Fermer le menu
Ouvrir le menu

Navigation














Partagez | 

 Première leçon à donner [Mike Natoli]

AuteurMessage
Fubuki Tsuya
Admin / Kita no AisukazeAdmin / Kita no Aisukaze

avatar

Messages : 173
Date d'inscription : 05/08/2012
Âge : 25
Guilde : Fairy Tail
Magie / Malédiction / CS : Ice Make

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.775
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Première leçon à donner [Mike Natoli]   Dim 9 Sep - 18:27
Cela faisait maintenant une semaine que le dénommé Mike Natoli m’avait rejoint en tant qu’apprenti. Je n’avais strictement aucune idée de comment faire pour lui apprendre les rudiments de la magie et j’étais un peu dépassé par les évènements. Néanmoins, et malgré le fait que je regrettais un peu cette histoire, je devais en prendre toutes les responsabilités et me débrouiller pour être capable de lui enseigner la magie. Dans un premier temps, nous étions revenus à la guilde où il avait fait la connaissance des membres de Fairy Tail, certains avaient rigolé lorsque j’avais annoncé qu’il serait mon disciple et ils s’étaient reçus une masse de glace sur la tête en retour. Rien que pour leur fermer leurs clapets, je leur montrerais que j’étais largement capable de le prendre sus mes ailes. Pourtant, j’étais dans une impasse, je ne savais pas du tout comment faire et après une longue réflexion - qui avait duré donc toute la semaine passée - je m’étais finalement rappelé les cours que j’avais reçus de mon père défunt.

Fier de ma trouvaille, je cherchais Mike avant de me rappeler qu’il me suivait partout dans l’attente plus que longue de son entrainement. Je lui ordonnai de prendre des vêtements chauds, qui lui furent prêtés par d’autres membres de la guilde, et que nous allions enfin commencer l’apprentissage de la magie de création de glace. Dès que nous fûmes prêts, nous prîmes la direction du mont Hakobe, le lieu le plus proche de Magnolia réunissant ce dont j’avais besoin: un climat glacial. Enfin, le climat ne serait froid que pour Mike, puisque cela ne m’empêchait pas d’y aller en tenue habituelle, avec ma simple veste sans manches. La neige commençait à tomber et je décidai de m’arrêter à cet endroit, pas besoin d’aller plus loin pour débuter les leçons, il devait d’abord s’habituer aux températures de sa propre magie avant de savoir la maîtriser. Adoptant un air sérieux qui ne m’allait sans doute pas du tout, je pris la parole:

_ Pour maîtriser l’Ice Make, tu vas devoir apprendre à réunir l’humidité de l’air afin de la geler et la concentrer pour former tes créations, comme ceci…

J’allais le plus lentement possible pour lui expliquer en détails les étapes qu’il fallait suivre. Tout d’abord, la position qui était obligatoire: une main à l’horizontale paume vers le ciel tandis que l’autre était placée par-dessus en poing fermé. Le support et le conteneur étaient en place, je me mis à réunir l’humidité de l’air dans mon poing et un cercle magique apparut, si bien que lorsque j’ouvris mon poing, le symbole de Fairy Tail tenait sur ma main support.

_ Après, c’est sur que ça parait simple, mais c’est pas évident. Si tu comprends pas le système ou comment charger ce dont tu as besoin, ça marchera jamais. Pour le moment, tu vas devoir ne faire qu’un avec le froid. Comme tu peux le voir, je suis pas vraiment habillé chaudement, mais c’est parce que je suis habitué à ces températures et c’est la première étape: ne pas combattre le froid, mais l’accueillir en toi.

