Fermer le menu
Ouvrir le menu

Navigation














Partagez | 

 [Regalia] Sur la Piste du Dragon des Sables

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Game Master

avatar

Messages : 1586
Date d'inscription : 26/09/2011
Magie / Malédiction / CS : All Mighty
MessageSujet: [Regalia] Sur la Piste du Dragon des Sables   Ven 24 Aoû - 15:09
Rappel du premier message :

Event : Desert Regalia

L'heure est grave. La plupart des Regalia sont apparus, et certains individus ont réussi à mettre la main dessus. Face à la menace de ces artefacts, le Conseil Magique a mis au point une alliance entre les guildes officielles et lancé un appel aux mages solitaires qui pourraient les aider en échange de récompense, pour mettre la main sur les derniers artefacts encore isolés.

Suite à certains rapports sur des phénomènes étranges survenus sur l'île de Gehenna Island, le Conseil convoque donc plusieurs mages pour essayer d'élucider cela, convaincu qu'il s'agit de l'oeuvre d'un Regalia.

Débarquant sur l'île, les différents mages alliés pour cette mission posent pied à terre : Kira Tsugeki, de Cait Shelter, Tobias Grant, de Lamia Scale, et Ren Ikari, de Quatro Cerberus. A eux trois, ils doivent rechercher la cause de ces étranges "perturbations". Peut-être sont-ils venus car ils considèrent les ordres du Conseil comme une priorité, ou peut-être juste parce que c'est le Master de leur guilde qui le leur a demandé. Toujours est-il que les trois hommes vont devoir s'allier pour faire face et trouver l'artefact.

Mais voilà, ce qui se dit au sein du Conseil est malheureusement loin d'être un secret. Voilà pourquoi d'autres mages sont sur la piste du Regalia. Oracion Séis a déployé deux de ses meilleurs éléments pour récupérer l'objet magique avant tout le monde. Le Master en personne, Akira Kain, s'est déplacé, accompagné de Rei Tendô, pour anéantir l'Alliance entre les mages et mettre la main sur la puissance du Regalia.

Mais ces cinq mages sont bien loin d'être au bout de leurs surprises, ignorant ce qui les attend lorsqu'ils débarquent sur Gehenna Island...


============================

Intervention Game Master : Lancement de l'Event pour le Regalia du Désert.
Ordre de Post : Tobias, Ren, Kira, Ashton, Rei / Le GM se manifestera après deux tours.


Dernière édition par Game Master le Mar 11 Sep - 13:26, édité 1 fois

AuteurMessage
Kira Tsugeki

avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 23/03/2012
Âge : 20
Guilde : Cait Shelter
Magie / Malédiction / CS : Kage Mahô / Magie des Ombres

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 610
Statut: Mage de Rang E
Renommée : Inconnu(e)
MessageSujet: Re: [Regalia] Sur la Piste du Dragon des Sables   Mer 10 Avr - 22:45
Ashton mit quelques secondes avant de répondre. Son visage était désormais plus sérieux que jamais, soulignant l’importance de la situation, et il semblait choisir ses dires avec soin : un seul impair signifierait la fin de tout le groupe, sans exception. Le mage de Cait Shelter finit par trouver ses mots, et ne tarda pas à prendre la parole, afin de nous faire part de ses instructions :

« Bon, nous n’avons pas beaucoup de temps. Kira, le Regalia se trouve dans l’ombre du Lycaon. Il faut l’extraire car il le tue à petit feu. Je ne sais pas si c’est ce fichu artefact qui rejette le lycaon ou l’inverse, mais toujours est-il qu’il n’y a que toi qui puisses le sauver et, en même temps, nous sauver. Il faudrait donc que tu plonges dans son ombre et que t’extirpes cette chose. C’est risqué, je sais pas trop ce qui se passera quand tu l’enlèveras, mais si on essaie pas… »

C’était donc cela… En vérité, le mage aux cheveux blancs ne fut pas très surpris. La patte partiellement pétrifiée de du canidé ailé lui avait mis la puce à l’oreille quant à la localisation du Régalia, ce qui était maintenant confirmé. Et Kira était le seul présent à pouvoir retirer l’artefact de son sanctuaire. Étrangement, la révélation l’avait calmé. Peut-être était-ce dû au fait qu’il connaissait maintenant la marche à suivre.

Le jeune homme resta un moment silencieux. Non pas qu’il hésitait, il savait qu’il devait le faire, pour lui mais aussi pour les autres. Mais tout ceci représentait une lourde charge pour ses maigres épaules, et il devait se préparer à la porter. Le temps lui manquait, cependant, et une action rapide était de mise. Aussi se contenta-t-il de respirer profondément, avant de parler :

« Très bien. Je suis prêt à le faire. »

Ashton donna encore quelques directives à Tobias, puis prit la direction de l’entrée de la grotte, remettant au passage son T-shirt. Son but était évident : arrêter le mage noir dans le cas où il reviendrait. Et du point de vue du jeune mage de Cait Shelter, si quelque pouvait le faire, c’était bien lui. L’idée d’une attaque de la part du criminel en moins, Kira se retourna pour faire face aux Lycaons.

À peine fut-il retourné que le plus grand des canidés s’approcha du mage des ombres, ne s’arrêtant qu’à quelques centimètres de son visage. Il resta un instant immobile, avant de s’asseoir tout en déployant ses larges ailes. Puis, relevant la tête en arrière, la créature poussa un long hurlement aux airs mélancoliques, qui fut rapidement renforcé par la meute de Lycaon. Une sensation familière saisi alors le manipulateur des ombres, celle qui l’accompagnait toujours lorsqu’il faisait usage de ses pouvoirs. Il sentit ses jambes s’enfoncer dans le sol, à l’instar de la meute de canidé. Surpris, le jeune mage voulut instinctivement annuler le processus, avant de se rendre compte que c’était inutile : le monde des ombres était sa destination. À quoi bon refuser alors que les canidés étaient en train de l’y emmener ?

Alors que seule la tête du jeune mage dépassait du sol, des bruits de pas précipités se firent entendre, avant de se stopper brutalement. Kira tourna les yeux pour voir Tobias, légèrement plus proche que précédemment. Le mage de Lamia Scale lui lança un regard confiant, avant de prononcer quelques paroles encourageantes, auxquelles le possesseur de la Kage Maho répondit d’un hochement de tête. Puis il ferma les yeux.

Lorsqu’il rouvrit les paupières, quelques secondes plus tard, l’environnement avait bien changé. L’espace n’était que néant, parsemé de lumières pourpres et mauves, qui rendaient paradoxalement le lieu encore plus sombre. Seul dans un premier temps, Kira fut rapidement rejoint par la meute de Lycaon, qui apparut de nulle part. Les canidés étaient divisés en deux, formant une haie d’honneur qui menait juste en face de la créature ailée. À ses côtés était assis le Lycaon que les cinq mages avaient combattu dans le désert. Malgré une apparence en tous points semblables aux autres Lycaons, il était reconnaissable entre mille.

Poussé par son instinct, l’adolescent remonta le couloir formé par les Lycaons. Bien que le vide s’étalait sous ses pieds, le mage pouvait marcher comme sur le sol. Il arriva bientôt à proximité du chef de meute, devant lequel il s’inclina. Par précaution, mais aussi pour rendre honneur à la majesté que l’animal dégageait. Dans cette dimension, la créature était vraiment immense, bien plus que tout ce que Kira avait pu rencontrer jusque-là

« Je sais ce que vous et vos semblables sont venus chercher en ce lieu... Et ce n'est pas un pouvoir que nous autres pouvons laisser entre les mains du premier venu. »

Le jeune mage releva la tête, surpris. La voix qui venait de parler semblait s’adresser directement à son cœur et à son cerveau, sans passer par ses tympans. Il ne mit pas longtemps à comprendre qui était le propriétaire de la voix éthérée. Celle-ci reprit :

« J'ai recueilli ce pouvoir afin de protéger ce désert... Car entre de mauvaises mains, il pourrait signifier un danger colossal... Et je sens des forces néfastes à l'oeuvre pour tenter de s'en emparer à l'heure ou nous parlons. »

Le géant marqua une nouvelle pause, durant laquelle il se mit à bouger. Abaissant sa tête, le loup ailé posa son museau juste devant le mage des ombres, ses yeux dorés fixés sur lui. Puis L’animal finit par reprendre la parole :

« Si je dois remettre ce pouvoir à un humain pour m'assurer de pouvoir rester en vie et protéger ma meute... Alors qu'est-ce qui pourrait me dire que vous êtes la bonne personne ? Qu'est-ce qui pourrait m'assurer que vous ne ferez pas un mauvais usage de ce pouvoir... Que ce dernier ne vous consumera pas... »

Voilà donc l’épreuve qui lui était imposé. Il ne s’agissait pas de gagner un combat, mais de gagner leur confiance, malgré leur hostilité naturelle à l’égard des humains. Il fallait avouer que, comparé à un combat face à un Lycaon géant et sa meute, le jeune mage était plutôt chanceux. Mais obtenir la foi de ces mêmes créatures n’allait pas être une partie de plaisir : la faune possédait toutes les raisons du monde de haïr les humains. Il n’y avait qu’à voir Hydralia, la ville natale du mage des ombres. Semblable à une gigantesque usine, la cité grignotait de plus en plus l’espace qui s’étendait autour d’elle, détruisant l’écosystème. Non, gagner leur confiance serait bien plus difficile qu’il n’y paraît. Mais Kira n’avait pas d’autre choix.

Le jeune mage prit une grande inspiration, et ferma les yeux. S’il était d’un naturel hésitant, sa timidité, contrairement à celle de beaucoup d’autres personnes, disparaissait en situation de stress. Il releva la tête, rouvrit les paupières, et planta ses yeux bleus droit dans les pupilles du Lycaon ailé. Une chance que Ren avait déjà eut affaire à un Régalia, et avait pu nous donner quelques informations sur eux.

« Nous ne sommes pas venu ici dans le but de nous approprier ce pouvoir. À l’origine, nous ne devions qu’enquêter sur les étranges faits survenus sur cette île.

Il est vrai que, lorsque nous avons compris qu’il s’agissait d’un Régalia, nous l’avons cherché. Mais jamais nous n’avons eu l’intention d’utiliser son pouvoir. Ces artefacts possèdent une puissance terrifiante. Chacun de nous quatre, Ren, Tobias, Ashton et moi-même, avons vu cette puissance de nos propres yeux, ici-même. Ce n’était pourtant qu’une infime partie du pouvoir de cet objet, mais c’était bien plus puissant que ce que nous aurions pu imaginer.

Un tel pouvoir attire forcément les convoitises. Le mage noir renégat présent sur cette île en est la preuve même. S’il parvenait à s’emparer de cette puissance, qui sait quels ravages il pourrait causer ? C’est pour empêcher cela que nous cherchions le Régalia. Retournez dans le monde matériel, et vous pourrez voir mes compagnons se battre contre lui en ce moment même. Nous sommes déterminés à garder ses mains loin de cet objet.

