Fermer le menu
Ouvrir le menu

Navigation














Partagez | 

 Rencontre du deuxième type (Melodia Shuhebi)

AuteurMessage
Rachel Ravenstone
Le Dragon de la JusticeLe Dragon de la Justice

avatar

Messages : 156
Date d'inscription : 10/08/2012
Âge : 29
Magie / Malédiction / CS : Iron Dragon Slayer

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.400
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputée
MessageSujet: Rencontre du deuxième type (Melodia Shuhebi)   Ven 24 Aoû - 4:32
Découvrir le monde entier se faisait un pas à la fois avec une certaine prudence. Rachel avait fait un grand bout de chemin depuis l'époque où elle vivait avec son père dragon. De la simple grotte et forêt ancestrale de l'Ouest, elle voyagea sur les routes paisibles, puis hasardeuses et dangereuses avec ses créatures insoupçonnées. Éventuellement, les villes eurent l'effet d'un électrochoc dans le corps de la dragonne d'acier. Outre les endroits parasités par le mal - lieux parfaits pour ses boulots au noir - tout lui paraissait hors de l'ordinaire, comme quoi même une femme surhumaine pouvait se sentir petit dans le plus minuscule village du continent. Mais aujourd'hui, elle se retrouva face au clou du spectacle, le plus surnaturel à ce stade de sa vie. Observer la zone touristique d'Akane Beach était l'équivalent d'une gifle monumentale au visage. C'était la première qu'elle voyait un hôtel aussi massif qu'un château de la noblesse. Que dire du parc d'attraction ; elle y voyait à la fois un buffer à volonté de métal mais aussi une source de stress étrange. Bref, Ses oreilles n'arrivaient plus à rester tranquilles avec le bruit des touristes ayant du plaisir ou des manèges. Elle partit donc pour la plage.

Rejoindre le sable chaud et le bord de la mer lui permettait de détourner ses sens de l'extrême activité des attractions terrestres. Mais maintenant, elle ressemblait à un point noir dans un champ clair de végétation et pleins de personnes à la place des arbres. La mage solitaire longea la plage en silence et les observa. De ce qu'elle constata, ils s'amusaient ou relaxaient dans leurs sous-vêtements. Étrange résumait bien sa réflexion. Pourtant, n'était-ce pas la volonté de son père de s'adapter à la vie humaine ? Rachel soupira et pénétra dans la spacieuse plage, se déshabillant à la vue des regards vagabonds. Seuls son débardeur et sa culotte noire restèrent en place tandis que la Dragon Slayer s'assit sur le sable. Sa petite scène attira l'attention de quelques dragueurs solitaires. Rachel ne réagit pas aux avances, à l'exception près d'un grognement menaçant qui les firent déguerpir. Juste se souvenir de la légère perversité de son mentor suffisait à lui couper les ponts avec cette approche pathétique. Un nouveau soupir siffla d'entre ses dents blanches. C'était typique de la demoiselle, chercher la paix seulement pour attirer l'attention en retour. Elle observa la mer, silencieuse.



Dernière édition par Rachel Ravenstone le Lun 27 Aoû - 18:10, édité 1 fois
Melodia Shūhebi

avatar

Messages : 193
Date d'inscription : 19/07/2012
Âge : 22
Guilde : Oracion Seis
Magie / Malédiction / CS : Kimochi no Mahô ~ Magie des Sentiments
Magie / CS Secondaire : Ningyo no Mahô ~ Doll Play Magic

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.875
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputée
MessageSujet: Re: Rencontre du deuxième type (Melodia Shuhebi)   Lun 27 Aoû - 5:00

Akane Beach. Un endroit somptueux à ne visiter qu'en cas d'ennui majeur.
Le coût pour un simple séjour à leur hôtel cinq étoiles dépassait de loin les moyens de la plupart des salariés de Fiore. En deux jours, un petit agent du Conseil des Mages pouvait facilement se ruiner, que ce soit en cédant à la tentation du casino ou en allant profiter des quelques manèges du parc d'attraction. Cette ville avait assurément des allures paradisiaques, mais il était facile de constater qu'elle profitait de la faiblesse des gens pour s'enrichir. Les politiciens qui contrôlaient le lieu devaient se bidonner à longueur de journée devant la stupidité des humains. Dépenser pour s'amuser, il n'existait rien de plus dérisoire. Plutôt que de prendre plaisir à donner, il était bien mieux de prendre plaisir à voler. En agissant ainsi, tout était possible. Même l'accès à Akane Beach...

Or, les raisons qui avaient poussées la mage à s'y rendre étaient bien moins superflues que celles qui poussaient les gens à croupir d'excitation devant la grande roue ou les montagnes russes. Aujourd'hui, elle devait rencontrer un ami pour discuter boulot. Mais pas n'importe quel boulot ! Celui de repérer la guilde Oracion Seis. Ils semblaient avoir fait entendre parler d'eux à Hosenka, et pas qu'un peu. La nouvelle s'étant propagée jusqu'en Fiore du Nord, Athéna n'avait pas perdu de temps et s'était empressé de rejoindre ledit lieu où se déroulait l'offensive. Malheureusement, seuls les décombres des bâtiments avait accueilli la jeune femme. Toute trace d'un quelconque passage de la guilde noire semblait avoir été effacée. Melodia n'avait eu d'autres choix que de piétiner les lieux à la recherche d'indices ; acte aux résultats peu concluant, les civils n'ayant aucune information importante à lui rapporter si ce n'était la terreur qu'ils avaient éprouvé lors de l'attaque. Face à l'impasse, la demoiselle s'était retrouvé sur une plage ensoleillée, un début d'après-midi, à siroter une boisson au goût d'échec.

Pour se distraire de l'atmosphère monotone, et en attendant l'arrivée du contact qui devait la renseigner, Melodia observa les alentours. Derrière elle se dressait l'immense palace d'Akane Resort, qui prenait une allure de véritable forteresse avec ses nombreux agents de sécurité positionnés un peu partout. Une mesure insuffisante puisque le monstre venait de pénétrer dans l'aire de jeu. Il n'avait suffi que d'un sourire, une apparence niaise et quelques grosses pièces aux origines douteuses. La mage noire étant moins connue dans la région Est du pays, l'infiltration s'était faite sans même un soupçon. Elle pouvait donc profiter d'un confortable siège, avec vue sur la mer, en toute tranquillité. La situation parfaite pour analyser les centaines de touristes parmi lesquels elle passait inaperçue. Ces derniers, innocents à souhait, se divertissaient dans l'eau ou se reposaient sur le sable chaud, heureux que leurs vacances prennent de si belles proportions. Ils étaient complètement insouciants, se pavaner ainsi alors qu'une guilde noire avait fait des ravages dans une ville tout près d'ici. De ce geste émanait une envie pure et malsaine de destruction, ce qui aurait dû effrayer la population. Pourtant, à voir la joie sur tous ses visages, la peur ne faisait nullement partie de leur vocabulaire. Ces individus au porte-monnaie bien rembourré devaient penser que l'argent leur sauverait la vie. Quelle honte ils osaient faire aux mages noirs. Tout le monde ne fonctionnait pas en jewels. Vis-à-vis de telles idées, Melodia ne put empêcher un sourire mauvais de se former sur ses lèvres. Il résumait bien le fond de sa pensée ; si les aristocrates de pur sang ne mouraient pas sous le coup des guildes illégales, Athéna se chargerait elle-même de leur mort.

