Fermer le menu
Ouvrir le menu

Navigation














Partagez | 

 Rencontre macabre dans les Bidonvilles [PV Quatie, Serena, Shiro²]

AuteurMessage
Nusty Florem

avatar

Messages : 74
Date d'inscription : 05/08/2012
Âge : 23
Guilde : Oracion Séis
Magie / Malédiction / CS : Arc of Blood

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.595
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Connu
MessageSujet: Rencontre macabre dans les Bidonvilles [PV Quatie, Serena, Shiro²]   Dim 16 Sep - 12:37
Depuis quelques jours déjà, une rumeur prétendant qu’un meurtrier se baladerait à Crocus circule de bouche en bouche. Toujours selon la rumeur, il aurait déjà assassiné onze personnes en seulement une semaine ! Le profil de ses victimes ? Toutes des résidents des bidonvilles de la capitale de Fiore, c’est d’ailleurs pour ça qu’il n’a toujours pas été arrêté. En effet, il semblerait que la menace n’ait pas été prise au sérieux dès le départ étant donné que le problème ne touchait que ce type d’individus… Mais ce soir, les patrouilles de chevaliers runiques sont particulièrement plus nombreuses que d’habitude dans les bas-fonds de Crocus. Hélas, ca ne change rien. Et ce qui s’est déjà passé les nuits précédentes vient à l’instant de se répéter...


Je vois ne rien, il fait trop sombre. Où suis-je ? J’avance de quelque pas, mais je heurte un obstacle et tombe par terre. J’atterris dans un liquide froid et visqueux. Son odeur me rappelle quelque chose. Je porte alors un peu de cette étrange substance à ma bouche, et devine de quoi il s’agit en reconnaissant son goût métallique. Du sang. Je patauge dans une immense flaque de sang, mais ce n’est pas le mien. Je n’ai aucun contrôle dessus. Alors… à qui est-il ? Tandis que cette question me traverse l’esprit, une des premières lueurs du jour perce les nuages et éclaire l’endroit où je me trouve m’offrant ainsi la réponse à mon interrogation. Ce sang appartient aux corps inertes qui jonchent le sol ! Et la chose sur laquelle j’ai trébuché n’est rien d’autre que les restes d’un enfant coupé en deux !
C’est bon, je me souviens. Cette boucherie, c’est moi qui l’aie faite !! J’avais soif de sang, soif de meurtre ! J’avais besoin de tuer !!! Alors une fois la nuit tombée, j’ai déambulé dans la cité jusqu’à arriver dans le bidonville, et je me suis introduit dans ce taudis. Je n’arrivais plus à me contrôler, alors je me suis montré sans pitié. J’ai tué tous ceux qui se trouvaient à l’intérieur sans aucune distinction. Le massacre fut rapide, bref et sanglant. Je ne leur ai même pas laissé le temps de pousser un seul cri. Ensuite quand ils furent tous morts, je me suis effondré au milieu de tous ces corps sans vie et je me suis senti tellement bien que je me suis endormi. Voilà comment je suis arrivé ici.

Je me relève enfin et jette un coup d’œil dehors par la seule fenêtre de la pièce. L’aube est déjà là, je ferais mieux de partir avant que quelqu’un me découvre ici. Mais mes vêtements sont imbibés de sang, je vais avoir du mal à passer inaperçu. Si seulement j’avais pensé à prendre mon Oracion cape. Pas le choix, je dois y aller dans cet état. Je sors finalement en faisant attention que personne ne se trouve dehors, et file dans une rue qui me semble déserte. Je reste tapi dans les ombres lorsque c’est possible, évite les patrouille de chevalier runique lorsque je les entends et j’avance d’un pas rapide à travers le bidonville. Bientôt je serais loin de ces bas-quartiers…enfin c’est ce que je pensais.
*Tue les tous.* Je l’entends. Elle revient. Ma soif de sang se réveille déjà ! C’est trop tôt. Je dois partir d’ici avant de me faire arrêter, il faut que je me retienne ! *Dévore les, bois tout leur sang, bouffe les !*

« NON !! LAISSE-MOI ! »

Je dois la contenir ! Mais elle est trop forte. Mes jambes vacillent. J’arrive encore à avancer de quelques pas avant de tomber misérablement sur le sol. Je ne tiens plus debout. Comment en suis-je arrivé là ? Je n’arrive plus à la contrôler. Elle aurait dû être repue après cette nuit et pourtant la revoilà plus forte que jamais. Je ne tiendrais pas longtemps à ce rythme. *Étripe-les !* Je me serre de toutes mes forces et enfonce mes ongles dans mes bras. Je les enfonce toujours plus loin dans la chair, et m’accroche à la douleur pour ne pas perdre la raison. Il faut que je parte. J’essaye de ramper sur le sol, mais je peine à avancer. Une grande détresse se lit sur mon visage. C’est surement la première fois depuis des années que je suis dans un état pareil. Mais voilà qu’au loin j’aperçois la silhouette d’une personne. Elle vient vers moi. Non, il ne faut pas ! Le monstre tapi dans mes entrailles s’excite et remue dans tous les sens à l’idée de ce qu’il pourrait lui faire. Mais je ne peux pas me permettre de m’en prendre à elle en pleine rue. Ca serait du suicide. Oui. Il faut qu’elle parte ! *NON, TUE LA !!*

« N’approchez pas. Il arrive…FUYEZ !! »
Quatie Aeron
RaidenRaiden

avatar

Messages : 559
Date d'inscription : 28/03/2012
Âge : 22
Guilde : Fairy Tail
Magie / Malédiction / CS : Lightning God Slayer

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.855
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Illustre
MessageSujet: Re: Rencontre macabre dans les Bidonvilles [PV Quatie, Serena, Shiro²]   Lun 17 Sep - 19:55
Cela fait quelques temps que les premières pages des journaux de Fiore sont en émoi face à la cruauté d’un assassin inconnu et introuvable. C’était un véritable fantôme, tous les jours il tuait des plébéiens de Crocus, personne sans grand intérêt pour le Conseil, mais qui à force avait dû se résoudre à envoyer quelques unités de Chevalier Runiques pour tenter de l’arrêter. « Onze les nuits dernières qu’il en aurait tué » disent les habitants de la région ; Combien sont-ils ? N’y a-t-il vraiment qu’un seul assassin ? Et si oui, qui est-il ? Que cherche-t-il ? Ce sont les questions que Quatie se posait dans la calèche qui l’entrainait. Elle avait été envoyée sur la capitale par son Master pour essayer de porter main forte aux Chevaliers Runiques qui feraient des battues toutes la nuit. Elle savait qu’elle arriverait trop tard pour cette nuit-ci, mais avec un peu de chance il n’y en aurait pas trop de morts cette nuit. Devant elle, sur une petite plaquette de bois, elle pouvait lire les différents rapports faits sur chacun des onze assassinats. Les premiers n’étaient pas vraiment très exhaustifs et on voyait bien qu’ils avaient été fait à la va vite. Mais les seconds nous apprenaient bien plus de choses, notamment que le corps de détention avait descellé des traces de magie autour des cadavres. Ainsi leur adversaire était un mage, c’est certainement pour cela qu’on avait envoyé deux mages à sa poursuite.

Ah oui, on avait oublié, en face d’elle sur un autre banc, un garçon de Cait Shelter allait être pendant quelques temps son partenaire de mission. Il ressemblait étrangement à Shiro Spitfire, son homologue God Slayer, mais semblait un peu plus solitaire. D’après ses informations, il était un Dragon Salyer de feu, donc sa magie était tout aussi proche que leur God Slayer national, et en plus il s’appelait Shiro Rainfire, le nombre important de points communs était vraiment un fait étrange. Cela faisait un moment qu’ils voyageaient tous les deux dans cette calèche, et ils n’avaient pratiquement pas échangé un mot, à part « bonjour », « bonne nuit » et autres phrases de politesses aux moments des repas. Il était plutôt taciturne, et elle ne parlait pas beaucoup non plus quand elle préparait une mission, surtout de cette amplitude. Enfin, s’était une mission sans en être vraiment une, à vrai dire elle était plus là comme bénévole, aucune récompense ne lui avait été promise, et la sécurité des habitants était une priorité. Mais vu qu’il allait devenir son nakama pendant quelques temps, et ce en raison de la récente alliance entre Fairy Tail et Cait Shelter, elle décida de briser un peu la glace, retirant de ses yeux ses lunettes de lecture rapide et baissant les yeux sur lui avant de lui sourire.

Je crois que l’on a sauté plusieurs étapes, je m’appelle Quatie Aeron, heureuse de te rencontrer. Je suis la mage envoyée par Fairy Tail, j’utilise la magie des God Slayers, spécialisé dans la foudre. Et toi ?


Bien sûr elle avait déjà toutes ses informations, mais le laisser se présenter lui donnerait un peu plus confiance en lui. Et puis, il pouvait toujours lui apprendre des choses qu’elle ne savait pas. Elle le laissa répondre, remarquant en même temps qu’ils arrivaient en ville. Ce que l’on connaissait de Crocus était principalement les beaux quartiers, le Domus Flau et autres lieux très prisés de la capitale. Mais on y trouvait aussi un peu plus bas dans la ville, une concentration importante de bidonvilles et de pauvreté qui n’allait pas vraiment avec l’allure expansive de la ville. Ils arrivèrent au en hauteur du bidonville, qui est au plus bas de Crocus, et descendirent de la charrette. L’astre lunaire était en train de finir sa course et les étoiles s’affaiblissaient peu à peu dans le ciel. Aucune odeur autre que la saleté et la pauvreté ne lui parvenait, et dans la douce quiétude du bidonville, il lui était impossible de discerner le moindre bruit ; déjà à cette heure de la nuit, ou de la matinée on ne savait trop dire, certaines rues étaient emplies de malheureux implorant la générosité des passants, seulement la jeune fille n’avait rien d’autre que son sourire à offrir à ces malheureux. Ils s’enfoncèrent dans les tréfonds de l’endroit le plus misérable du Royaume pour aller à la rencontre des Chevaliers Runiques sensés les briefés sur la situation, mais c’est imbéciles étaient introuvables, et les malheureux du coin étaient trop terrorisés au simple murmure de leur nom, et ils se mirent à fouiller certaines maisons et les ruelles qu’ils traversaient; mais au lieu de les croiser, ils tombèrent sur un charnier humain. Un, deux, trois, quatre, cinq, six… Six victimes qui jonchaient le sol à leurs pieds, certains découpés en morceaux, d’autres simplement transpercés de part en part. Leur sang s’était lentement rependu autour d’eux, il avait éclaboussé les murs, et l’odeur de chair en décomposition emplissait désormais la pièce.

Avant de quitter la maison Quatie remarqua une trace au sol, une trace qui donnait l’impression que quelqu’un avait dormis ici. En se penchant, elle constata que le sang au sol était plus sec que celui autour. Quelqu’un était resté allongé ici un certain temps. Et si on y regardait vraiment de plus près, on pouvait voir quelques traces de pas couvertes de sang, comment avait elle fait pour les rater en entrant ? C’était quand même visible… Elle se tourna vers son camarade qui semblait lui aussi perdu dans ses pensées.

On peut voir des traces de pas qui sortent de la maison, je pense qu’en faisant vraiment gaffe, on pourra le suivre à la trace. Tu es prêt ?


La chasse était désormais lancée.

Spoiler:
 
Ever Alice Redbird

avatar

Messages : 63
Date d'inscription : 05/09/2012
Âge : 25
Guilde : Solitaire.
Magie / Malédiction / CS : Shadow Dragon Slayer 2nd Generation.
Magie / CS Secondaire : Kage no Mahô / Magie des Ombres

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.530
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Connue
MessageSujet: Re: Rencontre macabre dans les Bidonvilles [PV Quatie, Serena, Shiro²]   Lun 17 Sep - 21:47
Rencontre macabre dans les Bidonvilles
Quatie ▬ Shiro ▬ Nusty

Jack the ripper

Depuis combien de temps n’avais-je pas remis les pieds dans cette ville ? Crocus … Magnifique métropole et chargée de souvenirs douloureux. L’avenir est une drôle de saloperie, vous ne trouvez pas ? Après tout, qui peut dire ce qui composera notre futur ? Même les mages dotés de pouvoirs divinatoires ne peuvent affirmer le cours des événements. La moindre de nos actions peut entraîner une centaine de répercution. C’était peut-être ça que j’avais tenté de fuir en m’éloignant de cette ville ? Plongeant ma main dans la poche arrière de ma veste, je pris une cigarette afin de prendre ma dose de nicotine. Blasée, je regardais le soleil se lever lentement. Trop lentement … Je n’étais pas pressée, après tout, j’avais bien mérité un temps de repos après toutes les missions que j’avais dus enchaîner pour faire mes preuves au sein des Raven Tail. Non, j’avais simplement envie de commencer mes recherches sur ces disparitions dans Crocus ! Arrivée dans un but purement commercial afin d’agrandir le nombre de mes armures, j’allais pouvoir assouvir mon passe-temps préféré ! D’après ce que j’avais entendus, cet individu était particulièrement … sanglant. Peut-être que ce type était atteint d’une maladie psychologie ? Ou bien, il avait simplement une âme de Picasso en prenant du sang pour de la peinture, allez savoir. Comment avais-je eu ces informations ? Le hasard faisant bien les choses, j’avais eu la chance d’entendre une discussion entre plusieurs mages runiques qui buvaient, assis dans une taverne, bien loin d’une quelconque scène de crime. Très professionnel ! Bref, il m’avait ensuite fallut rentrer dans le rôle de « la jolie fille impressionnée par les prouesses de ces Guerriers qui bravaient le danger » … en rajoutant une dizaine de détails en trop et totalement faux juste pour montrer leur « force » et qu'ils en « avaient ».