Je le répète, ce pouvoir est trop dangereux. En vérité, si je le pouvais, je détruirais cet artefact ici et maintenant. Mais je ne peux pas faire ça. Non seulement je ne sais absolument pas comment m’y prendre, mais il y a également le fait que cet objet n’est pas unique. Il est fortement probable que des mages noirs soient parvenus à en acquérir, et qu’ils projettent de l’utiliser à de mauvaises fins. Si nous, les mages officiels, voulons contrecarrer leurs desseins, nous devons pouvoir rivaliser avec eux. Et soyez-en sûrs, seuls les mages capables de maîtriser ces Régalias pourront en faire usage.

Tout comme vous avez recueilli cet objet pour protéger votre meute et votre île, nous en avons besoin pour protéger notre pays, nos amis. Mais lorsque tout ceci sera fini, ils seront être détruits. Je vous en fais la promesse. »


Kira se tut. Il n’avait dit que la vérité, ou du moins, des suppositions qui étaient à très forte raison la réalité. Pour ce qui était de la dernière partie, il savait que tenir cette promesse risquait d’être difficile si le conseil magique n’avait pas prévu ce sort aux artefacts. Mais il tenterait tout pour cela, et espérait pouvoir compter sur l’aide de ses compagnons.

Il ne restait plus qu’à attendre la réponse finale de la meute.
Ashton Grimm
Modo / InugamiModo / Inugami

avatar

Messages : 248
Date d'inscription : 20/06/2012
Âge : 27
Guilde : Cait Shelter
Magie / Malédiction / CS : Gugan no Âku - Arc of Embodiment

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.130
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: [Regalia] Sur la Piste du Dragon des Sables   Sam 20 Avr - 21:29
Bien que cela l’ait surpris, tout était en train de se passer comme l’avait pressenti le mage. Rei se tenait maintenant devant lui, Tobias soignait Ren et Kira faisait sa popote avec le chef de meute qui avait l’air d’avoir la tête dans le sable. L’extérieur ressemblait de plus en plus à une vision de l’enfer, avec un mage noir prêt à se battre pour tout faire capoter et une énième tempête de sable qui s’approchait d’eux. Ashton se demandait bien ce que pouvaient se raconter son camarade de guilde et les loups pour que l’île elle-même devienne folle. Une petite dispute sur la façon d’utiliser la magie des ombres ou une question mal placée sur comment les canidés pouvaient trouver appétissant le fait de ronger des os?

Rei semblait soudainement être devenu le cadet des soucis du mage à la Lost Magic, fixant d’ores et déjà la tempête. Cela lui rappelait le début de la mission et autant dire que s’il y avait encore un dragon en sable à l’intérieur de cette chose, tout allait se gâter encore plus que cela ne l’était déjà. Estimant tous les dangers qui semblaient lui tendre les bras encore plus rapidement qu’un teletubbies sous extasie, il se mit soudainement à sourire. Etait-ce nerveux ? Ou seulement pouvait-on penser que cela l’amusait ? Ses lunettes empêchaient de voir son regard, donc seul lui connaissait, à ce moment précis, la signification de ce sourire. Le mage noir en face de lui commença à vanter ses mérites, estimant peut-être à juste titre qu’Ashton était le mage le plus fort de l’équipe actuellement. Il fallait dire qu’entre un estropié, un mec qui semblait prendre plaisir à faire sentir ses pieds aux gens et un autre qui tapait la discute avec des clébards, on aurait dit une bande sortie d’un asile. Ash’ regarda son adversaire droit dans les yeux tandis que celui-ci sortait un pieu d’une trentaine de centimètre.

Shoot to Thrill by AC/DC on Grooveshark

« Allez, je suis gentil, je te laisse une chance de filer avant que cette tempête ne nous fonce dessus. C’est mon remerciement pour nous avoir aidé tout à l’heure. Et crois-moi, je prends sur moi, parce que là j’ai une folle envie de casser des dents… »

A vrai dire, Ashton avait une seule envie, c’était de repartir et de s’allonger un peu. La fatigue, la chaleur, tout ça c’était pas pour lui, même s’il fallait l’avouer, affronter un dragon était un défi intéressant. Mais comme il l’avait déjà fait quelques temps auparavant, il n’avait pas vraiment envie de réitérer l’opération avec aussi peu d’énergie qu’il en avait à ce moment précis.

*Bon, si la est encore un coup de ces fichues bestioles, elle ne me regarde pas, c’est à Kira de régler ça et je ne vais pas me mêler de sa mission. Je n’ai donc qu’une seule personne sur qui me focaliser. Bien…*

Ashton ne voyait donc aucun problème à s’amuser un peu avec son adversaire du moment. L’air narquois et provocateur, il laissa son adversaire, sa proie faire le premier pas vers lui, les bras ballants, sûr de lui, vainqueur avant même d’avoir joué. C’était sûrement un de ses traits de caractère qui pouvait énerver à peu près tout le monde dans ce royaume. Il avait déjà réfléchi à un plan d’action pour gagner. Créer une épée était trop risqué et demanderai trop d’énergie alors qu’il ne devait pas gaspiller une once de son potentiel pour éviter de tomber avant son adversaire.

« Blablater ? T’as raison, je suis pas fan de ce genre de truc quand ce n’est pas autour d’un café… Et comme tu veux pas te barrer bien sagement… »

Une énergie sombre entoura le poing du mage puis son avant bras. Une armure sombre apparu alors sur celui-ci. Laissant les doigts du mage libres, on pouvait voir apparaître des pointes sur chaque extrémité du poing, prêt à asséner de violents coups de poing à n’importe qui. Le dessus de l’avant bras, quant à lui, était parsemé de petits crochets minuscules mais qui pouvaient très bien lacérer les chairs sans pourtant faire de blessure mortelle.

« Je pense que mon Iron Knuckle va te faire regretter d’être encore là. »

Cette simple partie d’armure permettait à Ashton d’économiser de l’énergie, plus qu’une épée ou une armure complète, tout en ayant un potentiel offensif non négligeable. Le problème, lorsque l’on imagine une épée, c’est qu’il faut la concevoir de façon à ce qu’elle ne soit pas faible en un point précis, et de façon à ce qu’elle soit utile avec un bon tranchant ou non. Une partie d’armure était bien plus facile à imaginer, pour les dimensions, il suffisait de se rappeler de celles de son propre corps, et pour la résistance, le fait qu’elle soit en un acier très dur et solide suffisait.

« Au fait, si tu revois ton maître, qui qu’il soit ou peu importe ce qu'il est, dis lui que la prochaine fois qu’il envoie quelqu’un en mission quand je suis là, qu’il ferait mieux de se pointer lui-même. J’aime pas avoir à faire aux sous-fifres… »

Il s’élança alors vers son adversaire, courant le plus vite qu’il pouvait dans cette chaleur puis, avec un sourire carnassier, il sauta, positionnant sa main libre vers ses pieds. Voilà toute la raison de cette économie d’énergie, créer un effet de surprise plus simplement qu’avec une arme à proprement parler. Il lui fallait une astuce pour s’assurer la victoire, et la voilà qui pointait le bout de son nez. Sous ses pieds, déjà en l’air, se tenait maintenant un petit trampoline serré au maximum, prêt à relâcher à toute vitesse le mage qui semblait avoir pour cible son adversaire. Le tissu élastique se tendit alors, envoyant Ashton à une vitesse fulgurante vers le rouquin, prêt à lui asséner un violent coup au crâne pour l’assommer une bonne fois pour toute.

« J’ai même pas de nom pour cette attaque !!! »

*Tu m’en diras des nouvelles quand on se recroisera, de celui-là ! *
Rei Tendô
La Main NoireLa Main Noire

avatar

Messages : 763
Date d'inscription : 08/07/2012
Âge : 23
Guilde : Oracion Séis
Magie / Malédiction / CS : Nenriki no Mahô / Télékinésie

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.470
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: [Regalia] Sur la Piste du Dragon des Sables   Ven 26 Avr - 1:15
Il me fallait descendre le premier membre de Cait Shelter avant d'espérer atteindre cet artefact que mon maître convoitait tant. Cependant, je savais pertinemment que je n'avais pas l'ombre d'une chance de les vaincre tour à tour. Soit il me faudrait ruser, soit je devrai prendre la poudre d'escampette.

Toutefois, pour l'heure, j'avais quelqu'un de suffisamment assuré devant moi, voire même hautain. Ouais, c'était le mot, ce gars devait sans doute remporter toutes les palmes possibles dans la sauvagerie. Alors que j'avais pour une fois la politesse de reconnaître un certain talent, le voilà qui ne relevait même pas ma remarque, se contentant de me parler de la pluie et du beau temps, ou de la tempête et de la canicule environnante. Ces officiels n'ont décidément aucun savoir-vivre...

Une tempête ? Tournant la tête une demi-seconde, je pu remarquer l'immense colonne de sable qui s'était formée dans mon dos et qui grandissait toujours plus, le bruit du vent se mêlant à la poussière de roche claquant comme des milliers de dents prêtes à déchiqueter tout ce qui se trouvait sur son passage. Si c'était le Regalia à l'origine de ce phénomène, son importance devenait encore plus capitale au sein de la guilde. Il nous assurerait ainsi la possibilité de soumettre plus de guildes clandestines sous notre « protection » et de contrer plus aisément les guildes officielles.
Cette tempête me rappelait le premier phénomène survenu dès notre arrivée sur l'île. S'il fallait à nouveau nous battre comme nous l'avions fait, je ne donnais pas cher de notre peau.
Mais l'heure n'était pas à la rêverie et le mage devant moi, bien trop sûr de lui à mon goût, semblait déjà l'avoir compris.


« Blablater ? T’as raison, je suis pas fan de ce genre de truc quand ce n’est pas autour d’un café… Et comme tu veux pas te barrer bien sagement… Je pense que mon Iron Knuckle va te faire regretter d’être encore là. »

Une fois de plus, l'utilisateur de la Lost Magic de création utilisa ses pouvoirs pour faire apparaître un objet assez singulier, un gant à pointes et crochets. En effet, ça risquait de piquer un petit peu si cette arme venait à me toucher...
Le seul défaut de ce gant était justement qu'il ne lui permettait quasiment aucune protection au moment de porter un coup. Il me faudrait donc miser sur la contre-attaque et je savais déjà, vu l'attitude de mon adversaire, que tout devrait se jouer sur un seul coup.


« Au fait, si tu revois ton maître, qui qu’il soit ou peu importe ce qu'il est, dis lui que la prochaine fois qu’il envoie quelqu’un en mission quand je suis là, qu’il ferait mieux de se pointer lui-même. J’aime pas avoir à faire aux sous-fifres… »

- Ce doit être pour les mêmes raisons qu'il n'a pas jugé utile de venir à votre rencontre...

