Fermer le menu
Ouvrir le menu

Navigation














Partagez | 

 La trêve de la rivalité, ou non? That's the question... [PV: Alandro Coronado]

AuteurMessage
Velaryon Aerar

avatar

Messages : 139
Date d'inscription : 03/06/2012
Âge : 20
Guilde : Sabertooth
Magie / Malédiction / CS : Kanso
Magie / CS Secondaire : High Speed Magic

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.280
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Itinérant
MessageSujet: La trêve de la rivalité, ou non? That's the question... [PV: Alandro Coronado]   Dim 9 Sep - 18:11

La trêve de la rivalité, ou non? That's the question...

Aujourd'hui, c'était un nouveau départ pour de nombreuses personnes. Aerar se leva dans l'optique d'une journée d'ennui. Une journée qu'il pensait encore une fois passer au bar, à ruminer et à descendre tous les stocks alcoolisés de la guilde. Il quitta sa chambre toujours dans un bazar monstre et se dirigea vers le chemin qu'il empruntait toujours pour aller au bar. Mais ce qu'il ne savait pas, c'était que le Maître était rentré et qu'il avait fini ses obligations. C'est ainsi que lorsque le chevalier arriva enfin au comptoir, le barman l'accueillit avec des grands mouvements de bras et des cris de joie. Il lui expliqua alors la situation et Aerar décida qu'il était temps de savoir qui était enfin derrière ce maître. Sur ce, il commença à partir vers le bureau quand le serveur le rattrapa et lui expliqua qu'il avait une mission pour lui. Les premiers sentiments qui passèrent à travers le corps du chevalier furent: la curiosité, l'envie de voir le maître et le désir de ne plus s'ennuyer.

Aerar sut alors que faire, son esprit lui avait dicté son devoir et désormais, il renseignait sur quelle sorte de mission, le maître voulait qu'il se penche. Alors, le barman lui expliqua tout. La tension qui règne entre les guildes est forte et même si la menace de guerre est loin, il est du devoir de chacune d'entre elles de se réunir afin d'effacer ses différends. L'une des plus grandes rivalités est celle de Sabertooth et de Fairy Tail. Personne ne sut jamais ce qui s'était passé au départ entre ces deux grandes guildes pour qu'il existe un tel climat de tension entre elles. Néanmoins, dans un monde où les mages noirs deviennent de plus en plus nombreux, les guildes se doivent de se rassembler pour devenir forte et c'est pourquoi, Aerar fut envoyé en mission pour renforcer le lien avec Fairy Tail.

En y réfléchissant mieux, le chevalier comprit. Il était la personne la plus sympathique de la guilde. Depuis tout petit, il avait toujours rêvé d'avoir une famille et à Sabertooth, ce n'est pas la guilde où tous les membres veulent cela. Évidemment, la force d'Aerar lui avait permis de se faire respecter, mais il n'avait pas pour autant changé de caractère. Il était toujours aussi joyeux et timbré. C'était sûrement pour ça qu'il devait aller voir Fairy Tail. Cette visite lui ferait sûrement poser de nombreuses questions. Il se demandait parfois pourquoi il restait toujours à Sabertooth. La guilde en elle-même ne lui apporte rien. Mais en même temps, être fou ici était une particularité extraordinaire alors qu'être dingue dans un endroit comme Fairy Tail, vous rend si normal. Pour le chevalier, c'était pire que la mort.

C'est ainsi qu'Aerar se mit en route et partit de Crocus, la ville où il avait passé la plupart de son enfance. Il dut faire alors un voyage long et périlleux pour sa mission. Il passa à un petit kilomètre du conseil magique, à travers les interminables plaines de l'espérance et en traversant les immondes marécages de la putréfaction. Ce fut un dur trajet qui l'attendit et pourtant il ne dura que cinq jours. Après avoir passé presque une semaine loin de toute civilisation, Aerar arriva enfin à Magnolia, là où se trouvait le fameux quartier Général-de la guilde Fairy Tail.

La ville le dépaysa complètement. Il n'était jamais venu, même lors de ses deux ans de voyages, il avait soigneusement évité cette ville car s'il provoquait un combat, cela allait le transformer en homme recherché et c'était absolument ce qu'il ne voulait pas. Si jamais il devenait un mage noir, alors ses parents auraient eu raison. Eux qui l'avaient renié pendant tant d'années, jusqu'à ce qu'ils meurent enfin en maudissant leur fils qui au lieu de devenir soldat, avait appris la magie et qui était devenu un vagabond. Il ne voulait sûrement pas leur donner raison même s'ils étaient définitivement en repos. Enfin, il revint à lui et observa encore plus la ville. Les rues longeaient un canal où les barques et embarcations flottaient paisiblement, c'était une sorte de paradis sur terre. Loin des rues florales presque postiches de la capitale, Magnolia était une ville respirant le calme et l'on pourrait bien sûr se demandait:mais que fait la guilde Fairy Tail ici ?