Suivant ma curiosité, j’avais décidé de voir de mes propres yeux cette scène sanglante. Délaissant ma chambre miteuse, la direction des meurtres ne fut pas compliquée à trouver, l’avantage d’être native de cette ville ! Étrangement, tout avait changé … en restant pareil. Était-ce à cause de ma nouvelle vision sur le monde ? Ou bien tout simplement car j’étais dans les bidonvilles ? Quoi qu’il en soit, à mi-chemin de mon objectif, je vis une silhouette sur le sol en train de se … tortiller. Hum, peut-être aurait-il fallut attendre le jour enfin de compte ! Deux solutions s’offraient à moi, l’aider ou bien passer mon chemin. Mon instinct me dictait de l’ignorer tendis que mon semblant de conscience me dictait le contraire … Après tout, combien de fois dans les films les victimes se font tuer de cette manière ! Désireuse d’aider son prochain, la future victime s’approche bêtement jusqu’à ce que le tueur lui saute dessus. Cliché ? Peut-être, mais voir un individu ramper au sol … Est-ce vraiment censé inspirer confiance ? Clairement pas, non. Alors que je m’avançais pour lui demander ce qu’il avait, après tout, cette personne pouvait très bien être complètement bourrée, il cria en me fixant. Cet homme pouvait paraître dérangé, pourtant … Sa voix exprimait la terreur et la douleur. Peut-être était-ce une victime du tueur en série ? Dans ce cas là, il devenait ma priorité ! Courageuse mais pas téméraire, j’invoquais Naegling tout en m’approchant.

-« Êtes-vous blessé ? Dis-je en stoppant à quelques mètres de lui, histoire de garder une marge de sécurité. Mieux vaut être vivante et paranoïaque que mourir naïve, non ? Fuir, d’accord, mais pour échapper à quelle menace ? Ce n’est pas le meilleur moment pour vous amusez à faire la planche sur les dalles vous savez. Repris-je en fronçant les sourcils, ajoutant une pointe d’ironie dans ma voix. Caché par les ombres, je ne pouvais pas discerner ses habits, pourtant … avais-je rêvé ou bien était-ce du sang collé sur son haut ? Au fait, vous savez que c’est pas encore Halloween ? Le faux sang ça fait un peu kitch. Terminais-je en guettant sa réaction. Victime ou toute autre chose ? Tenais-je un complice du Picasso ? J’allais vite le savoir.

► This time to fight.
Code by AMIANTE
Shiro Rainfire****

avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 06/09/2012
Âge : 23
Guilde : Cait Shelter
Magie / Malédiction / CS : Fire Dragon Slayer 2nd Generation
Magie / CS Secondaire : Hi no Mahô

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.600
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Connu
MessageSujet: Re: Rencontre macabre dans les Bidonvilles [PV Quatie, Serena, Shiro²]   Mar 18 Sep - 21:24
    J'étais dans une calèche en compagnie d'une jeune fille âgée d'une vingtaine d'années, qui m'est inconnu et qui n'est pas de ma guilde. Prudence et méfiance sont donc mères de sûreté. J'observais ma future possible collaboratrice la jaugeant du regard, essayant de repérer d'éventuelles faiblesses physiques puis, une fois que j'eux terminé je repartis dans mes pensées. Je me sentais moyennement bien du fait d'être dans un moyen de transport, aussi quelconque soit-il, ces quelques années de détentions ne m'ont rien apporté de bon. C'est vrai entre faiblesses et magie, cette foutue guilde noire ne m'a pas gâté.
    D'un coup je m'aperçus que la jeune fille m'observais et me dévisageait. Elle m'étudiait. Je feins d'avoir vu son regard et je me remie à rêvasser d'un monde où la magie n'existerait pas, où cette foutue magie pourrirait dans l'Aether. La jeune fille due avoir fini son analyse puisqu'elle me pose une question, enfin elle formula une phrase. Méfiance.


    -Je crois que l’on a sauté plusieurs étapes, je m’appelle Quatie Aeron, heureuse de te rencontrer. Je suis la mage envoyée par Fairy Tail, j’utilise la magie des God Slayers, spécialisé dans la foudre. Et toi ?

    Je la fixais du regard, je serais légèrement mes poings à l’intérieur de mes gants puis je répondis par ce qui me passa par la tête.

    -Nulles étapes ont été sautées, t'as une fiche regarde là, toutes les informations utiles y sont inscrites.

    La jeune fille ne me répondit pas et le voyage continua sans plus d'échange que ça. J'avais encore jeté un froid involontaire sur notre alliance mais, de toute façon cette pseudo équipe sera dissoutes une fois nos rôles achevés. En jetant un regard par la fenêtre je vis pour la première fois Crocus de mes yeux. On en parlait pas mal à la guilde mais, je ne l'avais jamais vu qu'en dessin et je dois dire que j'étais subjugué par la qualité artistique de l'architecture avec des sculptures magnifiques représentants des mages et des créatures mystiques. Puis plus la calèche avançait, plus le décor changeait pour devenir un bidonville avec des gens mal-habillés et amaigris. C'était horrible de voir des gens dans une telle misère et je fus pris de quelques secondes de flash-back où je me revis enfant dans la prison maigre avec mes loques. Tout en y repensant je suivie la mage de Fairy Tail et allâmes voir les chevaliers runiques qui nous attendaient non loin. Ils nous firent voir deux trois maisons, puis la nouvelle scène de crime : une maison où six personnes venaient d'être tuées. Le sang englobait la totalité du sol et même certaines parties des murs. Un vrai carnage. Le mec qui avait fait ça devait s'être fait plaisir, des traces de luttes étaient présentes mais, elles étaient très légères, à peine sur le visage boursouflé d'un jeune homme de vingt ans. Ma collègue et moi nous partîmes mais elle m'arrêta sur le pas de la porte et me désigna une trace sur le sol. Je pris conscience que c'était un pied dans une flaque de sang séché, elle me regarda et me dit :

    -On peut voir des traces de pas qui sortent de la maison, je pense qu’en faisant vraiment gaffe, on pourra le suivre à la trace. Tu es prêt ?

    J’acquiesçai de la tête et la suivie à l’extérieur. Je respirais à grandes goulets en espérant capter l'odeur du sang, mais le vent était contraire au sens des pas. Nous dûmes parcourir environ deux kilomètres quand les traces se firent beaucoup moins nombreuses, signe que le sang devait se faire plus rare sous les semelles de notre meurtrier. Au loin nous repérâmes deux personnes qui paraissaient discuter. Deux personnes seules au milieu d'une rue où un assassin se baladait, seules alors qu'une division de garde runique et deux mages "Slayer" étaient à la poursuite du criminel. Seules alors qu'une bête était traquée et que tout le monde restait cloîtré chez soit. En nous rapprochant discrètement et en nous cachant derrière une grosse caisse nous pûmes observer la scène : une jeune femme discutait avec un homme sur le sol qui paraissait complètement perdu et désorienté. Il se roulait au sol et murmurait des paroles incompréhensibles depuis notre planque mais, on aurait dit qu'il conversait avec lui-même. Plus nous nous rapprochions plus la tension montait en nous et d'un coup Quatie s'arrêta et parut tiquer en apercevant la personne debout. Je décidais de prendre la parole, chose rare :

    -Un problème ?

    Elle était sur le point de me répondre quand une escouade de chevaliers runiques passa au-dessus de nos têtes, sur le pont, ne paraissant pas avoir vu le curieux spectacle mais, qui déclencha par contre chez les deux anonymes un sentiment de...malaise ?
Nusty Florem

avatar

Messages : 74
Date d'inscription : 05/08/2012
Âge : 23
Guilde : Oracion Séis
Magie / Malédiction / CS : Arc of Blood

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.595
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Connu
MessageSujet: Re: Rencontre macabre dans les Bidonvilles [PV Quatie, Serena, Shiro²]   Jeu 20 Sep - 23:00
L’inconsciente. Je l’avais prévenu. Je le lui avais dit de fuir et pourtant…non, elle était venue vers moi. Si quelque chose devait se passer ça ne serait pas entièrement de ma faute. J’avais fait mon possible pour éviter cela, et ce n’est pas l’épée que cette femme tenait qui suffirait à m’arrêter. A moins qu’elle ne soit prête à aller jusqu’au bout en mettant fin à mes jours. En serait-elle capable ? Je l’ignore. Pour le moment elle était en train de me parler, hélas je n’entendais rien. Tout se brouillait. Ma vue, mon ouïe, mon esprit. *J’arrive.* Mon contrôle sur le monstre tapi dans mes entrailles m’échappais complètement. Bientôt il sera de nouveau là pour me contraindre à agir selon sa volonté. Avec le temps, cela devenait de plus en plus fréquent. Ma soif de sang était devenue incontrôlable. Cela pourrais bien me causer des problèmes à l’avenir…
Mon regard devenu vide fixait un point invisible derrière moi. J’avais arrêté de m’agiter, à ce moment précis je me sentais serein. L’espace d’un instant l’idée folle qu’il ne s’agisse que d’un rêve me traversa, mais ce n’était pas le cas. Le calme précède toujours la tempête.


« Le voilà. »

Ma voix semblait lointaine, mais après tout je n’étais déjà plus là. Ma folie venait de prendre le dessus. Drôle de coïncidence, alors que je prononçais ces mots, deux nouveaux protagonistes firent leur arrivée par l’endroit que je fixais. Cette subite entrée en scène pouvait donner lieu à un quiproquo digne des plus grandes pièces de théâtre ! Dommage pour eux, ils étaient venus au mauvais endroit au mauvais moment. Maintenant, tout allait dégénérer en donnant lieu à un bain de sang…du moins c’est ce qu’on aurait pu croire, mais quelque chose d’inattendue se réalisa. Bouche bée, je réalisais que l’un des nouveaux arrivants n’était autre que Shiro ! *Tue le !* Lui ici ?? *Tue le !!* Que faisait-il là ?! *TUE LE !!!* Tant de question, et si peu de réponse. Si j’avais eu encore une once de raison, j’aurais peut-être pu éviter ce qui allait se produire. Oui, peut-être…
Un rire dérangé et forcé résonna sinistrement dans la ruelle.


« Aha. Ahahaha !! Ahahahaha !!! Toi ?! Ici ?!! »

Ma voix était chancelante et démente. Mon visage était tordu par un sourire inquiétant. Et mes yeux écarquillés laissaient transparaître ma folie. J’avais perdu la raison. Soudain, j’essayai de me relever. Comme un nouveau-né qui apprend à marcher, j’éprouvais toutes les difficultés du monde à me lever et à tenir debout. Et une fois cet exploit réussi, je me mis à avancer vers Shiro. Ma démarche fut hésitante au début. Je vacillais à chacun de mes pas, mais petit à petit je retrouvais mon adresse et finis par marcher d’un pas assuré vers le contrôleur du feu noir. Tout mon être était focalisait dessus. A cet instant, je dévisageais le Spitfire. Mon corps s’embrasait. Mon sang s’excitait. Une rage indescriptible me submergeait. Aujourd’hui, ce sera son sang que je répandrais !
Arrivant devant lui, je l’attrapais violemment par le col et le soulevais à quelques centimètres du sol. Aucun doute possible, c’était bien Shiro.


« Je ne te laisserais pas faire cette fois. Nan ! NAAN !! »

Instable. Dément. Incontrôlable. Je lui hurlais dessus sans retenu, et bientôt je mettrais fin à sa vie.


[HRP : J’ai l’accord de Shiro² pour l’empoigner par le col, je précise on sait jamais.]
Quatie Aeron
RaidenRaiden

avatar

Messages : 559
Date d'inscription : 28/03/2012
Âge : 22
Guilde : Fairy Tail
Magie / Malédiction / CS : Lightning God Slayer

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.855
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Illustre
MessageSujet: Re: Rencontre macabre dans les Bidonvilles [PV Quatie, Serena, Shiro²]   Ven 21 Sep - 19:57
Son compagnon ne parlait pas beaucoup, et la réaction qu’elle avait reçue de sa part lui avait fait serrer les doigts autour de la légère plaquette de bois celle-ci étant proche de l’éclatement, lorsqu’il déclina sa question. Franchement elle ne s’attendait pas à cette réponse, et pour avoir rencontré quelques mages de Cait Shelter, son comportement était plus qu’anormal… C’est ce à quoi elle pensait alors qu’elle suivait les traces de pas. Ils parcoururent une petite distance avant que les traces de pas ne s’amenuisent, mais à peine plus loin, il y avait une jeune femme, la main sur la garde de son épée, et un jeune homme au sol qui semblaient s’entretenir. Ils avancèrent tous les deux, à distance respectable l’un de l’autre, jusqu’à ce qu’elle s’arrête remarquant le sang sur les habits de l’homme. Il était celui qu’ils recherchaient, elle en aurait mis sa main à couper. Son camarade s’avança de quelques pas de plus qu’elle, il ne semblait rien avoir remarqué et cela les mettaient tous les deux en danger. Surtout qu’elle avait un mauvais pressentiment quant à la jeune fille qui leur faisait aussi face. Avant qu’elle n’ait pu prononcer le moindre mot, son coéquipier leur demanda s’il y avait un problème. Réaction stupide face à deux mages noirs qui pouvaient jouer seulement l’épuisement et leur faible condition. D’ailleurs il y avait quelque chose d’inhumain dans le regard de l’homme, comme s’il était possédé.