Je devais avouer que je ne me débrouillais pas si mal que cela. Certes, mes paroles n’avaient pas le même ton, ni la même droiture que celles de mon père lorsqu’il m’enseignait son art, mais je parvenais assez bien à faire comprendre ce qu’il devait faire. Enfin… j’espérais en tout cas. Nous nous installâmes dans la neige, torse nu et je lui demandais de rester ainsi pour qu’il ne fasse qu’un avec le froid. Si jamais il avait trop froid, je construirais immédiatement un igloo pour le maintenir au chaud, dans le cas contraire, nous continuerons pendant un certain moment. Je l’observais en détails pour voir comment il s’y prenait et j’étais ouvert à toutes les questions qu’il pourrait me poser.

_________________




Fubuki câline Yue pour la sign'
Mike Natoli

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 20/08/2012
Âge : 26
Guilde : Civil
Magie / Malédiction / CS : Ice Make [Verrouillée]

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 250
Statut: Simple Civil
Renommée : Inconnu(e)
MessageSujet: Re: Première leçon à donner [Mike Natoli]   Mer 19 Sep - 16:53
Un jour arriva où le maître du jeune Natoli lui annonça qu’aujourd’hui il allait recevoir son premier entraînement en tant que mage. Le gamin aux pupilles rouges était surexcité à l’idée d’apprendre enfin la magie, mais il ne savait pas qu’il allait endurer des choses qu’il n’avait jamais vécues auparavant. Fubuki conseilla à Mike de s’habiller chaudement pour leur première sortie, alors l’enfant écouta son maître et alla chercher des habits auprès de autres membres de la guilde, car il n’avait pas d’habits mise à part ceux qu’il avait sur lui quand il était partit de Mogwall.

Enfin les deux adolescents partirent en direction du mont Hakabe, l’endroit était totalement inconnu par notre jeune héros, mais pour changer il suivit le Tsuya à la trace. C’est ici qu’allait débuter l’entraînement du nouveau mage, enfin mage était encore un grand pour définir Mike. Alors que le maître commençait à donner les première explications, notre jeune héros était en train de crever de froid, il faisait une température avoisinent les zéro degré. Le Natoli devait donc réunir l’humidité qui se trouvait dans l’air pour la congeler, très facile théoriquement mais la pratique allait être bien plus difficile. Fubuki effectua la gestuelle requise pour la création de la glace et forma dans sa main le signe de Fairy Tail. Le gamin resta bouche bée devant l’œuvre de son maître, même si pour lui se n’était pas grand-chose.

A présent c’était au tour du gamin aux pupilles rouges d’essayer de faire la même chose ou du moins de former quelque chose de glacer dans la paume de sa main. Le Natoli se concentra essaya tout d’abord de ne faire qu’un avec le froid, chose très dur, car il ne voyait pas du tout comment faire. Il resta tranquille sur place et essaya d’accueillir la température ambiante en lui. Après quelques bonnes minutes il commença à sentir une différence, il avait l’air de mieux se sentir, il n’avait pas chaud, mais il n’avait plus trop froid. Il plaça les bras comme lui avait montré le Tsuya et sans se déconcentrer il essaya de former quelque chose dans la paume de sa main. Il essaya d’y faire une certaine quantité d’humidité pour ensuite la geler. Il tenta de congeler ce qui se trouva entre ses mains et pour cela il relâcha en quelque sorte la température qu’il avait emmagasiné pour l’envoyer uniquement sur l’humidité, afin d’avoir un concentré de froid.

Mike ne savait pas du tout si cela avait marché, il était tout simplement concentrer à fond sur ce qu’il faisait en espérant qu’il utilise la bonne méthode. Lorsqu’il pensa avoir terminé, il ouvrit les mains et montra son œuvre ou son rien du tout à son maître. Le gamin avait les yeux fermés et ne voulait pas voir sa création avant Fubuki.
Fubuki Tsuya
Admin / Kita no AisukazeAdmin / Kita no Aisukaze

avatar

Messages : 173
Date d'inscription : 05/08/2012
Âge : 25
Guilde : Fairy Tail
Magie / Malédiction / CS : Ice Make

