait été donnée à des mages de Rang A. Heureusement que les personnes voulant prendre la quête soient quatre, sinon, le pourcentage de réussite aurait été très mince. Actuellement, sachant que les mages étaient plusieurs, on pouvait estimer les chances de victoire à 50%. C’était donc quitte ou double. Mais, Genki ne pouvait s’empêcher de vouloir cette quête, lui qui voulait se vouer totalement à sa guilde et lui assurer une renommée avait maintenant une occasion de faire partie des grands. Ce n’était pas donné tous les jours une telle quête. C’est donc sans hésitation qu’il proposa la quête numéro deux. Après une petite organisation, les mages se séparèrent pour se donner rendez-vous le lendemain à 10h.

La nuit avait été longue. Il allait être compliqué de s’endormir avec une telle chose sur la conscience. Non pas que Genki avait peur de l’échec, mais il était pressé de se rendre sur place et de faire mordre la poussière à une personne puissante. Sans vraiment s’en rendre compte, Dan et Arashi avait fait le même chemin pour se rendre à l’auberge. Bien évidemment, c’est avec surprise qu’ils découvrirent qu’ils avaient dormis dans la même auberge la nuit d’avant. Le hasard faisait bien les choses au sein de Lamia Scale. En rentrant dans sa chambre, notre mage s’était reposé dans son lit une bonne petite heure. Et c’est à cause de ça qu’il n’avait pas sommeil. La soirée s’était déroulée sans problème, je pourrai simplement signaler que Genki avait été pensif pendant au moins deux heures. Ses deux yeux rouges fixant le plafond avec insistance, il essayait de prévoir sa mission, il voulait simplement être prêt à affronter un homme si puissant. Seul ou en groupe, il devait gagner…

Le lendemain matin, aux alentours de 9h, les yeux de Genki s’ouvrirent d’un seul coup. Il s’était finalement endormi sur son lit à force de ne rien faire. Puis, il s’assit sur celui-ci, la couverture sous le torse, la main dans les cheveux, il inspira un grand coup et se leva. Pour ne pas perdre la main, dès le matin, il attrapa son épée et sorti de sa chambre pour se rendre dans la cour de l’auberge. Se mettant au milieu de celle-ci, saisissant son sabre, il se mit à donner des coups dans le vide pour se mettre en condition physique. Après 15 minutes, il s’arrêta et retourna dans sa chambre pour prendre une douche. Il resta une bonne demi-heure à l’intérieur de celle-ci, la moitié du temps avait été pour se laver, l’autre pour penser à tout et n’importe quoi. Il était maintenant frais pour son voyage et pour son combat. En sortant de la douche, il s’habilla et grignota un peu pour bien se remplir le ventre. Hum, 9h50, il était peut être temps de sortir et de rejoindre les autres devant la guilde. C’est seulement après cinq minutes de marche qu’il arriva devant-celle-ci. Devant lui se trouvait Aiko et Dan, déjà prêt à partir. Tatsuo n’était apparemment pas la. Mais, à peine le temps de saluer les mages que celui-ci arriva. Ils étaient donc enfin prêts à partir vers la gare. Un gros silence s’installa sur le chemin menant à celle-ci. Les mages avaient l’air tous anxieux et n’osaient pas parler.
C’est donc dans une ambiance assez lourde que la quête débuta. A la gare, les mages oublièrent quelque chose d’assez important, un billet. Ils étaient dans l’impossibilité de se déplacer en train sans le moindre ticket. Pas le choix, ils allaient devoir frauder le temps du trajet et payer une fois à destination. Pour ne pas perdre de temps, Genki étant assez costaud, attrapa Aiko et la plaça sur ses épaules. Non, pas comme un père et son enfant, mais comme une gamine capricieuse que l’on attrape parce qu’elle ne veut pas se déplacer. Elle était donc à plat ventre sur son épaule pour le sprint final. Soit les mages avaient le train, soit ils allaient arriver plus tard au lieu de mission. Au final, le train fut attrapé dans les temps et les mages s’installèrent en rigolant à cause de la première étape de la journée.

Le voyage se déroula sans aucun problème, l’ambiance était au rendez-vous. Les mages parlaient calmement et faisaient plus amples connaissances. Dès le début de la mission, on pouvait voir que les trois garçons se liaient d’amitié assez rapidement. Tandis que Aiko elle, avait du mal à se faire une place dans l’équipe. Ils avaient tous dépassés la vingtaine, alors que la fillette n’avait même pas dépassée la quinzaine. Forcément, le courant ne passait pas. En plus de ça, Genki étant assez strict sur ses missions et sur la guilde n’arrivait pas à accepter le fait que le master à prit une fille aussi petite. C’était d’un œil discret qu’il allait donc la surveiller tout au long de la quête. D’un seul coup, la tension et le silence d’avant le départ reprirent place peu à peu. Le désert Dissidia n’était plus très loin et cela se sentait. C’était une drôle de sensation, presque inexplicable, c’était comme si, sans même savoir où est-ce qu’ils étaient vraiment, ils savaient qu’ils étaient très proches du Black Knight. Les visages des mages changèrent pour laisser place à des visages sérieux, presque effrayants. C’était une ambiance assez pesante, la gamine n’était certainement pas habituée à voir quelque chose comme ça. Elle allait maintenant comprendre ce qu’était une mission de Rang A. Bientôt, elle pourra comprendre qu’elle n’est pas de taille pour rejoindre une guilde. Le train s’arrêta enfin et les portes s’ouvrirent en parfaites synchronisations. Les mages se levèrent sans aucun bruit se retrouvant maintenant confrontés à une triste réalité : Ils ne pouvaient plus faire marche arrière.

Ensuite, ils marchèrent, mais pas très longtemps, la gare n’était pas très éloignée du désert. Devant eux s’étendaient une terre presque infinie, il était impossible de voir le bout du désert Dissidia. C’était beaucoup trop grand, comment est-ce que les mages allaient s’y prendre pour trouver une petite personne dans un si grand endroit ? Quasiment impossible, sauf si Genki trouvait le moyen d’avoir plus d’informations. Cette terre n’avait pas l’air inhabitée et d’après les dires, il y avait de nombreuses tribus ici. Autant vous dire que la traversée était loin d’être gagnée, les mages allaient devoir faire attention non seulement aux monstres, mais aussi aux clans et au Black Knight. Les risques étaient nombreux et c’était pourquoi il était rare d’envoyer des mages ici. En observant attentivement, on pouvait voir au loin de nombreux trous dans le sol et dans les montagnes. Mais ce n’était pas tout, on pouvait y voir des oasis, malheureusement, il fallait regarder vers la gauche ou la droite, c’était généralement vers les frontières du désert que se trouvaient des arbres peinant à survivre à cause de la chaleur. En parlant de ça, on appelait pas un désert, un désert pour rien. La chaleur était présente et les mages allaient certainement boire énormément durant le voyage. C’est d’ailleurs pour cette raison que le sol était si sec. Celui-ci était fissuré de part et d’autre, ce qui allait être un problème pour marcher normalement. D’un seul coup, Tatsuo attira un peu l’attention de tout le monde, en demandant :

« Bon, on commence par ou ? »


Effectivement, bonne question, il allait falloir y réfléchir, mais Genki avait déjà une petite idée, la personne ayant donnée la requête à la guilde se rendait forcément souvent dans le désert. Ou alors c’était carrément une tribu qui avait demandée de l’aide. Par élimination, il fallait chercher des signes de vie dans le désert, trouver une personne qui allait pouvoir informer les mages ou tout simplement les mener directement à Black Knight. Mais, ce n’était pas une mince affaire, on ne voyait aucune présence à l’horizon. Il allait falloir marcher un bon moment avant de trouver quelque chose. Genki fit donc un pas en avant et se tourna vers ses camarades en disant :

« Hum, je pense qu’il faudrait chercher dans les alentours un signe de vie. Il est possible qu’une tribu ne soit pas très loin d’ici, on va devoir soutirer des informations. Le désert est très grand et sans aucune aide, on va se perdre très rapidement et peut être ne plus jamais pouvoir revenir à la guilde. Mais avant de commencer la mission, j’ai une question à poser pour éclaircir un point avec une personne présente ici. »


Son regard se tourna alors vers Aiko, ses yeux rouges perçants fixait ses grands yeux bleus. La fillette allait-elle avoir le courage d’affronter Genki ou alors allait-elle détourner le regard ? Quoi qu’il en soit, le mage n’avait pas encore parlé et il allait devoir le faire. Depuis le début, on pouvait sentir que le groupe était mal à l’aise à cause d’une personne. Les trois mages ne savaient pas trop comment s’y prendre avec la gamine et personne n’avait vraiment l’air de se questionner sur elle, ou plutôt sur ce qu’elle cachait. En effet, Arashi supposait l’enfant de n’avoir pas tout dit sur elle. Et c’est alors qu’il demanda :

« Aiko, je te trouve plutôt suspecte depuis le début. Ici, nous sommes tous des mages de Rang A. Mais toi, tu n’as pas l’air d’être forte ni même très haut gradé dans Lamia Scale. Quel est ton rang exactement ? Et au moins, est-ce que tu es réellement une mage ? Tu n’es pas une mascotte ou quelque chose dans le genre parce que tu es plutôt colorée et en plus tu possèdes une cloche autour du cou. Selon ta réponse, je te préviens que la gare n’est pas très loin. »


Le débat était donc lancé, l’attention des mages se tournaient maintenant vers elle. Vers Aiko, qui avait été assez discrète pendant le voyage et même à la guilde. Si on observait ses actes depuis le début, elle ne se contentait que de suivre les autres sans rien dire et c’est un peu pour ça qu’elle avait réussit à se glisser jusque la…

Lucifer Amaiyuri
Admin / The Dark KnightAdmin / The Dark Knight

avatar

Messages : 764
Date d'inscription : 02/10/2011
Âge : 30
Guilde : Grimoire Heart
Magie / Malédiction / CS : Magia Erebea
Magie / CS Secondaire : Kansô

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 7.530
Statut: Mage de Rang S++
Renommée : Mage Illustre
MessageSujet: Re: Une bande se forme [Suite, mission rang A max] [Genki, Dan, Aiko and Lucifer]   Ven 2 Mar - 17:52
I Am The Bone Of My Sword

Cela faisait plusieurs jours maintenant que j'avais fouillé ce maudit désert. Toujours pas de résultats. J'avais beau capturer et torturer les guerriers des tribus nomades, aucun d'entre eux ne semblait vouloir me fournir les informations que je demandais. Tous me parlaient d'un esprit vindicatif qui soutenait les "coeurs purs" et me chasserait d'ici... mais personne n'avait entendu parler des ruines que je convoitais. Et à force d'écumer ce tas de poussière qu'était le Désert Dissidia, je commençais à désespérer. J'avais ordonné aux pilotes du Grimoire Ship de venir me prendre sept jours après mon arrivée ici et nous touchions bientôt au terme de ce délai. J'étais cependant resté trop longtemps en ces lieux, ma magie atypique et violente n'étant sans doute pas passée inaperçue. Sûrement n'allais-je pas tarder à voir débarquer toute une pléthore de mages assoiffés de justice et de gloire dont le seul objectif serait de décrocher ma tête de mon cou. Voilà le raisonnement que je tenais au bout du troisième jour passé en ce lieu. Après tout, je transgressais l'une des règles que je m'étais imposé : toujours être en mouvement afin de demeurer insaisissable. Mais là, je végétais sur ce maudit tas de sable et de caillasse dans l'espoir d'y trouver "ce" trésor.

Après quoi pouvais-je bien chercher ? Des Jewels ? Des lacrymas rares ? Pfff... Pacotille que tout cela. Non, ce que je cherchais avant tout, c'était un pouvoir millénaire qui me permettrait une fois pour toute d'écraser le Conseil des Mages. Après tout, ils étaient la haute autorité de ce monde corrompu, rongé par le vice. Que l'on ne tente pas de me faire croire que la tête du serpent n'est pas rongée par une quelconque nécrose, quand je constate à quel point l'injustice a pu régner sur cette terre. Combien de mages usant de leur magie pour opprimer avais-je occis ? Combien de militaires corrompus avais-je pourfendu ? Et plus j'en tuais, plus je me rendais compte que cette gangrène remontait de plus en plus haut dans la hiérarchie. Ce que je voulais, ce qu'il fallait à ce monde, c'était un ordre nouveau. Et pour cela, je devais détruire l'ordre déjà établi. On m'appelait criminel, on me nommait "Mage Noir", et on me traquait sans relâche. Peu importe, je n'avais jamais été de ceux qui cherchaient à s'époumoner pour clamer leur innocence lorsqu'ils étaient victimes d'injustice. Plus que quiconque, je savais que les paroles ne servaient à rien. Un agneau aura beau bêler de toute son âme, cela ne dissuadera jamais le loup de le dévorer.

Voilà pourquoi, malgré le fait que l'on passe sous silence le fait que j'épargne les femmes et les enfants, malgré le fait que l'on me mette tous les crimes du monde à dos, je ne m'arrêtais pas. Un bouc émissaire ? Non, sans doute pas. Après tout, j'avais commis un nombre incalculable de crimes, meurtres et autres délits. Je cherchais à faire tomber l'organisation de ce monde. Il était normal de m'appeler criminel. Mais ce que je ne supportais pas, c'était cette hypocrisie autour des raisons de ma capture : la justice. Comment ces rats osaient ne serait-ce que prononcer ce mot ! S'il y avait eu une justice, alors ma coéquipière de jadis n'aurait pas été tué sur ordre de ceux sensés la propager à travers le royaume. S'il y avait une justice, je n'aurais pas revêtu le manteau de criminel pour la venger. S'il y avait une justice, alors je ne tenterais pas, à l'heure actuelle, de me battre contre celle-ci. C'était toute cette hypocrisie baignée d'ignorance qui avait le plus le don de me mettre hors de moi.

Voilà pourquoi, à l'aube du cinquième jour, je n'avais eu aucune pitié pour les mages venus avec l'espoir de me capturer. Tant je fus patient avec eux au début en me montrant clément, tant je perdis toute retenue lorsqu'ils se mirent à me parler de justice comme prétexte pour me stopper. J'avais déjà occis des centaines de mages depuis que j'étais devenu un criminel. Désormais, j'en comptais une douzaine de plus à mon actif. Le sable et la poussière du désert Dissidia les avaient recouverts, et je me tenais à quelques centaines de mètres du lieu de cette bataille, là où j'avais établi mon campement pour passer la nuit. Mais même sans la présence de ces corps ensevelis, je pouvais sentir l'odeur de la mort se faire de plus en plus omniprésente, resserrant son étau sur moi. Tout ce désert n'était qu'un gigantesque piège qui n'attendait que l'instant où vous baissez votre garde pour vous engloutir sans aucune pitié.

Mais nous étions déjà au milieu du septième jour lorsque, revenant d'une énième chasse à l'indice, je finis par entrevoir un groupe situé non-loin de mon campement. Un gros baraqué, deux individus sveltes et une enfant à l'allure Moé. Voilà une réunion de mages plutôt atypique. Observant du haut d'un plateau qui me donnait une parfaite vue sur le quatuor, je m'assis au bord de ce précipice, les jambes croisées et le coude sur ma jambe droite, ma main soutenant mon faciès. J'étais toujours vêtu de mon ample manteau à capuchon, ce dernier dissimulant la partie supérieure de mon visage. Sans rien dire, ni rien faire, je continuais d'observer le petit groupuscule qui venait de faire une halte, sur les recommandations du grand gaillard. D'après ce que je parvenais à entendre, depuis mon perchoir, notre individu bodybuildé n'appréciait pas grandement la présence d'une gamine dans son groupe. En temps normal, sans doute me serais-je moi-même offusqué de voir que l'on avait mis une enfant à mes trousses. Un peu comme si l'on ne me prenait pas vraiment au sérieux. Mais voir la fine équipe ici présente se disputer était un spectacle qui m'amusait. Voilà pourquoi je restais toujours assis ainsi au sommet du plateau, un large sourire sur le visage qui trahissait tout l'amusement que cela provoquait en moi.

Néanmoins, je devais avouer que les mots de l'individu allaité aux anabolisants étaient loin d'être tendres. En tant que chevalier, ou même ex-chevalier, je me devais de faire quelque chose pour la pauvre enfant ainsi molestée verbalement. Que pouvais-je donc faire sans trahir ma position, bien que je ne cherchais pas spécialement à me cacher ? Levant les yeux au ciel, vers le coin supérieur gauche, je faisais marcher mon hémisphère droit pour trouver la solution la plus adaptée. Accentuant mon rictus carnassier, je venais de me souvenir de l'une des babioles que j'avais arrachées à un groupe de nomades. Après tout, j'avais passé sept jours dans ce maudit désert, ce n'était pas non plus comme si j'avais eu l'intention de repartir les mains vides. Portant ma main à ma sacoche, je pris une profonde inspiration avant d'en sortir une étrange fleur constituée d'un pistil imposant et de deux pétales d'un doré peu commun. Le Ficus Eroticus : trésor de ces lieux, utilisé pour essayer de séduire les gentes demoiselles. Voilà qui était parfait pour cette situation. Calculant le sens du vent, je lâchais alors la fleur légère qui virevolta dans la direction de notre quatuor. Autant dire que le temps qu'ils percutent la présence de cette plante, ils seraient sans doute déjà sous son effet. Après tout, en voulant m'en emparer, j'avais moi-même fait la cours à un dromadaire pendant plus d'une heure avant que les effets ne se dissipent.

Ce que j'avais néanmoins omis fut la présence de la douzaine de cadavres qui se trouvaient non-loin de notre petit groupe. Bien sûr, alors que la fleur descendait vers eux, je calculais, avec une certaine appréhension, que celle-ci allait atterrir juste sur la main qui dépassait du sable, à peine à quelques centimètres de l'endroit où se trouvait l'un des mages fraichement arrivés en ce lieu. Allons bon, cela leur servirait au moins d'avertissement. Outre les effets de la plante, ils seraient au moins davantage sur leurs gardes, arrêtant de m'offrir pleins d'ouvertures que j'aurais aisément pu exploiter si je n'avais pas été élevé comme un véritable chevalier. Tout en observant la scène, je me demandais néanmoins qui pouvaient être ces quatre individus. Le tatouage protubérant de l'un d'eux me laissant comprendre qu'il s'agissait sans nul doute de membres de Lamia Scale, mais restait encore à savoir s'ils étaient là pour moi ou pour une toute autre raison. Dans tous les cas, la suite des évènements risquait d'être assez intéressante.


_________________


Aurora Dan

avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 20/02/2012
Âge : 24
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Yami no Moji / Écriture des Ténèbres

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.000
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Itinérant
MessageSujet: Re: Une bande se forme [Suite, mission rang A max] [Genki, Dan, Aiko and Lucifer]   Ven 2 Mar - 20:09
Dan se réveilla une nouvelle fois dans ce lit qu’il ne supportait pas, dans cette chambre d’auberge dans laquelle il avait déjà dormi les jours précédents. La différence était que cette fois les pensées du mage n’étaient plus du tout au manque de confort du moment mais à une chose beaucoup plus importante. En effet il allait aujourd’hui partir pour une mission de rang A d’une importance capitale qui pourrait avoir un grand impact sur son futur si ce n’est le futur du pays. On ne pouvait pas dire qu’une quête où il risquait d’être confronté au maître de Grimoire Heart, le Black Knight, était quelque chose d’anodin. Dan était partagé entre plusieurs sentiments et ne savait quoi trop penser, mitigé entre palpitation et anxiété. Mais son assurance habituelle semblait prendre le dessus, aujourd’hui il allait réaliser un exploit avec l’aide de ses compagnons, c’est ce qu’il se disait. Il fallait aussi penser à la région où tout cela allait se dérouler, il s’agissait du désert Dissidia, une vaste étendue aride située non loin d’ici. Cet endroit n’était pas tout à fait inconnu à Dan, une de ses quêtes l’avait déjà amené à faire une courte excursion là-bas, il était toutefois loin de connaître ce désert pour autant. Au moins l’épéiste connaissait le climat difficilement supportable de cette région et c’est pourquoi il prit l’initiative de préparer des réserves d’eau, s’hydrater allait être primordial lors de leur excursion. Toutefois le fait de voyager dans ce désert ne semblait pas déranger le mage et bien au contraire, il était friand d’exploration et de découverte et même si se déplacer dans un endroit pareil était probablement difficile cela n’en est pas moins enrichissant. Comme à son habitude, il enfila sa veste rouge, accrocha Crimson Angel à sa ceinture et sortit de sa chambre.

Il était environ 9h, Dan avait donné rendez-vous à ses compagnons à 10h, il était donc largement dans les temps. Il passa devant les différentes chambres de l’auberge et remarqua que Genki semblait toujours en train de dormir. En effet les deux mages s’étaient rendu compte la veille qu’ils logeaient dans la même auberge. L’épéiste espérait que son camarade n’allait pas continuer à dormir trop longtemps, il ne fallait pas manquer le départ. Le jeune Aurora sortit donc de l’auberge en direction de la guilde, tout en s’étirant sur le chemin. Il arriva devant le bâtiment à l’allure de temple occidental, aucun de ses compagnons n’était encore arrivé mais c’était plutôt normal, Dan était en avance. Il en profita pour entrer dans la guilde et prendre un petit déjeuner avec d’autres mages, qui en profitèrent pour lui souhaiter bonne chance pour sa mission. Une bonne demi-heure était passée, Dan sortit du bâtiment et aperçu la petite Aiko qui semblait être arrivée entre-temps. Alors elle comptait vraiment les accompagner, l’épéiste était un peu inquiet pour elle. Traverser le désert et peut-être affronter un mage puissant étaient probablement trop pour une fille de son âge. Peu importe, si les choses tournaient mal, ils la protègeraient, c’était le principe même des groupes de mage, ils étaient tous camarades. Un peu après, Genki finit par arriver, suivi de Tatsuo qui semblait lui aussi avoir pensé aux réserves d’eau. A eux deux, ils purent partager plusieurs gourdes pour l’ensemble du groupe. Au moins les réserves d’eau semblaient raisonnables.

Le groupe de mages se mit en marche vers la gare dans un silence qui étonnait Dan, une drôle d’ambiance semblait régner, ses compagnons étaient-ils si anxieux que ça ? En y repensant cela était compréhensible, mais l’épéiste gardait son assurance habituelle tout en restant silencieux à l’image du reste du groupe. Une ambiance plus agréable finit par revenir après un petit incident : non seulement ils avaient oublié d’acheter leurs tickets, mais en plus ils avaient failli louper le départ du train. Lors du voyage une meilleure ambiance s’était installée au sein du groupe de mage, ils purent brièvement faire plus ample connaissance pendant le cours trajet qui les amenait à la gare la plus proche du désert. Une fois arrivés, Dan soupira en remarquant que la tension semblait régner à nouveau, lui avait pour conviction de rester positif et de ne pas envisager l’échec. Une certaine chaleur se faisait déjà ressentir, le désert n’était pas loin.


Lanayru Desert - Skipper's Retreat [Variation 1] by Mahito Yokota on Grooveshark

Après un peu de marche, les mages de Lamia Scale arrivèrent enfin à destination : une vaste étendue de terre sèche ou un climat aride régnait. Aucune verdure à l’horizon, que des falaises rocheuses et un sol sec et craquelé. Le peu de nuage laissait apparaître un magnifique ciel bleu qui devait être la seule chose plaisante à regarder aux alentours. Cette étendue laissait bien peu de repères dignes de ce nom et rechercher une personne dans un endroit pareil n’allait vraiment pas être de la tarte. Comment fallait-il s’y prendre ? Dan pensait que la meilleure solution était d’essayer trouver une civilisation humaine locale qui pourrait éventuellement avoir aperçu le chevalier noir ou tout simplement leur donner des informations vitales. Au moins ils avaient de quoi boire, et c’était le plus important. Tatsuo lança :

« Bon, on commence par ou ? »


Ce à quoi Genki répondit :

« Hum, je pense qu’il faudrait chercher dans les alentours un signe de vie. Il est possible qu’une tribu ne soit pas très loin d’ici, on va devoir soutirer des informations. Le désert est très grand et sans aucune aide, on va se perdre très rapidement et peut être ne plus jamais pouvoir revenir à la guilde. Mais avant de commencer la mission, j’ai une question à poser pour éclaircir un point avec une personne présente ici. »


Il faisait référence à Aiko et fixait cette dernière depuis un moment. Il était vrai qu’ils n’en savaient pas beaucoup sur cette jeune fille et ne pouvaient la laisser sans surveillance en vue de son âge. Le simple fait qu’une gamine les accompagne pour une mission aussi dangereuse était difficilement acceptable aux yeux des trois mages de rang A. C’est pourquoi avant de se lancer dans une dangereuse traversée Genki questionna la petite Hanawa à propos de son statut, de son rang, de la raison de sa venue. Toutefois Dan jugeait que le moment était terriblement mal choisi, ces questions-là il fallait se les poser avant et l’épéiste avait souhaité ne pas s’occuper de ces détails. C’est pourquoi il fit signe à ses camarades et s’éloigna un peu du groupe, il ne fallait pas perdre de temps et le jeune Aurora allait commencer à explorer les environs.

Dan s’était éloigné d’une ou deux centaines de mètre. En observant plus attentivement les alentours il remarqua une imposante falaise au sommet de laquelle s’étendait un plateau. Voilà qui était un endroit idéal pour commencer les recherches, se placer en hauteur permettrait d’avoir une bonne vue d’ensemble et d’éventuellement trouver des traces de vie humaine. Le jeune Aurora avait remarqué une autre chose frappante : proche de là où étaient ses compagnons, la terre semblait différente de partout ailleurs dans le désert. Alors qu’elle était habituellement sèche et craquelée, celle-ci semblait avoir été travaillée il n’y a pas si longtemps. Intrigué, Dan revint vers le groupe afin d’observer cette anomalie.
Alors qu’il revenait, un frisson parcourut le corps du jeune Aurora lorsqu’il aperçu derrière l’un de ses camarades une main qui dépassait du sable. En faisant le rapprochement entre le fait que cette main n’était pas encore décomposée et le fait que la terre et le sable de la zone semblaient avoir été travaillés, l’épéiste se rendit à l’évidence : des cadavres avaient été enterrés, et il n’y a pas si longtemps que ça. Voilà qui était une découverte des plus inquiétantes, le mage se hâtait de rejoindre le groupe.

