Fermer le menu
Ouvrir le menu

Navigation














Partagez | 

 Première leçon à donner [Mike Natoli]

AuteurMessage
Fubuki Tsuya
Admin / Kita no AisukazeAdmin / Kita no Aisukaze

avatar

Messages : 173
Date d'inscription : 05/08/2012
Âge : 26
Guilde : Fairy Tail
Magie / Malédiction / CS : Ice Make

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.775
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Première leçon à donner [Mike Natoli]   Dim 9 Sep - 18:27
Cela faisait maintenant une semaine que le dénommé Mike Natoli m’avait rejoint en tant qu’apprenti. Je n’avais strictement aucune idée de comment faire pour lui apprendre les rudiments de la magie et j’étais un peu dépassé par les évènements. Néanmoins, et malgré le fait que je regrettais un peu cette histoire, je devais en prendre toutes les responsabilités et me débrouiller pour être capable de lui enseigner la magie. Dans un premier temps, nous étions revenus à la guilde où il avait fait la connaissance des membres de Fairy Tail, certains avaient rigolé lorsque j’avais annoncé qu’il serait mon disciple et ils s’étaient reçus une masse de glace sur la tête en retour. Rien que pour leur fermer leurs clapets, je leur montrerais que j’étais largement capable de le prendre sus mes ailes. Pourtant, j’étais dans une impasse, je ne savais pas du tout comment faire et après une longue réflexion - qui avait duré donc toute la semaine passée - je m’étais finalement rappelé les cours que j’avais reçus de mon père défunt.

Fier de ma trouvaille, je cherchais Mike avant de me rappeler qu’il me suivait partout dans l’attente plus que longue de son entrainement. Je lui ordonnai de prendre des vêtements chauds, qui lui furent prêtés par d’autres membres de la guilde, et que nous allions enfin commencer l’apprentissage de la magie de création de glace. Dès que nous fûmes prêts, nous prîmes la direction du mont Hakobe, le lieu le plus proche de Magnolia réunissant ce dont j’avais besoin: un climat glacial. Enfin, le climat ne serait froid que pour Mike, puisque cela ne m’empêchait pas d’y aller en tenue habituelle, avec ma simple veste sans manches. La neige commençait à tomber et je décidai de m’arrêter à cet endroit, pas besoin d’aller plus loin pour débuter les leçons, il devait d’abord s’habituer aux températures de sa propre magie avant de savoir la maîtriser. Adoptant un air sérieux qui ne m’allait sans doute pas du tout, je pris la parole:

_ Pour maîtriser l’Ice Make, tu vas devoir apprendre à réunir l’humidité de l’air afin de la geler et la concentrer pour former tes créations, comme ceci…

J’allais le plus lentement possible pour lui expliquer en détails les étapes qu’il fallait suivre. Tout d’abord, la position qui était obligatoire: une main à l’horizontale paume vers le ciel tandis que l’autre était placée par-dessus en poing fermé. Le support et le conteneur étaient en place, je me mis à réunir l’humidité de l’air dans mon poing et un cercle magique apparut, si bien que lorsque j’ouvris mon poing, le symbole de Fairy Tail tenait sur ma main support.

_ Après, c’est sur que ça parait simple, mais c’est pas évident. Si tu comprends pas le système ou comment charger ce dont tu as besoin, ça marchera jamais. Pour le moment, tu vas devoir ne faire qu’un avec le froid. Comme tu peux le voir, je suis pas vraiment habillé chaudement, mais c’est parce que je suis habitué à ces températures et c’est la première étape: ne pas combattre le froid, mais l’accueillir en toi.

Je devais avouer que je ne me débrouillais pas si mal que cela. Certes, mes paroles n’avaient pas le même ton, ni la même droiture que celles de mon père lorsqu’il m’enseignait son art, mais je parvenais assez bien à faire comprendre ce qu’il devait faire. Enfin… j’espérais en tout cas. Nous nous installâmes dans la neige, torse nu et je lui demandais de rester ainsi pour qu’il ne fasse qu’un avec le froid. Si jamais il avait trop froid, je construirais immédiatement un igloo pour le maintenir au chaud, dans le cas contraire, nous continuerons pendant un certain moment. Je l’observais en détails pour voir comment il s’y prenait et j’étais ouvert à toutes les questions qu’il pourrait me poser.

_________________