Au milieu de tous ces gens, cependant, une personne ne paraissait nullement apprécier son expérience auprès de la mer. Vêtue d'un débardeur et d'une simple culotte noire, une jeune femme était assise sur le sable et contemplait le paysage, silencieuse. Elle paraissait avoir le même âge que Melodia, bien qu'elle était tout son contraire : alors que la mage noire rayonnait par sa tenue et ses yeux ardents, l'inconnue faisait étrangement contraste avec sa chevelure sombre et son ensemble peu éclatant. Malgré tout, elle semblait attirer plusieurs regards, notamment ceux de jeunes hommes aux hormones enflammées. Melodia, qui épiait la scène depuis un moment, trouvait la réaction de la jeune femme assez comique. Alors que le comportement idéal aurait été de jouer le jeu ou de refuser poliment, le sien se résumait à un silence indifférent. Ainsi qu'à un grognement qui s'apparentait à celui d'une bête. De là où elle était, la déesse aux cheveux rouges put assister à la retraite stratégique des prétendants masculins. Bande de minables. Une fois qu'ils eurent disparu de sa vision, le silence revint autour de la jeune dame solitaire. Pour une courte durée, parce que Melodia, qui voyait une occasion d'égayer son attente interminable du bouc-émissaire incapable d'être à l'heure au point de rendez-vous, se dirigeait à présent vers l'inconnue. Elle devait remédier à la situation, car une femme ignorant l'attraction du corps humain n'était pas une femme !

À peine quelques pas plus tard, Melodia s'arrêtait derrière une jeune fille qui semblait avoir remarqué sa présence, mais qui n'en avait rien fait. Étrange. Pourtant le sable ne faisait aucun bruit et son aura magique était plus que discrète. Cette fille devait être trop silencieuse. Décidant qu'il fallait la réveiller de son mutisme, la mage noire mit une main sur sa hanche et lui lança une pique.

« Tu t'feras jamais d'copain avec une attitude pareille. »
Le ton de sa voix était mi-sérieux, mi-moqueur. Elle devait avoir suffisamment captiver l'attention de son nouveau jouet pour se permettre un sourire. Ses cheveux cachés sous l'immense chapeau de paille qu'elle avait posé sur sa tête et dont seules quelques mèches rouges transparaissaient ici et là, il n'y avait que sa tenue très légère aux couleurs flamboyantes pour occuper les yeux. Les siens se trouvant en arrière de la paire de lunettes fumées qu'elle avait empruntée, personne ne vit son regard évaluer la silhouette à ses pieds. Pas étonnant que cette fille ait du succès auprès de la gente masculine. Contrairement à elle, elle avait une poitrine imposante.
Rachel Ravenstone
Le Dragon de la JusticeLe Dragon de la Justice

avatar

Messages : 156
Date d'inscription : 10/08/2012
Âge : 29
Magie / Malédiction / CS : Iron Dragon Slayer

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.400
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputée
MessageSujet: Re: Rencontre du deuxième type (Melodia Shuhebi)   Lun 27 Aoû - 21:58
Un silence enveloppa la brunette de nouveau perdu dans sa tête, un regard vide centré vers l'horizon de la mer. Elle donnait l'impression d'être une statue sans émotions en contraste avec l'ambiance de la plage. La vue de la masse d'eau sans fin dégageait une nouvelle aura à son égard. Elle connaissait bien la vie dans la nature, la verdure de la forêt jusqu'aux montagnes. Mais très rarement elle eut l'occasion de mettre sa conscience en veilleuse de la sorte. L'ambiance n'avait rien de similaire. La végétation donnait une enveloppe de quiétude, un sentiment de sécurité. La mer, par contre, constituait un vide. Exposée à un espace de bleu, il ne restait que sa nostalgie du passé, et ce malgré le fait que la plage était peuplée de vacanciers.

Si une chose pouvait énervée la chasseuse de dragon c'était l'interruption abrupte de sa réflexion. Quand on était la fille d'un dragon et d'un vieux solitaire, une importante partie de son éducation personnelle mangeait déjà les pissenlits par la racine. Ce sujet particulier, Rachel le reconnaissait ironiquement par l'approche de ces jeunes hommes. Pourquoi ils se groupaient sur elle sans l'intention de la battre ? Comment pouvaient-ils voir de la beauté chez la brunette insensible ? Quel genre de phénomène était-il à ce point responsable d'une dictature comportementale dénué de sens ? Rachel ne trouvait aucune réponse. Le fait d'y penser ou de songer à une interrogation l'intimida, comme si le sujet était un tabou trop menaçant à sa santé morale. Dans une action instinctive, elle grogna avec un accent si bestial, hors de l'ordinaire, ces "hommes" fuirent cette femme trop vulgaire. Vulgarité, encore un mot trop vague et trop abstrait pour avoir une définition stable. Rachel n'avait pas besoin de mouler son esprit au même rang que ces vauriens. Elle grognait quand cela lui plaisait, frappait quand il fallait frapper et écouter quand cela en valait la peine.

Ses sens éveillés par la brève interruption, elle entendit les pas sur le sable et sentit l'odeur d'une présence différente, très différente. La voix elle-même lui fit écarquiller les yeux. Rachel fut surprise entre l'incompréhension de son charabia et l'identité de son nouvel interlocuteur. En fait, c'était une interlocutrice. Rachel se leva du sol. Elle tomba face à une drôle de bestiole qui contrairement aux créatures plus farouches dans le pays la perturba. Avec ce gros chapeau de paille et la paire de lunettes fumées sur le bout du nez, une expression de dégoût déforma son visage pourtant neutre. La mode des humains n'avaient aucune logique, une éthique dérisoire à ses yeux. Cette personne était bien plus vulgaire que la femme dragonne en débardeur et culotte noire. Mais Rachel se concentra plus sur les paroles lancées comme un pique à son égard. Sa tête se pencha sur le côté pour bien exprimer sa confusion.


- C'est quoi un copain, de la bouffe gratuite ?