Le mage fut arrêté dans son élan, quelque chose semblait s’être déposé dans cette main qui sortait du sable, un drôle de coup du sort. Dan était presque sûr d’avoir reconnu une fleur. Une fleur dans un désert ? Les seules fleurs du désert dont l’épéiste avait pu entendre parler étaient des spécimens très rares dont le pollen pouvait avoir des effets très surprenants. Il attint enfin le groupe, essoufflé, et montra du doigt sa découverte, située quelques mètres derrières l’un des mages.
Hanawa Aiko

avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 21/02/2012
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Niji no Mahô
Magie / CS Secondaire : Kansô

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.800
Statut: Mage de Rang C
Renommée : Mage de Campagne
MessageSujet: Re: Une bande se forme [Suite, mission rang A max] [Genki, Dan, Aiko and Lucifer]   Sam 3 Mar - 17:12
_____________________________________________


Tout s’était passé à merveille. Aiko avait trouvé un groupe, et une mission digne de ce nom. D’autant plus qu’elle ne leur avait pas dévoilé sa vraie image, bien qu’ils le découvriront bien vite en cours de route. Forcément, puisque même elle trouverait bizarre que quelqu’un qui se présente a peine veuille suivre un groupe totalement inconnu à ses yeux. Enfin bref, elle les avait bien manipulés comme elle le souhaitait, et même si elle devait entamer une explication, il était trop tard pour faire marche arrière. Puis seule, elle s’ennuyait en mission, surtout parce que c’était trop simple…

Enfin bref, comme une petite fille excitée par l’idée d’aller faire les magasins de jouet, Aiko se leva vers sept heures. C’était plutôt tôt, mais elle rayonnait d’excitation. Elle s’empara de ses vêtements lavés la veille. Elle ne voulait pas faire cette importante mission dans d’autres habits que ceux que son père lui avait offerts. Puis elle alla se laver, avant de s’habiller et de prendre une petite sacoche de Jewels au cas où. Une fois ce petit rituel accomplit, elle sorti de sa chambre et prit direction du bar. Elle commanda son verre de lait-fraise habituel accompagné de quelques cookies, qu’elle mangea vitesse grand V. Elle était pressée de partir en mission, mais il n’était que huit heures et demi, tandis que leur rendez vous était à dix heures. De nature impatiente, elle faisait les cent pas et alla s’amuser avec les mages qu’elle connaissait le mieux.

Tant et si bien, qu’il fut maintenant un peu moins de dix heures, et que la petite mage alla se poster devant la porte. La première personne à être arrivée fut Dan. En fait, elle ne l’avait même pas remarqué tant son excitation était grande, mais il venait de sortir par la porte de la guilde, surement pour prendre un verre. Les deux mages se saluèrent brièvement et attendirent en silence. Il est vrai que la différence d’âge était un peu grande pour qu’il y ait une réelle conversation… Mais non! Aiko peut avoir de la conversation! Il suffit de lancer un sujet! Elle a beau avoir quatorze ans, elle avait confiance en l’enseignement de son père. Elle songeait à tout cela quand elle aperçut Genki arriver, puis Tatsuo, qui avait eu la très bonne idée de prendre des gourdes. Après tout sans eau dans le désert, on ne risquait pas de faire long feu. Un désert, nommé Dissidia ou non, reste un désert, et l’absence d’eau est irréversible dans un désert.

Une fois réuni, Aiko se sentait plutôt observée. Rien d’anormal, puisqu’elle tapait l’incruste depuis le début. Mais ce qui l’inquiéta, c’est plus de savoir s’ils l’avaient découverte ou pas… Est-ce qu’ils oseront lui dire maintenant, ou est-ce qu’elle arriverait à aller au minimum jusqu’au désert ? La question eut une réponse rapide, puisqu’ils se dirigeaient déjà vers la gare. Elle marchait, toujours en jouant son rôle de petite fille timide. Silencieusement, la jeune mage vêtue de blanc aux bords azurés suivait ses imposants compagnons qui ne lui parlaient pas beaucoup. Une fois à la gare, Tatsuo tâta ses poches en vain, pour finalement annoncé qu’il avait oublié les tickets. Bah, il n’était pas venu pour penser à tout. Voyant le train en phase de partir, le groupe de mage se devait de prendre le train au plus vite, quitte à payer en liquide. Aiko avait bien fait de ramener son argent.

Quand ils allaient commencer à courir pour attraper le train le plus proche, notre petite mage téméraire se préparait à utiliser sa magie pour aller aussi vite que les autres, qui courraient bien plus vite qu’elle grâce à leurs jambes d’adultes. Sauf que le grand et colossal Genki s’empara d’elle avant de la mettre ventre sur son épaule. Aiko n’en revenait pas, et allait se manifester, se rappelant au dernier moment qu’elle jouait toujours le rôle de la timide. Elle se contenta alors d’un sourire enfantin, souriant comme tel. Une fois arrivée au wagon, elle se posa sur son siège en rigolant avec les autres de cette course effrénée. Ils firent plus longuement connaissance entre eux, bien que la mage aux cheveux d’or ne fût pas énormément questionnée, ce qui l’étonna…

Le voyage fût long et pesant, ce qui endormit Aiko. Elle avait dormi pendant la moitié du voyage, l’autre moitié étant destinée à écouter ce que ses compagnons se disaient. Plus elle apprenait comment ils fonctionnent, plus cela lui permettait de savoir comment réagir avec eux, même d’un regard subjectif. Une fois le train arrivé, Aiko se réveilla, réglée comme une cocotte-minute. Elle paya sa place, cela va de soi, et sorti avec le groupe. C’était le point de non-retour, ce qui satisfaisait la petite fille. Sans rien dire, nos aventuriers se sont dirigés en direction du désert. La marche ne dura pas très longtemps, et nous étions déjà devant un désert qui cassait l’imagination de la mage. Une immense plaine de terre rougie et craquelée s’étendait devant eux. Aiko pensait plus à un Océan de sable, des chameaux et des dromadaires accompagnant les voyageurs assez intrépide pour se déplacer dans un tombeau de pierre. Remarque, cela lui agrandissait sa culture générale, n’associant plus le sable aux déserts et aux plages.

Sortant Aiko de ses rêveries, Tatsuo appela le groupe à lui.

Tatsuo : Bon, on commence par où?

Une question qui avait le mérite d’être posée, et dont chacun avait sa petite idée en tête. La mage blonde pensait demander aux caravanes passantes, quitte à passer une partie de la journée à attendre, pour leur demander des infos. Cette méthode était non sans risque, puisque passer une journée dans le désert sous ce soleil excessivement tapant pouvait avoir des conséquences extrêmement dangereuse, et la possibilité que les caravanes n’aient aucune information n’était pas nulle.

Genki s’avança et répondit.

Genki : Hum, je pense qu’il faudrait chercher dans les alentours un signe de vie. Il est possible qu’une tribu ne soit pas très loin d’ici, on va devoir soutirer des informations. Le désert est très grand et sans aucune aide, on va se perdre très rapidement et peut être ne plus jamais pouvoir revenir à la guilde. Mais avant de commencer la mission, j’ai une question à poser pour éclaircir un point avec une personne présente ici.

Cette personne, c’était Aiko. Les regards se retournèrent vers elle. Enfin le temps des explications était arrivé.

Genki, continuant son récit : Aiko, je te trouve plutôt suspecte depuis le début. Ici, nous sommes tous des mages de Rang A. Mais toi, tu n’as pas l’air d’être forte ni même très haut gradé dans Lamia Scale. Quel est ton rang exactement ? Et au moins, est-ce que tu es réellement une mage ? Tu n’es pas une mascotte ou quelque chose dans le genre parce que tu es plutôt colorée et en plus tu possèdes une cloche autour du cou. Selon ta réponse, je te préviens que la gare n’est pas très loin.

Elle soupira, reprenant son vrai visage, celui d’une enfant dont le comportement faisait garçon manqué, bien que son physique et ses vêtements ne suive pas son caractère trempé. Le fait de se faire traitée comme étant une mascotte la rendait folle de rage, mais elle se garda de faire des reproches pour jeter un regard sérieux à l’homme musclé aux cheveux long et blancs, ne se laissant pas intimider par son imposante taille et ses muscles travaillés.

Aiko, d’une voix assurée : Bon, comme tout le monde s’en doute, je m’appelle Aiko Hanawa. Je suis mage de rang C au sein de Lamia Scale, guilde que j’ai rejoint il y a maintenant un an…

Elle continua de regarder Genki avec insistance avant de continuer.

Aiko, une pointe de colère dans ses paroles: De plus, je ne permettrai a personne, je dis bien PERSONNE, d’insulter la tenue de mon père.

Puis elle tira machinalement un rayon indigo sur Genki, qui le traversa sans peine. Cela lui permettra de réfléchir à deux fois avant de la critiquer.

Aiko, continuant son récit d’une voix boudeuse : Et puis cette cloche, vois-tu, c’est un grelot. Non mais!

Elle se retourna, les bras croisés et la mine boudeuse, sans remarquer que Dan s’était éloigné, et qu’il revenait leur faire part de sa découverte. De toutes façon, elle attendait une réaction par rapport a ses explications de la part des deux mages restant.

Puis soudain, un délicieux parfum se fit sentir. L'odeur n'était pas très forte, mais pour une raison étrange, Aiko sentait son coeur battre de plus en plus rapidement. Sans savoir ce qu'il lui arrivait, elle rougissait à la pensée des trois mages qui se trouvaient derrière elle. Ses yeux palpitaient à son rythme cardiaque, et la petite mage touchée par cet étrange mal commençait à trouver ces hommes attirants...

Elle se retourna, les joues rouges, et s'excusa auprès de Genki comme une enfant sage.

Aiko, complètement déboussolé et se courbant plusieurs dizaines de fois : P-Pardon de m'être emporté monsieur...

Puis elle tourna la tête vers le mage aux cheveux noirs. Elle planta son regard dans le sien, mais ne pu le soutenir bien longtemps, rougissant encore plus. Une fois Dan arrivé vers eux, la jeune mage se retourna, devenue maintenant rouge comme une tomate. et se mit à trembler...
Tatsuo Naoku

avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 20/02/2012
Âge : 24
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Tentaï Mahô / Magie Astrale

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.000
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Itinérant
MessageSujet: Re: Une bande se forme [Suite, mission rang A max] [Genki, Dan, Aiko and Lucifer]   Dim 4 Mar - 19:13


Arashi Genki & Aurora Dan

Naoku Tatsuo & Hanawai Aiko

Versus "The Black Knight"?

Une bande se forme[Suite] Mission rang A max.


Tatsuo, ainsi que ses alliés qu’étaient Dan, Genki et Aiko, étaient maintenant dans le Désert Dissidia. En ce lieu hostile, bercé par la chaleur et l’aridité, il ne fallait pas perdre son temps. C’est pour cette raison que le jeune mage proposa aux autres de se décider sur un point précis pour commencer la recherche, histoire d’être le plus efficace possible. Genki proposa de chercher des personnes aux alentours qui pourraient nous être utile, après tout c’est vrai que la mission avait été proposée par des nomades, peut être qu’ils étaient encore en ces lieux. Bien qu’évidente, c’était tout de même une remarque assez pertinente, sous ce corps tout en muscle se cachait donc un cerveau capable de raisonner correctement, non pas que Tatsuo prenait le mage aux cheveux blancs pour un abruti, il était simplement surpris par une réflexion aussi rapide. Cependant celui-ci semblait aussi vouloir régler un problème avec une certaine personne qu’était Aiko. C’est vrai que sa présence mettait un peu mal à l’aise notre trio de mages expérimentés, dû à son jeune âge ainsi qu’à sa discrétion plus que totale. Genki n’y allait pas avec le dos de la cuillère, ridiculisant presque la jeune fille, mais il fallait mettre les points sur les « i », voyager au sein d’un groupe impliquait s’investir un minimum, ce que cette magicienne ne semblait pas faire. D’ailleurs le visage de la petite avait radicalement changé, pour montrer une expression colérique, mais pas celle d’une enfant de 14 ans, plutôt d’une jeune femme arrogante qui n’aime pas se faire critiquer. C’était normal après tout, suite à l’attaque verbale de Genki. Elle prit néanmoins le temps de répondre calmement à son interlocuteur:

« Bon, comme tout le monde s’en doute, je m’appelle Aiko Hanawa. Je suis mage de rang C au sein de Lamia Scale, guilde que j’ai rejoint il y a maintenant un an… »

Membre depuis un an ? Mage de rang C ? Tatsuo s’en doutait un peu mais n’en était pas sûr, il espérait d’ailleurs que ce ne soit pas le cas. Mais malheureusement, ça l’était et le groupe se retrouvait donc avec un mage de rang C dans les bras, alors qu’ils essayaient d’effectuer une mission de rang A très dangereuse. Ce n’était pas le fait que la jeune Aiko soit de rang C qui posait problème, tout le monde a été rang C un jour, mais cette fille aurait dû rester à sa place et effectuer des missions à sa portée, comme le mage astral l’avait fait à l’époque. Le jeune homme n’était cependant pas énormément déstabilisé par la nouvelle, lui, ainsi que Dan et Genki s’étaient préparés à la protéger. La jeune manipulatrice semblait cependant avoir très mal prit la remarque sur ses vêtements, c’est pourquoi elle tira un rayon de couleur indigo sur le mage à la carrure impressionnante. Cette action avait fortement déplu à notre mage astral, une équipe pouvait très bien ne pas s’entendre et avoir à en discuter, même si les mots pouvaient être un peu rudes, mais attaquer un membre de sa guilde était quelque chose de totalement différent. Ne connaissant pas l’effet de ce rayon et prenant ceci pour une attaque, même si aucun changement ne semblait s’effectuer chez le mage à la chevelure blanche, Tatsuo s’approcha de la petite capricieuse, ses yeux bleus perçant le regard d’Aiko :

« Je crois que tu n’as pas comprit le principe d’une guilde… Nous sommes censés être une famille et nous entraider. Je suis d’accord pour avouer que ce n’est pas toujours facile, certains mots peuvent être durs, surtout si l’on attaque des biens « personnels », mais si tu ne sais pas te contrôler et que tu attaques impulsivement un de tes camarades de Lamia Scale… Nous ne pouvons te faire confiance pour une mission de cette importance tu comprends ? Alors prouves nous que notre jugement te concernant est faux en nous faisant changer d’avis, c’est comme ça que ça marche à Lamia Scale ! »

Tatsuo lui esquissa un sourire, cette fille avait beau être une chipie capricieuse, ce n’était au final qu’une gamine, il fallait donc relativiser, même si l’attaque l’avait un peu agacé, il essayait de ne pas le montrer. Mais une étrange scène se déroula sous les yeux du mage aux yeux bleus : la petite Aiko s’était retourné, le visage rouge comme une tomate, s’excusant de son geste déplacé envers Genki. « Mon discours n’a pas été vain » pensait-il, c’est alors que la chipie, maintenant douce comme un agneau, fixa notre mage pendant quelques secondes avant de lâcher prise, encore plus rouge qu’avant, se mettant même à trembler. Que se passait-il ? Son caractère avait changé en un instant, le sermon de notre mage astral avait-il été si efficace que ça ? Non, quelque chose devait se tramer derrière ce qui s’apparentait de toute évidence à une mascarade orchestrée par la jeune fille. C’est à ce moment-là que Dan intervint, il s’était visiblement écarté du groupe et avait fait quelques découvertes intéressantes : il pointa du doigt Aiko, bien qu’en regardant de plus près il semblait vouloir montrer quelque chose derrière elle. Tatsuo se retourna et constata une main sortant du sol, juste derrière la petite magicienne de rang C. Un cadavre ? Visiblement celui-ci n’était pas décomposé et le sol retapé pour pouvoir y glisser le corps laissait supposer que c’était un meurtre, un assassinat récent. L’esprit perspicace de notre jeune mage s’activa, il avait une supposition et rien qu’à l’idée de celle-ci, des frissons parcoururent tout son corps. Il se reprit rapidement en main pour pouvoir expliquer calmement sa thèse :

« Dites, rien ne nous dit que nous sommes les seuls mages à la poursuite du « Black Knight » non ? Et si ce cadavre était le résultat d’un combat avec l’objet de notre mission ? »

Il s’approcha de la main du cadavre et constata qu’une fleur semblait se tenir dans celle-ci, sa forme lui rappelait quelque chose qu’il n’osait pas citer. Il prit la fleur et fut subjugué par la fragrance de celle-ci, un doux parfum se dégageait des pistils. Tout d’un coup, le jeune homme sentait son cœur battre plus fort qu’avant, il n’avait en tête qu’une chose : faire la cour à la jeune Aiko. Mais pourquoi ? La fleur était-elle responsable ? Tatsuo ne pouvait pas le savoir, il ne s’était jamais intéressé à la flore des environs, qui était pour lui inexistante en ce lieu hostile. Il se retourna, posant son regard sur la petite chipie, qui lui paraissait étrangement plus douce à ses yeux :

« Milady, votre beauté ne rend cet endroit que plus magnifique. Oublions le passé pour pouvoir entrevoir un futur des plus radieux voulez-vous ? Je vais vous faire un bouquet de fleur, je sais que cette intention vous fera plaisir, alors restez ici ! »

Il jeta le Ficus Eroticus aux pieds de Genki avant de s’en aller pour aller chercher des fleurs. Comment ?! Attendez, notre mage venait de faire la cour à une petite fille ? De plus, il allait chercher des fleurs pour en faire un bouquet en plein désert ? Alors que lui-même était sceptique de la présence de fleurs dans un tel lieu. Que pouvait-il bien lui arriver, ça tout le monde se le demandait, y compris lui…surtout lui. Mais il agissait par instinct, sa conscience étant comme enfermée au plus profond de lui. Bien sûr, il se rappelait de sa mission, mais il y était cependant moins attentif, vadrouillant à toute allure à travers la plaine rocheuse. C’est par un heureux hasard qu’il tomba sur ce qui s’apparentait à un campement, ou du moins ce qu’il en restait. Tatsuo s’avança, analysant de plus près cet endroit : quelqu’un semblait avoir passé la nuit ici récemment. Notre jeune mage astral s’attelait maintenant à deux tâches : réunir un bouquet de fleur pour Aiko ainsi que chercher quelques indices sur ce lieu, même s’il espérait surtout pouvoir trouver de quoi faire un joli bouquet.


Arashi Genki

avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 20/02/2012
Âge : 24
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Jiryoku no Mahô / Magie de la Gravité

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.000
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Itinérant
MessageSujet: Re: Une bande se forme [Suite, mission rang A max] [Genki, Dan, Aiko and Lucifer]   Lun 5 Mar - 3:00
& & &
||Arashi Genki & Aurora Dan & Naoku Tatsuo & Hanawa Aiko ||
&

Black Knight

Nous y voila enfin… Le règlement de compte allait débuter ici et maintenant. Les regards étaient tournés vers la petite Aiko après les paroles du mage de la gravité. Effectivement celui-ci avait demandé à la fillette de dévoiler sa véritable identité et d’arrêter de mentir sur son vrai rang dans la guilde. Elle n’avait pas l’air de bronchée, elle devait savoir qu’au bout d’un moment, des questions allaient être posées. C’était un peu normal, les 3 mages n’avaient pas l’air de lui faire confiance et c’était pénalisant dans une guilde. Certes, le coup de pression de Genki insinuant que la fille allait devoir faire demi-tour selon la réponse était faux. Il était beaucoup trop tard pour retourner à la guilde, la mission avait déjà commencé et les mages étaient tous prêt à se prendre contre le Black Knight. Il ne fallait même ne pas perdre de temps pour les disputes, les recherches étaient plus importantes. Mais, il était impossible de faire comme si rien n’était. Les mages avaient atteins le point de non-retour. L’ambiance était de plus en plus tendue et à cause de ça, personne n’osait vraiment parler, mis à part Aiko qui allait devoir s’expliquer. D’ailleurs, son visage changea en quelques secondes, il devînt alors des plus sombres, on aurait pu croire qu’elle ne venait vraiment pas de la guilde, mais plutôt d’une guilde noire. Mais, est-ce qu’une guilde noire accepterait une fillette aussi colorée ? Avait-elle vraiment la force de rentrée dans un tel endroit ? Puis enfin, elle s’exprima, expliquant qu’elle n’était pas vraiment une mage de rang A, mais plutôt de rang C. Elle était donc relativement faible si on comparait aux 3 mages de 22 ans. Mais en réfléchissant, la gamine avait donc osée venir squatter un groupe de rang A pour effectuer une quête plus compliqué. Elle était vraiment culottée, il était vraiment très rare de voir des mages osant faire ça au sein de Lamia Scale.

Mais, la fillette ne s’arrêta pas ici, elle continua les explications et se mit à piquer une crise contre Genki. Apparemment, les propos de celui-ci avaient l’air de la déranger. Oui, le mage n’y était pas allé de main morte avec elle. Il avait été jusqu’à insulter son accoutrement ainsi que sa petite cloche. Il avait carrément qualifié celle-ci de mascotte. Eh bien, au moins, la fillette avait du répondant et réagit assez vite en haussant le ton contre les mages. Apparemment, elle n’appréciait pas du tout que l’on se moque de ses vêtements parce qu’ils venaient de son père. Intéressant, il allait donc falloir que Black Knight blesse suffisamment Aiko pour déchirer son haut. Oui, c’était sadique de penser une telle chose, mais, elle méritait une punition pour son action, un peu comme un gosse. Elle n’allait pas pouvoir rentrer à la guilde maintenant et toute seule donc il fallait trouver autre chose. Mais, elle n’avait pas fini sa petite crise, elle envoya un rayon indigo sur Genki. Le rayon ressemblait étonnement à la couleur de l’arc en ciel. Mais, il ne fit pas le rapprochement directement. Non, il était beaucoup trop occupé à se retenir de ne pas lui foncer dessus. Oui, parce qu’il n’avait qu’une envie, s’était marcher vers elle et de lui en mettre une. Certes, c’était une enfant, mais des fois, il faut mettre des gifles aux enfants pour qu’ils puissent comprendre. Le poing serré, alors qu’il s’apprêtait à marcher vers elle, il fut interrompu par les mots de Tatsuo.

Il avait peut être raison après tout, il ne fallait pas s’attaquer à un membre de sa guilde, c’est impensable de faire une telle chose. Mais pas pour Genki ! Pour corriger un membre, il n’hésite pas à employer les grands moyens, mettre une droite ne le dérange pas, du moment que son camarade de guilde n’est pas blessé grièvement. Mais, dans un moment de colère, qui sait ce qu’il peut arriver ? Peut être qu’un jour, un gros problème allait faire surface et que notre mage soit obligé d’envoyer une autre personne en repos pendant un long moment. Mais, contre toute attente, la jeune fille s’excusa en s’inclinant plusieurs fois. Bien, peut être qu’elle avait comprise que Genki lui était supérieur sur plusieurs points et qu’il risquait gros en s’attaquant à lui. Malheureusement pour elle, les excuses n’allaient peut être pas suffire pour calmer notre mage. Il s’avança alors vers elle et d’un geste vif, la saisit par le vêtement et la souleva en l’air grâce à sa force d’homme baraqué. Il plongea ses deux yeux rouges dans les siens, puis se mit à dire :

« Écoute moi bien la petite vache, nous avons été assez aveugles pour t’accepter dans notre mission. La moindre des choses seraient peut être se taire et de ne pas attaquer ses coéquipiers. Et en plus, c’est quoi ta magie foireuse !? Et ne crois pas que tu peux m’amadouer avec tes excuses minables. Maintenant tu… »

Genki s’arrêta suite à l’arrivé de notre cher Dan qui était partit dans une petite expédition. Apparemment, il avait remarqué une chose de plutôt étrange non loin d’eux. Alors, sans vraiment finir sa phrase, l’Arashi relâcha Aiko en veillant à ce qu’elle tombe sur les pieds. Oui, son but était de lui mettre un coup de pression, pas de la blesser pour le reste de la mission. Même si elle était beaucoup plus faible que prévue, elle pouvait être utile pendant le combat contre le Black Knight. Mais passons, les mages se tournèrent en direction de l’endroit que pointait Dan du doigt. Et c’est avec stupéfaction que Genki remarqua une main sortant du sol. Apparemment, il y avait eu des combats par ici et ils n’étaient vraiment pas en sécurité. Une chose est sur, ils allaient tous devoir bouger rapidement d’ici. Mais, Tatsuo prit la parole, il était presque sur que le cadavre avait du se battre contre le mage noir. C’est d’un simple signe de tête que l’Arashi répondu à son interlocuteur. Il devait certainement avoir raison, Lamia Scale ne devait pas être la seule guilde acceptant la mission. Et voila le résultat, des mages pas assez forts mourraient au combat. C’était une mort honorable, mais trop tôt. Des vies étaient gaspillées bêtement. La suite fut des plus étonnantes, le jeune mage brun attrapa une plante pour la sentir puis la balança sur le sol devant Genki après avoir dragué la fillette. C’était un geste impressionnant et bizarre. Pourquoi l’homme ne faisant pas confiance à la gamine voulait d’un seul coup lui cueillir un bouquet de fleur ? Et d’ailleurs pour cette raison qu’il s’éclipsa seul dans le désert.

« Mec ! Qu’est ce qu’il t’arrive d’un seul coup ? Tu veux draguer une gamine et lui faire cadeau de fleurs ? Tu es bizarre mec ! »


C’est exactement ce que Genki se mit à crier pour interpeller Tatsuo, mais, les mots n’eurent aucun effet. Comme s’il était complètement fou d’Aiko et que rien ne pouvait l’empêcher de faire ce qu’il s’apprêtait à faire. Mais, il ne faut pas perdre à l’esprit que le cadavre était encore présent à côté d’eux. Genki s’avança donc en direction de celui-ci et en marchant, il piétina la petite fleur en forme de pénis sans vraiment y faire attention. Le problème étant que le pollen de celle-ci se dispersa dans l’air deux fois plus rapidement que prévu touchant donc par la même occasion notre mage contrôlant la gravité. Mais, il ne remarqua tout de suite l’effet parce qu’il continua d’avancer vers le cadavre. Puis, il saisit la main de celui-ci et le tira en dehors du sable. Mais bizarrement, une autre silhouette se dessina sous le sable, alors comme ça, plusieurs cadavres étaient camouflés dans le sol ? Cela voulait donc dire que le Black Knight avait abattu plusieurs personnes sans soucis ? Il était plutôt puissant, les rumeurs disaient donc vrai ! Tant mieux, il fallait que l’adversaire soit à la hauteur des 4 mages de Lamia Scale, sinon, ce n’était pas drôle ! Mais, si Genki continuait de chercher des cadavres, il allait perdre du temps et c’est pour cette raison qu’il s’arrêta de creuser. En observant attentivement, on pouvait voir qu’un des corps retiré du sable avait encore les yeux grands ouverts. Comme si il s’était fait surprendre par quelque chose, ou qu’il ne s’attendait pas à mourir. Cet homme devait avoir vu la mort le frapper de plein fouet et pourtant, il avait gardé les yeux ouverts.