Ashton accéléra alors sur quelques mètres avant d'effectuer un saut en position recroquevillée visiblement prêt à créer une nouvelle chose. Ancrant mes pieds dans le sable, prêt à encaisser une attaque qui ne pourrait que se dérouler au corps à corps, je me protégeais de mon bras gauche tout en préparant mon pieu dans ma main droite, prêt à frapper au bon moment. S'il décidait de me frapper avec son gant, j'aurais le champ libre pour planter mon pieu. Dans le cas contraire, j'aurai l'avantage de la faible portée de mon arme par rapport à la sienne.

A ma plus grande surprise, ce qu'il fit apparaître ne fut rien de plus qu'une vulgaire toile sous ses pieds, qui semblait déjà plissée. Pourquoi ferait-il apparaître une espèce de parachute ?
Lorsque la toile se tendit brutalement pour propulser le mage désormais à quelques mètres de moi, je compris qu'il s'agissait plutôt d'un genre de trampoline de fortune lui permettant d'acquérir une vitesse colossale pour me porter un coup qui serait sans aucun doute le pire de tous.


« J’ai même pas de nom pour cette attaque !!! »

* Un nom pour un simple saut en trampoline... Des fois, j'envie les sourds qui ont la chance de ne pas pouvoir entendre des idioties pareilles... *

Bien fléchi sur mes appuis, inspirant au maximum et bloquant ma respiration pour encaisser le mieux possible le coup de poing imminent avec mon bras gauche, je tendis violemment mon bras droit afin que mon pieu soit prêt à se planter dans la poitrine sans défense de l'Inugami.
Chacun de nous effectuait ainsi une attaque somme toute assez suicidaire pour infliger le plus de dégâts à l'autre, laissant la défense de côté pour tenter d'écraser l'adversaire en une seule et unique offensive.
Game Master

avatar

Messages : 1586
Date d'inscription : 26/09/2011
Magie / Malédiction / CS : All Mighty
MessageSujet: Re: [Regalia] Sur la Piste du Dragon des Sables   Ven 26 Avr - 13:39
Le Fenrir fixait Kira avec un regard qui témoignait de sa perplexité quant aux paroles du jeune homme. Il pouvait cependant sentir de la sincérité et de la franchise dans les mots de ce dernier. Le Mage des Ombres avait, de toute évidence, réussi à marquer des points auprès du canidé. Ce dernier se redressa alors, avant de faire apparaître, dans un flash noir et un bruit grave, le Regalia. Ce dernier se présentait sous la forme d'une fleur d'une fleur du désert, mais faite de roche. Elle devait avoisiner les huit à douze centimètres et peser un bon kilo. En laissant l'objet léviter pour arriver jusqu'à Kira, le Fenrir reprit la parole sur un ton des plus mystérieux.

- Nous verrons si tu as été sincère... Car sache qu'actuellement, cet objet n'est qu'un réceptacle vide de toute volonté. En me concentrant ici, dans ce monde, je lui ai permis de se manifester physiquement dans la réalité. J'ignore tout de la forme qu'il prendra, mais nul doute que le danger sera colossal.

Le monde autour de Kira commença alors à se désagréger, le jeune homme à tomber dans le vide. Alors qu'il chutait vers une lumière de plus en plus intense, la créature qui l'avait guidé jusqu'ici se permit une dernière tirade.

- Si tu veux t'en sortir face à ce qui vient, prouve-moi que j'ai eu raison de te confier ce pouvoir... Et prouve moi que tu es prêt à tous les sacrifices pour protéger les tiens...

Brusquement, une ombre se propagea dans la grotte, avant de laisser surgir Kira et le Fenrir de celle-ci. Il était aisé de voir le Regalia dans les mains de Kira, mais on ne sentait plus aucun pouvoir émaner alors de l'artefact, ainsi que de l'ensemble des loups présents.

Au même instant, alors qu'Ashton et Rei se battaient, au moment où tous deux allèrent se frapper avec violence, quelque chose les interrompu. Et pour cause. Un violent souffle, ou plutôt, une vive aspiration. L'air était brusquement aspiré vers la tornade, pourtant située bien loin de là. Ce simple phénomène fut assez violent pour les empêcher de mener à bien leur dernière attaque, les envoyant valser en les aspirant tous deux dans la tornade. Par chance pour eux, l'aspiration s'arrêta avant qu'ils ne pénètrent le coeur de celle-ci. Il tournoyèrent donc brièvement dans les airs à la périphérie du tourbillon pour être propulsés bien loin de là.

Pour eux deux, le combat était terminé, car l'un avait été expulsé d'un côté, et le second de l'autre. Ils devaient se trouver à une distance d'environ trois kilomètres de la grotte. Mais pourquoi un tel phénomène d'aspiration ? La réponse apparu brusquement lorsque la tornade vola en éclat, dévoilant un Dragon. Oui, il s'agissait bel et bien d'un titanesque Dragon de couleur marron, légèrement doré. Mais en l'observant bien, on pouvait voir qu'il suintait du sable. Il ne fallait pas être doué en observation pour comprendre que ce dragon était composé uniquement de sable. Sans doute était-ce l'incarnation de la volonté du Régalia, dont avait parlé le Fenrir à Kira, mais hormis le jeune mage, personne ne pouvait s'en douter.

Le point le plus important fut sans doute celui que seul Ren était capable d'appréhender... Car tout Dragon Slayer sait ce qu'une profonde inspiration signifie chez un Dragon... Un Hôkô ! Et ce fut ce qui se passa. Un gigantesque souffle de sable partit de la gueule du monstre onirique, créant un sillon de plusieurs kilomètres autour de ce dernier, se dirigeant droit vers la grotte où se tenait tout le monde. La violence du souffle, provoquant une tornade horizontale, avait la puissance pour raser l'endroit comme une simple taupinière que l'on aurait écrasé.

Qu'allaient faire nos mages face à ce phénomène ?


==============================

Intervention Game Master : Rei et Ashton hors-jeu suite à l'attaque de la tornade. Sabakuryuu no Hôkô lancé par l'incarnation de la volonté du Regalia. Kira réapparait doté du réceptacle du Regalia.
Modification de l'ordre de passage : Kira poste en premier, suivi du Game Master à nouveau, avant le potentiel post de clôture de chaque joueur selon la tournure des évènements.
Kira Tsugeki

avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 23/03/2012
Âge : 20
Guilde : Cait Shelter
Magie / Malédiction / CS : Kage Mahô / Magie des Ombres

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 610
Statut: Mage de Rang E
Renommée : Inconnu(e)
MessageSujet: Re: [Regalia] Sur la Piste du Dragon des Sables   Mer 8 Mai - 1:27
Le temps s'écoula, en silence, dans ce monde d'ombres. Après le discours du jeune mage, plusieurs minutes étaient passées, sans que ni les Lycaons, ni le magicien n'émette le moindre son. Le canidé ailé dévisageait l'humain de son regard bestial, que Kira était incapable de déchiffrer. Croyait-il ce qu'il venait de dire ? Avait-il été convaincu ? Ou, au contraire, était-il en train de songer à la façon de tuer cet intrus, ainsi que ses compagnons ? Le mage des ombres n'en savait rien, aussi gardait-il le silence, soutenant le regard du Fenrir.

Puis finalement, le protecteur du désert bougea. Devant lui, une zone s'assombrit, se distordit. Il y eut un son très sourd, précédé d'un flash d'ombre qui obscurcit la vue du jeune Kira pendant une seconde. Lorsqu'il eut recouvré la vue, il put voir face à lui, semblant flotter dans les airs, une magnifique fleur du désert, aux airs cependant bien étranges. Le mage n'était pas un botaniste émérite, mais il lui sembla tout de même que la plante semblait différente de son état naturel. A commencer par sa matière : Elle était constituée de roche. De plus, sa taille semblait assez démesurée, presque une dizaine de centimètres au jugé.

L'objet commença à avancer lentement vers le mage de Cait Shelter, qui le saisit lorsqu'il arrive près de lui. Il fut alors surpris la masse qui reposait au creux de sa main. Certes, c'était de la pierre, mais il n’avait pas pensé à un tel poids. Il s'agissait dans tous les cas d'un objet bien étrange, qui possédait une importance certaine.

C'était donc le fameux Régalia. A vrai dire, s'il l'avait deviné lorsque l'artefact était apparu, le jeune mage était surpris. Aux dires du Dragon Slayer, il recelait un terrifiant pouvoir, ce qu'il avait pu confirmer lorsque le groupe s'était confronté au Lycaon, quelques instants plus tôt. Il s'était attendu à un objet qui aurait l'air dangereux, ou encore, de laquelle émanait une aura de puissance. La fleur, bien que d'une immense beauté, semblait au contraire bien fragile. Mais au fond de lui, Kira savait qu'il s'agissait du véritable Régalia.

« Nous verrons si tu as été sincère... Car sache qu'actuellement, cet objet n'est qu'un réceptacle vide de toute volonté. En me concentrant ici, dans ce monde, je lui ai permis de se manifester physiquement dans la réalité. J'ignore tout de la forme qu'il prendra, mais nul doute que le danger sera colossal. »

Un simple réceptacle... En d'autres termes, la puissance du Régalia avait été libérée. Et celle-ci menaçait le monde réel. C'était donc là le test de la meute : Re-sceller cette force, ou mourir, lui, ses compagnons, mais aussi, probablement, un grand nombre des animaux peuplant cette île, dont les Lycaons. C'était une grosse responsabilité qui pesait surs ses épaules.

Soudain, l'adolescent se sentit chuter. Comme si la gravité avait, d'un coup, repris ses fonctions. L'ombre autour du jeune mage commença à disparaître, petit à petit, tandis qu'une lumière éclatante la remplaçait. Il voulut crier, mais sa bouche resta close, sa voix refusait de sortir. Et lorsque la dernière parcelle d'obscurité se fut volatilisée, la voix du Fenrir retentit une dernière fois :

« Si tu veux t'en sortir face à ce qui vient, prouve-moi que j'ai eu raison de te confier ce pouvoir... Et prouve-moi que tu es prêt à tous les sacrifices pour protéger les tiens... »

*****

Kira rouvrit les yeux. La première chose qu'il vit ce fut l'éblouissante lumière qui se découpait par l'entrée de la caverne. Se protégeant de la luminosité avec l'une de ses mains, le mage des ombres observa sommairement la grotte, afin d'avoir une idée de ce qui s'y était passé pendant son absence. Tobias était toujours-là, et avait, pour une raison inconnue, revêtu sa forme démoniaque. Ren, en revanche, n'était plus au sol, mais affalé contre la paroi de l'antre, près de la sortie. Il semblait conscient, signe que Tobias avait finalement réussi à le réveiller. Autour du jeune mage, les lycaons étaient regroupés, formant une sorte de cercle surplombée par la silhouette bien plus haute de la créature ailée.