Un autre détail important attira l'attention de la chasseuse de dragon. En détail la voix, l'odeur et les formes de la personne, elle réalisa que c'était loin d'être un homme. Éduquée par des hommes, Rachel n'avait jamais connu la moindre relation avec ce membre de l'autre sexe, la femme. Villages après villages, villes après villes, elles étaient que des figurantes dans chacun de ses contrats professionnels ou dans la vie commune. Elles ressemblaient plus à des fantômes ; Invisible mais présentes. Aujourd'hui, elle se retrouva face à l'une d'elle. Son sourcil se leva lorsque la poitrine de la femme rousse lui sauta aux yeux. Cette manière de la présenter témoignait d'uns insistance là-dessus. Encore soumise à une attitude étrange, Rachel lâcha une profonde exaspération.

- J'ignore ce que vous essayez de faire à votre duo de chair, mais vous me semblez barjot !
Melodia Shūhebi

avatar

Messages : 193
Date d'inscription : 19/07/2012
Âge : 22
Guilde : Oracion Seis
Magie / Malédiction / CS : Kimochi no Mahô ~ Magie des Sentiments
Magie / CS Secondaire : Ningyo no Mahô ~ Doll Play Magic

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.875
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputée
MessageSujet: Re: Rencontre du deuxième type (Melodia Shuhebi)   Sam 1 Sep - 20:57

L'Enchanteresse ne s'était pas attendue à rencontrer un personnage doté d'une telle innocence. Venait-on réellement de lier le mot copain avec celui de la nourriture ? En un sens pervers, cela aurait pu être possible, mais au vue du ton interrogatif qu'avait pris la jeune inconnue, c'était de la pure incompréhension. Elle ne paraissait nullement connaître la signification du mot employé par Melodia, ce qui était très étrange. Tout humain un tant soit peu éduqué pouvait s'imaginer un homme aimer d'une passion instable une femme -ou un autre homme, selon les désirs-, lorsqu'on faisait référence à un copain. Décidément, cette fille était toute une découverte. Elle chassait les prétendants d'une attitude agressive, elle pressentait la présence d'autrui et elle était ignorante du vocabulaire courant. Parmi toutes les femmes de Fiore, la mage noire avait dû tomber sur elle ; une rencontre fort intéressante. Cette journée s'annonçait riche en surprises !

Voyant que son interlocutrice ne saisissait pas l'étendue de ses paroles, Melodia se sentit obligée de préciser. « Un copain c'pas d'la bouffe. C't'un petit ami, un amoureux, un amant ! La personne que t'aimes et qui t'aime en retour. » Avec cette petite définition, ses lèvres s'étirèrent en un sourire compatissant. Il lui faudrait commencer du tout début pour transformer cette bête en princesse. La tâche s'annonçait ardue, mais elle avait du temps à perdre, alors quoi de mieux qu'un défi pour tromper l'ennui ! Aujourd'hui, elle allait tenter de jouer non pas avec les sentiments d'une personne, mais avec son caractère. Si la petite dame à la chevelure de feu réussissait à rendre la solitaire plus attirante et plus ouverte au monde extérieur, elle aurait la preuve que rien n'existait pour lui résister. Qu'elle était capable de prodiges.

Confiante, Melodia observa l'inconnue la toiser d'un regard stupéfait, bien qu'un léger éclat d'exaspération semblait se profaner à la surface de ses pupilles bleues. Une teinte si glaciale pour une fille aussi jolie. Cette dernière devait avoir un sérieux problème pour être distante à ce point avec une créature du même sexe. Son passé devait en être la cause... cet abysse serait donc la priorité d'Athéna, elle irait chercher la vermine pour l'annihiler du corps de la jeune femme. La dame allait utiliser le principe bien connu selon lequel un esprit sain était synonyme de corps sain. Bien que la plupart des gens se méprenaient sur la réalité de ce proverbe, Melodia, elle, y croyait dur comme fer. Parce qu'elle connaissait le secret, celui qui obligeait les humains à agir de telle ou telle façon. Là où les autres associaient beauté et santé, elle mélangeait personnalité et santé. Une peau douce, de magnifique cheveux et des diamants dans les yeux ne justifiait nullement une santé mentale stable. Tout était plutôt dans la manière de se tenir, de parler, de regarder les autres, de s'adresser aux autres, d'agir envers les autres... ainsi, avant chaque manipulation Melodia avait une petite idée de la personnalité de sa victime. Parce qu'elle l'avait observé. Et la petite dragonne qui lui faisait face ne faisait pas exception à la règle. La réplique qu'elle lui lança ne fit qu'attester la propre opinion qu'elle s'était forgé sur la demoiselle en noir.

Elle paraissait ne pas savoir que faire devant une femme. Barjot, elle ? Cette fille devait se baser sur le fait que son accoutrement ne ressemblait pas au sien. Alors qu'en réalité, la situation aurait voulu que ce soit cette prétendue fille qui était farfelue de ne pas exposer son corps sur une plage. Pour avoir si peu conscience des traditions humaines, sans doute venait-elle de très loin, au tréfonds de la forêt la plus éloignée du village le plus isolé. Cette pensée lui échappa un rire, petite mélodie cristalline qui fit vibrer les tympans des touristes aux environs. « Tu manques pas de tact, toi ! » Suite à cela, Melodia enleva la paire de lunettes qui lui couvrait les yeux. Peut-être qu'un contact visuel aiderait la jeune femme à se sentir plus à l'aise.

Soudain, la mage noire porta sa main droite ouverte en direction du ventre de l'inconnue. Le mouvement rapide aurait pu faire croire à une attaque, mais il ne s'agissait que d'un simple geste de politesse. Attendant qu'on lui rende sa poignée de main, la jeune Shūhebi se présenta.

« J'm'appelle Melodia, enchantée de te connaître ... »

Il ne suffisait que d'un mot à l'inconnue pour que la manipulatrice en herbe sache son nom. Et qu'elle puisse l'amener au buffet qui se trouvait sur la terrasse, histoire de discuter un peu. « Tu dois avoir faim, non ? » Elle n'attendit pas la réponse pour traîner le corbeau aux yeux de glace à l'endroit où de délicieuses odeurs émanaient. « Suis-moi, j'vais t'amener à ta bouffe gratuite. »
Rachel Ravenstone
Le Dragon de la JusticeLe Dragon de la Justice

avatar

Messages : 156
Date d'inscription : 10/08/2012
Âge : 29
Magie / Malédiction / CS : Iron Dragon Slayer

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.400
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputée
MessageSujet: Re: Rencontre du deuxième type (Melodia Shuhebi)   Dim 2 Sep - 6:10
Finalement, la solitude était d'un grand bénéfice. En sa compagnie, pas de gens bizarres venaient lui pourrir des journées entières avec des sujets inintéressants ou inaccoutumés. La nuit lui servait de zone de confort au détriment de la lumière solaire. Car même les désaxés et les colportes de l'ombre parlait un langage plus familier à la Dame de Fer. Pas de blague, pas de détour, on allait droit au but. Ici, le langage de la femme se traduisait en une série abracadabrante de trois mots. Étaler des synonymes ne signifiait toujours rien devant le rempart qu’était la brunette mécontente. Elle tapa le sable de son pied en signe d’impatience lorsqu’enfin une définition se présenta. Le copain serait celui dont l’amour coulait dans les deux sens entre deux partenaires. Surprise, Rachel réfléchit à une possible relation similaire dans son passé en guise de référence. Ses pupilles fixèrent un point invisible dans le ciel. Elle ne se souvenait que de Metaliccana et de maître Zelgius. Avec tous les deux, elle avait partagé des moments proches et chaleureux. Eurêka, un déclic se fit. Tapant dans ses mains, elle en conclut :

- Donc, mon père et mon vieux maître étaient mes copains ! Fallait le dire qu’il s’agit d’une relation intime de ce degré !