Il faut avouer que la vision des deux yeux ouverts pouvaient être choquant pour Aiko, elle avait beau faire la grande, elle pouvait très bien avoir peur en voyant des cadavres, c’était totalement humain ! Délicatement, Genki déposa deux doigts au dessus des yeux de l’homme puis les fit glisser doucement pour les fermer. Cet homme pouvait maintenant reposer en paix. Arashi se releva puis se dirigea vers Aiko, il déposa un genou au sol, pour se mettre à sa hauteur et attrapa la main de celle-ci. Il lui lâcha un petit sourire charmeur, puis déposa un baiser sur celle-ci. Après avoir cela, il lui dit alors :

« Hum Lady… Je m’excuse pour mon comportement. J’espère que vous serez capable de me pardonner. En attendant, ne traînons pas ici, il est mieux pour votre sécurité de bouger. J’espère que la vision des cadavres ne soit pas dérangeante à vos yeux. Vous êtes notre lumière dans ce désert ou la mort règne. J’aimerai rester avec vous pour l’éternité, mais, nous réglerons notre mariage une fois arrivé à la guilde. »


Une nouvelle fois, il déposa un simple baiser sur sa main puis se releva. Avec délicatesse, il saisit la fille qu’il qualifia à cause de la fleur de jeune femme et la positionna sur son dos. Les mains sous ses jambes pour la soutenir, il fit quelques pas puis lança à Dan :

« Nous ne devons pas rester ici. Notre jeune femme risque beaucoup trop, avançons donc. Nous ne sommes pas la pour attendre à la limite du désert. »

Sur ces mots, Genki marcha une bonne dizaine de minutes, au bout d’un moment, il ne voyait plus la frontière du désert. En plus de cela, il ne savait pas si Dan suivait encore les deux mages ou pas. Tatsuo lui avait continué à s’éclipser. La mission avait l’air de commencer très mal. En premier lieu, une dispute avait éclatée, puis une étrange odeur avait donnée aux mages l’envie de draguer Aiko. Ensuite, l’un des mages voulait cueillir un bouquet pour la jeune femme et disparu dans le désert. Si cela continuait ainsi, la quête allait rater et les mages tués un par un. Au bout d’un moment, après avoir marché beaucoup de temps, Genki remarqua une ombre sur une falaise, pas de doute, il y avait quelqu’un en haut ! Il se mit à accélérer un peu plus pour s’y rendre. Avec la chaleur, il était incapable de certifier qui était la personne sur la montagne. Peut être que Tatsuo attendait ici depuis un bon moment, ou alors c’était le Black Knight qui voulait tendre une embuscade à notre mage ou encore Dan qui était ici un peu plus rapidement qu’Arashi.

« Hoy, Tatsuo, c’est toi ? »




HRP : Je trouve la qualité un peu médiocre, désolé !
Lucifer Amaiyuri
Admin / The Dark KnightAdmin / The Dark Knight

avatar

Messages : 764
Date d'inscription : 02/10/2011
Âge : 30
Guilde : Grimoire Heart
Magie / Malédiction / CS : Magia Erebea
Magie / CS Secondaire : Kansô

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 7.530
Statut: Mage de Rang S++
Renommée : Mage Illustre
MessageSujet: Re: Une bande se forme [Suite, mission rang A max] [Genki, Dan, Aiko and Lucifer]   Mer 7 Mar - 16:25
Let's See What You're Made Of

Ma petite intervention avait eu l'effet escompté. Nos quatre jeunes mages avaient tous dénotés d'un comportement pour le moins changeant radicalement avec celui qui précédait mon cadeau floral. Enfin, trois d'entre eux étaient déjà tombés sous le joug de la plante, calmant leurs ardeurs pour le moins violentes à l'égard de la demoiselle qui constituait la seule touche de féminité, certes juvénile, de leur groupuscule. J'en étais d'ailleurs venu à me demander s'ils étaient réellement coéquipiers. Déjà leurs prédécesseurs avaient eu du mal à lutter, faisant pourtant preuve d'un esprit d'équipe remarquable. Alors si le quatuor que j'observais ne savait même pas s'accorder, autant dire que leurs chances de survie diminuaient vers les nombres à un chiffre. Même au sein de Grimoire Heart, depuis que j'en étais devenu le chef, je privilégiais le travail collectif et la cohésion du groupe pour le renforcer. Une guilde dont les membres ne sont que des individualistes finit par diminuer et affaiblir son potentiel. Savoir agir de concert en mettant de côté ses divergences, pour le bien commun, voilà comment un mage devait agir.

De mon côté, j'étais bien plus qu'un mage ou un simple guerrier. J'étais avant tout un chevalier. Certes, criminel, d'où mon surnom de Chevalier Noir en plus du fait que mon armure soit de cette couleur, mais avec un code d'honneur à respecter. En somme, je savais une chose en particulier concernant l'unité d'un groupe. Officiant au sein d'une guilde regroupant des criminels, il fallait une chose en particulier pour assurer la cohésion de ce rassemblement d'individus au tempérament explosif : Une autorité dotée d'une force assez grande pour imposer le respect à tous. Oui, voilà comment Grimoire Heart fonctionnait depuis que j'en avais pris la tête : quiconque désobéissait ouvertement et ne suivait pas "le code" finissait par être sévèrement réprimandé. De nombreuses personnes en avaient fait l'expérience, à commencer par le précédent maître de guilde. Ce dernier n'avait tout simplement pas la carrure d'un leader. Certes, il possédait une puissance remarquable, mais aucunement le charisme et la droiture qu'un chef se doit d'avoir. Ses exactions répétées m'avaient poussé à le défier. Le dernier affront qu'il eut fait fut de harceler continuellement une mage de feu de notre guilde et de lui faire des avances aussi persistantes que lourdes. Ne supportant plus ce spectacle continuel, j'en avais fini par le combattre et mettre fin à ses jours. De par ce fait, je m'étais donc tout naturellement retrouvé à la tête de la guilde.

Première réaction en tant que leader : imposer un code de conduite. La violence sans règle n'est que le déchaînement d'une bestialité des plus impropres à la nature humaine. De plus, la victime du harcèlement n'était autre que la Dragon Slayer de Feu, secret bien gardé par ses soins et confié à ma personne en remerciement du service rendu. De tout Grimoire Heart, elle était pour le moment la seule à connaître mon faciès. En repensant à elle, je me mis à afficher un léger sourire amusé. Une jeune femme caractérielle et plutôt solitaire, de la même manière que je l'étais moi-même. Sans doute le quatuor de mages situé à quelques mètres en contrebas était également fait d'individus tout aussi forts de caractère. Tant cela peut permettre une parfaite harmonie dans un groupe lorsque chacun y trouve sa place, tant cela peut y mettre une pagaille monstrueuse, chacun cherchant à prendre celle de l'autre. De toute évidence, ils ne devaient pas faire équipe depuis longtemps, vu la manière dont ils se comportaient. Sans doute la fleur que je leur avais envoyée allait leur donner matière à réfléchir, du moins je l'espérais.

L'un des mages indiqua aux autres la présence des cadavres avec un air plutôt alerte. Il y avait de quoi. Je me rappelais l'expression des mages que j'avais affrontés avant qu'ils ne passent de vie à trépas. Il faut dire que voir la Magia Erebea en action a quelque chose de plutôt étonnant, voire même de terrifiant. Lorsque l'on constate que ses attaques magiques sont sans effet et qu'en plus son opposant devient de plus en plus fort, il y a de quoi être troublé. Même si pour l'heure, j'avais troqué mon imposante armure pour mon manteau à capuchon dissimulant la partie supérieure de mon visage, je n'en restais pas moins assez effrayant lorsque j'utilisais la Lost Magic qui me caractérisait. Mais alors que je pensais à cela, voilà que l'un des membres du trio masculin s'échappa à toute allure comme s'il avait le diable aux trousses. Il n'avait pourtant pas l'air très effrayé, mais il était apparemment plein d'entrain. Voilà qu'au lieu de se mettre à veiller les uns sur les autres, ils se séparaient. Étaient-ils suicidaires ?

Quant à la gamine qui, quelques instants plus tôt, avait lancé une magie pour le moins étrange et colorée, sur l'un de ses amis, elle s'était visiblement réconciliée avec. Merci, ô magie des fleurs ! Mais cela ne réglait en rien le principal problème de l'équipe, à savoir sa fragmentation et son manque d'entraînement à l'unisson. J'avais pour le moment plusieurs éléments qui m'indiquaient une issue favorable en cas d'affrontement : un manque cruel d'unité et de soutien au sein de cette équipe, mais aussi le fait d'avoir eu un aperçu de la magie d'un de ses membres. A vue d'oeil, la fillette ne semblait guère très puissante et ne constituerait pas un obstacle majeur. De plus, sa manière d'attaquer risquait surtout d'alimenter la Magie Erebea. Seules les attaques conventionnelles, physiques, risquaient de poser un souci. Le mastodonte qui portait la fillette semblait donc de tous le plus dangereux. Restait à espérer qu'il utilise une magie de projectile, énergie, ou toute autre chose du genre, sans quoi, mon arme principale ne me serait pas d'une grande utilité face à lui.

Mais voilà qu'au final, alors que ce dernier crapahute par ici avec sa compagne de fortune, il en vient finalement à s'arrêter pour tourner son faciès dans ma direction. Sans doute qu'avec le soleil dans le dos, il ne pouvait voir clairement de qui il s'agissait. Sa voix, en revanche, était parfaitement audible. "Tatsuo" ? Me prenait-il pour l'un de ses camarades ? Voilà qui était plutôt intéressant. Sans doute que tout autre mage noir en aurait profité pour porter un coup se voulant mortel. Mais pour ma part, j'étais toujours un chevalier, sujet à un code d'honneur et du combat très strict. Attaquer ainsi quelqu'un désarmé avec l'intention de le tuer aurait été une entorse à ce règlement. Voilà pourquoi je fis apparaître au-dessus de mon épaule une épée fine que je projetais sans bouger le moindre membre, la laissant passer à quelques centimètres du duo pour s'écraser dans le sable.


- Mauvaise pioche...

Simple avertissement qui, dans le pire des cas pour lui, lui aurait laissé une très légère écorchure au visage. A peine de quoi faire couler un filet de sang très fin. Dans le meilleur des mondes, le mastodonte aurait déployé sa magie pour me faire découvrir de quoi il s'agissait. Mais arriverait-il déjà à gérer la vitesse du projectile qui, une fois un court laps de temps passé planté dans le sol, s'évapora dans un léger flash à peine perceptible. Je savais que le rouquin de l'équipe suivait de près le duo et n'allait sûrement pas tarder à faire irruption. Restait à savoir où pouvait bien être le grand brun qui s'était dirigé vers mon campement. S'il avait de la chance, il reviendrait vers ses camarades. Si dame Fortune n'était pas avec lui, le vaisseau de la guilde arriverait sous peu et il devrait dès lors affronter des mages d'une puissance colossale en grand nombres. J'avais tout de même bon espoir que mes camarades n'arrivent pas avant un bon moment, ce qui me laissait le loisir de tester mes nouveaux compagnons de jeu et de voir de quel bois ils étaient faits. Qui sais, avec un peu de chance, peut-être trouverais-je un élément prometteur que je pourrais tenter par le côté obscur de la magie...


_________________


Aurora Dan

avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 20/02/2012
Âge : 24
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Yami no Moji / Écriture des Ténèbres

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.000
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Itinérant
MessageSujet: Re: Une bande se forme [Suite, mission rang A max] [Genki, Dan, Aiko and Lucifer]   Mer 7 Mar - 21:00
Dan venait de faire une découverte des plus inquiétantes : des cadavres semblaient enterrés un peu partout dans la zone, en effet il avait même aperçu une main dépasser du sol non loin de ses camarades. Le fait qu’elle ne se soit pas encore décomposée prouvait que c’était une mort récente, l’épéiste s’était hâté de rejoindre le groupe afin de faire part à ses compagnons de ce qu’il avait trouvé. Pendant son absence, une certaine tension semblait s’être installée par rapport à Aiko, qu’avaient-ils bien pu se dire pour qu’on en arrive là ? Genki était en effet en train de soulever la gamine, ce qui surprit le jeune Aurora. Mais alors que Dan montrait sa découverte aux autres, le comportement de la petite blonde semblait avoir subitement changé : en effet elle était devenue rouge comme une tomate et commença à s’excuser, à la surprise des trois garçons. Aiko s’était même mise à trembler. Etait-ce dû à l’acte violent de Genki ? Le jeune Aurora commença par être pris d’une certaine pitié, il soupçonnait ses camarades d’avoir été trop durs avec elle, c’était tout de même une enfant et de telles tensions ne devraient même pas avoir lieu au sein d’un groupe de mages d’une même guilde.

Enfin l’attention semblait se tourner vers la découverte de l’épéiste, Tatsuo observa la main que son compagnon lui avait montrée et supposa que ces cadavres pouvaient éventuellement appartenir à d’autres mages lancés à la poursuite du Black Knight. Une remarque bien inquiétante, ce fameux chevalier noir n’était pas n’importe qui et les mages de Lamia Scale ne devaient pour rien au monde finir comme ces pauvres gens. L’attention du jeune Naoku semblait s’être tournée vers la fameuse fleur qu’il avait aperçue avant, il n’avait donc pas rêvé, une fleur s’était bien déposée dans la main du cadavre. Le mystère restait donc entier, il fallait vraiment un drôle de hasard pour qu’une telle chose atterrisse précisément à coté d’eux dans un désert. Tatsuo avait ramassé la fameuse fleur et le groupe entier semblait surpris par sa forme. Seulement cette forme rappelait quelque chose à Dan en plus de son coté obscène, il lui semblait en effet avoir déjà entendu parler d’une telle plante. L’épéiste ne voulait pas tirer de conclusion hâtive mais préférait tout de même se tenir à l’écart au cas où, beaucoup de plantes dans Fiore étaient réputées pour avoir un pollen aux effets destructeurs.

Dan observait cette fleur que tenait Tatsuo d’un air méfiant et soudain le jeune Naoku se mit à agir de manière très étrange : il s’adressait à Aiko comme on s’adresserait à une princesse qu’on voulait séduire et voulait même lui faire un bouquet de fleur. Etait-ce une plaisanterie ? De ce qu’il en avait vu Tatsuo n’était pas du genre à agir ainsi dans un moment pareil et le jeune Aurora se posait des questions, cette situation commençait même à l’exaspérer. Alors que la recherche du Black Knight allait s’avérer difficile voilà que monsieur décide de faire un bouquet de fleur pour sa petite princesse. Dan n’eut même pas le temps de retenir le mage aux cheveux bruns, celui-ci était déjà partie dans sa quête romantique en jetant la drôle de fleur aux pieds de Genki. La fleur… ces changements soudains de comportement d’Aiko puis de Tatsuo… les effets destructeurs de la flore de Fiore… le mage pourpre commençait à faire le lien entre ces éléments. Et si tout cela était dû au pollen de cette étrange plante ? Dan s’écarta lentement de Genki et se couvrit la bouche et le nez. Après s’être éloigné de quelques mètres, l’épéiste voulut prévenir le seul compagnon qui ne semblait pas avoir été atteint du danger potentiel de la fleur. Malheur, le mage aux cheveux blancs venait de piétiner la plante sans faire attention, une grave erreur car une grande quantité de pollen pouvait alors s’en échapper. De plus il semblait ne même pas s’en préoccuper et sortit les cadavres du sol, et ferma par respect les yeux restés ouverts de l’un deux. Effectivement triste vision de voir ces pauvres gens tués et ensevelis sous le sable, si le Black Knight était bien le responsable cela était une raison de plus de le faire taire à jamais.

Malheureusement, les pensées de Dan semblaient se confirmer : Genki à son tour avait commencé à agir d’une manière totalement inhabituelle. En effet il venait tout juste de délicatement s’excuser auprès d’Aiko qu’il était presque en train d’agresser même pas une minute avant. Le même comportement qu’il avait pu observer chez Aiko et Tatsuo se répétait une nouvelle fois, plus de doutes, soit ses compagnons avaient été pris dans un sortilège, ce qui était peu probable, soit le pollen de la fleur les avait influencés. La mission était très mal partie, Dan espérait ne pas avoir été touché et gardait son souffle autant qu’il ne le pouvait. Heureusement Genki semblait malgré son état de pas avoir perdu de vue la mission contrairement à Tatsuo, en effet il s’adressa à l’épéiste en suggérant qu’il fallait mieux bouger. Le jeune Arashi commença à s’enfoncer dans le désert en portant sa petite princesse sur le dos.

Alors cette fleur avait semé le désordre au sein du groupe, ils avaient été extrêmement malchanceux pour qu’une telle plante arrive là par hasard. Par hasard ? Etait-ce le hasard ou leur avait-on tendu un piège ? Dan commençait à observer les alentours d’un air méfiant. Après tout c’était le vent qui semblait avoir déposé cette fleur près d’eux, l’épéiste étudia le sens du vent et tourna son regard dans la direction d’où était probablement venue la fleur. On pouvait y voir la fameuse falaise au sommet de laquelle s’étendait un plateau que Dan avait pu apercevoir lors de sa petite excursion. C’était probablement de là que venait la drôle de plante. De plus, c’était dans cette direction que s’étaient dirigés Genki et Aiko. Tant mieux, le plus judicieux était de les accompagner et découvrir ce qui pouvait bien se cacher là-haut. Mais ou était passé Tatsuo ? Voilà qui posait problème, personne ne savait ou avait bien pu partir l’homme brun en quête de romantisme. Avec un peu de chance, il n’était pas parti loin et reviendrait ici au plus vite afin de revoir sa belle Aiko, c’est pourquoi Dan décida de ne pas perdre de temps à le chercher. Toutefois il allait falloir que le mage astral puisse savoir dans quelle direction ils étaient partis, c’est pourquoi de ses doigts l’épéiste utilisa sa magie afin de dessiner dans le vide une flèche runique qui montrait la direction à prendre, il inscrivit « Aiko » en supplément en espérant que cette indication allait déterminer son compagnon à suivre la flèche. Cette dernière devait rester là pour une bonne dizaine de minute, Dan espérait que Tatsuo tombe dessus d’ici là. Genki et Aiko étaient déjà bien éloignés et ne semblaient plus très loins de la falaise, le jeune Aurora se hâta pour les rejoindre.

Courir était une mauvaise idée, il fallait économiser ses forces dans un endroit pareil, Dan sortit sa gourde et prit une gorgée. Il était inquiet, et si l’un d’eux tombait sur le Black Knight en étant seul ? Au moins Genki était avec Aiko mais il commençait à se demander si c’était une bonne idée d’avoir laissé Tatsuo seul. Peu importe, il était trop tard pour reculer, le jeune Aurora avait déjà fait un bon bout de chemin bien qu’il n’avait pas encore rattrapé les deux compères. Un petit chemin semblait monter en haut de la falaise, avec un peu de chance il pourrait apercevoir Tatsuo de là-haut et lui faire signe. Mais la priorité était de rattraper le duo romantique.

Dan souffla un grand coup, enfin il avait atteint le plateau. Maintenant ou étaient passé ses compagnons? Il leva la tête et aperçut trois silhouettes une centaine de mètres plus loin. Une troisième silhouette ? Qui cela pouvait-ce bien être ? Un voyageur, un nomade, ou bien le chevalier noir lui-même ? Cette dernière éventualité était peu probable, tomber nez à nez aussi tôt avec leur cible relèverait du miracle… ou bien du hasard une fois de plus. En y repensant bien le hasard avait déjà frappé peu de temps avant avec cette fleur qui sortait de nulle part comme si on avait voulu leur tendre un piège, il fallait s’attendre à tout. L’épéiste se mit à courir vers les trois silhouettes, il finit par reconnaître Aiko et Genki qui faisaient face à un troisième individu. Qui cela pouvait-il bien être ?

Laxus Bouso by Fairy Tail on Grooveshark

Le cœur de Dan commençait à battre à vive allure. Le soleil dans le dos de cette personne la rendait difficile à discerner, mais il semblait au Jeune Aurora reconnaître un manteau à capuche noir qui recouvrait la plupart du corps de l’individu y compris son visage. L’épéiste était à une dizaine de mètres de ses compagnons et soudainement une épée était apparut et était venue se planter quelques mètres derrière Genki et Aiko. Etait-ce une attaque ? L’arme blanche semblait bel et bien provenir de l’homme au manteau noir. En prenant cela pour une agression direct, une grande colère commença à s’emparer de Dan, cet homme venait d’attaquer ses compagnons, c’était du moins ce qu’il en avait compris. Il se mit hâtivement aux cotés de ses compagnons, son sourire habituel l’avait quitté pour un regard sérieux et menaçant. L’épéiste dégaina vivement sa rapière et la pointa de loin vers l’homme à la capuche.



« Toi… qui es-tu ? Après avoir attaqué mes compagnons de la sorte saches que je ne vais pas te laisser t’en tirer comme ça. Rends-toi avant que… »


Un grand frisson parcourut le corps de Dan, une présence malfaisante et meurtrière semblait émaner de cet agresseur, couplée à une impression de puissance qu’on ne croisait que très rarement. Cet homme… il n’était tout de même pas leur cible, le terrible Black Knight ? Le jeune Aurora avala sa salive et garda son air sérieux et menaçant, il ne voulait pas laisser une impression de quelconque peur ou faiblesse qui prendrait le pas sur son assurance. Dan a toujours été comme ça, peu importe qui est en face de lui, il ne faibit pas mentalement et garde son assurance, ne laissant aucune faiblesse apparaître à son opposant. Il se tenait prêt à toute attaque provenant de l’individu et reprit la parole :



« Cette aura…étranger, tu n’es tout de même pas le Black Knight ? Si tel est le cas… je t’annonce que tes agissements ont ici trouvé leur fin. En garde. »
Hanawa Aiko

avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 21/02/2012
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Niji no Mahô
Magie / CS Secondaire : Kansô

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.800
Statut: Mage de Rang C
Renommée : Mage de Campagne
MessageSujet: Re: Une bande se forme [Suite, mission rang A max] [Genki, Dan, Aiko and Lucifer]   Sam 10 Mar - 17:34
Qu’est-ce qui n’allait pas chez elle? Elle se sentait excessivement troublée, après avoir senti une douce fragrance de fleur. Elle n’osait plus faire quoi que ce soit qui puisse manipuler les « beaux mâles » faisant parti du groupe qu’elle avait osé infiltrer sans se présenter davantage. Son côté gamine reprenait le dessus, et elle voulait de plus en plus jouer avec eux en délaissant alors la mission. Cela dit, elle avait une partie d’elle remplie de fierté, qui l’empêchait de demander à ce que le groupe fasse demi-tour. Puis de toutes façons, même si elle se sentait attirée vers les autres mages du groupe, si elle ne faisait pas la mission, elle ne recevrait pas l’argent qui lui permettrait de se gâter, et ca elle ne le voulait absolument pas.

Puis, Tatsuo prit la parole.

Tatsuo, fixant Aiko de ses yeux perçant : Je crois que tu n’as pas comprit le principe d’une guilde… Nous sommes censés être une famille et nous entraider. Je suis d’accord pour avouer que ce n’est pas toujours facile, certains mots peuvent être durs, surtout si l’on attaque des biens « personnels », mais si tu ne sais pas te contrôler et que tu attaques impulsivement un de tes camarades de Lamia Scale… Nous ne pouvons te faire confiance pour une mission de cette importance tu comprends ? Alors prouves nous que notre jugement te concernant est faux en nous faisant changer d’avis, c’est comme ça que ça marche à Lamia Scale !

Ne savant quoi répondre à cette vérité, Aiko baissa honteusement la tête. Que pouvait-elle faire d’autre à part acquieser ?

Aiko, rouge et honteuse : O-oui, monsieur…

Donc c’est dans un silence que Genki s’approcha un poil en colère, choppant la petite mage avec force.

Genki, un ton énervé : Écoute moi bien la petite vache, nous avons été assez aveugles pour t’accepter dans notre mission. La moindre des choses seraient peut être se taire et de ne pas attaquer ses coéquipiers. Et en plus, c’est quoi ta magie foireuse !? Et ne crois pas que tu peux m’amadouer avec tes excuses minables. Maintenant tu…

Il se stoppa net, tournant la tête vers Dan. Aiko pleurait, non pas parce qu’elle regrettait ses gestes, mais que malgré l’attirance de la fleur, elle avait peur de l’homme dont les yeux rouges la terrorisait. Elle le regardait droit dans les yeux et s’effondra une fois qu’il l’eut lâchée, faisant s’écouler un flot de larmes de ses yeux vert émeraude. Elle ne sait pas combien de temps elle a pleurée, mais assez pour ne pas se rendre compte de ce qui se passait pendant que de ses yeux fermés s’écoulaient des larmes. Puis elle leva la tête, les yeux rouges pour apercevoir Tatsuo. Etrangement, celui-ci semblait attiré par la jeune mage et posa une nouvelle fois un regarde sur elle, cette fois ci très doux.

Tatsuo, avec une tête de loveur : Milady, votre beauté ne rend cet endroit que plus magnifique. Oublions le passé pour pouvoir entrevoir un futur des plus radieux voulez-vous ? Je vais vous faire un bouquet de fleur, je sais que cette intention vous fera plaisir, alors restez ici !

La jeune Aiko écarquilla les yeux de surprise, puis repris un petit sourire enfantin en contradiction avec ses mirettes rougis par les larmes. Un comportement qui étonna Genki.

Genki, arquant un sourcil : Mec ! Qu’est ce qu’il t’arrive d’un seul coup ? Tu veux draguer une gamine et lui faire cadeau de fleurs ? Tu es bizarre mec !

Effectivement, c’était très louche, bien que personne ne s’en doutait, sauf Dan qui venait de s’écarter du groupe, juste après que Genki changea lui aussi de comportement d’une manière bien étrange. Quelques secondes auparavant, il agressait la petite fille et maintenant…

Genki, prenant un air de prince charmant : Hum Lady… Je m’excuse pour mon comportement. J’espère que vous serez capable de me pardonner. En attendant, ne traînons pas ici, il est mieux pour votre sécurité de bouger. J’espère que la vision des cadavres ne soit pas dérangeante à vos yeux. Vous êtes notre lumière dans ce désert ou la mort règne. J’aimerai rester avec vous pour l’éternité, mais, nous réglerons notre mariage une fois arrivé à la guilde.

Oui, vraiment bizarre... surtout qu’il faisait des baisemains à la jeune enfant, qui rougissait de plus belle, n’ayant entendu principalement que le mot « mariage » et ayant vite oublier le mot « cadavre ». Puis, Genki la prit et la posa sur son dos, lui tenant ses petites jambes comme un père et sa fille. Cependant, comparé à la première fois, avant d’avoir pris le train, Aiko ne broncha pas. Elle avait même l’air d’aimer ca. Elle s’amusait tandis que l’homme aux cheveux de neige invita Dan à partir parcourir le désert à la recherche du Black Knight.

Ils marchèrent une dizaine de minutes qui paraissaient une éternité pour notre petite tête blonde. Aiko avait soif, et prit une petite gorgée d’eau de sa gourde. On arrivait vers une colline… en haut, une silhouette noire s’était formée. Genki, intrigué se demandait si ce n’était pas Tatsuo, et l’appela pour obtenir une réponse concrète…

La silhouette : Mauvaise pioche...

Puis, une épée passa à côté du duo, sans même que la silhouette ne bouge, déployant alors une aura on ne peut plus effrayante. La mage à couette prit peur, et fit apparaître son bâton dans une lumière éblouissante, avant de lancer un rayon Ao, qui entoura le duo ainsi que Dan, qui arrivait juste derrière eux, laissant juste l’homme qui apparaissait maintenant en armure à la limite extérieur du bouclier magique.

Aiko, prenant peur : Kyaaaah!! Ne vous approchez pas!!

