Fermer le menu
Ouvrir le menu

Navigation














Partagez

 Training Day

AuteurMessage
Ethan Rayne
Fondateur / RaiteiFondateur / Raitei

Ethan Rayne

Messages : 2591
Date d'inscription : 14/10/2010
Âge : 31
Guilde : Fairy Tail
Magie / Malédiction / CS : Lightning Dragon Slayer
Magie / CS Secondaire : Lightning Flames Dragon Slayer

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 6.330
Statut: Mage de Rang S+
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Training Day   Training Day EmptyVen 24 Aoû - 4:52














Thunder's Perfect Team

Pourquoi la Forêt Ancestrale ? C'était la question que l'on m'avait posé lorsque j'avais annoncé que je partais m'entraîner un peu avec Cheshire. Pourtant, la réponse était assez simple si on réfléchissait un peu. J'avais certes tout un domaine, avec un manoir, un jardin immense et un petit bois derrière, mais il fallait bien comprendre que... Justement, j'y tenais ! Je savais pertinemment que si je venais à m'entraîner à mon domicile, j'allais bientôt retourner me coucher sous les ponts après l'avoir détruit par inadvertance. Puis bon, les autres forêts sont près des villes où ma Foudre a déjà fait l'objet de plaintes de la part des riverains. Qu'est-ce que je pouvais y faire si, par mégarde, quelques-uns de mes éclairs avaient déjà déclenché des tempêtes et foudroyé un ou plusieurs vieux grincheux... Et mis le feu à une boulangerie... Et un marché... Et une cathédrale... Ainsi qu'une mairie ? Était-ce ma faute ? A cette question, Alandro m'avait clairement hurlé que oui en me postillonnant à la figure, ce qui témoignait généralement d'un état de rage sans limite de la part de notre Master. J'étais donc interdit d'entraînement à proximité des villes, ce qui ne me laissait que le choix des lieux déserts pour venir parfaire mes techniques. En tirant au sort, j'avais finalement opté pour la Forêt ancestrale, celle-ci étant l'une des plus tranquilles du coin. Certes, certains esprits rôdaient, mais j'avais bon espoir que l'entraînement que j'allais suivre les dissuaderait d'attaquer sous peine de se faire électrocuter sévèrement, sans doute même par mégarde.

Reste alors à savoir pourquoi j'étais désireux de m'entraîner. Là aussi, la réponse était on ne peut plus simple : La période de l'examen de rang S approchait à grand pas ! Si je voulais avoir une chance de devenir l'égal de Moebius et de me montrer digne du manteau qu'il m'avait laissé, je n'avais guère d'autre choix. Je devais être sélectionné, mais par-dessus tout, réussir l'examen ! Voilà pourquoi l'énergie de la détermination, la fougue de l'impatience, brûlaient en moi. Et quoi de mieux pour moi que de m'entraîner avec Cheshire. Cela me promettait un duel long et laborieux, chacun résistant de toute évidence aux attaques de l'autre, le Toramata pouvant par la même occasion me permettre de recharger mes batteries et ainsi prolonger la durée de mes exercices. J'espérais grandement pour les esprits de la Forêt Ancestrale qu'ils n'étaient pas du genre à être attirés par la lumière, car ils n'allaient pas tarder à avoir besoin de lunettes de soleil. Au coeur même de l'immense végétation, alors que la nuit tombait et que les arbrineux commençaient à luire, je me retrouvais dans une petite clairière, face à mon Toramata qui prit sa forme adulte immédiatement, fouettant l'air de ses deux queues en me fixant avec une expression aussi excitée que celle que j'arborais en cet instant. Il semblait aussi heureux que moi de pouvoir enfin croiser le flux, et je ne comptais pas le décevoir.

Broom ! Le match était lancé ! Me décalant sur le côté, je lançais vers le Toramata un éclair qu'il esquiva en sautant dans le sens opposé au mien, conservant une distance de sécurité entre nous, avant de m'envoyer à son tour une décharge dans ma direction. Certes, je ne risquais rien à être touché par les attaques de la créature, mais le but était justement de les éviter. Je sautais en arrière une fois, puis une autre, et encore une autre, laissant la foudre s'abattre devant moi après chaque bond. Le sol était marqué d'une trace noire à l'emplacement où je me tenais un instant plus tôt, et où les éclairs s'étaient abattus. La quatrième fois, je finis par changer de direction dans mes sauts, prenant une impulsion sur mes genoux pour cette fois-ci, non pas reculer, mais m'élancer vers Cheshire, poing brandit en arrière !


Rairyuu no Shinken !!!

Mon poing fut entouré d'un halo de foudre, les éclairs naissant autour de mon corps crépitant et claquant, illuminant ma personne. Ma main fermée frappa le sol, ma cible ayant à son tour esquivé en roulant sur le côté, me laissant créer un léger nuage de poussière à l'endroit que j'avais tapé. Il s'élança alors à son tour vers moi, griffes et crocs sortis. Ce fut par réflexe que je mis mon bras droit devant moi, laissant les pattes du monstre s'y poser alors que ses dents acérées le mordirent. Mais à peine les canines du monstre avaient-elles touché ma peau que je décrochais un coup de poing avec ma main droite, faisant ainsi un uppercut qui frappa le monstre. Le bras me servant de protection m'empêcha cependant de projeter la bête trop loin, bien que celle-ci fit un beau petit vol plané, avant de retomber sur ses pattes. L'agilité du félin n'avait rien à envier à ses confrères. J'allais devoir m'accrocher pour le faire chuter.

Mon assaut l'avait cependant fait sortir de sa torpeur pré-combattive. Il était maintenant bien chaud pour attaquer les choses sérieuses, et moi aussi. Utilisant tous deux notre vitesse liée à la Foudre, nous nous déplaçâmes avec une célérité excessive, chacun disparaissant pour réapparaître là où se trouvait l'autre et frapper, ou, au contraire, disparaissant pour éviter l'attaque de l'adversaire arrivé à notre niveau pour nous mettre un coup. Les arbrineux autour de nous commençaient à tomber les uns après les autres, la clairière s'agrandissant au fur-et-à-mesure que nous combattions. Chaque coup qui échouait laissait une marque noire sur le sol, preuve que la Foudre avait frappé, que ce soit par le biais d'un simple éclair lancé par le Toramata, ou par celui de mon poing entouré d'énergie électrique. Voyant tous deux que cela ne menait à rien, nous finîmes par nous éloigner légèrement, gardant une distance à mi-chemin entre l'offensif et le défensif, ni trop près, ni trop loin. Visiblement, nous eûmes tous deux la même idée, car la bête positionna ses deux queues au-dessus de sa tête, ouvrant grand la gueule pour générer une impressionnante sphère électrique, alors que je fis de même en mettant mes mains au-dessus de mon corps. Celles-ci avaient donné chacune naissance à une sphère, avant que je ne les réunisse en un seul orbe électrique d'une taille impressionnante, à l'échelle de celle se trouvant au-dessus de la tête de Cheshire. Faisant un mouvement de recul en me cambrant en arrière, signe que j'allais lancer mon attaque, le Toramata fit de même en relevant la tête vers l'arrière, pour finalement expulser son orbe qui vint se diriger vers la mienne.


RAIRYUU NO KOSENKÔ !!!

Les deux arcanes vinrent se percuter violemment, explosant dans une violente détonation électrique et provoquant une onde de choc qui me propulsa plusieurs mètres en arrière, et fit de même pour Cheshire. La puissance des deux assauts se percutant avait pratiquement doublé l'aire de la clairière, rasant tous les arbrineux se trouvant sur son passage, et déracinant certains autres suite à la violence du souffle produit par l'explosion. Me relevant en éjectant plusieurs morceaux d'arbres lumineux qui me recouvraient, je finis par épousseter mon épaule, toussant à cause de la poussière qui commençait tout juste à se dissiper. Peut-être y avions-nous été un peu fort, Cheshire et moi... Du moins, ce fut ce que je me dis en regardant la pagaille que nous avions laissé sur notre passage. A n'en pas douter, si quelqu'un était en balade dans la forêt, il remarquerait non seulement les flashs, mais aussi tout le brouhaha provoqué par cet entraînement un peu musclé.

Je finis cependant par retrouver le Toramata qui râla, prenant sa forme de Nekomata pour me sauter dessus et me griffer ardemment le visage. Tout cela parce qu'une branche assez épaisse avait atterri sur sa queue et l'avait "froissée". Fier de ses deux appendices, l'animal semblait de bien mauvaise humeur, même s'il avait pris une taille quelque peu moins inquiétante. Il me fallut presque me confondre en excuse et lui promettre une pelote de laine géante pour qu'il finisse par cesser de bouder. Il avait beau être un félidé charmant, mon familier n'en était pas moins une créature extrêmement bornée et fière. A se demander de qui il pouvait bien tenir cela... En définitive, nous prîmes finalement une petite pause en nous appuyant contre l'un des arbres couchés par nos assauts, l'animal me laissant dévorer quelques éclairs qu'il avait créés pour que je puisse reprendre mes forces sans trop de problème. Restait cependant à savoir ce que cet entraînement me réservait encore...




_________________

Training Day 465633EthanRayne01copie

Spoiler:
 
Yukiji Harséïs**

Yukiji Harséïs**

Messages : 150
Date d'inscription : 08/03/2012
Âge : 28
Guilde : Grimoire Heart
Magie / Malédiction / CS : Poison Dragon Slayer
Magie / CS Secondaire : /

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.565
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Connu
MessageSujet: Re: Training Day   Training Day EmptySam 25 Aoû - 18:58
Il faut piéger le Dragon"Against the Dark"
(c) Never-Utopia






The Demon Master by Iron Fire on Grooveshark

La forêt ancestrale, un lieu peu commun pour un mage noir. Mais bon comme à son habitude, Harséïs était doué pour perdre son chemin et encore plus en pleine végétation. Il avait encore voulu prendre un raccourci à travers les bois et hop ... deux, trois virages et il ne savait déjà plus dans quelle direction il allait. Pourtant, le plan était lisible et très précis. Mais non ! Il devait avoir un don. Un don pour se perdre, ou bien ... Oui c'est ça ! Il devait être illettré ou avoir le cerveau d'une moule. Uhm, nan tout de même pas. Déambulant comme un somnambule, Yukiji marchait simplement droit devant vers une direction qui lui était totalement inconnue. Comme à son accoutumer, il affichait un regard débité, les mains en poche, prit par ses pensées. Quelle image ! Un terrifiant mage noir comme lui. Un membre de Grimoire Heart perdant son chemin, quel comble. Il n'était peut-être pas fait pour la vie de mage et surtout pour le côté obscur de la force. Mais bon, pour l'instant il se devait de devenir plus puissant. Puis il y avait aussi Seika, sa partenaire. Au fait, il ne lui avait jamais réellement parlé. Si ça se trouve, elle le détestait au plus haut point. Puis le maître, il l'avait peut être pris par pitié, non il ne connait pas ce sentiment. Tient un exemple, il semblerait qu'il y aurait un autre Slayer dans la guilde. Inconnu au bataillon, Har' devait l'avoir croisé à peine deux fois depuis son arrivée. Vraiment quelle négligence et surtout quelle vie de chien. Entraînement, mission, dodo, on pourrait tout de même espérer mieux à un si jeune âge. Il n'était même pas foutu d'occuper un emploi ... Bah oui, l'armée c'est tout ce qu'il connait.

Bboouummm ! Un son creux et lourd, très pesant, il perdit l'équilibre et tomba à genoux. Son front lui faisait atrocement mal. Ses oreilles sifflaient tellement le son avait été fort. Il prit plusieurs secondes avant de pouvoir se relever. L'onde de choc l'avait totalement déphasé. Il se releva doucement et prit immédiatement appui contre un arbre. Son écorce était endommagée, bizarre ! Yu' toucha son front et il voulut hurler à plein poumon. Suite à la subite explosion, il venait littéralement de percuter un tronc avec son crâne. Bien sûr, c'est le tronc qui a gagné. Du sang coula légèrement de sa plaie. Rien de grave, surtout si on oublit l'énorme migraine qui vint l'assagir dans les minutes qui suivirent l'impact. Quelle poisse ... c'était vraiment pas son jour. Notre jeune homme reprit la route, sans trop porter attention aux alentours. Car en réalité, c'est l'arbre qui était venu percuté son crâne et non l'inverse. Trois pas en avant et un énorme éclair percuta le sol juste devant les pieds de notre protagoniste. Il blêmit et son visage arborait une pâleur inhabituelle et bien plus prononcée qu'au quotidien. Il roula sur le côté afin d'en éviter un autre et encore un autre. C'était la folie dans cette forêt ! Mais où ce qu'il avait bien pu mettre les pieds. Har' prit ses jambes à son cou et débuta une course folle. Il courait pour échapper à se terrible démon. Il y avait certainement un monstre dans les parages et il en avait après lui.

Une décharge et notre madoshi vola sur plusieurs mètres avant de retomber la tête la première dans les fougères. Son épiderme était légèrement calciné et son poil s'était hérissé sur tout son corps. Après coup, il croyait que cela n'était rien, seulement un simple éclair. Puis, il remarqua rapidement qu'il lui était totalement impossible de bouger. Aucune liberté de mouvement, ni d'esprit, ... En gros dans le pétrin. Cette situation était plus que nouvelle pour notre intéressé. Il ressentit promptement un étrange sentiment de peur et d'insécurité. Dans une position aussi désavantageuse, il pourrait se faire dévorer tout cru en l'espace de quelques instants. Ou pire, il pourrait *censuré* (pour la bienveillance et l'intégrité des jeunes enfants, cette partie a été occultée par le Conseil magique). Dix longues minutes à prier les Dieux et Yukiji réussit à bouger. D'un bond, il sauta sur ses jambes et hurla de plaisir. Quel soulagement ... aucune de ses prévisions cauchemardesques ne se réaliseraient aujourd'hui. Ouf sauvé !!! Enfin ce peu glorieux évènement venait tout de même de susciter sa curiosité. A peine debout, Harséïs partit aussitôt à la recherche du déclencheur d'éclair. Un éclair naturel ne l'aurait jamais frappé horizontalement, mais verticalement. Il devait certainement avoir quelqu'un dans les parages.