Rachel savait mentir, mais la vérité ressortait plus souvent. Et quand il fallait parler, sa langue frappait aussi fortement que ses poings…directe et crue, aucun compromis. De plus, son expression un peu plus enjouée n’aidait pas à l’image des deux demoiselles. Les exclamations attiraient l’attention des réguliers de la plage. L’air empestait l’inconfort et l’avanie. Le ton de sa voix était trop sincère pour ressembler à une farce, du point de vue du public témoin. Mais la mal était fait, l’air marin souffla leur incognito au loin. Rachel se concentrait toujours sur l’intrigante rouquine afin que l’embarras reste caché. Aucune des deux ne bougeait de sa place, se fixant à la manière de deux chattes prêtes à en découdre. Son attitude et ses réactions inhabituelles l’avaient placé dans le collimateur de son interlocutrice. On ne restait pas des minutes devant une personne pour lui admirer la figure pour ensuite rigoler d’un accent cristallin. De son côté, la mage solitaire ne s’intéressait pas à cette femme se mêlant à la vie privée d’une femme-dragon.

La main dirigée sur son ventre ne l’effraya pas. En fait, sa petite voix intérieure suppliait pour un coup physique, une justification pour se jeter sur la dénommée Melodia. Sauf qu’une fois encore, l’intention se révéla pacifique. Rachel décida de lui serrer la main par politesse, espérant en vain que tout se terminera par leur séparation immédiate. Elle ne put répondre que déjà elle se fit entraîner hors de la plage vers les bâtiments à l’orée de la plage. Le truc de la bouffe n’était qu’un exemple, bon sang ! Melodia, dans son empressement, l’avait prise trop au sérieuse. Et même si son estomac réclamait un bon repas, la réaction au quart de tour ne la laissa pas indifférente. Un flash la traversa. Rachel réagissait à l’expérience vécue dans son enfance. Une scène ou une émotion particulière déclencha un souvenir. Se faire traîner par l’inconnue lui donna une impression. L’impuissance face à un humain et la confusion, c’était comme à Pyrée à l’âge de huit ans.


- Lâche-moi !

Elle serra la main avec force jusqu’à la relâcher dans un élan. En l’espace d’une minute, elle retourna au point de départ récupérer ses affaires. Une minute pour blanchir son esprit, une minute qui ne suffit pas pour envoyer balader la rouquine. De nouveau face à la demoiselle, elle sourit faiblement comme si de rien n’était. En se rhabillant les jambes, elle lui souffla.

- Manque de tact toi-même. J’ai vu plus poli n’importe où ailleurs sur le continent.

Son pantalon en place, son regard se tourna vers la terrasse. Ce soi-disant buffet gratuit lui chatouillait plutôt bien les narines. Peut-être qu’au fond, elle avait juste peur de donner sa confiance. Elle lui tendit sa main, prête à donner une chance à sa nouvelle connaissance.
Melodia Shūhebi

avatar

Messages : 193
Date d'inscription : 19/07/2012
Âge : 22
Guilde : Oracion Seis
Magie / Malédiction / CS : Kimochi no Mahô ~ Magie des Sentiments
Magie / CS Secondaire : Ningyo no Mahô ~ Doll Play Magic

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.875
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputée
MessageSujet: Re: Rencontre du deuxième type (Melodia Shuhebi)   Lun 10 Sep - 6:01

Sur la petite terrasse située en bordure de la mer, il y avait tout ce dont un pauvre affamé pouvait rêver : des plats chauds embaumés d'odeurs de crabes farcis et de crevettes, de grandes assiettes emplies de fruits frais et variés, ainsi que plusieurs cruches de boissons joliment colorées qui s'étalaient sur une table complète. Quelques pas plus loin, se trouvait un petit bar où un beau serveur offrait des liquides strictement déconseillés aux mineurs et présentés au fond de verres à l'allure exotique. Le parasol décoratif venant avec toute commande, Melodia s'amusait à le faire tournoyer entre ses doigts. Sa main gauche tenant toujours le précieux brevage et sa paire de lunettes de soleil, elle menait sa nouvelle connaissance à l'intérieur d'un monde délicieusement agréable ; celui de la nourriture. Le meilleur endroit pour avoir une conversation sans moment de silence gênant, car comblé par les bruits de repas bien mâchouillé. Assises au milieu des nombreux stands entourant la plage, la conversation des deux jeunes femmes s'estomperait parmi celles des autres touristes. Il était connu qu'une place bondée gardait mieux les secrets qu'un coin isolé qu'il était facile de repérer. Les pensées, également.

Melodia ne désirait pas attirer plus de regards, surtout ceux empli de curiosité. Le corbeau aux yeux de glace était son jouet, elle ne laisserait personne lui subtiliser à cause d'un embarras. Cette timidité mal exprimée en public, elle était palpable. Autant l'habit peu naturel que la façon étrange de réagir aux propos venait le prouver. Afin de ne pas perdre son amuse-gueule, la petite dame avait agi rapidement. Éloigner l'inconnue des troubles-fêtes et l'approcher d'un sujet qu'elle semblait connaître : la bouffe. Une idée géniale, si ce n'avait été de la réaction quelque peu excessive de l'autre femme.