Elle ferma les yeux, le bâton dans ses mains et le long du corps de Genki, le prisme rayonnant d’un noyau bleuté. Sur ces dernières secondes, elle associa les mauvaises actions de la silhouette au Black Knight, l’appelant dorénavant ainsi, la voix tremblotante de peur et les yeux humides sous une aura écrasante.

Aiko, tenant fermement son bâton : G-Genki, j’ai peur… C-C’est le B-Black Knight…

Qu’allait-il se passer? Tatsuo était parti cueillir des fleurs dans le désert, et les trois autres mages étaient confrontés à un homme en armure qui semblait aux premiers abords être la cible du groupe…
Arashi Genki

avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 20/02/2012
Âge : 24
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Jiryoku no Mahô / Magie de la Gravité

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.000
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Itinérant
MessageSujet: Re: Une bande se forme [Suite, mission rang A max] [Genki, Dan, Aiko and Lucifer]   Mer 14 Mar - 19:14
& & &
||Arashi Genki & Aurora Dan & Naoku Tatsuo & Hanawa Aiko ||
&

Black Knight

Nous y voila enfin… Après de longues minutes de marche sous la chaleur frappante du soleil, les mages tombèrent sur un ennemi. Pour l’instant, il n’était pas identifié, mais celui-ci ne semblait pas vraiment amical. Avec le soleil, il était difficile d’apercevoir un trait de son visage ou même de son corps. Mais une chose était prouvée, l’homme en face du groupe ne semblait pas accepter la présence de Genki et des autres. Oui, c’est après deux simples mots qu’il envoya valser une épée vers le visage de notre mage. Celle-ci, était camouflée par le soleil et était très rapide. Il faut croire que le temps voulait jouer en la faveur de l’ennemi. Dans les yeux de l’Arashi, c’est une ombre noire qui se dessinait de plus en plus. Précisons de plus en plus car c’était une forme obscure qui se rapprochait très rapidement. Par reflex, notre mage tenta de se décaler, mais, portant la jeune femme du nom d’Aiko sur son dos, il fut ralenti, ne pouvant pas esquiver comme il le voudrait. Au final, il lâcha la gamine durant l’esquive, elle ne risquait rien, elle n’était pas visée et c’était Genki qui était au front. Malheureusement, cela ne suffit pas, quelque chose de coupant glissa sur la joue de notre mage lui laissant une petite coupure. De celle-ci n’émanait pas de sang, c’était une coupure artificielle, ce n’était que des petits picotements assez embêtant, mais rien de bien méchant. Bien, le jeu était donc lancé, l’homme ayant attaqué le groupe allait devoir être battu jusqu’à qu’il n’en soit plus capable. Pour l’instant, l’équipe était composée de trois personnes, Genki, Aiko et Dan. Cependant, celui-ci tarda un peu à se ramener, et c’est après la dissipation de l’objet coupant qu’il se pointa comme une fleur avec des phrases héroïques.

En voila un qui ne manquait pas de cran. Il osait provoquer l’homme en face parce que l’Arashi avait été attaqué. Mais, le jeune Dan marqua un point, il était vrai que l’ennemi possédait une étrange aura, il n’était même pas clair du tout. Peut être que c’était à cause de cette personne que des cadavres avaient été désensevelis. Quoi qu’il en soit, il allait devoir payer pour cet affront, il venait d’attaquer la guilde Lamia Scale personnellement en s’en prenant à un de ses mages. Et puis, qui même oserait trainer ici, en ce jour spécial, mis à part le Black Knight ? Oui, plus de doute possible, l’homme présent ici devait être l’objet de la mission. Capturer ou repousser ? Il était impossible de le tuer alors ? Dommage ! Bref, notre jeune mage écouta attentivement les coéquipiers parler. Mais, quelque chose retenu son attention. Aiko, la petite fille semblait être terrifié, elle était déjà prête à se protéger elle et ses compagnons. Sa voix tremblotait et ses yeux prouvaient qu’elle ne voulait pas se battre. Elle avait peur. Un sentiment qu’un mage ne pouvait avoir. Pourquoi avait-elle suivit le groupe si c’était pour pleurnicher en présence du Black Knight. Malgré la présence des effets de la fleur, l’esprit combattif de Genki reprit le dessus un court instant :

« Fillette, si tu as peur alors que le combat n’a pas commencé, rentre. Ta peur ne va qu’être un fardeau pour nous. La voie est libre, nous occupons l’ennemi. Rentre ou combat sale gamine ! Oh, pardon Lady… Je ne voulais pas vous importuner. Mes mots étaient involontaires ! »


Il ne fallait maintenant plus qu’espérer qu’elle se ressaisisse pour combattre ou partir et ne plus jamais revenir en ces lieux. L’homme en face était toujours présent et ne semblait réagir. S’il ne voulait pas attaquer, les hommes de Lamia Scale allaient le faire sans hésiter. Mais avant tout, il fallait prévenir le dernier homme, Ikki, qui avait disparut dans le désert pour prendre des fleurs pour la gamine. Il fallait qu’il soit averti par n’importe quel moyen, Aiko, était-elle capable de prendre la fuite un court instant pour rechercher le brun ? Dan était trop important en combat pour risquer de le faire. En plus de ça, même la fillette pouvait servir de soutien. La tâche s’annonçait rude et la mission commençait très mal. Pas de doute, c’était le pouvoir de Genki qui allait devoir s’en mêler. Ou plutôt, une technique en particulier, celle du « push ». Celle-ci a la capacité d’envoyer valser des personnes ou des objets grâce à la gravité. Certes, elle n’était pas très utile pour avertir les gens, mais dans ces lieux, si. Le sable et la terre allait pouvoir servir comme particules de poussières dans l’air. Elle allait donc agir comme appât pour attirer l’attention de notre mage égaré. Mais avant, il allait devoir prévenir les deux autres mages l’accompagnant de se reculer un peu.

« Dan, Aiko, je vais prévenir Tatsuo de notre position exacte. Veuillez reculer juste un peu. »


Puis, Genki leva la main droite et la positionna vers l’est. Sa main gauche elle, se leva en direction de l’ouest. Le corps du mage était maintenant en parfaite symétrie, prêt à lancer sa technique. Deux cercles de magie violets se dessinèrent sur chacune de ses mains. D’un seul coup, le sol se fractura de chacun des côtés et laissa une épaisse fumée s’envoler dans l’air. Pendant le push, un cercle de poussières avait fait son apparition autour de l’air propulsé. Ensuite, il mit une main vers le ciel et réutilisa la technique. Voila, Tatsuo était maintenant averti et le combat allait pouvoir commencer. Et sans tarder… Car c’est sans vraiment prévenir que Genki le débuta. En effet, au lieu de remettre les mains le long de son corps, il les dirigea en fonction de l’ennemi pour activer une dernière fois sa technique. Envoyant donc un push vers celui-ci. Avait-il eu effet ou pas, bonne question. En tout cas, il ne fallait pas s’arrêter et continuer les assauts contre un adverse qui allait sûrement s’avérer être très puissant. Il ne faut pas oublier que celui-ci était un maître de guilde noire et qu’il n’allait pas être aussi faible qu’un mage de rang inférieur. Logique, après tout.

Le Black Knight allait forcément réagir après ce petit coup en traitre et peut être perdre son sang froid. Mais il ne fallait pas trop rêver, un mage de son rang n’allait pas se mettre à s’énerver dès la première occasion. Mais peut être qu’il allait devenir un peu plus sérieux et se décider à attaquer. Mais, ce n’était pas terminé, pour éviter toute réaction violente, Genki allait tenter de limiter les dégâts provenant de la réaction de l’ennemi. Il positionna ses deux mains en direction de l’épaisse fumée jaune et se mit à dire :

« Ochiru ! »


Cette technique consistait à augmenter la gravité, ralentissant l’ennemi en fonction de sa puissance magique. Il fallait maintenant espérer qu’il soit affecté par celle-ci et qu’il soit, même légèrement, limité dans ses mouvements. Dans la zone visée, le sol s’enfonçait légèrement, montrant la zone touchée par la technique.


Lucifer Amaiyuri
Admin / The Dark KnightAdmin / The Dark Knight

avatar

Messages : 764
Date d'inscription : 02/10/2011
Âge : 30
Guilde : Grimoire Heart
Magie / Malédiction / CS : Magia Erebea
Magie / CS Secondaire : Kansô

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 7.530
Statut: Mage de Rang S++
Renommée : Mage Illustre
MessageSujet: Re: Une bande se forme [Suite, mission rang A max] [Genki, Dan, Aiko and Lucifer]   Ven 16 Mar - 16:03
















War Is Open

Les évènements s'enchaînaient d'une manière qui me plaisait assez. Pas de fioritures, juste quelques présentations par les armes. La réponse à mon attaque, ou plutôt avertissement, était des plus plaisantes. Pas de réaction hautaine ou trop violente, loin de là. Le premier à réagir fut l'homme à la chevelure écarlate. Sa manière posée de parler ainsi que son regard sérieux me laissait envisager la possibilité qu'il soit sans doute la tête pensante du quatuor. J'affichais un léger rictus à peine perceptible en le voyant sortir sa rapière. Un homme d'armes ? Voilà qui risquait d'être intéressant. Bien plus que s'il avait activé un quelconque cercle magique. Pour une fois, je n'allais pas avoir à juste absorber les attaques et frapper. Il y avait donc de fortes chances qu'il y ait du sport. A bien y réfléchir, j'allais peut-être pouvoir ôter la rouille qui se trouvait sur certaines de mes lames et armures. Néanmoins, sa seconde tirade fut assez troublante. Je percevais bien chez lui comme un frisson, un sentiment de danger qui venait de lui parcourir l'échine. Mais malgré cela, il tint bon, ne démontrant que plus de courage. Voilà un homme comme je les appréciais. Il était rare de croiser des êtres qui, même face à une adversité plus imposante qu'eux, ne reculaient pas et lançaient de telles affirmations. Intérieurement, je mémorisais le faciès de ce combattant que je jugeais... intéressant.

La réaction des deux autres protagonistes fut un peu moins équivoque. La blondinette se contenta de crier en lançant une nouvelle magie via un faisceau sur son coéquipier. Était-ce une magie de protection ? A voir apparaître un très frêle bouclier bleuté translucide qui vola en éclat, traversé comme du verre par la lame, il était fort à parier que c'était le cas. Pas mal. Mais le niveau de puissance de cette mage était bien loin d'être suffisant pour bloquer une attaque de ce niveau. Peut-être avec de l'entraînement, parviendrait-elle à manifester des protections plus résistantes. Mais pour l'heure, elle était encore bien loin d'être de taille ne serait-ce qu'à participer à la bataille qui allait se jouer ici. En temps normal, le sens stratégique impose d'éliminer les éléments gêneurs les plus faibles pour éviter toute interférence. Néanmoins, mon Honneur de Chevalier m'empêchait d'ôter la vie d'une femme, et à plus forte raison d'un enfant. Même si elle ne le savait peut-être pas, la Madoshi n'avait rien à craindre de moi... Pour l'instant du moins. Il semblait cependant que, tout comme son homologue à la chevelure écarlate, elle se doute de qui je pouvais être. Mieux valait donc ôter tout doute à ce sujet.

Come With Me by Puff Daddy on Grooveshark

Sautant de mon perchoir pour me laisser chuter dans les airs, j'atterris sur le sol desséché et poussiéreux du Désert Dissidia. Le choc fut assez violent pour faire trembler la terre, car au moment de l'impact, un flash obscur se produisit, en l'espace d'une demi-seconde. La raison de celui-ci ? J'avais tout bonnement échangé mon manteau à capuchon pour l'armure qui me valut le titre de Chevalier Noir. Les quelques sangles virevoltant au gré du vent, je laissais alors émaner mon aura magique hors de mon corps, non pas par une quelconque volonté d'esbroufe, mais bel et bien pour prévenir ces mages que s'ils ne faisaient pas attention, c'était leur vie qu'ils risquaient. Nous étions loin de toute civilisation et aucun secours ne pourrait leur être apporté. Dans ce désert, les chances d'interruption étaient assez minces. Mieux valait donc donner le ton dès le départ pour éviter qu'ils ne pensent avoir une quelconque échappatoire. Soit ils se donnaient au maximum, soit je ne répondais de rien en cas de blessure sévère, voire létale.

En parlant de blessure, je scrutais le dernier mage de l'équipe, à savoir le colosse qui avait une légère entaille au visage, provoquée par ma lame lancée quelques secondes plus tôt. Ce dernier fit un discours des plus sensés, bien que la fin me laissa supposer qu'il était toujours sous l'emprise du Ficus Eroticus. Peu importait, peut-être que cela pourrait lui donner la motivation nécessaire pour protéger la gamine à qui il s'adressait, ou à se battre sérieusement pour l'impressionner. Il m'interrompit cependant dans mes réflexions, annonçant qu'il allait prévenir le dernier membre manquant de l'équipe. Devais-je rester ici à ne rien faire ? Bien entendu. Si je n'avais pas voulu que notre absentéiste sache où le combat se déroulait, jamais je n'aurais émis une aura magique à même de faire trembler le sol. Question de bon sens. Qui plus est, j'allais pouvoir découvrir de quel genre de magie notre mastodonte se servait. On pouvait dire qu'en le laissant agir à sa guise, je faisais d'une pierre deux coups. Je restais donc immobile, faisant craquer mes doigts simplement en crispant ma main, ce qui laissait à la fois le bruissement des os craquant se faire entendre, se mêlant également au bruit de cliquetis métallique que faisait mon armure. Ma visière luisant d'un éclat écarlate était tournée vers le mage, attendant de voir ce qu'il préparait.

En observant sa position, je me posais de plus en plus de question. Du moins, jusqu'à ce que sa magie ne s'active. Si je n'avais pas eu mon casque, sans doute le trio aurait-il vu mon sourcil droit se hausser, dénotant tant de mon étonnement que de mon scepticisme. Une magie manipulant le poids et la projection des éléments environnants ? Cela ne laissait pas beaucoup de choix, à savoir seulement deux. Soit il s'agissait d'une éo-magie quelconque, soit notre homme manipulait la gravité environnante. Dans tous les cas, sans doute pouvait-il combattre à distance, ce qui risquait de ne pas me faire trop plaisir. Ce n'est cependant pas ce qui me désola le plus, mais plutôt de le voir faire une triple exécution magique pour juste prévenir un camarade. N'avait-il pas à disposition de moyens plus... économiques en magie pour cela ? S'il gaspillait ainsi ses réserves, notre ami ne tiendrait pas très longtemps lorsque je me déciderai à bouger. Sans doute le reste de l'équipe se demandait-il pourquoi je ne bougeais pas, restant à une dizaine de mètre d'eux. La réponse à cette question, ils ne tardèrent pas à l'avoir, et d'une manière assez désagréable.

Notre Goliath tenta de réitérer le même arcane, mais cette fois-ci, dans ma direction. Avec une symétrie déroutante, je levais ma main tout comme lui. Nos deux cercles magiques apparurent simultanément et, lorsqu'il commença à déclencher son sortilège, je fis de même, lâchant un très bref "
Complexio". Alors qu'un violent nuage de sable avait tout juste commencé à se lever, comme si la matière était poussée dans ma direction, le cercle magique de notre ami disparu, alors que le mien doubla pratiquement de taille, laissant apparaître une vive lueur écarlate de par sa couleur rouge vif. Le nuage de sable était redevenu normal, se dissipant à la manière d'une tempête qui aurait cessée à peine un instant après avoir commencé. Nos silhouettes respectives étaient visibles à travers le très léger brouillard jaune éclairé par mon cercle d'arcane. Mais mon opposant ne semblait pas vouloir calmer les choses. Grand bien lui en fasse, il lança une nouvelle technique. Je ne fis dès lors rien d'autre que de maintenir ma main tendue, laissant à nouveau son cercle pourpre se faire aspirer par ma magie, augmentant encore considérablement le diamètre de mon propre sceau qui atteignait dès lors une taille d'environ six mètres de diamètres.

J'avais senti, juste avant l'absorption, comme une impression de lourdeur, comme si mon armure s'était mise à peser plus que d'habitude. Cela avait été très bref, car à peine le sort avait-il été lancé que la magie fut absorbée. Mais cela confirmait tout de même mes impressions : notre ami manipulait bel et bien la gravité. J'ignorais ce à quoi le trio pensait en voyant le cercle magique gigantesque devant moi, ou même en voyant la magie de leur ami n'avoir aucun effet. Mais leur surprise risquait d'être plus grande d'ici quelques instants. Je me mis à fermer brusquement ma main, de manière à serrer le poing, tout en prononçant bien fort le mot "
Armationem". Aussitôt, le sceau magique se résorba, disparaissant d'un seul coup en générant une puissante onde de choc, comme un souffle qui souleva légèrement un voile de poussière ne nuisant néanmoins en rien à la visibilité. Mais la surprise ne s'arrêta pas là. Des quelques creux et aérations de l'armure commencèrent à sortir des émanations noires, semblables à une vapeur obscure. Il s'agissait de la manifestation la plus évidente de la Magia Erebea en action.



J'avais utilisé la magie absorbée pour augmenter mon propre potentiel physique. Couplé au pouvoir de la Yami Meijin no Yoroï, autant dire que le potentiel que je venais d'atteindre risquait de poser un gros souci à nos trois jeunes amis. Certes, je n'avais pas encore absorbé assez de magie pour donner toute l'étendue de mon talent dans cet état d'Armationem, mais s'ils continuaient d'attaquer ainsi, il y avait fort à parier qu'il ne me faudrait pas longtemps pour y parvenir. Après tout, la puissance du colosse était des plus respectables. En ce sens, j'accumulais le pouvoir magique beaucoup plus rapidement que contre des mages de basse catégorie. Me restait dès lors à leur montrer ce dont était capable le Maître de Grimoire Heart. Quatre cercles magiques de Kansô apparurent, deux de chaque côté de ma personne. Saisissant deux lames par main, je fis alors deux amples mouvements avec chaque bras, envoyant les deux premières armes vers le géant, et les deux autres vers le rouquin. J'avais décidé de ne pas attaquer la fillette, toujours en accord avec mon sens de l'éthique. Mais contrairement à la première lame que j'avais balancée, les quatre épées étaient beaucoup plus rapides et se les prendre aurait été quelque chose de... létal. Derrière chacune d'elle, la poussée était si grande que l'on pouvait voir apparaître sur le sol un sillage, creusé par la simple pression qu’elles émettaient en se déplaçant à grande célérité.

Allais-je en rester là ? Bien sûr que non. A peine avais-je lancé les deux armes que ce fut mon propre corps qui se propulsa, en direction de l'homme le plus proche de moi, à savoir le maître de la gravité. Effectivement, les épées ne servaient que de couverture pour ma première véritable offensive. Ma force physique étant décuplée à la fois par mon armure magique, mais aussi par la Magia Erebea, je me devais de montrer à notre homme qui se trouvait en face de lui. Suivant mes deux armes se dirigeant vers lui, je reculais mon poing droit pour alors l'abattre en direction de l'estomac du colosse, me tenant penché en avant pour gagner en vitesse et force de projection. Une chose était sûre, si le coup de poing le touchait, notre grand gaillard risquait d'être propulsé à plusieurs mètres au loin et d'avoir des brûlures d'estomac. Mais la question la plus effrayante pour notre groupuscule de mage serait de savoir si c'étaient là les limites du Black Knight... Ou non...

_________________


Tatsuo Naoku

avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 20/02/2012
Âge : 24
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Tentaï Mahô / Magie Astrale

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.000
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Itinérant
MessageSujet: Re: Une bande se forme [Suite, mission rang A max] [Genki, Dan, Aiko and Lucifer]   Lun 19 Mar - 19:25


Arashi Genki & Aurora Dan

Naoku Tatsuo & Hanawa Aiko

?

Une bande se forme[Suite] Mission rang A max.


Le comportement de Tatsuo était des plus étranges. Tout d’abord, il avait osé faire la cour à une jeune fille répondant au nom d’Aiko, puis après avoir voulu tenter de séduire la miss, notre mage s’était mit en tête d’aller lui chercher des fleurs pour pouvoir en faire un bouquet. Des fleurs ? En plein désert ? Quelle idée incongrue ! C’était pourtant ce que notre jeune homme s’était dit, persuadé de pouvoir offrir à ce petit être fragile un petit peu de gaieté. La course aux pistils l’avait donc amené à se retrouver dans un camp qui semblait encore récent, comme si on venait de le quitter la veille. Le mage astral rentra dans la tente du camp, qui était toujours présente. Il y trouva un petit matelas, une couverture et un oreiller : Rien de bien intéressant en somme. Mais il ne fallait pas désespérer, le garçon aux yeux bleus était persuadé qu’en ces lieux se trouvait des fleurs et il avait dans l’idée de pouvoir par la même occasion récolter quelques informations utiles à propos du mage noir, il ne fallait pas oublier que si Tatsuo était ici, c’était pour retrouver le tant redouté Black Knight ! Mais la tente ne semblait pas présenter le moindre indice, c’est pourquoi il s’attela à une autre partie de son investigation, qui était le feu de camp. Un feu en plein désert ? Hé oui, même si en plein jour la chaleur était oppressante, une fois le soleil tombé, les températures changeaient dramatiquement, pouvant vous geler si vous ne faites pas attention, faire un feu de camp en plein désert était donc quelque chose de censé voir de primordial pour sa survie. Le fait que la personne ait fait un feu de camp montrait donc qu’il connaissait plus ou moins les lieux, mais ce n’était pas suffisant pour pouvoir discerner le propriétaire de ce dortoir improvisé : La tâche allait être ardue. Plus le temps passait et plus notre jeune homme semblait oublier la petite Aiko et cette histoire de fleur : Il faut dire que même si la fleur est puissante, s’il n’y a aucun être vivant à proximité l’effet de la fleur s’estompe bien plus rapidement. Bien évidemment il était toujours sous le joug de la fleur, mais si cela continuait comme ça ce n’était qu’une question de temps avant que le charme prenne fin.

Le soleil tapait fort, ce climat était vraiment une plaie. Tatsuo ouvrit sa gourde pour prendre une gorgée, puis se dirigea vers la dernière partie du camp, qui s’apparentait plutôt aux décombres d’un champ de bataille. La petite plaine craquelée semblait avoir été le lieu d’un combat sans merci. De toute évidence l’une des personnes s’étant battus ici devait être très puissante, les chocs sur le sol prouvant ce fait. Notre jeune mage recula, une seule personne était capable de faire cela en ces lieux : Celui que tout le monde redoutait, le célèbre « Dark Knight ». Notre héros aux yeux bleus avala sa salive : était-ce le camp du chef de Grimoire Heart ? Rien qu’en y pensant, le mage astral ne put s’empêcher d’afficher un sourire, ce sourire pouvait signifier à la fois excitation et anxiété, l’ennemi devait donc être proche, il fallait se tenir prêt. Mais avant tout, la nécessité était de pouvoir contacter ses camarades c’est pourquoi il décida de retourner à l’endroit où il les avait quittés. La distance n’était pas très longue, environ 5 minutes de marche, de plus il fallait économiser ses forces c’est pourquoi Tatsuo décida de ne pas courir. Durant son petit chemin l’effet de la fleur s’était définitivement estompé, mais celle-ci lui avait tout de même causée pas mal de soucis ! Chercher des fleurs pour une petite fille, ridicule pensait notre jeune mage, mais ce qui est fait est fait, il fallait maintenant avancer pour prévenir ses camarades, malgré cette gêne qui brulait de l’intérieur notre homme. Au bout de 5 minutes il était arrivé, mais il n’y avait personne à l’horizon, tout le monde semblait avoir disparu. Le garçon aux yeux bleus se gratta la tête, peut être que le temps était passé trop vite et que ses amis s’étaient lassés de son absence, mais il remarqua une petite flèche flottant dans l’air, cela ressemblait à une magie runique. Elle semblait indiquer une direction, vers la droite, tout cela accompagné d’un petit mot, « Aiko ». Notre jeune mage repensa à ce qu’il avait fait sous l’emprise de la fleur, il tomba à genoux et frappa le sol à maintes reprises, comme s’il avait perdu une bataille : visiblement il n’était pas vraiment fier de son attitude envers la petite Aiko. Il se redressa puis regarda attentivement la flèche runique, à qui cette magie pouvait bien appartenir ? A en juger par l’action de Genki dans la guilde, pour ramasser son verre cassé et à la pseudo-attaque de la gamine qui s’était manifestée sous l’apparence d’un rayon de couleur indigo, le seul mage qui ait pu faire cela restait donc Dan. Une magie intéressante, comme le pensait notre héros.

Il fallait maintenant suivre cette flèche pour pouvoir espérer retrouver ses camarades, il se dirigea donc à la droite de celle-ci, ou une énorme falaise se trouvait, mais était-ce vraiment la falaise qu’il fallait viser ? Peu importe, c’était la seule piste probable, c’est pourquoi Tatsuo se dirigea vers celle-ci, après tout il devait bien faire confiance à son ami. La route était assez longue et quelque peu éprouvante, le jeune homme attrapa sa gourde et reprit quelques gorgées, s’hydrater était une chose très importante en ce lieu si l’on voulait survivre. Une fois arrivé au pied de la falaise : personne. Était-ce vraiment le bon endroit ? Le mage astral commençait à se questionner : et si c’était un piège de l’ennemi pensait-il, mais il oublia bien vite cette idée, se rappelant que le nom d’Aiko figurait avec la flèche, comment notre ennemi aurait-il pu la connaitre ? Soudain, un nuage de poussière se dessina peu à peu au sommet de la falaise pour former au final un cercle, il y avait donc du monde là haut et notre héros se devait d’y aller, cependant la route vers la falaise allait bien prendre quelques minutes et se hâter n’allait donc rien résoudre. Notre jeune homme débuta sa marche, la route était étroite et sinueuse, arpenter cette falaise n’était donc pas chose aisée mais il fallait pourtant le faire. À la moitié du chemin, Tatsuo ressentit une grande puissance magique émaner d’en haut, une force obscure, cela lui rappelait la magie perdue que tentait de lui inculquer en vain son père biologique. Cette force… Cela ne pouvait être que Le Black Knight ! Il était donc ici, tout proche du jeune mage, peut-être même que Dan, Genki et Aiko étaient en ce moment même en train de le combattre : il fallait se hâter. Notre mage astral pressa le pas, si ses alliés étaient face au chef de Grimoire Heart il fallait se dépêcher, le combat allait être acharné. Heureusement la distance le séparant de l’arrivée de la falaise n’était pas énorme, c’est pourquoi en trottinant il pu arriver en haut assez rapidement, marchant sur l’énorme plateau qui faisait office de sommet. Il y aperçut ses camarades et un étrange homme en armure noire, une vapeur noire semblait émaner de son corps, c’était donc lui le fameux Black Knight, il avait en effet l’air très fort, sa puissance magique pouvait se ressentir à plusieurs mètres à la ronde, capable de faire trembler moult mages. L’ennemi fit apparaitre quatre cercles magiques, pour au final saisir des épées qu’il lança à toute vitesse sur Dan et Genki, la petite semblant être épargnée. La vitesse de ces épées était impressionnante, mais ce ne fut pas tout, Le chef de Grimoire Heart s’élança en direction du colosse aux cheveux blancs, prêt à le frapper d’un coup de poing. Technique réfléchie, les épées ne servaient donc que de leurre pour pouvoir porter une attaque derrière, il s’y connaissait en combat. Tatsuo se devait de faire quelque chose, il ne pouvait pas regarder ses amis se faire attaquer sous ses yeux, mais l’offensive allait être dur à parer via la force pure, c’est pourquoi notre héros opta pour une autre solution : Il exécuta un mouvement partant du bas vers le haut avec son bras gauche, comme s’il voulait lancer un projectile.