Quelques minutes de marche et Yu' tomba sur une grande plaine dévastée. Il y avait des arbres parsemés aux quatre coins de son champ de vision. Au centre, trônait fièrement un personnage et une bête. Un entraînement, une bataille, mais bordel qu'est-ce qui s'était produit ici ? Il s'aventura dans la direction de l'individu et s'arrêta à une bonne dizaine de mètres de celui-ci. Raison : il le reconnaissait parfaitement. Cette accoutrement, cette coloration de cheveux, cet emblème, Ethan Rayne un chanteur connu dans le Royaume et surtout un puissant mage de Fairy Tail. Encore eux, à croire que notre héros était abonné à cette guilde. A chaque fois qu'il eut un problème, vous pouviez être sûr que c'était avec un membre de Fairy Tail. Harséïs voulut sans tarder quitter les lieux, mais le mage n'aurait aucune peine à le rattraper. Il s'avança alors encore de quelques pas ...

Je vois que Fairy Tail à encore fait son show.

Dit-il d'une voix forte. Yukiji savait déjà qu'il allait devoir en découdre avec ce personnage. Enfin dans tout le respect d'un combat loyale. Il avait déjà sa petite idée en tête.



Onyx Keegan

Onyx Keegan

Messages : 1427
Date d'inscription : 28/05/2012
Âge : 25
Magie / Malédiction / CS : Suna Mahô
Magie / CS Secondaire : Body Magic

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.115
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: Training Day   Training Day EmptyDim 2 Sep - 0:43
Selon les dires des villageois avoisinants, la forêt Ancestrale était un endroit hanté par des créatures étranges, féroces et meurtrières. Selon eux, des formes intangibles se déplaçaient entre les arbres à la recherche de proies appétissantes dont ils pourraient aspirer l’âme dès que le soleil faisait place à son contraire. De multiples légendes s’inspiraient de ce lieu et la grande majorité mentionnait des êtres n’appartenant pas au monde matériel, mais plutôt au monde spirituel. S’étaient-ils perdus dans un univers qui n’était pas le leur ou y étaient-ils volontairement venus afin de se nourrir des imprudents dont l’ignorance les menait directement dans les mâchoires de ces êtres? Dans tous les cas, toutes les histoires et légendes à propos de la Forêt Ancestrale confirmaient le statut hanté de celle-ci. Chaque fois qu’un individu se rendait à l’orée du bois pour y pénétrer, il était possible de voir dans les yeux des habitants des villages près de la forêt trois interrogations. Va-t-il revenir? S’il revient, sera-t-il toujours le même? Et finalement… qu’est-ce qui peut bien le pousser à s’aventurer ? Pour moi, la réponse à cette question était simple, bien que beaucoup ne comprenaient pas mes intentions. Lorsque j’avais fait mon petit chemin jusqu’à l’orée du bois pour ensuite me glisser entre les arbres, un seul objectif me motivait : voir les fameuses créatures mentionnées par les habitants. Il n’y avait aucune envie suicidaire dans mon esprit et je ne souhaitais nullement perdre mon âme. Seulement, les êtres qui vivaient ici ne se trouvaient pratiquement nulle part ailleurs. En fait, il y avait longtemps que je voulais venir visiter cet endroit. Seulement… à chaque fois que j’avais eu l’intention de m’y rendre, j’avais toujours reçu de mauvaises indications et je n’avais finalement jamais atteint ma destination. Ce que les gens peuvent être bêtes parfois, s’ils ne savaient pas comment se rendre quelque part, ils n’avaient qu’à ne pas induire les autres en erreur par mégarde…

*Tu t’es perdu toi-même, Roi. Les indications étaient parfaitement claires, même moi j’aurais réussi à me rendre jusqu’ici dès la première fois…*

… Bref, en errant sans destination précise en tête, j’avais trouvé un petit village où les villageois qui avaient semblé me trouver suspicieux de prime abord. Puis, lorsqu’ils apprirent que je m’étais encore perdu n’étais qu’un voyageur sans but précis et que je voyageais afin de m’instruire, ils s’étaient montrés beaucoup plus accueillants, allant même jusqu’à m’offrir le gîte pour la nuit. Évidemment, j’avais accepté sans prendre plus de précautions que de vérifier si celui qui m’avait ouvert ses portes ne cachait pas de hache ensanglantée sous son lit. Je n’allais pas me priver de profiter d’un matelas alors que si j’avais refusé, j’aurais dû me contenter du sol rocailleux. Ce n’est que le soir alors que le l’homme qui m’hébergeait s’était mis à raconter des histoires sur la forêt derrière le village à ses deux enfants que j’avais compris où je me trouvais. La Forêt Ancestrale… J’avais religieusement écouté les histoires de mon hôte, buvant ses paroles comme du petit lait. Dire que j’avais cherché ce bois pendant tant de temps et que finalement, la chance de le visiter s’offrait à moi sur un plateau d’argent sans que je n’aie à entreprendre la moindre recherche. Parfois, les surprises que nous réservait la vie n’étaient pas si mauvaises que cela.

Le lendemain matin, j’avais quitté le village sous les yeux inquiets de ses habitants et m’étais enfoncé profondément dans la forêt soi-disant hantée. Toute la journée, j’avais marché précautionneusement, prudent de ne pas être trop bruyant et d’alerter la faune de ma présence. De toute façon, l’atmosphère présente ne m’y avait nullement incité. Marcher dans une forêt si ancienne, c'était comme entrer dans un tombeau. La forêt dégageait une impression de sérénité, comme si elle était vielle comme le monde. Mes pas s’étaient enchaînés toute la journée sans qu’aucune créature ne se montre. Le soleil avait fini par disparaître À l’horizon et j’avais grimpé dans un arbre pour dormir. J’avais beau ne pas me soucier assez de ma santé pour éviter de m’introduire dans la cette forêt, je n’étais pas imprudent au point de m’étendre sur le sol à la portée de n’importe quoi et de risquer de me faire manger dans mon sommeil. Épuisé par mes recherches infructueuses, j’avais fermé les yeux pour me laisser tomber dans les bras de Morphée. Cependant, ma nuit fut de courte durée. Seulement une heure ou deux après m’être endormi, une lueur vive vint déranger mon sommeil et je me réveillai en sursaut. Perdant l’équilibre, je me rattrapai de justesse au tronc, évitant de peu de m’écraser au sol. Confus, je regardai autour de moi, cherchant ce qui m’avait réveillé et j’écarquillai les yeux devant le spectacle. Incrédule, je tendis lentement la main, frôlant doucement les ramures de la branche au-dessus me moi, craignant de les briser en pièce. Comme du Crystal, les ramures semblaient fragiles au point de se briser au moindre contact. Les ramures étaient semi-transparentes et on pouvait voir la sève s’écouler doucement dans le végétal. De la sève elle-même s’échappait une douce lueur, éclairant le reste de l’arbre. C’était comme si les arbres avaient emprisonné la lumière de la lune en eux, se nourrissant de celle-ci pour grandir et se développer. Les arbres eux-mêmes semblaient être faits de cristal lumineux et malgré que je sache très bien qu’il y avait une explication scientifique à ce phénomène, je ne parvins pas à détacher mes yeux des arbrineux m’entourant. La nuit passa lentement sans que je n'arrive à m’abandonner au sommeil, me complaisant dans le spectacle qui s’offrait à moi. Du coup, je manquai les quelques Fauches-Lanterne ainsi que le Magelin qui passaient entre les arbres tant j’étais hypnotisé par les végétaux lumineux.

Ce ne fut que lorsque le soleil se leva et que les arbrineux s’éteignirent que je réalisai que je venais de gaspiller mon précieux sommeil à regarder des putains de végétaux. Jurant, je me laissai glissai sur le sol et me mit à marcher à grands pas, peu m’importait ma destination. J’avais envie de frapper quelque chose et comme frapper des végétaux si magnifiques me rebutait, j’allais dépenser mon énergie en marchant. Frustré, je donnai des coups de pied dans les racines tout en marchant vivement, me maudissant d’avoir manqué l’occasion de satisfaire ma fainéantise. Stupides arbres, stupide forêt et stupides créatures qui ne voulaient pas pointer le bout de leur stupide nez! Boudeur, je mangeai du bout des dents quelques des provisions que je transportais dans mon sac et respirai profondément, cherchant à me calmer, je n’arriverais pas à trouver quoi que ce soit si je ne gardais pas mon calme. Je continuai à marcher dans la forêt, ayant oublié dès les premières minutes le chemin que j’avais pris… enfin, ce n’était pas si grave, Shiro devait sûrement avoir noté le chemin que j’avais emprunté… enfin, j’espérais.

Quelques heures plus tard, je me laissai tomber lourdement sur le sol au pied d’un arbre, fatigué. Sans surprise, je n’avais pas croisé le moindre être vivant excepté quelques insectes et des végétaux. J’aurais sans doute plus de chances de parvenir à mes fins lorsque le soleil n’éclairerait plus la forêt. Enfin, plus de chances si je parvenais à faire autre chose que de fixer les arbrineux comme un poisson en manque d’air. Soupirant, je m’adossai à l’arbre derrière moi. Erreur. Au contact avec le végétal, un choc électrique me traversa et je sautai sur mes pieds, le cœur battant à un rythme fou. L’expérience n’avait pas été très douloureuse, mais la situation n’aurait pas dû être. Je n’avais pas connaissance d’une créature vivant dans la Forêt Ancestrale capable de produire assez d’électricité pour rendre les alentour statiques à ce point. Prudent, je m’avançai en frôlant les arbrineux, histoire de trouver ce qui avait fait cela en estimant la quantité d’électricité statique dans les végétaux. Rapidement, j’arrivai dans une clairière… qui, si mes yeux ne me trompaient pas, n’était pas une clairière avant d’être décimée par un mage aux cheveux jaunes et un manteau portant l’insigne de Fairy Tail… Ethan Rayne!?

J’avais entendu parler du personnage. Comme tous les membres de sa guilde, le mage avait une propension à ne pas faire très attention aux dommages matériels qu’il causait lorsqu’il utilisait sa magie. De plus, si mes souvenirs ne me faisaient pas défaut, l’homme dans la vingtaine avait produit un concert à Carmina récemment. Bref, le Raitei était le genre d’homme à être à la fois admiré pour ses compétences de mages et de musicien et détesté par ses ennemis… et par les propriétaires des biens qu’il mettait en pièces par « accident ». Quoi qu’il en soit, je n’avais pas l’intention d’interagir avec le mage le plus puissant de Fairy Tail. Vu la façon dont il avait détruit ce coin de la forêt, il ne devait sûrement pas avoir aperçu une des créatures que je m’évertuais depuis une journée et demie à dénicher et… C’est moi où il y avait un Toramata aux côtés du mage? Sans réfléchir, je sortis du boisé, me dirigeant vers le chanteur. Je
devais câliner le familier. Il était trop mignon! En entrant dans la clairière, je vis qu’un autre mage était présent également. Cheveux blancs, vêtements noirs, visage inexpressif. Les cheveux blancs m’évoquaient quelque chose, mais sans plus. De toute façon, excepté lorsque le mage était très célèbre, je n’avais pas vraiment la mémoire des noms. Était-il lui aussi membre de la guilde des fées?

« Je vois que Fairy Tail a encore fait son show. »

… D’accord, il n’en faisait pas partie. Avait-il l’intention de provoquer le mage de foudre et de combattre? Si c’était son intention, je n’allais pas l’y encourager. La violence n’était pas vraiment mon fort. Je préférais, et de loin, regarder les autres se sauter à la gorge en mangeant du pop-corn. Malheureusement, il n’y avait aucune machine produisant du maïs soufflé dans les environs et je doutais que les deux autres eussent l'habitude d'en transporter dans un endroit comme celui-ci. Ne voulant pas que la situation tourne au vinaigre, je m’avançai jusque devant Ethan avant de lui sourire.

« Bonjour... euh… Monsieur Rayne, c’est ça? Dites… Puis-je flatter votre Toramata? Sa fourrure est vraiment magnifique… »
Ethan Rayne
Fondateur / RaiteiFondateur / Raitei

Ethan Rayne

Messages : 2591
Date d'inscription : 14/10/2010
Âge : 31
Guilde : Fairy Tail
Magie / Malédiction / CS : Lightning Dragon Slayer
Magie / CS Secondaire : Lightning Flames Dragon Slayer

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 6.330
Statut: Mage de Rang S+
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: Training Day   Training Day EmptyLun 10 Sep - 0:59














Just... Who Are You ?

Adossé à Cheshire, je me surprenais à me reposer, fermant les yeux en prenant de lentes et profondes inspirations. Même s'il venait d'être ravagé, le paysage de la Forêt Ancestrale était apaisant. La lumière des Arbrineux qui s'éclairaient au fur-et-à-mesure que la nuit tombait dégageait une douce atmosphère. Si je m'étais écouté, sans doute me serais-je laissé aller à dormir un peu pour récupérer de cet entraînement quelque peu contraignant. A dire vrai, je comprenais pourquoi on refusait que je m'entraîne près des villes. Voir le gigantesque cratère autour du Toramata et moi-même, ainsi que le sol noirci et les arbres déracinés était une explication des plus convaincantes et qui se passait de mot. J'essayais de m'imaginer la tête d'Alandro si j'avais mis la forêt située derrière la ville dans cet état. Rien que de visualiser sa tempe grossissant de manière disproportionnée avant de le voir sortir un arsenal pour me tirer des roquettes entre les deux yeux suffit à me faire rire tout seul comme un benêt.