Aerar chercha le bâtiment pendant une bonne heure avant d'enfin trouver ce qu'il cherchait. Leur Qg était complètement différent de celui de Sabertooth. La civilisation ancienne faisait place à une sorte de château fort. Il était entouré d'une immense enceinte qui formait une barrière plutôt répulsive pour tout mage adverse. Bien évidemment, Aerar ne se considérait pas ainsi, mais plutôt comme un émissaire de paix. Mais si jamais les négociations se déroulaient mal, il serait alors l'ambassadeur de la guerre et ce rôle lui plaisait beaucoup moins… Il fallait que ça réussisse et qu'il convainque le maître d'être en accord de "trêve" avec Saber. Mais tout d'abord il lui fallait trouver le maître et Aerar pensa qu'il était dans le bâtiment principal et voilà pourquoi il s'avança en franchissant la palissade et il s'attira alors plusieurs regards emplis d'un mélange de méfiance et de curiosité. Une fois arrivé au centre, il s'écria alors tout joyeux:


"HEHOOOOO MAÎTRE DE FAIRY TAIL!!!!! JE SUIS LA POUR PARLEMENTER EN TANT QU'AMBASSADEUR DE LA GRANDE ET INCROYABLE GUILDE DE SABERTOOTH!!!"

Aerar Velaryon,


[HRP: Je compte sur une discussion concernant notre avenir en tant que guilde légal alors voilà, à toi la suite Wink]


Dernière édition par Velaryon Aerar le Mer 21 Aoû - 6:38, édité 4 fois
Haru Kuroda
Mage de Fairy TailMage de Fairy Tail

avatar

Messages : 248
Date d'inscription : 21/06/2012
Âge : 26
Guilde : Fairy Tail / Vagabond
Magie / Malédiction / CS : Saibô no Mahô
Magie / CS Secondaire : Gun's Magic

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.660
Statut: Mage de Rang S
Renommée : Mage Itinérant
MessageSujet: Re: La trêve de la rivalité, ou non? That's the question... [PV: Alandro Coronado]   Lun 10 Sep - 0:48
    Depuis bien deux ans, Alandro s’était installé dans une sorte de paisible routine. Il passait ses journées assit quelque part dans le bâtiment de guilde à partager la joie et la tristesse de ses membres, et ses soirées dans son bureau à lire les lettres envoyées par le Conseil et/ou les maires, nobles ou autres citadins des quatre coins du Royaume. C’était un moyen efficace de suivre les traces des mages envoyés en mission. Un moyen efficace, mais ô combien couteux. Quant au septième jour de la semaine, c’était un peu différent ; Accompagné de quelques personnes, le maître des fées descendait en ville pour parcourir le marché dans tous les sens et faire quelques achats. Et si possible donner quelques coups de mains aux habitants du « Joyau de l’Est ». C’était une routine qui lui plaisait ; Même si une petite quête loin de sa région, de temps en temps, ne lui déplaisait pas.

    Ce dimanche-là était un dimanche parfait. Lorsque l’ancien agent du Conseil quitta sa chambre puis l’imposant bâtiment sur la périphérie nord de Magnolia, le ciel était dégagé et le temps parfait. Les cloches ne s’étaient mises à sonner que depuis quelques instants et la plupart des mages de la guilde étaient plongés dans leurs assiettes, ou leurs verres, endormis et tentant en vain de décuver. Accompagné de la délicieuse barmaid, demoiselle aussi généreuse que dangereuse, blondinet se mit à arpenter les rues de la cité, cherchant quelques bonnes affaires. Fruits, légumes, viandes et poissons. Le but de ses escapades hebdomadaires était clair aux yeux de tous : Le maître voulait que ses membres se mettent à manger sainement. Le régime alimentaire de la plupart d’entre eux se résumait par alcool et charcuterie. Ce n’était qu’une question de temps avant que Jake ait ses problèmes de cholestérol, par exemple. Et c’était une source d’inquiétude pour tout le monde, je vous assure.

    A vrai dire, c’était plutôt la jeune fille qui choisissait et le mage bientôt trentenaire qui portait les sacs ; La force et l’endurance de celui-ci, reconnue à travers toute la région, laissait pantois nombre de gens. Et celle qui était capable de fermer le clapet ET de Rayne, ET de Coronado, adorait emmener le petit blond faire les boutiques et les courses. Et après trois heures à traverser les rues, ce qui ressemblait à une matinée en enfer, les deux magiciens de Fairy Tail retournèrent « chez eux », dans le grand bâtiment.
    Lorsqu’ils arrivèrent, ils furent surpris par cet homme, solidement vêtu, se tenant au seuil de l’entrée. Pas très discret puisqu’il se mit à hurler haut et fort. En s’approchant de celui-ci, Alandro put remarquer quelques Fairies debout, le poing serré, prêt à en découdre avec cet illustre inconnu. Tout le monde, dans tout le Royaume de Fiore, s’accordait à dire qu’il y avait une guilde à ne pas provoquer, et que celle-ci était celle siégeant à Magnolia. Ses membres n’étaient pas les plus simples à offenser, mais ils étaient connus pour y aller à fond. Lorsque le jeune maître fit un pas dans la « grande maison », tous les regards se braquèrent sur le petit être. Ce dernier fit un simple signe de la main, leur demandant de se calmer. Ce qu’ils firent illico presto, retournant à leurs occupations. Deux d’entre eux approchèrent le tireur d’élite, non sans regarder d’un œil mauvais « l’invité », et prirent les sacs qu’Alandro portait. Il n’y avait plus que le mage de Sabertooth, et le maître de Fairy Tail.