"Tentaï Metsubou."

Un cercle de magie apparut devant le mage astral, un cercle magique qui disparut presque directement après s’être lancé, le temps d’exécution de cette technique était très rapide ne demandant pas beaucoup de magie. Le sol s’effondra sous les pieds de Genki et celui-ci tomba donc dans le petit trou qu’avait fait Tatsuo. Les épées passèrent à toute vitesse au-dessus du colosse et il était donc impossible pour le redouté Black Knight de lui porter un coup de poing. C’était moins une, mais Genki était hors de danger, même s’il aurait sûrement pu trouver un moyen de s’en sortir seul. Dan lui ne devrait pas avoir de problème à esquiver ces épées, vu que la vraie attaque du mage noir était portée vers le maître de la gravité. Notre mage s’approcha lentement de son adversaire, il ne semblait pas effrayé même s’il était conscient de l’immense puissance de son opposant, mais celui-ci avait osé s’attaquer à un de ses camarades, avec l’intention de tuer qui plus est. Une fois à quelques mètres du chef de Grimoire Heart, il s’arrêta net :

« Toi… Je ne sais pas quelles sont tes intentions et pourquoi tu fais tout ça… Mais tout va s’arrêter maintenant. »


On pouvait lire de la détermination dans le regard de Tatsuo : il était prêt à combattre. Cependant, il allait avoir besoin de l’aide de ses camarades s’il espérait pouvoir mettre hors d’état de nuire ce puissant mage. Il exécuta à nouveau un mouvement de bras sec de bas en haut et le sol s’effondra sous Le Black Knight. Il ne fallait pas en rester là : le mage astral enchaîna, soutenant son bras droit à l’aide de son autre bras, un cercle de magie assez important fut alors crée. Le jeune homme balança ensuite ses bras en arrière et deux rayons de couleurs jaunes sortirent du cercle magique. Ces lasers d’énergies étaient assez gros et se dirigeaient vers le trou qu’avait fait le mage astral. Tatsuo était fière de sa magie qui était reconnue par tous comme très puissante, mais face à un ennemi de ce calibre il fallait mettre les bouchées doubles. Le mage tapa ses deux poings ensemble et une lumière jaune apparut sur ceux-ci :

"Tentaï Gotai !"


"Les amis... Nous allons devoir le combattre ensemble, avec tout ce que nous avons ! Vous êtes prêts !?"

Son sort de corps à corps était donc lancé, il sauta dans la crevasse, faisant signe à ses alliés de le rejoindre. Tatsuo recula son poing, prêt à porter un coup au mage noir, il avait analysé sa technique consistant à se servir d’une première vague d’attaque comme leurre et l'avait réutilisé, mais notre héros avait fait encore mieux : se camouflant derrière son attaque précédente, il était très dur de le discerner. Comment l’adversaire allait-il réagir ?


[HRP: Vu que j'ai chamboulé l'ordre de post, je propose maintenant celle-ci : Après moi vient Dan, puis Lucifer, puis Aiko puis Genki puis Lucifer, et ainsi de suite. Cela vous convient ?
Aurora Dan

avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 20/02/2012
Âge : 24
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Yami no Moji / Écriture des Ténèbres

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.000
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Itinérant
MessageSujet: Re: Une bande se forme [Suite, mission rang A max] [Genki, Dan, Aiko and Lucifer]   Jeu 22 Mar - 23:05
La tension était à son comble, Dan, Genki et Aiko s'étaient retrouvés comme par miracle face à l'individu qui était la raison de leur présence dans ces terres inhospitalières, ils étaient face à face avec le Black Knight. Ce dernier avait démarré les hostilités en s’attaquant à l’imposant mage qui portait la jeune Aiko. L’épéiste au manteau rouge n’y alla pas par quatre chemins, pris de colère par cette attaque soudaine et injustifiée il défia, plus sérieux que jamais, l’homme au manteau noir qui se tenait face à eux.

De la sueur coulait sur le front du jeune Aurora, à la fois assailli par cette chaleur insupportable et la présence d’un terrible adversaire en face. Dan fixait le sombre personnage, essayant d’apercevoir le visage qui pouvait bien se dissimuler sous cette capuche. D’ailleurs son accoutrement ne faisait pas penser à un chevalier contrairement à son nom, peut être qu’il se trompait mais dans tous les cas celui qui leur faisait face n’était visiblement pas n’importe qui. Soudain, l’homme au manteau noir sauta de son perchoir, il allait enfin passer à l’action après ce long silence. Allait-il attaquer ? La vigilance de Dan n’en futque plus grande, il concentra, observa avec attention chaque mouvement de l’individu. L’atterrissage de l’homme fut étonnement brutal, la terre avait tremblé et un flash obscur s’était produit. Une imposante armure noire recouvrait désormais le corps de celui qui leur faisait face, alors voilà pourquoi on l’appelait le chevalier noir. Mais le plus étonnant était cette immense aura magique qui entourait le Black Knight, elle fit frissonner Dan et probablement ses deux autres compagnons. Jamais l’épéiste n’avait affronté de mage aussi puissant en combat singulier, seul il n’aurait probablement aucune chance mais fort heureusement ses compagnons étaient là. Cet affrontement, le jeune Aurora comptait en sortir victorieux quoi qu’il arrive, même une puissance magique aussi terrifiante ne le faisait pas reculer. Un vent torride soufflait sur ce qui allait devenir un champ de bataille, le manteau écarlate de Dan virevoltait tout comme les sangles qui ornaient l’effrayante armure noire à visière rouge du Black Knight. Un terrible affrontement allait débuter.

Dan tourna son regard vers Genki, sans pour autant relâcher sa vigilance. L’imposant mage annonça qu’il allait faire en sorte de prévenir Tatsuo, seul membre du groupe absent. Voilà qui était un choix intelligent et bien pensé, c’était la première fois l’épéiste voyait le mage aux cheveux blancs prendre une telle initiative. Genki utilisa sa magie afin d’élever un épais nuage de poussière qui allait aider le jeune Naoku à retrouver leur trace. Seulement le temps n’était pas aux contemplations, contrairement à ses habitudes Dan ne put observer cette magie inconnue comme il aurait souhaité le faire, et restait concentré. Au moins Tatsuo allait probablement pouvoir les rejoindre et c’était le principal, afin de vaincre il fallait être tous ensemble et travailler en équipe.

Alors que Dan attendait que le Black Knight fasse le premier pas afin d’observer sa magie, son style de combat, Genki ne semblait pas voir les choses de la même façon et dirigea soudainement ses mains vers leur adversaire. Attaquer ainsi sans réfléchir n’était pour l’épéiste pas une bonne idée surtout face à un tel opposant. D’un autre coté cela n’était pas dépourvu d’intérêt, comment le chevalier noir allait-il réagir à cette offensive ? C’était la seconde fois que l’épéiste voyait la magie de son compagnon aux cheveux blancs à l’œuvre, d’après ce qu’il en avait compris il s’agissait de la manipulation de la gravité environnante. Cette attaque dirigée vers le mage noir avait probablement une propriété repoussante, un sort utilisé pour repousser violemment sa cible. Effectivement un violent nuage de sable emporté par le sort fonça vers le Black Knight avant de se dissiper sans avoir pu atteindre ce dernier. Que c’était-il passé ? C’était comme si le sort de Genki s’était volatilisé, leur adversaire était probablement derrière tout ça. En observant la sombre silhouette à travers le brouillard jaune qui avait commencé à se répandre dans les alentours, on pouvait y apercevoir un cercle magique qui semblait avoir doublé de taille au moment même ou le sort de gravité s’était dissipé. Cela inquiéta Dan, la magie de son compagnon avait-elle été absorbée par le Black Knight ? Mais Genki ne s’arrêta pas à ce détail et continua son assaut en lançant un second sort, qui lui aussi sembla être annulé aussitôt. Le cercle magique qui se tenait devant la main du chevalier noir avait encore grandi. Sa magie avait réduit à néant les sorts d’un de ses compagnons de rang A en un instant, voilà qui était plutôt inquiétant. Mais le pire était à venir : le Black Knight avait refermé son poing en prononçant un drôle de mot, probablement un nom de sort, le cercle magique disparut alors tout en formant une terrifiante onde de choc qui souleva un voile de poussière dans toute la zone. Dan était bouche bée, que venait-il de se passer à l’instant ? Une vapeur noire se mit alors à s’échapper de l’armure du mage noire, couplée à une impression de puissance encore plus forte qu’auparavant.

Il semblait à l’épéiste que lui et ses compagnons faisaient face à une magie redoutable et très difficile à combattre, d’après ce qu’il avait pu voir le chevalier noir était capable d’absorber les sorts magiques à son profit. Dan se tourna vers ses camarades.


« Une magie d’absorption… ? J’en ai bien peur… »


Comment fallait-il s’y prendre face à un tel adversaire ? Le corps à corps semblait être une solution, Dan était lui-même très doué à l’épée et Genki d’après sa carrure devait être également performant dans ce domaine. Toutefois il était fortement possible qu’il s’agissait exactement de ce que recherchait l’homme à l’armure noire, un chevalier qui devait probablement exceller à l’arme blanche. Décidément, le Black Knight semblait ne laisser aucune ouverture, quel pouvait bien être son point faible ? De plus l’utilisateur du l’écriture des Ténèbres ne savait pas si le mage noir pouvait également absorber ses runes. Ce n’était probablement pas le cas pour les runes de soutien qu’il lançait sur lui-même ou sur ses alliés, mais qu’en était-il du reste ? Dans tous les cas il ne fallait pas prendre le risque de renforcer encore plus l’homme à l’imposante armure noire.

Soudain, quatre cercles magiques apparurent autour de leur adversaire, le Black Knight passait enfin à l’offensive. Quatre lames s’étaient matérialisées, il s’agissait probablement de la fameuse magie du Réarmement, généralement utilisée par des experts des lames et du corps à corps. Cela semblait confirmer le danger que représentait un combat direct à l’épée face au mage noir, seulement aucune autre solution n’apparaissait pour le moment. Le Black Knight lança brusquement les quatre épées vers le groupe, deux d’entres elles étaient destinées à Dan tandis que les deux autres fonçaient vers Genki. La puissance du lancer était terrifiante, les lames fonçaient droit vers les mages à une vitesse folle. D’habiles et vives frappes de rapière, Dan réussit de peu à parer les deux épées. Malgré la manœuvre l’une d’elle fut déviée vers le bas et entailla légèrement la jambe gauche de l’épéiste avant de se planter brutalement dans le sol rocailleux. Même une offensive qui pouvait semblait à première vue basique était en fait très dangereuse, si Dan avait été touché de plein fouet qui sait ce qu’il lui serait arrivé.

L’attention du jeune Aurora se porta alors sur Aiko et Genki, il espérait qu’i ls n’avaient pas été blessés vu la puissance de cette offensive. La jeune fille semblait heureusement intacte, mais l’épéiste n’apercevait plus Genki, il vit seulement les deux lames qui étaient destinées à ce dernier se planter dans le sol, ainsi que le Black Knight qui semblait avoir manqué une offensive surprise sur son compagnon aux cheveux blancs. Les épées n’étaient probablement que des leurres malgré leur dangerosité, la réelle offensive était celle du chevalier noir. Dan aperçut un trou peu profond là ou se trouvait Genki avant l’attaque, de plus il ressentit à ses cotés une puissance magique qui lui était familière : Tatsuo était enfin arrivé, à la joie des mages de Lamia Scale. Le jeune Naoku semblait plus déterminé que jamais, Dan comprit que c’était le mage astral qui avait protégé Genki de l’offensive du chevalier noir en faisant s’effondrer le sol. Voilà qui était un beau travail d’équipe. Malheureusement Tatsuo n’avait pas encore vu de quoi était capable le mage noir, il risquait donc de le renforcer encore plus sans le vouloir. D’un geste rapide le jeune homme à la veste noire fit s’effondrer le sol en dessous le chevalier noir avant de lui envoyer des rayons lumineux. Comme le craignait le jeune Aurora, cela risquait de renforcer une fois de plus le Black Knight si sa magie consistait bel et bien en l’absorption des attaques magiques. Les poings du jeune Naoku furent soudain recouverts de lumière, il se jeta alors vivement sur le mage noir. Tatsuo venait de démontrer là une stratégie fort bien pensée : il venait de procéder de la même manière que leur adversaire en utilisant une première attaque comme leurre avant de lancer une réelle offensive au corps à corps. Que le sort précédent ai été absorbé ou non, le mage astral avait laissé une ouverture au groupe, c’était le moment ou jamais de s’attaquer au Black Knight.

Dan, décidé à saisir cette opportunité, se mit à courir lame à la main vers la crevasse où se situaient les deux combattants. Lors de sa course, l’épéiste leva son bras gauche, une petite lumière violette apparut alors au bout de son index et de son majeur, et d’un geste vif il écrivit avec ses deux doigts une rune le long de son bras droit, qui tenait la rapière.
«Yami no Moji: Sokudo »

La rune que venait de lancer Dan sur son bras droit avait pour effet d’augmenter la vitesse de mouvement du membre visé. Ainsi l’épéiste allait pouvoir manier sa lame à une vitesse redoutable, ce qui allait être primordial face à un expert du corps à corps comme le chevalier noir. Le jeune Aurora se jeta alors à son tour dans la crevasse crée par son compagnon. Il assena alors au chevalier noir une série de coups d’estoc à haute vitesse suivie de deux puissants coups horizontaux dirigés au niveau du cou. Après son assaut vif comme l’éclair, le mage à la veste pourpre se retira du trou d’un grand bond en arrière au cas où le chevalier noir riposterait aussitôt. Une grande agitation avait eu lieu dans la crevasse à tel point qu’un nuage de poussière recouvrait toute la zone. Dan n’apercevait plus les deux autres combattants, qu’était-il advenu du Black Knight et de Tatsuo ? L’assaut des deux mages avait-il réussi à pénétrer la solide défense du chevalier noir ? Le jeune Aurora se remit alors en garde alors que le nuage de poussière se dissipait, laissant la silhouette du mage noir réapparaitre.
Arashi Genki

avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 20/02/2012
Âge : 24
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Jiryoku no Mahô / Magie de la Gravité

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.000
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Itinérant
MessageSujet: Re: Une bande se forme [Suite, mission rang A max] [Genki, Dan, Aiko and Lucifer]   Jeu 29 Mar - 1:05
& & &
||Arashi Genki & Aurora Dan & Naoku Tatsuo & Hanawa Aiko ||
&

Black Knight

Le combat venait de débuter et nous y retrouvons deux hommes au front, en train de se montrer l’étendue de leurs pouvoirs. Malheureusement, c’est un drôle de frisson qui traversa le corps de Genki. La première attaque avait été lancé sans problème, elle ne demandait pas de puissance et c’est pour cela qu’il n’était pas très épuisé après quatre attaques. Cependant, alors qu’un épais nuage de sable enveloppa une partie de la zone, le cercle de magie venant de notre mage de la gravité se dissipa pour une raison encore obscure. Et c’est sans l’ombre d’une égratignure que nous retrouvions le Black Knight, debout, les mains tendues vers notre mastodonte. Comment était ce possible ? Pourquoi n’avait-il rien subit ? La magie de Genki n’avait-elle aucun effet sur un mage de son envergure ? Non, c’était impossible, ce ne pouvait pas être cela ! Il était si puissant qu’une magie de la gravité ne l’atteignait pas ? Il avait l’impression qu’il allait passer pour le guignol de sa bande à cause de cela. Pour cette raison, il enchaîna une nouvelle technique, consistant à augmenter considérablement le poids de l’ennemi. C’était l’une des techniques principales du mage, elle allait sûrement avoir un effet sur le Black Knight ! Mais, malheureusement, il ne bougea pas, restant dans la même position que tout à l’heure, le cercle de magie appartenant à Genki se dissipa et celui du chevalier grossissait à vue d’œil. C’était presque clair maintenant, avec un minimum de logique, on pouvait comprendre que la magie du mage noir était d’absorber les sorts pour se fortifier lui-même. Intéressant, mais très lourd problème ! La magie allait être inefficace contre cet homme !

Mais, une autre chose frappa Genki, c’était la puissance que venait d’acquérir le Black Knight. En effet, celui-ci, après avoir prononcé des mots, créa une onde de choc déstabilisant légèrement notre mage de la gravité. Il recula d’ailleurs un pied pour avoir un meilleur appui au cas ou il se faisait attaquer. En continuant l’observation plus attentivement, on pouvait remarquer une aura noire émanant du corps de l’ennemi. Incroyable, c’était donc réellement la puissance du terrifiant chevalier ? Apparemment oui !

Et c’est sans tarder que celui-ci fit apparaître quatre cercles magiques d’une couleur rouge. Qu’est ce qu’il préparait ? Il observait de haut en bas le mage noir, s’apprêtant à une éventuelle possibilité de contre attaquer. Finalement, il allait devoir se défendre contre deux épées d’une puissance remarquable. Celle-ci, arrivait à toute vitesse, fracturant le sol à chaque millimètre. Non, plus sérieusement, une telle puissance existait ? Il faut croire que oui, les chefs de guilde possédaient une force comparable à un dieu. Mais aujourd’hui, le « dieu » se tenant devant notre quarto de mages allaient devoir perdre et il n’avait pas vraiment le choix. Parce qu’à la fin, une seule guilde allait repartir vainqueur ! Mais passons, parce que, j’avais beau parler, les deux épées se dirigeant vers Genki était encore la et s’il ne réagissait pas vite, il allait se faire planter pour la deuxième fois en 10 minutes. Yosh, il allait devoir sortir sa propre épée pour contrer son ennemi. Il dégaina, laissant un bruit strident retentir dans le désert, son sabre en main, il se décala légèrement vers la gauche pour être sur que l’une des épées s’écrasent dans le sol sans même le toucher. Le souci était la seconde, qui fonçait droit vers lui. Il n’avait pas le temps d’hésiter, il se courba vers l’arrière, pour faire un « pont » avec son corps et mettre en avant ses splendides muscles. Il avait une main sur le sol pour prendre appui, l’autre était prête à se manifester pour contrer le Black Knight. Son bras armé se propulsa vers le haut et frappa de plein fouet l’épée du chevalier. Les deux métaux se rencontrant, le bruit fut désagréable, mais au moins, notre mage de la gravité était sauvé. Il se redressa, mais, c’est une attaque un peu plus complexe à esquiver qui lui était destinée.

Oui, le Black Knight avait l’air d’avoir utilisé les épées volantes en guise d’appât ou de diversion. C’était finement joué, mais un petit coup en traitre. D’un côté, ce n’était pas Genki qui avait le droit de se plaindre après l’attaque surprise qu’il avait tenté de faire quelques minutes auparavant. Il était presque impossible pour le mage de la gravité de bloquer le coup alors qu’il sortait d’une autre esquive. Il fallait être surhumain pour bouger aussi rapidement et Genki ne l’était pas. L’espace d’un instant, il eut un petit coup de pression, sa chaleur corporelle augmentait d’un seul coup à cause du stress. Une goutte de sueur glissa le long de son visage pour arriver prêt de son menton. Puis, elle tomba et au moment ou elle s’écrasa sur le sol, une mini explosion résonna sur la falaise. Le mage de gravité ressentit la sensation de tomber vers le bas, c’était un peu le comble pour un utilisateur de son type de magie. En fait, il s’avérait qu’il était réellement en train de tomber dans un trou d’environ 2m50. Genki n’avait pas vu toute l’action et c’est pourquoi il ne comprit pas tout de suite la situation. Pour lui, c’était une nouvelle fois un leurre de la part du Black Knight pour peut être frapper la personne derrière lui ou bien le séparer du group. Par contre, le trou était étroit, donnant le choix à Genki de s’accrocher sur les parois à l’intérieur de celui-ci ou pas. Mais au lieu de faire ça, il étira son corps à son maximum, pour se bloquer et ne pas tomber au fond. Malheureusement, nous étions dans un désert et le sable présent en haut de la falaise se mit à tomber sur le corps du mastodonte. Le problème étant qu’il ne préférait pas bouger pour ne pas s’écrouler au fond. Et oui, il ne connaissait pas la distance exacte entre lui et le fond. Mais à ce rythme la, il n’allait pas résister…

Et bien évidemment, c’est ce qu’il se produisit, le sable commençant à devenir lourd, il céda, se retrouvant étalé sur le sol en terre. Mais… La chute n’avait pas été douloureuse, peut être parce qu’il n’était pas tombé aussi profond qu’il le pensait. Le trou était minuscule et n’allait pas vraiment faire de mal à notre mage. Il avait simplement le dos un peu rouge à cause du claquage contre le sol, mais rien de plus. Pendant qu’il était en bas, le sol trembla une nouvelle fois, mais c’était un tremblement semblable au moment ou le trou c’était formé sous les pieds de Genki. De plus, depuis tout à l’heure, une nouvelle personne avait fait son apparition. Cette puissance magique ressemblait fortement à celle de notre ami Tatsuo qui s’était éclipsé pour cueillir des fleurs pour la gamine. D’ailleurs, en parlant d’Aiko, qu’est ce qu’elle était devenue ? Peut être que le mage noir en avait profité pour l’attaquer. Peut être qu’elle était déjà morte… Ce serait problématique si elle mourrait sous la surveillance des trois mages de rang A.

Maintenant, Genki, notre mastodonte, allait devoir sortir de ce trou l’empêchant de se battre. Un simple saut n’allait pas suffire, il devait aussi remonter à l’ancienne en s’accrochant aux parois. Il s’exécuta, n’ayant pas d’autre choix de toute façon. Grâce à la musculature du mage, ce ne fût pas très difficile d’escalader et c’est donc en moins de 3 minutes qu’il arriva en haut. En regardant les alentours, il ne remarqua rien de suspect, les personnes s’affrontant récemment n’était plus la. Seul deux gros trous étaient sur le sol. Le sien et un autre encore inconnu. Bon, il n’avait pas beaucoup de propositions qui s’offraient à lui. Et vu les bruits en bas du second cratère, le combat devait continuer mais sous le sol cette fois. Peut être que notre mage allait pouvoir faire comme le Black Knight et lancer une attaque surprise pour le blesser. De toute façon, qui ne tente rien, n’a rien. Notre mage de la gravité saisit son imposante épée et se mit à courir vers le bord du cratère. Il sauta par-dessus et pendant qu’il était en corps dans les airs, il remarqua deux ombres se battre en bas. Pas de doute, le Black Knight était en train de se battre contre Dan. C’était le seul du groupe à aussi posséder une épée. Parfait, la diversion de Dan allait permettre à Genki de balancer son attaque surprise.

Il lança son épée vers le bas avec toute sa force, laissant celle-ci prendre une vitesse ahurissante pour qu’elle s’écrase sur le sol non loin de l’ombre semblant être celle de Lucifer. Par la suite, encore dans les airs, il augmenta la gravité de son corps, pour tomber à son tour vers le bas à toute vitesse. Quand il toucha le sol, c’est une onde de choc balayant la poussière et le sable qui fût expulsé un peu n’ importe où. Il espérait au moins que Genki avait provoqué un effet de surprise à son ennemi et qu’il allait pouvoir le toucher. Malheureusement, il ne pouvait utiliser sa magie sous peine de faire grandir la puissance du Black Knight. Il ne connaissait pas totalement la cause de l’annulation de sa magie tout à l’heure, mais il savait que le mage noir se régalait avec la sienne.

Pas de temps à perdre, que l’effet de surprise marche ou pas, il allait devoir attaquer avec ses propres poings. C’était un peu son style en plus, le mage de la gravité était un peu bourrin à cause de son physique. Il savait donc se servir de ses poings ainsi que sa grosse épée. Se propulsant vers son adversaire, il tenta plusieurs coups de poing au niveau du visage puis un plus puissant au niveau du ventre pour tenter de le faire reculer et par conséquent de ne pas se prendre une contre attaque et de se faire toucher inutilement. Une fois l’assaut terminé, il sauta en arrière. Désormais, le mage noir était coincé entre les trois mages. Dan et Tatsuo d’un côté et Genki de l’autre. Comment allait-il réagir ? Qui allait-il attaquer ? Sans compter qu’Aiko pouvait aussi se battre, même si son utilité était réduite. D’ailleurs, elle n’était pas encore présente dans le trou. Qu’est ce qu’elle fichait ? Peut être qu’elle attendait le bon moment pour attaquer, qui sait… Mais, ici, les esprits se chauffaient et la chaleur devenait de plus en plus insupportable, notre mage de la gravité avait une petite envie de boire un coup, mais en combat, il était compliqué de le faire. Un seul pas de travers et c’était la mort qui l’attendait. Cependant, l’homme nommé Chevalier Noir devait aussi bien suer dans son armure. A vue d’œil, elle n’avait pas l’air légère, mais il devait sûrement avoir l’habitude de la porter. Même Genki n’oserait pas utiliser une armure dans un désert. C’est en s’essuyant le front avec son bras qu’il lança :

« Me revoilà Black Knight ? Content de me revoir hein ? Au fait, tu n’as pas trop chaud dans ton armure ? Ou peut être que tu gardes celle-ci dans le but de cacher la coulée dans ton froc ?»


Oui, c’était une provocation, une très grosse provocation ! Peut être que Genki allait se faire focus à partir de maintenant, mais au moins, il allait permettre à ses camarades d’en profiter pour lancer des attaques par surprise, ou même les combiner. Le jeu était à nouveau lancé ! Néanmoins, quelque chose intriguait notre mastodonte. Et si, par hasard, Black Knight n’était pas venu seul ici ? Imaginons, peut être que des renforts vont arriver. Ou peut être bien que des ennemis inattendus allaient pouvoir se pointer à l’improviste. Ou alors, c’est peut être l’inverse, il était aussi possible que des mages officiels viennent en renfort de nos 3 mages de Rang A. Bref, vous l’aurez compris, tout peut arriver et le combat pouvait être changé à tout moment.


Lucifer Amaiyuri
Admin / The Dark KnightAdmin / The Dark Knight

avatar

Messages : 764
Date d'inscription : 02/10/2011
Âge : 30
Guilde : Grimoire Heart
Magie / Malédiction / CS : Magia Erebea
Magie / CS Secondaire : Kansô

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 7.530
Statut: Mage de Rang S++
Renommée : Mage Illustre
MessageSujet: Re: Une bande se forme [Suite, mission rang A max] [Genki, Dan, Aiko and Lucifer]   Jeu 5 Avr - 16:00
















The Ultimate Defense : This Is Over !