Mais les bonnes choses comme la détente, le sommeil, ou les bande-dessinées classes comme Lanfeust de Troy, ont malheureusement une fin. Pour ma part, ce fut la détente qui passa l'arme à gauche ce coup-ci. Je fus tiré de ma torpeur par une odeur plutôt particulière qui me fit ouvrir un oeil, haussant un sourcil perplexe. Quelqu'un venait par ici, et il avait visiblement le vent dans le dos. Soit il s'agissait d'un mauvais chasseur, soit j'avais à faire à quelqu'un qui n'en avait rien à faire de donner sa position. Le fait que l'individu en question se dévoile ouvertement en prenant la parole d'une voix forte suffit à me faire comprendre qu'il s'agissait sans doute de la seconde option. Me redressant légèrement, je me relevais, décollant mon dos de celui de Cheshire qui resta assis à fixer le nouvel arrivant avec un air tout aussi perplexe que moi. Me tournant dans sa direction, je l'observais brièvement. Des cheveux blancs, un air juvénile mais dont les traits et expressions témoignaient d'une personnalité sûre d'elle, voire forte. Aux premiers abords, son visage me semblait inconnu. La raison ? J'avais une mémoire des noms et des visages pour le moins désastreuse. Souriant légèrement en entendant les mots qu'il prononça sur un air qui me semblait légèrement sarcastique, je lui répondis avec un ton amusé et candide, comme j'en avais l'habitude.


Ha, ça ? Désolé, j'ai oublié de mettre ma main devant ma bouche avant d'éternuer.

Bien entendu, par le "ça", je désignais les dizaines de mètres carrés de forêt calcinés par la Foudre. Une petite blague n'est, après tout, jamais de trop pour briser la glace quand un inconnu vient se présenter à vous. Puis s'il s'agissait d'un garde champêtre, prendre la chose sur le ton de la plaisanterie dédramatiserait le côté "Fairy Tailesque" de la situation... A savoir "Moi membre de Fairy Tail, moi m'être lâché ici et avoir fait boom". J'espérais qu'il n'était cependant pas d'une quelconque autorité venue me réprimander en m'affirmant que je n'avais pas le droit de m'entraîner ici. J'étais venu dans cette forêt exprès pour être tranquille et m'entraîner sans qu'un trouble-fête en vienne me harceler en me disant que j'avais rasé son champ, sa maison, ses W.C en extérieur ou dieu sait quoi d'autre. Le bon point était que l'inconnu ne semblait guère porter de vêtements classiques aux officiels du Conseil. Cela diminuait mes chances d'être tombé sur un agent de l'ordre qui viendrait "pourrir mon groove" en me disant de dégager d'ici. Après tout, les examens de rang S approchaient et je devais m'exercer un minimum sous peine de rester au même grade toute ma vie.

Alors que la mention de rang S dans mon esprit refit jaillir les souvenirs de Moebius, ainsi que la grande volonté que j'avais de me hisser au même rang que lui lorsqu'il était encore en vie, mon attention fut à nouveau attirée par un bruit. Allez savoir pourquoi, j'étais incapable de noter l'animosité du grand décoloré qui se tenait face à moi, mais j'étais plutôt bon pour repérer les nouveaux arrivants lorsqu'ils se pointaient de manière aussi décontractée. Il s'agissait d'un grand roux hirsute à l'allure plutôt décontractée. A en juger la légère odeur qui me chatouillait les narines, le mage devait avoir erré un moment dans la forêt. L'état de ses vêtements témoignait aussi de cet état de fait par ailleurs. Lorsqu'il s'adressa à moi, je dus avouer que j'eus haussé un léger sourcil perplexe. Flatter ce cher Cheshire ? Posant mon regard sur ce dernier, je le vis me fixer avec un air aussi dubitatif que moi. Lui faisant un petit signe de tête forcé sur le côté pour lui dire que je n'avais rien contre, le Toramata se mit alors en mouvement pour faire face au nouvel arrivant et le dévisager un court instant, battant l'air de ses deux queues. La teinte dorée et les éclairs l'entourant disparurent alors, ne laissant apparaître qu'une fourrure blanche bordée de motifs noirs, commune à chaque Toramata lorsqu'il ne laisse pas émaner la moindre once de magie élémentaire. Pour qu'il accepte de se laisser caresser ainsi, les mots du jeune homme devaient lui avoir beaucoup plu. Me grattant l'arrière du crâne, ce qui me donnait un air légèrement benêt, je repris la parole avec un ton plutôt gêné.


Veuillez tous deux m'excuser mais, vous partez avec un avantage non-négligeable sur moi. Pourrais-je savoir au moins qui se tient face à moi ?

Il était vrai qu'aucun des deux hommes ne s'était encore présenté, et si tous savaient qui j'étais... Je n'avais, de mon côté, aucune idée de qui étaient ces personnes. Je devais cependant admettre que celui à la chevelure argentée me donnait une impression de sérieux que j'avais du mal à retrouver chez son homologue rouquin. D'ailleurs, les deux hommes se connaissaient-ils seulement ? Ils avaient pratiquement tous deux débarqué ici en même temps, à peine à une minute d'intervalle, et je dois avouer que j'avais un peu de mal à croire à la coïncidence, bien que c'en soit sûrement une pure et simple. Bon, après tout, j'avais un peu fichu le bazar dans la forêt de manière quelque peu voyante, conformément au style de conduite des mages de Fairy Tail. Il était normal que cela attire les quelques âmes qui parcouraient cette forêt et avaient manqué de se prendre un ou deux éclairs perdus. Sauf que, comme tout mage de la guilde des fées, je n'avais pas vraiment conscience des conséquences des attaques que j'avais lancé... Du moins jusqu'à ce que celles-ci forment un cratère noirci par le choc avec la Foudre...




_________________

Training Day 465633EthanRayne01copie

Spoiler:
 
Yukiji Harséïs**

Yukiji Harséïs**

Messages : 150
Date d'inscription : 08/03/2012
Âge : 28
Guilde : Grimoire Heart
Magie / Malédiction / CS : Poison Dragon Slayer
Magie / CS Secondaire : /

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.565
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Connu
MessageSujet: Re: Training Day   Training Day EmptySam 15 Sep - 11:39
Il faut piéger le Dragon"Thunder Dôme"
(c) Never-Utopia






Donc voici le plus puissant Dragon Slayer du Royaume de Fiore. Harséïs était à quelques mètres de lui et pourtant aucune envie de meurtre ne le traversait. Il émanait une étrange aura de bien être autour de cette personne. Fairy Tail ... Cette guilde disposait donc de membres très puissants et à ne pas prendre à la légère. Har' pourrait, dans un moment de folie, entamer un combat contre cet individu. Mais sa puissance était bien trop grande, il n'aurait aucune chance. Puis à en voir par la destruction qui trônait dans les alentours, il ne valait mieux pas débuter un duel. Quoique ? Sa seule chance serait que le dénommé Ethan Rayne garde ses mains dans le dos. Elle était bonne celle-là ! Yukiji observait désespérément le gouffre qui séparait les deux protagonistes. S'il avait été plus fort, il aurait bien voulu combattre le blondinet dans un duel. Un bon duel enclin sur la chevalerie. Un combat juste pour mesurer la force des deux opposants. Un combat qui ne finirait pas sur la mort d'un des deux parties.

Un animal se trouvait à côté du jeune mage. Il ne connaissait strictement rien en animalerie. Il semblerait que ce soit une sorte de chat de foudre. Une chose plus qu'intéressante ... Avec un tel être à ses côtés, il était en mesure de retrouver sa puissance en l'espace de quelques secondes. Si Yukiji était en possession d'un être de poison, il serait également capable de reprendre du poil de la bête au beau milieu du champ de bataille. Pourtant ce n'était pas si simple ... Il fallait beaucoup d'argent. Une somme que notre madoshi n'avait pas en poche. Une somme astronomique, mais le jeu en valait-il la chandelle ? Alors que notre héros divaguait dans ses pensées, un autre individu fit son apparition. Le rouquin ... inconnu au bataillon. Il n'était certainement pas assez renommé, sinon Grimoire Heart l'aurait déjà dans son répertoire. Il semblait cependant bien connaitre le mage des fées. C'est vrai que cet individu disposait d'une grande gloire ... Il était surtout connu comme un talentueux musicien.

Harséïs ne savait rien faire de particulier. Il n'était qu'un pion sur un échiquier. Il n'était qu'un simple mage au service d'une ombre. Il n'était qu'une enveloppe corporelle sans son âme. Cela faisait déjà quelques temps qu'il s'était égaré sur un sentier recouvert de ténèbres. La guerre ! Il ne connut que ça durant toute sa vie et cela ne faisait que continuer. Il y avait certes moins de mort qu'à l'époque, mais cela ne serait tardé. Avec l'avènement des autres guildes majeures de l'alliance Baram, il n'y avait plus de doute sur la question. Une guerre totale serait bientôt mis sur pied. Yu' n'était pas vraiment sûr de vouloir y participer. Il devrait donc peut être perdre la vie ici et maintenant. Puis Ethan vint les interroger ... Une identité était si facilement falsifiée, mais pourquoi le faire ? Har' en avait marre de courir et de se cacher en permanence. Il afficha un simple rictus avant de s'asseoir sur le sol.

Je me nomme Yukiji Harséïs. Je suis un Pourfendeur de Dragon affilié à la guilde noir de Grimoire Heart.

La vérité pouvait détruire ... La vérité pouvait tuer ... La vérité pouvait choquer ... Pourtant notre mage restait de marbre avec un simple sourire sur les lèvres.

Spoiler:
 





Onyx Keegan

Onyx Keegan

Messages : 1427
Date d'inscription : 28/05/2012
Âge : 25
Magie / Malédiction / CS : Suna Mahô
Magie / CS Secondaire : Body Magic

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.115
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: Training Day   Training Day EmptyDim 23 Sep - 7:32

Les yeux fixés sur l’animal devant moi, je ne prêtai que peu d’attention aux deux autres. Je crus voir du coin de l’œil le Raitei faire un signe à son familier, mais je ne m’y attardai pas, m’accroupissant pour être au même niveau que le félin. D’un œil critique, j’observai son apparence en général, voulant m’assurer qu’il était top forme. Les gens considéraient trop souvent les animaux comme des outils… L’existence de ces boutiques de l’enfer appelées « animaleries » en était le parfait exemple. Ces antres de Satan où les créatures magiques étaient réduites à de simples objets à vendre, dépouillées de toute dignité et obligées d’être exposées dans des enclos jusqu’au bon vouloir d’un acheteur… Le pire, c’est que ces atrocités étaient courantes et que personne ne les remettait en question… Loin de moi l’idée d’insinuer que le grand Ethan Rayne ne prenait pas soin de son compagnon, mais… on ne savait jamais. Néanmoins, les éclairs qui se dégageaient de temps à autre de la fourrure de l’animal prouvaient qu’il était d’une vitalité abondante. C’était rassurant de constater qu’il n’y avait pas que des abrutis qui ne savaient pas prendre soin de leur familier sur Terre…

C’est alors que sous mes yeux ébahis, le félin reprit sa forme inoffensive, son aura électrique se dissipant dans les airs… RAHHHHH!!! Tellement trognon!! Je tendis mes doigts tremblants vers le familier et souris lorsque je frôlai sa fourrure. Si doux… Souriant timidement, je le grattai derrière les oreilles alors qu’il frottait sa tête contre ma paume, voulant plus de contact. Je laissai échapper un rire discret. Le félin avait beau être puissant et sûrement dangereux lorsqu’il combattait, il adorait qu’on le caresse, comme tous ses cousins. Vraiment trop mignon! Enfin, mieux valait éviter d’exprimer cette pensée à voix haute sous peine de se faire bouder par le familier. Après tout, les Toramatas étaient des créatures magiques dignes et fières. Me retrouver à moitié calciné au centre d’un cratère sentant le brûlé seulement parce que je n’avais pas su retenir ma langue ne m’inspirait pas vraiment… D’ailleurs, le simple fait que nous nous trouvions au milieu d’un tel cratère était assez inquiétant en soi. Je n’étais pas stupide au point de croire que le mage de foudre avait réellement obtenu ce résultat en éternuant, sauf que… cela témoignait néanmoins d’un fort potentiel destructeur qu’il valait mieux éviter de déclencher…

« Veuillez tous deux m'excuser mais, vous partez avec un avantage non négligeable sur moi. Pourrais-je savoir au moins qui se tient face à moi ? »

Relevant la tête vers celui qui venait de parler, je me sentis rougir légèrement. Habituellement, je me montrais assez poli envers les autres, même s’il m’arrivait d’être assez froid ou sarcastique. Oublier de me présenter témoignait d’un manque de savoir-vivre flagrant. Certes, il y avait le familier, mais c’était tout de même inacceptable. Si ma mère était là, elle serait probablement déjà en train de me sermonner sur mes mauvaises manières. Parfois, j’étais ravi de savoir qu’elle habitait à des dizaines de kilomètres et qu’elle n’aurait jamais vent de mes mésaventures… Oh, il ne fallait pas croire que je ne l’aimais pas, au contraire. Cependant, je me passais très bien de ces tirades sur l’hygiène corporelle et les bonnes manières… Bref, se présenter…

« Je me nomme Yukiji Harséïs. Je suis un Pourfendeur de Dragon… »

Ah, il semblait que je venais de me faire damner le pion par un Dragon Slayer comme Ren. Dire que je n’avais jamais entendu parler de cette magie avant de rencontrer le flûtiste ainsi que le danger public aux rollers et voilà qu’un autre surgissait de nulle part! Je ne me rappelais pourtant pas avoir signé un quelconque contrat me condamnant à croiser des chasseurs de dragons partout où j’allais... Enfin, ce n’était pas si grave, ce n’était pas comme si l’argenté appartenait à une guilde noire comme le Dragon Slayer de l’Océan et…

« … affilié à la guilde noire de Grimoire Heart. »

Les yeux grands ouverts, je dévisageai le mage noir avec un air bête sur le visage, abasourdi par sa déclaration. Ne venait-il pas juste d’avouer être un mage recherché par le conseil des mages juste devant LE Ethan Rayne? Discrètement, je levai ma main droite à ma joue pour me pincer avant de réaliser que oui, cela était douloureux et que non, je ne m’étais pas égaré au royaume des rêves à mon insu. Zut! C’était bien ma chance de tomber sur un mage noir suicidaire au milieu de nulle part. Car oui, l’argenté était manifestement suicidaire. Sinon, pourquoi venir provoquer un mage connu pour sa puissance dans une grande partie du royaume pour le seul plaisir se faire laminer? Certes, j’ignorais tout de ses capacités. Peut-être qu’il pouvait parfaitement tenir tête au mage de foudre. J’en doutais grandement, mais peut-être… Quoi qu’il en soit, je n’avais toujours pas l’intention de m’impliquer dans un combat, mage noir ou pas. Si le musicien décidait de mettre fin aux probablement nombreux méfaits du mage noir, je n’allais surtout pas intervenir. C’est que j’étais bien installé dans mon cratère moi! De plus, j’avais cette boule de poil trop mignonne à câliner, je ne pouvais pas me battre! Bref, tant pis pour le mage noir, mais s’il pensait réussir à trouver en ma personne un exutoire à sa haine pour la vie, il allait devoir chercher ailleurs. J’étais persuadé que le plus puissant mage de la guilde des fées se ferait un plaisir de le vaincre… sauf qu’il ne fallait tout de même pas rêver, on parlait de
Fairy Tail. Les combats à mort n’étaient pas vraiment leur tasse de thé… Inclinant la tête vers les deux autres, je me présentai avec léger sourire, un peu intimidé de donner mon nom à un mage aussi célèbre que le Raitei.