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.775
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: Première leçon à donner [Mike Natoli]   Ven 28 Sep - 19:27


Je devais avouer que Mike était une personne passionnée. Malgré le froid qui devait lui être insoutenable, il parvint à enlever ses protections pour finalement s’installer en face de moi. Le pauvre tremblait comme une feuille et j’avais un léger sourire en ayant l’impression de revoir la scène d’un autre point de vue: mon père m’observait avec un air sévère tandis que je tentais de contrôler les tremblements incessants de mon corps, luttant contre le froid mordant. Je parvenais même à entendre le son de sa voix railleuse, me disant qu’il fallait que j’endure une température encore plus inférieure si je voulais maîtriser ma magie. En fin de compte, je n’avais jamais pu le remercier comme je le devais, il m’avait toujours protégé à sa façon, tout en restant éloigné… Je me rappelais la présence de Mike et je faisais en sorte de ne pas laisser la déprime commencer à ravager mon visage, je devais rester moi-même, le Fubuki à l’air neutre qui avait l’air de se foutre de tout ce qui se passait autour de lui.

En plus, le jeune Natoli n’était pas comme moi alors je ne devais pas agir comme mon père ou selon les émotions que me procuraient les souvenirs de sa personne. Mon… élève, puisque je devais l’appeler ainsi, semblait avoir rapidement compris le principe de la température, il ne fallait pas la combattre, mais l’accepter au fond de soi-même et ne faire qu’un avec elle. Les mots étaient trop simples pour en expliquer l’essence, il s’agissait toutefois de l’étape la plus complexe de l’entrainement à la maîtrise de l’Ice Make. Si le froid glacial n’entrait pas dans le corps du mage, il serait incapable de manipuler la glace selon ses désirs. Revenons sur Mike. Il ne tremblait plus à cause du froid, son corps s’était donc adapté à la température environnante, mais il fallait qu’il reste plus longtemps dans son état de méditation s’il voulait atteindre son objectif.

À ma grande surprise, je voyais ses mains former la posture obligatoire des mages de création, celle que nous utilisions, Yue et moi, pour former n’importe quel outil. Je l’observais se concentrer intensément, cela se lisait si bien sur son visage, il tentait de comprendre le schéma pour parvenir à réunir l’humidité de l’air puis la geler dans le réceptacle que formait sa main avant de tout relâcher en une sculpture de glace. Néanmoins, comme je m’y attendais, lorsqu’il ouvrit sa main, rien ne sortit, ce qui ne l’empêcha pas de garder les yeux fermés et je compris soudainement qu’il attendait de savoir s’il avait réussi ou non.



_ Désolé Mike, tu ne fais pas partie des génies.

J’avais lancé cette remarque sur un ton de plaisanterie, juste pour lui faire comprendre qu’il ne pouvait pas encore atteindre le niveau nécessaire en si peu de temps, à moins d’être un génie justement. Je cherchais les mots pour lui faire comprendre ce qui n’allait pas dans sa méthode et je finissais par trouver les phrases qu’il me fallait. J’accrochais son regard pour me montrer insistant:

_ Toutes les magies de création demandent certaines spécificités. Pour la glace, faut apprendre à canaliser le froid à l’intérieur de notre corps, je sais que c’est pas évident, je suis passé par là moi aussi, mais tout le monde peut en être capable. Le problème, c’est que tu viens d’une forêt à climat tempéré, tu n’es pas habitué à ce genre de température. En reprenant l’échelle de température, je dirais que je suis capable d’atteindre les degrés inférieurs sans problème, tandis que tu restes au-dessus du zéro nécessaire à la formation de la glace. Il faut que tu restes immobile plus longtemps pour capter le froid, sans pour autant tomber malade hein ! Et t’en fais pas, j’ai pas réussi à créer un seul glaçon avant des jours et des jours d’entrainement.