Étais-je à mon maximum ? Non, certainement pas. J'en avais encore sous le coude, même si je devais avouer qu'à l'heure actuelle, avoir en face de soi une tripotée de mages aux pouvoirs aussi développés m'obligeait à rester vigilant. Si je devais donner un ordre d'idée, j'aurai simplement affirmé être à soixante-quinze pourcents de mon potentiel. Ce qui, en soi, n'était déjà pas mal du tout. La précédente fournée de mages ne m'avait même pas donné l'occasion de déployer le tiers de ma puissance. Or, là, les choses étaient différentes. Un mage qui maîtrisait la gravité n'était pas une chose commune. Sans doute plus tard, ce grand gaillard deviendrait-il un mage et un adversaire redoutable. Allais-je tuer dans l'oeuf cet homme plein de promesses ? Certainement pas. Peut-être qu'un jour, lorsqu'il réaliserait comment se porte ce monde, il en viendrait à être l'un des éléments phares de sa reconstruction une fois que je l'aurais détruit. Mieux valait le laisser en vie pour l'instant. Voilà ce à quoi je pensais en lui fonçant dessus, poing brandi, prêt à le percuter violemment pour l'envoyer au loin.

Cependant, au beau milieu de ma course, je perçus une émanation de magie se situant juste sous son corps. Allais-je l'absorber pour réussir mon coup ? Non. Je décidais de laisser le nouveau joueur fraîchement entré dans l'arène de sauver la mise à son collègue. Après tout, mieux vaut passer pour plus faible que l'on ne l'est. Frapper directement le mastodonte en neutralisant la magie concentrée sous son corps aurait pu démontrer ma capacité au nouvel arrivant qui pouvait être plus utile que ses collègues. Après tout, il n'était pas difficile de comprendre le fonctionnement de la Magia Erebea après l'avoir vu. Tout nouveau venu représentait une source potentielle de pouvoir supplémentaire. Mon poing frappa donc le vide, le mage manipulant la gravité disparaissant dans un trou, se faisant limite frôler par mon gantelet noir. Restant immobile un court instant, corps penché vers l'avant, appuyé sur mon genou droit fléchi, poing en avant, je me redressais alors pour faire face au tout nouveau joueur. Ce dernier fit une déclaration aussi cinglante que celle de son camarade à la chevelure écarlate, ce qui ne manqua pas de me faire esquisser un sourire en coin, invisible car sous mon heaume.

Après ces quelques mots auxquels je ne répondis point, j'observais à nouveau le nouvel invité refaire usage de sa magie. Un cercle magique se format, mais disparu rapidement. Cette fois-ci, c'était moi la cible. Dommage pour lui, car si je consentais à épargner son ami, je ne comptais pas non plus me faire prendre aussi facilement à un piège si grotesque. Utiliser deux fois de suite le même arcane face à un combattant de haut niveau relevait de l'inconscience. Le cercle magique du mage disparu alors que le mien fit irruption, grossissant à vue d'oeil. Son sortilège venait d'être absorbé par la Magia Erebea qui agissait indépendamment de ma volonté, aspirant toute émanation de magie offensive portée contre moi. Cela ne découragea pas notre jeune ami que je continuais d'observer en restant étrangement immobile. Aussitôt, il lança une nouvelle attaque. Mes sourcils se froncèrent en observant son geste, car je réalisais qu'il s'agissait là d'une magie extrêmement puissante et rare : Heavenly Magic, mieux connue sous le nom de Tentaï Mahô, ou même Magie Astrale. Voilà un oiseau rare, me disais-je en regardant les innombrables faisceaux foncer dans ma direction.

A nouveau, un simple geste de la main droite fut ma réponse à cette offensive des plus violentes. Mon cercle magique situé sous mes pieds disparu pour réapparaître devant celle-ci, pour qu'au final, l'ensemble des projectiles ne viennent le faire grossir. Et cette fois-ci, il ne prit pas une taille deux ou trois fois plus importante, mais bel et bien une douzaine de fois plus grande qu'au départ. Le diamètre du cercle écarlate atteignait bien la taille concrète d'une vingtaine de mètres de diamètre. En effet, plus la magie était puissante et plus l'absorption était importante. Si j'en venais à absorber tout cela, couplé à la magie gravitationnelle que j'avais absorbé précédemment, malgré une dépense légère de celle-ci, j'allais sans doute pouvoir démontrer toute l'étendue de mon pouvoir. Sans le savoir, le sauveur venait de mettre tous ses camarades dans la panade la plus gênante qui soit. Sans attendre un seul instant, je prononçais la formule de Complexion, laissant toute cette puissance magique envahir mon corps. Sans conteste, mes réserves de magie venaient d'être boostées à leur maximum, ce qui était de mauvais augure pour notre quatuor de mages.

Ces derniers ne comptèrent pas s'arrêter dans leur démarche offensive. Tous ensembles, le trio d'attaquant se lança simultanément dans ma direction. J'avais l'impression d'être le dernier poulet vivant pendant une période de grande famine. En temps normal, ledit poulet aurait couru pour sauver sa vie face aux trois affamés qui le coursaient avec l'intention de lui tordre le cou. Néanmoins, dommage pour eux, mais ce poulet la avait la capacité de se changer en un véritable loup qui n'avait pas honte de croquer les petites filles et leur grand-mère. Genki sortit de son trou et lança une réplique dont j'ignorais le but, mais que je ne prenais même pas la peine de noter, l'ignorant complètement comme si de rien. A dire vrai, j'ignorais les trois mages, restant immobile. Sans doute devaient-ils penser que j'allais abandonner ou quoi que ce soit d'autre étant donné que je n'arborais aucun mouvement défensif. A dire vrai, lorsque le trio arriva à peine à quelques mètres de moi, poings en avant, épée brandie, ce fut cette fois-ci un mot nouveau qui sorti de ma bouche.


Adeat...

Aussitôt, une légère onde de choc soulevant un léger nuage de sable se propagea, ainsi qu'un nouveau flash lumineux. Les attaques de nos amis touchèrent bien leur cible, c'est un fait. Lui firent-elles des dommages ? Cette question allait trouver une réponse fort décevante à leurs yeux. Lorsque le nuage se dissipa, ce ne fut pas la traditionnelle armure noire que l'on put voir, mais bel et bien un nouvel équipement. En état d'Adeat Kansô, j'avais fait appel à la Kongo no Yoroï, armure d'Adamantine, afin de parer aux coups de mes opposants. Épées et poings frappèrent celle-ci qui ne souffrait, malheureusement pour notre trio, d'aucun dommage. Il s'agissait de ce que les fabricants d'armures appelaient "la défense ultime". Les attaques magiques se devaient d'être extrêmement puissantes pour briser cette protection... en plus de devoir se mêler au corps-à-corps pour ne pas être absorbées par ma Magia Erebea. En outre, il allait être difficile pour nos trois larrons de m'infliger des dommages alors que je portais cette armure. Leur attaque combinée s'était montrée insuffisante, et c'était bien loin d'en être terminé. Profitant de la stupeur qui devait régner dans leur esprit, je repris la parole.

Avec tout cela je ne me suis pas encore présenté. Maître Lucifer, Leader de Grimoire Heart. Enchanté gentlemen.

Un nouveau flash lumineux plus tard, une immense masse apparut au niveau de ma main droite, avant que je n'entame une rapide rotation sur moi-même en tenant l'arme à l'horizontale, afin de balayer d'un coup net les trois assaillants. Si habituellement, l'objet pouvait se déployer en formant un bouclier, je me plaisais à l'utiliser comme ce que Seika se plaisait à appeler "un bourrin", en lui donnant le rôle de massue improvisée. Mais malgré ce "balayage", je devais avouer que plusieurs des individus présents avaient su éveiller mon intérêt, pour ne pas dire tous ou presque. Une seule personne n'avait pas encore agi, sans doute réalisant que le niveau de ce combat dépassait de loin ses compétences : la jeune fillette blonde situé un peu plus loin et qui n'avait pas pris part à cette offensive générale. M'avançant d'un pas plutôt lent qui sonnait comme une marche funeste, j'arrivais dès lors à son niveau, me penchant en avant, ignorant les trois mages que j'avais repoussé. Le visage de la demoiselle ainsi proche du mien se reflétait parfaitement dans la visière de mon casque et sans doute pouvait-elle voir mes iris écarlates dont il émanait une lueur rougeâtre à cause de la haute densité de magie que j'avais emmagasiné. Mais cela était d'ailleurs la seule chose qu'elle pourrait observer, le reste étant masqué par le caractère teinté de ladite visière. Avec une voix curieuse et sans aucune véhémence, je lui posais donc une question ma foi toute simple.

Excusez ma curiosité mademoiselle mais... Pourriez-vous me dire ce qui vous pousse, vous ainsi que vos camarades, à me traquer de la sorte... et à mettre en danger la vie d'une enfant telle que vous ?

Par la présente question, j'espérais vivement avoir droit à un débat sur le bien et le mal afin d'exposer ma manière de penser à ceux que je considérais comme les moutons au service de ce monde corrompu. Peut-être parviendrais-je à ouvrir les yeux de certains d'entre eux et à les rallier à ma cause après tout. Je voulais également juger de leur esprit de camaraderie alors que j'insinuais de manière outrageusement ouverte que la vie de la jeune fille en face de moi était clairement sur le point de trouver une fin tragique au terme de cet affrontement. Peut-être que certains connaissaient mes habitudes de chevalier, et se douteraient que je ne toucherais pas à une enfant, encore moins une femme. Mais s'ils se fiaient au tableau noir que l'on utilisait pour me représenter, sans doute prendraient-ils peur pour elle. Dans tous les cas, je me disais qu'il serait intéressant d'observer leur réaction après mon attaque précédente qui, si elle les avait percutés, avait dû leur faire assez mal aux entrailles vu la taille et le poids de mon arme de fortune.


Spoiler:
 

_________________


Hanawa Aiko

avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 21/02/2012
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Niji no Mahô
Magie / CS Secondaire : Kansô

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.800
Statut: Mage de Rang C
Renommée : Mage de Campagne
MessageSujet: Re: Une bande se forme [Suite, mission rang A max] [Genki, Dan, Aiko and Lucifer]   Ven 6 Avr - 9:48
C’était l’un des moments les plus terrifiants de son existence. La fleur jouait sur ses sentiments, ne la laissant que plus fragile. Pourtant, elle n’est pas du genre à se laisser marcher sur les pieds, peur ou pas. C’était sans doute en présence des autres mages qu’elle se comportait ainsi, et c’était tout a fait logique. Aiko n’est au final qu’une fillette. Du coup, elle se tenait la, les yeux fermés sur les épaules de Genki, bâton en main, brillant d’une lueur magique au centre du prisme reprenant sa couleur rougeâtre après avoir lancé le bouclier magique, qui fut détruit en l’espace d’un instant. Il fallait s’en douter, sa magie n’était que trop peu puissante pour avoir un quelconque effet sur l’homme en armure dont le physique ressemblait en tout point aux rumeurs qui circulaient souvent en ville, ce qui renforçait la pression, s’imaginant que les bruits qui circulent à son sujet soient vrais.

Pour en revenir sur l’enfant, accroché à la tête du mage bodybuildé, une chose la fit réagir et asséna un coup dur aux effets de la fleur.

Genki : Fillette, si tu as peur alors que le combat n’a pas commencé, rentre. Ta peur ne va qu’être un fardeau pour nous. La voie est libre, nous occupons l’ennemi. Rentre ou combat sale gamine ! Oh, pardon Lady… Je ne voulais pas vous importuner. Mes mots étaient involontaires !

Quoi? Il avait osé la traiter de sale gamine! Elle aurait été furax si elle n’était pas encore un peu sous le charme de la fleur. Elle se ressaisit, se laissa tomber du corps imposant de Genki et essuya ses larmes d’un revers de main assuré.

Aiko, un léger tremblement dans la voix : Tu me retraite comme ca et je… Oh pardon, pardon…! Je ne vais pas fuir, je ne peux simplement pas me contenter de m’échapper. Je suis venu, j’en suis fautive donc je me dois d’être utile!

Il y avait comme une once de peur dans la voix de la blondinette, à peine perceptible, mais elle tiendrait parole. Et c’est sur ces mots qu’elle se mit en position pour se défendre. Elle vit l’homme sauter de son perchoir et la terre trembla à son contact avec le sol, dans un flash qui n’avait rien de naturel. Quand Aiko releva la tête, l’ayant baissée par réflexe, Elle observait que l’armure de l’homme avait changé pour l’ensemble que tout le monde redoutait de voir. Cependant, malgré son regard étonné, la jeune enfant de broncha pas, montrant une détermination dans le fond de ses yeux qui était en train de prendre le dessus sur sa peur. Elle n’avait pas envie de mourir, et certainement pas de rester vivante avec la mort de ses camarades sur la conscience.

Genki, préparant sa magie : Dan, Aiko, je vais prévenir Tatsuo de notre position exacte. Veuillez reculer juste un peu.

Les paroles de Genki lui parvinrent jusqu’aux oreilles, et cela la coupa dans ses réflexions. Elle s’exécuta, bâton en main brillant d’une lueur jaunâtre. Elle se préparait à une future attaque au cas où elle se faisait attaquer. Pendant se temps, le colosse lançait sa magie en direction du mage noir, qui fit disparaître son attaque… Non, il l’avait absorbée! Et ce dans une sorte d’onde de choc et une lumière rouge vif qui força la fille à planter son bâton dans le sol au cas où elle perde l’équilibre et à protéger ses yeux d’un nuage de poussière assez violent. Une énergie vaporeuse et noire s’échappait de l’armure de notre ennemi. Aiko avait comme l’impression que cette absorption n’avait pas que pour but de se débarrasser d’une magie gênante. La pression exercée par l’homme en armure démontrait qu’une attaque telle que celle de Genki n’avait fait qu’améliorer sa puissance magique. Un élément bon à retenir. Mais ce n’est pas pour autant que la petite mage résorba sa magie, toujours en train de se canaliser dans le prisme de son arme, prenant une couleur jaunâtre en dégradé avec le rouge naturel du bâton. Pendant ce temps, le prétendu chef de Lamia Scale Fit apparaître plusieurs cercles magique qu’il envoya en direction de Genki et de Dan, que la fillette avait déjà oublié. Il faut dire que l’effet de la fleur se dissipait à chaque seconde et que celui-ci n’avait pas été touché par son pollen. L’homme à l’armure s’élança ensuite pour donner un coup direct à Genki, les épées ayant eut apparemment une fonction d’appât. Son coup n’atteignit pas sa cible, et le mastodonte se retrouva dans un trou. Quand Aiko tourna la tête de droite a gauche pour comprendre, elle vit que Tatsuo avait réagit. De toute façon, la petite mage n’aurait pas pu l’aider, n’étant pas assez rapide. Elle garda alors une bonne distance afin de ne pas se faire prendre dans le feu de l'action. De plus, lancer un rayon pour les améliorer ne serait pour l’instant que perte de temps, car elle risquait à tout moment de se le faire absorber. Aiko fit abstraction de tout ce qui l’entourait, fermant les yeux et se concentrant à la canalisation de sa magie. Elle voulait elle aussi combattre, mais cela n’aurait été que gêner ses camarades.

Pendant plusieurs minutes, elle resta immobile, usant de son audition et de son ressenti pour savoir si elle devait bouger ou non. Il se passait beaucoup de chose, mais d’après son ressenti, il n’y avait que de l’énergie gaspillé. Elle se concentrait, encore et encore, mais une soudaine utilisation de magie la força à ouvrir les yeux et découvrir l’ennemi commun en train de balayer les trois alliés de la petite Aiko, qui venait de capter les phrases dites juste avant. Il venait de confirmer son rang. Puis, il se tourna vers notre mage aux couettes, et se dirigea vers elle, ce qui lui provoqua un long frisson lui parcourant l’échine. Elle ne bougea pas, pétrifiée, puis l’homme se retrouva face à elle, tête baissée vers la blondinette. Ses yeux d’un rouge étincelant étaient la seule chose que l’on pouvait voir. Aiko ne ressentait pas d’agressivité envers elle. Avait-il pour principe de ne pas tuer les enfants? Tant mieux!

Lucifer, une voix tout à fait neutre et interrogatrice : Excusez ma curiosité mademoiselle mais... Pourriez-vous me dire ce qui vous pousse, vous ainsi que vos camarades, à me traquer de la sorte... et à mettre en danger la vie d'une enfant telle que vous ?

Avant de répondre à sa question, elle eut un sourire en coin, frissonnant d’une excitation nouvelle en entendant sa voix qui lui donnait un air totalement passif aux yeux de la fillette, et tenta de lui asséner un Chijō no kaminari de toutes ses forces. Si son attaque de corps a corps ne le touchait pas directement, les éclairs soudainement libérés du prisme allaient au moins l’atteindre. Cette attaque avec essentiellement pour but de l’éloigner d’elle, par pure précaution, mais si elle pouvait en plus le toucher, ce n’était pas plus mal. Elle répondit ensuite à sa question avec autant de respect, ironique bien sur, avec lequel elle s’adresserait à n’importe quel chef de guilde, soulignant chaque mot avec une provocation qu’elle pensait regretter un peu plus tard.

Aiko, d'une voix un peu trop assurée : Vous êtes considéré comme mage noir. Cela me suffit pour comprendre que vos actes sont essentiellement des meurtres et des méfaits, et ce sont ces actes qui suffisent aussi à me susciter l’envie de vous voir croupir entre les barreaux, Maître Lucifer.

La blondinette souligna le mot maître dans un petit rire mais redevint sérieuse et reprit un regard à la fois attristé et en colère. C’était triste, l’homme qui se tenait en face d’elle n’avait pas l’air si méchant. Ses yeux rouges qui pouvaient, certes, inspirer la peur, mais son expression n’était pas celle d’un démon. Peut être n’avait-il pas prit conscience de tout ses actes…

Après cette attaque directe, elle s’éloigna de deux grand bond en arrière regarda autour d’elle pour repérer ses trois camarades en gardant le chef de guilde au coin de l’œil. Le prisme, qui venait tout juste de se libérer de sa magie et sur lequel quelques éclairs crépitaient. Puis, elle planta le bâton dans le sol et fit ressortir une petite vague de magie, réflexe stupide car la petite mage venait de montrer l’étendu de sa puissance, autrement dit, de souligner sa faiblesse magique dans ce combat. Elle n’avait certainement pas le niveau de tous les mages ici présent, mais elle restait néanmoins utile dans un dernier domaine…

Aiko : Dan, Tatsu’, Genki, préparez vous… !

C’est sur cet avertissement que la vague de magie se dissipa et que le prisme changeait pour deux nouvelles couleurs en plus du rouge initial. Aiko venait de refermer les yeux pour se concentrer, pendant pas plus de quelque seconde, puis elle ouvrit les yeux en arrachant son bâton du sol, laissant alors trois rayons indigo et trois rayons violet se dirigeant à folle allure sur ses alliés en contournant l’homme à l’armure. Les rayons indigo, le même qu’elle avait lancé sur Genki lorsqu’ils s’étaient rendu compte qu’elle les avait rejoint sans même se présenter, mais plus puissant grâce à l’arme au prisme, allait servir à stimuler leurs cerveau, et ainsi trouver des stratagèmes plus rapidement ainsi que d’être encore plus concentré qu’avant. Le rayon violet, lui, allait justement augmenter leur capacité physique, leur donnant une force plus grande ainsi qu’une endurance augmentée également. La petite Aiko en profita pour faire de même sur elle, afin de pouvoir résister un minimum au cas où le chevalier noir viendrait lui porter un coup. Cependant, elle ne ressentait pas le besoin de se protéger. Son inconscience la poussait même à venir rejoindre le chevalier et discuter des points de vue de chacun dans le calme, mais elle se contenta de faire disparaître son bâton dans une lumière aux couleurs de l’arc en ciel. Elle pensait que l’homme se comportait comme un animal : s’il se sent agressé, il attaquera.

L’attaque était lancée, la réplique était donnée et son aide avait été apportée. Elle venait de signer son entrée au combat. Qu’allait-il se passer par la suite…?
Tatsuo Naoku

avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 20/02/2012
Âge : 24
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Tentaï Mahô / Magie Astrale

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.000
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Itinérant
MessageSujet: Re: Une bande se forme [Suite, mission rang A max] [Genki, Dan, Aiko and Lucifer]   Mar 10 Avr - 22:13


Arashi Genki & Aurora Dan

Naoku Tatsuo & Hanawa Aiko

Black Knight

Lamia Scale en danger.


La guerre était ouverte, le désert faisait désormais office de champ de bataille dont l’enjeu était la capture du redouté « Black Knight ». Mais les choses allaient bientôt prendre une tournure différente et survivre à ce monstre qu’était le chef de Grimoire Heart pourrait devenir une réussite en soi. Tatsuo, venu pour aider ses amis, avait lancé l’offensive à plusieurs reprises, malheureusement le résultat fut un échec. Pourquoi ? Les attaques portées à Lucifer semblait être annulées et plus les assauts disparaissaient, plus le cercle magique du « Black Knight » grossissait. Bizarre, trop bizarre, la magie du mage noir consistait-elle à absorber les techniques d’autrui pour augmenter son potentiel magique ? C’est ce qui semblait être le cas et c’est ce que notre jeune héros déduisit une fois ses rayons absorbés. Devant cette scène, notre mage astral resta bouche bée, comment son offensive avait-elle pu être arrêtée ? Lui qui avait confiance en sa magie avait un peu perdu espoir, mais il se reprit vite en main, il ne faut jamais montrer à l’ennemi son désarroi.

C’est donc déterminé qu’il lança un nouvel assaut, assisté par Genki et Dan. Tandis que notre mage aux yeux bleus utilisait son sort Gaito pour renforcer ses coups au corps à corps et ainsi décocher un coup de poing mémorable au « Black Knight », les deux autres membres de Lamia Scale semblaient favoriser le combat à l’épée, à trois attaques simultanées le mage noir devrait avoir du fil à retordre, cela pourrait faire très mal. Mais contre toute attente, l’ennemi ne bougea pas : Pas un seul geste, pas un seul mot, comme si le trio de mages n’existait pas. Avait-il abandonné ? Tatsuo en doutait fortement, il était convaincu que quelque chose se tramait derrière tout cela, un mage du calibre du chef de Grimoire Heart ne pouvait pas laisser tomber aussi facilement. C’est une fois à quelques mètres de celui-ci que l’ennemi se mit à prononcer un mot pour le moins étrange, « Adeat ». Qu’est-ce que cela pouvait bien signifier ? Le jeune mage allait bientôt avoir la réponse. Une légère onde de choc eut lieu, soulevant un léger nuage de fumée, tout cela couplé d’un flash lumineux dont notre héros ne comprenait pas la signification. Même si la lumière gênait un peu, Tatsuo continua dans sa lancée, voulant à tout prix frapper son adversaire. Il sentit quelque chose entrer en contact avec son poing, son coup avait-il réussi ? Avait-il occasionné des dommages ? Une fois le nuage de fumée dissipé ainsi que le flash lumineux, il assista à une scène qui lui déplu fortement : il avait en effet touché sa cible, tout comme ses amis, mais il y avait quelque chose de louche. L’armure du chevalier avait changée pour arborer une toute autre couleur et les offensives portées envers lui semblaient n’avoir eu strictement aucun effet. Comment était-ce possible ? Était-ce dû à sa nouvelle protection ? Enlevant son poing, Tatsuo recula d’un pas, il était vraiment déconcerté par l’échec de son attaque.

Le mage illégal se présenta, il s’appelait donc Lucifer et était effectivement le maître de Grimoire Heart, l’identité de l’ennemi ne faisait donc plus aucun doute. Sans que nos amis ne puissent faire quoi que ce soit, le dénommé « Lucifer » fit apparaitre une énorme masse qu’il utilisa pour porter un coup à notre trio magique. La vitesse de ce coup n’avait rien d’humain et le temps que notre héros réagisse, il était déjà trop tard, l’arme était déjà sur le point de le frapper. Dans une tentative désespérée, il mit sa main gauche au niveau de son bras droit qui longeait son corps, son sort Gaito pouvait parer certains coups, mais celui-là était clairement trop puissant pour être annulé, cependant l’énergie emmagasinée dans ses mains fit dévier légèrement la trajectoire de la masse, qui vint se loger dans le bras droit de Tatsuo. Le jeune homme fut immédiatement projeté dans les airs et atterrit quelques mètres plus loin. Quelle puissance, pouvoir balayer un mage de rang A en un instant, c’était remarquable, le mage astral réalisa alors la grave erreur qu’il avait commise en lançant ses rayons sur Lucifer. Il avait désormais fait de lui un monstre, qui allait être très dur à toucher et encore plus à blesser. La violence de ce coup était rare, le mage aux yeux bleus resta à terre pendant une ou deux minutes histoire de reprendre ses esprits. Pendant ce cours laps de temps, beaucoup d’idées traversèrent sa tête : Les mages allaient-ils vraiment pouvoir le vaincre ? Et si leurs destins étaient de périr et de finir comme les cadavres peuplant le désert ?


*Après avoir voulu faire mon héros avec mes belles paroles… penser à ça… faut croire que je suis qu’un beau parleur après tout… Mais bon ce mec, il est vraiment fort hein... Peut-être qu’il l’est trop pour nous…*

Une image de ses compagnons apparut comme un flash dans la tête de Tatsuo, même s’il ne les connaissait pas depuis longtemps, il comptait sur eux tout autant qu’eux comptait sur lui, il ne fallait donc pas les décevoir, abandonner dès que l’ennemi montre les crocs est une chose ridicule, c’est ce que se disait notre héros. Il se releva, s’appuyant sur son genou pour soutenir tout son corps, il était une nouvelle fois prêt à combattre. Le jeune homme regarda son bras droit, il tremblait tout seul et ne pouvait pas bouger, l’impact du coup avait donc été assez puissant pour faire en sorte de rendre son bras inutilisable. Aucun os ne semblait cassé, la douleur était telle qu’elle avait dû tétaniser le membre pendant un petit bout de temps. Mais il ne fallait pas penser à ça, le mage astral était venu ici tout en étant conscient des risques de la mission, même s’il ne s’attendait pas à un tel adversaire. Le magicien aux yeux bleus regarda en direction de Lucifer, il n’était plus au même endroit et semblait s’approcher de la petite Aiko, Dan et Genki n’étaient pas là, probablement touchés eux aussi par le coup de masse. Une fois proche de la fillette, le « Black Knight » posa alors une question qui méritait des réponses. Aux premiers abords, cette question s’avérait être simple, un mage noir se doit d’être pourchassé, mais la réalité était toute autre, savait-on vraiment pour quelles raisons cet homme devrait être arrêté ? Tatsuo s’était un peu intéressé à cet homme et il ne semblait pas être un mage noir comme les autres. Les civils n’étaient pas tués, encore moins les femmes et les enfants, ce qui explique pourquoi la blondinette n’était pas en train de déguster. La réponse de la petite fut nette, un peu enfantine mais cela avait le mérite d’être honnête. Paroles accompagnées de gestes, elle se décida enfin à entrer dans la bataille à l’aide de rayons, qui malheureusement furent absorbés par Lucifer. Au vu de la direction des rayons avant d’être annihilés par le chef de Grimoire Heart, ceux-ci semblait probablement avoir pour cible le trio de mages de rang A, quel pouvait bien être le but de ce sort ?