« *tousse tousse* Euh, je crois que j’ai été atteint de surdité temporaire quelques secondes, désolé… Je me nomme Onyx Keegan, mage solitaire de mon état. Ravi de vous rencontrer! »

Oui, faire semblant d’ignorer le dévoilement d’identité du mage noir était une excellente idée… Voir quelqu’un avec des pensées sombres faisait naître en moi la pulsion de câliner la personne en question… Seulement, je doutais que l’argenté apprécie… Allez savoir pourquoi, les inconnus auxquels je donnais des câlins gratuits avaient plus tendance à appeler la police qu’à répondre à mon acte de bonté gratuite. J’étais le premier à admettre que mes pulsions tactiles étaient peut-être un peu exagérées, mais était-ce si horrifiant de se faire soudainement enlacer par un roux? Enfin, qu’importe, tant que je pouvais continuer à câliner le félin trop mignon devant moi, rien d’autre n’avait d’importance!

Spoiler:
 
Ethan Rayne
Fondateur / RaiteiFondateur / Raitei

Ethan Rayne

Messages : 2591
Date d'inscription : 14/10/2010
Âge : 31
Guilde : Fairy Tail
Magie / Malédiction / CS : Lightning Dragon Slayer
Magie / CS Secondaire : Lightning Flames Dragon Slayer

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 6.330
Statut: Mage de Rang S+
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: Training Day   Training Day EmptyJeu 27 Sep - 11:55















So Then... What's Next ?


The Dragon Book by John Powell on Grooveshark

Me tenant face aux deux mages, j'attendais leur réponse avec une certaine forme d'impatience. Je doutais fortement d'avoir à faire aux premiers randonneurs venus, la plupart des gens sans expérience de la magie ayant plus de chances de s'enfuir que de se diriger vers l'épicentre d'un désastre écologique comme celui que je venais de faire. Je ne m'attendais cependant pas du tout à la révélation qui allait me tomber sur le coin de la figure. Avec un air plutôt amusé et serein, le mage aux cheveux argentés finit par s'asseoir et me dévoiler son identité... Et quelle identité ! Il était non-seulement un Pourfendeur de Dragons, tout comme moi, mais également un mage de Grimoire Heart, la plus puissante guilde noire existante sur Fiore. Deux révélations successives avec aucun temps mort pour assimiler la première et se préparer à la seconde. S'il avait voulu choquer, ce Yukiji Harséïs y était parvenu d'une manière on ne peut plus parfaite. La question était de savoir pourquoi cet homme venait ainsi de se dévoiler. Pensait-il pouvoir engager le combat en profitant d'une éventuelle fatigue liée à mon entraînement ? L'autre grand rouquin était-il son équipier ? A bien y réfléchir, j'étais seul avec Cheshire, dans un endroit isolé, sans témoins. Si on voulait ma tête, l'occasion était on ne peut plus idéale.

Je fus néanmoins coupé dans mes pensées, alors que j'arborais un visage beaucoup plus sérieux, sourcils froncés et regard menaçant envers le mage noir. En effet, l'admirateur de Toramata finit lui aussi par se présenter, prétextant une surdité temporaire pour ne pas relever l'identité de Yukiji. Si j'en croyais ses dires, il était un mage solitaire. Cela ne m'indiquait pas non plus s'il était un individu à classer dans la catégorie des gens biens, ou des opportunistes. Après tout, nombre de mages solitaires sont eux-mêmes des criminels qui se revendiquent indépendants. Même si le comportement des deux hommes ne me paraissait pas des plus agressifs, je ne pouvais pas non plus me permettre de baisser ma garde. Cheshire me fixa avec un air renfrogné, comprenant lui aussi la situation. Bien qu'il se tienne à côté du mage roux, on pouvait sentir l'air ambiant se charger d'électricité. Inutile de préciser qu'au moindre geste hostile de la part du mage le caressant, il y avait de fortes chances pour que la fourrure du tigre géant se mette brusquement à émettre une puissante charge électrique. D'ailleurs, sans doute les deux hommes pouvaient-ils sentir leurs cheveux se hérisser légèrement à cause de l'atmosphère de plus en plus électrifié qu'émettait non seulement le gros matou, mais également ma propre personne. D'une manière polie, mais de sorte à ce que l'on distingue aussi ma méfiance, je fis un signe de tête pour saluer Onyx, avant de reporter mon attention sur l'autre drôle d'oiseau.


Je suppose qu'on ne se présente pas de la sorte sans raison... Et que l'on approche pas un potentiel adversaire naturel sans avoir quelque chose à y gagner.

J'ignorais si le Dragon Slayer face à moi était juste cinglé, ou s'il avait un objectif en tête. Pour l'heure, je n'avais pas vraiment de raison de me battre contre lui. Si un mage d'une quelconque guilde aurait sauté sur le pauvre bougre sous prétexte qu'il appartenait à Grimoire Heart, à Fairy Tail, nous faisions tout autrement. Se faire une propre idée de la personne se tenant face à nous avant de brandir nos poings était quelque chose de naturel pour les membres de notre guilde. Nous avions l'habitude de ne pas juger un livre à sa couverture, et encore moins à son titre. Après tout, j'avais moi-même été un voleur errant dans les rues de Magnolia avant d'intégrer ma "nouvelle famille". Mais je devais avouer qu'il y avait une sacrée marge entre être un voleur à la tire et un membre d'une des guildes noires les plus réputées du royaume. Sans plus attendre, je repris la parole afin d'essayer de découvrir ce qui se cachait derrière le comportement du Pourfendeur de Dragon.

Es-tu là pour essayer de découvrir où est passé le Dragon qui t'a élevé après avoir disparu le 7 juillet X777 ? Si tel est le cas, tu es venu interroger la mauvaise personne... Aussi bien moi que le reste des Dragon Slayers que j'ai rencontré n'en savons rien...

Technique assez fourbe de ma part pour essayer d'en savoir plus sur lui. S'il venait à être surpris du fait que je sache pour cette date, cela signifiait qu'il n'avait pas parlé à d'autres Pourfendeurs de Dragons. S'il ne réagissait pas outre mesure, c'était qu'il en avait sûrement rencontré d'autres. Moi-même, j'avais été surpris de constater cette étrange similitude chez les Dragon Slayers. Chacun de nos parents avait mystérieusement disparu le même jour. C'était ce qui ressortait des histoires que j'avais entendues de la part de Ren et Aoyuki. Je doutais fortement que nous soyons les seuls dans cette situation. Déjà pour deux Mages Dragons, c'était une chose, mais trois, cela allait au-delà de la simple coïncidence.

Il y avait cependant une autre possibilité que j'avais omise, à savoir le fait que l'homme en face de moi fasse partie de la seconde génération de Dragon Slayers, ayant accès aux pouvoirs des premières générations par le biais d'un Lacryma. Mais en le regardant de près, son âge correspondait en général à la moyenne des Pourfendeurs élevés par de véritables Dragons. Mais ce n'était pas une preuve assez solide pour que je puisse m'appuyer pleinement dessus. Après tout, Tao Kazuki avait lui aussi la vingtaine, et était pourtant de la deuxième génération de Dragon Slayers. Décidément, Harséïs était un être qui restait plutôt mystérieux, même après une telle entrée sur scène. Sans doute que s'il y avait combat, je serais fixé, sachant à l'instant où il utiliserait sa magie, s'il était de la première ou deuxième génération. Si des écailles apparaissaient sur son corps, alors je n'aurais plus aucun doute. Dans le cas contraire, cela signifierait qu'il était comme moi. Mais nous n'en étions pas encore à nous battre. Pour le moment, trop de questions restaient sans réponses dans mon esprit. Il me restait également à espérer qu'Onyx ne soit pas de mèche avec Grimoire Heart, sans quoi, j'aurais deux problèmes à gérer au lieu d'un seul...




_________________

Training Day 465633EthanRayne01copie

Spoiler:
 
Yukiji Harséïs**

Yukiji Harséïs**

Messages : 150
Date d'inscription : 08/03/2012
Âge : 28
Guilde : Grimoire Heart
Magie / Malédiction / CS : Poison Dragon Slayer
Magie / CS Secondaire : /

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.565
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Connu
MessageSujet: Re: Training Day   Training Day EmptyDim 30 Sep - 15:32
Il faut piéger le Dragon"Intrigate"
(c) Never-Utopia






Yukiji venait de dévoiler son identité à la seule personne qu'il valait mieux pas trop exciter. Il savait que le jeune mage de Fairy Tail était bien plus fort que lui. Un combat le mènerai certainement vers la mort ... La mort ? Etait-ce son but ? Harséïs était perdu dans cette vie qu'il menait. Il avait perdu ses repères et c'était égaré sur le sentier du côté obscur. Tout ce qu'il désirait : c'était devenir plus fort pour reprendre la route. Il savait que la chevalier noir ne le laisserait jamais partir de sa guilde sans prendre les armes. Yu' ce devait de devenir son égal et de partir sur le chemin de la rédemption. Il ne désirait plus trop combattre pour une cause qu'il n'avait jamais défendu. Il n'était qu'une simple mouton blanc au beau milieu d'une meute des loups. Il était seul, même s'il faisait beaucoup d'efforts pour masquer ce gène. Il voulait partir loin et si la mort était une solution, il l'enlacerait avec plaisir. Mais il n'était pas là pour se morfondre sur sa personne. Il était simplement venu voir de quoi il en retournait dans le coin. Puis remarquant qu'il s'agissait du célébrissime Ethan Rayne, il décida d'aller à sa rencontre.

Certes, les règles fixées par le maître de Grimoire Heart était louable. Mais Har' était épuisé de voir la haine dans le regard des autres mages et civils. Il n'était qu'un enfant-soldat qui naquit dans le sang d'un conflit vieux de plusieurs années. Il était parti en héros de sa contrée natale et maintenant il n'était qu'un simple pion sur un échiquier. Le fou ? La tour ? Le cavalier ? Non ! Un simple pion, loin du roi et de sa reine. Il n'était qu'un imbécile qui suivait les ordres du démon pour ne pas perdre sa tête. Il se devait de s'élever au-dessus de celui-ci. Un duel pour la liberté ... Une chance sur deux de continuer sa route. L'autre serait simplement la mort ... Un objectif complet aux yeux de notre jeune homme. S'il mourrait, il serait également libre. Son fardeau ne pèserait plus sur ses épaules et il pourrait enfin souffler. Le regard du blondinet devint plus insistant et ses sourcils se froncèrent. Cela était totalement compréhensible ... Har' était un ennemi aux yeux de tous. Normalement le mage blanc ne tarderait pas à lui ôter la vie. Pourtant, notre héros se contentait de l'accueillir avec un large sourire. Il souriait à la mort, à la délivrance et à la fin de son calvaire.

Hélas, Ethan ne passa pas directement à l'action. Ce serait donc pour une autre fois ... Harséïs dégaina son katana et le planta dans le sol juste à côté de lui. Il s'assit sur le sol et se contenta d'observer les alentours. Il avait quand même engendré une sacrée pagaille. Il se forçait à penser que s'il avait simplement pris un autre chemin. Il n'aurait peut être pas connu Seika, la personne qui était certainement la plus proche de notre héros. Il serait peut être rentré dans l'une des légendaires guildes officielles du royaume de Fiore. Il aurait peut être connu le jeune blondinet ici présent. Il aurait certainement passé de nombreux moments de gaité et de joie. Il aurait eu des camarades à défendre et sur qui compter. Non !!! Tout cela n'est que mirage et folie. Comment un mage noir pouvait encore aspirer à de telles choses ? Il n'était plus qu'un criminel, un rebut de la société, un monstre et un nuisible. Il devait être anéantit comme tous les autres. Puis, Ethan en vint à lui poser une question.

Une raison ... Je voulais simplement pouvoir rencontrer le plus puissant Pourfendeur avant de sombrer éternellement dans l'oubli ...

Il laissa sa phrase en suspend. Il regarda les nuages, le soleil et le ciel bleu ... Il faillit repartir dans ses pensées quand une autre question vint attirer son attention.

Cette date je la connais par cœur ... J'ai perdu un être cher ce jour là. Il semblerait que ce soit également ton cas et celui des autres Pourfendeurs que j'ai eu la chance de rencontrer. Hélas, je constate que tu n'en sais pas plus que les autres. A croire, que nous ne trouverons jamais les réponses à nos questions.

Yukiji ce trouvait toujours assis devant les deux mages et son animal de compagnie. Il n'avait aucune envie de combattre. Si Ethan devait passer à l'action, alors il se contenterait de sourire à sa mort.