Un vent violent soufflait à l'extérieur de la grotte, comme en témoignaient les bourrasques parfaitement audibles, même à quelques mètres sous terre. Mais ce n'était pas le plus inquiétant : une puissante aura émanait du désert. S'il n'avait pas pu ressentir la force similaire à leur arrivée sur l'île, l'adolescent en était maintenant totalement conscient. Et il savait qu'elle était bien trop forte pour eux.

Kira eut un sourire sans joie. C'était donc là le sens des dernières paroles du protecteur du désert. Le jeune homme fit un pas en avant. Non, il n'était pas prêt à tous les sacrifices. Jamais, au grand jamais, il ne pourrait sacrifier ses compagnons. En revanche, il était prêt au sien.

Sans un mot, il continua à avancer, jusqu'à sortir de la grotte. A quelques kilomètres, une nouvelle tornade sévissait, origine des bourrasques. Bizarrement, il sentit le vent le pousser en avant, comme s'il était aspiré. La sensation dura quelques secondes, durant lesquels il manqua d'être effectivement arraché du sol par le tourbillon de sable. Et puis soudainement, elle se stoppa. Le cyclone sembla se déchirer, se disperser, pour révéler ce qui se cachait dans son œil. C'était donc ainsi que la volonté du Régalia s'était manifestée. Sous la forme d'un Dragon, capable de les balayer en un souffle. Bien que le jeune mage sache qu'il ne s'agissait que d'une réplique crée par la puissance de l'artefact, le jeune homme ne pouvait distinguer aucune différence entre la créature de sable et les créatures mythiques. La seule chose qu'il savait, c'était que ce qui se dressait devant eux était tout aussi dangereux qu'un véritable Dragon.

La créature fantasmagorique sembla prendre une grande inspiration, avant de se mettre à hurler, libérant ce faisant un immense typhon de sable rugissant, dirigé droit vers le groupe de mages. La déferlante creusa profondément le sol, et nul ne doutait qu'elle ferait de même avec la caverne, n'épargnant personne. Il n'était plus temps d'observer, ni de réfléchir : il fallait agir.

Kira se mit à courir, droit vers le souffle de sable. S'il s'agissait d'un tourbillon, alors cela signifiait que le centre était creux, que les dégâts seraient bien moins importants à cet endroit. C'était là qu'il devait passer pour se rapprocher du monstre mythique. Car il avait la certitude qu'il devait s'en approcher, afin de le renfermer dans son réceptacle. Sa prise se raffermit sur la fleur de roche. Peut-être le protégerait-elle du souffle, originaire de la volonté du Régalia, qui devait elle-même être contenue dans cet artefact ? « Tu es poussière, et à la poussière tu retourneras. »

Quoiqu'il en soit, il allait devoir se déplacer le plus vite possible. Et pour cela, quoi de mieux que d'utiliser les ombres ? De nombreux débris avaient été arrachés par la déferlante, s'il parvenait à naviguer entre les ombres de ces-derniers, ils pourraient rapidement atteindre le faux Dragon. Et arrivé là-bas... Alors il ferait en sorte de mettre le réceptacle en contact avec le fantasme. Il ne savait pas si c'était ce qu'il devait faire, ou non, mais c'était la seul chose qui lui venait à l'esprit.

Il savait que cela n'avait que peu de chances de marcher. Il savait qu'il allait très certainement être broyé avant même d'avoir pu avancer d'un mètre. Mais avait-il le choix ? Il était le seul à pouvoir le faire.

Alors il le ferait.
Game Master

avatar

Messages : 1586
Date d'inscription : 26/09/2011
Magie / Malédiction / CS : All Mighty
MessageSujet: Re: [Regalia] Sur la Piste du Dragon des Sables   Jeu 16 Mai - 18:55
L'immense tourbillon se met à arriver au niveau de la grotte, soufflant tout et broyant ce qui se trouve sur son passage. Alors qu'il allait arriver au niveau de nos héros et mettre fin à leur vie, Kira se place courageusement entre l'attaque et ces derniers.

La fleur du désert que portait Kira et qui était le Regalia, vide de pouvoir, se mit alors à brusquement briller, avec une intensité aveuglante. La tornade de sable horizontale sembla se concentrer en un rayon de plus en plus mince, mais au pouvoir toujours aussi terrifiant, se faisant absorber par le réceptacle qu'était la fleur, provoquant un violent souffle continue autour de Kira.

Lorsque la lumière et le souffle cessèrent, on put voir que l'assaut, mais aussi le Dragon, avaient été tous deux absorbés par le Regalia qui avait retrouvé tous ses pouvoirs. L'incarnation de son esprit était à nouveau confiné dans l'enveloppe physique qu'était le végétal à la teinte doré et mate.

Mais plus encore, ce qui était surprenant était le pouvoir qui émanait de Kira, brillant lui-même d'une aura similaire, avant que l'artéfact ne se mette de nouveau en sommeil. Constatant qu'il avait fait le bon choix en confiant l'objet à quelqu'un de confiance, le Fenrir Noir poussa un hurlement de loup, les Lycaons se rassemblant autour de lui avant de disparaître dans leur ombre, se dirigeant on ne sait où, mais veillant sûrement sur leur désert depuis un autre endroit.

Ainsi s'achevait cette quête du Desert Regalia. Comment nos héros allaient-ils appréhender cette fin de mission ?


=======================

Intervention Game Master : Le Regalia revient à Kira, qui s'est temporairement retrouvé à une PM de 5.600 avant que l'artefact ne s'endorme à nouveau. Vous pouvez conclure avec un post chacun avant de demander les récompenses. Pas d'ordre de passage particulier, donc à vous de voir entre vous Wink
Rei Tendô
La Main NoireLa Main Noire

avatar

Messages : 763
Date d'inscription : 08/07/2012
Âge : 23
Guilde : Oracion Séis
Magie / Malédiction / CS : Nenriki no Mahô / Télékinésie

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.470
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: [Regalia] Sur la Piste du Dragon des Sables   Ven 24 Mai - 1:28
J'étais sur le point de transpercer mon adversaire mais aussi d'être défiguré à vie. Le contact allait être bien plus brutal que tout ce à quoi je pouvais m'attendre. Pourtant, cette attente entre le moment où j'avais fermé les yeux et celui où j'aurais dû recevoir le gant métallique en pleine tête semblait un peu trop long. Une sensation bizarre me parcourait tout le corps et j'eus l'idée un court instant que j'étais peut-être mort. Lorsque je finis par ouvrir mes yeux pour regarder pourquoi le choc tardait à venir, je sentis plus intensément la brutale aspiration qui m'avait faite décoller de l'entrée de la caverne, Ashton flottant également non loin de moi, victime de ce même phénomène. Alors comme ça, aucun de nous ne saurait qui aurait dû gagner. Ce n'était peut-être pas si mal en fin de compte, si je pouvais éviter de finir dans une geôle du Conseil, je m'en porterais certainement mieux.

L'aspiration était de plus en plus intense et je tournais la tête par curiosité pour voir vers quoi je me dirigeais ainsi, voltigeant dans les airs sans trop savoir comment. La réponse fut donnée par l'immense tornade qui menaçait de nous réduire en charpie. Si cette tornade continuait de nous attirer jusqu'à son œil, nul doute que je serais déchiqueté, laissant seulement des bouts de Rei aussi gros que des steaks hachés. Pris dans le tourbillon infernal, je sentais que je pourrais certainement régurgiter même sans avoir mangé depuis le début de la traversée en bateau. J'étais ballotté dans tous les sens, incapable de distinguer où pouvait se trouver Ashton. Divers rochers et arbustes s'entrechoquaient autour de moi et je me demandais encore comment aucun bloc ne m'avait écrasé ou percuté. Quelques secondes après mon entrée dans ce tourbillon pourtant, je fus violemment éjecté dans les airs à une vitesse considérable, la végétation roussie de l'île filant à toute allure sous ma trajectoire. Je m'écrasais finalement dans un grand fracas de sable et de poussière à plusieurs kilomètres de la grotte. Mon objectif était désormais hors de portée.

Mon premier réflexe fut de me relever péniblement, lentement mais sûrement, prêt à combattre dans un dernier souffle l'ennemi qui me barrait l'entrée de la grotte quelques instants auparavant. Toutefois, nul mage à l'horizon, j'étais bel et bien seul sur la plage de l'île. Seul, loin de mon objectif mais en vie, et c'est ce qui m'importait le plus pour le moment. Un bruit sourd retentissait et semblait provenir de la tornade. Celle-ci se brisa soudain pour laisser place à un nouveau dragon qui semblait bien plus consistant que le premier. Pour la première fois depuis le début de cette mission, j'étais content d'être seul et à l'écart de ce qu'il se passait. Il émanait de cette créature une puissance colossale, laissant fortement penser que son seul souffle pourrait raser la moitié de l'île.
L'immense créature inspira alors profondément et un tourbillon de sable sortit de sa gueule lorsqu'il rugit de toutes ses forces, son attaque étant dirigée vers l'endroit que j'imaginais être l'emplacement de la grotte. Ce souffle était si puissant que même à une telle distance, je pouvais entendre la flore et la roche s'arracher au passage de cette attaque destructrice.


Nul impact cependant mais plutôt une diminution du souffle, comme s'il était aspiré par quelque chose. Les mages officiels avaient dû mettre la main sur le Regalia, signant ainsi l'échec de ma mission... A la suite de son souffle meurtrier, le dragon fut aussi aspiré, se dissociant en amas de sable qui retombèrent mollement. Qu'importe, je n'avais plus de temps à perdre ici, je ne pourrais rien tirer de plus de cette situation et si je voulais éviter de me faire capturer par ces mages, j'avais plutôt intérêt à décamper sur le champ. Je me mis donc en marche le long de la plage, d'un pas traînant, le souffle court et les jambes lourdes pour tenter de rejoindre le bateau qui m'avait emmené ici. Plusieurs minutes et de nombreux arrêts me furent nécessaires pour enfin voir le navire toujours en place, prêt à repartir lorsque je serai à bord. Une embarcation fut mise à la mer pour venir me chercher sur la plage et c'est avec un certain soulagement que je montais sur cette barque pour regagner mon moyen de sortie de cette île. Lorsque je finis par poser un pied sur le pont, le capitaine me demanda avec un grand sourire si j'avais eu ce que je cherchais. Pas vraiment non, si ce n'est de nombreux doutes quant à la gestion de la guilde et l'implication de ses membres. L'ancre fut levée et tout le monde s'affaira sur le pont alors que je descendais dans la cale me chercher une couchette pour essayer de dormir quelques heures, le temps d'arriver de nouveau au port du Pyrée...

4 jours plus tard...

- Incapable ! Bon à rien ! Tu crois que c'est avec des faibles comme toi qu'Oracion Seis se maintient parmi les trois leaders de l'alliance Baram ?

- Klodoa, ferme la si tu ne veux pas que je te casse en morceaux et que je m'amuse à te jeter dans un chenil pour que tu te fasses ronger comme un vulgaire bout de bois.