    « Il y a honnêtement plus discret comme manière de se présenter, jeune homme. » Lança Alandro en levant la tête vers l’homme aux cheveux courts. Ce devait être étrange d’entendre quelqu’un d’aussi petit, appeler quelqu’un de bien plus grand que lui « jeune homme ». D’autant plus que tout le monde ne connaissait pas la magie du grand manitou des fées. « Enfin, j’imagine que si vous êtes ici, c’est qu’il a un message à me faire parvenir ? » Ajouta-t-il avec calme, les mains dans les poches. ‘’Il’’ désignait bien entendu le maître de Sabertooth. Depuis des années, la guilde de Crocus et celle de Magnolia entretenaient une rivalité étrange. Celle-ci prenait même sa source dans quelque chose qu’El Colonello ignorait mais ce dernier s’était décidé de ne pas trop y faire attention. Il ne considérait ennemi que ceux qui touchaient à ses membres. Elle s’apparentait à une rivalité politique ou militaire, les deux guildes étant les deux plus puissants du Royaume.
    « Donc je vous écoute. Il vaut mieux que vous ne mettiez pas les pieds à l’intérieur où une bande de sauvage risque de vous découper en morceaux. Et je ne dis pas ça pour vous faire peur. » Finit-il en faisant signe à l’émissaire de marcher un peu.
Velaryon Aerar

avatar

Messages : 139
Date d'inscription : 03/06/2012
Âge : 20
Guilde : Sabertooth
Magie / Malédiction / CS : Kanso
Magie / CS Secondaire : High Speed Magic

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.280
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Itinérant
MessageSujet: Re: La trêve de la rivalité, ou non? That's the question... [PV: Alandro Coronado]   Mer 12 Sep - 14:47

La trêve de la rivalité, ou non? That's the question...

La belle journée du dimanche se profilait sur la ville de Magnoria. Ses canaux lumineux qui réfléchissaient l'astre solaire, les rues pleines de monde, les étalages du marché et les cris des marchands, rien ne pouvait prédire que dans cette même cité allait se produire une négociation des plus importantes concernant l'avenir des deux guildes légendaires du Royaume de Fiore. Évidemment, la nouvelle se serait répandu largement plus vite si le Maître de Sabertooth était venu en personne, mais pour l'on ne sait quelle raison, il envoya par l'intermédiaire du barman, un mage plutôt joyeux, un gai luron un peu fou sur les bords, mais qui possédait un coeur d'or au fond de lui: Aerar Velaryon.

Le jeune homme n'en était pas moins quelqu'un de très costaud, mais surtout d'immensément grand par rapport à une taille normale. Effectivement, il dépassait le bon mètre quatre-vingt-quinze et c'est pourquoi, lorsqu'il rentra dans le bâtiment, tout le monde le remarqua. Ses yeux scrutèrent la salle, à la recherche du moindre indice qui pourrait lui faire savoir où se trouvait le maître mais malheureusement, il n'aperçut rien qui ne soit digne de l'aider. Plusieurs personnes assises aux tables ou au comptoir le regardaient d'un air bizarre. Aerar se sentait en territoire hostile et il avait bien raison. Même s'il ne savait pas qu'il était de Sabertooth, une certaine méfiance était logique lorsqu'un inconnu débarque de n'importe où. Il voulut alors se déclarer en tant qu'ambassadeur, mais sa voix porta un peu trop loin et même ceux en dehors de la salle avaient pu l'entendre. De plus, il n'avait jamais réussi à bien s'exprimer et peut-être que déclarer que sa guilde est la meilleure de tout le royaume n'allait pas aider dans les relations de paix qu'il espérait inculquer...

Bien sûr, son appel ne provoqua alors pas du tout l'appel désiré. Aerar ne s'en rendit pas vraiment compte, mais les regards avaient redoublé de haine sur lui et de nombreuses fées s'étaient levées et avaient leurs poings bien fermés prêts à bondir tels des fauves autour d'une pauvre gazelle de plus de 20 centimètres supérieurs à eux. Mais bizarrement, alors que le jeune homme attendait que quelqu'un lui montre leur chef de guilde, personne ne bougea et ce fut comme si la scène se déroulait au ralenti. il regardait tout doucement de droite à gauche en essayant de repérer qui pouvait bien être le maître de la guilde mais rien ne semblait indiquer quelqu'un se démarquant plus parmi les autres. Mais d'un coup, de nombreux membres cessèrent de le regarder et fixèrent quelque chose à sa droite. Il fit mine de regarder à droite puis repassa devant lui en craignant un piège des membres et il se retourna pour découvrir la "chose" qui captivait tant leur attention.

Bizarrement, il ne remarqua qu'un gamin qui se tenait là à porter des sacs de courses. Un petit blond avec un bandeau numéroté: "01" se tenait à l'entrée. D'un seul geste, tous les membres qui s'étaient levés, prêts à se battre s'étaient tout d'un coup calmés et retournait vaquer à leur occupation. Une telle obéissance envers cet homme ne signifiait qu'une chose, c'était quelqu'un de très important dans la guilde. Pendant un moment, Aerar se dit que le petit gars pouvait bien être le maître mais finalement il se ravisa. Personne d'aussi minuscule ne pouvait contrôler une telle guilde. Il devait être le fils du maître. Après que deux hommes débarrassèrent, le garçon de ces sacs, celui-ci se tourna alors vers l'ambassadeur.