Onyx Keegan

Onyx Keegan

Messages : 1427
Date d'inscription : 28/05/2012
Âge : 25
Magie / Malédiction / CS : Suna Mahô
Magie / CS Secondaire : Body Magic

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.115
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: Training Day   Training Day EmptyMar 9 Oct - 6:13

Il était aisé de voir que le mage de Fairy Tail aurait préféré recevoir une autre réponse de la part de l’argenté et probablement de ma part également. Il n’y avait qu’à constater la façon dont le mage s’était tendu à l’annonce du mage noir pour comprendre qu’il était sur ses gardes. Cependant, et c’était tout à son honneur, il n’attaqua pas instinctivement, ni n’amorça le moindre mouvement offensif, me faisant hausser un sourcil impressionné. Depuis toujours, les préjugés persistaient et rares étaient ceux qui les ignoraient, préférant forger leurs propres opinions. Que ce soit causé par la peur, par l’impulsivité ou par la stupidité pure et simple, beaucoup auraient déjà engagé le combat dès que les mots « guilde noire » auraient atteint leurs oreilles. Il fallait posséder au fond de son âme une quantité de sagesse assez conséquente pour être capable de passer outre les préjugés et prendre le temps de tâter un peu le terrain avant d’agir. Dans mon cas, outre mettre la main sur mon maître et admirer des créatures telles que celle dont je caressais actuellement, je n’avais pas l’ombre d’une vague idée de ce que je souhaitais faire. Par conséquent, cela aurait été un peu déplacé de ma part de critiquer la voie empruntée par un inconnu alors que je n’étais même pas capable de faire le mien. Oh, certes, dormir était quelque chose que j’adorais et je ne m’en lasserais probablement jamais… sauf que cela ne pouvait être considéré comme un véritable objectif de vie. J’enviais un peu les deux autres mages devant moi qui avaient su se frayer leur propre chemin, contrairement à moi qui faisais preuve d’une procrastination admirable lorsqu’il s’agissait de faire des choix.

Confortablement installé dans mon coin de cratère, je continuai à glisser mes doigts dans la douce fourrure du Toramata, ignorant le léger engourdissement qui s’empara lentement de ma main au fur et à mesure que la tension montait dans la clairière. Ce n’était pas un peu d’électricité de la part du familier qui me convaincrait de cessai mes mouvements! Par contre, cela prouvait qu’il y avait une once d’intelligence sous cette masse de cheveux blonds. Personnellement, je doutais que quiconque en ait à ma peau puisque j’étais plutôt méconnu et je m’en portais très bien ainsi. Par contre, on ne pouvait dire la même chose à l’égard du mage de foudre. Après tout, beaucoup de mages noirs auraient été ravis de pouvoir se débarrasser de celui qu’ils considéraient comme un des plus célèbres mages de Fiore. Un peu de méfiance ne faisait jamais de mal. Tout en gardant mon visage neutre pour ne pas laisser paraître mes émotions - et aussi parce qu’avoir un look mystérieux était trop cool – j’écoutai les paroles de Monsieur Rayne avec attention, ma curiosité naturelle prenant le pied sur mon envie de rester en dehors d’un éventuel conflit entre lui et le mage noir. Il ne dit rien de très intéressant pour commencer, mais la réponse que lui offrit le Dragon Slayer de Grimoire Heart faillit me faire hausser un sourcil. Sombrer dans l’oubli? N’était-ce pas un peu excessif? La façon dont il avait prononcé sa phrase donnait l’impression qu’il allait disparaître de la surface du royaume, son existence s’effaçant jusque dans la mémoire de tous. Je… n’aimais pas cela…

Par contre, lorsqu’il désigna le mage blond en tant que Pourfendeur, je retins avec peine ma surprise de s’afficher sur mes traits. Ethan Rayne était également un Dragon Slayer!? Certes, je savais que son style de combat était plutôt corps à corps et qu’il utilisait la foudre, mais je n’avais pas fait le rapprochement… En même temps, il ne fallait pas oublier que je n’avais pris connaissance de cette magie que très récemment lorsque j’avais rencontré Ren Ikari, Dragon Slayer du vent. Néanmoins, je ne pouvais pas dire que toute cette histoire ne me déstabilisait pas. J’avais cru comprendre que la magie des Pourfendeurs de Dragons était une magie perdue et assez rare. Pourtant, Ethan était le quatrième que je rencontrais, si on excluait cette pile électrique de Toad. Vu le nombre total de mages que j’avais rencontré, cette magie était une de celle que j’avais croisée le plus… C’était assez illogique en soi qu’une magie supposément perdue soit pourtant si rependue. Fallait-il y voir un signe qu’un évènement perturbateur allait bientôt bousculer nos vies ou était-ce seulement une coïncidence?

Parlant d’évènement perturbateur, le chanteur posa une nouvelle question, question qui m’intrigua particulièrement. Le 7 juillet X777? Cette date ne me disait rien du tout, contrairement à l’autre Dragon Slayer. Au fur et à mesure qu’ils parlaient, je me sentais de plus en plus exclu de leur discussion. Certes, je n’avais pas vraiment essayé d’y participer, mais ce qui m’irritait venait plus du contenu de leur discussion. J’avais l’impression de manquer certains morceaux, certaines informations vitales afin de pouvoir comprendre le sens complet de leurs paroles. De plus, la résignation perceptible dans la réponse d’Harséïs m’irrita profondément. Si je comprenais bien, les Pourfendeurs de Dragons avaient tous eu comme parent d’adoption un Dragon, parent qui avait disparu le septième jour du septième mois X777. Et le voilà qui parlait d’abandonner!? Lorsque mon maître m'avais abandonné, j’avais été complètement perdu et sans Shiro, je n’étais pas certain que j’aurais survécu à cet abandon. Avec les années, un lien indescriptible s’était formé entre mon sensei et moi, un lien dont la rupture m’avait profondément blessé. Cependant, Shiro m’avait convaincu que ce n’était pas à mon cher maître de décider de détruire ce lien, mais à moi-même. Dans mon attitude têtue, j’avais choisi d’ignorer que mon maître avait jeté notre lien aux orties et de le retrouver pour le confronter. Me résigner à ne plus avoir de nouvelles de lui était une idée qui me dégouttait plus que tout. Si je ne partais pas à la recherche de mon mentor, qui le ferait à ma place? Ce Yukiji… Je n’aimais vraiment pas la façon dont il parlait… Je commençai doucement, des souvenirs de moments passés avec mon sensei virevoltant dans mon esprit, tels des rappels pour me dire que ceux-ci ne se produiront plus tant que je ne l’aurai pas retrouvé.

« Perdre quelqu’un auquel nous sommes attachés est toujours un évènement très douloureux. Moi-même, je… C’est horrible de perdre quelqu’un. C’est pourquoi je ne comprends pas comment tu peux parler si facilement de sombrer dans l’oubli. Dis-moi, qui connait cette personne aussi bien que toi? Si tu glisses dans l’oubli… ne glissera-t-il pas aussi dans l’oubli? Les présents… les présents sont là pour faire entendre la voix des morts et de ceux qui sont absents! Vouloir sombrer dans l’oubli, c’est comme tenir de tes propres mains le marteau servant à clouer le cercueil de ce quelqu’un, c’est comme cracher sur sa mémoire! N’es-tu pas supposé être le gardien des souvenirs de cette personne que tu as perdue!? Que ce soit au sein d’une guilde noire ou d’une guilde officielle… N’est-ce pas supposé être ton devoir que de faire entendre ton nom, son nom, dans tout le royaume, afin de l’honorer!? »

Épuisé par ma tirade, je me laissai retomber sur le sol. Dans mon emportement, je n’avais même pas réalisé que je m’étais levé. J’avais même oublié le familier d’Ethan dans ma colère subite à l’égard du mage noir. Soupirant, je me massai les tempes, voulant éviter un début de migraine. Au départ, je n’avais pas l’intention de me mettre si en colère contre le mage noir, sauf que... oublier sensei… Non, je ne pouvais pas. Je ne pouvais pas et je ne le voulais pas. Comme je venais juste de le dire à l’argenté, c’était mon devoir de le retrouver, ou du moins de m’assurer de ne jamais l’oublier. Peut-être que le membre de Grimoire Heart trouvait attirante l’idée que personne ne se souvienne de lui, mais ce n’était pas mon cas, tout comme je doutais que ce soit le cas de mon mentor ou du Dragon de Yukiji. Si personne ne se souvenait de moi… alors cela voudrait dire que mon existence n’avait pas eu la moindre importance. Quant à y être, je n’aurais pas dû exister dès le départ, ni mon maître… Non, vraiment, c’était inacceptable. Si nécessaire, je le rentrerais dans la tête du Pourfendeur de Dragon à coût de poing sur la tête, mais il allait devoir prendre conscience de ses responsabilités!
Ethan Rayne
Fondateur / RaiteiFondateur / Raitei

Ethan Rayne

Messages : 2591
Date d'inscription : 14/10/2010
Âge : 31
Guilde : Fairy Tail
Magie / Malédiction / CS : Lightning Dragon Slayer
Magie / CS Secondaire : Lightning Flames Dragon Slayer

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 6.330
Statut: Mage de Rang S+
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: Training Day   Training Day EmptyJeu 11 Oct - 14:22















The True Meaning of "Being a Dragon's Son"


Je sentais une crispation des plus désagréables se produire dans ma poitrine alors que j'écoutais silencieusement le Dragon Slayer face à moi. Plus il parlait, et plus je baissais la tête, laissant mes cheveux retomber devant mes yeux et cacher mon regard, ainsi que ma réaction. Est-ce que je ressentais de la tristesse ? Il y en avait toujours en moi lorsque je parlais de Dragon, me remémorant les jours passés avec Tesla et sa disparition. Mais cette fois-ci, c'était différent. En cet instant, je n'étais plus Ethan Rayne, mage de Fairy Tail, face à Yukiji Harséïs, mage de Grimoire Heart. J'étais simplement le fils de Tesla, faisant face au fils d'un autre Dragon. Ce dernier venait de réussir une chose plutôt rare, à savoir me faire sortir de mes gonds, bien que physiquement parlant, il n'y eut rien qui puisse en témoigner. Intérieurement, ce n'était pas de la tristesse que je ressentais, mais une rage profonde et virulente.

Mais cette rage fut sensiblement apaisé par les mots du grand rouquin qui avait su traduire une partie de ce que j'avais à l'esprit en écoutant Harséïs parler. Renier ainsi son père était une chose que je ne pouvais tolérer, et vouloir faire disparaître ce qu'il avait laissé derrière lui, son héritage, était un sacrilège que je ne pouvais pardonner. Mais plus encore, j'étais en rage contre moi-même, car je me rappelais avoir jadis pensé comme le mage noir. Pourquoi Tesla était-il parti ? Pourquoi m'avait-il abandonné ? Avais-je fait quelque chose de mal ? Le Dragon de Foudre était-il encore en vie ? Le reverrais-je un jour ? Tant de questions qui avaient fait naître en moi le doute, l'incertitude et la tristesse. Mais depuis que j'avais rencontré Ren et Aoyuki, ces doutes s'étaient dissipés. Même si je n'avais pas l'ensemble des réponses à mes questions, un schéma s'était dessiné dans mon esprit. J'avais pris conscience d'une chose qui m'avait sauvé de toute cette mélancolie, et il semblait que Yukiji ne l'ai pas compris. Si tel était le cas, je me devais de lui ouvrir les yeux.

Après la tirade d'Onyx, je finis par m'avancer lentement vers l'autre Pourfendeur de Dragon, jusqu'à me retrouver nez-à-nez avec lui, toujours le visage baissé de manière à ce que mon regard ne soit pas visible. Une telle proximité pouvait sembler gênante, et on remarquait une certaine tension. Qu'allais-je bien pouvoir faire ? La réponse apparut assez rapidement. Relevant la tête, on pouvait voir dans mes yeux que cette rage indescriptible que je ressentais n'allait pas tarder à faire surface. Aussitôt que j'eus plongé mon regard dans celui d'Harséïs, une violente aura électrique émana de moi alors que je cherchais à frapper violemment le faciès de mon interlocuteur afin de l'envoyer valser au loin dans une explosion électrique fulgurante. Prenant la parole, on pouvait sentir dans les tremblements de ma voix que j'étais profondément affecté par ce que j'avais entendu, mais aussi par ce que je disais et pensais.


Ca, c'est pour ton manque de foi envers celui qui t'a sauvé la vie et tout appris !

Marchant lentement vers le mage, plusieurs éclairs claquant en apparaissant et disparaissant autour de moi dans un brouhaha assourdissant, je me rapprochais lentement de mon interlocuteur, arguant à nouveau sur ce que je pensais réellement quant à la disparition de mon père, ainsi que de celle des autres Dragons. Je devais donner à ce Dragon Slayer l'élément de réflexion qui m'avait sauvé du doute, qui m'avait permis de me rendre compte que nous n'avions pas été abandonné.

Penses-tu réellement que plusieurs Dragons auraient choisi d'abandonner leurs enfants comme par hasard le même jour ? Tu crois réellement qu'ils ont eu le choix ? Tu penses vraiment que ce genre de chose est possible ? Même s'il n'a pas toujours été tendre avec moi, Tesla était mon père, et il croyait en moi... De la même manière que ton Dragon devait croire en toi. Alors t'écouter déblatérer ainsi alors qu'il est évident que nous n'avons pas été abandonné me donne vraiment envie de te cogner. Pas en tant que mage officiel qui botterait les fesses d'un mage noir, mais en tant que fils de Dragon qui ne peut supporter de voir un fils ne pas croire en son père comme ce dernier a sûrement cru en lui.