Mon rapport avait été un épreuve difficile et je gardais encore les marques de la punition que m'avait infligé le Master. Toutefois, je n'arrivais pas à accepter cette punition que j'estimais injustifiée. Après tout, l'échec de la mission provenait également d'un manque de partenaire. C'était trop facile de punir quelqu'un qu'on envoyait droit à la mort. Depuis le changement de Master, tout n'allait plus aussi bien qu'avant et j'avais fortement l'impression que la guilde perdait de vue ses objectifs principaux.

- Tu as quand même échoué dans une mission primordiale pour la puissance de notre guilde.

- Nous avons tous échoué, vous êtes tous autant responsable de cet échec que moi. Que je sache, j'avais bien demandé de l'aide avant de partir et personne ne s'est proposé il me semble non ?

Les autres généraux m'observaient en silence, nul n'osant prendre mot à part ce stupide bâton qui commençait sérieusement à m'insupporter. D'un mouvement de bras, j'aggripais le manche de Klodoa pour ensuite frapper son crâne brusquement sur le sol. Je savais que c'était inutile et que ce coup ne ferait rien à ce bâton ensorcelé mais qu'est-ce que ça pouvait soulager parfois...

- Inutile de débattre plus longtemps sur cette mission, je suis lassé de tes jérémiades, surtout quand la responsabilité de ce ratage pèse sur tout le monde et que je suis le seul à faire l'objet de remarques. Je vous recontacterai si le besoin s'en fait ressentir.

Activant l'invisibilité de mon Oracion Cape, je quittais le lieu de rendez-vous des généraux d'Oracion Seis pour m'éclipser une nouvelle fois dans la nature, des questions et doutes plein la tête, notamment vis-à-vis de notre Master et sa capacité à diriger cette guilde...

Spoiler:
 
Tobias Grant
El DiabloEl Diablo

avatar

Messages : 337
Date d'inscription : 09/07/2012
Âge : 24
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Take Over - Satan Soul

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.660
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: [Regalia] Sur la Piste du Dragon des Sables   Sam 25 Mai - 22:59
Suite au départ d’Ashton qui cherchait le mage noir, ça avait été au tour de Kira de disparaître. En effet, les Lycaons avaient décidé de l’emmener avec eux quelque part dans leur ombre pour discuter un peu je supposais et surtout pour régler cette histoire une bonne fois pour toute. Quant à moi, je m’étais retrouvé seul à seul avec Ren, le Sky Dragon Slayer, qui faisait une petite sieste en se vidant de son sang. Bon d’accord, c’était pas vraiment une sieste: Monsieur était tombé dans les pommes après avoir effectué l’effort de trop. Résultat, je m’étais occupé de bander ses blessures à la main et à l’épaule avec les manches du manteau d’Ashton. Je m’excuserais naturellement auprès de celui-ci après et s’il le fallait, je lui rachèterais même le vêtement, ce n’était pas du tout un problème pour moi. Certes, je ne roulais pas forcément sur l’or, mais je doutais qu’il me faille ventre un organe pour pouvoir repayer son manteau… Considérant qu’avec ses blessures ainsi recouvertes sa vie ne devait plus être en danger, j’avais décidé de le réveiller. Notre mission n’était pas terminée et mieux valait qu’on soit tous conscients lorsque Kira reviendrait. Ce n’était pas la première fois que je réveillerais un Chasseur de Dragon, et pourtant, le souvenir de ce qu’il s’était passé la dernière fois que je l’avais fait ne m’en dissuada pas. Et oui, Ren n’était pas aussi impulsif et irritable qu’Aoyuki, et il apprécierait sans doute le fait que je m’étais occupé de ce dont il n’avait pas pu s’occuper lui-même malgré sa magie: ses blessures. Néanmoins, ayant eu des problèmes avec les méthodes de réveil conventionnelles, je m’étais vu forcer d’employer les grands moyens en plaçant mon pied nu juste au-dessus de son nez. Effet garanti. Il s’était enfin réveillé !

Il s’était limite redressé avant même d’ouvrir les yeux et si j’avais pas réagi assez vite il se serait mangé mon pied en pleine face… Non mais qu’est-ce qu’ils avaient tous à se mouvoir aussi vite au réveil !? Moi il me fallait au moins quelques secondes entre le moment du réveil et le moment du lever ! Être aussi réactif en si peu de temps… Je me rappelais alors une chose qui me fit comprendre pourquoi chaque Dragon Slayer rencontré jusqu’à présent se réveillait toujours en sursaut: ils avaient été élevés par des Dragons. Forcément ça devait tout expliquer ! Enfin, le plus important c’était qu’il était conscient maintenant. Traduction ? Je n’aurais pas à le porter ! Hmm… A peine réveillé et il enchaînait les questions. Je poussai un profond soupir et m’apprêtai à lui répondre lorsque je le vis tenter péniblement de se tenir sur ses jambes. Qu’est-ce qu’il lui prenait ? S’était-il rendu compte qu’un nouveau combat venait de débuter à l’entrée de la grotte ? Sûrement. Personnellement, je savais juste qu’il y avait du mouvement puisque mon ouïe n’était pas surdéveloppé, mais ça m’avait suffi pour en conclure qu’Ashton avait dû tomber sur le mage noir qui m’avait échappé. Il avait choisi lui-même d’y aller en sachant qu’il ne pourrait pas vraiment recourir à la magie, j’espérais donc qu’il en allait de même pour son adversaire. Ashton s’était montré très clair, il ne voulait pas que j’intervienne. En fait, il voulait s’en occuper lui-même et assurer nos arrières afin qu’on soit tranquille avec les Lycaons. Je n’avais donc pas l’intention de l’aider. C’était son combat et il avait suffisamment de ressources pour se débarrasser de l’intrus.

Suivant Ren du regard, je repris ma forme Démoniaque. Je ne tiendrais sans doute pas plus de quelques minutes sous cette forme mais j’avais comme un mauvais pressentiment. De plus, je n’avais pas l’intention de laisser le mage de Quatro Cerberus jouer les martyrs une nouvelle fois. Il pouvait donc abandonner l’idée de s’interposer dans le combat d’Ashton parce que je l’en empêcherais, quitte à l’assommer une nouvelle fois. J’étais fatigué et reprendre l’apparence de Magoa m’épuisait un peu plus chaque seconde. Néanmoins, je prenais sur moi et avais bien l’intention de tenir ainsi jusqu’au retour de Kira au moins. Celui-ci était actuellement en train de négocier notre survie à tous avec les créatures les plus puissantes de Gehenna Island. Il était le seul à pouvoir les libérer du Regalia, mais rien ne pouvait nous garantir qu’il pourrait le faire tranquillement. Mon rôle était donc de monter la garde depuis l’intérieur de la grotte tandis qu’Ashton s’occupait de l’extérieur. Quant à Ren, il avait l’air légèrement troublé là maintenant. Ne faisant pas trop attention à ce qu’il se passait au dehors, je me demandais ce qu’il lui arrivait. Il se trouvait à la lisière de la grotte et se tenait contre la paroi pour se maintenir debout. Petit à petit, sa silhouette avait commencé à tomber et quelque chose me disait - bien que je le voyais de dos - qu’il avait été affecté par ce qui devait se passer à l’extérieur. Il était vrai que le vent soufflait beaucoup dehors. Alors que je m’apprêtais à le rejoindre pour tenter d’en apprendre plus sur son changement d’état soudain, Kira fit son grand retour accompagné de la meute au grand complet. Quittant le Dragon Slayer des yeux quelques secondes, j’observais le jeune mage de Cait Shelter pour voir s’il allait bien ou pas. J’espérais pour ces créatures qu’elles avaient eu la décence de le traiter comme l’un des leurs et de ne lui infliger aucun mal. A première vue, il allait bien. Et il n’était pas revenu les mains vides. Était-ce le Regalia ?

Hmm… C’était plutôt drôle. On avait été appelé par le Conseil pour enquêter sur cette île. On avait fait face un Dragon illusoire, puis à un Lycaon qui nous avait envoyé des clones faits de sable à la figure. On s’était épuisé pour rien dans un combat qui n’aurait même pas dû avoir lieu et tout ça pour quoi ? Pour un objet aussi petit qu’il était ridicule ? Une fleur du désert faite en pierre… Comment un objet pas plus grand que mon béret pouvait être aussi dangereux que convoité ? Si convoité qu’un mage noir avait fait le voyage jusqu’ici pour mettre la main dessus, quitte à se retrouver entouré de mages officiels. Il n’y avait pas à dire, j’avais presque envie d’éclater de rire en voyant ce simple artefact dans la main de Kira. Et au vu de ce qu’il se passait à l’extérieur, il n’y avait vraiment pas de quoi rire. Alors que Kira sortait de la grotte, je m’approchai de la sortie à mon tour et m’arrêtai au côté de Ren et posai une main sur son épaule. Celle-ci se voulait rassurante. Mais dans le même temps, c’était un moyen comme un autre de lui dire de laisser faire le détenteur actuel du Regalia. Bien entendu, c’était ce à quoi je pensais avant de voir réellement ce à quoi Kira s’apprêtait à faire face. Et oui, depuis tout ce temps, je n’avais toujours pas réalisé à quel point la situation était critique. Pour ma défense, j’étais suffisamment occupé à maintenir mon Take Over qui m’épuisait tellement que par moment j’avais l’impression que ma vue se brouillait. Contrairement à ce que j’avais pensé, j’avais dépensé, au cours de notre affrontement avec le Lycaon, j’avais dépensé énormément d’énergie. Avec tout ce qu’il s’était passé aujourd’hui, j’avais surestimé mes propres ressources… D’ailleurs, je mis soudain fin au Take Over et repris ainsi ma forme humaine. J’étais couvert de sueur et je respirais aussi mal qu’un amateur qui aurait couru le marathon. Je pouvais toujours marcher, mais courir ne me serait pas possible avant une bonne demie heure.