Celui-ci partit dans un rire tonitruant avant de se relever lentement et d’avancer dans leur direction. Quatie ne bougea pas, l’homme semblait connaître le sosie de Shiro qui ne tiquait pas. Il y avait quelque chose d’étrange dans ce tableau, quelque chose qui ne tournait pas rond. L’homme empoigna son nakama par le col, le soulevant de quelques centimètres, un peu comme s’il voulait le tuer. Il semblait vraiment avoir une dent contre lui. Aussi rapide que son élément, elle leva son bras voulant attraper l’épaule de l’assassin qui se trouvait à quelques centimètres seulement d’elle ; elle n’aurait même pas à tendre totalement sa main pour le toucher. Son Raijin no Ken partit, plutôt faible, mais c’était fait exprès : elle ne voulait en aucun cas rendre de la bouilli de criminel. Son tatouage de guilde bleu foncé qui lui avait été apposé dans son œil s’éclaira une fraction de seconde, dévoilant à tous les protagonistes son appartenance à la guilde des fées. Et en même temps, cela renseignait les autres sur sa magie, en effet elle était bien celle que l’on surnommait Raiden, la God Slayer de foudre. Elle se plaça à côté de Shiro, certaine que son attaque avait touché, sinon libéré son allié de l’étreinte de l’homme sans nom. Elle raffermit sa garde, prête à toute attaque et regarda l’individu :

Qui es-tu ? Est-ce toi qui as assassiné ces pauvres malheureux, et si oui, je te prierais de bien vouloir te rendre.

Elle savait pertinemment que rien ne se passerait comme prévu, mais bon elle n’était pas vraiment là pour s’occuper de bisounours. Sa grande préoccupation était ce que ferait la mage qui se tenait face à eux, Quatie avait un mauvais pressentiment à son égard, mais elle ne pouvait pas non plus se permettre de l’attaquer sans raison. Voilà un nid de vipère assez complexe, mais qui ne devrait pas mettre trop de temps à se délier. Quelque chose lui disait qu’elle était loin d’être une amie…

Spoiler:
 
Melodia Shūhebi

avatar

Messages : 193
Date d'inscription : 19/07/2012
Âge : 22
Guilde : Oracion Seis
Magie / Malédiction / CS : Kimochi no Mahô ~ Magie des Sentiments
Magie / CS Secondaire : Ningyo no Mahô ~ Doll Play Magic

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.875
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputée
MessageSujet: Re: Rencontre macabre dans les Bidonvilles [PV Quatie, Serena, Shiro²]   Sam 6 Oct - 6:39

Nusty + Quatie + Shiro
© Never-Utopia
Crocus. Une ville trop protégée où il ne s'y passait rien.
Chaque bâtiment était solidement ancré au sol, construit auprès d'un autre, puis d'un autre et encore un autre. Il y avait un nombre incalculable d'habitations à l'intérieur de cette cité, pour un nombre deux fois plus incalculable de citadins. Le jour, c'était une véritable fourmilière, les gens allaient et venaient dans les rues avec un rythme si assommant qu'il était difficile de le suivre. Des hommes se bousculaient pour se rendre au travail, des femmes faisaient les boutiques en groupe, des enfants s'amusaient à différents jeux... en somme, le train-train quotidien qui animait l'endroit était insupportable. Insupportable parce qu'il était ennuyeux, autant au centre-ville qu'aux autres parties qui formaient la ville de Crocus. Il n'y avait rien d'intéressant à faire, la sécurité était si présente que le crime se fondait dans l'ombre. Aucun mage noir ne pouvait réellement espérer retirer quelconque plaisir d'un meurtre, d'une escroquerie ou autre, car les escouades de chevaliers runiques guettaient le plus petit rat de toutes les ruelles de toutes les rues de toute la ville. La seule possibilité envisageable pour effectuer une sale besogne ? Les bidonvilles.

Melodia avait voulu s'amuser puisque cela faisait un moment qu'elle attendait en vain un signe ou une lettre du maître de sa guilde. L'Ange du Chaos, après l'avoir acceptée sous ses ordres à quelques conditions, lui avait refilé la surveillance de son homologue d'Oracion Seis à la santé mentale discutable. Du moins, était-ce ce qu'elle en avait conclu de son partenariat avec Nusty Florem. Cet homme n'avait pas toute sa tête et il était parfois victime de pulsions meurtrières assez inquiétantes. C'est entre autre grâce à celles-ci qu'il s'en prenait à présent aux résidents des quartiers pauvres. Melodia le savait, et pourtant elle ne faisait rien. Pourquoi ? Pour la simple et bonne raison que c'était plus amusant ainsi. Un fou qui tuait des innocents en répandant leur sang de façon immorale, cela apportait un lot de fraîcheur à ce royaume fade ; ainsi qu'une belle distraction.

La jeune femme n'avait pas désiré directement la mort de ces misérables. Ils n'avaient été que les victimes d'un monstre sur lequel elle n'avait pas eu de contrôle. Bien sûr, qui dit absence de contrôle ne dit pas nécessairement absence d'influence. Nusty était un membre de guilde noire depuis un bon moment, alors s'il s'était avéré aussi impulsif et téméraire comme il l'avait démontré au courant de la semaine, il serait derrière les barreaux à cette heure. L'intensité de sa folie pouvait s'être accrue par bien des choses, mais une petite mage à la crinière de feu pouvait très bien y avoir mis son grain de sel en toute discrétion. La beauté de la magie ! Elle ne servait pas uniquement à allumer des feux d'artifice ou faire apparaître un lapin d'un chapeau. En de jolies mains, elle permettait d'engendrer le divertissement, la peur... et la curiosité.

Face aux attaques répétées, des mages officiels semblaient s'être finalement décidé à arrêter la menace qui pesait sur les habitants des bidonvilles, et cela malgré que ceux-ci n'avaient point d'argent à leur offrir. C'était mauvais. Très mauvais. Il n'avait inscrit nul part que la justice se déplaçait même au creux d'un nid d'insectes insignifiants ! Comment Melodia aurait-elle pu prévoir que deux jeunes sorciers se seraient portés volontaires pour aider ces gens ? Crocus était peut-être une ville populaire, le droit à la sécurité ne s'appliquait officieusement pas pour des lieux aussi crasseux que les bidonvilles. Enfin, coup de chance ou pas, ceux qui venaient fouiner sur le plateau de jeu de la déesse se devaient d'en être éjectés avec impolitesse. Le plus rapidement possible. Ayant suivi la progression des fouineurs, qui n'étaient pas très difficile à repérer parmi la communauté de vêtements ternes, Melodia avait compris qu'ils menaient une enquête sur son homologue d'Oracion Seis. Et qu'à laisser les choses aller, ils finiraient par retrouver le coupable. Ne perdant plus de temps, la mage noire se mit à la recherche d'une diversion. Diversion qui trouva preneur au milieu d'une patrouille de chevaliers runiques...

~ ~ ~

Une silhouette encapuchonnée se tenait à l'écart d'un groupe de quatre mages. Elle venait d'arriver. Cheveux coiffés, habits propres, petite taille. La dame qui était en partie responsable de la situation observait la scène qui se déroulait devant elle. Nusty, pire que malchanceux, venait de rencontrer les deux mages qu'il devait à tout prix éviter. Évidemment, à voir l'état dans lequel il était, il ne devait pas avoir conscience des traces sang qui parsemaient son corps et qui lui ouvraient la porte à la cellule de l'accusé. Non, à l'inverse, il s'emportait dans un rire dément qui n'augurait rien de bon, même pour elle. La folie semblait l'avoir poussé vers l'extrême, à savoir : provoquer l'un des mages officiels. Melodia l'aurait volontiers abandonné à son propre sort ; Qu'il se débrouille tout seul. Elle serait vraiment partie si ce n'avait été de la quatrième personne qui participait à la scène. Une femme à l'allure ordinaire, mais qui tenait en sa main droite une épée. À la vue de la posture qu'elle adoptait, elle paraissait plutôt à l'aise. Bonne épéiste, puissance cachée ou simple insouciance ? Peu importait, puisque si cette inconnue s'associait aux deux autres, le fou qui se prenait pour un tueur en série allait rencontrer encore plus de problèmes. Se résignant assez rapidement, la mage noire s'approcha doucement du quatuor ; elle allait donner un petit coup de main au brocoli. Ça pouvait toujours être amusant !

Comment allait-elle s'y prendre ? Avec un arbre. Petit, aux racines proéminentes, à quelques pas du groupe, il était parfait. Le bidonville regorgeait d'arbres, certes malades, mais utilisables. Celui auquel Melodia ordonna aux racines de s'enrouler autour des chevilles des trois mages inconnus servait a priori à tenir le toit d'une maisonnette. La terre qui soutenait les pieds des sorciers sembla remuer légèrement avant que le Hayashi no Kugutsu ne fasse son travail. Plus nécessaire de cacher sa présence, dorénavant. Recouverte de la cape qu'on lui avait offerte après son acceptation au sein d'Oracion Seis, la marionnettiste apparut derrière les deux mages officiels. Croisant le regard de l'étrangère à la tête rose bonbon, elle mit la main à l'intérieur de son long manteau noir question de vérifier si ses aiguilles s'y trouvaient bien. Oui. Tout était en place. Ne restait plus qu'à s'introduire.

« Tiens, tiens. Qu'est-ce qu'on a là ? »
Sa remarque tomba pile à la fin d'une question posée par la jeune fille à la chevelure blanche. Croyait-elle vraiment que le concerné allait répondre ? Pour l'instant, Nusty était à peine humain, il était dangereux de s'en approcher, et puis, qui oserait avoué un crime ? Personne. Mais bon, peut-être que les cinglés le faisaient, eux, lorsqu'ils se prenaient une décharge électrique. De toute façon, qu'il en ait reçu ou pas Melodia resta relativement éloignée, préférant qu'il s'attaque aux mages officiels plutôt qu'à elle si une rage de tuer le prenait.

À ce moment, Athéna n'avait pas conscience que la Raiden de Fairy Tail et Spyro de Cait Shelter se tenaient devant elle. Sinon, elle aurait vu les problèmes venir. Tout comme la brusque disparition de l'inconnue. Personne ne savait qu'un message de l'un des membres télépathes de sa guilde -que la manipulatrice avait rencontré un peu plus tôt- lui avait ordonné de quitter les lieux. Personne excepté Melodia. On ne jouait pas dans les affaires d'Oracion Seis.



HRP:
 
Shiro Rainfire****

avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 06/09/2012
Âge : 23
Guilde : Cait Shelter
Magie / Malédiction / CS : Fire Dragon Slayer 2nd Generation
Magie / CS Secondaire : Hi no Mahô

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.600
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Connu
MessageSujet: Re: Rencontre macabre dans les Bidonvilles [PV Quatie, Serena, Shiro²]   Dim 7 Oct - 18:45
    Le jeune garçon en face de moi s'avança doucement, avec une grâce étonnante et un rire de dément. Il murmurait des phrases à mon encontre relativement étrange. Des « toi » fusaient, des « je ne te laisserais pas cette fois... ».
    Toujours en avançant il parla, comme s'il m'en voulait, comme s'il me connaissait. Plus il se rapprochait, plus je ressentais la magie émanent discrètement de son corps. Une magie avec une odeur âcre, une odeur dérangeante, une odeur me rappelant les cachots de la guilde noire qui m'avait enfermé, l'odeur nauséabonde du sang. Cet homme était un mage noir, les personnes que je déteste le plus, les personnes qui ont le don de me mettre dans tous mes états, provoquant en moi l'envie d'utiliser cette foutu magie.
    Il se rapprocha encore et me saisit au col, agrippant le col de ma chemise et tordant ma cravate noire. Mon corps fut légèrement soulevé du sol et je sentis l'envie de tuer du mage, forte et violente, une pulsion sanguinaire qu'il ne pouvait pas réfréner. J'avais presque de la peine pour lui. A côté de moi ma partenaire temporaire réagit rapidement et posa sa main sur le bras de jeune homme et lâcha quelques éclairs qui eurent pour effet de faire relâcher l'étreinte m'enserrant le cou. L'homme parla, me regardant avec des yeux de loup puis Quatie posa une question idiote :

    Qui es-tu ? Est-ce toi qui as assassiné ces pauvres malheureux et si oui, je te prierais de bien vouloir te rendre.

    Evidemment que c'était lui, avec la quantité de sang imprégnée dans ses vêtements ça ne pouvait qu'être lui. La mage étrange qui était resté en retrait ne bougea pas. Ma rage augmenta d'un cran et la haine que je ressentais à l'encontre des deux mages noirs, notamment du garçonnet me fit exploser. Je ne pouvais pas rester sans rien faire, alors que des morts avaient payé le prix de la folie d'un homme. J'allais parler. Trop mais, tant pis.

    -Tu me connais ? Je ne t'ai jamais vu, pauvre fou. Tu me confonds avec un autre ? Tant mieux pour toi. Tu vas apprendre à me craindre et à craindre la justice ainsi que la force des flammes que les tiens m'ont données.

    Je pris une inspiration, rassemblant l'énergie de mon corps et ouvrant les canaux que je fermais habituellement. Mes oreillettes me piquèrent légèrement signe que le processus de canalisation démarré aussi. Mon corps ressentit le poids de mes gants et la masse du serre-cuisse augmenta. Tout était prêt. Le lacryma en moi cria, hurla et me donna le pouvoir de vaincre, le pouvoir du meurtre, le pouvoir des dragons. Tout mon être se contracta en ressentant la magie pénétrer mes pores et le feu draconique jaillit telle un geyser apportant à tout mon corps des écailles rougeoyantes. Je ressemblais à un semi homme, semi-dragon, c'était la malédiction que la guilde noire m'avait octroyé. Ma magie.

    -Dragon Force.