Notre mage astral se mit à courir en direction de son adversaire, une fois proche de lui il effectua un saut puis atterrit derrière la petite Aiko. D’un geste sec de son bras, il fit passer la petite derrière lui, pour la protéger, car même si Lucifer ne semblait pas s’attaquer aux femmes et aux enfants, n’importe quoi pouvait arriver. Il était maintenant face au tant redouté Black Knight, doté de son armure qui semblait incassable. Avant d’entamer une nouvelle fois le combat, il voulait exposer son point de vue sur la question posée précédemment par le mage noir :


« Ce qui me pousse à te traquer ? Hé bien à vrai dire, avant d’effectuer cette mission, en te capturant j’espérais pouvoir empêcher un mage noir de nuire, j’aurais aimé aussi savoir ce qui motivait tes actions, car d’un côté, je te comprends… Si je n’avais pas rencontré la bonne personne, je serais actuellement moi aussi un mage noir. Mais au fil de cette quête, j’ai découvert que je me trompais. Je ne prétends pas me battre au nom de la justice ou quelque chose du genre, j’ai réalisé que je me battais pour protéger ce en quoi je crois. Ce monde en fait partie, il regorge de choses que je ne peux m’empêcher de sauver. Ces gens que tu vois là, ce sont aussi des personnes que j’ai envie de protéger, je ne sais pas si plus tard ils deviendront mes amis, mais pour l’instant je ressens instinctivement le besoin de me donner à fond pour eux. Au fond, tout ce que je souhaite, c’est de pouvoir vivre tranquillement avec mes camarades dans un monde que je trouve être celui qu’il faut, je dois donc t’empêcher de vouloir tout ruiner. Dis-moi, quelles sont tes motivations ? Tu n’es pas un mage noir comme les autres, j’aimerais savoir ce qui te pousse à agir ainsi. »

Au moins, Tatsuo avait dit ce qu’il avait à dire, attendant la réponse du mage noir, il espérait tout de même que ses camarades allaient le rejoindre dans sa lutte. Si le groupe voulait gagner, ils avaient intérêt à la jouer fine et en équipe. Peut-être que le moment était venu de développer une coopération plus constructive. Le mage astral fit apparaitre une lueur jaune sur ses jambes, il avait utilisé sa magie Gaito cette fois-ci dans la partie basse de son corps, un de ses bras étant inutilisable pour le moment. Qu’allait-il bien pouvoir se passer ?

[HRP: Désolé pour la qualité médiocre de ce post, la situation chez moi a fait qu'à moins d'être un moine shaolin, il était impossible de se concentrer. Cela ne m'excuse pas et je suis donc encore une fois désolé. J'ai fait absorber les rayons d'Aiko car c'est ce qui était prévu par Lucifer, en espérant que ça ne gêne pas.]


Dernière édition par Tatsuo Naoku le Ven 18 Mai - 0:04, édité 1 fois
Aurora Dan

avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 20/02/2012
Âge : 24
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Yami no Moji / Écriture des Ténèbres

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.000
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Itinérant
MessageSujet: Re: Une bande se forme [Suite, mission rang A max] [Genki, Dan, Aiko and Lucifer]   Mer 11 Avr - 15:44




The Face of Lost Pride by Takeharu Ishimoto on Grooveshark


Le désert Dissidia avait toujours été une terre calme et inhospitalière, jusqu’à aujourd’hui où, au sommet d’une des innombrables falaises rocheuses du désert, un combat acharné avait débuté dont les enjeux pourraient avoir un impact sur le futur de Fiore : quatres mages de Lamia Scale unissaient leur force pour capturer un des mages noirs les plus dangereux actuellement, le « Black Knight ». Ce dernier avait jusqu’ici fait preuve d’une puissance redoutable, sa renommée il ne l’avait clairement pas volée. Et c’est pourquoi nos trois mages de rang A, Dan, Tatsuo et Genki s’étaient lancés dans un terrible assaut sur leur adversaire, ils avaient bien compris que s’ils n’unissaient pas leur force, ils risquaient d’y passer.

Un nuage de sable s’était levé autour des 4 combattants, Dan ne se préoccupa pas de savoir si cela était dû à leur violente offensive ou à une manœuvre du Black Knight, il resta concentré sur sa cible lui assénant une multitude de coups d’épée plus violents les uns que les autres, un assaut qui aurait été mortel pour un individu lambda. Pourtant, il parût à Dan que son épée n’avait pas réussi à traverser l’armure de son adversaire, son armure noire ne pouvait pas être aussi résistante que ça n’est-ce pas ? L’épéiste arrêta alors son assaut, et se mit à observer la silhouette de son adversaire à travers le nuage de poussière. Alors que ce dernier commençait à se dissiper, Dan ne reconnut pas l’armure précédemment arborée par le Black Knight, il émanait de cette nouvelle armure et de son porteur une sensation de puissance encore plus grande qu’auparavant. C’est alors que le terrible individu prit la parole en se présentant d’une manière arrogante qui déplut à Dan, c’était d’habitude lui qui aimait prendre ses adversaires de haut, mais jusqu’ici le combat s’était révélé tellement dangereux que le jeune Aurora n’avait pas osé faire preuve de son arrogance habituelle. Il esquissa alors un petit sourire et ne put s’empêcher de répliquer :


« Lucifer hein ? N’ais crainte, je me rappellerais de ton nom après ta mort… »



Mais Dan eut à peine le temps de finir ses belles paroles qu’il se rendit compte qu’un coup de massue allait lui arriver dans la tronche sous peu. L’épéiste avait commis une grave erreur, en répondant à ce qu’il avait pris pour une provocation, il était pris au dépourvu par cet assaut soudain de Lucifer. Heureusement ses réflexes d’épéiste et son expertise du combat à l’arme blanche allait lui permettre de limiter les dégâts : alors que la massue devait lui arriver en pleine tête, il fit un petit bond et plaça rapidement sa lame devant ses côtes, où vint se loger le coup de masse. Comme on pouvait s’y attendre, le coup ne manquait pas de puissance et avait propulsé l’épéiste quelques mètres plus loin. Dan retomba sur le coté, et d’une roulade habile se releva à moitié, un genou toujours au sol. Sa main gauche serrait le coté droit de sa cage thoracique, là où il s’était pris le coup de masse. Malgré la parade le coup avait fortement atteint le jeune Aurora, un petit filet de sang coulait de sa bouche, l’épéiste essuya cette marque de blessure à l’aide son avant bras droit et se mit à nouveau à fixer le Black Knight et sa nouvelle armure, d’un regard qui en disait long sur sa détermination d’en découdre avec le mage noir.

Le Black Knight grâce à cette nouvelle armure semblait ne pas avoir bronché du tout, en tout cas les coups de rapière de Dan n’avaient fait que rebondir sur cette terrible défense. Le monstre en face des mages de Lamia Scale était décidemment plein de ressources, non seulement il rendait les attaques magiques inefficaces grâce à une magie terrifiante et voilà qu’il rendait désormais même les attaques physiques sans effet. Si ni la magie ni la force brute ne fonctionnaient, comment allait-il falloir procéder afin de venir à bout de ce tas de ferraille surpuissant ? L’écriture des ténèbres avait beau offrir de nombreuses possibilités à son utilisateur, Dan n’arrivait pas à trouver un quelconque sort qui pourrait fonctionner sur Lucifer. Il pensait aux runes d’altérations mentales, cela pourrait être une éventualité. Seulement s’il écrivait des runes directement sur le chevalier noir, qui sait si elle allait être absorbée et rendue inefficace comme toutes les attaques magiques précédentes. De plus il fallait prendre en compte le facteur de puissance magique, probablement que même s’il arrivait à faire agir une telle rune sur Lucifer, la puissance de ce dernier par rapport à l’épéiste ferait qu’elle n’aurait qu’un effet très réduit. Il ne connaissait pas encore les limites des pouvoirs de ses compagnons, peut-être qu’ils allaient pouvoir faire quelque chose. Dans tous les cas, fidèle à sa philosophie, Dan n’envisageait en aucun cas la défaite, ils allaient sortir de cet enfer vivant en emportant avec eux la carcasse d’un démon. C’était du moins ce que le jeune Aurora s’efforçait de penser.

L’épéiste observa alors l’état de ses compagnons, et il eut l’impression de lire un sentiment de doute et de découragement dans les yeux de Tatsuo. Fort heureusement ce dernier sembla se reprendre après réflexion. Dan se releva et repensait à la manière dont il avait été pris au dépourvu par l’attaque du chevalier noir. Si jamais Lucifer avait voulu lancer une attaque avec toute sa force à ce moment là, ce coup aurait très bien pu être fatal à l’épéiste. C’est pourquoi Dan écrivit discrètement du bout de sa lame une rune au sol. Il s’agissait d’une rune de téléportation, qui pourrait bien lui sauver la vie si jamais il se trouvait ne pas être en mesure d’éviter une attaque du Black Knight. En effet il allait falloir prendre de très grandes précautions afin de survivre dorénavant.

Entre temps Lucifer s’était approché de la jeune Aiko, à la grande peur de l’écrivain des ténèbres. Si jamais il venait à arriver quoi que ce soit à l’un de ses compagnons, et à plus forte raison s’il s’agissait d’un enfant, il ne pourrait jamais se le pardonner. Plutôt que d’attaquer, le mage noir prit la parole, questionnant la petite Aiko sur la raison de leur venue ici. Un questionnement qui méritait des réponses en effet. La raison première était à priori que les mages noirs devaient être arrêtés car ils s’opposent à la paix de ce monde. Mais en réalité d’un autre point de vue c’est la société à laquelle s’oppose les mages noires qui pourrait bien être en tort. Tout était une question de point de vue, mais cette question suscita l’intérêt de l’épéiste et il se demandait bien quelles pouvaient être les raisons qui motivaient le chevalier noir à agir comme il le fait. Aiko agit alors de manière imprudente en attaquant une nouvelle fois Lucifer à l’aide de la magie. A ce stade ils n’étaient plus à ça prêt, mais Dan était inquiet pour la jeune fille et ce que pourrait lui infliger le Black Knight après cette attaque. Aiko répondit tout de même au puissant chevalier, d’une manière courageuse bien qu’un peu naïve.

Dan était content de constater qu’il pouvait compter sur ses autres compagnons : entre temps, le jeune Naoku était venu s’interposer entre le chevalier noir et la jeune fille. Alors que l’épéiste se rapprochait, tout en se serrant les côtes, de Lucifer et de ses deux compagnons, Tatsuo donna sa réponse au mage noir par rapport à la question précédente. Une réponse très sensée qui réchauffa le cœur du jeune Aurora, après tout il pensait à peu près comme lui, il se bat pour protéger ce qui compte à ses yeux, il y a des choses dans ce monde qui ne doivent pas changer et que les guildes noires menacent de détruire. Evidemment cela était un à priori, le groupe de mages ne connaissait pas les motivations du Black Knight, peut-être étaient-elles nobles après tout ? Dan, qui n’était plus qu’à quelques mètres des 3 mages comptaient exprimer son point de vue. Mais il ne fallait pas oublier qu’ils étaient toujours en combat, et si Lucifer détournait son attention il fallait en profiter. C’est pourquoi Dan, qui arrivait dans le dos du chevalier, écrivit discrètement de son auriculaire de la main gauche une rune en l’air, qui se mit à se déplacer lentement vers le mage noir afin de s’inscrire dessus. Il s’agissait d’une rune de douleur, l’effet de surprise allait peut-être empêcher l’absorption de la rune. Si jamais elle fonctionnait, l’effet de douleur donnerait au groupe entier une ouverture pour attaquer l’indestructible chevalier.
Le temps que la rune atteigne sa cible, Dan adressa à son tour la parole au Black Knight :



« Tatsuo a bien dit les choses. J’ajouterais que tout est une question de point vue, et surtout d’antécédents. Je n’ai pas grandi à Fiore, mais depuis les sept années que j’y vis je me suis attaché à des valeurs pour lesquelles je donnerais ma vie, c’est un pays dans lequel j’ai vécu des choses inoubliables jusqu’à maintenant. Seulement je ne suis pas omniscient et je ne sais pas ce qui se passe dans la tête de mages noirs tels que toi, Lucifer, maître de Grimoire Heart. Peut-être que tes intentions sont « nobles » et que tu n’as pas tout à fait tort. Parles, pendant qu’il en est encore temps mage noir ! »




Ce discours, Dan l’avait tenu dans plusieurs buts. Il tenait à exprimer son point de vue sur la chose mais surtout à connaître les motivations de Lucifer. Mais cette prise de parole servait aussi à détourner l’attention du mage noir de la rune qui allait bientôt s’inscrire dans son dos. Dans le meilleur des cas cela créerait une ouverture pour le groupe, dans le pire des cas la rune serait absorbée ce qui ne changerait pas grand-chose au point où l’affrontement en était. Dans tous les cas, Dan tenait fermement sa rapière dans sa main droite, prêt à reprendre l’action.


[HRP : Et ouais j'en avais marre d'être le seul du topic sans joli tableau pour mes rp x)]
Arashi Genki

avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 20/02/2012
Âge : 24
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Jiryoku no Mahô / Magie de la Gravité

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.000
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Itinérant
MessageSujet: Re: Une bande se forme [Suite, mission rang A max] [Genki, Dan, Aiko and Lucifer]   Sam 14 Avr - 1:11
& & &
||Arashi Genki & Aurora Dan & Naoku Tatsuo & Hanawa Aiko ||
&

Black Knight

Les assauts ne semblaient ne servir à rien contre un homme de la puissance de Black Knight. Un par un, ils essayèrent. Dan, Tatsuo, Genki, les trois hommes de la guilde de Lamia Scale était la pour se battre et faire mordre la poussière à un mage noir. Mais comment faire lorsque celui-ci est à limite de l’invincibilité ? Non sérieux, cet homme aspirait la magie de chacun des mages. Qui pouvait réussir à le battre mis à part un autre chef de guilde, et encore. Le retour du mastodonte avait été fracassant, ou pas. Il avait essayé de mettre une douille à l’ennemi, le prendre par surprise comme lui l’aurait fait. Il tenta de porter plusieurs coups sur lui, il avait l’impression de le toucher, malheureusement la vérité était totalement différente. Lui et ses camarades foncèrent en même temps pensant avoir une chance de l’affaiblir de cette manière. C’était un trio remarquable qui était en train de se former. Ils étaient en train de se serrer les coudes même dans une situation comme celle-ci. Genki l’avait bien comprit, si Dan, Tatsuo ou même lui-même décidait de le frapper en solo, dans son coin, les pertes seraient considérables. Il ne suffisait que d’un simple regard pour que les hommes possédant une chef avec des gros boobs attaquent. Mais, vous allez me dire, que s’est-il passé après l’action ? Vous voulez une réponse ? Très bien, je vais vous la donner.

Le résultat était inexistant ! Alors, oui, Genki et les autres avaient réussi à toucher le mage noir. Mais celui-ci était loin d’avoir dévoilé toute l’étendue de sa puissance. Alors que l’offensive était sur le point de toucher à son but, l’homme prononça un mot, un seul mot qui allait renverser tout le combat. Adéat hein… C’était un mot qui allait marquer le mage de gravité toute sa vie. C’était peut être le seul capable de montrer aux trois mages qu’ils n’étaient rien comparé au Black Knight. C’est un nuage de fumée qui se forma autour des combattants. Sa taille n’était pas impressionnante, mais assez pour camoufler un homme. Le mastodonte eut l’impression de toucher sa cible à travers ce nuage. Un bruit métallique retentit, l’épée de Dan ainsi que les poings de Tatsuo semblaient avoir touchés la cible. Que s’était-il passé ? Pas le temps de réfléchir, pour éviter une contre attaque, le mage sauta vers l’avant, faisant au passage une roulade pour récupérer son épée étant plantée dans le sol. Il était désormais avec Dan et Tatsuo qui attendaient que le nuage disparaisse. Petit à petit, le corps de mage noir apparut mais dans une toute autre forme. En effet, l’homme qui était dans une armure noire basique trente secondes auparavant avait maintenant opté pour une armure noire, rouge et dorée. Les effets de celle-ci ? Il était encore impossible de le dire, on pouvait simplement émettre une hypothèse. Vu la scène précédente, elle devait sûrement absorber les coups. Quelle solution s’offrait à nos trois mages ? Devaient-ils lui retirer l’armure pour le battre ou le faire fuir ? Etait-il même possible de lui retirer l’armure ? Tant de questions trottaient dans la tête de Genki et elles demeuraient sans réponse.

Genki, Dan ainsi que Tatsuo semblèrent immobiles, ils attendaient simplement que quelque chose se passe. Le nuage était totalement dissipé et le Black Knight restait en plein milieu de la montagne, regardant les trois mages qui se présentaient à lui. D’un seul coup, il prit la parole, non pas pour mettre un coup de pression mais pour se présenter. La mission disait donc vraie, le Black Knight, c’était lui. Il était le chef d’une guilde noire, Grimoire Heart hein… Et dire que son maître pouvait gérer plusieurs mages de rang A en même temps. C’était assez improbable mais c’était la chose qui se produisait en cet instant même. Le pire, c’est qu’il se permettait même de mettre une pointe d’humour dans ses phrases. Il était enchanté, plutôt comique de dire cela après des assauts ratés. Quoi qu’il en soit, l’un des amis de Genki avait envie de répondre à l’homme qui portait le prénom de Lucifer. Malheureusement, après des mots arrogants, un flash apparut. Dans la main du mage se trouvait une énorme masse qui allait sûrement être utilisée pour frapper Lamia Scale. L’action fut très rapide, ne laissant qu’un court instant à chacun de se défendre. Par reflex, Dan et Genki mirent les épées devant eux comme bouclier, par contre, Tatsuo allait sûrement avoir plus de mal à se défendre. Quoi qu’il en soit, il fallait s’occuper de soit même et non du coéquipier. S’il se prenait le coup, la blessure allait être décisive pour la suite du combat. Un point positif était que le mastodonte possédait une épée assez grosse et il allait pouvoir se défendre correctement. Du moins, c’est ce qu’il pensait. Il avait sous estimé la force du coup et cela allait lui être fatal. Sa lame réussit à contrer la plupart des dégâts, mais la prise de Genki sur celle-ci n’était pas assez forte, il finit par la lâcher.

L’impact le fit voler sur plusieurs mètres et il se retrouva proche de Dan, un genou sur le sol. Son bras était endommagé, certes, que légèrement, mais suffisamment pour laisser une coulée de sang sur celui-ci. Il tourna son visage en direction du mage à ses côtés et lâcha un petit sourire, malgré la douleur. Lui, avait l’air plutôt mal en point, il avait une main posée sur sa cage thoracique. Il avait été touché plus gravement que Genki, cela se voyait aussi à son visage, légèrement crispé. Je vois, il allait vraiment être dur à battre hein. Avec un seul coup, il avait envoyé 3 mages sur plusieurs mètres. Il était résistant et pouvait faire des dégâts incroyables. La preuve, deux hommes se retrouvaient affaibli, un genou sur le sol et l’autre était allongé. Tatsuo était il encore capable de combattre ? C’était la première question qui traversa l’esprit du mastodonte. Il était certainement le premier à prendre le coup et donc le choc avait été plus violent. Mais il avait un esprit combattif, il était capable de se relever avec une jambe cassée. Et puis, soyons honnête, le coup avait beau être puissant, il allait en falloir plus pour décimer plusieurs mages de leur envergure à la fois. C’est peu de temps après qu’ils se relevèrent tous, prêt à continuer la bataille. Ici, se déroulait un match important pour la suite du monde. Lamia Scale contre Grimoire Heart. Le retour à la guilde allait être héroïque, il allait montrer que le mage noir n’est pas invincible ! Quatre personnes allaient réussir à lui résister et au moins le faire fuir. Malheureusement, c’était bien beau de penser au futur, mais le présent n’était pas très glorieux. Ils avaient tous l’air déprimé, ne sachant quoi faire pour toucher Lucifer.

Enfin debout, Genki profita du laps de temps qu’il possédait pour se ruer sur sa grande épée et la saisir à pleine main. En parlant de main, le mastodonte avait une impression bizarre à l’intérieur de celle-ci. A croire que le choc allait laisser des séquelles pendant plusieurs minutes. Au moins, il avait la chance de pouvoir encore se servir d’elle contrairement à Tatsuo qui semblait un peu plus immobilisé. Contre toute attente, Lucifer ignora totalement les adversaires pour se diriger vers Aiko et n’était pas une très bonne chose. S’il décidait de la tuer, il était capable de le faire en quelques secondes sans même que les 3 mages de rang A ne puissent bouger. Pour le moment, il avançait d’une manière totalement inoffensive, peut être dans le but de faire fuir la fillette. Une fois proche d’elle, il se pencha pour mieux observer celle-ci, peut être que la vue était terrifiante. Ben oui, il pouvait bien être complètement moche sous son armure. Imaginez donc Lucifer avec les yeux qui louches et un mono sourcil. Arf, en fait non, n’essayez pas d’imaginer. Quoi qu’il en soit, les paroles furent brèves, mais avaient le mérite de faire réfléchir grandement chacun des mages présents. Pourquoi est-ce que Lamia Scale le poursuivait ? C’est vrai, c’est une question à laquelle il fallait réfléchir. Genki était-il utilisé comme des pions pour évaluer sa force ou pour autre chose ? Mais d’un côté, pouvait-il tout abandonner et laisser ses camarades en difficulté ? Non, bien évidemment, c’était impossible. Et malgré la maturité d’Aiko, elle avait fait son choix, choisissant la provocation comme réponse. Après des paroles un peu gamine, elle tenta de lui porter un coup au visage pour le faire reculer, ou même lui retirer son masque. Sans attendre, elle demanda aux autres de se préparer, ce que Genki fit, sans broncher. Au final, elle balança des rayons, aussitôt absorbés. Un grand sourire se dessina sur le visage de mage de la gravité, bien que la situation ne soit pas en sa faveur. Sa main se déposa sur son visage, c’est ce qu’on pouvait appeler un Facepalm.

Tatsuo, puis Dan, balancèrent les réponses à Lucifer. Des mots plutôt touchant, il fallait le dire. Chacun avait un point de vu précis, comme à son habitude, le mage à la rapière balança une phrase pour la classe, demandant au Black Knight de parler pendant qu’il pouvait encore le faire. Au bout d’un moment, il commençait à avoir l’habitude. Mais ses paroles étaient accompagnées d’une petite attaque ninja qui pouvait marcher. Après tout, peut être que des attaques de ce type pouvaient toucher la cible. En plus, la diversion effectuée était bonne, le plan était parfait. Et maintenant, Genki avait enfin vu la magie de Dan à l’œuvre. Pour le moment, il ne l’avait pas utilisé beaucoup, ou simplement sur lui, quand le mage de gravité était occupé à regarder le combat. Bon, ce n’est pas tout, mais, il était le seul à n’avoir pas prit la parole. Il planta dans le sable et croisa les bras, pour un prendre un air de gros dur. Avant de lâcher :

« Mes camarades disent vrais. C’est avec plaisir que je me bats avec eux. Nous allons te détruire à quatre sans la moindre hésitation. Cependant, ta question reste osée, Lucifer. Les raisons de ta poursuite ? Quand nous sommes arrivés sur les lieux, c’est plusieurs cadavres qui étaient présent pour nous accueillir. Pour moi, tu n’as aucune raison noble. Tuer des innocents, c’est tout sauf noble, je suis désolé de te le dire mais, les personnes tuées précédemment avaient des amis, une famille, une guilde sur qui compter. Et si nous tuons aussi des membres de ta guilde, que ferais-tu ? Et comment comptes-tu faire oublier un tel acte ? Je ne sais pas si tu sais mais, c’est nous qui allons annoncer la mort des mages aux autres. Alors, désolé de te décevoir mais, tes mots ne pourront nous faire changer d’avis. Tu ne mérites que la mort et je vais te combattre pour mes frères morts et pour ma guilde. »


Il tourna son regard vers Aiko et lâcha :

« Au passage Aiko, ne prononce plus le mot Maître Lucifer. La seule personne qui mérite le respect est Lissandra. Compris ? »

Il avait raison d’évoquer le nom de Lissandra, qui n’était qu’autre que le chef de guilde de Lamia Scale. C’était la femme à forte poitrine, elle était sexy et sympathique. Bien que la relation entre Genki et elle ne soit pas très forte, il éprouvait tout de même une forme de respect envers elle. Devenir chef de guilde n’est pas une mince affaire et c’est pour cela qu’elle méritait un minimum de reconnaissance. Les paroles du mastodonte étaient lancés et il saisit la poigne de son épée et la serra dans ses mains, prêt à réagir en cas d’une mauvaise réaction de Lucifer.




Spoiler:
 
Lucifer Amaiyuri
Admin / The Dark KnightAdmin / The Dark Knight

avatar

Messages : 764
Date d'inscription : 02/10/2011
Âge : 30
Guilde : Grimoire Heart
Magie / Malédiction / CS : Magia Erebea
Magie / CS Secondaire : Kansô

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 7.530
Statut: Mage de Rang S++
Renommée : Mage Illustre
MessageSujet: Re: Une bande se forme [Suite, mission rang A max] [Genki, Dan, Aiko and Lucifer]   Mar 17 Avr - 11:38
















This Is The World... This Is My World...

Énervant ? Non. Amusant ? Certainement pas. Intéressant ? Sans doute. Voilà ce qui me traversait l'esprit quand j'observais les réactions des quatre protagonistes. La jeune fille avait eu une réaction assez immature, justifiant sa traque par mon simple "statut" de mage noir. J'imputais ce manque de clairvoyance et de réflexion à son jeune âge. Sans doute l'expérience n'avait-elle pas encore parlé, et peut-être sa vision des choses changerait-elle plus tard. C'est donc particulièrement parce qu'elle était encore une enfant, que je ne réagis pas à ses mots, et moins encore à son "attaque". Le bâton à prisme avait en effet frappé l'Armure d'Adamantine, juste parce que je n'avais pas bougé d'un pouce. Ne pouvais-je pas l'esquiver ? Non, c'était tout bonnement autre chose. Ce n'était pas que je ne le pouvais pas. C'était juste qu'il n'y avait aucune nécessité à le faire. Le bâton frappa l'armure en produisant un choc métallique. Et pourtant, je n'avais pas bougé d'un millimètre. A la manière d'une montagne qui aurait reçu un coup de caillou, l'offensive était loin d'être suffisante pour me faire ne serait-ce que vaciller. Si trois mages de rang A, en s'attaquant physiquement à celle-ci, n'avaient pas réussi à la briser, alors une fillette de son gabarit ne pouvait pas espérer me faire bouger d'un poil.