Et il fallut bien l'admettre, le petit blond était bien le maître de Fairy Tail...À partir du moment où Aerar comprit cela, des milliers de questions se bousculèrent dans son esprit. Mais comment un si petit homme pouvait bien être le grand dirigeant de l'une des guildes maîtresses de ce monde? Était-il fort ou bien juste apte à diriger avec discernement la guilde que personne ne peut encadrer? Et surtout, la question qui restait sans réponse et qui ennuyait le plus Aerar concernait la magie du Maître. Néanmoins, ces interrogations devaient attendre. Il était ici en tant que mission très importante et qui allait décider de l'avenir du monde magique.

Il n'écouta donc pas ce que le petit homme avait à lui dire mais lorsqu'il lui fit signe de marcher en dehors du bâtiment, il le suivit machinalement. Une petite promenade serait un bon moyen pour discuter des problèmes que personne ne pouvait, enfin que personne ne se devait d'ignorer. Aerar suivit alors le jeune garçon et après avoir laissé un laps de temps de silence entre eux, il mit ses mains derrière son dos et commença à se remémorer les cours de diplomatie qu'il avait pris des années auparavant. Il fallait qu'il soit clair, net et précis. Mais il se devait de bien contextualiser la situation et il prit alors une grande inspiration avant de se lancer dans le vif du sujet. Pendant tout le trajet, il expliqua donc tout ce qu'il avait à dire en utilisant ces mots suivants :

"Bon, il me semble que je vais devoir vous éclairer sur la situation n'est-ce pas . Alors je vais commencer par me présenter. Je suis Aerar Velaryon, je fus élevé à Crocus en Centre d'entraînement pour civil, nommé CEC, diplômé de l'académie magique de la capitale et Mage de Sabertooth. Mes exploits, va-t-on dire, ne sont pas vraiment nombreux et je ne suis pas célèbre dans le monde. Pourquoi alors le maître m'a choisi pour venir ici ? Absolument aucune idée. En effet, je n'ai même pas reçu la mission de la main de celui-ci, c'est le barman qui me l'a donné, donc imaginez-vous bien à quel point cette affaire compte pour notre Master, haha. Donc je disais, j'ai été envoyé ici dans pour une chose très simple que de nombreuses personnes recherchent, la paix. Enfin nous ne sommes pas vraiment en guerre, mais comme vous pouvez l'avoir constaté, nombre d'entre vos membres sont comment dire... Offensifs par rapport à ceux de ma guilde. Bien que je ne sache pas pourquoi, c'est la même chose dans l'autre sens, sauf moi et je pense que c'est en partie pour ça que c'est à moi qu'incombe cette tâche. Mais néanmoins, malgré cette hostilité réciproque, il se trouve que l'idée d'une trêve soit une bonne idée dans nos relations. Mais quels éléments peuvent nous amener à cette conclusion vous allez me dire, et tout simplement je vous réponds : la montée des guildes noires. Nous ne pouvons le nier, ces derniers temps, l'alliance Baram est de plus en plus active. Notamment... l'incident des fameux artefacts de pouvoir nommés Regalia. Oh bien sûr je ne suis pas au courant de tous ce qui s'est passé, mais vivre quasiment toutes ses journées au bar, cela permet d'apprendre beaucoup de choses sur le royaume. Donc je disais, l'Alliance Baram est, c'est incontestable, au summum de sa puissance, à l'apogée de sa vie. Il semblerait qu'il possèderait des mages aux Lost Magic impressionnantes. Il faudrait, selon mon maître, ou en tout cas selon les dires de celui qui m'a donné la mission, devenir nous aussi une alliance. Mais me diriez-vous, pourquoi avec Fairy Tail alors qu'un climat de tension règne depuis des années durant. Eh bien, car après nous, vous êtes la plus puissante guilde de Fiore. S'allier avec Cait Shelter ne nous aurait presque rien apporté excepté une charge à porter. Donc, voilà où je voulais en venir : créons notre alliance, devenons des alliés et oublions les problèmes pendant que le monde des guildes est menacé. Bien sûr, ce n'est qu'une simple proposition qui ne demande qu'à être amélioré."

Aerar Velaryon,


[HRP: Bon, je sais que ce n'est pas une habitude dans ce forum mais voilà un dialogue comme je le fais d'habitude :)Long oui, mais pas interminable alors je suis désolé si cela t'énerve de le lire ^^"]


Dernière édition par Velaryon Aerar le Mer 21 Aoû - 6:37, édité 4 fois
Haru Kuroda
Mage de Fairy TailMage de Fairy Tail

avatar

Messages : 248
Date d'inscription : 21/06/2012
Âge : 26
Guilde : Fairy Tail / Vagabond
Magie / Malédiction / CS : Saibô no Mahô
Magie / CS Secondaire : Gun's Magic