    Les écailles de mon corps intensifièrent leurs couleurs et ma puissance totale apparu. J'étais un dragon slayer même si je me détestais ainsi et que mon seul but était de me faire retirer ce cristal maudit. Des flammes rougeoyantes traversèrent mon corps et s'échappèrent de mes mains. Le jeune mage noir parut surpris quand il me vit sous l'état de Dragon Force, comme s'il ne s'attendait pas à ça. Je fis un pas, puis je sentis le sol bougeait et des racines en sortirent et vinrent s'enrouler autour de nos chevilles. Mes flammes grésillèrent et vinrent lécher le bois en le brulant peu à peu. Je me retournais et j'aperçus une jeune fille portant un capuchon. Quelque chose ne m'avait pas échappé c'est que seul le dément avait été exclu de la technique végétale. Ma logique fit bouillir mon sang et je me ruais sur l'inconnue qui venait d'arriver. J'avais enflammé mes pieds et j'utilisais Karyū no Kagitsume, la griffe du dragon de feu pour me diriger à grande vitesse vers ma cible. Le désir de vengeance et la haine envahirent mon être et je devins une créature qui ne pensait qu'à vaincre.


Spoiler:
 
Nusty Florem

avatar

Messages : 74
Date d'inscription : 05/08/2012
Âge : 23
Guilde : Oracion Séis
Magie / Malédiction / CS : Arc of Blood

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.595
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Connu
MessageSujet: Re: Rencontre macabre dans les Bidonvilles [PV Quatie, Serena, Shiro²]   Jeu 18 Oct - 1:22
Des insectes. C’est tout ce qu’ils étaient à mes yeux. Mais alors, pourquoi était-ce moi qui devais lever la tête pour les regarder ? C’était à cause d’elle, à cause de la jeune femme qui accompagnait Shiro que j’étais à terre. A l’instant, elle venait de m’électrocuter alors que je tenais le mage du Feu entre mes mains ! Et à présent, elle se tenait devant moi en train de me regarder de haut comme si c’était moi l’insecte insignifiant. De quel droit osait-elle me rabaisser de la sorte ? Elle allait me le payer !! Je posais sur elle un regard vibrant de haine. Si je n’avais pas eu les membres engourdis à cause de son attaque, je serais déjà sur elle en train de l’éventrer et de mettre fin à ses jours. Hélas, pour le moment j’étais contraint de l’écouter déblatérer des idioties. Je souriais. N’était-ce pas évident que j’étais le meurtrier de ces soi-disant pauvres malheureux ? C’est vrai que les types innocents recouvert de sang c’est courant sur les scènes de crime… Et puis, il fallait être encore plus fou que moi pour penser que j’allais me rendre ! Aha, quelle idiote. Ça allait être un plaisir de la réduire en charpie, mais avant ca je devais m’occuper de Shiro. Lui et moi avions des comptes à régler. En parlant de lui, le voilà qui me répondait enfin. Si j’avais fait attention, j’aurais pu remarquer l’arrivée de Melodia et le départ de la passante à l’épée, mais la tirade de Shiro focalisa toute mon attention. Toutefois, j’étais loin de m’être attendu au petit speech qu’il improvisa. Alors comme ça, il niait le fait que l’on se connaisse lui et moi ? Il voulait que je le craigne ? Encore du blabla…lui et sa partenaire faisait bien la paire. L’une voulait que je me rende, et l’autre que j’ai peur de lui. Un duo d’utopiste ! Voilà ce qu’ils étaient.

S’en était trop, devant leurs sottises je ne pus réprimer le rire qui me montait au nez. Je me moquais de ces deux clowns, et j’aurais certainement continué si je n’avais pas vu l’un de ces deux pitres se transformer à moitié en lézard. Il y avait peut-être une part de vérité dans ce qu’avait dit le jeune homme. Intrigué, j’avais reporté mon regard sur lui. Ce type était un monstre. Une erreur de la nature. Le Shiro que j’avais rencontré ne possédait pas de pouvoir semblable, il ne ressemblait pas à ça ! Et ses flammes, oui ses flammes à lui étaient noires, ce qui était loin d’être le cas de son homonyme ici présent. Mais alors, qui était-il ? Un jumeau ? Un frère ? Un parent éloigné ? Je n’en avais aucune idée, et à dire vrai ça n’avait aucune importance pour moi. Qui qu’il soit, j’allais le réduire à néant pour m’avoir traité avec dédain et sa ressemblance avec Shiro ne ferait qu’accroitre mon envie de le tuer. Jamais il n’aurait dû croiser mon chemin.
Un grand sourire étira mes lèvres alors que je me relevais enfin. Il était temps que ces deux-là comprennent pourquoi on me surnommait le Vampyr. Je m’étais préparé à leur sauter dessus et à me déchainer comme une bête sauvage, et c’est certainement ce que j’aurais fait si une tierce personne n’était pas intervenue. Des racines avaient émergées de la terre pour s’enrouler autour des deux protagonistes qui me faisaient face et les immobiliser temporairement. Quant à moi, j’eus le privilège d’être épargné par cet étrange phénomène. Tous mes sens en alertes, j’avais alors cherché tout autour de moi le responsable de tout ça et mon regard s’était arrêté net sur une nouvelle arrivante encapuchonnée, derrière les deux mages lancés à ma poursuite. Elle me semblait familière. Cette aura…cette silhouette…cette odeur…ce tour de passe-passe…Melodia ! Pour avoir passé plusieurs semaines avec elle sur un vieux rafiot je pouvais la reconnaître les yeux fermés dorénavant ! Mais… que faisait-elle ici ? Pourquoi avait-elle fait ça ? Dans mon état il y avait des fortes chances que je m’en prenne à elle aussi ! L’inconsciente ! Je ne voulais pas. Non. Fuis ! Ne reste pas là !! Abandonne-moi !! DISPARAIS !!! Je restais muet, pourtant j’espérais qu’elle soit en mesure de lire ces messages dans mon regard, qui l’espace d’un instant, s’était voilé d’un mélange de peur et de désespoir. Je craignais qu’il lui arrive quelque chose. Pour quelle raison ? Je l’ignore et c’était bien le cadet de mes soucis pour le moment.
Je bouillonnais de rage. Je ne pus réprimer le hurlement bestial qui monta depuis mes entrailles pour se faire entendre. J’allais tous les tuer.

Le sosie monstrueux de Shiro s’était libéré des racines et fonçait droit sur ma consœur à tête rousse venue à ma rescousse. Très bien. Qu’il fasse mumuse tous les deux, pendant ce temps-là je pourrais me délecter de ma première proie toujours prise au piège dans l’enchevêtrement de racines.


Physical Burst.


Boosté par ma magie, je fonçais sur la demoiselle électrique à une vitesse doppé, mon couteau à la main, juste après que son camarade l’ait abandonné à son triste sort. Je comptais la percuter à pleine vitesse, et lui planter ma lame dans le cœur. Ce n’était pas très réfléchi comme attaque, mais je doute qu’on puisse m’en tenir rigueur dans mon état. Dépourvu de ma raison, je me battrais de la manière la plus primaire qui soit. Et au diable l’esthétique et la logique ! Maintenant, j’étais une bête assoiffé de sang.
Quatie Aeron
RaidenRaiden

avatar

Messages : 559
Date d'inscription : 28/03/2012
Âge : 22
Guilde : Fairy Tail
Magie / Malédiction / CS : Lightning God Slayer

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.855
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Illustre
MessageSujet: Re: Rencontre macabre dans les Bidonvilles [PV Quatie, Serena, Shiro²]   Sam 20 Oct - 21:07
La question posée à l’inconnu n’était rien de plus qu’une simple question rhétorique, après tout se retrouver face à un homme couvert d’une quantité de sang trop importante pour qu’il soit encore en vie et qui vraisemblablement pouvait encore se déplacer, il y avait peu de chance pour qu’il soit autre chose que l’assassin. D’autant plus qu’elle savait qu’il était resté allongé un long moment dans le sang de ses victimes, et la quantité de ce liquide séché sur ses habits était plus qu’une simple preuve. Elle avait bien vu le regard que lui avait lancé son camarade dans cette affaire, regard qui montrait clairement qu’il n’avait pas compris son petit jeu. Son adversaire non plus d’ailleurs… Ils devaient la prendre pour une demeurée… Pensaient-ils vraiment que l’on s’inscrivait dans le top cinq de Fairy Tail seulement en claquant des doigts ? Depuis peu elle essayait de vaincre ses adversaires avec un peu plus d’idées derrières la tête, pour éviter tout fiasco comme elle en avait eu dans la forêt des Waas ou encore sur l’île d’Hispalie. Et là elle essayait de déclencher une réaction chez l’homme sans nom qui se trouvait au sol, grillé vraisemblablement par son attaque. S’il avait pu utiliser une magie perdue, sans nul doute qu’il aurait pu au moins contrattaquer, si ce n’est même plus. Mais cela ne semblait pas être le cas…

En tout cas, malgré qu’il soit collé au sol, il semblait toujours capable de montrer tout son mépris, et de faire se faire facilement comprendre grâce à ses yeux. On dirait une pauvre petite bête en cage incapable de se défendre. Quatie avait finalement envie d’en finir le plus vite possible… Affronter un adversaire incapable de se relever après seulement un petit éclair, cela la désolait. Et Shiro semblait particulièrement énervé contre son adversaire. On aurait dit que la réaction de l’assassin après l’avoir vu faisait remonter à la surface un certains nombres de sentiments qu’il aurait préféré garder secret. Son apparence changea : il grandit un peu et sembla beaucoup plus musclé, de plus des écailles apparaissaient sur l’ensemble de son corps. Elle connaissait cet état pour l’avoir vu quelques fois chez Ethan. C’était la Dragon Force ; et il était étrange qu’il soit en mesure de l’activer par sa propre volonté. Si elle se souvenait bien, Ethan devait consommer une quantité de foudre phénoménale avant de réussir à activer cet état. Comment un jeunot comme lui pouvait l’utiliser de son plein grès ? Elle allait devoir en parler avec son Dragon préféré si elle souhaitait trouver la raison de cet étrange phénomène. Cela semblait faire rire l’homme qui ne s’était toujours pas relevé. Je me retournais pour prononcer à l’oreille de mon coéquipier :

« Je te le laisse, cela semble être une affaire entre toi et lui, si tu as besoin d’aide, préviens moi. »

Elle n’avait même pas fait un pas qu’elle remarqua que la jeune fille de tout à l’heure s’était éclipsée préférant certainement régler quelques affaires ailleurs. Néanmoins elle remarqua une autre personne, elle aussi encapuchonnée et portant vraisemblablement le même uniforme que l’autre assassin. Avant qu’elle n’ait pu réagir, des tiges sortirent du sol et virent s’enrouler autour de ses chevilles. L’inconnue prit alors une voix mélodieuse se moquant ouvertement des deux mages qu’elle pensait avoir pris dans ses filets. À peine quelques secondes s’étaient écoulées entre la fin de sa phrase et son intervention… Cela devait faire un moment qu’elle les observait. Mais pensait-elle vraiment que ces petites racines suffiraient à les retenir très longtemps ? Shiro enflamma ses chevilles pour bruler ses entraves, et se projeta sur la nouvelle, avec toute la rage dont il semblait être capable. Elle se retourna, mettant son corps dans une drôle de position bien tordue, les pieds regardant d’un côté, la tête tournée vers l’autre. Elle vit alors l’homme se relever un rictus sur le visage. Finalement elle allait devoir s’en occuper… Que c’était malheureux, elle avait perdu l’habitude d’affronter des adversaires plus faibles qu’elle… Il se mit à courir dans sa direction, et utilisa un sort. Sa vitesse s’accrue fortement, mais ce n’était pas encore assez pour surprendre la God Slayer de foudre. Elle chargea ses poumons et libéra une grande quantité d’énergie électrique de couleur noire sur son adversaire. À qui pouvait-il bien penser avoir affaire ? Laissant son adversaire dans un nuage de fumée, elle se baissa et attrapa ses propres entraves avant de les griller totalement avec une puissante décharge. Sincèrement à quoi pouvaient donc penser ces deux pantins ? Elle avait lu les rapports sur une certaine Gosuto, elle s’était une vraie assassin. Elle ne s’était jamais fait prendre, jamais repérée, et surtout elle ne semblait jamais avoir fait d’erreur. En comparaison ces deux mages étaient de simples apprentis.

Elle se mit en gardes, attendant que son adversaire surgisse de la fumée pour qu’elle l’affronte à nouveau. Elle sentait petit à petit l’excitation du combat monter en elle. Elle allait réussir, le mettre en prison, et puis après elle irait s’occuper de l’autre, si toute fois Shiro avait besoin de son aide...
Melodia Shūhebi

avatar

Messages : 193
Date d'inscription : 19/07/2012
Âge : 22
Guilde : Oracion Seis
Magie / Malédiction / CS : Kimochi no Mahô ~ Magie des Sentiments
Magie / CS Secondaire : Ningyo no Mahô ~ Doll Play Magic

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.875
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputée
MessageSujet: Re: Rencontre macabre dans les Bidonvilles [PV Quatie, Serena, Shiro²]   Sam 27 Oct - 7:54

Nusty + Quatie + Shiro
©️ Never-Utopia
Le feu, l'élément le plus destructeur de la nature. Il nettoie et purge toute la saleté du monde, qu'elle soit vivante ou non-vivante. Humains, animaux, plantes, bactéries, tous étaient incapables de survivre à la chaleur d'une flamme. Tous, exceptés les dragons. Igneel en particulier. Représentant de la magie liée au feu, il y avait des rumeurs selon lesquelles il aurait eu un fils, voir peut-être même deux. Melodia n'en avait jamais rencontré, toutefois sa mère lui avait reportée les expériences faites avec des lacrymas, pierres dites au pouvoir incommensurable dont l'une semblait contenir la magie du Dragon Slayer de Feu. Pour être capable de se transformer en semi-dragon, l'on devait être parenté d'une quelconque manière avec un véritable dragon. Le jeune garçon auquel s'en était pris Nusty un peu plus tôt correspondait à la parfaite description d'un Dragon Slayer dans la force de l'âge. Des écailles lui recouvraient la peau à certains endroits et la puissance magique qu'il dégageait n'avait rien de comparable. Il fallait avouer que les petites racines qu'elle avait envoyées sur lui n'accomplirent aucune merveille si ce ne fut que d'offrir un spectacle de brindilles brûlées. Heureusement, la terre sembla étouffer la chaleur, empêchant le feu de se propager partout sur l'arbre et d'enflammer par la même occasion la maison à laquelle il était relié.