Toujours immobile, j'observais la demoiselle lancer une nouvelle attaque vers ses camarades. Encore un sort de soutien ? Ces enfants n'apprendront donc jamais. Levant juste la main, j'absorbais à nouveau la magie de la demoiselle. Je sentis tout de même un léger picotement au niveau de mon bras, à la manière de quelques fourmis qui viennent vous démanger sans jamais vous gêner. Peut-être une conséquence de l'attaque foudroyante d'Aiko, mais sans que cela ne soit d'une importance majeure. Fermant le poing brusquement, j'accumulais le pouvoir magique de la demoiselle qui, il fallait l'avouer, était bien loin d'être aussi nourrissant que celui de ses camarades. Et en parlant de camarades, ces derniers ne tardèrent pas à prendre part à la conversation. Le premier d'entre eux à réagir était le mage astral. Ses paroles étaient pleines de bon sens et je sentais dans celle-ci qu'il possédait une certaine forme de sagesse. Plus que quiconque, il me donna l'impression d'avoir un grand sens de la compréhension et de l'empathie. Deux qualités qui lui permettraient peut-être de s'ouvrir à la triste vérité de ce monde, de comprendre le cheminement que j'avais entrepris en marchant dans les Ténèbres. Immobile, avec ma masse posée sur mon épaule, j'écoutais parler le jeune Naoku. Certes, il était sage, mais également bercé de douces illusions. Vivre en paix... Dans notre monde, cela se révélait être une faiblesse et une grave erreur.

Puis vint le tour du mage doué en escrime. Ce dernier s'était précédemment montré un peu arrogant et semblait avoir changé d'approche suite à ma précédente offensive. Tout aussi sage que son homologue, il m'incita à m'expliquer, amusant. Désirait-il réellement connaître mes motivations ? Tous deux semblaient comprendre qu'en ce bas monde, une vision manichéenne des choses ne conduit qu'à une seule issue : être manipulé comme une vulgaire marionnette, sans libre arbitre, guidée par des idéaux absurdes et irréalisables. Pour comprendre la "Vérité", il fallait avoir une vision d'ensemble de ce monde, tant par le chemin baigné de lumière, que par celui qui se tapissait dans l'obscurité. Puis vint le tour du mage gravitationnel. Son discours était sensiblement plus énervé, et l'on pouvait ressentir une certaine forme de colère, de rage... qui, indubitablement, le menait à l'aveuglement le plus néfaste qui soit. S'ils étaient si désireux que cela de connaître mes motivations, alors soit. Peut-être que certains comprendraient pourquoi et comment j'en étais arrivé à être classé comme "Mage Noir".


Vos arguments à tous sont pour le moins... intéressants. Si vous y tenez tant, je vais vous exposer mon histoire, mais surtout, mon point de vue, gentlemans.

Je marquais une pose, laissant chuter mon imposante masse devant moi, à la verticale, en posant mes mains dessus, à la manière du chevalier que j'étais jadis lorsque nous étions au commandement des troupes. Mais alors que j'allais reprendre la parole, la Magia Erebea se déclencha, absorbant brusquement un sortilège que je n'avais pas perçu et qui venait de derrière moi. Détournant légèrement le regard, je laissais une brève exclamation de mépris émaner de ma bouche, pour reprendre mon discours. Le lanceur de cet assaut surprise ne le savait sans doute pas, mais ma Lost Magic était parmi les pouvoirs effectifs constamment. Voilà pourquoi je n'avais pas besoin d'être concentré sur tous les fronts pour absorber des attaques venant de toute part. Faisant mine de rien, préférant ignorer -comportement dédaigneux s'il en est- cette attaque en traître, je repris mon discours.

Imaginez, comme l'a si subtilement annoncés précédemment votre camarade, la chose ou la personne la plus chère à vos yeux. Mettons, par exemple, qu'il s'agisse de la jeune mage que vous vous évertuez à protéger si noblement. Je sais bien qu'elle ne tient pas cette place dans vos coeur, du moins je le suppose, mais admettons.

Je lançais ces mots en désignant la jeune Aiko avec ma masse, celle-ci pointée de manière pour le moins... dangereuse dans sa direction. Je sentais par ce geste que la tension n'allait sûrement pas diminuer d'un cran, et que j'allais m'assurer la parfaite attention de mon auditoire. Mais lorsque je repris la parole, mon ton changea radicalement, laissant entrevoir cette fois-ci une rage non-dissimulée, ainsi qu'une cruauté qui résultait de celle-ci.

Mettons maintenant que je la mette à mort de la manière la plus horrible qui soit sous votre regard impuissant, en lui arrachant le coeur pendant que vous pleurez votre désespoir. N'en viendriez-vous pas à me traquer comme une bête à travers tout le royaume, allant jusqu'à faire fît de certaines lois, détruire toute personne qui tenterait de vous empêcher d'atteindre votre objectif, anéantir toute personne envoyée dans le but de vous stopper en vous mettant à mort...

Je serrais mon poing en le relevant de manière de plus en plus brutale tout en continuant ma phrase, et il était facile de ressentir toute la rage qui m'habitait, qui bouillonnait en moi, à la manière d'un volcan n'ayant pas de point de sortie pour pouvoir entrer en éruption et ainsi relâcher toute sa haine, sa colère, sa frustration, et réussir à apaiser tous ces tourments. A la manière d'une véritable bombe humaine, j'exposais la chose à notre quatuor de mages. Puis soudainement, je reposais ma masse sur le sol et reprit ma pose précédente, les deux mains posées sur le manche comme un Chevalier. Ma voix se fit plus calme et douce, à la manière d'un serpent qui viendrait à chuchoter des paroles pleines de tentation, de trouble, au creux de l'oreille de ses victimes.

Que feriez-vous alors... Si vous appreniez que je fais partie du Conseil Magique qui dirige ce monde, et dispose de l'aval de ses autres membres ?

Le ton était donné, et sans doute cette dernière supposition ferait-elle l'effet d'une bombe. Je ne prétendais nullement faire partie du conseil magique, et il aurait été stupide de comprendre cela. J'insinuais au contraire dans l'esprit de mes interlocuteurs que leur réaction pleine de haine à mon égard suite à mes précédentes suppositions les aurait sans doute tournés dans la même voie que celle où je m'étais engagé, s'il s'était avéré que l'auteur d'un tel crime soit l'un des dirigeants de ce monde, soutenu par les autres. Cette simple supposition avait pour effet de faire basculer leur univers régit par des notions aussi brutes et peu complètes que "bien" et "mal". Ils désiraient avoir mon point de vue ? Voilà qui était fait. Mais cette réalité sombre de ce monde ne risquait pas de leur plaire. Pas plus que le questionnement incessant qu'ils risquaient de se poser suite à cette vision des choses. Je venais subtilement de tirer sur le cordon magique... Celui qui dévoilait l'autre moitié d'un tableau que l'on nomme réalité. Restait à savoir comment notre quatuor allait prendre la chose, même si je sentais déjà des avis partagés dans l'assistance...

_________________


Game Master

avatar

Messages : 1587
Date d'inscription : 26/09/2011
Magie / Malédiction / CS : All Mighty
MessageSujet: Re: Une bande se forme [Suite, mission rang A max] [Genki, Dan, Aiko and Lucifer]   Mar 17 Avr - 11:51
INTRODUCTION : LIGHTNING REGALIA

Quelques minutes passèrent après les soudaines déclarations de Lucifer, laissant le temps à chacun des protagonistes de réagir face à ses paroles et ses actes. Mais une fois que chacun eut à dire ce qu'il avait à dire, le ciel bleuté du Désert Dissidia sembla s'obscurcir brusquement. Comme si une catastrophe risquait à tout moment d'envahir ce monde. Et celle-ci ne se fit d'ailleurs pas attendre plus longtemps.

A peine à quelques kilomètres de là, un puissant tourbillon de sable se forma, générant par la même occasion de violents éclairs. La créature qui sortit de son abysse n'était autre qu'un ver des sables. Créature commune, certes, mais pas tant que cela. Car simplement en posant les yeux sur le monstre qui se trouvait à des lieux de notre quintette de mages, il était possible de voir que son corps correspondait à un imposant nuage traversé d'éclairs, et bien plus colossal que celui de ses congénères.


A n'en pas douter, quelque chose était différent avec ce monstre. Et la puissance magique qu'il dégageait était suffisante pour faire trembler de peur chaque mage présent dans le désert. Voilà la chose que le maître de Grimoire Heart cherchait : Un Regalia ! Mais malheureusement pour lui, ce dernier s'était déjà éveillé, et avait fourni sa puissance à une créature qui l'avait sans doute avalé.

Et cela n'avait pas comblé la faim du monstre qui repéra nos mages, se dirigeant vers eux à toute allure. Sans doute les combattants de Lamia Scale ne connaissaient-ils rien aux Regalia, antique légende connue seulement de quelques érudits, mais ils allaient apprendre sur le tas ce qu'était cette imposante puissance érigée jadis pour lutter contre les Dragons.

Les combattants mettraient-ils de côté leurs différents pour lutter face à cette force de la nature ? Ou se jetteraient-ils dans une compétition pour détruire la créature ? A eux de décider, mais la moindre erreur de tactique risquait de leur coûter cher !


===================

Félicitations : Votre Topic vient d'être sélectionné pour être l'ouverture de l'Event Régalia !
Intervention GM : Apparition d'un Ver des Sables [2.100 PM] boosté par l'éveil du Régalia de Foudre [Total : 6.500 PM]
Commentaires GM : Il est grand, il est gros, et il a très faim. Enjoy \0/
Hanawa Aiko

avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 21/02/2012
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Niji no Mahô
Magie / CS Secondaire : Kansô

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.800
Statut: Mage de Rang C
Renommée : Mage de Campagne
MessageSujet: Re: Une bande se forme [Suite, mission rang A max] [Genki, Dan, Aiko and Lucifer]   Jeu 19 Avr - 15:55
Elle n’était pas très forte. Elle le savait, bien entendu. Même un peu trop. Elle se doutait bien qu’elle n’avait pas le niveau. Après tout, la mission était quand même de rang A, et encore, elle devait sans doute s’élever au niveau du rang S, puisque nos mages avaient à faire à un chef de guilde, de Grimoire Heart qui plus est. La mission avait été sous estimé depuis le départ, ce qui rendait la tâche encore plus ardue à notre quatuor de mage, mais surtout pour la petite Aiko dont le pouvoir n’était même pas utile à l’amélioration des capacités de ses camarades. En fait, même son coup de bâton avait été inutile. L’homme en armure n’avait même pas bougé d’un pouce, n’ayant même pas réussi à lui faire un quelconque dommage. Quelle haine… et même les rayons n’avaient pas atteints leurs buts. La magie du chef de guilde n’était que trop puissante... Mais une idée venait en tête à la petite mage blonde. Cependant, il fallait que tout le monde soit assez proche. Elle se demandait d’ailleurs si elle le ferait à Genki, qui venait tout juste de mettre sa main au visage, représentant un facepalm qui déplaisait à la petite. Elle avait l’impression d’être un boulet pour l’equipe de mage, ce qu’elle s’empressa de réparer. Elle fit réapparaitre son bâton en se dégageant doucement des bras de Tatsuo, qui venait tout juste de sauter au dessus d’elle et de passer un bras protecteur autour de la blondinette. Elle plaça le prisme au niveau de son ventre, tandis qu’il répondait à son tour au chevalier noir. Une fois qu’il eut terminé sa tirade, elle le regarda d’un air on ne peut plus sérieux, ayant perdu son expression enfantine et boudeuse.

Aiko, concentrée : Bon, cette fois ci, sa marchera…

Elle balança ses rayons, tandis que les autres répondaient également au mage noir. Le prisme collé a Tatsuo, les rayons n’avaient plus besoin de faire le trajet jusqu’à lui, et par conséquent pas d’absorption, si ce n’est l’amélioration physique et mentale qu’absorbait maintenant notre mage de rang A le plus proche de l’enfant mage. Puis, elle entendit Genki lui adresser la parole. Heureusement pour les mages, l’effet de la fleur s’était dissipé, et sa phrase avait eu comme conséquence de décrisper la mage blonde, qui optait maintenant pour le même visage enfantin, mais moqueur. La tête en était presque comique.

Aiko, sur un ton moqueur et ironique : Oy, le gorille albinos, l’ironie tu connais ?

Elle faisait référence à ses longs cheveux légèrement cendrés et a son corps bodybuildé, ce qui lui inspirait cet animal. Mais trêve de plaisanterie, Aiko avait oublié Lucifer l’espace d’un instant, et celui-ci commençait à répondre. Son monologue fut long, et on pouvait ressentir une immense haine s’en dégager. Il est vrai que cela faisait assez peur à Aiko, qui se garda de laisser apparaître ce sentiment. Pendant ce temps, un orage commençait à se lever. Le vent, fouettait le visage de nos mages subitement. Quelque chose se préparait. Quelque chose de très gros. Mais la blondinette ne s’attarda pas sur ce détail quand le chef de Grimoire Heart venait de faire une déclaration pour le moins déroutante. La petite fille mit un bon moment avant de comprendre le sens de sa dernière phrase à son vrai sens. C’était assez effrayant de constater que tout ce qu’il avait pu vivre était assez atroce. Il s’était tourné vers la vengeance, délaissant alors les lois et la pitié. Il est vrai que l’enfant se remit en cause, se rappelant de son passé qui aurait pu faire d’elle une personne aussi haineuse. Cependant, elle avait rencontré les bonnes personnes aux bons moments. Une chance inouïe, en somme. De plus, ce n’était pas des esclavagistes qui l’avait mutilé, mais un membre du conseil, la plus grande force politique et magique de Fiore. Il était plutôt compréhensible que cela puisse engendrer tant de souffrance. Aiko en était assez troublé. Elle se garda de faire tout commentaire, visiblement attristé. Elle baissa même la tête en s’imaginant à sa place. Elle ne savait plus qui était gentil et qui était méchant. Elle eut soudainement une baisse de motivation quand à ce combat. Elle ne ressentait plus l’envie de l’affronter. Lucifer avait réussi à l’atteindre, et la blondinette ne s’en sentait que plus faible.

Aiko, quelques sueurs froides au front : J-Je…

Elle allait dire qu’elle ne savait plus trop quoi penser, mais ca n’aurait été qu’un pas de plus vers sa proposition caché de le rejoindre dans ses idées, alors elle se tût. Elle préféra tenter de contourner le mage noir pour aller voir Genki, puis Dan pour aller se changer les idées et aller améliorer les capacités de ses camarades. Elle marchait doucement, sans tenir compte de ce que le mage astral pouvait faire, l’ayant déjà boosté. De ses yeux ayant reprit un peu de lueur, elle observa l’homme en armure, tout en avançant vers sa prochaine cible prudemment, les nuages se formant toujours au dessus des cinq mages, ne se doutant pas que non loin s'approchait quelque chose de bien plus terrifiant qu'une simple tempête, le tonnerre grondant au loin…
Tatsuo Naoku

avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 20/02/2012
Âge : 24
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Tentaï Mahô / Magie Astrale

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.000
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Itinérant
MessageSujet: Re: Une bande se forme [Suite, mission rang A max] [Genki, Dan, Aiko and Lucifer]   Mar 1 Mai - 17:13


Arashi Genki & Aurora Dan

Naoku Tatsuo & Hanawa Aiko

Lucifer "The Black Knight"

Un danger approche : Coallition ?



Peu après que Tatsuo eut déclaré son point de vue, ses camarades firent de même. Dan ainsi que Genki avaient à peu près le même avis que notre héros, il ne s’était donc pas trompé sur eux. Il était maintenant temps de connaître les motivations de Lucifer, mais celui-ci allait-il réellement nous les donner ? Il semblait que oui. Posant sa masse au sol, s’appuyant dessus tel un chevalier, le Black Knight allait prendre la parole quand il se fit interrompre par un sort lancé de manière discrète par le mage à la rapière. Cependant l’attaque fut vaine, malgré une stratégie efficace, car la magie de leur ennemi avait absorbé le coup. Il était maintenant temps pour l’ennemi de notre mage astral de commencer. Tout d’abord ses paroles n’eurent pas de sens aux yeux du jeune homme, ce n’était qu’une menace proférée envers Aiko. La phrase suivante était sensée, si cela arrivait Tatsuo n’aurait pas hésité une seconde à traquer jusqu’à l’autre bout du monde le chef de Grimoire Heart, mais ou voulait-il en venir ? Pourquoi était-il devenu le criminel tant redouté connu sous le nom de « Black Knight » ? En regardant plus attentivement, notre mage aux yeux bleus put remarquer l’émotion qui habitait son interlocuteur durant son discours : la colère. C’était un sentiment sincère, il n’y avait pas de jeu de scène, le mage noir était vraiment habité par son discours. Mais ce qu’il dit ensuite eut l’effet d’une bombe. Il fallait évidemment lire entre les lignes, mais on pouvait donc en déduire que la personne la plus chère aux yeux de Lucifer avait été assassinée par un membre du conseil magique. Etait-ce vrai ? Si c’était le cas, cela voulait dire que les plus grands dirigeants de ce monde n’étaient pas ce que Tatsuo croyait. Reculant, troublé, notre héros était un peu abasourdi par la nouvelle, il comprenait maintenant les démarches de son ennemi. Peut-être que si les places étaient échangées, il aurait prit le même chemin que son adversaire. Aiko s’approcha de lui et à l’aide de sa magie lui envoya un rayon qui parcourra tout son corps. Il sentait ses muscles et son cerveau travailler davantage. La fillette alla faire de même avec ses deux autres camarades, malgré son caractère bien trempé elle n’était donc pas si mauvaise.

Le combat contre Lucifer allait donc pouvoir reprendre, même si la motivation de notre héros avait un peu diminué après le discours de son ennemi. Mais avant que l’un des deux camps puisse porter l’offensive, quelque chose d’incroyable se déroula : Le temps changea. Des nuages apparurent, chose inhabituelle dans ce désert. Sûrement l’annonce d’un mauvais présage. Une puissance magique se fit sentir au loin, rien d’inquiétant pour le moment, mais plus les secondes passèrent et plus la puissance magique s’intensifiait… Qu’est-ce que cela signifiait ? Le mage astral put remarquer au loin une espèce de ver ressemblant fortement à un tourbillon. Des éclairs accompagnaient sa trajectoire, qui par un malheureux hasard semblait être en direction de nos mages. Ce monstre s’approchait à toute vitesse, et allait bientôt être à portée de nos mages. La puissance magique qu’il dégageait était… phénoménale, tout le monde avait dû remarquer la présence de la bête, et étant donné la force que cette bête dégageait, personne n’allait pouvoir en venir à bout, pas même Lucifer… à moins de faire équipe. Stimulé par le sort d’Aiko, l’idée de collaborer avec le chef de Grimoire Heart vint directement à l’esprit de notre héros. Marchant lentement en direction du Black Knight et de ses camarades, les jambes et les bras tremblant, il était prêt à se battre. Ce n’était pas de la peur oh non, mais de l’excitation, on pouvait d’ailleurs voir la détermination dans son regard. Pouvoir affronter un monstre de ce niveau n’était jamais venu à l’esprit de Tatsuo, mais il fallait maintenant faire ses preuves, sans savoir que ce combat allait être le prélude d’une quête très importante pouvant remettre le destin du monde de Fiore en péril.


« Ce monstre… est bien trop puissant. Lucifer, tu sais très bien qu’il est impossible pour toi de t’en sortir seul cette fois-ci, aussi fort sois-tu. Mettons nos différents de côté l’espace d’un instant et reprenons après notre affrontement. Je pense qu’il va falloir tout donner lors d’une attaque simultanée, cela pourra au moins fortement le ralentir, êtes-vous prêt ? »

L’idée était lancée, pas sûr que ses camarades ainsi que Lucifer allaient le suivre, mais il fallait tenter le coup. Tatsuo posa sa main gauche sur son avant bras droit, un cercle magique apparut. Il était prêt à tout donner pour pouvoir venir à bout de ce monstre, qui allait sûrement mettre fin à la vie des membres de Lamia Scale ainsi qu’au chef de Grimoire Heart si personne ne réagissait. Le cercle de magie grandissait au fil des secondes, il n’attendait plus que ses amis.


« Heavenly Beams ! »

[HRP : Désolé pour le temps de réponse, j'ai failli nous mettre dans de beaux draps ! Désolé aussi pour la qualité du post, j'ai vraiment fait ça pour faire en sorte de pas nous pénaliser, j'me rattraperais sur le prochain.]

Aurora Dan

avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 20/02/2012
Âge : 24
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Yami no Moji / Écriture des Ténèbres

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.000
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Itinérant
MessageSujet: Re: Une bande se forme [Suite, mission rang A max] [Genki, Dan, Aiko and Lucifer]   Jeu 10 Mai - 20:21



A New Threat



La confrontation entre les mages et de Lamia Scale et le maître de Grimoire Heart, Lucifer Amaiyuri venait d’entrer dans une autre phase. En effet, alors que l’instant n’était pas aux paroles, le mage noir semblait vouloir connaître les motivations de nos jeunes mages vis-à-vis de sa capture, et de cette périlleuse mission. Chacun leur tour, les mages officiels avaient exprimé leur point de vue personnel. Mais Dan était curieux de connaître les motivations d’un mage aussi terrible que le Black Knight, qui semblait avoir de fortes convictions.

L’homme à l’armure indestructible posa alors sa masse, s’apprêtant à démontrer sa vision des choses au groupe. Toutefois Dan observa attentivement la rune qu’il avait écrite précédemment et qui était sur le point de s’inscrire dans le dos de Lucifer, ce qui représentait une ouverture potentielle dans la garde du chevalier noir. Malheureusement ce que l’épéiste redoutait était effectivement arrivé, la magie du maître de Grimoire Heart avait rendu inefficace l’offensive alors même qu’il ne semblait pas l’avoir remarquée. Cette magie n’avait-elle donc aucun point faible ? Du moins il semblait définitivement au jeune Aurora que les offensives magiques quelles qu’elles soient n’étaient pas une option face à Lucifer. Toutefois il n’était pas moins vrai, malgré le combat, que Dan était intéressé par ce que s’apprêtait à dire le chevalier noir, l’épéiste abandonna son idée d’offensive furtive et se concentra sur le discours de son adversaire.

Comment rester de marbre face à un tel discours ? A moins d’être obstiné, stupide ou complètement aveugle, cela semblait impossible à notre épéiste, cette démonstration avait même réussi à semer un certain doute dans son esprit. En effet, à travers seulement quelques mots et mouvements, Lucifer avait exposé une bien triste histoire à notre groupe de mage, leur faisant bien comprendre son point de vue, ainsi que la rage qu’il éprouvait à l’égard d’une certaine personne du conseil magique. Bien entendu la justice de ce monde n’était pas parfaite, mais un des dirigeants de Fiore pouvait-il vraiment être l’infâme monstre que leur avait décrit le Black Knight ? En y réfléchissant bien, Lucifer essayait peut-être juste de semer le doute dans le groupe de mage, après tout quand on est doué avec la parole on peut aisément manipuler les autres, d’autant plus qu’ils étaient ses ennemis. Dan ne savait pas quoi penser, mais dans tous les cas le discours du mage noir donnait à réfléchir et à se poser des questions. L’épéiste fixait la visière du chevalier, essayant de trouver ce qui pouvait bien se cacher en dessous ce casque : un homme sincère avec un horrible passé ou bien simplement un horrible manipulateur ? Tatsuo semblait lui aussi déstabilisé, ce qui n’avait rien d’étonnant. Sans même qu’il le remarque sur l’instant, le jeune Aurora venait de recevoir un boost cérébral de la part de la petite Aiko, ce qui allait peut-être être décisif dans un combat face à un adversaire sans point faible apparent.

Dan ne savait toujours pas quoi penser. Il dirigea alors la pointe de sa lame en direction de Lucifer, en lançant un regard perçant s à travers la visière derrière laquelle se cachait le vrai visage du chevalier noir.



« Je ne suis pas en position de dire si tu dis vrai ou non Lucifer. Toutefois je peux affirmer qu’un homme honnête ne se cacherait pas derrière un casque en énonçant de tels propos, surtout s’il s’adresse à des ennemis. Seuls les lâches et les menteurs se cachent derrière des masques. Montre-nous ton vrai visage Lucifer ! Voyons voir si ce qui se cache derrière ton casque sont les yeux d’un menteur, ou bien ceux d’un homme honnête. »



Bien sûr on pouvait penser que le fait de voir le visage de Lucifer ne changerait pas grand-chose, mais pour Dan c’était important, comment croire un homme qui se cache dans l’ombre de son armure depuis toujours ? Il était temps pour les masques de tomber.


Soudain, alors que Dan attendait une réaction de Lucifer, un violent coup de tonnerre se fit entendre et résonna entre les nombreuses falaises du désert Dissidia. Que se passait-il ? L’épéiste quitta alors Lucifer du regard pour regarder autour de lui : le ciel bleu, le soleil tapant avaient disparus pour laisser place à un ciel obscur, très inhabituel pour la zone dans laquelle les mages se trouvaient. Un cataclysme semblait arriver, et en réalité, ce n’était pas si loin de la vérité. Cet événement effrayant et inhabituel avait réussi à détourner l’attention que Dan accordait à Lucifer, à moins que ce dernier était derrière tout ça ? L’épéiste se rendit vite compte que ce n’était pas le cas : une énorme puissance magique s’approchait d’eux, plus puissante encore que le terrible maitre de Grimoire Heart. Le cœur du jeune Aurora battait à une vitesse folle, un énorme ver duquel émanait de nombreux éclairs s’approchait dangereusement du groupe, prêt à les anéantir. Dan n’avait jamais rien vu de tel, et c’était probablement le cas de tous les autres mages ici présents. Voila qu’une menace encore plus grande que Lucifer était arrivée sur le champ de bataille, l’épéiste en commençait même à douter de l’issu de ce combat, habituellement si sûr de lui. Il lança un regard vers ses camarades, Tatsuo en était arrivé à l’idée de s’allier avec leur ennemi, le chevalier noir. Dan n’était pas du tout rassuré par cette idée, malgré la situation. Il ne savait toujours pas s’il avait à faire à un menteur ou à un homme honnête, en effet Lucifer pouvait très bien profiter de cette situation pour les poignarder dans le dos. Peu importe la réponse que ce dernier allait émettre, il fallait rester méfiant.

La puissante créature du Tonnerre n’était plus très loin, il allait falloir lancer une offensive efficace et vite, avant que la bête ne puisse attaquer, ce que le jeune Naoku s’était empressé de faire. Déterminé à mettre ce dangereux ver au silence, l’épéiste décida d’unir son offensive à celle de Tatsuo, il écrivit vivement du bout de sa lame une rune magique en direction de la créature. Soudain, une pluie de petits rayons magiques sortirent de la rune pour foncer vers leur cible, s’ajoutant à l’offensive du jeune Naoku. L’assaut était lancé, une terrible confrontation venait de commencer, quelle allait en être l’issue ?


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une bande se forme [Suite, mission rang A max] [Genki, Dan, Aiko and Lucifer]   

Une bande se forme [Suite, mission rang A max] [Genki, Dan, Aiko and Lucifer]

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG : Fiore no Oukoku :: 
 :: Fiore Sud :: Désert Dissidia
-