Le sourire de Melodia disparut dès le moment où elle sentit une pression sur sa main. Avant qu'elle n'ait pu esquisser un seul geste, on lui arracha violemment la main qu'elle serrait. La force du retrait la fit tituber, et elle dut dire adieu à une gorgée de son cidre, qui tomba à ses pieds. Alors qu'elle observait le liquide s'infiltrer dans le sable, elle eut une pensée pour le caractère légèrement effronté de la demoiselle qui venait de lui échapper. Cette fille était tout un phénomène de cirque, pour sûr ! Elle aurait beaucoup de difficulté à se faire apprécier des autres si elle continuait sur cette voie. Heureusement, elle était tombée sur une marionnettiste relativement patiente. Cette dernière ne se dérangea pas plus des agissements de la dragonne, se questionnant plutôt sur leur cause. Pouvait-il s'agir d'un mauvais souvenir ou d'un simple refus ? Melodia n'avait pas capté le regard de son interlocutrice lorsqu'elle lui avait ordonnée de la lâcher. Mais plus intriguant encore, une jeune inconnue qui marchait dans sa direction. La voilà qui revenait ! Accompagnée de toutes ses affaires et de son pantalon qu'elle ne se fit pas prier pour enfiler. Les réflexions s'arrêtaient à cet instant, parce qu'un faible sourire était orienté en la direction de la rousse. Ce scénario était bien imprévisible, tout comme celui où l'incompréhension du sens du mot copain avait été aberrant.

Or, l'effet d'excuse qui semblait transparaître du sourire, fut soufflé par les paroles du corbeau. Il la traitait d'impolie, ce qu'elle était complètement, mais qui ne se disait pas devant la personne concernée. Ces trucs-là, on en profitait pour en bavarder dans le dos des gens. Pas devant les gens. Cette fille était directe, et assez surprenante. La normalité semblait avoir pris des vacances, parce que tout tombait au fond du pot de la singularité. Cette constatation ne fit qu'amuser Melodia plus qu'elle ne l'était déjà. Décidément, le hasard lui avait donné un jouet très intéressant. Et peut-être trop grossier...

« Bienvenue chez moi. »
La mage noire avait lancé cette petite réplique en espérant une autre réaction amusante, mais à la vue du regard de l'inconnue dirigé vers le buffet derrière elle, elle sut que ses mots avait touché le vide. C'est donc les bras croisés sur la poitrine qu'elle reçut la main tendue portée en sa direction. Le corbeau aux yeux de glace décidait de lui offrir sa confiance ? Pour cela, il lui faudrait passer par la présentation. Une dame de son rang avait osé lui révélé son véritable prénom, elle devrait en faire de même. Ne perdant pas plus de temps, la jeune Shuhebi réitéra la question qu'elle avait elle-même laissé en plan quelques minutes plus tôt, avançant également sa main sans toucher celle de son interlocutrice.

« Enchantée de te connaître... »
Un sourcil haussé, un sourire en coin et un regard interrogateur. Elle espérait que l'inconnue sache où elle voulait en venir, mais avec une éducation aussi peu étendue que la sienne, mieux valait préciser.

« Quand on traite quelqu'un d'impoli, on s'assure de pas l'être soi-même. Veux-tu te présenter, donc ? »


Dernière édition par Melodia Shūhebi le Lun 24 Sep - 2:53, édité 1 fois
Rachel Ravenstone
Le Dragon de la JusticeLe Dragon de la Justice

avatar

Messages : 156
Date d'inscription : 10/08/2012
Âge : 29
Magie / Malédiction / CS : Iron Dragon Slayer

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.400
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputée
MessageSujet: Re: Rencontre du deuxième type (Melodia Shuhebi)   Ven 14 Sep - 6:43
La palette personnelle de la femme Dragon Slayer ne connaissait pas un grand éventail de goût, de saveurs sensationnelles. Les humains aimaient explorer l’alimentation, inventant des mets savoureux pour leurs semblables. Tandis que pour elle, manger le métal semblait être sa seule importante source de nourriture. La gastronomie pour les gens normaux, point à la ligne. Très rare était les fois où de la qualité passa dans sa gorge. À présent, son odorat était envahit par ces odeurs non-familières de la terrasse. Rachel scruta du regard les plats présentés avec attention. Elle voyait ce que bien des gens voudraient au prix de leur propre humanité, là, sur les tables, gratuit aux visiteurs de la plage. Aussi attirant que cela puisse paraître, une réticence obstrua son approche. La grosse structure métallique à quelques pas d’ici lui servirait bien assez de repas, à première vue, avec sa visible qualité. Le voir dans son esprit la faisait presque baver d’envie, quoi que son ventre commence à réclamer son dû quotidien. Le regard de son interlocutrice sur les épaules, la jeune solitaire prit quelques fruits sur un plateau en métal, bien qu’elle veuille davantage ce dernier. Au moins, ça se rapprochait de la vie en forêt, histoire de la mettre plus à l’aise.

Le « Bienvenue chez moi » de la rousse ne l’impressionna aucunement. En fait, rassembler son esprit lui donna une meilleure interprétation que celui du copain quelques minutes tôt. Cette femme avait la langue dans sa poche, s’exprimant avec une forte expertise. Car en gros, elle lui avait dit : « C’est réciproque ». La dragonne avec un calme nouveau commençait à cerner cet être du second type loin de meubler sa jeunesse passée. Dans ce sens, elle craignait même que toutes agissaient de la sorte. Il fallait garder un doute face à si sérieuse allégation, mais le langage maîtrisé de la rousse ne pouvait être ignorée par la sauvageonne.


- Oui, enchantée…

Elle prit sa main et la serra avec plus de gentillesse que la précédente fois. Pile en se souvenant que le nom de la demoiselle était Melodia, celle-ci lui demanda le sien en retour. Si la dragonne détestait se sentir contrôlée, elle pourrait refuser de l’écouter et la jeter comme un morceau de chiffon. Mais par contre elle savait reconnaître la plus simple logique. La brune se mordilla la lèvre un instant.

- Rachel. Je suis une voyageuse solitaire.

Les odeurs des plateaux recommencèrent à titiller ses narines. Enfin elle se rendit à l’évidence que ça sentait très bon, que la tentation surpassait sa morale. Ayant presque grognée de nouveau, Rachel laisse ne plan la rouquine pour revenir avec un peu de tout. Sauf que l’indiscipline voyageuse ne savait pas faire la ligne. Ce fut dans un élan inébranlable qu’elle passa devant tout le monde, les ignorant complètement, pour remplir ses assiettes de victuailles. Lorsqu’on essaya de lui répondre négativement sur son attitude, elle sortit ses canines aiguisées en gage d’avertissement. Seulement après elle put retrouver Melodia et poursuivre leur conversation.

- Que veux-tu ? Personne n’a eu d’intérêt pour moi avant que tu arrives et foutes le bordel avec « votre » baratin.
Melodia Shūhebi

avatar

Messages : 193
Date d'inscription : 19/07/2012
Âge : 22
Guilde : Oracion Seis
Magie / Malédiction / CS : Kimochi no Mahô ~ Magie des Sentiments
Magie / CS Secondaire : Ningyo no Mahô ~ Doll Play Magic

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.875
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputée
MessageSujet: Re: Rencontre du deuxième type (Melodia Shuhebi)   Sam 29 Sep - 4:49

Eh bien voilà, ce n'était pas si difficile de lâcher son prénom. L'action en soi ne laissait aucune brûlure, aucune blessure. Rien. La seule chose qui pouvait faire mal était l'information qu'il était possible d'en retirer. Particulièrement la réputation d'une personne, surtout lorsque celle-ci possède une voix connue sous le couvent du Conseil magique, des guildes officielles ou du marché noir. Melodia, en serrant la main de sa nouvelle connaissance, cherchait un indice qui pourrait la renseigner. Pas sur l'identité de Rachel, mais bien sur la vérité des propos de Rachel. Tout le monde était capable de mentir, même une marginale solitaire ennuyée par une intruse trop entreprenante ayant de soyeux cheveux rouges.