Cette démonstration de force ne fit que surprendre un peu plus la mage noire, qui derrière sa capuche masquait un visage étonné. Il ne faisait aucun doute que ce jeune homme était rongé par une haine immense et qu'en interrompant la scène, cette haine s'était orientée vers elle. Précisément sur elle. Dès le moment où son regard orangé s'était mêlé au sien, elle aurait dû se mettre en garde. Une rage aussi forte que celle qui l'habitait ne devait pas être prise à la légère. Mais pourquoi se précipiter sur elle ? C'était pourtant son très cher collègue qui était responsable d'une telle rancune. À moins qu'il était énervé à en perdre la raison et à s'en prendre à n'importe qui. Dans ce cas, si sa copine qui l'accompagnait se trouvait accidentellement au milieu du chemin, s'en prendrait-il à elle également ?

Pas le temps de se poser la question, parce qu'en une fraction de secondes, voilà le méchant qui n'était qu'à quelques centimètres de la Shuhebi. La vitesse à laquelle il s'était déplacé était fulgurante. Si elle avait été la fille d'il y a quelques semaines, elle se serait pris le bonhomme en pleine face. Ayant développé un peu plus sa technique au corps-à-corps depuis son entrée au sein d'Oracion Seis, maintenant elle pouvait être la fille qui se prenait l'attaque encore en pleine face, mais avec une réduction de dégâts. En effet, la surprise l'ayant dépassée, elle n'avait pas eu le temps de se pousser avant l'impact. Laissant seul le réflexe agir, elle fléchit les genoux à l'instant même où l'adversaire se frappait contre elle. Recroquevillée en petite boule par terre, cela aurait été une superbe stratégie si elle avait possédé une masse suffisante pour la garder bien stable au sol. Sauf que le poids-plume qu'elle était lui permit de s'envoler dans la même direction que son attaquant. Emmitouflée de sa cape, elle déboula sur le sol et essaya d'activer le mécanisme d'invisibilité. Petit bémol : lorsque les pieds de l'ennemi sont en feu, mieux vaut les éviter. Or, elle s'était jeté droit dessus et le dehors du tissu s'enflammait déjà. Une chance, la petite roulade contre la terre atténua les effets dévastateurs du feu sur la cape. Mais pas sur ses cheveux.

Sale, pleine de poussière et un peu sonnée, Melodia nécessita quelques secondes pour se relever. L'invisibilité de sa cape ne semblait plus fonctionner, elle était à la vue de tous. Bien que son corps lui faisait ressentir les méfaits d'une roulade contre le sol dur, une soudaine détermination lui imposait de rester debout. Parce que maintenant ça devenait personnel. Ce garçon pouvait bien désirer une vengeance ou un contact charnel plus intense avec une dame, peu importait, s'il portait atteinte à la propreté du corps de la déesse Athéna il devait en payer le prix. Bien qu'il était plus puissant physiquement, si ses sentiments pouvaient lui allouer de faire des erreurs, elle n'allait pas se gêner pour les utiliser. Se doutant que le Dragon Slayer avait à peine subit de dommages, la marionnettiste prit sous son contrôle tous les arbres environnants, détruisant par la même occasion deux à trois maisons de pauvres. Ces pauvres pourraient se débrouiller sans, elle en avait besoin plus qu'eux pour le moment. Ainsi, s'il amorçait un combat rapproché, il allait être servi. Et s'il décidait d'attaquer de loin, il pouvait prendre le risque de détruire encore plus de maisonnettes. C'était son choix, à ce stade-ci tous les scénarios étaient possibles.

Ayant oublié jusqu'au combat qui faisait rage à sa gauche entre Nusty et la jeune femme aux cheveux blancs, le bruit d'une explosion lui chatouilla à peine les oreilles. Elle ne pouvait pas détourner le regard vers les tentatives de son collègue, seulement espérer qu'il s'en sorte. Il était peut-être fou, mais elle appréciait un peu sa folie. Ça lui permettait de ne pas s'ennuyer en tombant dans la routine. Bien que théoriquement, elle était celle qui devait espérer s'en sortir vivante. De la chance, elle allait en avoir besoin. Et des idées, deux fois plus. Quant à de l'eau... si elle pouvait en trouver, ce serait parfait pour combattre ce monstre de feu.



HRP:
 
Shiro Rainfire****

avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 06/09/2012
Âge : 23
Guilde : Cait Shelter
Magie / Malédiction / CS : Fire Dragon Slayer 2nd Generation
Magie / CS Secondaire : Hi no Mahô

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.600
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Connu
MessageSujet: Re: Rencontre macabre dans les Bidonvilles [PV Quatie, Serena, Shiro²]   Jeu 1 Nov - 23:23
    Mes pieds brûlaient, ils brûlaient d'une flamme ardente et uniquement attisé par la force de ma haine pour la mage noire en face de moi. La jeune femme maniant les arbres allait prendre la déflagration de ma plus profonde haine, une haine sans nom ni honneur, une haine sans fondements lui étant associé à elle personnellement. Une haine à l'encontre de son choix sordide de livrer la foutue magie à une guilde qui se fiche de la valeur d'une vie. La flamme sur mon front augmenta en intensité et le poids de mes gants aussi. Plus ma magie augmentait, plus les dispositifs sur mon corps plombaient mes capacités physiques pour ralentir ma force mais, imaginez un chien battu à mort, un chien que l'on désigne dès le départ à être un outil de combat et qui ne vit désormais que grâce et par la colère, imaginez un tant soit peu que la douleur ne fasse plus effet sur lui et que peut importe le nombre qu'il reçoit son esprit est embrumé par la haine. Comble de l'ironie ce chien mordrait son maître qui la poussait à devenir ainsi, alors ce même maître lui met une muselière pour se protéger mais, le chien ne discerne plus le fait d'être avec ou sans protection particulière car, seul la lame de son esprit compte pour lui. Seul le fait de se battre lui fait lutter pour lui et sa survie. Je suis ce Chien et la jeune femme représente le Maître noir.

    Après avoir essayé d'esquivé mon coup en se recroquevillant en boule sous mes pattes elle parut enfin énervée suffisamment. Mes crocs firent un tour sur mes lèvres inférieures et un sourire carnassier s'étira sur mon visage.
    Haine.
    Douleur.
    Regret.
    Ces trois sentiments sont ceux qui m'habitent en cet instant moi pauvre gosse de presque seize ans, moi pauvre enfant qui n'ai connu que pour seule distraction le Shi-Fu-Mi dans une cellule.
    Je me retournais tranquillement vers mon ennemie et je la fixais elle qui venait juste de se relever, sans attendre plus de cérémonie je me mis à courir dans sa direction, avalant les quelques mètres nous séparant pour apparaître devant elle, poing serré et mon coude s'enflammant pour propulser mon bras à une plus grande vitesse et ainsi augmentait sa force d'impact. Karyū no Enchū ou le coude du dragon de feu.

    Durant le laps de temps séparant le geste et l'endroit de la cible je me mis à réfléchir, me souvenant des horreurs que les collègues de la jeune femme m'avaient faite et des horreurs faite à ma soeur de coeur Mélissa. Ses mots me revinrent en tête : « Puisses-tu ne jamais connaître la haine Oto-kun ».
    Je suis désolé Nee-san mais, je ne suis que haine, douleur et regret. Une larme s'échappa de mon oeil droit, la première depuis des années une larme faite pour punir, purger et anéantir un ennemi. Mon gant devint plus lourd encore, sensation illusoire que j'étais le seul à sentir qui n'a aucune répercussion sur la violence de mes coups, ni augmentait ni affaiblit. Ma larme atteint ma main ganté et disparu dans les flammes de mon corps comme si elle n'avait pas existé.


    -Disparaît mage noire.

    Mon poing se rapprocha encore et encore du visage de ma cible. J'allais anéantir une mage noire qui ne méritait que ça.

    -Soit jugée par les flammes, puisse t-elle t'accorder la paix et l'expiation.

    Je crois que finalement après coup, que ma haine avait obscurci mon jugement car ce n'était pas le dernier échange de coup que nous avions. Loin de là. Je ne prêtais même pas attention à la mage de Fairy tail mais, au fond de moi j’espérais qu'elle s'en sortirait.


Karyū no Enchū/Coude du dragon de feu

Shiro crée des flammes intenses qui éclatent à l'arrière
d'un de ses coudes, augmentant la puissance de frappe
du bras correspondant qui est propulsé vers l'avant
pour frapper l'adversaire. L'attaque résultante est assez forte
pour envoyer la cible en l'air sur plusieurs mètres.
Nusty Florem

avatar

Messages : 74
Date d'inscription : 05/08/2012
Âge : 23
Guilde : Oracion Séis
Magie / Malédiction / CS : Arc of Blood

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.595
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Connu
MessageSujet: Re: Rencontre macabre dans les Bidonvilles [PV Quatie, Serena, Shiro²]   Mar 6 Nov - 17:55
Je retrouve mes esprits, mais mon regard se brouille. Je suis plongé dans un nuage de fumée. Tout est flou. Je suis allongé sur le sol et mes membres tremblent encore du choc qu’ils viennent de recevoir. J’ai mal partout. Cette femme est trop forte pour que je la tue. Mes pulsions meurtrières ont disparus. Voilà que je retrouve la raison, hélas mon corps est paralysé et refuse de bouger. Ces sensations me sont familières. C’est comme il y a sept ans de ça, quand j’étais encore son jouet. Je tressaille. Je ne veux pas m’en souvenir. Un violent spasme me traverse. Encore une décharge électrique ? Non, ça suffit. Arrêtez. Stop. J’AI DIT STOP !!

~~~~~~~~~~~~~~

/ FLASH BACK /

« AAAAAAAAAAAAH !! *halète* Je vous en supplie maître. Arrêtez ! *pleure* »

Je tire sur mes bras, mais ils sont retenus par des chaines. Du sang coule de mes poignets. Je ne le vois pas, mais je le sens glisser le long de ma peau. J’arrive à peine à bouger le reste de mon corps. Il est paralysé. Je gémis et manque de rendre mon déjeuner à mes pieds.

« Cesse de pleurnicher, tu m’agaces. J’essaye de t'aider à vaincre ta peur de la foudre, tu devrais m’être reconnaissant ?! »

Je vous suis reconnaissant. J’ai compris, maintenant. Rien ni personne ne peut m’infliger pire supplice que vous. Je n’ai pas à craindre les éclairs, la seule chose dont je dois avoir peur c’est vous, maître !

« S’il vous plait…stop ! *chouine* »

Les mots ne veulent plus sortir de ma bouche. Je n’en peux plus. A l’aide.

« Petit ingrat ! »

Et ça recommence.

« AAAAAAAAAAAH !! »

/ FLASH BACK /

~~~~~~~~~~~~~~

Retour à la réalité.
Je suis à bout de souffle rien qu’en repensant à ce que j’ai subi cette nuit-là. J’étais enchainé à un mur pendant que mon mentor m’électrocutait pour son plus malin plaisir. Chaque décharge électrique était synonyme d’une douleur intense. J’avais l’impression qu’on enfonçait des milliers d’aiguilles sur chaque parcelle de mon être. En ces temps-là, je venais d’avoir quatorze ans si je me souviens bien, mon maître, Belzebub, m’avait surpris une nuit recroquevillé sous mon lit. J’étais terrifié par un orage qui grondait. Malheureusement pour moi, l’esprit dérangé de mon mentor avait vu en ma peur des orages un nouveau genre de torture pour me briser : Les électrochocs ! Chaque nuit après qu’il eut découvert ma phobie j’avais droit à une séance de ces sévices pendant plusieurs heures. Pour ne rien vous cachez, j’étais loin d’apprécié ce genre de supplice. Maintenant que j’y pense, ce fut sans doute une des pires tortures que mon maître ait pu m’infliger. Peut-être est-ce à cause de ça que mon esprit est dérangé ? Je dois avoir une ou deux cases qui ont grillées à cette époque-là. Toutefois, je dois avouer que cela m’a appris une chose importante que j’avais oubliée jusqu’à présent. Rien, absolument rien ne pourra être pire que tout ce que cet homme m’a infligé ! Peu importe ce qu’on pourra me faire subir je finirais toujours par me relever et me battre de toutes mes forces. Si on m’a surnommé le Vampyr ce n’est pas seulement parce que je vide toutes mes victimes de leur sang. A l’image de ces créatures démoniaques je suis moi aussi immortel !! Et il était temps de le montrer à tous ceux ici présents…


La fumée autour de moi s’était dissipée, et en levant la tête je pouvais voir très clairement la mage de foudre qui m’avait envoyé embrassé le bitume. Elle était sur ses gardes et m’attendait. Elle avait raison de faire ça, notre tête-à-tête n’était pas encore fini ! Mon corps était engourdi mais ça n’avait pas d’importance. J’essayais tant bien que mal de me relever et de tenir debout. Mes jambes tremblaient. J’avais l’air pitoyable. Tant pis, au moins je n’étais plus à terre. Je pris une grande inspiration sans détacher mon regard de la Raiden des fées. Des sensations de douleur me revenaient, ramenant avec elles mon insatiable soif de tuer. Finalement ce bref moment de lucidité n’aura duré qu’un court instant.