Finissant par arriver au niveau de Yukiji, je le saisis par le col pour l'approcher encore plus de mon visage afin qu'il puisse lire toute la rage que son comportement avait suscité en moi. Dans mes yeux, on ne voyait pas le moindre doute, pas la moindre hésitation. Ce qui transparaissait dans mon regard n'était rien d'autre qu'une assurance et une foi inébranlables. Il était facile de voir que je pensais réellement ce que je disais, et que j'avais confiance en mon père. De mon point de vue, si nos Dragons avaient voulu nous abandonner, il aurait été pratiquement impossible qu'ils le fassent comme par hasard la même année, le même mois, et le même jour. Dans mon esprit, je savais pertinemment qu'il y avait des éléments qui m'empêchaient de comprendre pourquoi les Dragons avaient disparus, mais je savais maintenant, avec ces quelques pièces de puzzle, que ce n'était sûrement pas par choix. Quelque chose les avait poussés à partir précisément ce jour-là, quelque chose qui échappait à ma compréhension à l'heure actuelle, mais que je ne cesserai jamais de chercher. De la même manière que cet élément inconnu les avait poussé à partir, le traquer, le trouver et y remédier pourrait peut-être les faire revenir. Et cela, Yukiji devait aussi le garder à l'esprit.

Que penses-tu que ton Dragon dira lorsqu'il reviendra, en voyant que tu l'as abandonné tout comme tu pensais qu'il l'avait fait ? Tu es un Dragon Slayer ! Un fils de Dragon ! AGIS COMME TEL !

Lui hurlant dessus les derniers mots, je finis par le repousser en arrière, lâchant son col pour le laisser s'écarter de plusieurs mètres. Qu'il soit ou non mage noir ne changeait rien au fait que nous avions une connexion, une cicatrice que nous partagions. Voir ainsi un Pourfendeur de Dragon abandonner était une chose que je ne pouvais supporter, car cela me rappelait ce que j'aurais pu moi-même devenir. Il n'était plus question d'appartenance à une guilde, mais de fierté entre fils de Dragons. Mes iris reptiliens témoignaient à eux seuls de toute la rancoeur que je pouvais avoir envers Harséïs pour ce qu'il venait de dire, mais aussi tout l'espoir que j'avais de le voir récupérer cette même foi que j'avais envers mon père.

Cheshire, quant à lui, observait la scène, laissant ses deux queues battre l'air lentement, dans un rythme nonchalant, se faisant visiblement encore caresser par Onyx. Le comportement de ce mage était aussi interpelant. Il semblait partager la même vision que moi quant à l'attitude du grand argenté. Cela me laissait supposer qu'il n'était, de toute évidence, pas de mèche avec lui, ou même qu'il ne le connaissait pas. Jamais un proche ou un équipier ne se serait permis de sermonner ainsi l'une de ses connaissance devant un individu fraîchement rencontré, préférant garder ce genre de sermon pour un tête-à-tête plus intime, sans spectateur pour intervenir. Au moins, c'était une bonne chose, car si je pouvais voir Yukiji en tant que Dragon Slayer et non mage noir, il aurait été difficile de faire autrement s'il avait été accompagné d'un quelconque mage affilié à une guilde noire qui aurait interrompu cet échange...




_________________

Training Day 465633EthanRayne01copie

Spoiler:
 
Yukiji Harséïs**

Yukiji Harséïs**

Messages : 150
Date d'inscription : 08/03/2012
Âge : 28
Guilde : Grimoire Heart
Magie / Malédiction / CS : Poison Dragon Slayer
Magie / CS Secondaire : /

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.565
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Connu
MessageSujet: Re: Training Day   Training Day EmptyVen 19 Oct - 15:48















Hopeless


Yukiji était perdu, il ne savait plus pour quelle raison il vivait. Il ne savait plus pourquoi il ce trouvait actuellement ici en train de discuter avec l'un des plus puissants mage de Fiore. Il c'était égaré sur un sentier sombre et sinueux. Il désirait simplement partir le plus loin possible de ce royaume. Il avait déjà trop donner psychologiquement pour continuer à vivre son train de vie actuel. Il devait changer drastiquement de vision. Une nouvelle vision du monde ... Un nouveau point de départ ... Une page vierge dans son mémoire. Il se trouvait actuellement dans la forêt ancestrale à l'ouest de Fiore. Il avait été curieux de connaître l'origine de tous ses éclairs et maintenant le voilà partit dans un débat avec deux autres mages. Il venait de dévoiler son plus grand secret à ces deux mages. Harséïs était tout simplement perdu dans sa solitude. Il avait baissé les bras ... Il s'était résigné à son triste sort. Cela faisait bien trop longtemps qu'il était à la recherche de son père. Cela faisait bien trop longtemps qu'il avait perdu la moindre trace de son passage. Cela faisait bien trop longtemps qu'il était seul dans ce monde. Il voudrait tout donner pour seulement avoir la chance de le revoir un jour et pourtant ... Personne ne lui répond.

Les deux autres mages n'étaient pas du tout du même avis que notre mage noir. Yu' écouta sans broncher les discours de l'autre rouquin. Il n'avait pas tord dans ses propos. Il avait même plus que raison. Il l'écouta en faisant très attention au moindre mot. Il ne voulait pas en perdre une seule miette. Pour une fois, quelqu'un viendrait peut être en aide à notre jeune homme. Hélas, ce fut certainement le blondinet qui eut le plus d'impact sur notre héros. D'une la décharge d'électricité lui fit plus de mal que bien. Il vola quelques mètres en arrière et perdit quelques secondes l'usage de son corps. Il se laissait totalement faire. De toute façon, il était résigné ! Ethan le baladait comme un vulgaire baluchon et lui hurler au visage. Il lui hurlait des phrases digne de sens et de respect. Il était en train de lui ouvrir les yeux et de le sortir de cette phase de doute. Il était peut être l'aide que notre jeune mage avait tellement attendu. Bizarre de se faire sermonner par un ennemi. Comme quoi, ce Ethan était quelqu'un de bien. Il ne jugeait pas sur une quelconque appartenance, mais bel et bien la personne qu'il avait devant les yeux.



Faire entendre son nom à travers le mien ... ils ont tous disparu à la même date ... agis comme un Slayer ... faire vivre son père à travers ses actes ... Mage noir ! ! !

Harséïs grinça des dents et ôta sa veste dans un mouvement de haine. Il se cogna fortement la tête contre le sol tout en s'agenouillant devant les deux autres mages. Il resta ainsi durant de longues minutes. De larmes coulaient sur ses joues ... Il venait de trouver enfin la lumière. Deux mages ... deux noms qu'il n'oublierait pas de si tôt. IL venait enfin de trouver un but à sa vie. Il savait déjà ce qu'il devait faire et ce qu'il allait entreprendre. Il voulait changer radicalement de situation et le ferait dans les semaines à venir. Il hurla sa douleur, un dernier cri de rage, une dernier souffle entant qu'ennemi du royaume. Il releva sa manche droite et se lassera le bras à sept reprise. Son tatouage de guilde était quasiment méconnaissable. Il effacerait ses pêchés avec son sang ...

Vous avez tout mon honneur et mon respect ! Grâce à vous je connais maintenant la marche à suivre ... !!!

Un petit rictus sur le visage, un bras en sang et un tatouage quasiment effacer ... C'est tout ce qu'il fallait retenir de cette entrevue. Yukiji venait tout simplement de faire tomber le voile devant les deux mages. Il venait de renier son appartenance à la guilde noire et venait de retrouver un nouveau souffle de confiance pour repartir sur le chemin de la vérité. L'air était à nouveau doux sur son visage. Il pouvait enfin reprendre ses esprits et redevenir l'homme qu'il était ! Un mage noir ... Seulement un triste passage de sa vie ... Un passage qu'il aurait préféré éviter.



Onyx Keegan

Onyx Keegan

Messages : 1427
Date d'inscription : 28/05/2012
Âge : 25
Magie / Malédiction / CS : Suna Mahô
Magie / CS Secondaire : Body Magic

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.115
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: Training Day   Training Day EmptyLun 29 Oct - 5:28

Lentement, je repris le contrôle de ma respiration qui m’avait échappé en passant mes doigts à travers la fourrure du familier à mes côtés. Le ronronnement qui lui échappa me fit sourire et je sentis la tension qui m’habitait se dissiper peu à peu, comme chassés par les vibrations s’élevant du Toramata. Ce qui était plaisant avec les félins, c’était qu’à moins qu’ils ne cherchent à faire de nous leur déjeuner, leur présence avait un effet apaisant et confortant. Peut-être que je pourrais me mettre à la recherche d’un petit Neko pour le plaisir d’en avoir un comme compagnon. Je me sentis coupable dès que cette pensée traversa mon esprit. Je ne pouvais pas avoir de familier, j’avais déjà Seren… D’ailleurs, la couleuvre me manquait… Après tout, elle n’avait pas été que mon familier, mais également ma confidente et ma meilleure amie. D’ailleurs, elle l’était toujours. Je savais pertinemment que jamais je ne pourrais la remplacer et cette conviction était profondément ancrée en moi. Il ne me serait jamais venu à l’esprit d’abandonner quelqu’un auquel j’étais réellement attaché. En même temps, il n’y avait que très peu d’êtres auxquels je tenais réellement. Peut-être était-ce pour cela que je refusais de laisser tomber la recherche de mon maître. Parce qu’excepté Seren et lui, je n’avais personne d’autre. Soupirant, je secouai la tête, ne voulant pas me mélanger la tête avec des idées inutiles. Je déposai les yeux sur les deux autres mages, écoutant avec amusement les commentaires qu’en faisait Shiro qui essayait, à sa façon, de me distraire.

*Vraiment, ce mage aux cheveux argentés porte une perruque, j’en suis persuadé. Avec sa mine toute tristounette, je suis prêt à vendre mon père inexistant s’il n’est pas emo! Oui, il essaye de me tromper, mais je sais que sous sa perruque, il a les cheveux noirs! Personne ne peut tromper mon intuition parfaite! Et voilà le blondinet qui l’approche! C’est moi qui me fais des idées ou bien il est un tantinet trop proche? Je sais que certains mages ont des mœurs étranges, mais ce n’est pas une raison pour se mettre subitement à laisser cours à ses pulsions yaoistes devant les pauvres yeux innocents du Roi… Et c’est alors que le chanteur déçoit tous les espoirs du flocon de neige en lui donnant un uppercut chargé d’électricité qui envoie celui-ci voler vers d’autres cieux! Alalalala, pauvre mage noir maltraité, le voilà réduit à gésir sur le sol comme un vulgaire lapin grillé. Quelle cruauté de la part du mage officiel…*

Me retenant difficilement de rire devant les âneries de Shiro, je secouai la tête. Il n’y avait que lui pour sortir de telles stupidités… En écoutant le célèbre chanteur reprendre la parole, j’étirai l’oreille, curieux de voir ce qu’il comptait dire au membre de Grimoire Heart. Je n’étais pas égocentrique au point de penser que j’étais le seul à avoir perdu quelque d’important à mes yeux. Le blondinet avec lui aussi perdu le dragon qui lui avait servi de père adoptif et avait visiblement un avis très arrêté sur la question, avis qu’il partagea avec son Yukiji. Malgré moi, ses paroles m’émurent et je ne pus m’empêcher de faire un parallèle avec ma propre situation. Seulement, je n’étais pas aussi certaine qu’Ethan concernant plusieurs aspects. Mon sensei… croyait-il vraiment en moi? Certes, il m’avait entraîné et au vu de son attitude normalement méprisante envers ceux qu’il qualifiait de faibles, cela voulait sans doute dire qu’il avait une certaine estime de moi… Mais cela ne voulait pas dire qu’il croyait en moi. Sinon, il m’aurait confié la raison de son départ. Des affaires urgentes… Normalement, lorsque mon mentor utilisait ses mots, il parlait de femmes ou bien d’une bouteille de vin qu’il devait absolument vider en moins de dix minutes. Seulement, mes doutes ne minaient en rien ma motivation à retrouver mon maître, au contraire. C’était justement parce que je doutais de lui que je voulais le retrouver, m’assurer qu’il ne m’avait pas abandonné pour prendre un meilleur apprenti ou bien seulement pour courir après une femme.

Voyant le Pourfendeur de Dragon de foudre saisir le mage noir par le collet, je grimaçai, devinant que la suite n’allait pas être jolie. Comme pour me donner raison, l’ace de la guilde des fées l’agressa verbalement avant de le repousser violemment. Un petit sourire apparut sur mes lèvres en écoutant ses paroles. Si cela ne faisait pas réfléchir l’argenté, rien ne le ferait. Sauf qu’en même temps, il était parfois meilleur de parvenir à ses propres conclusions sans aide extérieur. Je me rappelle encore comment je me sentais déprimé après le départ de mon maître et comment j’avais refusé l’aide que mes parents avaient tenté de me fournir. Ensuite, bien que Shiro m’ait aidé, je m’étais relevé de moi-même et j’avais pris la décision de devenir plus fort avant de partir à la recherche de cet abruti de maître borgne. Si Yukiji saisissait ce dont nous parlions, cela voudrait dire qu’il avait déjà inconsciemment pris une décision. Enfin, à moins qu’il ne soit tout simplement influençable.

Je sursautai lorsque le mage noir jeta soudainement sa veste, s’inclinant devant nous, non sans se frapper la tête sur le sol d’un geste violent. Instinctivement, j’eus la pulsion de me rendre auprès de lui, voulant m’assurer qu’il ne s’était pas sérieusement blessé. Néanmoins, je me retins et me contentai d’observai la scène sans bouger, excepté pour les caresses que j’offrais au familier d’Ethan Rayne. Interrompre le fil des pensées de l’argenté qui réfléchissait probablement à ce qu’il venait d’entendre m’apparaissait être un sacrilège. Visiblement, je n’étais pas le seul qui avait été remué par ce qu’avait dit le propriétaire du Toramata. Calmement, je gardai les yeux fixés sur le jeune homme agenouillé devant nous, curieux de savoir comment il allait réagir. Lorsqu’il saisit sa lame, je tendis instinctivement la main vers la mienne, sans laisser apparaître ma méfiance sur mon visage. Alors qu’il sortait son katana de son fourreau, je ne pus m’empêcher de pousser un soupir. Pourquoi cela devait-il toujours finir violemment? J’étais fatigué de voir du sang, des combats, de morts. Bien que je n’aie participé à aucune bataille d’importance, cela ne m’empêchait pas de trouver que le peu que j’avais vu était déjà trop.