Regardant droit devant moi alors que je me tenais à l’entrée de la grotte, je vis au loin qu’un nouveau Dragon venait de faire son apparition. Regalia ou pas, je commençais à douter des aptitudes de Kira à régler la situation. Tiens, le Dragon était en train d’inspirer… Pourquoi ça me rappelait quelque chose ? Ouvrant soudain de grands yeux alors que je comprenais ce que cette inspiration voulait dire, je ravalais ma salive et vis alors mes craintes devenir réalité tandis que le Dragon relâchait un puissant souffle de sable droit vers nous ! Cette fois-ci, ni moi ni Ren ne pourrions le contrer et Ashton n’était plus dans le coin pour une raison que je ne connaissais pas. Où était-il passé ? Était-ce la fin pour nous ? Apparemment non. C’était ce que Kira devait penser en tout cas puisqu’il fonçait droit vers l’attaque du Dragon de sables ! Lui qui m’avait fait part de son envie de se rendre utile un peu plus tôt alors que nous nous rendions tous deux vers la grotte, il était soi devenu fou, soit il se sentait parfaitement capable de se débarrasser d’un tel souffle !! Dans un cas comme dans l’autre, c’était un nouveau Kira qui se trouvait devant moi. Un Kira bien plus sûr de lui ! Un SuperKira ! Ce qu’il se passa alors me surprit tellement que j’en restais tout simplement bouche bée ! Tout avait disparu. Le Regalia s’était mis à briller dans la main du jeune mage et peu après, il avait non seulement absorbé la totalité du souffle mais le Dragon avait lui aussi été aspiré à l’intérieur sans pouvoir rien y faire !! J’étais en train de rêver ou quoi !? Qu’est-ce que c’était que cette mission ? A croire que plus rien n’était impossible avec un Regalia en main ! Si tel était vraiment le cas, je comprenais bien mieux maintenant pourquoi le Conseil nous avait envoyé jusqu’ici pour enquêter. Mais ce n’était pas tout. Cette nouvelle information expliquait également cette alliance entre guildes officielles. Cette histoire de Regalia ne faisait que commencer, les choses deviendraient sérieuses après, une fois que chaque artefact sera entre les mains de quelqu’un…

A l’instant même où tout avait disparu, le calme avait refait son apparition sur cette île et avec ça toute la tension que j’avais accumulé depuis notre débarquement. Enfin, tout était terminé. Enfin, on allait pouvoir rentrer chez nous et dormir. Enfin, on avait mis la main sur ce Regalia problématique. Enfin, c’était Kira qui l’avait en sa possession. Celui-ci en expérimentait d’ailleurs les avantages en ce moment même. Son niveau de magie dépassait même celui du Lycaon qu’on avait affronté ce qui le rendrait impossible à stopper dans l’éventualité où cette nouvelle puissance lui monterait à la tête… La seconde d’après, sa puissance magique retrouva son niveau initial et la question ne se posa plus. Le boost offert par le Regalia était donc temporaire. C’était bon à savoir. Un hurlement se fit entendre derrière nous et je me retournai juste à temps pour voir la meute disparaître. Il n’y avait plus de doute possible. On pouvait se détendre maintenant. Je me m’y alors à rire, mais à rire comme jamais j’avais rigolé auparavant !! J’éclatai littéralement de rire à m’en faire mal aux côtes. Je m’éloignais donc de Ren alors que je ne pouvais m’arrêter de me marrer ! Forcément avec toute cette pression sur nos épaules, il était normal que je réagisse comme ça une fois que le danger n’était plus là. On s’était quand même retrouvé deux fois confronté à un Dragon ! Deux fois ! Qui d’autre pouvait en dire autant ? Continuant de rire pendant une bonne minute avant de me reprendre, j’avais limite commencé à m’étouffer tant ma gorge était sèche. Reprenant mon calme, je replaçai mon béret correctement sur ma tête avant de rejoindre les deux autres.

 «Bien joué Kira. Non seulement tu nous as sauvé la vie, mais tu as aussi sauvé cette île en absorbant ce Dragon et son souffle. Tu peux être fier. - lui souriant tout d’abord, mon expression changea alors et tout en penchant la tête sur le côté, j’affichai un air totalement paumé sur mon visage - Euh…sinon, vous savez où est passé Ashton ? » 

Pour moi s’il n’était pas dans le coin, il n’y avait que deux options possibles: soit il était autre part sur cette île, soit il avait été aspiré par le Dragon et se trouvait donc dans le Regalia avec celui-ci… Hmm.. J’espérais pour lui que la première option était la bonne. La deuxième était un peu trop glauque à mon goût en plus. Partant du principe qu’il devait toujours se trouver sur cette île, je ne voyais qu’une personne capable de le retrouver. M’approchant donc de Ren, je me plaçai à son côté et tentai de le soutenir pour l’aider à marcher s’il le fallait. Ses blessures étaient loin d’être guéris, il était donc possible qu’il ait besoin d’aide pour se déplacer sur ses deux jambes. Et mieux valait ne pas se tenir trop loin si on voulait éviter qu’il tombe une nouvelle fois dans les pommes ! La mission était terminée. Le tout maintenant, c’était de retrouver Ashton puis de retourner au bateau - en espérant qu’il nous ait attendu ou qu’on nous en envoie un autre - et après, il y aurait le train jusqu’à nos guildes respectives. Oui, le trajet du retour serait loin. Surtout pour moi qui vivait tout au Sud de Fiore, je n’étais pas prêt de rentrer à la maison !! Et même quand j’y serai, j’allais devoir faire mon rapport au Master… Je n’étais pas près de me reposer. Il ne me restait plus qu’à prier pour trouver le sommeil dans le train.

 « Tu peux m’aider à le soutenir Kira ? - tant qu’il n’aurait pas été soigné correctement je n’avais pas l’intention de le laisser se débrouiller tout seul. D’ailleurs, je lui jetai un coup d’œil et lui demandai en rigolant - Tu penses pouvoir retrouver Ashton ? Après ce que ton nez a subi, je veux dire… »

Oui, je faisais bien allusion à la façon dont je l’avais réveillé: l’odeur de mon pied l’avait tiré du sommeil sans problème ! Malheureusement pour le possesseur du Regalia, il avait raté cette scène et ne devait donc pas comprendre pourquoi je riais en faisant mine de m’inquiéter pour l’odorat du Dragon Slayer. Il n’y avait pas à dire, j’étais né pour les énerver ! D’abord Aoyuki et maintenant Ren. Chaque fois je les réveillais, et chaque fois je les cherchais sans vraiment le vouloir. OK, là c’était volontaire. Mais bon, on était en vie et c’était le plus important, non ?
Ashton Grimm
Modo / InugamiModo / Inugami

avatar

Messages : 248
Date d'inscription : 20/06/2012
Âge : 27
Guilde : Cait Shelter
Magie / Malédiction / CS : Gugan no Âku - Arc of Embodiment

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.130
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: [Regalia] Sur la Piste du Dragon des Sables   Jeu 30 Mai - 3:30
Ce combat promettait d’être ardu. Non pas que le niveau des deux mages était équivalent, bien que cela pouvait très bien être le cas, mais plutôt qu’ils étaient tous les deux à bout de force. Or, tout le monde le sait, lorsqu’un être humain est à court d’énergie, il jette toujours ses dernières forces dans la bataille et les coups s’en ressentent. Plus puissants, décochés avec plus de hargne, et ressentis au centuple aussi, ces coups étaient l’expression la plus pure et la plus simple de leurs âmes, de leurs volontés, de leurs idéaux. Dans ce combat, ici-même, entre Rei et Ashton, il y avait énormément de cette philosophie du poing. Chacun d’eux avait un but qui se ressentait dans leurs actions. Ce but, malheureusement opposé, les forçait à se confronter pour valoriser leur point de vue. Stupide ? Peut-être, mais il n’y avait pas d’autre solution. Rei voulait le Regalia pour sa guilde, quitte pour cela à mettre en danger Ren, Tobias et Kira. Ashton, quant à lui, se fichait éperdument de l’artefact mais ne laisserait personne mettre en péril la mission de ses camarades, ni même risquer leurs vies. Le contact allait se faire. Il était fort possible qu’Ashton soit blessé par le pieu de l’adversaire mais soit, il pouvait aussi tenter de l’esquiver au dernier moment.

Et soudain, le vide. Un sentiment de légèreté le prenait tandis qu’il ne pouvait plus tenir ses yeux ouverts. Pourtant il n’avait ressenti aucune douleur, n’ayant donc pas pris de coups à proprement parlé. Que s’était-il donc passé ? Quelle était cette force qui l’attirait et s’apprêtait à le repousser ? Ses yeux ne semblaient pas vouloir s’ouvrir face à ce vent, ou peut-être… Peut-être était-ce de la peur ? Ressentait-il de la peur face à l’inconnu ? Son cœur battait plus fort, des voix résonnèrent dans sa tête puis enfin, il ouvrit les yeux. Bien sûr, c’était le dragon qui produisait l’effet dans lequel il était depuis quelques secondes. Son adversaire semblait lui aussi subir les conséquences de l’attaque de la bête qui, enfin, les fit s’envoler comme de vulgaires fétus de paille. S’il avait gardé assez d’énergie pour se créer des ailes, peut-être n’aurait-il pas eu de problème pour revenir à la charge, mais… En avait-il vraiment envie ? N’avait-il pas juste envie, à ce moment précis, de se laisser bercer pendant quelques secondes par le souffle, sans résister. Après tout, sa mission était accomplie étant donné que le seul mage noir en lice était maintenant autant hors-jeu que lui, alors un peu de repos ne lui ferait pas de mal.

Au moins, cela était-il ce qu’il pensait pendant son vol plané, ayant juste oublié que l’atterrissage serait sûrement douloureux. Bien entendu, cette réalité lui fut très vite remémorée tandis qu’il s’écrasa lourdement sur le sol, trainant quelques mètres sur la poussière et les gravats. Ses habits restants se déchirèrent et quelques écorchures vinrent marquer sa peau. Faisant deux trois roulements sur le sol, il finit enfin sa folle course sur le dos, les yeux fermés. Pourtant, malgré la douleur, son esprit semblait encore en train de planer au loin. La douleur, la fatigue et la chaleur ne semblaient pas arranger son état, le laissant quelques instants dans l’inconscience la plus totale.

Le noir le plus profond semblait envelopper son esprit, puis soudain… Un bref instant… Un sursaut. Il se faisait secouer avec une force amicale. Une douce chaleur lui caressait le visage. Il se réveilla alors doucement. Son lit était un peu défait mais tout allait bien. La douce lumière du soleil transperçait à travers les rideaux de la fenêtre. Sur ses côtés une jeune fille brune continuait de le gigoter dans tous les sens. Alice se tenait là, son ours en peluche dans la main gauche, un sourire aimable et rempli d’une innocente gentillesse. Pourtant, cela lui semblait naturel et normal. Après tout, il était dans ce camp depuis quelques années maintenant et sa sœur avait toujours tendance à le réveiller, de peur qu’il ne se fasse enguirlander pour arriver en retard. Il se leva alors, se frottant l’arrière du crâne, comme pour effacer une vilaine douleur. Il lui semblait être plus petit, plus proche du sol que d’habitude, mais cette idée s’effaça bien vite de son esprit. Tout était normal, il avait onze ans après tout.

« Tu vas bien, Ash’ ? Tu as une tête bizarre… »

Le jeune garçon ne savait pas quoi répondre, un peu désarçonné par la question, mais aussi car il était encore en train d’émerger de son sommeil a priori profond. Ses yeux se posèrent alors dans ceux de sa sœur. Il ne pouvait pas l’inquiéter, il devait être fort pour elle, devenir son héros. Alors il sourit, croisa les bras et prit son air le plus fier qu’il pouvait dès le réveil.