« J’ai croisé des fillettes qui frappaient plus fort que ça ! C’est tout ce dont tu es capable ? Ahahah, il en faut plus pour me battre… »

Le but de cette tirade ? Aucun, si ce n’est la provoqué et l’agacé autant qu’elle le fait avec moi ! Je sais, je suis insupportable, mais que voulez-vous ? On est ce que l’on est, rien de plus rien de moins. Mais trêve de bavardage, il est temps de la tuer. Quelque chose se déchire. Un craquement humide résonne. Ce bruit émane de moi. Personne ne peut le voir, mais sous mes vêtements mon corps se constelle d’entailles et de coupures. Viens alors le tour de mes bras, qui eux sont visibles aux yeux de tous. Ma peau se déchire et mon sang gravite autour de moi. Voilà à quoi ressemble ma macabre magie. J’espère vous avoir surpris car ce n’est pas tous les jours qu’on rencontre un utilisateur de l’Arc of Blood. Il y a la une importante quantité de sang, plus que ce qu’un individu normal pourrait se passer. Avec ma magie je peux me limiter au strict minimum pour survivre. Le reste me sert à attaquer, mais ça vous n’allez tarder à le voir de vos propres yeux.

Voilà que le sang qui gravite autour de moi se fige, puis se fragmente en une multitude de petites sphères écarlates. Alors les sphères s’allongent, et finissent par se changer en piques qui viennent se placer devant moi, prêt à se loger dans la chair de quiconque se mettra sur leur chemin. Voici Adonis, la technique de manipulation du sang !
Je recule un pied pour prendre mon appui et lève un bras en avant pour faire déferler les piques écarlates sur toute la ruelle devant moi. Personne ne sera épargné par ma pluie de sang, je vais tous les abattre sans aucune distinction !!
Quatie Aeron
RaidenRaiden

avatar

Messages : 559
Date d'inscription : 28/03/2012
Âge : 22
Guilde : Fairy Tail
Magie / Malédiction / CS : Lightning God Slayer

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.855
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Illustre
MessageSujet: Re: Rencontre macabre dans les Bidonvilles [PV Quatie, Serena, Shiro²]   Sam 10 Nov - 0:39
-Soit jugée par les flammes, puissent-t-elles t’accorder la paix et l’expiation.

Quatie soupira, pour qui se prenait Shiro ? En tout cas, pas pour un moins que rien… espérait-il vraiment que se la jouer serait suffisant pour l’emporter. En tout cas, même sans se retourner elle pouvait sentir la chaleur de ses flammes sur son dos, la seconde génération des Dragons Slayers n’était au final vraiment, vraiment pas mauvaise. Il lui fallait maintenant retourner à son propre combat, selon son ressentit, Shiro ne devrait pas avoir trop de mal avec son adversaire. La fumée devant elle s’était dissipée, mais son adversaire ne semblait toujours pas décidé à se déplacer. Que c’était ennuyeux il ne semblait même pas capable de faire face à un malheureux éclair. Il finit néanmoins par se relever, mais Quatie voyait bien qu’il était encore faiblard, ses jambes tremblaient, et on aurait dit qu’un simple coup de vent aurait suffi à le faire tomber. Il avait toujours son regard fou, son sourire possédé comme s’il allait d’un instant à l’autre éclater de rire pour un rien. Dans un sens il lui faisait un peu pitié, après tout il n’avait plus vraiment toute sa tête, peut-être que le mettre en prison pour ce qu’il avait fait n’était pas une bonne idée, et qu’il y avait quelque chose de mieux, une meilleure option pour lui…

« J’ai croisé des fillettes qui frappaient plus fort que ça ! C’est tout ce dont tu es capable ? Ahahah, il en faut plus pour me battre… »

« Et moi j’ai croisé des gamins qui étaient capables de résister à ces décharges sans passer vingt minutes au sol pour récupérer… S’il en faut plus pour te battre, fait au moins preuve d’un minimum de force et de puissance… »

Elle allait ajouter quelque chose, mais la fin de sa phrase mourut dans sa gorge. Quelque chose d’étrange était en train de se passer, et Quatie n’arrivait pas à trouver une explication rationnelle à ce qu’elle voyait. La peau de son adversaire se déchirait de partout, du moins au niveau des bras, dans des craquements inhumains, mais le plus « spectaculaire » c’était la quantité de sang qui gravitait autour de lui. Vu les entailles sur ses bras, cela devait très certainement être son sang, mais il y en avait beaucoup trop… Un humain normal ne pouvait pas survire après avoir perdu autant de son liquide vital, et pourtant le déganté tient toujours debout et semble encore bien vivant. Soudain le sang se durcit et prend forme, la forme d’innombrables petites piques de sang. Elle a déjà vu cette technique, ou plutôt quelque chose de similaire, chez son plus grand adversaire, celui que l’on surnomme Cobra. Il faisait la même chose avec sa magie, mais elle de poison ; il créait un nombre incalculable de dards ou piques, et les projetait sur l’adversaire. L’homme avait certainement la même idée derrière la tête. La jeune God Slayer de foudre plaça ses mains l’une au-dessus de l’autre, et créa une sphère de foudre, elle joignit ensuite ses mains et les mit devant elle.

« Raijin no Kagutsuchi »

La masse de foudre noire qui fonça à la rencontre du sort de son adversaire était énorme, la quantité de magie mise dans ce sort était bien différente de celle mise dans ses deux précédentes attaques. Il s’agissait ici de réduire de façon considérable la puissance de l’attaque de son adversaire, et non pas de lui porter un coup décisif ; elle savait que sinon ce ne serait pas seulement elle qui serait balayée, mais aussi Shiro et son adversaire. Les deux sorts combattirent un moment, jusqu’à ce que ces éclairs arrivent à leur capacité maximale laissant passer le reste des piques à travers un nuage de poussière. Les premières arrivées blessèrent la jeune Raiden, de façon superficielle mais à de nombreuses reprises. Ses bras étaient désormais lacérés, et des gouttes de sang coulaient par intermittence et à petit flux. Mais elle n’attendit pas que l’attaque soit finit, elle utilisa un pas éclair pour se projeter dans le ciel, puis un autre pour se retrouver derrière l’emplacement présumé de son adversaire. Ses bras n’étaient pas la seule partie endommagée, et sur une longue durée, cela pourrait se révéler être un problème. Elle remplit à nouveau ses poumons de foudre, qu’elle recracha sur l’endroit où se trouvait quelques secondes plus tôt son adversaire.

« Dis-moi, qui es-tu jeune assassin ? »

Elle se trouvait désormais dos à une maison et à son arbre, avec encore une possibilité de recul d’au moins deux/trois pas. Il lui fallait impérativement gagner ce combat sans quoi elle ne pourrait qu’ajouter une défaite de plus à son compteur.
Melodia Shūhebi

avatar

Messages : 193
Date d'inscription : 19/07/2012
Âge : 22
Guilde : Oracion Seis
Magie / Malédiction / CS : Kimochi no Mahô ~ Magie des Sentiments
Magie / CS Secondaire : Ningyo no Mahô ~ Doll Play Magic

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.875
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputée
MessageSujet: Re: Rencontre macabre dans les Bidonvilles [PV Quatie, Serena, Shiro²]   Jeu 15 Nov - 5:01

Nusty + Quatie + Shiro
© Never-Utopia

Une maisonnette venait de s'effondrer dans un craquement assourdissant de pièces métalliques, de carton et de chaume lorsque le jeune dragon s'élança sur la mage noire. Les pauvres habitants qui sortirent du taudis, le garçon ne les vit pas. Mieux, il ne sembla rien remarquer des arbres qui commençaient doucement à se mouvoir autour de leur aire de jeu. Son regard, sa haine et son sourire carnassier n'étaient dédiés qu'à Melodia. Bien que celle-ci ait une amère opinion envers son adversaire, son niveau de colère était nettement moins élevé que celui du monstre de feu. À ce stade-ci, seuls les sentiments paraissaient diriger le combat du garçon... une mauvaise nouvelle lorsqu'on ignorait se trouver devant un maître de la Kimocho no Mahô. Les erreurs de jugement qui pouvaient découler de ce face-à-face réussiraient peut-être à faire pencher la balance en faveur du côté sombre.

Quoi qu'il en soit, pour le moment un poing se dirigeait droit sur le visage de la petite dame, et avec la vitesse à laquelle il arrivait, s'il n'y avait aucune esquive, personne ne serait apte à reconnaître la peau, le sang et les os qui formaient le joli minois de la demoiselle. Prenant sur ses muscles déjà endoloris, la jeune femme tenta de se pousser du chemin en effectuant de petits bonds vers l'arrière, mais cela ne fit que retarder le choc entre leurs deux corps. Ou plutôt, entre leurs deux énergies. La main du pourfendeur de dragon vint frôler la joue de Melodia, ayant complètement passée au travers de l'arbre moisi qu'elle avait jeté entre eux au dernier moment. Par ce faible contact, elle put ressentir toute la puissance et la chaleur que dégageait le garçon, et cela la fit frémir bien malgré elle. Effectuant de son mieux une rotation avec son pied droit, elle choisit de s'éloigner en poussant avec son pied valide sur le tronc de l'arbre coupé en deux, arbre auquel elle ordonna de s'enrouler autour de l'ennemi. Cette piètre tentative avait pour objectif d'occuper le mage de feu pendant que la fugitive évacuait les lieux.

Volant sur plusieurs mètres, sa position perpendiculaire à celle du jeune homme, elle atterrit au sein d'une cour privée. Sale et malodorante, les détritus faisant partie intégrante de la vie aux bidonvilles. La clôture en bois qu'elle défonça lui laissa un mal de crâne atroce, et la culbute qu'elle dut exécuter pour revenir sur ses jambes rendit la région du cou sensible. Trop sensible pour supporter les épaules qui s'affaissèrent durement sur le mur de brique d'une habitation. Ce petit pouvait bien parler de jugement, d'expiation et de paix, elle avait eu sa dose de moral avec ce coup-là. Pourtant, décréter le combat « terminé » aurait été une erreur monumentale. Parce qu'à peine tournait-elle la tête vers la rue afin d'ordonner aux restes de ses compagnons végétaux de se ruer sur l'homme qu'elle maudissait pour l'étouffer entre leurs branches craquelées, qu'un éclair noir lui sautait aux yeux. Un sort relativement puissant se préparait et la marionnettiste n'appréciait guère l'effet indomptable qu'exhalait les nombreuses lueurs qui virevoltaient de part et d'autre de la ruelle. Ajouté à cela un potentiel magique inconnu et il se forme une mage noire invisible. Quand bien même Nusty pouvait être en danger, la rouquine n'allait pas risquer sa vie.

Sa cape aux couleurs sombres l'aidant à se camoufler parmi les maisonnettes, elle resta immobile, collée contre le mur et priant pour que rien ne l'atteigne. Ce bref répit accentua sa respiration, qui devint plus superficielle qu'elle ne l'était déjà. Le stress semblait la posséder peu à peu, surtout à la vue de la situation qui devenait plus incontrôlable au fil du temps. Avec tout ce raffut, le petit accrochage qu'elle avait pris soin de débuter au sein de la patrouille de Chevaliers Runiques ne ferait pas long feu. Si l'on découvrait sa présence en ce lieu... elle n'eut pas le temps d'y penser, parce que de petits projectiles rouges vinrent lui rendre visite. Quatre lui découpèrent le tissu de sa cape et la peau des bras, et un lui vola une mèche de cheveux. Le reste, elle les évita en se faufilant derrière une vieille dame qui avait eu la gentillesse de sortir de la maison à laquelle la déesse venait de détruire une clôture. Athéna n'avait rien vu venir, elle n'avait rien esquivé. Sauf qu'après coup, en y regardant de plus près, elle sut immédiatement de qui cette petite attention provenait...

« NUUUUUUSTYYYYYYY !!! »
Voilà, elle s'était échappée ; à cause de la douleur et de l'énervement sans doute. Son cri devait avoir réveillé les habitants du voisinage qui dormaient, en plus de révéler son exacte position à son ennemi flamboyant. Ce premier point cité n'était pas une mauvaise idée en soi, car plus de témoins signifiait plus de cadavres pour Melodia, qui avait une subite envie de carnage. Que ces mages officiels osent lui enlever ce plaisir pour voir ! Quant à l'affront de son cher collègue, pour sûr elle allait se venger et il devait déjà le savoir, même s'il ne la voyait pas derrière le nuage de poussière. Leur mésentente pouvait contribuer à leur perte, pour le moment tant que le Vampyr en faisait partie la mage noire serait satisfaite.



Dernière édition par Melodia Shūhebi le Ven 30 Nov - 4:22, édité 1 fois
Shiro Rainfire****

avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 06/09/2012
Âge : 23
Guilde : Cait Shelter
Magie / Malédiction / CS : Fire Dragon Slayer 2nd Generation
Magie / CS Secondaire : Hi no Mahô

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.600
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Connu
MessageSujet: Re: Rencontre macabre dans les Bidonvilles [PV Quatie, Serena, Shiro²]   Mer 21 Nov - 23:16
    Elle avait fuie depuis ma précédente salve et avait ordonné à un de ses arbres de venir s’enrouler autour de moi. Ma haine brûla ces pâles racines d’arbrisseaux, une flamme qui sortait en permanence de mon corps, néanmoins je dus forcer la chaleur pour les réduire en cendres. La mage noire avait disparu de mon champ de vision, étrange attitude pour une combattante, avait-elle peur de moi ? Je pourrais comprendre, car après tout c’est la rage qui me faisait bouger et je devais ressembler à un monstre à écailles avec cette apparence. Les dragons sont des créatures de cauchemars pour tous les hommes de cette terre et en affronter une partie de la puissance devait être éprouvant. Surtout quand celle-ci est une malédiction, elle se comporte comme une lame volant au hasard sur une plaine sans herbes. Je me retournais vers la mage de fairy tail et son adversaire qui jouer avec du…sang. Un étrange tourment. Elle s’en sortirait seule j’en étais persuadé. Elle est forte. Soudain un cri attira mon attention, le cri d’une jeune femme en colère. Le cri de mon adversaire. Je me tournais et je partis comme un fauve traquant un animal, cherchant ma proie, ma sorcière à anéantir. La position était proche d’une maison, dans une cour intérieure plus précisément. Je me précipitais dans cette direction enflammant mes bras d’un feu ardent et impatient de brûler ce qui passerait à sa portée. Et ce qui passerait à sa portée serait une magnifique mage noire servit sur un plateau d’argent.
    Je me mis à courir, droit vers ma cible où plutôt l’endroit d’où elle avait crié. Au loin j’aperçus les chevaliers runiques se rapprocher de nous et descendre les quartiers au pas de courses. Après tous nous étions à Crocus….Mais malgré tout je vis avec effroi des villageois sortir de leurs maisons, ils étaient en danger. L’horreur atteint son paroxysme quand je distinguais un enfant d’environ six ans sortir en courant et se diriger vers nous. Mes colonnes de flammes allaient s’abattre sur ma cible qui était caché juste dans la maisonnée en face de moi. Au dernier moment je joignis mes mains pour créer une seule colonne. Cette technique s’appelle Karyū no Yokugeki, les ailes du dragon de feu. J’entrais dans la cour j’abattis les flammes sur le jolie minois de la jeune femme. Tout en effectuant mon attaque je lâchais un tonitruant :


    -Crève Sorcière !