Je lui demandais de rester installé pour continuer son entrainement et de m’appeler s’il avait une question quelconque ou s’il commençait à avoir trop froid que je puisse construire un igloo pour le tenir un peu plus au chaud. Pendant ce temps, je m’éloignais juste un peu pour aller m’entrainer aussi, après tout, ce n’était pas parce que j’avais un statut de professeur que je devais pour autant lésiner sur l’entrainement. Face à la montagne, je fermais les yeux et j’utilisais l’Ice Make pour créer divers objets le plus rapidement possible, la vitesse de création était un paramètre décisif lors d’un combat, plus j’étais rapide, plus j’avais le temps de penser à quelle technique utiliser selon la situation. Après m’être assuré que je n’avais pas perdu la main de ce côté-là, je repensais à la technique que je voulais ajouter à mes capacités.

Elle ne nécessitait pas de création particulière pour fonctionner, ce qui serait troublant pour mes adversaires, néanmoins, je n’avais pas la moindre idée de comment réussir mon œuvre. Dans mon esprit, je me voyais en train de lancer des dizaines et des dizaines de fins pics de glace qui devaient se diriger vers l’adversaire telle une pluie d’épines glacées. Pour la pratique, j’étais encore au point de départ… Avant de commencer la seconde partie de mon entrainement, je me rapprochais de Mike pour savoir si tout allait bien de son côté, selon la réponse, je retournerais m’entrainer pour cette nouvelle technique. Je l’observais faire un moment avant de voir qu’il avait toujours du mal à connaître la bonne température qui lui fallait atteindre et je me rappelais du mal que j’avais eu lorsque mon père me l’avait enseigné.

Retournant dans mon coin après m’être assuré que Mike allait bien, je me concentrais à mon tour pour former un schéma de ma future technique dans mon esprit. Je devais être capable de créer une structure de glace me permettant ensuite de la diviser en formant une pluie de pics glacés, c’était d’une simplicité évidente. Joignant mes mains, je chargeais ma magie pour faire apparaitre un bloc de glace et je frappais dedans avec un bon coup de poing… avant de regretter amèrement mon geste. Le bloc n’avait pas explosé, il était plutôt trop solide pour se disperser comme je le voulais et mon poing en avait fait les frais, si bien que je devais le mettre dans la neige pour atténuer la douleur vive. Bon sang, quel idiot j’étais… au moins, je me rendais compte que mes créations étaient bien solides, ce qui me rendait assez fier de mon travail. Je recommençais plusieurs fois en essayant de fragiliser la texture de la glace que je formais, mais rien n’y faisait, soit je récoltais une douleur au niveau du poing, soit j’avais l’impression de frapper dans le vide en voyant que la glace s’émiettait d’elle-même.

Je soupirais, ce n’était finalement pas évident de se lancer dans la création de nouvelles techniques, néanmoins, il s’agissait d’un défi que j’avais décidé de relever, pour prouver à mon père défunt que j’étais moi aussi capable de faire selon mes méthodes. Les techniques que je possédais me venaient toutes de lui, pourtant ce n’était pas suffisant, cela ne le serait jamais si je voulais devenir plus puissant pour protéger les être qui m’étaient chers. Je décidais d’arrêter pour aujourd’hui et j’avertissais Mike de se stopper lui aussi, ce dernier en profitait pour remettre ses vêtements chauds avec le plus grand bonheur et j’avais du mal à voir le moment où il serait aussi peu habillé que moi. Bah, tout arrivait à point nommé, il fallait juste qu’il s’entraine encore et encore, ensuite, il serait capable de manier la glace à sa guise. C’était avec cette pensée positive que nous retournions à la guilde, où l’ambiance devait être toujours la même: chaotique.



_________________




Fubuki câline Yue pour la sign'
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Première leçon à donner [Mike Natoli]   

Première leçon à donner [Mike Natoli]

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG : Fiore no Oukoku :: 
 :: Fiore Nord :: Mont Hakobe
-