Il fallait avouer qu'entre les deux jeunes filles, ce n'était pas l'amour fou. Leur différence d'éducation en était pour quelque chose, parce que le simple langage suffisait à creuser un fossé d'incompréhension entre les deux interlocutrices. L'une saisissait à peine le sens d'une phrase et l'autre en rajoutait trop pour bien se faire comprendre. Et bien que l'atmosphère s'était allégée depuis le début, il planait encore une ombre au-dessus de cette rencontre. Un secret, une magie, peu importe ce que c'était, cela ne permettait pas à Melodia d'entrer en véritable contact avec la femme à la chevelure noire. Comme si un mur invisible les séparait, empêchant toute relation de se développer. L'Enchanteresse se doutait que le problème, s'il en existait bien un, venait de Rachel puisqu'elle ne paraissait pas lui accorder sa confiance. Distante et froide, voilà peut-être des traits de caractère qui n'allaient pas être faciles à changer. S'il y avait un moyen de percer la coquille qui entourait l'être de Rachel, il y avait un espoir pour la jeune Shuhebi.

Oh, il y a eu un petit oubli : insouciante. Sans même consulter, avertir ou emmener la mage noire, le corbeau était parti en direction du buffet étalé sur la terrasse. Venait-on de la planter là, au milieu de tous ces touristes qui ne pouvaient s'empêcher d'assister à la scène ? C'était aberrant, une fois de plus, comment les réactions de cette femme étaient étranges. Elle ressentait, pensait et agissait. Rien de plus rien de moins. Melodia resta donc immobile, le regard centré sur son jouet, qui se disputait avec d'autres l'accès à la nourriture. On aurait pu croire à un animal qui se déguisait en humain ; son attitude était instinctive. Cette fille devait mener des combats aussi rudes que ceux menés par des hommes, si elle savait combattre.

En attendant que Rachel ne revienne -car il était impossible qu'elle lui file entre les doigts-, Melodia vola une table à deux jeunes garçons, qui ne s'en plaignirent pas, choisissant plutôt d'aller montrer aux filles de la plage leurs compétences au Beach Volley. Lorsque le corbeau refit son apparition, les bras remplis d'assiettes aux odeurs alléchantes, il trouva son ami le renard confortablement assis sur une chaise en paille, la patte à son verre et les lunettes fumées sur la table. À voir le contenu des plats que Rachel ramenait, au moins elle semblait intéressée par la nourriture des gens normaux. Pendant un moment, la marionnettiste s'était inquiétée de voir Rachel revenir avec une salade au pissenlit et une boisson à saveur d'écorce de feuillus. Savoir qu'elle était plus normale qu'elle le laissait paraître était une bonne chose. Cela évitait d'attirer l'attention. Car même si toutes les deux étaient solitaires, leur appartenance au bien ou au mal par définition pouvait créer des tensions indésirables lorsqu'on était mage noir en camouflage.

Afin de conserver un semblant de conversation, la dame en noir lui posa une question qui la fit réfléchir plus qu'elle n'eut dû. Pourquoi s'intéressait-elle à cette femme ? La réponse lui était évidente : une perte de temps, l'ennui, du défi, du piment, et c'est tout. Sauf que révéler la vérité aurait eu le même effet que de quémander une claque en pleine face, avec un sourire aux lèvres. Mieux valait improviser, mentir.

« Tu t'trompes. »
Elle s'était arrêté de mélanger le liquide contenu dans son verre et avait porté son index droit à ses lèvres pour en prélever les quelques gouttes d'alcool restées. Une manière de laisser la remarque atteindre son destinataire.
« Beaucoup d'hommes ont eu de l'intérêt pour toi avant moi. Non ? »
C'était l'heure. L'heure de mettre en marche sa langue de vipère, son discours sentimental, son hypocrisie. Rien ne promettait que la grande et sauvage Rachel en comprendrait le sens, mais tout présageait qu'Athéna allait bien s'amuser.

« J'crois qu'ta question visait plutôt les femmes. Donc j'vais essayer d'faire simple avec mon baratin : là où les gars ont vu le corps, moi j'ai vu l'esprit. »
Oreille attentive ou oreille sourde, le sourire de Melodia était plus qu'éclatant. Il était franc. Ou du moins, il paraissait franc.


HRP:
 
Rachel Ravenstone
Le Dragon de la JusticeLe Dragon de la Justice

avatar

Messages : 156
Date d'inscription : 10/08/2012
Âge : 29
Magie / Malédiction / CS : Iron Dragon Slayer

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.400
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputée
MessageSujet: Re: Rencontre du deuxième type (Melodia Shuhebi)   Jeu 4 Oct - 1:21
Malgré le déni et le voile qui se dressait face à son regard d'azur, sa nature humaine s'installait graduellement dans sa motricité et son aptitude sociale. Son manque de tactique lui donnait par contre de mauvaises impressions à la clientèle avec laquelle elle devait partager le buffet et l'espace. Ça manquait de sens pour elle de devoir faire la file envers un besoin essentiel comme manger. Cela ressemblait à de la soumission consentante, un sujet qui continuait de la tourmenter pour des raisons personnelles. On aura donc beau la réprimander avec une forte voix, elle resta dure comme de l'acier trempé en laissant la tempête tel un coup de vent sur sa joue. Entre-temps, elle put alors emporter une très grosse assiette de victuailles à la table chopée par sa nouvelle connaissance. La saveur des premières bouchées sur sa langue n’avait rien d’égal à comparer de l’odorat. C’était d’un délice nouveau. Son habitude de manger le métal aida à lui découvrir une nouvelle sensation si trépidante, elle s’anima d’une meilleure humeur que sur la plage. D’ailleurs, la faim creusait son appétit depuis un moment, une occasion de clore sa bouche et laisser la rouquine justifier son harcèlement d’une brunette plutôt hostile.