    Une fois sur le sol je créais un cercle de flammes autour de la jeune femme et de moi à l’aide de la Hi no Mahô. Des flammes s’échappèrent de mes doigts créant dans un petit tourbillon un rond de flammes. Je fixais mon adversaire dans ce mélange de d’arène de combat post-apocalyptique et urbain. La sensation que bientôt elle se tordrait de douleur sous l’effet des flammes de ma grotesque malédiction me fit sourire, un sourire presque joyeux. Enfermé un mage noir. Lui faire payer. Pour les maltraitances, pour Nee-san. Pour la…
    Vengeance.
    J’espérais qu’avec le cercle de feu aucuns villageois ne s’approcheraient du champ de bataille et que surtout le petit garçon se serait éloigné. En attendant je fixais la mage noire, avec une forte haine dans le regard. Je n’étais plus vraiment moi-même, enfin j’étais plutôt le vrai moi sans l’être. Si j’étais dans cet état c’était bien malgré moi et à la fois pour moi. Je voulais juste la réduire en cendres.
Quatie Aeron
RaidenRaiden

avatar

Messages : 559
Date d'inscription : 28/03/2012
Âge : 22
Guilde : Fairy Tail
Magie / Malédiction / CS : Lightning God Slayer

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.855
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Illustre
MessageSujet: Re: Rencontre macabre dans les Bidonvilles [PV Quatie, Serena, Shiro²]   Lun 7 Jan - 17:31
« Dis-moi, qui es-tu jeune assassin ? »

Quand son adversaire entendit son souffle dans son dos, il s’écarta de quelques pas pour lui faire face à nouveau et mettre de la distance entre eux. Mais la jeune God Slayer de foudre comprit à son air qu’il ne voudrait pas lui répondre. Faisant donc un nouveau pas éclair, elle arriva de nouveau dans son dos sans que celui-ci ne comprenne ce qui lui arrivait. Lui attrapant les poignets pour qu’il ne puisse pas se retourner, elle prit une grande inspiration et recracha un Raijin no Dogo à pleine puissance. Comme elle l’avait dit, elle n’avait pas le temps de jouer avec des adversaires plus faibles qu’elle. Relâchant son étreinte, elle lui asséna un coup de pied pour l’envoyer valser dans le mur le plus proche, ce sans aucun ménagement. Au même moment, l’autre adversaire hurlait un nom, un cri empreint de douleur et de colère. On sentait l’agacement de cette jeune femme qui espérait sans doute en finir le plus vite possible avec eux. Malheureusement pour elle, elle se retrouvait désormais en désavantage numérique, ainsi qu’en termes de puissance.

Repérant la menace, Shiro créa un cercle de feu autour d’eux, mais la laissant hors de cette arène improvisée. Le laissant régler tout seul son combat, elle se tourna vers le jeune homme qu’elle pensait pour l’instant hors-jeu. Après avoir pris cette attaque de plein fouet, nul doute qu’il aurait un peu de mal à se relever et à continuer, mais d’un autre côté tout était possible, et son rôle était de s’assurer qu’il ne tenterait rien de stupide avant l’arrivée des Chevalier Runiques, qui probablement alertés par le bruit, n’allaient pas tarder à débarquer. Prendre ces deux mages noirs serait une belle réussite et la récompense qui arriverait derrière serait sans aucun doute intéressante. Il ne restait plus qu’à surveiller cela encore quelques instants.

HRP:
 
Melodia Shūhebi

avatar

Messages : 193
Date d'inscription : 19/07/2012
Âge : 22
Guilde : Oracion Seis
Magie / Malédiction / CS : Kimochi no Mahô ~ Magie des Sentiments
Magie / CS Secondaire : Ningyo no Mahô ~ Doll Play Magic

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.875
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputée
MessageSujet: Re: Rencontre macabre dans les Bidonvilles [PV Quatie, Serena, Shiro²]   Mer 9 Jan - 21:12

© Never-Utopia
La jeune femme était déjà excédée par l'attitude de son collègue ainsi que la douleur qui s'installait doucement sur chacun de ses muscles, alors en sachant son corps en sueur et sa chevelure d'un habituel rouge flamboyant ternie par la poussière, la colère dont elle était l'hôte ne fit que s'accroître. Rien n'allait comme elle le souhaitait, le mage contre lequel elle combattait ne semblait montrer aucun signe de fatigue et le champ de bataille était devenu bordélique. Melodia aurait adoré manier ses amis en bois afin qu'ils cassent quelques nuques de ces pauvres innocents sortant de leurs antres de boue et de paille, sauf qu'une attaque venait en sa direction. Le nuage de débris s'estompait lentement et la mage noire ne vit la silhouette ardente du garçon qu'au dernier moment. Elle eut tout juste le temps de se pencher, laissant le loisir aux flammes projetées vers elle de lécher la chair meurtrie d'une vieille femme. Ce petit tour de passe-passe ne suffit malencontreusement pas à la protéger des brûlures, car quelques mèches chaudes parvinrent sur sa cape afin d'en faire plusieurs trous au niveau du dos qui écorchèrent sa peau de porcelaine. Merci à cette folle habitante des bidonvilles pour lui avoir sauvé la vie à deux reprises et merci à ce Dragon Slayer pour la mettre plus en rogne et en douleur. L'odeur parfumée qu'elle dégageait n'avait plus lieu d'être, remplacée par celle cuisante du tissu brûlé et de la sueur. La chaleur due à la proximité de ce mage de feu n'accentuait que le processus naturel par lequel le corps humain rejetait l'eau contenue en son intérieur. Ruisselante de gouttes salées, Melodia se retrouva prise au piège d'un cercle de feu qui les isolait tous les deux, elle et son adversaire. Personne ne pouvait voir au travers du mur de flammes ni entendre quelconque parole avec le crépitement incessant de ces dernières. La dame était laissée à elle-même ; Nusty ne viendrait jamais l'aider, pas plus que tout autre mage noir ou officiel se trouvant près de Crocus.

Le pouvoir d'un dragon, même partiellement, était impressionnant. Elle s'en rendait compte maintenant qu'elle avait une jolie vue d'ensemble sur l'être dont émanait toute cette puissance magique. Une certaine inquiétude, voire peur, lui tenaillait le ventre en croisant les deux iris à la teinte orangée. Ce regard noir, mauvais, manifestait une haine qui la faisait frémir. Un peu plus et ce petit aurait fait un mage noir talentueux ! Sauf qu'il semblait avoir une rancoeur profonde envers ce type de mage. Dommage. Melodia devrait se mette au devant de la scène afin de saisir la chance de sortir de cet enfer, car il ne la laisserait pas s'enfuir si facilement. Sentant les flammes dans son dos, elle se rapprocha du garçon inconsciemment en évitant le cadavre flambé qui gisait par terre. Elle était également en colère et son sang bouillonnait dans ses veines devenues bleu sombre. Elle ne se priva point pour laisser ses pensées traverser sa bouche en un discours spontané.

« BIEN ! Mais si j'meurs, tu f'ras quoi après ? Tu vas t'mettre à chasser tous les mages noirs du continent ? Y'en a des milliers ! Elle s'accorda une petite pause pour planter son regard déterminé dans celui de son interlocuteur. Un tombé, dix retrouvés. Chaque jour, de n'veaux méchants naissent. Des m'chants comme toi. Qui étaient s'posément gentils au départ. Alors quoi, tu vas m'dire qu'on a pas l'droit d'faire c'qu'on pense le mieux pour c'te planète pourrite ?! »

La Shuhebi était déchaînée, elle hurlait ces paroles emplies d'un désespoir qu'il était presque possible de voir, de toucher des doigts. Jamais elle n'avait ouvert son coeur ainsi ; la plupart du temps elle usait de sa magie pour le bon compte, pour que ses paroles atteignent les autres. Cette fois-ci elle y allait de façon sauvage et primitive. Sa vie était en jeu.

« Vas-y, tue-moi si tu l'oses ! Mais sache que ton combat est d'jà perdu d'avance. Tu p'rras jamais détruire la vermine de c'te façon. Pas en utilisant ta haine comme ça. »
À ce point, elle se permit de souffler l'Énigme de la Sérénité. Reiseisa. En réalité, elle voulait qu'il abaisse ses poings, qu'il se calme et réfléchisse à ces paroles. Celles-ci devraient être difficiles à saisir pour un mage officiel, d'autant plus que la jeune fille n'y avait pas été en précision dans ses propos. Elle attendait donc la réaction qui allait lui offrir soit la vie, soit la mort. Si ce garçon levait son sort, elle en profiterait sûrement pour s'enfuir en lui jetant une poignée de sable au visage et en activant le mécanisme de sa cape d'invisibilité, si elle fonctionnait toujours. L'arrivée des Chevaliers Runiques et l'éveil des habitants du bidonvilles le ralentiraient s'il la poursuivait et l'odeur se mêlerait aux autres. Elle pouvait bien trembler de toute part, avoir des larmes aux coins des yeux en conséquence à la chaleur et la douleur, Melodia Shuhebi restait une mage noire : l'Enchanteresse de Fiore, qui réduirait le monde à de simples cendres. Elle n'oubliait pas la promesse faite à sa mère, ni celle faite à la guilde Oracion Seis. Spyro engendrerait une bataille au corps-à-corps ou l'attaquerait mesquinement, elle se défendrait avec toute la volonté et l'énergie qu'il lui restait. Elle n'allait pas se laisser mourir. Pas tout de suite, du moins.

« Tuer est un art. Tu d'vrais essayer d'le comprendre avant d'tenter un chef d'oeuvre. »

Shiro Rainfire****

avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 06/09/2012
Âge : 23
Guilde : Cait Shelter
Magie / Malédiction / CS : Fire Dragon Slayer 2nd Generation
Magie / CS Secondaire : Hi no Mahô

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.600
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Connu
MessageSujet: Re: Rencontre macabre dans les Bidonvilles [PV Quatie, Serena, Shiro²]   Dim 27 Jan - 22:00
    La jeune fille encerclée par les flammes de mon pouvoir de Dragon Slayer péta littéralement les plombs. Mais vraiment. Elle cracha un venin tel, que je ne pus me retenir plus longtemps. Je montais mes poings à la façon d’un boxeur, mes gants scintillant sous l’effet de la chaleur et reflétant l’enfer dans lequel j’avais plongé mon affrontement et je me mis en garde. Ses paroles avaient un drôle d’effet sur moi, elles passaient et repassaient en boucle dans mon esprit. « Vas-y, tue-moi si tu l'oses ! Mais sache que ton combat est d'jà perdu d'avance. Tu p'rras jamais détruire la vermine de c'te façon. Pas en utilisant ta haine comme ça. »
    Tue-moi, tue-moi….Avec plaisir sorcière, avec plaisir. Mais la seconde partie de sa phrase me gênait, elle parlait d’éliminer la vermine comme si elle comprenait ce que je ressentais, comme si elle pouvait imaginer ce qui me dérangeais. Je devais détruire la magie. Pas seulement la magie noire ou ses adeptes mais, l’annihiler complétement, la rendre inoffensive comme un nouveau-né. Mais pourquoi la jeune fille avait cet effet sur moi. La magie ? Peut-être. Probable. Mais je ne dois quitter mon objectif des yeux, Nee-san m’a confié sa vie et celle de ceux qui souffre et pour rien au monde je ne voudrais la décevoir ou décevoir sa mémoire. Aussi lorsque mes poings furent placés devant moi, j’intensifiais autant que possible la flamme sur ma tête. Je voulais qu’elle montre ma détermination et mon envie de vaincre, de tuer les sorciers et sorcières. Anéantir. Détruire. Supprimer. Voilà les trois mots qui me faisaient vivre depuis des années, trois mots reflétant ma façon de vivre et d’être, trois petits mots donnant un sens à mon combat. J’ouvris la bouche et je dis calmement et froidement :

    -Que la chasse commence.