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.660
Statut: Mage de Rang S
Renommée : Mage Itinérant
MessageSujet: Re: La trêve de la rivalité, ou non? That's the question... [PV: Alandro Coronado]   Sam 15 Sep - 0:12
    Il est toujours difficile, pour quelqu’un hors de la guilde, de concevoir qu’Alandro puisse être le maître de la plus turbulente guilde du Royaume. L’expression de Velaryon, au moment où El Colonello annonça subtilement qu’il était la personne qu’il cherchait, était suffisamment drôle pour lui arracher un timide sourire. Les deux hommes, côte à côte, s’éloignèrent du vacarme ambiant de la maison de guilde et commencèrent à se promener tout autour du bâtiment. Le membre de Sabertooth devait avoir de tonnes de questions en tête concernant le Master de Fairy Tail. Mais parce que sa mission était toute autre, il gardait tout cela pour lui ; Il était professionnel et ça, on ne pouvait visiblement pas le lui retirer. Le tireur d’élite fourra ses mains dans les poches et commença à marcher à son rythme, jetant des coups d’œil de temps en temps derrière lui. Le grand dadet se mit ensuite à parler. Et ce fut le drame.

    L’ancien agent du conseil avait l’habitude des longs monologues ; Durant son service militaire, il avait assisté à des centaines de conférences et écouté des milliers de discours. Et celui-là, à défaut d’être barbant, était fichtrement long.

    Le fils de l’ancien maître de Fairy Tail écouta néanmoins le flot de parole avec intérêt. L’émissaire de Sabertooth n’avait pas été envoyé par hasard, et surtout pas pour rien. Ses mots étaient bien choisis et le rythme de se paroles, régulier. Loin de l’amateur qu’il paraissait être au moment où le petit blond l’aperçu. Et il faut dire que le sujet était intéressant. Et important : Pour des raisons qu’il ignorait, les guildes de Magnolia et de Crocus étaient rivales. Leurs altercations finissaient souvent en échange d’insultes et de provocations, si ce n’étaient en bain de sang. Ils étaient une source d’inquiétude constante pour Era et les vieux membres du Conseil. Mais l’homme au bandeau vert ne pouvait s’empêcher de sourire. Quelque chose dans son discours paraissait, à ses oreilles, erronées.

    « Tout d’abord, enchanté Aear. Veuillez me pardonner pour mon manque de courtoisie, j’ai oublié de me présenter. Je suis Alandro Coronado, et malgré mon apparence, je suis maître de Fairy Tail. » Commença ledit Master, sans ralentir ; « C’est vexant ce que vous dites, tout de même. Votre maître n’a donc daigné vous donner l’ordre de mission lui-même… J’imagine qu’il y a des choses qu’on ne change pas. Mais il a visiblement confié cette mission à la bonne personne. Vous semblez être plus diplomatiques que vos confrères. Et vous mettez en évidence pas mal de points sensibles. » L’ancien militaire s’arrêta un petit instant, avant de reprendre.

    « La montée en puissance des guildes noires est une menace évidente. L’apparition des Regalia en est une également. D’autant plus que, selon les rapports que j’ai reçu, certains de ces artefacts ont fini entre les ‘’mauvaises mains’’. Je vous mentirais si je dis que je ne m’en soucis pas. Comme beaucoup d’autre, je m’inquiète pour les évènements à venir. L’alliance Baram, à son âge d’or ? C’est possible, effectivement, même si je ne le souhaite pas. Mais dans ce cas, ça veut aussi dire qu’elle ne peut monter plus haut, je me trompe ? » Le jeune maître se mit à sourire de plus belle ; « La ‘’plus puissante guilde de Fiore’’ demande donc une alliance avec nous, la ‘’seconde plus puissante guilde du Royaume’’. Et ce, malgré tous nos antécédents. Mais vous êtes dans l’erreur. » Il s’arrêta et se retourna vers l’émissaire de Crocus.

    « Nos guildes ne s’entendent pas, c’est vrai. Il faudrait être aveugle pour ne pas le remarquer. Mais nous n’avons jamais considéré Sabertooth comme un ennemi ; Mes membres ne sont peut-être pas les plus sages ou les plus disciplinés. Mais je les connais. Et à part quelques petites exceptions, et je vous assure je leur tire souvent les oreilles, aucun d’entre eux n’iront provoquer volontairement l’un des vôtres. A mes yeux, nous n’avons jamais été en guerre. Une trêve n’a donc pas lieu d’être. Et même si je suis ravi d’apprendre que vous nous considérez comme une puissante guilde, je vais devoir décliner votre invitation. »

    Il marqua une longue pause.

    « Fairy Tail peut envisager de travailler avec Sabertooth. Les circonstances, parfois, nous y obligent. Encore plus au vu des évènements récents. Mais nous refusons d’être associés à des mages qui regardent les autres de haut. Cait Shelter est peut-être une guilde jeune ; Mais c’est dans ce genre de guilde que l’on trouve les mages les plus surprenants. Une charge à porter, vous dites ? Malgré tout le respect que je vous doit, il serait bien vu de ne pas insulter nos amis. Particulièrement en ma présence. » De la bouche d’un autre, les dernières phrases auraient pu paraître comme une provocation. Mais la voix de Bébé-chan avait été la même du début à la fin, calme et posée. Ce qui ressemblait à une critique prenait donc des allures de requête.
Velaryon Aerar

avatar

Messages : 139
Date d'inscription : 03/06/2012
Âge : 20
Guilde : Sabertooth
Magie / Malédiction / CS : Kanso
Magie / CS Secondaire : High Speed Magic