Melodia répondit avec une négation directe. La demoiselle aux couleurs corbeau la fixa d’un air insistant, prête à entendre les prochaines syllabes qui feraient la différence entre un contact prolongé des deux protagonistes et leur séparation abrupte. L’index de la demoiselle remua avec dextérité des gouttes de ce liquide alcoolisé. Le couteau de Rachel cogna sur la table sous un tic d’impatience. La question de cette femme la laissa de glace. Elle osait vraiment le penser avec la prestation peu ouverte de la solitaire ? Avant que Rachel puisse lancer une réplique peu encourageante, une image intervint dans son esprit. Le fameux jour où elle rencontra cet homme, à Pyrée, ayant prit une mangeuse de métal sous son aile. Elle aurait pu ne jamais être adopté et se retrouver sous la tutelle autoritaire de l haute instance magique. Pire, d’horribles personnes auraient exploité son secret à mauvais escient. Mais ce type lui épargna ses deux futurs pour en créer un troisième plus idéal. La dragonne se mit à rougir. Sauf que sa manière de rougir laissait penser à un sentiment proche de la passion. Bref, nuance entre l’amour simpliste et celle plus passionnée que Melodia pourrait confondre.


- Il y a mon mentor…oui.

Rachel secoua vivement sa tête pour reprendre son repas à pleine vitesse. L’embarras de se montrer vulnérable avec ce rouge sur les joues animait son désir de partir et de s’énerver à fond à l’égard de la rouquine. Heureusement que son assiette était encore rempli. Un autre baratin capta l’attention des oreilles de la Dragon Slayer. Rachel comprenait bien le sens de la phrase : cette femme voyait un intérêt dans sa personnalité à comparer des autres mecs. Elle croqua avec force dans sa bouchée.

- Je crois comprendre. Les esprits différents ça t’attire, comme une guêpe cherchant une ruche d’abeilles à envahir avec ses copains.

Son ustensile s’enfonça rapidement dans la nourriture. Rachel la fixa avec un air sombre et inquiet. En fait, elle avait « trop » mordu et sur le coup…sa fourchette manquait quelques bouts.
Melodia Shūhebi

avatar

Messages : 193
Date d'inscription : 19/07/2012
Âge : 22
Guilde : Oracion Seis
Magie / Malédiction / CS : Kimochi no Mahô ~ Magie des Sentiments
Magie / CS Secondaire : Ningyo no Mahô ~ Doll Play Magic

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.875
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputée
MessageSujet: Re: Rencontre du deuxième type (Melodia Shuhebi)   Mar 9 Oct - 3:29

Melodia appréciait beaucoup la forme simpliste du caractère de son interlocutrice. Ses comparaisons avaient le don de lui arracher un sourire tant elles étaient insolites. Une guêpe qui cherchait une ruche à envahir ? En un sens cela pouvait se faire, mais de petits insectes représentaient bien mal le tableau que la mage noire peignait d'elle-même. Un prédateur qui rôdait autour de sa proie, voilà ce qu'elle aurait élucubré et ce qu'il aurait été commun d'entendre. Évidemment, Rachel avait préféré se rapprocher de dame Nature en incluant la plus faible espèce de créatures qui existait dans tout Fiore : les insectes. Si la jeune femme s'imaginait Melodia au même niveau qu'une petite guêpe batifolant dans un champ de fleur, elle était loin du compte. Ou trop près d'un langage primitif.

Sans atteindre le paroxysme du narcissisme, Melodia aimait être considérée comme une déesse. Le surnom dont elle s'était doté en donnait la preuve irrévocable. Athéna ; un mot si doux qui alimente pourtant la peur chez les habitants du royaume lorsque prononcé. Elle s'était bien fait connaître par ce nom, exécutant avec beauté tous les arts du voleur. Parce qu'elle était une voleuse : elle prenait autant d'objets que de vies. C'était ça la loi du mal. Prendre pour image un pauvre insecte qui ne suivait pas cette loi, c'était ne pas connaître cette même loi. Au fond, Rachel était peut-être trop naturelle pour être méchante. Elle pouvait grogner et s'impatienter de ses compères, son profil intérieur ne recelait d'aucun indice de cruauté ou de malice. Du moins, tant que la lueur sombre de son regard n'allait pas plus loin. Melodia s'était bien aperçu que sa précédente remarque avait activé le mécanisme de défense de son jouet. Décidant de ne pas prolonger ce contact visuel qui devenait malsain, elle choisit de contempler la surface lisse de la table, avant de promener ses pupilles sur chaque aliment des quelques plats entamés. Elle n'avait pas vraiment faim...
« Oh, ne t'inquiètes pas. J'suis seule ! »
Plus que tu peux le croire, finit-elle en son fort intérieur. Cette nostalgie lui faisait penser à sa mère, la femme qui l'avait abandonnée du jour au lendemain en ne laissant qu'une note, plus précisément un ordre qu'elle se devait de suivre. Dire qu'elle allait faire la même chose avec Rachel. Aujourd'hui elle lui parlerait et demain elle disparaîtrait, car un mage noir ne devait pas rester trop longtemps au même endroit, surtout lorsque sa tête était mise à prix. C'était une chance que son interlocutrice n'ait jamais entendu parler d'elle. Cela lui laissait le champ libre à la fuite. Vrai ?

« Et puis j'ai pas l'intention de t'envahir, p'tite idiote. »
Le sourire n'ayant jamais quitté ses lèvres, Melodia adopta une nouvelle position : pieds sur la chaise, jambes recroquevillées et bras croisés sur les genoux. Sa tête penchée vers la droite lui donnait un air songeur, alors que ses yeux se perdaient au loin, sur la plage. « J'pensais juste qu'on aurait pu être amies, c'est tout. » À la fin de sa phrase, un doute se creusa toutefois dans son esprit. « Tu sais c'que c'est une amie, non ? »

Un être auquel on accorde sa confiance, voilà la définition qui l'aiderait à faire avancer les choses. Après les présentations venait la discussion. Pour cela, craqueler le mur de glace de Rachel était la première étape. Recueillir des informations sur elle serait ensuite la deuxième étape. Et tenter de modifier son caractère serait l'étape finale de son plan machiavélique. Habituellement, les méchants avaient des idées bien plus horribles que les siennes, sauf que bon. L'amusement pouvait influencer sur la cruauté ! Une chose était sûre : la dame en noir n'échapperait pas aux questions, surtout celles qui brûlaient la bouche de Melodia à propos de son mentor.
Rachel Ravenstone
Le Dragon de la JusticeLe Dragon de la Justice

avatar

Messages : 156
Date d'inscription : 10/08/2012
Âge : 29
Magie / Malédiction / CS : Iron Dragon Slayer

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.400
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputée
MessageSujet: Re: Rencontre du deuxième type (Melodia Shuhebi)   Mer 17 Oct - 5:37
Spoiler:
 

Bon sang, quelle comparaison de tocard. Pas aussi sauvage que cela, elle savait bien s'exprimer et trouver ses mots sans anicroche. Mais là, une faute de concentration et de retenue émotive lui valut un petit ennui avec sa fourchette, mais surtout une réplique misérable pour une femme de son calibre. Maintenant, Melodia devait avoir une opinion dégradante à l'égard de la Dame de fer. D'un autre côté, elle venait de se voiler d'une couverture infaillible. Car, si la rousse la sous-estimait à partir de maintenant, jamais celle-ci ne croirait se tenir face à un être plus dangereux que son apparence laissait entrevoir. Rachel joua avec sa nourriture - essayant tant bien que mal à enlacer des morceaux avec une fourchette sans pointes - quand elle comprit que son interlocutrice était seule, non pas comme une guêpe. C'était libre à elle de croire ces paroles. Mais dans le cas actuel, il fallait le considérer comme la vérité et en profiter pour partir, une chance en or avec tout ce monde qui regardait la moindre scène louche. Il fallait juste laisser les plats en place, et peut-être aussi emporter les ustensiles en cachette pour un amuse-gueule.