    Pourquoi tant de cruauté dans ma voix ? L’agacement que la mage noire me provoquait était sans précédent, elle me jugeait et ça, ça m’était insupportable, inimaginable. Qu’une mage noire me dise ce qui est mal, à ça non ! Non. J’allais l’attaquer et la tuer. J’allais faire son chef d’œuvre, elle allait voir et sentir la colère d’un homme-dragon, gouter aux flammes de la vengeance.
    Ma garde bien fixe et mes poings bien en évidence, je commençais à courir droit sur la jeune mage noire et je pris une grande inspiration pour souffler des flammes draconiques dans sa direction, dans moins de trois secondes je serais sur elle et je lui collerais mon poing dans la tronche. Mais comme tous les chasseurs qui se respecte, le plaisir ne devait pas empiéter sur la nécessité et là j’allais être humain, car j’étais un humain et pas une créature ou une bête. Je décidais de lever le sort de flammes autour de nous juste derrière elle. Ainsi un passage se créa, juste assez grand pour qu’elle passa si elle le voulait. Je lui laissais une chance de fuir, une chance de se repentir en cas de survie, une chance de goûter à la peur et lui faire passer l’envie de tuer et de s’amuser sur des innocents. J’allais être un chasseur traquant sa proie et elle serait ce gibier qui tente désespérément de fuir. Si elle contrait mon attaque et qu’elle fuyait je la traquerais pour la tuer et mettre sa tête sur mon tableau de chasse, enfin si je le pouvais mais, en tant que mage officiel je ne disposais pas ce droit. Pas dans le cas où elle était à ma merci et que je ne risquais pas de gros risques comme perdre la vie ou celle de population alentours. En fait je devais la capturer et c’est aussi pour ça que je lui laissais la possibilité de s’enfuir, pour que la peur prenne le dessus et que je puisse la retrouver plus tard pour l’exterminer.
    Il restait moins d’une seconde avant l’impact et perdu dans ces pensées je n’avais pas trop fait attention à la manière dont elle avait bougé.

    Une fois que tout fut terminé je m’éclipsais rapidement, ne faisant qu’un signe de tête à Quatie en la laissant seule. Elle expliquerait toute cette histoire aux chevaliers runiques et mettraient leurs lenteurs d’action en avant, je n’en doutais pas. Moi je repris la direction de Cait Shelter


Spoiler:
 
Quatie Aeron
RaidenRaiden

avatar

Messages : 559
Date d'inscription : 28/03/2012
Âge : 22
Guilde : Fairy Tail
Magie / Malédiction / CS : Lightning God Slayer

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.855
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Illustre
MessageSujet: Re: Rencontre macabre dans les Bidonvilles [PV Quatie, Serena, Shiro²]   Ven 1 Fév - 14:19
Les cris se faisaient entendre ici et là dans le bidonville. Celui-ci commençait d’ailleurs à lentement se réveiller autour d’eux et cela n’arrangeait vraiment pas leurs affaires ; en effet les badauds s’agglutinaient à distance raisonnable de l’action, devenant des cibles potentielles de leurs adversaires respectifs, mais représentant aussi une gêne pour les Chevaliers Runiques qui n’allaient pas manquer d’arriver, interpellés par ce qui se passait autour d’eux. Laissant quelque temps son adversaire étendu au sol après lui avoir remis un coup de jus pour s’assurer qu’il ne se relèverait pas de sitôt, elle s’en alla écarter la foule de curieux en leur demandant de bien vouloir rentrer chez eux, ou du moins de s’éloigner de la zone et de les laisser faire leur travail. L’aura bleutée de son tatouage de guilde les rassura et la renommée de Fairy Tail fit renoncer les plus téméraires à l’idée de s’opposer aux ordres de cette jeune fille. Le calme qui l’habitait semblait suffisant pour les renvoyer tous chez eux, la plus part rentrant vaguer à leurs occupations. Seulement quelques personnes restèrent dans les parages, prétextant d’habiter non loin, ou le fait qu’un de ses proches se trouvait dans la zone des combats et qu’ils ne repartiraient pas sans eux. Cela énerva quelque peu Quatie, mais la jeune God Slayer se contient et les plaça sur un côté de la route en s’assurant qu’ils laisseraient un passage suffisant aux autorités.

Le combat entre Shiro et le deuxième adversaire semblait sur le point de se terminer, en effet elle put entendre presque distinctement la voix de son coéquipier qui entamait une ultime attaque, ainsi que le cri de l’adversaire qui fut touchée. Le mur de feu s’estompa quelques temps après et Shiro s’en alla sans un mot, juste un petit signe de tête. Ce combat n’avait pas vraiment dû lui plaire, et il semblait quelque peu préoccupé par ce qui allait se passer. Retournant vérifier que son prisonnier était toujours en vie et allongé sur le sol dans la même position qu’elle l’avait laissé, Quatie remarqua la jeune fille qui les avaient attaqués quelques instants plus tôt et que Shiro semblait avoir vaincu. S’avançant vers elle, la jeune God Slayer constata qu’elle était encore consciente et capable de se battre, mais manque de chance pour elle la Tueuse de Dieux avait quant à elle encore une grande partie de son énergie en réserve, ayant combattu contre un adversaire faible. Libérant son aura de foudre autour d’elle, Quatie jeta un regard cruel à la jeune femme allongée au sol :

« Tu as exactement dix secondes avant que je ne t’attaque. Si tu ne te lève d’ici là et ne quitte pas cet endroit immédiatement, je te fais la peau et t’offre en trophée aux Chevaliers Runiques avec l’autre abruti allongé là-bas. Ne tente rien de stupide et fuis tant qu’il est encore temps. »

Les pas de la garde magique commençait d’ailleurs à se faire entendre et vu le bruit que faisait leur armure, elle pouvait estimer leur nombre à une dizaine. Seule l’assassin n’aurait aucune chance face à eux, mais si vraiment elle voulait tenter de se faire tuer, qu’elle essaye. Reculant sans lâcher la jeune femme des yeux, elle attrapa le jeune homme par le col et le tira derrière elle, partant à la rencontre des autorités qui se chargeraient de lui. Quand elle s’intéressa à nouveau à la jeune femme, celle-ci avait disparu. Elle offrit son cadeau aux Chevaliers, leur expliqua ce qui s’était passé dans les moindres détails, leur dit qu’un de leurs adversaires avait réussi à s’enfuir et pour finir aida les malheureux à chercher leurs proches disparut et à reconstruire leur taudis. Cela lui prit une bonne demi-journée et quand ce fut fini elle reprit le chemin de Fairy Tail avec le goût amer de ne rien avoir fait.

Spoiler:
 
Melodia Shūhebi

avatar

Messages : 193
Date d'inscription : 19/07/2012
Âge : 22
Guilde : Oracion Seis
Magie / Malédiction / CS : Kimochi no Mahô ~ Magie des Sentiments
Magie / CS Secondaire : Ningyo no Mahô ~ Doll Play Magic

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.875
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputée
MessageSujet: Re: Rencontre macabre dans les Bidonvilles [PV Quatie, Serena, Shiro²]   Jeu 7 Fév - 23:51

© Never-Utopia
La volonté est l'un des plus beaux cadeaux offerts aux humains, car elle permet d'exprimer une pensée ou une valeur avec toute la vivacité du corps et de l'esprit rassemblés. Un enfant triste d'avoir perdu son doudou amorcera des recherches archéologiques pour le retrouver, au même titre qu'une femme meurtrie par la vision de son mari battant leur jeune garçon s'interposera lors d'une énième dispute. Un jour ou l'autre, les gens doivent faire face aux problèmes auxquels ils sont confrontés, que ces derniers soient d'ordres familiaux, professionnels ou amoureux. Qu'est-ce qui les pousse à tenir debout pour vaincre plutôt que de fuir en courant ? La volonté, la détermination qui s'émoustille dans leurs coeurs. D'ailleurs, à ce sujet, celle de Spyro semblait brûler aussi intensément que la flamme rouge qu'il avait sur la tête. Le petit discours de Melodia avait eu un effet, mais un effet inattendu et indésirable. Que la chasse commence ? Avec plaisir. Le mage de Cait Shelter n'était pas le seul à se voir doté d'une persévérance hors du commun -s'apparentant surtout à un désir de gagner, mais laissons ce détail de côté-, puisque pour le moment une mage noire griffée par la douleur désirait plus que tout faire ses preuves et démontrer la vérité de ses propos. Même si l'adversaire possédait une puissance infiniment plus grande que la sienne...

Ainsi, dès que le sort la retenant prisonnière fût levé, elle s'engouffra à l'air libre afin d'esquiver le souffle de dragon qu'on avait lancé sur sa personne. Le tout se fit en une fraction de secondes où, sans l'adrénaline du moment, la Shuhebi serait morte sur le bûcher. Ayant porté sa cape par-dessus elle comme une protection de cocon, la majeure partie de l'attaque ne l'atteignit pas. Excepté un courant d'air lui ayant brûlé la peau et quelques bouts de tissus calcinés, elle n'avait rien. Cependant, croire que cette intervention était la dernière du combat aurait été une erreur. Peut-être sous la folie ou sous la détresse, l'Enchanteresse avait de nouveau fait face au Dragon Slayer ; elle ne s'était pas enfuie. Qu'elle eût eu une idée de génie ou qu'elle préparât une attaque, de toute façon cela n'aurait conduit à rien puisqu'une paire de gangs en métal s'imprima littéralement sur son visage à l'instant où elle tournait la tête. Le coup l'envoya valser dix mètres plus loin, renversant deux trois passants au cours de l'aller simple en direction d'un mur de débris. Bois, plaques de métal, carton, déchets, tout lui tomba dessus et la recouvrit des pieds à la tête. Pendant une à deux minutes, elle resta immobile. Sentant la douleur lui mordiller chaque parcelle de son corps ; la fumée lui piquant les yeux, les brûlures lui remodelant la peau, la saleté s'attaquant à sa chevelure autrefois si flamboyante... adieu la splendeur des Dieux, il ne restait plus d'Athéna qu'un être faible et désarmé. Elle qui croyait fermement à une victoire, à une destruction du monde. Elle qui croyait en elle. Voilà que tous ses défauts, toutes ses mauvaises actions lui revenaient en un unique forfait d'images du passé. Les nombreuses manipulations qu'elle avait effectuées pour le compte de sa propre vengeance et celle de sa mère, les mille et une défaites qu'elle avait subies depuis son entrée à Oracion Seis. La cause ? Il ne pouvait s'agir que de l'ingrédient principal qui formait la recette de la magie même de Melodia. Les sentiments. Oui, tout ce malheur n'était que le produit de ce fichu coeur. Il ne cessait jamais de n'en faire qu'à sa tête, de refiler des émotions à la dame à son détriment. Celle-ci détestait son âme, son coeur particulièrement. Elle détestait ce qu'il représentait et ce qu'il lui faisait subir. Dorénavant elle ne tisserait plus de lien avec qui que ce soit ; si cette défaite ne se soldait pas par la mort, elle en apprendrait que se laisser emporter par une amitié ne menait nulle part. Aider Nusty, franchement, depuis quand avait-elle des idées pareilles ? Mieux aurait valu l'abandonner. L'oublier et l'observer se faire démembrer par les deux mages officiels. Ç'aurait été un spectacle merveilleux.

Malheureusement, Melodia avait fait un choix différent. Elle avait choisi d'appuyer son collègue, d'une part parce que la situation dans laquelle il pataugeait était en partie de sa faute à elle, d'autre part parce qu'elle avait de la sympathie pour lui. Un lien s'était créé entre eux : il était un peu le petit frère excité ayant besoin de la présence et de la protection d'une soeurette, alors qu'elle était la grande manipulatrice qui affectionnait son brocoli. Sauf que par un heureux hasard, ce lien avait été brisé. Nusty Florem pouvait bien aller en prison et y pourrir le reste de sa vie, Melodia ne ferait qu'en rire parce qu'elle n'irait jamais dans cet endroit ennuyeux.

Rampant avec difficulté sous le tas de débris, la jeune femme finit par en sortir. Là, une fois les yeux remis dans leur orbite, elle constata que Shiro Rainfire était parti. Ce petit imbécile, si un jour elle le retrouvait il ne ferait pas long feu. À peine cette remarque faite, qu'une ombre malveillante lui cacha la venue du soleil levant. Raiden, connue pour être une mage de talent à Fairy Tail. Les ennuis s'expliquaient maintenant ; cette petite mettait son nez partout où il ne fallait pas. Quand bien même elle aurait hurlé des insultes à l'égard de la mage noire, cette dernière n'avait plus la force pour répliquer et encore moins celle de se battre. Par contre, lorsque la mage de foudre se retourna, il n'y avait plus personne : disparue la méchante sorcière ! Cet élan de pitié entraînerait peut-être la fin du monde, un jour. Mais pas tout de suite.

La foule se dispersait grâce à l'arrivée des Chevaliers Runique, mais elle n'en avait que faire. Marchant, s'accrochant au bâton qu'elle avait récupéré, Melodia Shuhebi faisait face à la douleur de côtes cassées, à la déception d'une défaite et à la colère. Aidée par une pauvre femme au coeur pur du bidonville, elle fut menée à l'intérieur d'une demeure très peu sophistiquée. Le nez en sang, les yeux rougis et coulant abondamment d'une eau salée mêlée à la poussière, les muscles endoloris et sûrement une ou deux côtes cassées, la déesse se faisait porter les premiers soins. Plus tard elle irait quérir l'aide plus professionnelle d'un médecin, mais pour le moment elle avait grand besoin de repos. La question du comment une femme si fragile arrivait à s'accrocher à la vie ne se posait pas ; cela relevait du domaine des sentiments. La haine engendrée par cette défaite avait le pouvoir de lui faire endurer le mal. Shiro Rainfire paierait cet affront, comme Quatie Aeron paierait sa clémence. Un jour, la mage noire les reverrait et elle mettrait fin à la vengeance de façon à soigner la cicatrice des regrets qu'elle portait en ce moment sur le coeur.

Trop faible pour secourir un collègue ou pour défendre ses idéaux ... l'heure de l'entraînement était arrivée.

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Rencontre macabre dans les Bidonvilles [PV Quatie, Serena, Shiro²]   

Rencontre macabre dans les Bidonvilles [PV Quatie, Serena, Shiro²]

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG : Fiore no Oukoku :: 
 :: Fiore Centre :: Crocus
-