Yukiji leva son arme et je me préparai à rouler sur moi-même pour éviter son attaque. Cependant, ce n’est pas moi qu’il visait, ni même Ethan. Il se visait lui-même. De sa lame, il se lacéra le bras. Horrifié, je portai une main à ma couche pour empêcher un juron de m’échapper. Personne ne lui avait jamais dit que s’automutiler dans un bois qu’on disait infesté d’esprits n’était
pas une bonne idée? Puis, j’aperçus des traces d’encre parmi le sang dégoulinant de son bras et je compris. Il venait de se débarrasser de son tatouage de guilde, reniant son appartenance à Grimoire Heart. Se rendait-il vraiment compte de ce qu’il venait de faire? En tournant le dos à son camp, sa guilde tout entière serait à ses trousses. De plus, le conseil continuerait de le considérer comme un mage noir, indépendamment de son départ de l’alliance Baram. Avait-il vraiment le cran nécessaire pour résister à cette pression?

« Vous avez tout mon honneur et mon respect ! Grâce à vous je connais maintenant la marche à suivre ... !!! »

… Poussant un nouveau soupir, je mis mon visage dans mes mains. C’est qu’il était sincère en plus! Secouant la tête devant la stupidité de certains, je tendis la main vers mon sac que je traînais toujours avec moi avant de farfouiller à l’intérieur. Des vêtements, des bracelets, une boule d’oreille… Tiens, moi qui croyais que je l’avais perdu! La remettant dans mon lobe d’oreille, je continuai de chercher et poussai une exclamation de triomphe en touchant du bout des doigts un tissu particulier. Sortant un rouleau de gaze de mon sac, je le lançai en direction de l’argenté.

« Je suis très honoré et tout et tout, mais… avant d’aller où que ce soit, tu devrais soigner ton bras si tu ne veux pas te vider de ton sang... »

Tout cela, je l’avais dit en évitant de regarder directement en direction de l’ex-mage noir. Je n’aimais pas le sang. En petite quantité, cela ne me dérangeait pas particulièrement, mais dès que cela devenait un peu trop… Des flashbacks de ce qui s’était passé sur le mont Hakobe me revenaient à l’esprit. À chaque fois, je revoyais l’épisode où il ne restait au-dessus de moi que la moitié du corps de la Zours alpha et de son sang qui me coulait sur le visage… Bien que je prétende le contraire à Shiro, nous savions tous les deux que j’en faisais toujours des cauchemars et je détestais y penser. Mes yeux se posèrent sur le félin que je recommençai à caresser et n’y bougèrent plus. Tant que je ne regardais pas en direction de Yukiji, tout irait bien… D’une voix un peu faible, je m’adressai aux deux autres mages, espérant qu’ils pourraient peut-être me répondre.

« Puisque nous parlons de disparus depuis tout à l’heure… Avez-vous déjà entendu parler d’un mage aux manières hautaines, aux cheveux écarlates, n’ayant qu’un seul œil et draguant tout ce qui bouge? Je l’ai perdu de vue depuis des années… »

Je ne me faisais pas vraiment d’illusions, les chances étaient maigres. Seulement, ne pas poser la question alors que j’avais justement sermonné Yukiji à ce sujet aurait été particulièrement égoïste. De plus… oui, j’espérais malgré moi qu’ils sachent quelque chose. Ethan étant un mage officiel avec une renommée exceptionnelle et Yukiji connaissant sûrement des informations secrètes que seuls des membres de l’Alliance Baram pouvaient se procurer… Peut-être sauraient-ils quelque chose, même si ce n’était que de maigres indices… Peut-être…
Ethan Rayne
Fondateur / RaiteiFondateur / Raitei

Ethan Rayne

Messages : 2591
Date d'inscription : 14/10/2010
Âge : 31
Guilde : Fairy Tail
Magie / Malédiction / CS : Lightning Dragon Slayer
Magie / CS Secondaire : Lightning Flames Dragon Slayer

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 6.330
Statut: Mage de Rang S+
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: Training Day   Training Day EmptyJeu 1 Nov - 21:52















See You... Nii-San


Même si j'affichais un air sévère sur mon visage, fixant Harséis en attendant de voir sa réaction suite à mes mots et ceux d'Onyx, je ne pouvais m'empêcher de ressentir une certaine empathie envers le mage noir. Lui et moi étions connectés de par notre passé, de par nos pères. Étant tous deux fils de Dragon, je considérais chacun des Slayers ainsi comme un membre à part entière de ma famille. Ren était une sorte de beau-frère bienveillant et toujours optimiste. Aoyuki le cousin caractériel. Quant à Yukiji, il était dans mon esprit comme une sorte de neveu, encore à la croisée des chemins de son destin. J'ignorais ce qu'il comptait faire de sa vie, même si jusque-là, il n'avait pas pris la meilleure route, mais il avait encore beaucoup de possibilité. Dans cette vision des choses, je ne pouvais pas le laisser renier sa famille comme il l'avait fait. C'était principalement pour cette raison que j'avais été si dur avec lui, que je montrais ce visage autoritaire en le regardant.

Kizuna by Takanashi Yasuharu, Ono Ryouko on Grooveshark

Immobile, je ne fléchissais pas en le fixant s'agenouiller sur le sol et prononcer ses remerciements avec une sincérité évidente. Finalement, mes mots avaient réussi à l'atteindre. Ce que je m'efforçais de croire moi-même, cette conviction que j'avais qui me disait que nos Dragons ne nous avaient pas abandonnés, avait réussi à toucher le Dragon Slayer face à moi. Peu importaient les notions telles que Guilde Officielle, Guilde Noire, ou même le Passé. En cet instant, j'avais face à moi un fils qui avait retrouvé l'espoir de revoir son père à nouveau, de renaître et de tracer sa voie pour être un enfant digne de ce nom aux yeux de son géniteur. En voyant ainsi Yukiji pleurer à chaude larme, je me remémorais un spectacle similaire ayant eu lieu il n'y a pas si longtemps de cela. Après ma rencontre avec Ren, en ayant appris que nos Dragons avaient tous deux disparus le même jour, en rentrant de ma mission, j'avais fini par m'isoler au Manoir... Pour à mon tour laisser ces mêmes larmes de joie que je retenais depuis si longtemps couler. A cette euphorie se mêlait le soulagement. Tout comme Harséis maintenant, je savais que je n'avais rien fait de mal, rien de répréhensible qui aurait poussé mon père à me laisser derrière lui.

Le voyant alors se mutiler pour faire disparaître son tatouage de Grimoire Heart, je restais silencieux. Bien qu'il soit violent, bien que la douleur se lise sur son visage pendant qu'il s'arrachait la peau, je ne pouvais pas bouger. Je ne devais pas bouger. Graver cet instant dans sa chair pour se rappeler chaque jour les émotions qu'il ressentait maintenant était une bonne chose. Tirer un trait sur son passé afin de commencer un nouveau chapitre, faire Tabula Rasa, était une chose importante lorsque l'on a longtemps vécu dans le doute et la peur d'avoir été abandonné. J'écoutais les paroles du Dragon Slayer en restant de marbre. Sur un ton solennel, je pris alors la parole. Même s'il officiait au sein d'une guilde noire, il était inconcevable pour moi qu'il n'ait aucun lien avec les membres qui se trouvent là-bas. J'ignorais tout de Grimoire Heart, si ce n'est qu'il s'agit de l'un des piliers de l'Alliance Baram... Et qu'une tireuse d'élite avec un étrange chapeau y officiait et m'avait volé l'Iron Regalia, mais je ne pouvais pas laisser Harséis déserter ainsi, même en sachant que cela risquait de lui coûter la vie.

Tu connais la douleur d'un lien que l'on brise soudainement. Même s'il s'agit de criminels, une guilde est également une famille. Ne leur fais pas subir ce que tu as enduré pendant tant d'années. Si tu dois partir, si tu dois les quitter, agis noblement. Ne fuis pas. Et trace ta propre route pour que tous soient fiers de te connaître. Dragons... Et amis...

Ma tignasse blonde retombant devant mes yeux empêchait de voir quel regard j'arborais en cet instant. Je fis alors volte-face, pour tourner le dos aux deux mages face à moi. Pendant le bref instant que dura ce mouvement, on put alors voir un rictus satisfait, chaleureux, se dessiner sur mon visage. Je m'éloignais alors du duo, avant de pousser un sifflement. Aussitôt, Cheshire se redressa pour se diriger vers moi. D'un point de vue extérieur, on aurait pu avoir l'illusion que le Toramata était en train de me sauter dessus et allait m'écraser. Mais alors qu'il était en l'air, son corps se mit à briller et à se transformer. Ce fut alors sous sa forme de Nekomata qu'il atterrit sur ma chevelure, s'y affalant allègrement. Je sortis Gungir, ma moto magique, de derrière l'un des quelques arbres rescapés que j'avais fait attention de ne pas éventrer lors de mon entraînement, avant d'apparaître à nouveau devant les deux mages. Le grand rouquin me posa alors une question au sujet d'un mage aux manières horribles, ce qui pouvait facilement englober la moitié des mages connus. Mais pour ce qui était de la chevelure écarlate, je n'avais pas la moindre idée. Finalement, je répondis à sa question par quelque chose qui ressemblait à une invitation.

Je n'en ai aucun qui me vienne à l'esprit. Mais si tu le désires, tu peux m'accompagner jusqu'à Fairy Tail. Peut-être que l'un des mages de la guilde aura vu ton ami. Si cela t'intéresses, tu n'as qu'à grimper derrière moi.

Faisant vrombir la moto, je fis tourner celle-ci davantage en dérapant qu'autre chose, pour me mettre en direction de la sortie de la Forêt Ancestrale. Positionnant mes lunettes de conduite, je m'apprêtais à mettre en route l'engin infernal, le brassard absorbant ma magie relié à mon bras droit. Toujours dos à Yukiji, je lui adressais également quelques mots d'au revoir.

Quand tu jugeras que tu as racheté tes fautes et que le chemin que tu as tracé est noble... N'hésite pas à venir me saluer. On boira un coup en se racontant nos aventures... Comme des frères. Et d'ici là, peut-être que nos pères nous accompagneront...

Toujours sans un regard, j'appuyais fermement de mon pied droit sur le déclencheur pour mettre en route la moto dans un vacarme assourdissant. Avec ou sans le grand rouquin derrière moi, il était maintenant temps de quitter ces lieux... Je m'étais assez entraîné comme cela, et tout comme Harséis, je me devais d'ajouter un nouveau chapitre à mon histoire. Pas un de ceux que j'écrivais en tant que Fils de Tesla, mais en tant qu'apprenti de Moebius. Il était temps pour moi d'aller passer l'examen de Rang S de Fairy Tail, et de m'inscrire dans l'histoire de la guilde comme successeur de ce valeureux mage qui m'avait pris sous son aile. Ce fut cependant avec un léger pincement au coeur mais une extrême satisfaction que je me mis en route, roulant alors à toute vitesse à travers la forêt. J'avais placé mon casque magique sur mes oreilles afin de dissiper au maximum mon mal des transports. Et à plus forte raison, alimenter la Gungir me donnait l'illusion d'être le véritable moteur de l'engin, de ne faire qu'un avec lui, et en ce sens, me déplacer le plus naturellement possible, sans machine. Traçant à travers la forêt, on put voir un éclair jaune foncer à toute allure vers Magnolia, vers sa Guilde... Vers sa destinée.




Spoiler:
 

_________________

Training Day 465633EthanRayne01copie

Spoiler:
 
Yukiji Harséïs**

Yukiji Harséïs**

Messages : 150
Date d'inscription : 08/03/2012
Âge : 28
Guilde : Grimoire Heart
Magie / Malédiction / CS : Poison Dragon Slayer
Magie / CS Secondaire : /

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.565
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Connu
MessageSujet: Re: Training Day   Training Day EmptyDim 4 Nov - 14:15















Thank You...


Le voile venait de tomber. Yukiji venait de comprendre l'importance de sa misérable existence. Ethan lui avait ouvert les yeux, d'une manière, certes, pas toujours très délicate mais ô combien efficace. Il ne lui restait plus que quelques détails à régler. Il devrait à nouveau rencontrer le "Dark Knight". Le mystérieux maître de Grimoire Heart qu'il n'avait que rencontré une seule fois depuis son entrée dans la guilde noire. L'ironie dans cette situation était, qu'il ne l'avait que rencontré lors de son rite de passage afin d'intégrer la guilde. Il devrait encore une fois faire face à sa puissance, mais cette fois-ci, ce serait pour quitter le groupuscule. La boucle serait donc bouclée. Il n'exprimait aucun remord sur la conséquence de ses actes. Lucifer risquerait de le faire rechercher et de mettre une prime sur sa tête, mais qu'importe, il avait déjà pris sa décision. Il voulait quitter cet univers sombre et arpenter un chemin vers la rédemption. Il voulait vivre et faire vivre son père à travers ses actions. Il montrerait aux yeux du monde la puissance de Venom et de son fils, Cobra. Un détail lui infligeait tout de même une légère pointe de tristesse au niveau du thorax. Cette personne se prénommait Seika; la fameuse Dragonne de feu. Son seul point d'encrage à cette guilde, sa seule partenaire et frère d'armes ... Il ne pourrait certainement plus l'approcher après avoir quitté la guilde. Hélas, c'était la seule option pour une amitié enfuit sous les ténèbres.