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.280
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Itinérant
MessageSujet: Re: La trêve de la rivalité, ou non? That's the question... [PV: Alandro Coronado]   Sam 22 Sep - 20:09

Le soleil continuait lentement sa course dans le ciel du Royaume de Fiore, tandis que dans la belle ville de Magnoria, se décidaient des affaires qui pourraient soit amener la paix, soit créer une guerre. Mais pour l’instant, l’ombre de l’incertitude planait sur les deux mages. Alors que l’un s’efforçait d’exécuter la mission qui lui avait été transmise par son maître, l’autre essayait seulement de montrer ses idéaux et d’expliquer au guerrier le respect des guildes qui formeront le futur du royaume. Toujours est-il que les deux hommes étaient en train de parlementer en tournant en rond à l’extérieur du bâtiment de la guilde. Le premier parla pendant très longtemps, ne laissant aucune pause pour que son interlocuteur puisse lâcher ne serait-ce qu’un mot. Il évoqua tour à tour des points plus ou moins capitaux dans l’avenir du royaume et surtout des relations interguildes.

Il énonça tout d'abord le fait que les tensions entre Sabertooth et Fairy Tail étaient une chose plus ou moins gênante. Il est certain que dans un monde où ces organismes ont autant de pouvoir, que les problèmes d'une guilde à l'autre sont un souci plutôt urgent. Surtout que dans le cas de celles-ci, il s'agissait d'une rivalité qui pouvait devenir malsaine. Tout du moins, c'est ce que l'émissaire constatait dans son propre Quartier Général avec les tigres, qui ne sont autres que le nom donné aux membres de Sabertooth. Les mages détestaient littéralement ceux que le monde entier désignait comme les plus puissants. Personne ne sut jamais comment cette haine débuta, mais toujours est-il que si vous êtes dans cette guilde, soit vous détestez les fées, soit vous feriez mieux d'être fort.

Une fois après avoir parlé de ceci, le guerrier passa à un autre sujet qui demandait une très bonne analyse et une attention toute particulière. Depuis quelque temps, les guildes noires s'étaient comme réveillées. Pour une raison obscure, chacune d'entre elles avait commencé à bouger et à agir enfin. Pour appuyer ses arguments, Aerar donna l'exemple d'artefact de magie puissante nommé les Régalias. Il n'en avait entendu parler que lorsqu'il était au bar et ne savait pas trop à quoi ils servaient, mais toujours est-il que ces objets étaient d'une puissance extraordinaire. Il ne savait pas non plus ce qu'étaient devenus les artefacts et il espérait de tout coeur qu'ils soient en de bonnes mains ou tout du moins, à l'endroit le plus éloigné des guildes noires. Leur force était déjà quelque chose de conséquent, mais si ces mages possédaient des Régalias, cela créerait beaucoup de problèmes au sein du royaume.

Mais la dernière raison employée par le mage était moins... Évident pour le maître d'une guilde amicale et qui n'était pas à la recherche d'une force supérieure. En effet, Aerar proposa une sorte de trêve entre les deux guildes, comme une entente ou personne ne devait se battre entre les deux guildes. Évidemment, pour le guerrier, il ne pensait pas à mal, néanmoins, il insulta en quelque sorte la guilde peu célèbre de CaitShelter. Aerar expliqua qu'une alliance avec eux ne servirait absolument à rien et il est vrai que comparé à la fameuse guilde Fairy Tail, elle paraissait complètement inutile et plus un fardeau qu'autre chose. Mais il fallait croire que le Maître qui se tenait à ses côtés ne semblait absolument pas d'accord avec ses dires. Ainsi, il lui fit une réponse tout aussi longue et harassante, surtout que le jeune guerrier savait bien parler, mais en ce qui concerne l'écoute de quelqu'un d'autre, c'était une autre chose totalement différente...

Il suivit par contre tous les arguments du jeune maître et réfléchit dans sa tête à la manière de répondre. En effet, son interlocuteur reprit une argumentation bien organisée en reprenant point par point celle d'Aerar. Il commença par se présenter et il confirma ce que le blond avait déjà compris de lui-même. Ce petit gamin était en effet le maître de Fairy Tail et cela surprenait toujours autant le guerrier qui se demandait bien quel pouvait être sa particularité. Sachant que la guilde des fées était très respectée à Fiore, le mage à sa tête devait donc être populaire, mais surtout éminemment fort pour maintenir sous son coude tant de femmes et d'hommes.

Après cette courte présentation de lui-même, le fameux AlandroCoronado lui parla plus sérieusement et commença tout de suite à remettre en cause l'importance de son intervention. Il avança comme argument le fait qu'Aerar eut reçu la mission non pas de la main même de son maître, mais de celui du tenancier du bar. Le guerrier ne comprit pas trop cela, mais il se dit que dans une autre guilde ce n'était pas une bonne coutume et qu'il fallait plutôt parlementer pendant des heures avant qu'on trouve quelqu'un à envoyer. Toujours est-il qu'il n'en voulait pas à son maître de lui avoir donné cette mission par l'intermédiaire du barman. Après un retour de mission, sa première envie n'était surement pas de chercher un mage et de lui donner des ordres. En parlant au tenancier, il avait seulement envie de se débarrasser le plus vite possible et il le comprenait parfaitement. Bien sûr, ce n'était pas le cas de son interlocuteur qui continua le flot de paroles.

