Fermer le menu
Ouvrir le menu

Navigation














Partagez | 

 [Solo] Un record Hardcore!

AuteurMessage
Velaryon Aerar

avatar

Messages : 139
Date d'inscription : 03/06/2012
Âge : 20
Guilde : Sabertooth
Magie / Malédiction / CS : Kanso
Magie / CS Secondaire : High Speed Magic

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.280
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Itinérant
MessageSujet: [Solo] Un record Hardcore!    Ven 17 Aoû - 0:12

Dans la magnifique capitale du royaume de Fiore, tout le monde était déjà levé. Les jeunes enfants couraient en riant pendant que les commerçants braillaient des prix on ne peut plus alléchants afin d'attirer le consommateur. Toute cette ville en ébullition ne semblait avoir aucune crainte des sombres mages noirs qui rodent sur le continent. Toute cette confiance accordée à qui ? À Sabertooth. Surplombant la cité, sur une colline digne du Palatin, trônait le magnifique Quartier Général de ce que le monde entier nommait : « la plus puissante guilde du royaume. ». Seulement, aucun des habitants ne savait ce qui se trouvait vraiment derrière les portes massives. La vérité était que ces derniers jours, Sabertooth était quasiment vide... Tous les mages importants partis en mission, le maître absent comme une bonne partie du temps et seul le barman ainsi que la serveuse semblaient encore s'intéresser à la vie dans le bâtiment... Évidemment, tout ce calme était propice au repos et au sommeil et voilà pourquoi Aerar se trouvait dans sa chambre, affalé en travers de son lit, à moitié déshabillé et la main fortement crispée sur une bouteille d'alcool : image typique que ses parents prévoyaient pour lui lorsqu'il leur avait dit qu'il voulait apprendre la magie. Mais aujourd'hui n'était pas un jour comme les autres, car le jeune homme avait décidé de battre son record de boisson engloutit. Il avait commencé très tôt on peut dire, car dès que les douze coups de minuit furent sonnés, Aerar était le nez dans une pinte remplie de bière. Il continua ainsi avec une quantité inénarrable d'alcool différent, pendant cinq heures, jusqu'à ce qu'il ait un peu le tournis et qu'il décide de rentrer chez lui afin de recommencer le lendemain pendant la journée. Il faut dire que le jeune homme n'avait jamais eu beaucoup de problèmes de ce que certains appellent : « la gueule de bois ». Il avait été habitué depuis tout petit à boire de la bière, car lorsque l'on est dans une famille peu riche et que l'hiver se fait sentir, rien ne vaut une belle blonde pour se réchauffer et je ne parle pas d'une fille bien sûr. Aerar rentra donc tôt le matin au quartier Général et à peine eut-il enlevé son haut, qu'il s'effondra ivre de fatigue sur le lit, toujours avec le whisky offert par le patron pour son départ. Partit comme cela, jamais il ne se serait réveillé, mais heureusement pour son record, un oiseau était entré par la fenêtre qu'il ne ferme jamais et le piaf vint lui picorer la tête pour on ne sait quelle raison. Le colosse bougea sa main qui pendait du lit pour dégager l'intrus, mais il se cogna la tête avec la bouteille qu'il avait oubliée. Autant dire qu'il était désormais bel et bien réveillé. Aerar ouvrit ses deux yeux lentement et dès que l'oiseau fut dans son champ de vision, il attrapa un couteau dans son pantalon et lui lança. Le tir frôla le pauvre animal qui décida vite de s'enfuir avec que le dingue recommence. En vérité, il n'avait pas voulu tuer le petit oiseau, mais juste lui faire peur. Même s'il était en colère de l'avoir réveillé alors qu'il rêvait d'un repas fructueux, il lui était reconnaissant de lui permettre de continuer son record. Paresseusement, il bougea sa carcasse vers la fenêtre d'où il pouvait voir la ville fleurie en effervescence. Tout ça le démoralisait un peu, mais une fois qu'il eut pris sa douche, Aerar fut en pleine forme. Il afficha alors comme d'habitude son sourire goguenard et sortit en trombe de la pièce.