« Bien sûr que je vais bien, j’ai juste fait un cauchemar bizarre ! »

Ce cauchemar… Qu’était-ce, déjà ? Il lui semblait qu’il était plus vieux, qu’il s’était battu dans une zone pleine de sable, mais aussi qu’il se sentait seul. Dans ce cauchemar, il n’y avait plus sa sœur pour le soutenir, il n’y avait plus Lornas pour l’entraîner et l’enguirlander. Il n’y avait plus non plus Michaël, Nozomu, Lauren et les autres. Ils étaient tous disparus, tout le monde, sans exception. Mais pourquoi s’inquiéter ? Ce n’était qu’un cauchemar après tout. Rien de tout cela ne pouvait être réel.

Les deux gamins sortirent alors de la cabane en bois. Tout le monde était là. Tout le monde lui disait bonjour, le saluait de la main. Ses amis le défièrent en duel, qu’il gagna devant les yeux ébahis de sa sœur, naturellement. C’était ça, sa fierté, sa force. Après tout, ils étaient jumeaux et il ne se voyait pas vivre sans qu’elle soit là. Cela était sûrement aussi le cas pour elle, celle qui voyait dans ce gamin devant elle un chevalier, un héros, son frère.

Le vieux Lukas leur fit alors signe de la main de s’approcher. Il leur restait un peu de temps après tout. Ce vieil homme, barbu et auquel il manquait des dents, était loufoque mais amusant et gentil. Il avait toujours des histoires à raconter, de jolies contes de fées mais aussi des histoires de chevaliers héroïques et de combats épiques de mages contre des créatures plus puissantes les unes que les autres.

« Alors les petits… Vous avez déjà entendu parler de la légende de l’Inugami ? »

Ashton semblait avoir entendu ce mot quelque part, sans pouvoir mettre le doigt dessus. Alice, elle, restait perplexe quant au terme utilisé par le vieillard. Nozomu, Michael, Lauren, Haruna et tous les autres enfants semblaient eux aussi ne pas connaître cette histoire. Tous en demi-cercle autour du conteur, ils écoutèrent alors cette légende avec une grande attention.

« Voyez-vous, l’Inugami est un « monstre » qui peut aussi être assimilé à un dieu. C’est une créature à laquelle tout a été enlevé, absolument tout. Son désespoir était si profond qu’elle se transforma en monstre pour se venger de ceux qui l’avaient maltraité. Sa puissance était assez grande pour accomplir son but, mais ensuite… Elle n’avait plus de raison d’exister, car ce but l’avait dévoré. L’inugami était alors seul, désespéré, en proie aux doutes et à la tristesse. Il hurlait à la mort chaque nuit, voulait qu’on l’achève. A la place de cela, car la mort ne lui fit pas ce cadeau de l’emmener avec elle, c’est une jeune femme qui arriva et lui tendit la main. L’Inugami, d’abord intrigué par cette femme, la renifla puis appris à la connaître. Elle revint le voir chaque jour et il s’en accommoda. Ses caresses étaient douces et sa chaleur lui réchauffait le cœur. Un jour, elle l’emmena chez elle, le nettoya de sa saleté, du sang qui tâchait sa fourrure et lui donna un nom. Cependant, la nuit après cela, l’Inugami hurla encore à la mort, mais ce cri était différent. Il remerciait cette dernière de ne pas l’avoir emmené, car il s’était trompé. Il avait trouvé une nouvelle raison d’être, et c’était cette maîtresse. »

Les enfants restèrent silencieux quelques instants. Alice, la plus sensible, se mit à sangloter tandis qu’Ashton lui tendit un mouchoir. Il regarda ensuite le vieil homme, attendant quelque chose. Une fin, ou peut-être une réponse à une question qui le taraudait maintenant. Un élément semblait avoir été oublié dans l’histoire, mais lequel… Il se souvint alors puis demanda tranquillement, innocemment.

« Et elle lui a donné quel nom, à l’Inugami ? »

Lukas sourit, ne répondant pas à cette question. Etait-ce un mystère ? Connaissaient-ils déjà la réponse ? Etait-elle là, au fond de leur cœur, à chacun d’entre eux ? Et quelle était la morale de cette histoire ? Devaient-ils la chercher eux-mêmes ? La comprendre ? La réfléchir ? La vivre, peut-être, même. Tandis qu’un petit silence s’installait, Nozomu semblait se réveiller d’un état second puis, se levant à toute vitesse, dit à l’assemblée.

« On va être en retard !!! »

Ashton sourit à cette remarque mais semblait assez éloigné, assez pensif. Il lui semblait que Nozomu avait toujours été un peu long à la détente, toujours en retard. Y avait-il quelque chose de spécial, ce jour-là pour qu’il soit aussi enthousiaste ? Il ne semblait pas que ce soit le cas, ou, tout du moins, l’apprenti mage ne s’en souvenait pas. Toujours était-il que lui et sa sœur devaient maintenant se diriger vers la cabane de Lornas, la seule figure paternelle qu’Ashton pouvait accepter comme tel.

Ils y arrivèrent enfin, à cette hutte. Alice avait toujours un peu peur de l’air sévère que se donnait le mage, bien qu’Ashton lui avait sans cesse répété que ce n’était que des faux-airs et qu’il était, en fait, très gentil. Bien entendu, pendant les entraînements, il était loin de ressembler à un papa poule, mais il ne poussait jamais trop ses élèves si ces derniers faisaient de leurs mieux. Il essayait toujours de leur apprendre quelque chose, de n’importe quelle manière, que ce soit des leçons utiles pour leurs magies ou même pour leurs expériences personnelles.

« Aujourd’hui, la leçon portera sur la maturité. Pourquoi grandissons-nous, comment évoluons nous ? Je voudrai que chacun d’entre vous puisse devenir un mage responsable et qui sache ce qu’implique cette chose précieuse et pourtant maudite qu’est le temps qui passe. Ce qui nous rend fort, c’est nos expériences, quelles qu’elles soient… C’est pour cela que l’on dit toujours qu’après la pluie vient le beau temps, non ? »

N’était-ce pas le contraire qui semblait se passer à ce moment précis ? Tout se passait vite, trop vite maintenant. Des gouttes de pluies commencèrent à tomber doucement, puis le ciel s’obscurcit alors. Les gouttes, d’abord peu nombreuses, se transformèrent en pluie torrentielle, les nuages tendaient à transformer ce qui ressemblait à une belle journée en une nuit presque noire. Le gamin qu’était Ashton semblait perdu, désarçonné. Quoi ? Pourquoi ? Comment ? Tant de questions n’avaient toujours pas trouvé leurs réponses, et cela ne faisait que s’épaissir maintenant. Pourquoi tout cela semblait si irréel, cette journée était pourtant parfaite, une journée de rêve.

Sound Fx: Hope- Dai

« Tu ne comprends toujours pas ? »

Cette voix… Lornas ? Le gamin se retourna puis vit son maître comme il ne l’avait jamais vu. Un sourire paisible sur les lèvres, bienveillant. Une rose rouge semblait éclore à l’emplacement de son cœur et se propageait sur tout son corps. Pourtant, il ne semblait pas ressentir une quelconque douleur. Derrière lui se trouvait maintenant Alexei, le mentor d’Ashton chez Cait Shelter. Lui aussi semblait sourire au garçon qui avait maintenant l’air d’un jeune adolescent de seize ans. Un sourire triste se dessina alors sur son visage. La pluie faisait glisser ses cheveux ébouriffés sur son visage. Les yeux baissés vers le sol, il laissa ses bras tomber puis enfin tomba à genoux. Il avait compris. Relevant son visage vers son maître, il lui demanda un conseil, attendant une réponse, un miracle, une lueur d’espoir semblait briller dans son regard d’enfant perdu.

« Comment ? Comment faire pour oublier tout ça ? Vous devez bien le savoir vous ! Alexei, Lornas, dites-moi... Quelque chose… Je ne veux plus de ce silence… »

Et pourtant, rien ne vint… Aucune réponse ne pourrait le satisfaire après tout. On ne pouvait pas oublier, vivre avec son passé… voilà ce que voulait dire grandir, même si ce passé nous avait brisé en milles morceaux, n’avait laissé de nous qu’une coquille vide qui devrait de nouveau se remplir, retrouver une âme. Cela devrait prendre du temps, mais… Etait-ce vraiment possible pour lui ? Les deux hommes murmurèrent alors, dans un même souffle, disparaissant peu à peu en poussière d’or et de sang.

« Le cœur est la seule solution… »

Que voulaient-ils dire par-là ? Qu’il suffisait d’avoir un cœur pour faire fi du passé ? Non, c’était bien trop simple, bien trop faux. C’était justement ce même cœur qui lui faisait mal continuellement, qui le tiraillait, le tuait peu à peu, lui criait sans cesse ses erreurs, lui crachait sa haine au visage et sa peur de perdre tout, encore. Il était perdu, il l’avait toujours été, et cette phrase ne faisait que le plonger encore dans les abysses de la solitude et de la peine. Ils avaient fini par disparaître, les deux hommes qui l’avaient amené à ce qu’il était devenu. Il regarda alors autour de lui. Ses amis, le vieux Lukas, les maisons en bois, les fleurs des petits jardins, tout disparaissait peu à peu, lui affichant un sourire chacun à leurs manières, certains plein de compassions, d’autres un peu provocateurs, pleins d’orgueils. Mais cela n’empêchait pas qu’à cette cadence, il allait se retrouver seul, encore. Dans un dernier effort, sa seule chance de salut, son seul espoir, il tendit un bras vers Klaus et Manfred, ses meilleurs amis de l’époque. L’un d’eux poussa délicatement et amicalement la main de son ami puis fit un simple non de la tête, l’air calme et reposé, insouciant. Eux aussi allaient disparaître maintenant.

Etait-ce la pluie qu’il sentait sur ses joues, sur son visage ? Etait-ce cette même pluie qui lui brulait les yeux ? Ou était-ce ses propres larmes qui coulaient malgré lui ? Il ne voulait pas les perdre encore une fois, il ne voulait pas perdre ce rêve, cette utopie, mais voilà… il fallait accepter la vérité. A quoi bon cela pouvait-il servir d’avoir la magie de créer tout ce que notre esprit peut imaginer, si l’on ne peut recréer le monde que l’on souhaite, si l’on ne peut revoir ceux que l’on a perdu ? Et que lui restait-il après tout ? Manfred était le dernier et pourtant son image disparu, à lui aussi, dans un tourbillon de poussière dorée. Ashton empoigna alors cette poudre à pleines mains mais elle glissa entre ses doigts, fuyant dans le vent, rejoignant les bâtiments, ses amis, ses camarades, ses professeurs, tout le monde… Toute sa vie, tout son passé, n’étaient plus que de la poussière, du sang et des larmes.

Il regarda alors ses mains, sa vue se brouillait. Elles se rapprochèrent doucement de son visage puis des sanglots accompagnèrent alors le geste. Il était là, seul, au milieu de rien. Il avait maintenant son physique du présent mais cela ne l’empêchait pas de rester, d’espérer qu’on lui tende la main. Alors, à ce moment précis, des bras vinrent se poser autour de ses épaules et une tête était prostrée dans son dos. Une douce chaleur l’enveloppait maintenant, ses sanglots se calmèrent petit à petit.