Une insulte provoqua un arrêt sur image. Rachel ne pouvait plus remuer, tellement concentrer sur l'impertinente qui avait utilisé un mot insultant à son égard. Le seul à pouvoir utiliser ce petit mot était son maître, un homme mort depuis quelques années. La nostalgie lui faisait mal, éveilla des sensations enchaînées et dangereux à relâcher. Donc, hors de question qu'une autre personne joue volontairement ou pas avec ses plus délicats traits de caractère, surtout de le but de l'insulter. Son regard défia donc la rousse. Ses yeux révélèrent un éclat à ne pas prendre à la légère.


- Une amie, des amis, j'en n'ai aucun besoin. Tout ce qui me fallait est un père adoptif et un mentor. Rien de plus, rien de moins.

Elle pesait et alourdissait ses paroles. Une manière volontaire de signaler le sérieux absolu de son opinion sur ce thème lointain et étranger qu'était l'amitié. Son humeur baissait un peu trop, plus bas que durant son moment à la plage. Continuer de parler à la table briserait ce qui lui restait de patience. Dans un soupir exaspéré, Rachel se leva et plia bagage de la salle à manger.

- L'amitié a de nombreuses définitions. Comment pourrait-on faire confiance en un concept qui peut balancer pour le meilleur ET pour le pire ?

(On ouvre le topic suivant après ta réponse ?)
Melodia Shūhebi

avatar

Messages : 193
Date d'inscription : 19/07/2012
Âge : 22
Guilde : Oracion Seis
Magie / Malédiction / CS : Kimochi no Mahô ~ Magie des Sentiments
Magie / CS Secondaire : Ningyo no Mahô ~ Doll Play Magic

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.875
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputée
MessageSujet: Re: Rencontre du deuxième type (Melodia Shuhebi)   Lun 22 Oct - 2:19

Il n'y avait pas d'inquiétude à avoir, la demoiselle en noire connaissait très bien le mot « ami ». Peut-être un peu trop bien. Sa réaction prouvait qu'il existait un lien avec le concept d'amitié et son passé. Quelque chose ne semblait pas lui plaire dans ce mot. Melodia pouvait le voir, son interlocutrice s'éloignait d'elle encore plus que la première fois. Le mur qui venait de les séparer brutalement avait laissé une énorme crevasse derrière lui. Il serait difficile de le franchir, du moins sans une bonne poussée.

Qu'était-il arrivé pour que Rachel ait un regard si perçant ? Il devait s'agir d'un souvenir à ne pas refluer ou d'une mauvaise manoeuvre de la part de la manipulatrice. Dans le premier cas, elle ne devait pas s'en vouloir puisqu'une erreur n'était pas la cause du problème. Dans le deuxième cas, laisser s'expliquer le corbeau était la meilleure solution. Même si la dame qu'elle était faisait rarement de bévues, mieux valait attendre et ne pas griller sa couverture en laissant une réplique de trop atteindre les lèvres. La Shuhebi patienta donc, son visage témoignant toute la surprise dont elle faisait office à l'instant. Oeil contre oeil, le feu et la glace se firent joute pendant quelques secondes qui parurent une éternité pour la mage noire. Elle était incertaine du prochain mouvement de son adversaire, et cette incertitude se traduisait au fond de ses pupilles. Heureusement, tout prit fin par le coup d'épée. Lancé férocement par la dame aux cheveux noirs.

La réplique tranchante fit légèrement reculer Melodia. Un mouvement imperceptible, mais qui transcrivait parfaitement l'état de celle qui recevait ces mots purs et durs en pleine figure. Cette femme n'avait besoin d'aucun ami, d'accord ; cela n'empêchait pas le fait qu'elle aurait pu l'avouer un peu plus doucement. L'honnêteté et la manière d'être direct dans ses propos, il n'y avait aucun doute que Rachel les possédait. Ce fut sans doute cette attitude qui fit abaissé les sourcils de la jeune femme, sans compter qu'en lui refusant son amitié, on lui faisait subir une défaite. Melodia pouvait comprendre la vision de la solitaire, elle-même qualifiait l'amitié d'inutile. Sauf que lui refuser une telle demande venait à lui dire qu'elle était indigne de confiance et qu'il ne valait pas la peine de s'attarder sur son cas. Alors qu'elle allait riposter avec un « mais », le discours continua sur une lancée qui révélait l'impatience et la colère du beau-parleur.

Et puis la voilà partie. Rachel s'éloignait sur la plage tandis que Melodia restait assise à son siège. La table qu'elle avait partagé un petit moment était toujours pleine de bonne nourriture. Le soleil plombait toujours aussi fort sur la peau. Le vent soufflait, faisait virevolter de petits grains de sable. Son chapeau s'envola même lorsqu'elle voulut le retirer. Ses cheveux glissant sur son cou et derrière son dos, la mage noire ne fit qu'observer le départ de l'inconnue. Et dire qu'elle n'avait pu lui poser de questions sur son mentor... et son père adoptif. Qui étaient ces hommes ? Qu'avaient-ils fait pour obtenir la confiance de cette femme ? Elle ne le savait pas. Mais elle allait le savoir. Bientôt, très bientôt. On ne laissait pas l'Enchanteresse en plan en la prenant pour plus bête qu'un moucon. Buvant son verre d'alcool au grand complet en une gorgée, elle le reposa avec force sur la table. À tel point que la base en vitre se fissura.

« Petite, j'vais t'montrer la puissance d'Athéna. »
Se levant, elle alla préparer son départ. Elle quitta donc la plage sur les traces de sa nouvelle cible, sans savoir qu'elle-même était suivie. Ou, le savait-elle ? Son sourire tout neuf semblait être au courant des pensées de sa créatrice, lui. Attention, le deuxième round allait chauffer.


HRP:
 
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Rencontre du deuxième type (Melodia Shuhebi)   

Rencontre du deuxième type (Melodia Shuhebi)

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG : Fiore no Oukoku :: 
 :: Fiore Est :: Akane Beach
-