Il devrait également faire face à d'autres problèmes et plus précisément à celui de son identité. Comme il avait pu le remarquer, certains mages avaient pour tendance à cogner sans raison en voyant simplement le visage d'un mage noir. Même s'il quittait la plus grande guilde noire du royaume de Fiore, cela n'effaçait en rien ses actes macabres, ni enlèverait son visage des affiches de mise à mort ou encore lui rachèterait une ligne de bonne conduite. Il serait toujours un mage noir aux yeux de tous et surtout du Conseil magique. Certes, il ne fallait pas mettre tous les mages dans le même papier. Harséïs venait de faire la rencontre d'Ethan et il était encore en vie. Certains mages étaient tout de même capable de voir au-delà des apparences et savaient prendre assez de recule pour élargir leur vision du monde. Ils n'étaient pas enfermés dans leurs stéréotypes et autres préjugés. Ils pouvaient donner un sens au dicton "l'habille ne fait pas le moine". Hélas, Yukiji n'eut que rarement la chance de croiser de telles personnes. Habituellement c'était plutôt des mages qui cognaient d'abords et parlaient ensuite. Il pouvait aisément se souvenir de ces personnages. Il eut la malchance de les rencontrer à mainte reprise. Deux noms ressortaient assez souvent : Aoyuki et Quatie.

Ces deux mages de Fairy Tail lui causèrent beaucoup de problèmes. Ils étaient toujours là quand Yukiji devait effectuer de la salle besogne et cela ne faisait que commencer. Il risquerait de les croiser encore quelques fois, même après voir quitter Grimoire Heart et il pouvait déjà anticiper leurs réactions. Il devrait donc combattre pour sa tranquillité et pour sa survie. D'un côté les mages officiels et le Conseil pour pouvoir conserver sa liberté et de l'autre, les mages noirs à ses trousses pour empocher la mise qu'il avait sur la tête. Il ne pouvait donc guère prévoir de séjourner en tant que mage indépendant. En solitaire, tel un loup omega, il n'aurait aucune chance de survivre plus d'un an dans le royaume de Fiore. Quoique ... il y avait peut-être un moyen, mais celui-ci déboucherait sur une isolation totale du monde extérieur. Il devait donc rejoindre un groupuscule indépendant. Une guilde naissante qui se cacherait dans l'ombre pour agir. Une guilde capable de surgir des entrailles du monde pour intervenir et aussitôt s'évanouir dans le paysage comme un simple mirage. Il devait rejoindre cette guilde de renégats. La guilde de Crime Sorcière ... elle serait donc sa seule chance de survie.

Cette guilde n'était pas trop connue du public et pour la simple raison que la plupart de ses membres étaient des anciens mages noir. Il fallait donc être prudent en entrant dans une telle institution. Yukiji n'était pas désireux de retomber dans les tréfonds de ses pêchés. Il voulait retourner vers la lumière et non s'enfoncer encore plus profondément. Avec une telle guilde, cela pouvait facilement être à double tranchant. Pourquoi ne s'étaient-ils donc toujours pas montrés ? Cette question trottait assez souvent dans l'esprit de notre héros. Cette guilde de l'ombre devait profiter de cet avantage pour porter des embuscades ou agir selon ses objectifs. Néanmoins, pas le moindre signe de vie ! Har' n'eut vent d'aucune action de leur part. N'étaient-ils donc pas des mages ? Il devait certainement y avoir un problème dans l'engrenage de la hiérarchie. Un maillon de la chaine de commandement devait certainement manquer à l'appel. Il n'y avait que cette option pour que la guilde soit toujours aussi inactive. Il devait aussi y avoir une carence au niveau de l'effectif. Avec un nombre élevé de mages, on pouvait facilement agir aux quatre coins du globe. Yu' se rapporta immédiatement à l'exemple le plus concret avec celui de Grimoire Heart.

Toutefois, il était temps ... il était temps pour notre jeune mage clandestin de se mettre en route. Il devait gagner les Grimoire Ship et prendre prestement contact avec Lucifer. Il était temps pour lui de quitter la guilde et de voguer sur une mer bien moins agitée. Il devait mettre un ultime alinéa à cette aventure ténébreuse avant de pouvoir tourner la page. Il pourrait, alors, tirer un nouveau trait dans son livre de la destinée. Il prendrait un nouveau cap dans sa vie, espérant juste que celui-ci soit le bon. La bonne décision ! Car il ne pourrait pas faire machine arrière. Une fois qu'il aura quitté Grimoire Heart, il ne pourra plus jamais remettre les pieds dans celle-ci. Mais son choix était déjà fait depuis bien longtemps ... Il se retourna une dernière fois pour observer le cratère causer par l'entraînement d'Ethan. Ce serait donc ici l'épicentre de sa vie ... le lieu qui a changé son existence. Quelle tristesse de choisir un tel lieu pour autant d'importance. Un rictus sur le visage, un katana à la hanche et un bout de tissu autour du bras ... Yukiji quittait la forêt ancestrale, il marchait vers la dernière étape de son existence de mage noir.


Onyx Keegan

Onyx Keegan

Messages : 1427
Date d'inscription : 28/05/2012
Âge : 25
Magie / Malédiction / CS : Suna Mahô
Magie / CS Secondaire : Body Magic

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.115
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: Training Day   Training Day EmptyMer 7 Nov - 4:06

« Je n'en ai aucun qui me vienne à l'esprit. Mais si tu le désires, tu peux m'accompagner jusqu'à Fairy Tail. Peut-être que l'un des mages de la guilde aura vu ton ami. Si cela t'intéresse, tu n'as qu'à grimper derrière moi. »

L’espoir était un sentiment d’une ténacité effroyable, toujours présent même si l'on croyait en être totalement dépourvu. Ce qu’on nommait le désespoir n’était en fait que la négation d’en posséder, négation habituellement causée par la peur, peur de la mort, peur de l’inconnu, peur de souffrir… Par peur, on prétendait que l’espoir n’était plus, jusqu’à ce que la déception nous envahisse une nouvelle fois et que l'on constate qu’on en nourrissait encore sans en être conscient. L’espoir ne pouvait être vaincu, telle était une de mes convictions les plus profondes. La raison m’avait toujours échappé, mais je ne pouvais que le constater à chaque fois échec, chaque fois que j’arrivais dans une impasse. On pourrait penser qu’après tant de tentatives infructueuses, une réponse négative supplémentaire ne me ferait pas réagir plus que cela, mais c’était faux. Toujours, il y avait cet espoir que quelqu’un puisse un petit indice, même si celui-ci se révélait être faux par la suite. Juste un indice… Mais évidemment, ma quête ne donnait jamais de résultats et il n’y avait rien de plus douloureux que l’échec. En entendant la réponse du Pourfendeur de Dragon de Foudre, je baissai la tête, une boule se formant dans ma gorge. Inconsciemment, je croisai les bras sur mon torse, comme pour me protéger des mots qu’il prononçait. Néanmoins, cela n’empêcha pas l’irréductible pincement au cœur de venir me rendre visite, toujours avide de mauvaises nouvelles. Presque aussitôt, je me morigénai intérieurement de mon égoïsme. Ce n’était pas comme si j’étais le seul qui ne parvenait pas à retrouver ce qu’il cherchait parmi notre les trois mages présents dans cette clairière, au contraire.

En même temps… ce n’est pas comme si la situation des deux Dragon Slayer me touchait particulièrement. Certes, je trouvais que c’était triste qu’ils aient chacun perdu le Dragon qui leur avait tenu lieu de parent, mais sans plus. En fait, c’était exactement la raison pour laquelle j’hésitais à accepter l’offre d’aller avec le blond, de me rendre à la guilde Fairy Tail. L’égocentrisme était souvent considéré comme étant une tare, mais j’y excellais et cela ne me dérangeait pas particulièrement. Bien que je puisse compatir aux malheurs des autres, cela s’arrêtait là. Je n’éprouvais jamais le désir d’en savoir plus, de faire plus connaissance et, peut-être, de faire ami-ami avec qui que ce soit. Rester à la surface des choses, me contenter des détails superficiels, cela me satisfaisait pleinement. Je ne me rappelais pas avoir eu l’envie de questionner quelqu’un, de m’intéresser à lui pour d’autres raisons que pour mon propre bénéfice. Certes, il y avait quelques exceptions, mais même là, il y avait presque toujours une raison qui alimentait ma volonté de socialiser. Peut-être qu’au plus profond de moi survivait encore le désir d’avoir de la compagnie, d’avoir quelqu’un en qui je pouvais faire confiance. Seulement, j’avais déjà Shiro et j’avais de la difficulté à me visualiser ayant la même relation avec quelqu’un d’autre. Être nombriliste faisait-il vraiment de moi une mauvaise personne? Était-ce réellement impardonnable?

Le Raitei avait comparé une guilde à une famille… J’avais de la difficulté à comprendre le concept. Pour moi, ma famille était constituée de mon maître, de mes parents, de Shiro et de Serenity. Tous des êtres que j’avais côtoyés pendant des années, des êtres qui m’avaient soutenu au moment où j’en avais besoin, qui m’avaient laissé faire mes propres expériences, qui m’avaient poussé dans la voie que je voulais emprunter, même s’ils n’étaient pas entièrement d’accord… Pouvait-on vraiment trouver la même chose dans une guilde? Je ne niais pas l’existence d’une certaine amitié et d’une complicité qu’on retrouvait souvent entre les membres d’une même guilde, mais… cela faisait-il réellement d’eux une "famille"? Voir quelqu’un prendre la défense d’un de ses "Nakamas" alors que celui-ci venait tout juste d’intégrer la guilde et qu’ils ne se connaissaient pratiquement pas me faisait toujours rire. Comme si le simple fait d’avoir le même tatouage faisait automatiquement de l’autre personne un membre de sa famille. Ridicule. Oh, je n’étais pas obtus au point de nier totalement le fait que parfois, il était possible de lier une relation fraternelle avec un membre de sa guilde, mais… avec toute sa guilde? Utopie.

Autre chose d’assez utopique fut lorsqu’Ethan Rayne mentionna l’idée de rencontrer Yukiji de nouveau. Comme si cela serait si facile… De par sa trahison, l’ancien mage noir serait pourchassé activement par sa guilde, voire même par l’Alliance Baram. De par son passé de mage noir, il lui serait impossible de vivre en homme libre sans cacher son visage et son identité sous peine de se voir chassé par le conseil de la magie. Et malgré cela, le chanteur croyait qu’il pourrait avoir la possibilité de se détendre autour d’une bière avec l’autre Dragon Slayer? Les chances que cela puisse se produire, bien qu’existantes, étaient si infimes qu’il valait mieux ne même pas espérer. Mais bien évidemment, renoncer à l’espoir était une entreprise perdue d’avance. Toujours, le musicien aura cet infime désir de tourner au coin d’une rue et de tomber sur le mage repenti. Honnêtement, ce dernier m’inspirait une pitié non feinte, ainsi qu’une légère admiration. Admiration parce qu’il avait été capable de faire un choix, de faire preuve de courage et de s’engager sur une voie qu’il savait ardue. Pitié parce qu’il ne fallait pas se faire d’illusions : sa vie tournerait bientôt bien pire qu’elle ne lui semblait l’être. Il croyait quitter une vie d’horreur, de crimes innommables et d’atrocités sans limites. Néanmoins, rien ne disait que cela allait s’améliorer. Des mages ayant la présence d’esprit de ne pas essayer d’abattre un mage noir dès qu’ils le voyaient n’étaient pas de légion. Si Yukiji menait une vie de crimes, il devrait maintenant survivre à une vie de poursuites, de combats, de haine. Et tout cela parce que même s’ils le niaient, les "défenseurs du Bien" n’étaient pas toujours aussi blancs qu’ils le prétendaient.

C’est sans regret que je regardai le grand blond quitter la forêt sur son véhicule magique, son familier installé bien confortablement sur son crâne. Voir l’animal se transformer avait sûrement été fascinant, sauf qu’ayant été un peu discret au moment où il était passé de sa forme la plus féroce à celle d’un jeune Nekomata, je n’avais pas pris la peine de l’observer. La seule chose que je regrettais en n’ayant pas suivi le Pourfendeur de Dragon, c’était de devoir dire au revoir au familier. Par contre, la seule idée d’aller visiter la guilde Fairy Tail avait suffi à m’ôter le goût de suivre l’Ace de la guilde en question. Rencontrer un membre de la guilde des fées, aucun problème. Sauf que la guilde entière… Il suffisait de regarder le cratère dans lequel je me tenais pour visualiser le portrait type des membres de la guilde légendaire : des désastres ambulants. Déjà que je n’aimais pas vraiment les endroits où il y avait trop de monde, je ne survivrais pas à la rencontre avec un grand nombre de Fairy Taliens tout plein de bons sentiments. La seule image me faisait frissonner. Peut-être qu’intégrer une guilde n’était pas si horrible que je le pensais. Peut-être qu’il était réellement possible de bien s’entendre avec les autres membres, comme dans une grande famille. Seulement, si je devais choisir une guilde, ce ne serait sûrement pas une guilde aussi chaotique que Fairy Tail, d’où ma répugnance à m’y rendre. De toute façon, que je pose la question aux membres de la guilde située à Magnolia ou à des gens d’ailleurs, cela ne ferait pas beaucoup de différences. De plus… il ne fallait pas oublier que j’étais venu dans la Forêt Ancestrale pour rencontrer des esprits. Or, ce n’était toujours pas fait.

Posant une main sur le sol, je m’en servis comme appui pour me remettre sur mes pieds pendant que je saisissais mon sac de l’autre main. Une fois debout, je regardai le paysage m’entourant, cherchant à identifier d’où j’étais arrivé. N’étais-je pas passé juste à côté de ce tronc d’arbre à ma droite? Mon sac fermement installé sur mes épaules, je repris mon chemin, en direction du centre de la forêt. À moi le lac et les esprits! Et si jamais je me perdais de nouveau… je pouvais toujours utiliser le truc de lancer un bâton dans les airs et de suivre la direction qu’il pointait. Cela fonctionnait toujours. … D’accord, presque toujours! C’est en ignorant le rire de Shiro que je quittai la clairière, avec dans mon bagage le souvenir d’une rencontre mémorable.
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Training Day   Training Day Empty

Training Day

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG : Fiore no Oukoku :: 
 :: Fiore Ouest :: Forêt Ancestrale
-