« Et moi, alors ? Je n’ai pas disparu… Je serai toujours là… »

Pourquoi ? Comment ? Il ne pouvait pas oublier cela, il y avait toujours cet espoir, cette lueur au fond de lui qui faisait subsister ce rêve. Un rayon de lumière perça les nuages sombres. Aussi fin soit-il, il illuminait maintenant le visage du jeune homme. Alice se tenait là, derrière lui, et le réconfortait. Sa sœur était une force qui le poussait à se relever. L’espoir qu’elle soit encore en vie l’avait relevé, lui avait permis de trouver cette faible lueur au milieu des ténèbres les plus sombres de son existence. Quelle ironie, quand il voulait devenir fort pour elle alors même que c’était grâce à elle qu’il trouverait la force de survivre.

« Tout n’est pas perdu, tu n’es pas seul… Peut-être devrais-tu tourner la page, tu sais ? Ce serait plus simple… »

Que disait-elle ? Pourquoi voulait-elle qu’il tourne la page ? Des mains se tendirent alors vers lui. Il regarda les visages souriants de Rose, Anna, Ren, Tobias, Kira et toutes ces personnes qu’il avait croisées à travers ses aventures. Les autres avaient disparus, mais eux… Ils étaient là, encore et toujours. Mais elle, sa sœur, pouvait-il l’oublier ? Pouvait-il tourner cette page, comme elle disait ? Rassemblant tout son courage, toute sa force, il se releva. Ses larmes s’arrêtèrent alors. Il regarda alors, de sa hauteur, sa sœur. Celle-ci ne se démontait pas et le fixait droit dans les yeux, attendant la sentence, le verdict, la seule et unique vérité qui lui servirait de réponse.

« Je ne peux pas t’oublier… Ou plutôt je ne veux pas. Je l’ai toujours pensé, je l’ai toujours su au fond de moi, mais je ne m’arrêterai pas tant que je ne t’aurai pas retrouvé, tant que tu ne feras pas de nouveau partie de ma vie, tant que… je n’aurai pas pu te dire de vive voix ces mots… »

De nombreux faisceaux de lumières venant du soleil éthéré de ce rêve dont il était maintenant conscient frappèrent alors toute la zone. Celle-ci s’illumina alors, éliminant les nuages les plus sombres. Un sourire apaisé se dessina alors sur le visage du mage qui caressa gentiment le haut du crâne de sa sœur.

« Merci d’être née et d’avoir été là pour moi… »

Elle commença alors elle aussi à disparaître, se transformant en de magnifiques papillons d’or, s’envolant au gré du vent, un sourire radieux sur son visage innocent. Mais cela n’était pas grave, ce n’était que partie remise, et après tout… Lui aussi commençait à disparaître. C’était un beau rêve mais tous ses nouveaux amis l’attendaient, Cait Shelter faisait maintenant partie de sa vie et il ne pouvait pas vivre éternellement dans ce rêve.

Ses yeux s’ouvrirent lentement. Le ciel était normal, tout était normal. Même la douleur présente sur ses blessures, dues à l’atterrissage mouvementé, semblaient réelles. Alors il était revenu dans le monde réel ? Sa tête avait vraiment dû heurter le sol assez fort pour faire un rêve aussi étrange. Des larmes avaient coulées le long de son visage pendant son inconscience mais il semblait maintenant plus serein. Il se releva alors, serra les poings puis esquissa un sourire. Il espérait que Kira ai réussit la mission, que tout le monde allait bien et qu’ils pourraient rentrer, enfin, chez eux. Il se dirigea alors d’un pas calme vers la grotte où s’était déroulé le combat, pouvant peut-être croiser ses compagnons en cours de route.
Ren Ikari
Admin / Le Lotus MélancoliqueAdmin / Le Lotus Mélancolique

avatar

Messages : 981
Date d'inscription : 18/05/2012
Âge : 25
Guilde : Quatro Cerberus
Magie / Malédiction / CS : Sky Dragon Slayer
Magie / CS Secondaire : Sky Snow Dragon Slayer

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 6.520
Statut: Mage de Rang S+
Renommée : Mage Illustre
MessageSujet: Re: [Regalia] Sur la Piste du Dragon des Sables   Jeu 30 Mai - 14:02
Une fois à l’embouchure de la grotte, je pouvais observer les différentes scènes que j’avais sous mes yeux. Ashton et Rei s’étaient lancés dans un combat où leurs dernières forces allaient être aspirées avant de tomber, morts de fatigue, sans doute combattaient-ils pour leurs propres idéaux qui les empêchaient de laisser tomber. Pendant ce temps, une tornade était apparue et l’aspiration qu’elle provoquait emportait les deux combattants tandis que je remarquais que le doux son de battement des ailes de Dragon provenait de là. Inquiet pour Ashton, j’espérais que tout allait bien pour lui, je serais incapable d’aller lui venir en aide, mais j’étais certain qu’il trouverait un moyen de s’en sortir avec sa magie, sauf s’il était aussi épuisé que je l’étais… La tornade finissait par dévoiler ce que j’avais entendu, il s’agissait bien d’un gigantesque Dragon doré qui nous faisait face. Malgré le fait que mes yeux étaient embrumés de larmes, j’étais incapable de voir le sable qui s’écoulait de différentes parties de son corps, brisant ma vision d‘espoir en mille morceaux.

Ma question posée précédemment trouvait enfin sa réponse. Kira avait été emmené dans l’ombre accompagné de tous les Lycaons et du Fenrir, je le savais puisque je venais de le voir sortir du monde obscur avec un étrange objet dans la main: une fleur du désert. Aucun doute à ce sujet, Kira avait bien récupéré le Régalia, après tout, le mien était sous la forme d’une étoile des neiges, je reconnaissais donc le réceptacle. Néanmoins, quelque chose n’allait pas… Si Kira possédait le Régalia, ce dernier devait lui conférer sa puissance or le dragon de sable était toujours actif, comme s’il était libre de ses propres apparitions. Oui, je pensais que le Dragon était lié au Régalia, pour la bonne et simple raison qu’il était apparu deux fois sous cette forme, même si la première était une illusion du Lycaon, j’avais le sentiment qu’il s’agissait du Régalia en face de nous.

Alors que je réfléchissais toujours à nos différents moyens de fuite, je le voyais soudainement inspirer à fond et ce geste était loin de m’être inconnu, au contraire, je ne le connaissais que trop bien. Le Dragon se préparait à lancer son souffle destructeur sur nous. Comment l’éviter ? La grotte serait incapable de tenir le choc si nous restions à l’intérieur et le paysage n’offrait aucune cachette à long terme. Nous n’avions pas le choix, nous devions contrer encore une fois, le problème étant que nous n’avions plus d’énergie ou du moins qu’il ne nous restait plus grand-chose. Contrer une telle puissance était impensable, il fallait parvenir à dévier le souffle pour minimiser l’impact et pour cela, je n’avais pas vraiment le choix, je devais user de la même technique. J’inspirais à fond en réunissant mes dernières forces magiques pour être certain de dévier efficacement le sort, mais à place de faire jaillir une tornade, je poussais un cri d’effroi:

_ KIRA !

Ce dernier s’était jeté devant l’attaque, un geste totalement inconscient selon moi puisqu’il ne pourrait pas stopper entièrement le souffle avec son sacrifice. Pourtant, quelque chose d’inattendu se produisait, la tornade de sable semblait rétrécir pour finalement ressembler à un simple rayon qui se faisait absorber par la fleur de désert. Aussi impressionnant que cela puisse être, le Régalia venait de reconnaître, assez tardivement il fallait le dire, Kira comme son possesseur exactement comme l’étoile de neige avec moi. La puissance de ce dernier grimpait en flèche en même temps que la lumière m’aveuglait, m’empêchant de voir ce qui se passait par la suite. Lorsque mes yeux pouvaient de nouveau s’ouvrir correctement, je remarquais que même le Dragon de sable avait disparu montrant ainsi que la menace qui planait sur nous était enfin terminée. Kira retrouvait sa puissance normale après ce brusque passage à un niveau supérieur au mien et le calme reprenait ses droits en ces lieux. La troupe de Lycaons se mit à hurler avant de disparaître, tout semblait enfin terminé. Un rire brisait le silence sacré qui s’était installé et je me tournais brusquement pour m’apercevoir qu’il s’agissait de Tobias. Ce n’était pas étonnant en soi, la pression qui s’était accumulée en nous devait bien ressortir au bout d’un moment, mais je n’avais pas vraiment le cœur à rire. Mon esprit ne cessait de réfléchir à tous les détails de ce qui s’était passé avant que mes pensées soient interrompues par Tobias qui me soulevait. Il fallait avouer que j’étais à terre depuis le début, je n’avais pas réfléchi à cela lorsque je m’apprêtais à lancer mon souffle. La réflexion que le manipulateur du Take Over me lançait me faisait froncer les sourcils, je lui lançais un regard noir en me rappelant de l’odeur nauséabondes de ses pieds amplifiée par mon sens de l’odorat trop développé.

_ Si je n’étais pas aussi affaibli, je pense que je t’aurais rendu la monnaie de ta pièce, mais je n’en ferais rien. Par contre, comme tu le penses, j’ai encore ton odeur dans le nez, je suis incapable de savoir où est Ashton, sans compter qu’il s’est envolé, suivre une odeur dans les airs est bien plus complexe.

Ce qui ne nous empêchait pas de prendre la direction qu’il semblait avoir prise, avec un peu de chance, nous serions capables de le retrouver et j’espérais qu’il ne lui était rien arrivé de grave. Une fois le groupe de nouveau réuni, les envoyés du Conseil arrivaient pour s’apercevoir que nous avions de nouveau parfaitement exécuté notre mission. Le trajet du retour était aussi silencieux que l’aller mais pas pour les mêmes raisons. De mon côté, je songeais à la forme qu’avait prise le Régalia pour nous affronter, pourquoi un Dragon ? Et par deux fois en plus. Était-ce parce qu’il s’agissait de créatures mythiques et impressionnantes ? Mais dans ce cas-là, comment de simples artéfacts pouvaient-ils connaître leur existence ? C’était à n’y rien comprendre, mais je sentais que je finirais par trouver la réponse à mes questions un jour. Quand ? C’était la seule chose à savoir à présent. Mais pour le moment, je ne voulais qu’une seule chose, rentrer à Val et me détendre pendant plusieurs jours pour récupérer… tout en priant que Soren ne vienne pas m’ennuyer…

_________________



Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Regalia] Sur la Piste du Dragon des Sables   

[Regalia] Sur la Piste du Dragon des Sables

Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG : Fiore no Oukoku :: 
 :: Mer de Désespérance :: Gehenna Island
-