Pendant qu'il parcourait les couloirs du dortoir, afin d'arriver au bar du Hall, le jeune homme réfléchit à une manière de battre son record qui était de 23L d'alcool en une journée... Il devait vite se renseigner près du tenancier de la « Taverne des Trois Dés » pour savoir quelle quantité il avait bue hier... Aerar était à la limite de l'allure d'une course lorsqu'il arriva dans le hall. Celui-ci le subjuguait toujours tant il était grand et faste. Il est vrai que les frais de la guilde étaient grands, mais le luxe était là, cela ne passait pas inaperçu... Le bâtiment entier était fait d'un marbre éclatant et qui respirait la Rome antique. Il passa au centre et jeta un coup d'oeil au fond du Hall. Il y avait le divan du maître devant une table toujours remplie de beau fruit juteux de saison. Aerar se demandait souvent comment ils pouvaient être toujours présents et toujours aussi magnifiques. Souvent il était resté des heures avant que quelqu'un passe les nettoyer, mais jamais il n'avait vu de personnels ou autres membre de la maintenance toucher à ses fruits spéciaux et cela intriguait le guerrier. Si seulement il avait connu ça lorsqu'il était petit, il aurait rapporté beaucoup d'argent à ses parents. Soudain, il eut une pensée pour sa mère et son père. Il en savait même pas comment ils étaient morts, son frère ne lui avait pas dit. Dans le pire des cas, ce serait à cause d'une famine en se sacrifiant pour le jeune homme ou bien s'ils avaient eu de la chance, ils se seraient éteints tranquillement durant leur sommeil... De toute façon, ses parents ne faisaient plus partie de ce monde et plus jamais il ne pourrait se justifier auprès d'eux. De toute façon il n'en aurait pas eu envie. Aerar avait choisi d'étudier la magie et il n'en était pas mécontent du tout. Désormais, il oeuvrait pour le bien de sa guilde, la défendant dès qu'il pouvait et en ne faisant guère attention aux brimades des autres membres et aux punitions du maître.Ce n'était pas pour rien si un de ses compagnons était humilié, il avait forcément fait ou dit du mal de Sabertooth, sa famille. Une famille étrange et comportée de mage de toutes racines, mais oui, il considérait la guilde ainsi, car c'était sa façon de penser tout simplement. Après ce petit moment nostalgique, Aerar reprit la cadence et se rendit vers l'entrée. Il fallait se dépêcher d'être au bar à l'ouverture pour pouvoir battre son record. Seules les boissons prises là-bas comptaient et il n'avait qu'une journée devant lui... Ou plus particulièrement, seize heures. Seize heures durant lesquelles il comptait bien s'enfiler des pichets de plus de deux litres de blonde la plus rapidement possible. Bien sûr, la bière n'était que la première étape du marathon. Une fois vingt litrons de bière accumulés, le challenger devait prendre des bouteilles de vin jusqu'à passer la barre des 15 L. Ensuite, la tâche devenait encore plus ardue ! Il devait boire des bouteilles de whisky jusqu'aux 25L et la suite ne lui avait pas été révélée, car le colosse n'avait pas pu aller plus loin par manque de temps. Cette fois, tout irait mieux, vu qu'il avait un emploi du temps spécialement concocté.

Le jeune homme continua sa route et sortit enfin de la guilde. Une fois dehors, il se mit enfin à courir. La « Taverne des Trois Dés » ouvrait à 8H30 précise et là, il était déjà 8H27... Sachant que le lieu tant convoité était à plus d'un kilomètre de lui, il fallait qu'Aerar se dépêche vraiment. Il zigzagua dans les boyaux les plus retord, bousculèrent environ une trentaine de touristes, renversa des pots de fleurs en proférant des excuses qui s'envolèrent au loin et pourtant, il était à peine à la moitié du chemin que deux minutes s'étaient déjà écoulées. Cas d'urgence, mesure d'urgence. Depuis qu'il était devenu un véritable mage de guilde officiel, Aerar n'avait pas eu besoin de cette magie que deux fois et il était plutôt rouillé seulement, c'était la seule façon d'arriver à l'heure. Tout d'un coup, alors qu'il courait déjà à une grande vitesse pour un homme, un cercle magique se traça sous ses pieds et d'un seul coup, sa vitesse fut comme décuplée. Il arrivait à peine à distinguer les paysages des rues qui passaient le long de la route. Il savait où aller, car il connaissait Crocus dans ses moindres recoins depuis sa vie au CEC et à l'académie de magie. Grâce à l'utilisation de la High Speed Magic, Aerar atteint très rapidement la taverne alors que le tenancier venait tout juste d'ouvrir le rideau.Celui-ci reconnaissant son client préféré le héla et commença à discuter. N'ayant que fait des boniments, le guerrier lui demanda tout simplement de lui dire combien de litre de boisson il avait bu depuis minuit. La question sembla troubler le barman qui rentra dans l'établissement avant d'en ressortir avec une feuille longue comme le bras. Dessus étaient écrites des dizaines et des dizaines de notifications d'achat de boissons. Le vieil homme sembla compter pendant un moment et sourit. Il informa à Aerar que celui-ci en était à l'étape du whisky et qu'il l'avait déjà entamée. Trois litres le séparaient de son record... On peut dire qu'au niveau boisson, Aerar s'était grandement amélioré. Enfin il voulait le battre son record et il allait le faire lorsqu'il entendit un son étrange. Une sorte de tintement de cloche tout près d'ici... Bizarrement, cela lui rappelait quelque chose, mais il ne savait pas quoi. En entendant cette sorte de mélodie, un sentiment de nostalgie lui envahit le coeur... Mais où avait-il bien pu l'entendre ? C'était un phénomène qui ne lui était jamais arrivé. Normalement, Aerar maîtrisait parfaitement toutes les émotions de son corps, surement grâce à l'entrainement militaire à au dur du CEC, mais là, le sentiment avait transcendé sa volonté pour se loger dans son coeur. Néanmoins, il rentra tout de même à l'intérieur du bar prêt à achever le défi qu'il avait commencé. Jamais ne remettre à tout à l'heure ce que l'on peut faire maintenant. Et sur ce, Aerar commença à boire comme un trou en espérant finir le défi des cinquante litres.

[Solo] Un record Hardcore!

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG : Fiore no Oukoku :: 
 :: Fiore Centre :: Crocus
-