Cela surprit le guerrier lorsque Alandro lui fit un compliment en disant qu'il était nettement plus diplomatique. À ce moment, il explosa de rire intérieurement. Depuis qu'il avait commencé la discussion, il avait pris sur lui et avait réussi à ne pas faire apparaître son côté... troublant. Il est sûr que si le jeune maître l'avait entendu chanter de sa plus belle voix, celui-ci l'aurait bien mal vu. Cela faisait du bien à Aerar d'être vu comme quelqu'un de normal, enfin toujours hors de la norme, vu qu'il était censé être différent des autres membres de Sabertooth. Mais le jeune maître ne changea pas d'expression ni de ton de voix et commença à exposer vraiment ses arguments.

En écoutant bien attentivement le discours calme d'Alandro, Aerar commença à comprendre qu'il ne s'était peut-être pas exprimé. Son interlocuteur avait trouvé un moyen de répondre à toutes ses argumentations et demande. Il fallait dire que les cours de diplomatie n'avaient pas été très instructifs pour lui, vu que pendant la moitié du temps, le guerrier griffonnait des déroulements de tactiques et de stratégies. C'est pourquoi, le maître des fées qui se tenait à ses côtés arrivait si facilement à retourner tous ses arguments. À un moment, Aerar crut que le discours était fini et commença à essayer de répondre, mais Alandro continua de parler sans plus d'interruption et malgré la demande franche et sincère, le jeune homme refusa la trêve, car pour lui, il n'y avait pas de guerre et en plus il le menaça si jamais il parlait à nouveau de Cait Shelter de même façon.

Étrangement, cette réprimande ne lui fit rien de spécial. Peut-être à cause de la taille de son adversaire, ou seulement, car son mode de pensée avait changé depuis qu'il était dans la guilde la plus compétitive. Il dut néanmoins se rendre à l'évidence : sa mission venait de changer d'objectif. Il ne fallait plus que Fairy Tail soit alliée avec Sabertooth, mais qu'elle n'intervienne pas si la guilde est en mauvaise posture. Son maître devait surement savoir qu'Alandro réagirait ainsi et voilà pourquoi il lui avait donné cette mission. Ainsi, Aerar commença à préparer sa réponse :

« Eh bien, quel beau point de vue vous avez là chez Maître. Pour ce qui est de la mission et de son moyen d'administration n'y voyait pas une offense, mais seulement une facilité pour nous. Bon, par la suite, vous avez soulevé des points importants, mais je me dois de vous répondre en insistant bien sûr certains faits. Tout d'abord, en ce qui concerne les guildes, je suis au regret d'apprendre que certains Régalias soient en leurs mains. C'est une bien triste nouvelle. Surtout en ce qui concerne la survie de nos guildes.

Et je ne crois pas que vous ayez bien compris lorsque j'ai évoqué le fait que les mages noirs soient au summum de leur force. En effet, cela laisse entendre qu'ils sont éminemment puissants et notamment qu'ils possèdent une force supérieure à celle d'autrefois, mais j'entendais surtout dire par là qu'ils peuvent encore devenir plus forts et plus unis. Chacun de leurs actes était mené par une guilde précisément et aucune d'entre elles n'a daigné s'allier à une autre. Voilà un point qu'ils ne tarderont pas à comprendre et à exploiter.

En ce qui concerne notre trêve, j'ai compris que ce n'était pas une excellente formulation. En effet, j'entendais par cela plutôt une entente. Le fait qu'aucun membre de nos de guildes ne devra se battre sans raison. Je précise le " sans raison " car s'ils partent en mission chacun de leur côté, il est sûr qu'ils pourront se mettre dessus. Et je tiens à rajouter quelque chose là-dessus justement. Lors de cette entente, il sera bien sûr interdit à la guilde Fairy Tail d'aider Sabertooth sauf en cas d'extrême danger. Nous ne voulons pas une alliance et nous voulons garder notre honneur et notre titre. »



[HRP: Désolé pour le retard ^^"]


Dernière édition par Velaryon Aerar le Mer 21 Aoû - 6:35, édité 1 fois
Haru Kuroda
Mage de Fairy TailMage de Fairy Tail

avatar

Messages : 248
Date d'inscription : 21/06/2012
Âge : 26
Guilde : Fairy Tail / Vagabond
Magie / Malédiction / CS : Saibô no Mahô
Magie / CS Secondaire : Gun's Magic

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.660
Statut: Mage de Rang S
Renommée : Mage Itinérant
MessageSujet: Re: La trêve de la rivalité, ou non? That's the question... [PV: Alandro Coronado]   Dim 7 Oct - 16:55
    Cela faisait longtemps qu’Alandro n’avait plus autant parlé ; Lui qui avait toujours été plus du genre à agir que causer, comprenait à l’instant qu’il avait pris un sacré coup de vieux. Il avait passé ses deux dernières années à tirer les oreilles des membres de sa guilde, toujours trop fervents et destructeurs dans leurs actions, et à leur faire la morale nuit et jour. En y réfléchissant bien, il avait passé davantage de temps cloitré entre les quatre murs de sa chambre, bureau d’un maître devenu flemmard, qu’à parcourir le monde comme il aimait si bien le faire. Il n’avait pas trente ans mais il avait déjà l’impression d’être devenu un vieux crouton au crépuscule de sa vie. Combattre et vivre. C’était probablement ce qui lui manquait le plus depuis que son père était tombé dans le coma et qu’il avait récupéré son titre et ses responsabilités. Et l’absence de cette petite flamme était, peut-être, ce qui l’empêchait de devenir plus fort. Car il fallait voir les choses d’en face : Il y avait, en dehors des murs de cette ville, des centaines d’individus plus puissants que lui. Et comment pouvait-il protéger les siens s’il n’était pas capable de se hisser à leur niveau ?

    Pendant l’espace d’un instant, El Colonello était ailleurs ; Puis son attention fut de nouveau attirée par l’émissaire de Saber Tooth. Le fils du précédent maître de Fairy Tail pensait sincèrement, contrairement à beaucoup d’autres, que la rivalité entre les deux communautés « les plus puissantes de Fiore » était nécessaire. Peut-être pas la plus saine qui soit car leurs représentants se marchaient dessus à chaque fois qu’ils se croisaient. Il existait après tout une opposition de style entre les mages de Crocus et leurs homologues de Magnolia : Les premiers cherchant à obtenir la force pour devenir fort, tout simplement. Tandis que les seconds étaient en quête de puissance pour protéger les siens principalement ; Les deux guildes étaient donc liées. L’existence de l’une créait une émulation positive et forçait l’autre à devenir plus fort encore.

    « Je n’y vois pas une offense. Je sais très bien que Saber Tooth et Fairy Tail ne sont pas taillés dans le même marbre. » Répondit l’ancien militaire, calmement. La différence de style entre les deux maîtres était connue dans tout le royaume de Fiore, après tout. « Et nous sommes conscient du fait que les guildes noires ont obtenu certaines de ces artefacts. Et c’est actuellement ma plus grande préoccupation. Mais ce n’est pas une raison pour faire preuve de pessimisme.

    Les guildes noires ont toujours été puissantes ; Ce n’est pas parce qu’on n’entend pas beaucoup parler d’eux qu’ils ne représentent pas une menace. Et cette règle s’applique à d’autres guildes aussi. Ce n’est pas parce que Cait Shelter est une guilde discrète que vous avez le droit de les regarder de si haut. Prudence est donc de mise. »
    Continua le petit maître en se tournant vers l’édifice. Les murs semblaient vibrer de manière étrange et cela ne présageait absolument à rien de bon. Les garnements à l’intérieur auraient-ils profité de l’absence du maître pour se battre à nouveau ?

    « Donc on verra. On ne peut pas se permettre de spéculer dans le vent. Tout ce qu’on peut faire, c’est se préparer. Se tenir au courant de leurs mouvements, d’agir intelligemment, et de se préparer. Vous qui semblez aimer passer du temps à côté du bar et à écouter les histoires des autres, peut-être devriez-vous reprendre l’entrainement et les quêtes. » Un sourire, des mots simples, sans ironie. Le blondinet leva sa tête à s’en faire mal la nuque pour regarder la personne avec qui il discutait, en souriant innocemment.

    « Quant à cette entente, pourquoi pas. Je ne pense pas qu’elle soit fondamentalement différente de notre ‘situation’ actuelle. Mais je ne peux pas promettre que nous n’interviendrons pas si vous êtes en danger. Les mages de Fairy Tail ont beau faire preuve de quelques maladresses quand il s’agit d’agir, ils se battent pour protéger les autres. Nos relations avec Saber Tooth ont beau être exécrables, je ne peux pas leur interdire d’intervenir si vous êtes en danger. Il s’agit de bon sens, pas de fierté. » Il s’arrêta un instant, puis reprit : « Je pense que notre conversation peut s’arrêter là. J’ai beaucoup de choses à faire et je pense que vous aussi. Vous pouvez passer le temps que vous souhaitez à Magnolia, mais vous devriez regagner Crocus au plus tôt. Eviter l’alcool au possible et passez plus de temps sur le terrain. Un conseil de mage à mage. Bonne journée, sieur Aerar. »

    A peine sa phrase finie que le mur vola en éclat. Les magiciens de Fairy Tail n’aimaient décidément pas perdre leur temps ! Alandro, après avoir fait un petit signe au grand dadet, s’engouffra dans le trou béant de son bâtiment chéri et bientôt, on ne pouvait plus qu’entendre sa grosse voix hurler. Une journée typique à Magnolia.


[C'est moi qui m'excuse, j'avais oublié que tu avais répondu ! Je pense qu'on peut conclure ce RP, vu qu'il n'ira pas beaucoup plus loin. Je te laisse faire la suite !]
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: La trêve de la rivalité, ou non? That's the question... [PV: Alandro Coronado]   

La trêve de la rivalité, ou non? That's the question... [PV: Alandro Coronado]

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG : Fiore no Oukoku :: 
 :: Fiore Est :: Magnolia
-